Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2013

Ariel, une colonie juive en Cisjordanie "par la volonté de Dieu"

01:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le pape François a l'intention d'établir un dialogue avec le monde islamique et les athées

 

 
22.03.2013, 19:51, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

Франциск папа римский Франциск I площадь Святого Петра Ватикан интронизация

 
Photo : EPA

Le pape François a annoncé vendredi son intention de prendre des mesures pour renforcer la coopération interreligieuse.

« Il est important de s'engager activement dans le dialogue entre les différentes religions. Tout d'abord, avec l'Islam. J'ai apprécié la présence de nombreux représentants laïques et religieux du monde islamique lors d'une messe commémorant le début de mon pontificat », a déclaré le nouveau primat de l'Église catholique romaine.

Selon le nouveau pontife, « à l’heure actuelle, il n’est pas moins important d’établir des contacts avec le monde athée ».

La Voix de la Russie

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Quelques échos de « la France d’après »

 

Un petit coup d’oeil à trois extrémités de notre doux pays, pour observer l’actualité locale.

Dans la belle Alsace : une émeute a lieu à Wittelsheim dans la nuit de jeudi à vendredi. « Un groupe de jeunes » a brûlé des voitures puis caillassé les pompiers venus sur place. Se déplaçant, ils sont ensuite allés sur un pont et ont « jeté des pavés et des pierres » sur une route très fréquentée. Les policiers ont dû couper la circulation puis appeler des renforts pour « pacifier la zone ». Aucune arrestation cette nuit-là.
Les raisons de la colère des « jeunes » ? Cinq de leurs congénères avaient été interpellés quelques jours plus tôt, pour une histoire de viol collectif sur une fille de moins de 15 ans…. (source)

En Flandres, la boulangerie de la place de Béthune à Lille existe depuis 500 ans. La semaine prochaine, Myriam et Alain Sieuw arrêtent. C’est un kebab qui prend le relais. (source)

A Avignon, a lieu un procès avec des jeunes immigrés. Les plus malchanceux d’entre eux vont s’en tirer avec quelques mois de prison, qu’ils ne feront probablement pas.
« Le 7 janvier 2009, Serge Juillard, qui rentrait chez lui a été ralenti par un embouteillage dû à la neige. Au niveau de la Barbière, des jeunes de la cité s’amusaient à lancer sur les voitures des boules de neige « farcies avec des pierres ». Après avoir entendu un choc, M. Juillard est sorti constater les dégâts. Il a alors été victime d’une agression sauvage. Une dizaine de jeunes l’ont insulté, fait chuter au sol et l’ont passé à tabac. »
Il lui ont baissé son pantalon pour mieux le frapper dans les parties génitales. Ils le maintenaient écartelé pour mieux le frapper à coup de barres de fer, en commençant par la tête.
« J’ai essayé de faire le mort mais vous savez c’est difficile », témoigne avec une vive émotion M. Juillard, aujourd’hui cloué dans un fauteuil roulant. « Ils m’ont bourré la bouche avec de la neige, j’arrivais plus à respirer. » « Aujourd’hui, son quotidien, ce sont des crises et des souffrances terribles qu’il soulage avec de la morphine et le soutien indéfectible de son épouse. »
Une dizaine de suspects ont été interpellés mais seulement trois ont été renvoyés devant le tribunal pour enfants. (source)
Notons que la motivation « raciale » – si souvent invoquée contre des Français -, n’a pas été retenue par la « justice » dans cette affaire.
Pourtant, les mots dont se souvient la victime et qui résonnent encore dans sa tête sont « Finissons cette face de craie »

A quand la révolution nationaliste ?!

