Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2013

Choix politique du CESE : démission de Jean-François Bernardin

 

BL’ancien patron de l’Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie (ACFCI), Jean-François Bernardin, a annoncé sa démission du Conseil économique, social et environnemental (Cese), après sa décisio d'irrecevabilité. Il déclare à La Croix :

« On se ridiculise et on insulte les 700 000 pétitionnaires que l’on balaie d’un trait de plume, alors que l’on aurait pu au moins recevoir les représentants en séance plénière. Au-delà des opinions de chacun, il s’agit de la première pétition qui rassemble autant de monde dans notre pays ».

Il dénonce un « choix purement politique » et la propension « au politiquement correct » des membres de cette institution, « tellement contents d’être là au point de refuser de prendre des décisions qui peuvent déplaire ».

« il y avait autant de pour que de contre. Cela méritait un débat. Le Cese est une excellente idée, mais son mode de fonctionnement est totalement dépassé. Avec de telles décisions, il se déconsidère. C’est pourquoi je préfère partir. »

Michel Janva

Le Salon Beige

 

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Sordide agression d'une famille dans le Val-d'Oise

Un couple et leur fils ont été violemment agressés à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, dans la nuit de vendredi à samedi par trois cambrioleurs qui les ont séquestrés et ont violé la mère de famille avant de prendre la fuite.

Les faits se sont déroulés vers 3 heures du matin, dans la nuit de lundi à mardin au domicile d'une famille, situé dans un quartier pavillonnaire d'Argenteuil, dans le Val d'Oise. "Les trois malfaiteurs se sont introduits dans la pavillon familial alors  que tout le monde dormait. Ils sont allés réveiller le fils, âgé de 13 ans, et les parents, pour se faire remettre notamment la carte bancaire. Ils étaient armés de bâtons et portaient des cagoules", a indiqué une source policière, confirmant une information du parisien.fr.

D'après une source proche du dossier, des coups ont été portés sur le père de famille, âgé de 45 ans, qui a été ligoté ainsi que l'adolescent. L'un des malfaiteurs "s'est ensuite isolé avec la mère dans une chambre, et l'a violée", a précisé cette source. D'après la source policière, les cambrioleurs ont pris la fuite un peu plus  d'une heure après les faits, avec notamment de l'argent en espèces et la carte  bancaire. Ils sont activement recherchés. La police judiciaire du Val-d'Oise est chargée de l'enquête.


TF1 - 26/02/13

00:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Pour approcher Berlusconi, les Femen avaient des cartes de presse

sans-titre.pngAS Femen.png

sans-titre.png AS Press femen.png

 

Hier, dimanche [24 février, ndlr], la milice antichrétienne Femen avait envoyé trois de ses furies en Italie. Pas à Rome pour perturber l’Angelus prononcé par Benoît XVI, cela avait déjà été fait le 13 janvier dernier. Cette fois, elles intervenaient à Milan, au moment où Silvio Berlusconi se présentait à son bureau de vote.

Ci-dessous, les cartes de presse qui leur ont permis d’attendre Berlusconi au milieu des journalistes. Voilà qui pose une fois de plus la question de la collusion entre les FEMEN et certains journalistes aux accents très militants.

Quand le ministre de l’Intérieur va-t-il enfin sévir contre ce mouvement FEMEN connu pour une longue liste de délits et une pathologie antireligieuse inquiétante ?

E&R

00:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

26/02/2013

Elections en Italie: Marine Le Pen trouve le résultat "enthousiasmant"

sans-titre.png MLP.png

 

Alors qu'au lendemain de ses législatives, l'Italie se réveille fragilisée et dans une quasi-impossibilité de former un gouvernement, il est une voix qui s'élève, en , pour se féliciter du résultat. Celle de Marine Le Pen. La présidente du Front national se frotte les mains à l'issue d'un scrutin marqué, selon elle, par «un rejet de l'UE ».

En marge d'un déplacement à Rocamadour (Lot), l'ex-candidate à la présidentielle a en effet déclaré : «C'est assez enthousiasmant pour les futures élections européennes, qui à mon avis verront de fait un changement assez radical de majorité au Parlement européen.» C'est qu'aux yeux de celle qui a fondé en grande partie sa campagne de 2012 sur un rejet de l'Union européenne et une sortie de l'euro, «près de 50% des Italiens viennent d'effectuer un vote frappé par l'euroscepticisme et même par l'eurocritique».

