Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2013

Syrie : une attaque chimique sera le prélude à une grande guerre

 

Nikita Sorokine, Rédaction en ligne
30.04.2013, 15:00, heure de Moscou
 

Syrie : une attaque chimique sera le prélude à une grande guerre

 
Collage : La Voix de la Russie

Les dirigeants des pays de l'OTAN sont déchirés par le doute sur l'utilisation en Syrie d’agents de combat toxiques. Le fait même qu'ils ne cessent de faire mousser le thème des armes chimiques syriennes témoigne qu’une grande guerre est proche dans la région, selon les experts.

Les responsables français n'ont toujours pas de preuves de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie par les parties adverses. « Nous n'avons pas de certitudes. Il y a des indices donnés par les Britanniques, aussi par les Américains. Nous sommes en train de vérifier tout cela », a déclaré lundi le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius sur les ondes d’Europe 1.

L'escalade de la confrontation en Syrie est déjà allée si loin et à revêtu des formes tellement excentriques qu’aucun scénario n'est exclu, estime l'expert de l'Institut russe d’études stratégiques Ajdar Kourtov :

« En règle générale, si un des adversaires ne parvient pas à la victoire dans ces conditions, les deux parties recourent très souvent à des remèdes plus forts. Notamment à une arme plus meurtrière. J'estime qu'il n'existe pas de raisons suffisantes pour accuser le gouvernement de Bachar al-Assad d'utilisation de l'arme d'extermination massive, plus particulièrement de l'arme chimique. Il y a une logique élémentaire : étant donné la campagne internationale déclenchée contre ce pays par plusieurs puissances mondiales, l'utilisation de l’arme chimique par le gouvernement d'al-Assad ne fera que fournir un prétexte à une intervention militaire non dissimulée. En fin de compte, Bachar al-Assad n'est pas un kamikaze pour agir de cette façon. C'est pourquoi je suis enclin à penser que ces armes ont pu être utilisées par les rebelles ».

Les Etats-Unis disent que la Syrie a déjà franchi la « ligne rouge » fatidique tracée par la Maison Blanche pour le régime de Bachar al-Assad. Selon les multiples déclarations du président américain Barack Obama, cette ligne signifie toute utilisation d’armes chimiques en Syrie. Washington a déjà augmenté son aide « non létale » à l'opposition syrienne, a envoyé en Jordanie 200 spécialistes du renseignement et des opérations spéciales et se propose d'y déployer une division blindée et des systèmes de missiles sol-air Patriot. Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a récemment déclaré que l'administration « n’excluait aucune variante » d'incidence sur Damas. D'habitude, les Etats-Unis utilisent cette formule pour évoquer la possibilité d'une guerre ou, au moins, d'un bombardement. On est donc en présence de tous les indices des préparatifs d'un « scénario libyen » pour la Syrie.

Ajdar Kourtov suppose que l'opération éventuelle contre la Syrie sera soutenue par la Grande-Bretagne et la France. Autre version également possible : l'intervention militaire aura lieu par le biais des monarchies conservatrices du Golfe : l'Arabie saoudite et le Qatar. Celles-ci pourront organiser l'invasion des mercenaires enrôlés au moyen des sommes immenses déjà investies dans la déstabilisation au Proche-Orient, estime l'expert. Selon lui, les adversaires de Bachar al-Assad s'efforcent d'en finir avec son régime pour pouvoir entamer une agression armée non dissimulée contre l'allié principal de la Syrie, l'Iran.

Il est peu probable qu'on puisse parler de répétition du scénario libyen ou irakien, estime le président de l'Institut du Proche-Orient Evgueni Satanovski. Le scénario sera inédit. Les instigateurs de l'idée d'une ingérence extérieure dans la guerre civile syrienne sont l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie, a-t-il souligné :

"Les frappes contre les entrepôts d'armes chimiques ou les groupes rebelles s'ils mettent la main sur les armes chimiques seront apparemment portées par les Américains et les Israéliens avec la participation des forces aériennes britanniques ou françaises. En l'occurrence, l'Occident cherche à engager Doha, Riyad et Ankara. Al-Assad sera soutenu par l'Iran et, dans une moindre mesure, par le Hezbollah pour lequel il suffira de maintenir les positions au Liban. Au Proche-Orient n'importe quoi peut dégénérer en guerre régionale. Mais il faut comprendre que nous avançons vers une grande guerre contre l'Iran. La frappe contre la Syrie, si elle a lieu, sera le prélude au début de cette campagne militaire ».

