Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2013

Frigide Barjot dérape encore…

 

Madame Barjot a sans doute quelque accointance avec ses prétendus adversaires. La dernière fois, elle voulait « dialoguer » avec eux, se voulant rassurante quant à ses intentions : non, elle n’est pas une « révolutionnaire« . Elle promettait donc de demeurer aux ordres.

Nous lui avions répondu, sur Contre-Info, que « les révolutionnaires, ce sont précisément ceux qui décident de renverser l’ordre traditionnel de la société, ce sont ceux qui nient l’ordre naturel, ou qui déclarent vouloir s’en émanciper, sous le fallacieux prétexte d’une liberté mal comprise, qui recouvre en fait un nouvel esclavage, celui du consumérisme. Les opposants à leur funeste projet sont au contraire des contre-révolutionnaires, qui veulent reconstruire la société sur ses fondements traditionnels, comme la famille, condition de sa pérennité. »

Hier, madame Barjot a poursuivi sur sa lancée. Annonçant que des perturbateurs tentaient de troubler la manifestation -allusion aux heurts déjà évoqués avec les forces de police-, elle demande aux forces de l’ordre de les en empêcher. Et de s’écrier fièrement : pas de « fachos » ! Voilà, le mot est lancé. Les fachos sont de retour. Entendez que dans sa bouche, il s’agit bien d’une insulte. Ou comment une organisatrice se retourne contre ses propres manifestants. Comme si elle avait besoin, en effet, de donner des gages de bonne volonté à un système qui l’a pourtant déjà condamnée, et de sacrifier sur l’autel de la bien-pensance les militants les plus remontés contre un gouvernement devenu totalement illégitime.

Jamais elle n’a eu de mot aussi dur contre ses « adversaires » politiques qui veulent faire passer en force une loi inique. Mais elle ne se prive pas en revanche de reprendre à son compte une rhétorique complètement éculée, celle de l’ »adversaire » précisément, pour la retourner contre ceux qui sont censés être ses alliés dans le combat qu’elle prétend mener.

Doit-on souligner également qu’aucun député de la droite nationale, pourtant présents dans le cortège de la manifestation (les deux députés FN et Jacques Bompart), n’a été invité à s’exprimer sur le podium ? En revanche, un trotskyste a été invité à y prononcer un discours. Vous avez dit « manif pour tous » ?

Contre-info.com

20:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Gazage d'enfants : un policier suspendu

25 mars 2013

 D'un lecteur :

"Hier sur l'avenue Foch, un policier a gazé un landau (vide grâce à Dieu, c’était le moment du biberon). Le père a donné un coup de tête au policier, puis a été placé en garde a vue et était présenté au tribunal ce matin.

Bilan: le policier a eu une double fracture du nez, fracture de l'arcade et explosion de la paumette ... il sortait de 6 mois de mise à pied pour coups et blessures volontaires.

Le père a été déféré pour (je crois) rébellion et agression d'un agent dépositaire de l’autorité publique. Il a plaidé la légitime défense et est finalement condamné à 1 mois de prison avec sursis ... pour outrage et 1€ de dommages et intérêts.

Le CRS a été suspendu, enquête de l'IGPN en cours, il encourt la radiation sans préjudice des poursuites pénales à venir."

Le Salon Beige

19:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Discrimination anti-française : une formation spéciale pour s’occuper des immigrés âgés hors-UE

sans-titre.png personnes âgées immigrées hors UE.png

 

25/03/2013 – 15h30
LILLE (NOVOPress) – L’Institut social et l’université catholique de Lille programment cette année une formation à l’intitulé plutôt surprenant : « L’accompagnement des personnes âgées immigrées ». Celle-ci est dispensée dans le Nord-pas-de-Calais, mais aussi en Rhône-Alpes et en Alsace-Lorraine.

 

Financée par le ministère de l’Intérieur, au travers de la Direction de l’accueil de l’intégration et de la citoyenneté et par le fonds européen à l’Intégration, celle-ci propose de dispenser gratuitement (y compris repas + transport) un enseignement destiné aux employés des services médicaux, sociaux, aux étudiants, ou au personnel du secteur associatif, leur permettant d’appréhender comme « il se doit » la question du vieillissement de la population immigrée hors-UE en France.

En place depuis le 12 mars, cette formation prétend offrir à ces professionnels les éléments nécessaires dont ils auront besoin dans leur future mission d’accompagnement de cette population.

Rappelons que, pour traiter de ce sujet, un colloque national, où était intervenu Manuel Valls en personne et intitulé « Quel accompagnement pour les personnes âgées immigrés ? » eu lieu le 13 novembre 2012 à Paris. Lors de celui-ci, Emmanuel Jovelin, directeur adjoint de l’Institut social de Lille avait pris la parole afin d’expliquer comment « former les professionnels sociaux et médico-sociaux à la problématique des personnes âgées immigrées ».