Contre-info.com

01:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

22/03/2013

Des jeunes jouent au foot sur le toit de l’église pendant la Messe…

 

 
 

Cela se passe à Laeken, quartier nord de la ville de Bruxelles. Les jeunes dont il est question dans l’article de l’Avenir ne sont pas identifiées mais « ils affichent fièrement leur appartenance ». Seraient-ce des jeunes Flamands opposés aux Wallons, ou des jeunes Wallons opposés aux Flamands ? Je plaisante, vous l’aurez compris… En attendant, arrêtez de sourire et lisez l’enfer que c’est que d’être catholiques à Laeken…

« Ils cassent des fenêtres, ils urinent contre l’église, ils y entrent et s’appellent sur leurs GSM. Parfois, ils “accueillent” les paroissiens sur le parvis. Ou ils traînent sous le portail et laissent des déchets derrières eux. Il m’est déjà arrivé de devoir tout nettoyer en vitesse avant un enterrement. Ils se moquent vraiment de nous. Ils vont même jusqu’à jouer au football sur le toit de l’église pendant la messe ».

Le vicaire Yves Lebrun n’en peut plus. Depuis deux ans, son église du Christ Roi à Laeken est la cible des vandales. Ceux-ci appartiennent à la bande de Versailles, bien connue dans ce quartier du nord de Bruxelles. Les jeunes affichent fièrement leur appartenance : ils sont allés jusqu’à taguer le nom de leur bande sur la porte de l’église, comme le père Lebrun l’explique au Nieuwsblad.

« Mais je ne réagis plus : j’ai peur de la bande de Versailles. Je n’ai pas envie de recevoir des coups ou de voir ma voiture démolie ». Le prêtre estime que la sécurité de ses paroissiens est en jeu. « Ce sont surtout des néerlandophones âgés. Ils n’osent plus se promener en rue le soir. Conséquence : nous organisons notre veillée pascale à 16 h 45 et plus à 20 ou 22 h comme avant », explique Yves Lebrun sur FM Brussel.

Le vicaire avoue son impuissance. Il a porté plainte à la police à chaque acte de vandalisme et travaille avec les autorités communales et l’ASBL de prévention BRAVVO. « Mais je ne peux tout de même pas installer une barrière autour de l’église ».

M. le vicaire ne devrait-il pas, justement, installer une barrière ou un mur autour de l’église ? C’est que font les Coptes en Égypte pour tenter de protéger leurs églises et leurs fidèles des agressions. Nous en sommes là en Belgique. Nous pourrions aussi en être tout bientôt là en France.

Source : avenir.net

Observatoire de la christianophobie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

C.D. FRIEDRICH (1774-1840)

sans-titre.png Friedrich.png

Le voyageur au-dessus d'une mer de nuages  (1818)

03:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

"Contre l’oppression, vite un tribun, un chef !"

 

En écho au post précédent qui appelle à la Résistance, cet excellent article de François Teutsch qui soulève un vrai problème trop souvent voilé en lui apportant des éléments de réponse des plus opportuns : il faut un chef !

"Courant février, un article du site Le rouge et le noir a provoqué quelques remous au sein des opposants au projet Taubira. Catherine Rouvier, docteur en sciences politiques, spécialiste de la psychologie des foules, y assenait une vérité simple : pour que la manifestation nationale du 24 mars soit un succès, « en priorité, il faut deux choses : des mots d’ordre et un chef. »

Les multiples provocations gouvernementales de ces dernières semaines donnent une particulière acuité à cette réflexion : sous-évaluation scandaleuse des manifestants du 13 janvier ; déni de réalité du gouvernement ; courrier insultant de Jean-Pierre Michel, rapporteur du projet de loi au Sénat, adressé aux organisateurs ; irrecevabilité de la pétition au CESE sur ordre de Matignon ; enfin, arrêté préfectoral interdisant aux manifestants l’accès aux Champs-Élysées. Sous d’autres cieux, ou sous les nôtres à d’autres époques, le peuple se serait déjà soulevé contre un tel mépris. La France de 2013, et particulièrement les catholiques qui constituent les gros bataillons de manifestants, ne réagit pas. Pire encore, les organisateurs de la « Manif pour tous » se soumettent sans un mot à cette dernière interdiction et refusent par principe de sortir de la légalité. Le recours au tribunal administratif sera rejeté, à n’en pas douter. Et dimanche, où irons-nous ? Le déferlement de la foule sur les Champs entraînera-t-il une fusillade, comme à l’époque de Louis-Philippe ?