Il est évident que pour l'Occident le renversement du gouvernement de Damas est une question d'honneur. Le régime d'al-Assad résiste depuis deux ans, ce qui est inadmissible pour les puissances occidentales. Il ne s'agit même pas des avantages géopolitiques ou géographiques de la situation de la Syrie. La victoire ou une opération militaire réussie pourraient, dans une certaine mesure, contrebalancer la défaite subie en Afghanistan par l'OTAN et les Etats-Unis.

La Voix de la Russie

19:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le fils de Fabius, non imposable, aurait acheté un appartement de 7 milllions d'euros

sans-titre.png thomas Fabius.png

Selon Le Point, le fils du ministre des Affaires étrangères a acheté en 2012 un appartement de 280 m2 pour 7 millions d'euros. Ce alors qu'il ne paierait pas d'impôts sur le revenu. Le parquet de Paris s'intéresse aux conditions d'achat du logement.

Thomas Fabius est-il de nouveau dans le collimateur de la justice ? Déjà condamné en 2011 dans une affaire pour "abus de confiance", le fils de l'actuel locataire du Quai d'Orsay serait cette fois la cible d'une enquête diligentée par le parquet de Paris, croit savoir Le Point.

En cause, les conditions d'achat d'un grand appartement à Paris acquis en 2012 pour sept millions d'euros. Il s'agit, en l'occurrence, de l'ancien appartement du réalisateur Claude Zidi. "Un 280 mètres carrés situé au 199 bis d'une des artères les plus huppées de la capitale", précise le magazine sur son site qui ajoute que Thomas Fabius aurait expliqué avoir financé l'achat par un emprunt bancaire assorti d'une "mystérieuse garantie".

Jusqu'ici, rien de fondamentalement grave. Toutefois, relève Le Point, l'affaire revêt un caractère plus surprenant lorsqu'on apprend que le fils de Laurent Fabius ne paie pas d'impôt sur le revenu alors qu'il est résident fiscal en France. D'où cette question posée par l'hebdomadaire : comment a-t-il pu acquérir un bien de sept millions d'euros sans que les services de Bercy cherchent à en savoir plus ? Thomas Fabius n'aurait fait l'objet d'aucune enquête fiscale, cela malgré un signalement de Tracfin, le service chargé de repérer les circuits financiers clandestins, assure Le Point.

TF1 - 30/04/13

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Obama: " Dieu bénisse les avorteurs!"

 

Vendredi dernier à Washington, le président américain, Barack Obama, a tenu à « honorer » de sa présence le “gala” de la conférence annuelle de Planned Parenthood, premier avorteur aux États-Unis avec 300000 bébés tués chaque année dans ses avortoirs ! Obama est par ailleurs le premier chef d’État américain à se rendre au gala de Planned Parenthood. Lors de son discours, Obama a assuré le PP qu’avec lui, « il aurait toujours un président à ses côtés ».

Mais le comble était à venir… Le président américain a cru pouvoir invoquer la bénédiction de Dieu pour les avorteurs : « Dieu vous bénisse ! », a-t-il en effet terminé. Comme si Dieu pouvait bénir ceux là même qui exterminent dans le ventre de leur mère les vies humaines, conçues, dont il est l’Auteur ! Pas une religion n’admet l’avortement ! Pas une structure de pensée qui reconnaisse l’existence d’une transcendance ne fait l’apologie du crime commis sur les petits d’homme ! Invoquer la bénédiction de Dieu sur des avorteurs, voilà qui est pour le moins singulier et incongru !!