En effet, cette formation propose entre autres comme objectifs, de « susciter une prise de conscience globale sur la question du vieillissement des immigrés, [...] mettant ainsi les personnes âgées immigrées originaires de pays tiers au cœur des préoccupations » ou encore « intégrer la question du vieillissement des personnes âgées immigrées dans les politiques publiques de droit commun ».

Julien Lemaire

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

« Historique » par Bruno Gollnisch

 

drapeau-francais

Bruno Gollnisch, le secrétaire général Steeve Briois, le secrétaire général adjoint Nicolas Bay, les députés Marion Maréchal et Gilbert Collard, Jany Le Pen, les secrétaires départementaux Philippe Chevrier et Jean-Luc Manoury, les Conseillers régionaux du Nord Sylvie Goddyn et Eric Dillies, les membres du Bureau politique Catherine Salagnac, Thibaut de La Tocnaye, Jean-Richard Sulzer, le responsable du FNJ Julien Rochedy (nos excuses à ceux que nous oublions et que nous n’avons pas vu !) , les dizaines de milliers d’électeurs et sympathisants frontistes présents l’ont constaté: la manifestation de ce dimanche en faveur de la défense de la famille traditionnelle et contre le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels a été, comme celle du 13 janvier, une énorme succès populaire.

Malgré la consigne donnée et reprise par nombre de médias d’en minimiser l’ampleur, ce sont bien de nouveau certainement bien plus de 700 000 Français qui étaient dans la rue, comme l’atteste notamment les photos de la foule impressionnante empruntant l’avenue de la Grande Armée.

Un rassemblement bon enfant, où La Marseillaise était entonnée à pleins poumons, réunissant les familles et les générations mais que le ministère de l’intérieur voulait entacher d’une image de violence ou à tout le moins, qu’il n’a pas su gérer correctement. Les forces de l’ordre obéissant à Manuel Valls ont en effet gazé une partie de manifestants, hommes, femmes, enfants, personnes âgées, aux abords de l’Arc de triomphe.

Le ministre de l’Intérieur a expliqué qu’il s’agissait de disperser des militants et autres casseurs d’extrême droite, l’antienne est connue. Il est d’ailleurs déplorable que Frigide Barjot ait reprise dès hier soir sur les chaînes d’information, sans vérification et sans le recul nécessaire, les éléments de langage de la place Beauvau.

Dans les faits, rapporte plus justement un bénévole d’une équipe d’accueil de la Manif pour tous, dont le témoignage a été publié par Nouvelles de France et repris sur Le salon beige, «les forces de police ont été débordées par une manifestation dont tout le monde pensait qu’elle serait inférieure à celle du 13 janvier. »

Et de rapporter les propos d’un commandant de gendarmerie: «nous ne sommes pas habitués à gérer ce type de rassemblement. Quand on met un nombre de personnes trop important dans un lieu insuffisant pour les contenir, c’est évident qu’il y a des débordements. Vous serez 100 000 pour la police mais en réalité vous êtes plus d’un million, nous le savons, ils le savent… »

Ce que savent aussi les dirigeants de l’UMP qui étaient présents hier dans le cortège, c’est que la Marée nationale ne cesse de monter et qu’elle menace aussi de les emporter. Il est à cette aune assez « surprenant » (?) que Bruno Gollnisch n’ait pas été autorisé par les organisateurs à dire quelques mots à la tribune, alors constate-t-il, que « ceux qui sont directement ou indirectement responsables de la décadence morale de ce pays depuis quarante ans », les représentants de la droite molle, courbe et lâche, ont monopolisé le micro.

Tout cela nous dépasse, feignons d’en être les organisateurs : ce sentiment explique la venue à cette manifestation de figures de l’UMP. A l’instar d’un Jean-Pierre Raffarin, partisan du front républicain contre le FN dans la seconde circonscription de l’Oise, avançant pour le justifier les mêmes arguments que le porte-parole du PS David Assouline.

Dans ce contexte, Marine Le Pen a souligné avec justesse la portée « historique » du résultat de la candidate du FN , Florence Italiani, lors du second tour hier de cette partielle face à Jean-François Mancel , député sans interruption depuis 2002. Florence Italiani «frise la victoire » avec 48,59% des sufrages. Cela « doit être analysé comme une extraordinaire accélération de la dynamique du Front National et un magnifique signal d’espérance » a estimé Marine. De bon augure à un an des élections municipales !

Avec habilité, M Mancel avait mené une campagne très droitière et « populiste » visant à capter le ras-le-bol populaire contre la politique du gouvernement afin de faire oublier les tares, l’euromondialisme, l’immigrationnisme, le bilan calamiteux de dix ans de règne UMP à la tête de l’Etat.