Ces provocations, cette guerre psychologique menée par un gouvernement fermement déterminé à ignorer la protestation populaire rendent plus nécessaire que jamais l’émergence d’un chef, d’un personnage capable de prendre la tête de la révolte, de la canaliser, de l’organiser, de la relancer lorsqu’il le faut, et surtout de devenir l’interlocuteur incontournable de l’oligarchie politico-médiatique qui dirige le pays.

Sans chef, nous resterons de gentilles familles défilant paisiblement, proprement, la France bien élevée si joliment nommée par Gabrielle Cluzel, dont tout le monde se rit gentiment ou dédaigneusement. Or, chacun prend conscience, même sans savoir l’exprimer avec les mots qu’il faut, que la question posée au peuple français dépasse largement le projet de loi Taubira, par ailleurs néfaste, bâclé, idéologique et destiné à une frange ultra-minoritaire d’électeurs captifs du président Hollande. La question va bien au-delà, elle est celle du modèle de société que nous voulons pour nous et nos enfants, qui doit être fondé sur des principes métapolitiques échappant à la volonté toute puissante du législateur. Elle se pose sous Hollande, elle se posait déjà sous ses prédécesseurs. Mais le« mariage pour tous » est l’étincelle qui allume le baril de poudre…

Sans chef, la formulation d’un projet politique fondé sur quelques principes simples est impossible. Les catholiques, presque toujours issus de la bourgeoisie libérale, ont désappris à penser par eux-mêmes.

Sans chef, cette expression collective est impossible. Quelles que soient les éminentes qualités de Frigide Barjot, on ne peut qu’être d’accord avec Catherine Rouvier sur les limites d’une humoriste dont le nom même est difficilement compatible avec le sérieux du problème posé. À ses côtés se trouvent d’autres fondateurs, dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils ne peuvent pas assumer ce rôle : l’excellent Tugdual Derville est trop discret pour cela ; Xavier Bongibault à l’homosexualité militante n’a rien d’un tribun ; quant à Laurence Tcheng, son appartenance politique lui interdit de prendre la tête d’un vaste mouvement de révolte.

Alors qui ? Dans l’ordre politique, le PS et l’UMP sont également disqualifiés et ne disposent d’aucune personnalité d’envergure nationale à laquelle les millions de Français confieraient la conduite de leur contestation. Marine Le Pen, outre le fait que son opération de dédiabolisation n’est pas achevée, s’est discréditée sur le sujet et provoquerait un mouvement de rejet de la part de catholiques majoritairement électeurs de l’UMP. Les autres personnalités de droite sont trop peu connues ou dépourvues du charisme nécessaire. Dans l’ordre religieux, si quelques évêques (qui se comptent sur les doigts de la main) ont ouvertement appelé à la résistance et à la mobilisation, aucun d’entre eux ne pourrait jouer ce rôle, pour des raisons historiques, politiques et ecclésiales évidentes.

Il nous reste à espérer qu’un tribun surgira de la foule et saura naturellement s’imposer comme un chef incontesté. S’il n’émerge pas, le mouvement risque deux écueils également dangereux : s’étioler par découragement ; se radicaliser par éparpillement spontané. Et, si nous nous prenons parfois à rêver d’une profonde révolte populaire contre l’oppression rampante d’un pouvoir aussi légal qu’il est illégitime, la révolution copiée sur celles des pays arabes risque de nous mener tout droit à l’anarchie. La politique du pire est la pire des politiques…

Mais, comme le disait Charles Maurras, le désespoir en politique est une sottise absolue. Donnons-lui raison !"