Il faut cependant rappeler que le Planned Parenthood a contribué à hauteur de 15 millions de dollars à la dernière campagne présidentielle d’Obama. La même année, le gouvernement d’Obama subventionnait cette association de malfaiteurs à hauteur de 87 millions de dollars PP…

 
Contre-info.com
 
 
 

18:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Inspecteur Derrick - Une histoire d'amour

1995

http://fr.wikipedia.org/wiki/Inspecteur_Derrick

 

 

03:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Actualités Enfants et Justice

http://enfantsjustice.wordpress.com/

Dérouler le texte jusqu'au bout 

03:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen croise le fer avec Moscovici

00:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

29/04/2013

11 Septembre: interrogations autour du "train d'atterrissage" retrouvé coincé entre deux murs

sans-titre.png corde enroulée.png

Une corde enroulée autour d'un morceau de Boeing 767 retrouvé entre deux immeubles new-yorkais interpelle les enquêteurs.

Cinq jours après la découverte d'une partie du train d'atterrissage d'un Boeing entre deux immeubles new-yorkais, à quelques encablures de Ground Zero, le mystère demeure entier. S'agit-il d'un morceau d'un des deux avions projetés contre les tours du World Trade Center, le 11 septembre 2001? Si le numéro de série retrouvé correspond bien à un Boeing 767, modèle des deux avions détruits lors des attentats, l'Aviation américaine n'a pas encore indiqué s'il s'agissait bien du vol 11 d'American Airlines ou du vol 175 d'United Airlines, détournés ce jour-là.

Un autre élément interpelle les enquêteurs. Une corde est enroulée autour du train d'atterrissage, qui a été retrouvé mercredi par des géomètres travaillant dans l'un des deux immeubles concernés. Ces derniers ont été embauchés par le promoteur d'un centre culturel islamique, dont le projet d'ouverture, à quelques mètres du site des attentats, avait suscité une forte polémique en 2010. Que fait cette corde ici? Est-elle simplement tombée lors des travaux du centre culturel? Ou bien a-t-elle servi à descendre le train d'atterrissage entre les deux immeubles, dans un but malveillant? La police n'exclut pas l'hypothèse, mais semble ne pas vraiment y croire. Elle note que l'éventuelle descente de la pièce d'avion avec une corde n'a pas endommagé les murs des deux immeubles, espacés d'un demi-mètre. «Pour arriver à faire entrer une telle pièce dans un espace aussi confiné (sans dégâts, NDLR), il aurait fallu la faire descendre avec un angle absolument parfait», indique un porte-parole de la police.

«Vu comme l'espace est extrêmement réduit, et que l'on se souvient du chaos qui régnait dans cette rue (lors des attentats, NDLR)», il est tout à fait «plausible» que le morceau d'avion ait bien été projeté jusque-là sans que personne ne s'en aperçoive durant douze ans, estiment les enquêteurs.

 

Cette situation dérange les familles des victimes, dont certaines estiment que les opérations de recherche de restes humains n'ont pas été menées jusqu'au bout. «On ne pensait qu'à reconstruire et faire repartir le business; les restes humains, on s'en fichait!», clame dans le New York Daily News la mère d'un pompier mort lors de la chute des tours. «Et voilà où on en est aujourd'hui. Peut-être qu'avec cette découverte, les gens vont réaliser cet irrespect.» «Nous devons faire une fouille minutieuse du sud de Manhattan pour être certains de ne pas avoir de nouveau ce genre de mauvaise surprise», estime un autre père de pompier décédé. En 2006, plusieurs os de victimes des attentats ont été retrouvés dans des bouches d'égout de la ville. Sur les près de 3000 victimes du World Trade Center, 1100 n'ont jamais été retrouvées.

Le Figaro - 29/04/13

 
 
 

 

 

23:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Stéphane Duval, 6ème soldat français tué au Mali

L'Elysée a annoncé lundi soir la d'un soldat français des forces spéciales, du 1er régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Bayonne, tué lundi après-midi dans l'extrême nord du Mali. Il s'agit du sixième soldat tué au Mali depuis le début de l'intervention française dans ce pays le 11 janvier.