Les observateurs s’attendaient à un écart de voix beaucoup plus grand au profit de ce dernier lors de ce second tour. Or, malgré une abstention encore très élevée (64,70%) toujours pénalisante pour le FN, Florence Italiani a battu le candidat de l’UMP dans quatre des huit cantons que compte la circonscription.

De quoi désespérer les bien-pensants et notamment les gardiens du dogme sur France Inter, dont le site internet présentait ce matin la venue dans le journal de Patrick Cohen, de l’ancien président de SOS racisme et actuel député PS de l’Essonne, Malek Boutih.

Il y est écrit que M. Boutih, chargé d’apporter dernièrement la contestation à la présidente du FN sur le plateau de l’émission « Des paroles et des actes » (France2), l’aurait « renvoyée » à son appartenance à l’extrême droite et au jeu trouble qu’elle entretient avec la démocratie ». Cela est asséné tout de go, sur une radio publique financée aussi avec l’argent des contribuables du FN. Mais c’est aussi, n’en doutons pas, cette partialité venimeuse qui fait monter un peu partout le vote patriote.

Notons encore que le secrétaire national du Parti de Gauche, Alexis Corbière, a qualifié d’ »affligeant » le second tour Italiani-Mancel et estimé qu’il attestait d’un « pourrissement du climat politique ».

Pourrissement que M. Mélenchon a plus justement pu constater avec les nouvelles accusations d’antisémitisme portées contre lui ces dernières heures. Climat délétère et chantage plus ou moins conscient à l’antisémitisme que nous pointions déjà le 15 mars sur ce blog en relatant la passe d’arme « fraternelle » entre les humanistes Julien Dray, Mélenchon et Corbière.

Samedi à Bordeaux, lors du troisième Congrès du Parti de gauche, dont Jean-Luc Mélenchon est co-président, ce dernier a attaqué sabre au clair la politique européiste d’un PS qu’il soutient en toute schizophrénie dans les urnes.

Non sans raison, il a reproché au gouvernement d’avoir donné son feu vert la semaine dernière un « plan de sauvetage financier » de Chypre de 10 milliards d’euros, reposant sur un remboursement de la dette via des taxes sur les dépôts bancaires des particuliers.

François Delapierre, secrétaire national du PG, a dénoncé « les 17 salopards de l’Europe » en référence à l’attitude des 17 gouvernements de la zone euro à l’égard de Chypre. « Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s’appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti socialiste »

Jean-Luc Mélenchon a embrayé devant les journalistes en qualifiant M. Moscovici de « petit intelligent qui a fait l’ENA » et qui « ne pense pas français, qui pense finance internationale ».

Cela a suffit à déclencher l’hallali contre le conducator du FG.

« Je suis Français par tous mes pores et je ne raisonne pas finance internationale», a affirmé M Moscovivi ce dimanche sur Canal+ , rappelant qu’il était «fils de déportés». « (M Mélenchon est ) «en train de franchir certaines bornes» «par détestation du social-libéralisme» et devrait faire «attention à ce qu’il dit».

Plusieurs ministres socialistes comme Manuel Valls (« Inacceptable et irresponsable »), Arnaud Montebourg, Nicole Bricq et Cécile Duflot (EE-LV) ont dénoncé la petite phrase du co-président du PG. Cette dernière a encore montré toute l’étendue de son intelligence en estimant que si M. Mélenchon « n’est pas antisémite », « il flirte avec le dérapage à chaque instant, notamment sur les questions de nationalisme » (sic).

David Assouline, porte-parole du PS, a déclaré : « le style, l’insulte et l’appel ad hominem à la vindicte publique du Front de Gauche contre Pierre Moscovici, au delà de sa vulgarité, est indigne d’un parti de gauche ».

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a demandé à Jean-Luc Mélenchon de « retirer » ses propos. « C’est un vocabulaire des années 1930 que l’on ne pensait plus entendre de la bouche d’un républicain et encore moins d’un dirigeant de gauche »,

« Cette attaque sur l’identité française de Pierre Moscovici donne le haut le cœur. Elle signe une dérive dangereuse qui doit cesser dans l’injure et la mise en cause personnelle. Elle franchit les limites de l’acceptable et ne peut être tolérée par aucun républicain » a encore affirmé l’ancien gourou des « potes ».

L’UMP est aussi montée au créneau. Déjà coutumière des attaques contre M. Mélenchon sur ce thème, Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée du Forum Radio J, a avancé que « les termes finance internationale, l’idée qu’on puisse être plus lié à la finance internationale qu’à son propre pays sont des termes utilisés à d’autres époques et par d’autres personnes ».