Lahire

Le Salon Beige - 22/03/13

03:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Vidéo : au moment où Obama atterrit, des soldats israéliens kidnappent une vingtaine d’enfants qui allaient à l’école à Al-Khalil/Hébron occupée

 

 

20.03.2013 – Une vidéo postée par l’organisation israélienne B’Tselem montre des scènes de violence où les forces d’occupation israélienne, armées et financées par les Etats-Unis, arrêtent aujourd’hui des enfants palestiniens, à Al-Khalil/Hébron occupée, alors que le président Barack Obama arrivait en visite en Israël.

ALTERMEDIA

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Hommage à Rachel Corrie - Dix ans déjà

02:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Obama en Israël : "La terre palestinienne est une terre historique des juifs" - 21/03/2013

 sans-titre.png palestine.png


    Le membre du bureau politique du mouvement Hamas, Izet Rechek, a dénoncé mercredi avec fermeté les déclarations tenues par le président américain, Barack Obama, dans son discours à l’issue de son arrivée aux territoires occupés, où il a souligné que "la terre palestinienne est une terre historique des Juifs", rapporte le site de felesteen.ps.

Obama avait affirmé lors de sa rencontre avec le président israélien, Shimon Pères, "le soutien indéfectible et sans limites des Etats-Unis à l’Etat d’occupation", prétendant que "les territoires palestiniens sont une terre des Juifs".

"Ces déclarations constituent un parti pris criant de l’administration américaine envers l’occupation", a affirmé Rechek, signalant que "les positions du président américain ne changent en rien les faits et réalités historiques".

Le dirigeant de Hamas a ajouté que "le fait de parier sur l’administration américaine pour reconquérir les droits du peuple palestinien, est vain", faisant valoir que "le peuple palestinien va confisquer ses droits à travers sa résistance et son militantisme".

Dès son arrivée en Israël, Obama avait réaffirmé "l'engagement sans faille" des Etats-Unis en faveur de la sécurité de l'Etat juif.

"Je vois dans cette visite l'occasion de réaffirmer le lien indéfectible entre nos deux pays, ainsi que l'engagement sans faille des Etats-Unis en faveur de la sécurité d'Israël. Je vois là aussi une occasion de m'adresser directement aux Israéliens et à vos voisins", a-t-il dit, selon reuters.

"Je suis confiant en déclarant que notre alliance est éternelle, est 'lanetzach'", a-t-il dit, employant le mot hébreu qui signifie "pour toujours".

 

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/obama-en-israel-la-terre-palestinienne-est-une-terre-historique-des-juifs/id-menu-957.htmlhttp://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/obama-en-israel-la-terre-palestinienne-est-une-terre-historique-des-juifs/id-menu-957.html

ALTERINFO.NET

 

 

02:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Un bus de la Manif pour tous sillonne déjà les rues de Paris

sans-titre.png bus.png

Le maire EELV du 2ème arrondissement demande son interdiction

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO - Enrico Macias : " Malheur à celui qui blesse un enfant..."

VIDEO: http://www.youtube.com/watch?v=UpJ6P02EVf8

02:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Jean-Marie Le Pen sur La Manif pour Tous: «Si j’avais été là, j’y aurais participé»

 

Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen est président d’honneur du Front national. Il revient sur le combat de La Manif pour Tous contre le « mariage » homosexuel.

Irez-vous à la Manif pour Tous le 24 mars prochain?

Personnellement, je ne serai pas là car j’ai des réunions en province qui sont prévues de longue date. Toutefois si j’avais été là, j’y aurais participé. Je souhaite cependant que les citoyens et les cadres du Front national s’y rendent. Chaque fois que l’on peut trouver une occasion de manifester son mécontentement face à la politique menée par l’actuel gouvernement, je pense qu’il ne faut pas s’en priver.

Comment jugez-vous le refus de la préfecture de police de défiler sur les Champs-Élysées ?

C’est une décision politique, c’est évident. Le gouvernement ne souhaite pas favoriser la démonstration publique de l’opposition qu’il suscite. Je pense que la manifestation du 13 janvier conjuguée à celle du 24 mars est, pour lui, un signal redoutable participant à sa chute dans les sondages. J’ai entendu dire que la préfecture proposait un itinéraire allant de Nation à Bastille ou de Nation à République. Cela aurait été drôle d’aller défiler sur les parcours des manifestions de gauche (rires).