Le caporal-chef Stéphane Duval avait 32 ans. Il a trouvé la mort entre Tin Zaouaten et Boughessa, deux localités très proches de la frontière avec l'Algérie, lorsque le véhicule léger dans lequel il circulait a sauté sur un engin explosif. Deux autres soldats «grièvement blessés» étaient à ses côtés. Ils ont été évacués immédiatement par hélicoptère vers Tessalit. «Aucun terroriste n'a été détecté sur la zone» après l'explosion, a précisé le porte-parole de l'état-major des armées, le colonel Thierry Burkhard.

Nombreuses opérations de sécurisation de la zone


C'est dans le cadre «des nombreuses opérations de sécurisation pilotées par l'armée française et qui ont pour objectif d'affaiblir les groupes terroristes en les poursuivant sans relâche et en détruisant toute leur logistique» que Stéphane Duval a péri, a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.

Le chef de l'Etat «adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et leur témoigne le respect de toute la Nation», indique le service de presse de l'Elysée. Il «salue avec émotion la détermination et le courage des forces françaises engagées au Mali aux côtés des forces maliennes et africaines. Il leur exprime sa totale confiance pour mener à bien l'ultime phase de leur mission», ajoute le service de presse.

Le Parisien - 29/04/13

23:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Menace d’une explosion sociale, sur fond d’impopularité et d’impuissance du pouvoir

 

 

29/04/2013 – 13h55
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Un sondage publié ce dimanche révèle un profond désarroi des Français. A court terme, la France pourrait être le théâtre d’une véritable “explosion sociale”. C’est le point de vue alarmiste d’une majorité de nos concitoyens. Selon donc le sondage Ifop paru dans Dimanche Ouest‑France, sept Français sur dix craignent cette explosion. Ce risque est jugé certain par près d’un Français sur cinq. Hausse record du chômage, plans sociaux à répétition, moral des ménages en baisse, climat politique tendu et, surtout, absence de perspective expliquent ce malaise.

 

Records d’impopularité
Un an après son arrivée à l’Elysée, le président de la République est plus que jamais contesté et impopulaire. C’est ce que révèle ce dimanche un autre sondage, selon lequel 73 % des Français sont mécontents de la première année de mandat de François Hollande. Seuls 24% des sondés se déclarent « plutôt satisfaits ». Ils étaient 62% il y a un an.

A côté de ses prédécesseurs, le chef de l’Etat bat des records d’impopularité. 29% des personnes interrogées estiment en effet qu’il est un « bon président », quand Nicolas Sarkozy recueillait 48% d’opinions favorables, Jacques Chirac 58%, et Charles de Gaulle 89%.

« Les chiens aboient, la caravane passe. Et lui, il a peur des chiens »?
Un an après l’élection de M. Hollande, le chômage, la dette, les dépenses publiques, l’impôt sont tous à des taux records, mais dans le mauvais sens. Le président maintient cependant que sa ligne est la bonne, qu’il n’en changera pas.

Face aux doutes et aux critiques venus y compris des rangs de sa majorité sur le cap fixé et sa capacité à le faire respecter, après un scandale ministériel et une succession de crises, François Hollande défend son bilan et conteste toute indécision.

L’essayiste Marcel Gauchet qui le créditait autrefois d’une trop grande intelligence le trouve aujourd’hui sans courage : « Les chiens aboient, la caravane passe. Et lui, il a peur des chiens ».

 

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

21:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Dénaturation du mariage : l’opposition persiste, alors que la Chancellerie presse le pas

sans-titre.png

 

 

29/04/2013 – 18h45
PARIS (NOVOpress via Le Bulletin de réinformation) –
La course de vitesse du mariage pour tous se poursuit. Après l’accélération du calendrier parlementaire, le ministère de la Justice se hâte de préparer le terrain avant la promulgation de la loi sur l’ouverture du mariage aux duos homosexuels.

 

Vendredi matin, la Chancellerie a fait savoir qu’elle avait d’ores et déjà transmis au Conseil d’Etat un projet de décret concernant les conséquences de la loi sur l’état civil telles que le livret de famille.