Le Pen salue «l'émergence de cet euroscepticisme»

L'eurodéputée FN prend soin de préciser qu'elle ne se sent «une identité quelconque ni avec Grillo (Ndlr: le comique reconverti en politique populiste), ni avec Berlusconi (Ndlr: leader de la droite)». Mais celle qui n'hésite jamais avant de décocher ses flèches contre l'Union européenne salue «l'émergence de cet euroscepticisme». Car selon elle, le vote italien marque «clairement un rejet de l'UE et des politiques d'austérité imposées aux peuples». «J'espère que l'Union européenne enlèvera ses œillères et ses bouchons d'oreilles pour entendre qu'il faut réorienter maintenant assez sévèrement l'Europe pour répondre à ce rejet»

Si en Italie ce week-end, la gauche de Pier Luigi Bersani a remporté la Chambre des députés (mais sans majorité claire au Sénat), les élections de ce week-end ont surtout été marquées par la vague Grillo - le Mouvement cinq étoiles (M5S) a fait un score triomphal (25,55% des voix à la Chambre des députés et 23,79% au Sénat) - et par le retour de Silvio Berlusconi (29,18% à la Chambre des députés et 30,72% au Sénat).

Or, le premier a surfé sur le rejet de la classe politique et la colère contre l'austérité et le second a fait une campagne largement anti-européenne. Pas étonnant, dès lors, que leurs résultats donnent des ailes à Marine Le Pen.

LeParisien.fr - 26/02/13

21:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Vote italien: une saine révolte populaire !

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

Il n’y a qu’à voir les réactions de stupeur des marchés financiers et des élites européennes pour comprendre que le peuple italien a voté avec courage et lucidité.

Les candidats anti-euro ont recueilli plus de la moitié des voix, ce qui témoigne de l’avancée prodigieuse du débat sur le continent. L’échec cuisant de Mario Monti, le candidat de l’UE et des banques, est une formidable nouvelle pour les peuples d’Europe.

Le vote italien exprime une très saine révolte populaire face à un système économique et technocratique qui conduit l’Europe droit dans le mur.

26/02/13

21:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Culture de mort : les bien-pensants dénoncent les propositions d’alternatives à l’avortement

 

Un article du Monde s’en prend aux sites d’information sur l’IVG tenus par des associations pro-vie, tels que EcouteIVG.org, ou bien SOSbébé. Ce que dénonce le Monde ? Le manque de neutralité des sites en question. Mais peut-on être neutre face aux questions relatives à la transmission de la vie et au sort de l’embryon humain ? Et en quoi consisterait alors une telle neutralité ? Le planning familial, par exemple, est-il neutre sur la question de l’avortement ?

Quoi qu’il en soit, Le Monde déplore que la vérité soit dite sur les dangers physiques et psychologiques de l’avortement, il déplore surtout que les sites en questions puissent offrir des alternatives à un acte dont personne ne nie pourtant le caractère dramatique. N’est-ce pas là non plus la preuve d’un regard proprement idéologique porté sur l’avortement, considéré alors comme l’étendard symbolique d’une bataille menée au nom du féminisme ? Car qu’est-ce qui est en cause finalement : que l’on puisse proposer une autre solution que l’avortement aux femmes en détresse ? Que l’on puisse trouver une alternative à cela ? :

 

Preuve de la grille de lecture idéologique de ces pseudos-journalistes : aucun mot sur la validité des informations, en tant que telles, portées à la connaissance des visiteurs sur les sites pro-vie ! Et pour cause, le sérieux des sites en question, derrière lesquels travaillent des médecins et du personnel spécialisé, ne peut être mis en cause. Ce qui anime donc les journaleux, ce n’est pas la recherche de la vérité, c’est simplement que des sites relatifs à l’avortement puissent être tenus par des personnes qui ne partagent pas leur point de vue sur l’IVG !

Contre-info.com -26/02/13

 



 

 

 

21:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Tout est bon dans le cochon!


Noël Jamet, champion du monde du cri du cochon par RedactionMaville

Contre-info.com - 26/02/13

21:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

C’était le 26 février 1781

26 février 2013

La reine Marie-Antoinette écrivait une lettre très significative à sa sœur Marie-Christine, dans laquelle apparaissait toute l’ignorance que la cour de France avait des méfaits de la Franc-maçonnerie :
« je crois que vous vous frappez trop de la Franc-maçonnerie… Ici, tout le monde en est ; on sait ainsi tout ce qui s’y passe ; où est donc le danger ?
Ces jours derniers, la princesse de Lamballe a été nommé grande maîtresse d’une loge ; elle m’a raconté toutes les jolies choses qu’on lui a dites. »

Une naïveté et une méconnaissance de la structure et du fonctionnement réels de la secte, que paieront cher la monarchie et l’aristocratie.

