Il met son mandat dans la balance. Joël Wilmotte, le maire UMP d'Hautmont, près de Maubeuge, a menacé ce jeudi de quitter la tête du conseil municipal, si le projet d'installation de familles Roms sur sa commune était maintenu par la préfecture.

La préfecture du Nord souhaite aménager deux terrains d'accueil dans le département. Celui d'Hautmont appartenant au département "sera réquisitionné". Le second appartient à l'Etat et se trouve à Flers-en-Escrebieux, près de Lens.

Une décision autoritaire

Pour Joël Wilmott, il s'agit d'une "décision autoritaire et non concertée" : "il est scandaleux de nous imposer ça, alors que nous sommes une commune défavorisée, avec un potentiel fiscal faible", a-t-il déclaré.

Selon lui, ce projet n'est pas de "nature à régler le problème des Roms sur Lille". En effet, la maire de Lille et présidente de Lille Métropole, Martine Aubry, réclame depuis des mois que l'Etat assure une meilleure répartition à l'échelle nationale des communautés établie dans la métropole lilloise. Environ 2 600 d'entre eux sont installés dans une quarantaine de campements sur la région lilloise.

Metro - 11/04/13