Pareillement, lors de l’émission Le Grand Rendez-vous d’Europe 1-iTélé, Jean-François Copé a clamé que « le temps est venu pour (François Hollande) de dire si oui ou non, dans ce contexte, il continue cette alliance électorale (…) car c’est cela qui est en cause au regard de propos indignes, contraires aux valeurs de la République. »

Enfin, et pour faire oublier de manière peu subtile les liens idéologiques profonds et le même logiciel qui anime les partis de la gauche et de la droite euromondialistes, M. Copé a affirmé que « l’ extrême-droite (comprendre dans sa bouche le FN) et l’ extrême-gauche mélenchoniste sont « bien entendu » à mettre dans le même panier.

Là aussi la ficelle est un peu grosse et la diversion pitoyable constate Bruno Gollnisch. Il faudra que l’UMP tente de trouver un peu mieux, et ce n’est pas gagné, pour détourner des millions de Français du vote FN en 2014.

 

19:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO - Le maire d'Arveyres tient bon: pas de repas de substitution au porc à la cantine

Lire et voir la vidéo: http://www.francetvinfo.fr/video-pas-de-repas-de-substitu...

(le code embed de la vidéo n'est pas donné)

23/03/13

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

700 kg de cocaïne découvert dans le Falcon du lunetier Afflelou

sans-titre.png Afflelou.png

L’avion Falcon, dans lequel 700 kg de cocaïne ont été découverts mercredi en République dominicaine, appartient au lunetier Alain Afflelou qui l’a confié à une société de leasing et se dit « totalement étranger » à cette affaire, a indiqué dimanche 24 mars son service de communication.

Ce Falcon 50 immatriculé F-GXMC a été intercepté alors qu’il s’apprêtait à décoller de Punta Cana, en République dominicaine, à destination de Versailles (Yvelines). A son bord, 26 valises avec « 682 paquets » de cocaïne ont été découverts.

« Cet avion est en leasing et la gestion en est confiée à la société (lyonnaise) SN Transhelicoptère Services qui l’a loué à des personnes que l’on ne connaît pas », a déclaré la directrice de la communication du groupe du lunetier, Isabelle Amaraggi.

« Cet avion, et un autre plus petit également géré par cette société, sont utilisés par Alain Afflelou et ses collaborateurs en fonction de leurs déplacements. Alain Afflelou a appris la nouvelle hier, par la presse, il est stupéfait. Il a immédiatement demandé des explications par courrier à la société gestionnaire », a-t-elle ajouté.

L’avocat du chef d’entreprise, Me Hervé Témine, a confirmé que l’avion de son client était en leasing et que ce dernier avait été « très surpris par cette situation, à laquelle il est totalement étranger ». L’avocat a précisé entreprendre « les démarches nécessaires pour établir ce qui s’est passé » et qu’il se réservait « éventuellement » le droit d’engager une procédure judiciaire, sans en préciser encore la forme.

Au total 35 personnes, dont quatre Français ainsi que des militaires, des policiers et des agents des douanes dominicains, ont été arrêtés, soupçonnés de faire partie d’un réseau de narcotrafiquants. Ce réseau comptait sur la complicité de militaires assurant la sécurité des aéroports, de membres de la Direction nationale du contrôle des drogues, de militaires de la Marine, de la police et d’employés des douanes, selon les enquêteurs.

Le Journal du Siècle - 24/03/13

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

USA: bébé abattu d'une balle dans sa poussette, deux ados afro-américains arrêtés

sans-titre.png afro-américain.png

[...] The mother, who along with her son was not identified, described the shooter as a black male, 13 to 15 years old, 5-foot-7 to 5-foot-9, slender and wearing a red shirt. He was accompanied by another black male who she said was 10 to 12 years old and wearing a black shirt.

CNN

François Desouche- 23/03/13

Merci à Anonyme pour le lien de cette info

02:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Sur Facebook, premières images d'enfants gazés par les CRS à la Manif pour tous 24 mars 2013

Merci à Tania qui me signale cette vidéo dans son commentaire

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Enorme succès de la manif contre le « mariage » inverti

 
  24 mars 2013

Compte rendu d’un rédacteur de Contre-info, empestant encore le gaz lacrymogène :

« C’est au moins un triple succès que cette manifestation à Paris.