La princesse de Lamballe sera atrocement mise à mort par la maçonnerie 11 ans plus tard (voir ici).
Pour se former sur la maçonnerie et sa doctrine, voir par ici.

Contre-info.com

21:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Faits d'hiver, par Jacques Aboucaya

 

 

Il a neigé sur la France. En plein février. Il paraît même que, dans certaines régions, le thermomètre a plongé en dessous de zéro. Nouvelle horrificque, eût dit Rabelais. Les media nous en tympanisent. Ils découvrent que l'hiver, il fait froid. Ce ne sont que congères et chasse-neige, camions de travers sur les chaussées. Pour annoncer de tels cataclysmes, les reporters ont des accents de correspondants de guerre. Une ménagère témoigne devant une caméra, son balai à la main : "Ce matin, quand j'ai voulu faire démarrer la voiture, impossible ! Trente bons centimètres !" Elle en frémit encore. On ne sait comment tout cela tournera. La météo est pessimiste, les commentateurs arborent une mine grave.

Pour ne rien arranger, une mère de famille est soupçonnée d'avoir trucidé ses enfants. Les images de son pavillon de meulière, dans un quartier calme, tournent en boucle sur les écrans de télévision. Une voisine : "Jamais je n'aurais imaginé cela d'elle, elle me saluait quand nous nous rencontrions, une femme normale, quoi !" On attend avec quelque curiosité celui ou celle qui déclarera avoir toujours pensé que sa voisine était une infanticide en puissance. Mais rien ne vient.

Pendant ce temps, une sombre crapule alcoolisée jusqu'aux moëlles, au volant d'une voiture volée (un quatre-quatre, bien sûr. Pas une Smart), percute à grande vitesse le véhicule des gendarmes tentant de l'intercepter. Bilan, deux victimes "parmi les forces de l'ordre", selon les termes habituels. Et un troisième fonctionnaire en piètre état. Le conducteur est indemne, son passager aussi. Il n'avait pas son permis de conduire. Il a été placé, ainsi que son complice, en garde à vue.

Assassin ? Que nenni.  Seulement "chauffard". Les media n'en démordent pas, qui, en d'autres circonstances, ne sont guère familiers de la litote et de l'euphémisme. Pourquoi tant d'indulgence ? Pourquoi ce refus d'appeler un chat un chat ? Si un lecteur de ce blog a la réponse, qu'il nous la donne...

Et puis, Dieu merci, il y a l'arrivée au PSG du footballeur Beckham. Sa suite dans un hôtel luxueux. Son salaire fabuleux, sa famille qui ne l'est pas moins. Aucun de ses faits et gestes ne nous est épargné. Rien de ce qui le concerne ne doit nous échapper. Superlatifs à la pelle. J'attends en vain un commentateur qui soulignerait l'indécence du règne de l'argent dans le sport devenu spectacle. Et, aspect encore plus déplaisant,        la manière dont les Qatari sont en train de nous coloniser de manière rampante, avec l'aval des autorités qui leur déroulent le tapis rouge. Chut ! Les gens bien élevés se gardent d'aborder de telles questions.

Pas davantage n'ai-je entendu, dans la bouche ou sous la plume d'un journaliste, l'étonnement (pour le moins !) qu'un obscur sous-ministre soit toujours en poste après avoir commis l'énorme bourde d'annoncer à tort la libération de nos otages. Avec toutes les conséquences qu'on imagine, l'espoir déçu des familles, l'absence de crédibilité d'un gouvernement déconsidéré. Impudence, impunité, sentiment de toute-puissance.

Il est vrai que l'exemple vient de haut. Du Président, de son Premier ministre. Ils avaient annoncé, sur la dette, sur la croissance, des chiffres surs lesquels il n'était pas question de revenir. Promis, juré. Ils l'affirmaient avec de jolis mouvements de menton - même s'il était clair que ces promesses étaient fallacieuses. Des mensonges purs et simples.

Voici qu'ils reconnaissent la fausseté de leurs prévisions. Pour présenter à leurs compatriotes des excuses ? Reconnaître qu'ils les avaient trompés - ou, à tout le moins, qu'ils s'étaient trompés ? Pas le moins du monde. Avec les mêmes mouvements de menton. La même arrogance. La même certitude que, quoi qu'ils disent, quoi qu'ils fassent, les moutons qui les ont élus et qu'ils tondent jusqu'à la racine ne leur en tiendront aucune rigueur. A preuve, j'ai vu, de mes yeux vu, des paysans applaudir M. Hollande au Salon de l'agriculture.