Cet empressement exaspère les parlementaires de l’opposition mobilisés contre le texte. Alors qu’ils viennent tout juste de saisir le Conseil constitutionnel, ces derniers s’étonnent de cette nouvelle pointe de vitesse et de la préparation de documents provisoires en absence de certitude.

Dans le même temps, les opposants à la dénaturation du mariage ne faiblissent pas et poursuivent leurs nombreuses actions. Monseigneur Rafin, évêque de Metz, rappelait récemment que « ce qui est légal n’est pas forcément moral ».

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Paris: l'Arc de triomphe évacué après une alerte à la bombe

photo.JPG Arc de triomphe 10 février 13.JPG

(Photo EB - février 2013)

L'alerte à la bombe de la place Charles-de-Gaule à Paris a été levée vers 16h rapporte un journaliste sur Twitter.

 L'Arc de triomphe a été évacué ce lundi après-midi après une alerte à la bombe, a indiqué une source policière à 20 Minutes. L'appel a eu lieu vers 14h. Le monument a été immédiatement évacué. Un périmètre de sécurité a été installé et toute la place de l'Etoile a été bouclée.

Le périmètre de sécurité était encore maintenu à 15h30 et la circulation toujours pas rétablie, créant un embouteillage monstre sur ce rond-pont particulièrement important de la capitale entre les Champs-Elysées et la porte Maillot, rapporte Le Parisien.

Les services de déminage se sont rendus sur place, a-t-on appris de sources policières.

C.C. avec W.M.
 
29/04/13

 

 

 

 

20:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Journal hebdomadaire de La Voix de la Russie - 29 avril 2013

20:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Italie: Bilderberg, Goldman Sachs et les immigrés toujours au pouvoir

sans-titre.png black ministre.png

28/04/2013 – 19h50
ROME (NOVOpress ) –
Giorgio Napolitano va avoir 88 ans et il a toujours été du côté du manche. À 16 ans, jeune membre des Gruppi Universitari Fascisti, il écrivait dans le journal du mouvement un hymne à la Wehrmacht : « L’Opération Barbarossa civilise les peuples slaves. Puisque notre fidèle allié est lancé à la conquête de la Russie, il y a un besoin absolu d’un corps expéditionnaire italien pour soutenir le titanique effort guerrier allemand, afin de faire prévaloir les valeurs de la Civilisation et des peuples d’Occident sur la barbarie des territoires orientaux ».

 

À 31 ans, l’apparatchik Napolitano insultait les communistes italiens qui avaient osé prendre leurs distances avec l’invasion soviétique de la Hongrie. « L’intervention soviétique, outre qu’elle a empêché la Hongrie de tomber dans le chaos et la contre-révolution, a contribué de manière décisive, non pas seulement à défendre les intérêts militaires et stratégiques de l’URSS, mais à sauver la paix dans le monde ».

En 2011, le président Napolitano n’avait pas ménagé son soutien à l’invasion de la Libye, soulignant « le devoir de l’Italie de rester en Libye au côté des autres pays qui ont écouté l’appel des Nations Unies ». C’est ensuite lui qui avait mis en place le gouvernement de la Goldman Sachs, présidé par le mondialiste Mario Monti.

Réélu pour sept ans (aux applaudissements des mêmes journalistes de gauche qui trouvaient aberrant que le pape ne prenne pas sa retraite), le dinosaure libéralo-communiste n’a, pour une fois, pas changé de maîtres. Il a désigné comme président du Conseil Enrico Letta, membre du comité européen de la Commission Trilatérale, participant en 2012 à la réunion du Groupe Bilderberg aux États-Unis.

Letta s’était en outre signalé, en septembre dernier, en revendiquant publiquement le patronage de la Banque Goldman Sachs. « Aujourd’hui, s’était-il félicité, Goldman Sachs reconnaît au Partito Democratico sa vocation européiste [sic] ainsi que l’autorité indispensable pour conduire une majorité de centre-gauche qui soit en état de gouverner l’Italie dans une des phases les plus dramatiques de son histoire. C’est un signal important. » Et Letta n’avait pas craint de saluer à cette occasion « le courage et la lucidité d’analyse » de la Goldman Sachs.