- Par le nombre d’abord : les chiffres sont encore flous mais il y avait au moins autant de monde que lors de la précédente, le 13 janvier (c’est-à-dire au moins un million de personnes battant le pavé). 1,4 millions d’après les organisateurs, 300 000 d’après une préfecture décrédibilisée. Une véritable marée humaine a de nouveau déferlé sur Paris, alors qu’un peu tout le monde pronostiquait un affaiblissement du mouvement. La détermination et la révolte populaires n’ont pas été refroidies par l’absence de résultats tangibles de la mobilisation de ces derniers mois (manifs méprisées par les autorités et les médias, pétition de 700 000 personnes directement à la poubelle…)

- Succès car les mesures liberticides décrétées par la préfecture de police, sur ordre du gouvernement, ont été vaincues : des milliers de personnes ont réussi à gagner les Champs Elysées, en théorie interdits. Les forces dites « de l’ordre » ont été débordées et ont parfois fait preuve d’une violence hors de propos, aspergeant de gaz lacrymogène n’importe qui – femmes et enfants compris -, distribuant des coups de matraque sur des bons Français qui voulaient simplement se déplacer librement chez eux. Des heurts vifs ont éclatés à plusieurs reprises et durant des heures la tension est resté très élevée. Des centaines de manifestants ont réussi à repousser à plusieurs reprises les cordons de CRS suréquipés. Les jeunes du Renouveau français ou du GUD Lyon se sont particulièrement illustrés face à une police plus servile et sans scrupule que jamais, en étant pendant des heures en première ligne. Plus tard, les CRS postés devant le palais de l’Elysée, pas suffisamment nombreux et surpris, ont paniqué en voyant venir quelques dizaines de jeunes nationalistes chahuteurs.

 

- Succès enfin car des milliers de personnes ont bravé les mots d’ordre lamentables des organisateurs de cette manifestation, qui ne savaient plus quoi dire pour exprimer leur estime et leur respect des forces de police (dont certains membres se comportaient comme des ordures), qui ne trouvaient plus de termes assez forts pour clamer leur républicanisme. Sans évoquer le discours lamentable du militant homosexuel Xavier Bongibault (« les homos avec nous ! »)…
La saine colère des défenseurs du mariage se retrouve depuis des mois canalisée et déviée par des personnes très mal placées pour la diriger, et dont la méthode et les discours – en plus d’être scandaleux – ne payent pas, au contraire. Aujourd’hui, ils ont été débordés et c’est très appréciable. »

PS : quelques dizaines de personnes ont été embarquées par la police. Le Comité de soutien aux victimes de la répression annonce déjà « qu’il interviendra si des personnes sont inquiétées par la justice suite à la manifestation de ce jour ».

Contre-info.com

00:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

24/03/2013

Wauquiez: "Le Président ne doit pas rester autiste"

sans-titre.png Wauquiez.png

 

INTERVIEW - Pour Laurent Wauquiez, député UMP de Haute-Loire, le projet de loi pour le mariage pour tous est mauvais pour les familles.

LEFIGARO. - Comment expliquez-vous les incidents qui ont émaillé la manifestation?

Laurent WAUQUIEZ. - La façon dont a été gérée la manifestation par la préfecture de police de Paris est à l'image du mépris et de la violence dont fait preuve le gouvernement à l'égard des opposants à la loi Taubira depuis le début. C'est absolument inacceptable que des enfants et des familles, qui n'avaient absolument rien de violents, se voient opposer comme seule réponse des jets de gaz lacrymogène par les forces de l'ordre. Ce comportement est scandaleux.

N'y a-t-il pas eu quelques provocations?

Non, la Préfecture de police en fermant les Champs-Élysées et en contingentant la manifestation à quelques boulevards a tout fait pour aboutir à ces provocations. Il est scandaleux d'opposer la violence à l'expression sereine et déterminée du mouvement contre le mariage pour tous. Le président de la République, le ministre de l'Intérieur et la Préfecture de police sont les vrais responsables de ce qui s'est passé.

Quel était le message de cette manifestation?

Malgré toutes les intimidations, malgré le diktat de la pensée unique, nous ne lâchons rien et nous restons fidèles à nos convictions et nos valeurs. Ce projet de loi est mauvais pour les familles. Il s'agissait aussi de dénoncer l'inversion totale des priorités par le gouvernement. Il préfère aujourd'hui détruire les familles plutôt que de lutter contre le chômage. C'est aberrant.

Qu'attendez-vous des sénateurs qui s'apprêtent à examiner le texte début avril?

Nous attendons d'eux la même détermination que nous avons mise en œuvre à l'Assemblée. Le débat doit permettre de montrer, une nouvelle fois, ce que cache le gouvernement: la gestation pour autrui et les bébés éprouvettes. Il joue la carte du pourrissement. Ne nous laissons ni décourager, ni provoquer. Le débat se poursuit, nous demandons l'organisation d'un référendum. Il est inconcevable qu'un président de la République reste autiste devant un mouvement d'une telle ampleur.

Et si le projet de loi devait être adopté, l'abrogerez-vous si l'UMP revient au pouvoir?