Il n'empêche : les nouvelles sont mauvaises. Un nouvel "épisode neigeux", comme on dit en langage météo, est prévu pour les jours à venir. Autant dire que la fin du monde n'est pas loin.

 

Jacques Aboucaya

 

20:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La bourrée des bouteilles - Danse du Limousin

Tout savoir sur la bourrée: http://fr.wikipedia.org/wiki/Bourr%C3%A9e

02:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Aulnay: si une militante voilée peut exercer la médecine, sommes-nous encore en FRANCE ?

Lire l'article: http://ripostelaique.com/aulnay-si-une-militante-voilee-p...

+ PHOTOS

00:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Face à la flambée d'insécurité, le maire de Cuxac-d'Aude lance un appel: une jeune femme poignardée chez elle une semaine après une tentative de cambriolage

sans-titre.png Cuxac d'Aude.png

 

Il n'hésite pas à parler de "grave agression". Ce fait divers violent, survenu vendredi après-midi, a poussé Jacques Pociello à prendre la parole hier pour alerter les pouvoirs publics de la flambée d'insécurité constatée dans sa commune. Le maire de Cuxac l'affirme : "La situation est devenue intolérable".

 

"Dispositif de protection de la population"

Vendredi, donc, peu après 17 h, deux individus encagoulés font irruption au domicile d'une jeune femme. Les intrus sont carrément passés par les toits pour atteindre la terrasse, située au premier étage. A peine arrivés, ils s'en prennent brutalement à l'occupante des lieux : la victime est frappée au visage, puis blessée aux bras avec un couteau. Les agresseurs ont ensuite pris la fuite. "Une semaine auparavant, cette Cuxanaise avait déjà surpris deux hommes qui s'apprêtaient à cambrioler son domicile", indique Jacques Pociello. "Je lui avais recommandé de porter plainte".

Les violences subies ont-elles été commises par les mêmes personnes ? S'agit-il de représailles suite au dépôt de plainte ? Il est bien sûr encore impossible de répondre à ces questions. Seule certitude : pour le maire, trop, c'est trop. "Il y a quelques jours, c'est une dame qui a été victime d'un vol à l'arraché. A cela s'ajoutent les dégradations de biens privés et publics". Hier, Jacques Pociello a donc tenu à lancer un appel solennel. "Suite à ces multiples actes d'incivilité commis dans le centre du village et à l'agression de cette jeune femme, je demande d'urgence audience à Madame la sous-préfète et à Monsieur le commandant de groupement de la gendarmerie, afin que leurs services respectifs mettent en place un dispositif de protection de la population".

En attendant, le maire a d'ores et déjà "remobilisé la gendarmerie", hier matin. A l'image sans doute de ses administrés, l'élu espère désormais que son cri d'alarme sera suivi d'effet.

L'INDEPENDANT - 25/02/13

00:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Une drôle de petite grenouille !

Repérée par un photographe animalier, en Afrique du Sud, cette petite grenouille des sables est en train de devenir une star du net (Plus de 4 millions de vue sur Youtube depuis sa mise en ligne).

Ce n'est pas son minois, peu attirant il faut bien l'avouer, qui attire les internautes. C'est son inénarrable cri. Un cri sensé éloigner les prédateurs. Ou plutôt un couinement de bébête en caoutchouc. Celle que bébé malaxe dans son bain.

Midi Libre - 25/02/13

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

25/02/2013

Otages: le Boko Haram revendique le rapt des sept Français enlevés au Cameroun

Publiée le 25 févr. 2013

Le Boko Haram revendique dans cette video le rapt de la famille française au Cameroun.Le groupe veut la libération de plusieurs islamistes détenus au Nigeria et au Cameroun.Par ailleur,le preneur d'otages menace de tuer les sept Français si les revendications du groupe ne sont pas satisfaites.

23:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Angleterre : à 9 ans, il se suicide à cause du racisme antiblanc

 

Encore sous le choc, la famille de l’enfant de 9 ans rapporte qu’il s’est pendu après avoir subi le racisme de « racailles » d’origine asiatique (NDLR : c’est-à-dire indo-pakistanaise).