Comme caution immigrationniste, Monti avait le catho-conciliaire Tartuffe-Riccardi, dont il avait fait son ministre de la Coopération internationale et de l’intégration. Letta a trouvé mieux encore en allant chercher la députée du Parti Démocrate, Cécile Kyenge Kashetu (photo en Une), d’origine congolaise, symbole vivant de la diversité.

« Première ministre de couleur de l’histoire italienne », Kyenge Kashetu est connue pour son militantisme immigrationniste, notamment à la tête de la Rete Primo Marzo, qui organise chaque année « la journée sans immigrés » (censée démontrer les bienfaits de ces derniers). Dans une interview récente, elle avait annoncé que sa priorité était la réforme du code de la nationalité pour imposer le droit du sol. Et elle s’était réjouie : « L’idée d’une société métissée, sans distinction entre “nous” et “eux”, est toujours moins utopique. »

À défaut d’avoir vu la « civilisation » des peuples slaves par son « fidèle allié » allemand, le dinosaure Napolitano entend bien « civiliser » l’Italie. Avec d’autres troupes.

Crédit photo : Camera dei deputati, via Wikipédia.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

20:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marine Le Pen attaquée sur Canal+ par Anne-Sophie Lapix: est-ce du journalisme ou un procès stalinien ?

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
DIMANCHE+ du 28/04 - Partie 1
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

02:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Melilla: assaut massif d'immigrants d'Afrique noire à la frontière

Profitant du changement de garde, entre 150 et 200 migrants ont organisé un assaut massif à la frontière et 70 ont finalement passé la barrière séparant le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla.

 

Fdesouche.com - 27/04/13

 

01:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

La Colombie dit non à l'homofolie

sans-titre.png Colomb ie.png

27/04/2013 – 16h30
BOGOTÁ (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Le Sénat colombien a repoussé par 51 votes contre 17 le texte présenté par deux parlementaires autorisant le mariage entre personnes du même sexe. Cette proposition de loi ne sera donc pas transmise à la Chambre des députés, où il aurait dû être validé en dernier ressort.

 

Si le principe des unions civiles entre homosexuels a été adopté en 2011, la Cour constitutionnelle avait fixé au parlement un délai, courant jusqu’en juin 2013, afin de décider ou non d’étendre cette législation aux mariages. Cette proposition a été vivement critiquée par l’épiscopat de Colombie, où 80% des 47 millions d’habitants sont de confession catholique. Dans une lettre publique aux sénateurs, l’épiscopat en avait appelé à leur « conscience » et leur avait demandé de soutenir « le seul et vrai mariage, constitué par l’union d’un homme et d’une femme ». La majorité des sénateurs du parti de l’Unité nationale, la formation au pouvoir, s’était aussi opposée publiquement à cette proposition de loi jugée incompatible avec les valeurs de la société colombienne.

Crédit photo : Sémhur, via Wikipédia (cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

00:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Orwell en Israël

sans-titre.png Big Brother en Israël.png

28/04/2013 – 14h30
TEL-AVIV (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Les services de sécurité de l’aéroport Ben Gourion de Tel‑Aviv viennent en effet d’être légalement autorisés à accéder aux courriers électroniques des passagers qui y atterrissent.

 

C’est le procureur général Yehouda Weinstein qui, dans une réponse écrite à l’Association pour les droits civils en Israël (ACRI), a confirmé cette nouvelle disposition, soulignant néanmoins que l’accès aux courriers électroniques des passagers pénétrant en Israël ne serait fait qu’en cas « de réels soupçons » et uniquement avec le consentement de la personne. Mais c’est également pour préciser que tout refus se verrait immédiatement sanctionner par une interdiction du territoire israélien. L’ACRI dénonce une pratique qu’elle qualifie « d’intrusion considérable dans la vie privée ».

Crédit image : DR.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

00:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

28/04/2013

Kosovo: "Je me bats pour qu'un jour Marseille ne devienne pas Mitrovica"

Intervention  de Bruno Gollnisch le 26 avril 2913

Monsieur le Président,

On nous demande, aujourd’hui, en effet, d’éponger les résultats catastrophiques de la guerre d’agression qui a été commise, au nom de l’OTAN, dans cette région. Mais la résolution qui nous est proposée est parfaitement contradictoire.