Jusqu'au bout nous mènerons la bataille. Nous avons connu des lois qui ont été adoptées et jamais appliquées. Si j'étais présent à cette manifestation comme à la précédente, comme dans l'Hémicycle, c'est avec un seul message: quand on a des convictions, on les assume.

LIRE AUSSI:

» Des gaz lacrymogènes tirés sur des opposants au mariage gay

24/03/13

22:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

"Manif pour tous": la police charge les manifestants, femmes et enfants

24/03/13

21:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Quand le cardinal Bergoglio défendait Mahomet contre Benoît XVI

sans-titre.png Bergoglio.png

24/03/2013 – 15h30
BUENOS AIRES (NOVOPress) – Il y avait d’abord eu la manière dont le cardinal Bergoglio, en qualité d’archevêque de Buenos Aires (ci-dessus), avait torpillé la célébration de la messe traditionnelle dans son diocèse, même après que le motu proprio Summorum Pontificum de 2007 eut reconnu que son interdiction n’avait aucune légitimité.

 

Il y avait eu ensuite le témoignage de l’évêque anglican d’Argentine, Gregory Venables, sur la réaction du cardinal Bergoglio, quand Benoît XVI avait créé des ordinariats pour accueillir les anciens anglicans revenus au catholicisme : « Il m’a dit très clairement que l’Ordinariat n’était nullement nécessaire et que l’Église avait besoin de nous en tant qu’anglicans ».

Le Daily Telegraph de Londres apporte à présent une nouvelle pièce à verser au dossier de l’attitude prise par le cardinal Bergoglio sous le pontificat de son prédécesseur. Il s’agit de sa prise de position après le discours de Ratisbonne du 12 septembre 2006, dans lequel, on s’en souvient, Benoît XVI, pour illustrer les rapports entre foi et raison, avait cité l’empereur byzantin Manuel II Paléologue : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ». Le grand quotidien londonien rappelle que « réagissant quelques jours après et s’exprimant à travers son porte-parole dans l’édition de Newsweek en espagnol », le cardinal Bergoglio « avait qualifié les propos de Benoît XVI de “malheureux” ».

Plus précisément, l’abbé Guillermo Marcó, « porte-parole du cardinal Jorge Bergoglio », selon son titre usel [son titre officiel était « directeur de la salle de presse de l’archevêché de Buenos Aires », NDLR], avait accusé Benoît XVI d’oublier que « l’islam a et a eu un très grand nombre de bonnes choses, et a apporté un très grand nombre de bonnes choses à l’histoire de l’humanité ». Il avait tranché brutalement : « Ces paroles du Pape ne me représentent pas ». Et, pour mieux critiquer Benoît XVI, il lui avait opposé Jean-Paul II, adepte du dialogue avec le monde musulman : « Si le Pape [Benoît XVI] ne va pas reconnaître les valeurs de l’islam et que les choses en restent ainsi, il me semble qu’il aura détruit en vingt secondes ce qui a été construit en vingt ans ».

L’article du Daily Telegraph, qui comporte plusieurs inexactitudes, se réfère à l’article alors publié dans le quotidien de gauche Página 12 par le journaliste Horacio Verbitsky. Celui-ci écrivait le 15 octobre 2006 : « La dégradation des rapports entre le Vatican et l’archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, […] a atteint la semaine dernière un niveau presque sans précédents ». « La réaction pontificale à l’attaque de Bergoglio a été foudroyante ». À titre d’avertissement, un proche de Bergoglio, l’évêque de Puerto Iguazú, Joaquín Piña Batlevell, lui aussi jésuite, qui avait décidé de se lancer en politique, fut contraint à la démission immédiate. « La tension est si grande que Bergoglio a annulé son voyage prévu à Rome, où Benoît XVI a convoqué le second synode des évêques de son pontificat » [en réalité, il s’agissait du Conseil post-synodal, NDLR].

Verbitsky est un journaliste militant et controversé, connu par ailleurs comme auteur, en 2005, d’El Silencio, ouvrage qui accuse Jorge Mario Bergoglio, alors provincial des jésuites argentins, de collusion avec la dictature militaire pendant la grande répression de 1976. Contrairement au Daily Telegraph, on ne croira donc pas sur parole toutes ses affirmations. Mais le quotidien indépendant Clarín, le plus grand quotidien d’Argentine, avait lui aussi consacré un article à l’affaire sous le titre : « Le Vatican est furieux contre le porte-parole de Bergoglio ». Citant des sources vaticanes, le correspondant de Clarín affirmait que les déclarations de l’abbé Marcó avaient été considérées comme une attaque « inouïe » contre le pape.

« Comment est-il possible que son porte-parole fasse des déclarations pareilles et que le cardinal Bergoglio ne se sente pas tenu de le désavouer et de le démettre immédiatement de ses fonctions ? », avait déclaré à Clarín un prélat du Vatican. Ce silence de l’archevêque, avait-il conclu, « a affaibli sa position ici ».