Concrètement que pensez-vous du projet de loi Taubira ?

Je suis d’accord avec Marine Le Pen. Je pense que le PS met des sujets sociétaux sur le tapis pour se différencier de l’UMP. Cela étant, je peux vous dire que le Front national est unanimement contre le mariage homosexuel. Je trouve d’ailleurs étonnant que les homosexuels veuillent singer le mariage.

Comment cela ?

Et bien lorsque vous êtes marginal, vous êtes fier de votre marginalité. Je ne comprends pas vraiment la raison de cette revendication.

Quelle est votre vision du mariage ?

Le mariage est fait pour avoir des enfants et les élever et je ne crois pas que les homosexuels puissent biologiquement y parvenir. A ce propos, comme un certain nombre de personnes, je connais beaucoup d’homosexuels et je vous assure qu’aucun d’entre eux ne demande le mariage.

Alors selon vous, d’où vient cette revendication ?

Il ne s’agit que d’un petit lobby qui le revendique mais ce sont souvent eux qui font le plus de bruit pour faire parler d’eux. Prenez le cas de SOS Racisme : ce n’est qu’un tout petit mouvement avec quelques centaines d’adhérents à tout casser mais les médias en parlent tout le temps. Pourtant, bien qu’il soit nourri de subventions, il ne s’agit que d’une coquille vide.

Pensez-vous que le projet de loi peut être abandonné suite à la manifestation de dimanche?

Je ne sais pas trop. Il y a beaucoup d’inconnues. C’est possible mais c’est difficile à dire.

Nouvelles de France

01:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Double meurtre de Montigny-lès-Metz: Francis Heaulme renvoyé devant les Assises

sans-titre.png Francis Heaulme.png

 

 

 

Francis Heaulme, dit «le routard du crime» sera renvoyé devant les assises. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Metz (Moselle) a examiné les nouveaux indices qui ont conduit le parquet général à requérir son renvoi devant une cour d’assises pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz. Les magistrats ont décidé ce jeudi qu'il existe des charges suffisantes contre Francis Heaulme, dont la présence à proximité des lieux au moment des , pour le renvoyer devant les assises.

L' de Heaulme, Me Liliane Glock, a toutefois annoncé qu'elle allait former un pourvoi en cassation contre cette décision. Les conseils des parties civiles ont pour leur part exprimé leur «grande satisfaction».

«Nous sommes évidemment très satisfaits. J'ai prévenu ma cliente. Elle était en larmes, très émue et rassurée. Elle m'a dit -Je veux qu'il y ait un procès-», a déclaré à l'issue de l'audience Me Dominique Boh-Petit, avocat de Chantal Beining, mère d'une des deux victimes.

Pour l'avocat de la famille Beckrich, Me Thierry Moser, ce procès annoncé devant les assises sera «douloureux mais nécessaire». «Cette décision représente pour nous une grande satisfaction», a-t-il ajouté.

Perpétré il y a vingt-six ans le long d’une voie ferrée, le double meurtre de Montigny a marqué les mémoires. D’abord par la violence avec laquelle le meurtrier a asséné des coups de pierres à deux garçons âgés de 8 ans qui jouaient tranquillement. Ensuite à cause de la condamnation en 1989 à perpétuité de Patrick Dils dans cette affaire. Car, après plusieurs années de prison, Patrick Dils a finalement été acquitté lors d’un procès en révision en 2002.

Sans coupable désigné, l’affaire de Montigny a donc pris un nouveau tour. C’est à partir de cette époque que les enquêteurs ont découvert que Francis Heaulme pouvait avoir un lien avec cette affaire. Plusieurs indices sont en effet troublants. D’abord, Heaulme travaillait à 400 mètres de la voie ferrée où ont été retrouvés les corps. Ensuite, il a admis s’être baladé le jour du crime. Il a même reconnu qu’il avait retourné le corps d’un des deux enfants. Pour preuve, il est même parvenu à reproduire, de tête, le plan des lieux.