Dans son article 3, par exemple, on encourage, en réalité, le démembrement de la Serbie puisqu’on demande, comme l’a fait Mme Miranda, que les cinq États de l’Union qui n’ont pas encore reconnu le Kosovo le fassent. En revanche, dans son article 7, on se prononce absolument en faveur de l’intégrité du Kosovo. Autrement dit, un certain nombre d’orateurs, comme Mme Miranda, se prononcent pour l’autodétermination des Albanais mais refusent les mêmes droits aux Serbes. Il faudra expliquer au nom de quels principes moraux.

En réalité, chacun sait très bien ce qui va se passer. Si cet accord d’association entre en vigueur, nous aurons encore à faire face à la criminalité organisée, à la corruption, à la persécution des minorités, aux failles de l’État de droit que l’organisme EULEX n’a pas réussi à combler.

Je pense que, dans la crise actuelle, nous avons réellement beaucoup mieux à faire que cela. Nous avons beaucoup mieux à faire que cela et, en particulier, nous avons à éviter chez nous les résultats de la jurisprudence Kosovo.

Je me bats personnellement pour qu’un jour Marseille ne devienne pas Mitrovica.

23:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Boston : les Tsarnaev alliés des Fuller

| 28 avril 2013

La fille de Graham E. Fuller, Samantha A. Fuller, a épousé Ruslan Tsarnaev, oncle des « suspects » de l’attentat de Boston, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev.

Graham E. Fuller est ancien chef de poste de la CIA en Afghanistan, ancien « agent traitant » de Fethullah Gulen aux USA, ancien analyste de la RAND, et ancien collaborateur du Monde diplomatique. Il est aujourd’hui professeur adjoint à l’Université Simon Fraser de Vancouver (Canada).

Samantha A. Fuller travaillait au milieu des années 90 pour Price Waterhouse à Bichkek (Kirghizistan) sur des projets de privatisation. Elle a épousé Ruslan Tsarnaev dont elle a divorcé en 1999.

Ruslan Tsarnaev (photo) est le frère d’Ansor Tsarnaev, père des « suspects ». Il a travaillé pour l’USAID (qui servait alors de couverture pour la CIA), puis comme cadre pour plusieurs sociétés du Groupe Halliburton. Il vit aujourd’hui à Montgomery Village, MD, et décrit ses neveux comme des « perdants ».

Graham E. Fuller a qualifié d’« absurde » toute tentative de lier son ex-gendre à l’acte de ses neveux.

Selon Izvestia du 24 avril, Tamerlan Tsarnaev a participé à un séminaire de la CIA en 2012.

23:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les mystères du Marathon de Boston

 

JPEG - 34.6 ko

Deux semaines après l’attentat de Boston (15 avril, 14h49), les autorités US ont désigné les frères Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev comme responsables. Elles affirment avoir tué l’ainé et arrêté son frère et complice. Le jeune homme, âgé de 19 ans, serait hospitalisé, mais ses blessures lui interdiraient de s’exprimer autrement que par des hochements de tête. Peu importe, il aurait reconnu les faits

Cependant, on ignore tout des conditions dans lesquelles Tamerlan a été tué, ni de celles de l’arrestation de Dzhokhar. Ils auraient cédé au « syndrome Oswald » et se seraient distingués en tuant, sans raisons ni témoins, un officier de police de leur université. Puis, ils auraient pris en otage une Mercedes avec son chauffeur anonyme et l’auraient obligé à retirer 800 dollars à un guichet automatique. Cet homme a témoigné à la police qu’ils avaient revendiqué devant lui être les auteurs des attentats.

À ce jour, la presse n’a pas rencontré le suspect, ni auditionné le témoin. Elle se contente de relayer les dires des parents et amis des suspects qui s’étonnent tous de les voir impliqués dans cette affaire.

Quoi qu’il en soit, la juge Marianne B. Bowler a inculpé Dzhokhar pour « usage d’armes de destruction massive », à savoir des cocottes-minute bourrées de clous. C’est la première fois que la notion « d’arme de destruction massive » est appliquée à un outil ménager courant.