On comprend la satisfaction des responsables musulmans argentins à l’annonce que le cardinal Bergoglio devenait le pape François. Interrogé par le Buenos Aires Herald, Sheik Mohsen Ali, directeur de la Maison pour la diffusion de l’islam, a assuré que le cardinal Bergoglio « s’était toujours montré un ami de la communauté musulmane. Il a renforcé nos relations en visitant la mosquée At-Tauhid, à côté de Floresta, et l’école arabo-argentine Ali Ibn Abi Talib ».

Le secrétaire général du Centre islamique de la république d’Argentine (CIRA), Sumer Noufouri, qualifie pour sa part Jorge Mario Bergoglio de personne « respectueuse, pour le dialogue, qui connaît l’Islam ». « Pour illustrer la personnalité du nouveau pape », il raconte cette anecdote. « Lorsque Bergoglio est venu au CIRA pour déjeuner avec le conseil d’administration, il nous a dit que, lorsqu’il avait parlé à Rome de ses relations avec les musulmans et qu’il avait dit qu’il venait au CIRA et que nous lui adressions nos félicitations pour Noël, ils ne pouvaient pas le croire, ils étaient choqués » – et Dieu sait pourtant que, en matière de dialogue islamo-chrétien, le Vatican ne se choque plus facilement… Pour Noufouri, « l’Argentine est un modèle de dialogue et de coexistence qui, Dieu aidant, pourrait être exporté dans le monde entier ».

Le dialogue islamo-chrétien a de beaux jours devant lui…

Flavien Blanchon

Crédit photo : Casa Rosada via Wikipédia (cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

21:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Manif contre le mariage homo: "On nous gaze !"

21:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Les manifestants reçoivent des grenades lacrymogènes - Christine Boutin gazée et au sol, d'autres victimes dont des enfants

sans-titre.png Boutin gazeé au sol.png

VIDEOS ET PHOTOS : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/

19:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

EN DIRECT - La Grande Armée des Français dit non à Taubira! La police lance des gaz lacrymogènes sur les manifestants

Lire: http://www.leparisien.fr/societe/en-direct-manif-pour-tou...

VIDEO , PHOTOS ET TWEETS

18:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Une foule énorme à Paris contre le mariage gay ! Quelques heurts avec la police

 

18:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Un drôle de poisson !

sans-titre.png blobfish océanie.png

Blobfish vit dans les abysses au large des côtes australiennes

04:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Une femme de 84 ans violée chez elle à Nice, un suspect arrêté

sans-titre.png Nice.png

 

Un homme de 22 ans soupçonné d'avoir violé dans la nuit de samedi à dimanche une octogénaire dans le quartier Fabron de Nice est présenté à un juge d'instruction ce vendredi après avoir été identifié et arrêté par la Police judiciaire de Nice.

Cet individu très connu des services de police pour différents délits a également volé des bijoux à la victime qui a été violée à deux reprises. Le suspect est entré par effraction au domicile de l'octogénaire âgée de 84 ans.

La brigade criminelle de la PJ l'a retrouvé au terme d'une longue et minutieuse enquête de voisinage. Un sac contenant des objets souillés, dont un vêtement de la victime a été retrouvé dans le quartier.

Son ADN a été extrait de ces affaires et l'homme a été identifié. Il nie les faits.

Nice Matin - 22/03/13

03:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Rencontre entre Benoît XVI et le pape François le 23 mars 2013

02:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

“Grillo plus dangereux que les fascistes” : le président de la communauté juive de Rome recommande de fuir en Israël

sans-titre.png Riccardo Pacifici.png

Riccardo Pacifici

 

  

23/03/2013 – 16h30
ROME (NOVOpress) - Riccardo Pacifici (ci-dessus), président de la communauté juive de Rome, a l’habitude de crier au loup. L’année dernière, il dénonçait en priorité le mouvement CasaPound, qui, à l’en croire, constituait « un danger non seulement à Rome mais dans toute l’Italie et même en Europe ».

 

Est-ce parce que la récente expérience électorale de CasaPound, aux législatives des 24 et 25 février derniers, fut tout sauf un succès et qu’il y a besoin d’un épouvantail plus crédible ? Le péril pour Riccardo Pacifici vient désormais du M5S (Mouvement cinq étoiles) de Beppe Grillo qui a recueilli un quart des suffrages, 108 députés et 54 sénateurs, et refuse, pour l’instant en tout cas, de servir de supplétif aux partis du système.