La chambre de l’instruction a donc décidé que ces indices sont suffisants pour ordonner un nouveau procès et demander plus d’explications à Francis Heaulme à ce sujet. Pour l’instant, il s’était contenté de dire «Moi, mon style, c’est l’Opinel! Et j’étrangle à mains nues. Montigny, c’est pas moi…»
 
Le Parisien- 21/03/13

00:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Les Bobards d'Or 2013 - Vidéo intégrale


Les Bobards d'Or 2013 de la Fondation Polémia par Agence2Presse

21/03/2013 – 13h00


PARIS (NOVOpress ) – Pour ceux qui n’ont pas pu assister sur place à la cérémonie des Bobards d’Or 2013 le 19 mars, ou la visionner en direct par internet en particulier sur Novopress qui l’a retransmise (ou pour ceux qui l’ont vue mais veulent la savourer en faisant des retours), la voici en intégralité. Remercions Agence2Presse qui la met à notre disposition.

Suivie en direct par des milliers d’internautes, la IVe cérémonie des Bobards d’Or a eu lieu en présence de 250 personnes qui ont attribué les prix suivants :

Bobard d’Or : Philippe Manière (C’ dans l’air, France 3) pour le bobard professoral, pour avoir osé affirmer de manière péremptoire « Nos flux migratoires en France sont extrêmement ténus » alors qu’il entre en France de l’ordre de 200.000 étrangers supplémentaires par an.

Bobard d’Argent : Serge Le Luyer (Ouest France, Le Monde) pour le bobard d’état civil : comment transformer le nom du meurtrier d’un collégien, de Souleymane en Vladimir ? Ou l’art de faire d’une pierre deux coups : on cache l’origine musulmane du meurtrier, on diabolise le prénom du « méchant » président Poutine.

Bobard de Bronze : Jean-Jacques Bourdin (RMC), pour le bobard par immigrophilie : comment faire croire qu’il y avait moins d’immigration en 2012 qu’en 1931 ? En mentant purement et simplement, en donnant des chiffres bidons pour 2012 : 5,8% d’immigrés au lieu de 8,4% (source INSEE°) ; en prétendant qu’il y avait deux fois plus d’Italiens en 1931 que d’Algériens en 2012 alors que leur nombre est équivalent et que l’assimilation des uns et des autres n’est pas comparable.

Prix spécial du jury : un Mouton d’Or attribué à l’ensemble des médias pour le bobard total, à l’occasion de l’affaire du terroriste islamiste d’origine algérienne Mohamed Merah : présenté avant son identification comme « blanc, blond, aux yeux bleus » (alors qu’il portait un casque intégral de moto !), puis après sa neutralisation comme un « Français de Toulouse, un gentil garçon, au visage d’ange ».

Les Bobards d'Or 2013 - La vidéo intégrale

La muselière d’or

La muselière d’or. Enfin, hors concours, une muselière d’or a été attribuée à Patrick Cohen, patron de la matinale de France Inter, qui a répondu « non » à la question « on a le droit de penser ce qu’on veut ? » Avant de préciser : « on a le droit de penser ce qu’on veut dans les limites de la loi. » Phrase orwellienne, s’il en est.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

 

 

00:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

21/03/2013

Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse au préjudice de Liliane Bettencourt

sans-titre.pngSarkozy mis en examen.png

Lire: http://www.huffingtonpost.fr/2013/03/21/sarkozy-mis-en-ex...

23:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Conseil général de l’Essonne veut employer des prostituées !

 

Jérôme GUEDJ sera-t-il poursuivi pour proxénétisme aggravé ? On peut craindre que non…

« C’est illégal en France, mais le conseil général de l’Essonne voudrait mettre en place un véritable service d’assistance sexuelle aux personnes handicapées », rapporte Le Parisien ce jeudi.
Sous cette formulation ahurissante se cache évidemment la prostitution dans ce qu’elle a de plus sordide.