De son côté, le leader démocrate de la Commission du renseignement, Dutch Ruppersberger, a affirmé, à l’issue d’une réunion à huis clos avec des responsables de trois services de renseignement, que les Tsarnaev avaient utilisé une télécommande de jouet pour actionner leurs deux bombes. Il y a vu la confirmation de ce que les suspects avaient appris à fabriquer leurs engins en lisant Inspire, la revue en ligne signée par « Al-Qaida dans la péninsule arabique ». Pourtant, si le numéro 1 de la revue (daté « été 2010 ») indique en détail la fabrication d’une bombe avec une cocotte-minute, à aucun moment, il n’indique comment utiliser une télécommande de jouet pour actionner un explosif installé dans une cocotte fermée.

Tout ce vacarme tourne autour d’une seule conclusion : les frères Tsanaev étaient Tchétchènes, ce qui promeut la Russie au centre des débats. Le président Vladimir Poutine a discrètement éliminé les questions à ce sujet, lors de la longue séance de réponse au peuple qu’il a conduite jeudi dernier. Des jihadistes tchétchènes, il y en a en Syrie qui viennent de prendre en otage deux évêques orthodoxes. Et il risque d’y en avoir à Sotchi, lors des Jeux Olympiques. La Russie a tout intérêt à renforcer la coopération antiterroriste avec les États-Unis, surtout si elle compte réellement déployer des troupes de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) en Syrie.

Pendant ce temps, les internautes se divisent entre ceux qui s’alignent sur le FBI et ceux qui le contestent. Deux grandes objections circulent sur la Toile.

JPEG - 35.4 ko
« Jeff Bauman » est-il Nick Vogt ?

La première accuse les services de sécurité d’avoir mis en scène des personnages chargés d’histoires et d’émotions. Des images extraites d’une vidéo montrent deux individus en train de trafiquer le corps de Jeff Bauman, qui aurait perdu ses deux jambes. Il s’agirait en fait d’un lieutenant de l’US Army ayant perdu ses jambes à Kandahar, en novembre 2011, Nick Vogt. On ne peut qu’être étonné par le fait que « Jeff Bauman » porte toujours sa tête haute et ne semble pas souffrir d’une hémorragie alors qu’on le transporte sur une chaise roulante, sans que ses cuisses aient été fortement ligaturées. La chose est d’autant plus significative que c’est le témoignage de « Jeff Bauman » qui a permis d’identifier les suspects (conférence de presse du 18 avril, 17h20).

JPEG - 20.5 ko
Des mercenaires de Craft International sur le lieu de l’explosion.

La seconde porte sur la présence d’une équipe de sécurité, probablement de l’armée privée Craft International, qui semble porter les mêmes sacs à dos que celui montré par le FBI comme ayant contenu une des cocottes-minute.

Mais le plus étonnant est ailleurs. Un exercice anti-bombes a été mené au Marathon de Boston, deux heures avant le drame, au lieu exact où les vraies bombes ont explosé. Pourtant, lorsque un journaliste a posé une question à ce sujet lors de la conférence de presse du FBI, l’agent spécial Richard Deslauriers a refusé de lui répondre et a cherché une autre question.

JPEG - 33.5 ko
Izvestia : « Tamerlan Tsarnaev recruté par une Fondation géorgienne. L’un des responsables de l’attentat terroriste de Boston, a étudié au séminaire organisé par les Etats-uniens avec les services spéciaux géorgiens »

Enfin, selon les Izvestia (24 avril), Tamerlan Tsarnaev a participé en Géorgie à un séminaire du Fonds pour le Caucase, une association paravent de la Jamestown Foundation, créée par la CIA. Il y a suivi un entraînement pour « augmenter l’instabilité en Russie » [1]. Dans une note de protestation, le Fonds du Caucase dément et évoque un homonyme [2].

Il est trop tôt pour conclure sur ce qui s’est réellement passé à Boston. Une chose cependant est sûre : le FBI ment.

 

21:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)