Dans un entretien au quotidien israélien Haaretz – article à consultation payante mais qu’on peut lire gratuitement sur le site d’information The Italianist –, Pacifici explique que les juifs italiens « doivent commencer à se préparer lentement à émigrer en Israël ». « C’est le bon moment. La population a du respect pour les Juifs, il y a des lois contre l’antisémitisme, il n’est pas facile aujourd’hui en Europe de parler contre les Juifs ». Mais « le meilleur est passé ».

Les raisons ? D’abord l’immigration musulmane : « Dans dix ou vingt ans, la démographie aura changé en Europe. Le caractère du Continent, qui est judéo-chrétien, aura changé. » Pacifici tient à souligner que les Juifs sont favorables à l’immigration. « En tant que juifs, à cause de notre mémoire historique, nous devons soutenir l’intégration des immigrés en Italie et dans toute l’Europe, et le droit humain à émigrer ici de gens nés dans des pays où ils n’avaient aucune chance ou aucun espoir. Nous devons tout faire pour les soutenir. Mais leurs sentiments à l’égard des juifs et des chrétiens ne sont pas positifs. »

Selon Pacifici, du reste, les immigrés sont « une menace seulement quand ils s’unissent à des éléments locaux. Les fondamentalistes musulmans s’unissent aux racistes, aux fascistes et aux anarchistes que nous avons ici, qui n’aiment pas les juifs et n’aiment pas Israël. Ils ne veulent pas accepter que l’on puisse être un juif italien et soutenir en même temps Israël ».

Mais pour le moment, aux yeux de Pacifici, le danger le plus immédiat est le succès de Beppe Grillo. « Grillo dit que les partis politiques ne sont pas importants, et c’est exactement ce que disait Hitler avant d’arriver au pouvoir. Le parti de Grillo est plus dangereux que les fascistes parce qu’il n’a pas de programme clair – nous ne savons pas quelles sont leurs limites. Nous ne connaissons pas la plupart des gens qui sont dans ce mouvement, mais nous savons qu’il y a des extrémistes à la fois de droite et de gauche − des fascistes et des radicaux – et ils sont ensemble contre la constitution, ensemble contre la démocratie. » Pacifici ne craint pas d’évoquer à ce propos « les meurtres de juifs à Toulouse l’année dernière » – Mohamed Merah était un sympathisant grillino, c’est bien sûr.

Le seul développement encourageant que voie Pacifici, c’est l’élection du pape François. « Les responsables de la communauté juive de Rome ont déjà recueilli auprès de leurs homologues à Buenos Aires une impression très favorable de l’ancien archevêque Jorge Bergoglio ». « Pendant de nombreux siècles, explique Pacifici avec la logique qui lui est particulière, nous avons eu de très mauvaises relations avec le Vatican, mais maintenant nous entretenons une bonne coopération, et nous travaillons ensemble pour favoriser l’intégration des immigrés. Ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous pouvons maintenir l’identité juive-chrétienne de l’Europe. »

De toute façon, pape François ou pas, « l’alya est notre police d’assurance ». Autrement dit, si l’intégration ne marche pas, les juifs peuvent toujours s’en aller et laisser l’Europe se débrouiller.

Publiés par Haaretz vendredi matin, les propos de Pacifici ont eu, comme toujours tous les oracles de cette immense autorité morale, le plus grand retentissement en Italie. Grillo a immédiatement protesté sur son blogue contre ces « insultes gratuites et infondées ». Il a relevé que sa critique des partis politiques s’inscrivait dans une réflexion sur la démocratie directe, inspirée notamment par la Note sur la suppression générale des partis politiques de la philosophe juive française Simone Weil. « Il y en a assez, a-t-il conclu, des insultes et des mensonges contre le Mouvement cinq étoiles ».

Pacifici a alors amorcé une semi-retraite, en prétendant que ses propos avaient été falsifiés : « La phrase “Grillo est encore plus dangereux que les fascistes” n’a jamais été prononcée par moi dans aucun entretien. Nous sommes vigilants, cependant, vis-à-vis des nombreux commentaires que l’on peut lire sur les posts de son blogue et qui évoquent la culture de l’extrême droite et de l’extrême gauche. Commentaires qui sont souvent hostiles vis-à-vis des juifs et d’Israël ». Dans la soirée, le journaliste du Haaretz, Anshel Pfeffer, a confirmé à la Repubblica l’authenticité de l’entretien publié par son journal.

Démontrant l’équité coutumière aux journaux du système, le Corriere della Sera avait ainsi résumé l’affaire : « Échange d’insultes entre Grillo et les juifs italiens ». Devant les nouvelles protestations de Grillo – « nous voudrions connaître le nom de la personne qui est arrivée à déformer de cette manière la réalité des faits » — , le grand quotidien bourgeois a, lui aussi, reculé et a corrigé son titre en « Polémique entre les juifs italiens et Grillo ».

Crédit photo : DR.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

02:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)