Voyez avec quel charabia hypocrite le président socialiste du conseil général de l’Essonne, Jérôme Guedj, présente cela dans un entretien au quotidien :
Cet « éveil à la sexualité », effectué dans le cadre des « services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) », ne s’adresserait qu’aux « personnes lourdement handicapées qui n’ont pas la maîtrise de leur corps ».
Guedj sera cependant obligé de rendre ce service gratuit (sauf pour le contribuable) pour ne pas que cela soit considéré comme de la prostitution.

Les politicards socialistes (toujours suivis par ceux de droite) sont prêts à tout par démagogie et par haine de la morale.
Y compris à envoyer des bataillons de prostituées, payées par les citoyens !
Avilissant pour ces femmes bien sûr, et pour les handicapés qui vont entrer dans une spirale infernale.
Quelle époque incroyable.

Contre-info.com

18:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Recherche sur l’embryon humain : silence sur un scandale

 

Pendant que la Commission des affaires sociales valide le texte en catimini, la contestation prend de l’ampleur. La Fondation Jérôme-Lejeune dénonce l’ultralibéralisme libertaire des partisans de cette réforme sociétale inédite et fondamentale qui fait de l’embryon une chose.

Après de rares auditions d’experts, organisées en pleines vacances, la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a examiné mercredi 20 mars la proposition de loi visant la levée de l’interdiction de la recherche sur l’embryon humain. Dans une ambiance tendue en commission, le texte a été voté.

Pierre d’achoppement des débats il y moins de deux ans au moment de la révision de la loi de bioéthique, la recherche sur l’embryon passe dans la quasi-indifférence les étapes parlementaires depuis décembre et le vote au Sénat. Le dernier round se tiendra jeudi 28 mars, date de l’examen du texte en séance publique à l’Assemblée nationale (le vote solennel est prévu le 2 avril). Dans l’indifférence, pour l’instant.

Une erreur stratégique

En raison de l’ampleur du bouleversement, des expertises contestaires de poids s’élèvent, soutenues par l’actualité scientifique internationale. Des scientifiques dénoncent l’arrière-garde de la recherche sur l’embryon humain face notamment à la spectaculaire percée des cellules iPS du prix Nobel Yamanaka. Des juristes soulignent le changement de paradigme majeur qui se profile sans débat ni états-généraux pourtant obligatoires. Des politiques s’opposent au détricotage de la loi de bioéthique de 2011, à l’erreur stratégique d’engager la France sur une recherche dépassée et inutile et au contre-message bioéthique envoyé aux citoyens.

Ensemble, ils dénoncent le scandale de la dégradation de l’embryon transformé en réactif chimique livré aux laboratoires de l’industrie pharmaceutiques.

Une bataille éthique et scientifique

Relais de ces expertises depuis des mois, la Fondation Jérôme-Lejeune interpelle les députés et les citoyens avant tout sur le terrain éthique. L’embryon humain est un être humain. Ceci est un constat scientifique, pas une opinion ou une conviction, quelles que soient les affirmations entendues en commission ce matin selon lesquelles l’embryon humain serait un amas de cellules.

« La fin ne justifie pas les moyens et supprimer un humain pour prétendre en soigner un autre est une curieuse méthode », souligne Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme-Lejeune, qui poursuit : « Notre époque est la première à vouloir mettre la main sur l’humain à ce stade de développement. »

D’ailleurs, ce bouleversement se veut discret. Alors que les parents abandonnaient jusqu’alors leur « projet parental » dans le cadre d’un consentement libre et éclairé, désormais ils ne seront même plus informés de l’utilisation qui sera faite de leur embryon.

Agir : la campagne « Vous trouvez ça normal ? »

Forte de 45 000 signatures contre le texte, et de 100 000 cartes de protestation destinées aux députés commandées via sa campagne Vous trouvez ça normal ? la Fondation Jérôme-Lejeune ne désarme pas et appelle les citoyens français à se mobiliser contre cette réforme bioéthique fondamentale avant qu’il ne soit trop tard en signant la pétition et en envoyant un mail à son député sur www.vous-trouvez-ca-normal.com..

E&R

17:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La Manif pour tous suivra le 24 mars l'avenue de la Grande Armée

21/03/2013 – 11h15
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation ) – Le tribunal administratif a rejeté hier le recours déposé par la Manif pour tous pour faire annuler l’interdiction de la préfecture de Police de Paris de battre le pavé sur les Champs-Elysées. La manifestation de dimanche prochain suivra donc l’avenue de la Grande Armée jusqu’à la place Charles-de-Gaulle-Etoile.

 

Quels ont été les motifs invoqués ?

Un correspondant du site Nouvelles de France présent hier lors des plaidoiries a signalé un des arguments de la Préfecture de police de Paris. Selon elle, les manifestants risqueraient d’être trop serrés sur la chaussée de l’avenue, qui s’étend pourtant sur deux kilomètres. C’est d’ailleurs la même préfecture qui comptait, le 13 janvier à peine 350.000 personnes, alors que les organisateurs en comptaient un million, et qui semble désormais attendre de quoi engorger les Champs-Elysées !

Mais c’est aussi « La proximité géographique de plusieurs institutions sensibles » comme le palais de l’Elysée, combinée au plan Vigipirate « rouge renforcé», qui selon la préfecture de police rend impossible l’accès aux Champs-Elysées.

Ou en est le projet de loi ?

Hier, la commission des lois du Sénat a voté le projet de loi Taubira. Il sera donc examiné dès le 4 avril prochain. La commission a écarté les amendements sur la procréation médicalement assistée, la gestation pour autrui et les présomptions de filiation. Elle a circonscrit les possibilités d’adoptions successives ouvertes par l’Assemblée nationale. La commission a voté par 23 voix contre 21. Notons que deux sénateurs UMP ont osé voter avec la gauche : Christian Cointat et Christophe‑André Frassa.

*** Tous les renseignements pour participer à la manifestation se trouvent sur le site internet de La Manif pour tous, en particulier très nombreux trains, cars spéciaux, de toute la France pour les provinciaux.

 

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

17:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Intervention du président de la République au dîner du CRIF 2013

Lire: http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/intervention-du-pr%...

 + 2 VIDEOS

17:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Jeudi saint, le pape François visitera une prison pour mineurs

sans-titre.png pape lave les pieds.png

Le pape François, alors archevêque de Buenos Aires, lors du lavement des pieds, le Jeudi saint 20 mars 2008 dans un centre de réinsertion de jeunes toxicomanes à Buenos Aires.

Le pape François a décidé de célébrer la messe de la Cène du Seigneur, le Jeudi saint, à la prison pour mineurs de Casal del Marmo, à Rome.
"On sait que la messe de la Cène du Seigneur est caractérisée par l’annonce du commandement de l’amour et par le geste du lavement des pieds", rappelle un communiqué du Saint-Siège. Lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Mario Bergoglio avait pour habitude de célébrer cette messe dans une prison, un hôpital ou un hospice pour pauvres ou personnes marginalisées.

Le Pape poursuivra cette tradition dans la prison pour mineurs de "Casal del Marmo", dans l'après-midi du 28 mars, après une messe jeudi matin dans la Basilique Saint Pierre.
Au cours de la célébration, le Pape lavera les pieds de prisonniers, un rite des cérémonies religieuses de l'avant-Pâques, que le cardinal Bergoglio pratiquait aussi à Buenos Aires.

En célébrant cette messe, avec le "geste du lavement des pieds à Casal del Marmo, le pape François respecte cette coutume "qui doit être caractérisée par un contexte de simplicité", précise le Vatican. Aucune initiative particulière n’est en revanche prévue pour les autres célébrations de la Semaine sainte.

Le 18 mars 2007, Benoît XVI s’était déjà rendu à Casal del Marmo pour y célébrer la messe au milieu des prisonniers. (Avec Apic/ Imedia)

Radio-Vatican - 21/03/13

17:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)