Aaron Dugmore – aujourd’hui connu pour être l’un des plus jeunes Britanniques à s’être donné la mort après avoir été martyrisé – a été retrouvé mort dans sa chambre après des mois de railleries subies à l’école. Les proches d’Aaron racontent qu’un enfant d’origine immigrée l’avait menacé avec un couteau en plastique ; il l’avait prévenu : « La prochaine fois ce sera un vrai (couteau) »

Bien qu’elle ait signalé les incidents à l’école, où 75% des élèves sont d’origine immigrée, la famille clame que rien n’a jamais été mis en œuvre afin de stopper les violences.

Kelly-Marie Dugmore, la mère au cœur brisé, est convaincue que les menaces et pressions ont mené leur fils à se donner la mort il y a deux semaines.
Elle ne peut retenir ses larmes : « Nous ne sommes pas racistes, Aaron s’entendait bien avec ses camarades dans son ancienne école, et savoir qu’il a été martyrisé à cause de la couleur de sa peau me retourne l’estomac! »

Aaron avait rejoint l’école primaire Erdington Hall de Birmingham en septembre dernier, après que sa famille a emménagé dans le coin.
Mais Kelly-Marie, 30 ans, et Paul, le beau-père du défunt, avaient remarqué un changement d’attitude dès son premier jour de classe.

Paul raconte : « Il devenait agressif avec ses frères et sœurs, ce qui ne lui ressemblait pas du tout.
Enfin il nous avait dit que des camarades asiatiques le maltraitaient à l’école et qu’il devait se cacher, se tenir éloigner d’eux dans la cours de récréation à l’heure du midi.
Il m’avait raconté qu’un jour un des gosse lui avait dit : "Mon père dit que tous les blancs doivent mourir! »

Kelly-marie répond : « Il a même été menacé avec un couteau en plastique par un élève. Quand Aaron lui a tenu tête, l’agresseur a répondu : la prochaine fois ce sera un vrai. »

« J’ai rencontré la directrice plusieurs fois, mais elle m’avait répondu : Personne ne vous a obligé à inscrire votre enfant ici, vous avez fait ce choix. »

Un porte-parole de l’école Erdington Hall, classée ZEP par le corps d’inspection éducatif, avait pourtant rapporté que Aaron s’était vite intégré. la Police de West Midlands enquête sur les causes de la mort de Aaron.

Source The Sun, via fdesouche

Contre-info.com

22:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Michel Galabru: autrefois on s'habillait


Galabru défend la messe en latin et les prêtres... par Le_Salon_Beige

Michel Galabru, acteur français, est né en 1922

22:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

“La Russie aux temps postmodernes” par Georges Feltin-Tracol

sans-titre.png Russie.png

 

25/02/2013 – 14h00
MOSCOU (via Europe Maxima) - Penseur néo-eurasiste influencé par les œuvres de René Guénon et de Julius Evola, polyglotte émérite à l’insatiable curiosité, Alexandre Douguine (ci-dessus) incarne pleinement ce que le communiste italien Antonio Gramsci qualifiait d’« intellectuel organique ». L’auteur d’une abondante bibliographie qui va de la géopolitique à l’étude sociologique des musiques contemporaines vient de publier la traduction française de sa Quatrième théorie. Il faut en saluer la parution tant ses écrits demeurent rares et méconnus dans le monde francophone. La sortie de cet essai est un grand événement éditorial !

 

Lecteur attentif d’Arthur Moeller van den Bruck, de Claude Lévi-Strauss, de Georges Sorel, Alexandre Douguine s’est aussi inspiré des travaux de Martin Heidegger, Francis Fukuyama, Carl Schmitt, Gilles Deleuze ou Guy Debord.

Pragmatique partant d’un constat accablant, le fondateur du Mouvement international eurasien se demande : « Comment faire de la politique quand il n’y a pas de politique ? Il n’existe qu’une seule solution : refuser les théories politiques classiques, tant vaincues que triomphantes, et faire preuve d’imagination, saisir les réalités du nouveau monde global, déchiffrer correctement les défis du monde postmoderne et créer quelque chose de nouveau, au-delà des affrontements politiques des XIXe et XXesiècles (p. 12). » Prenant par conséquent acte de la victoire de la pensée libérale qu’il appelle « Première théorie » et des échecs du communisme, « Deuxième théorie », et du « fascisme » (au sens très large du mot), « Troisième théorie », Alexandre Douguine esquisse une « Quatrième théorie politique » « non pas comme un travail ou une saga d’auteur, mais comme la direction d’un large spectre d’idées, d’études, d’analyses, de prévisions et de projets. Tout individu pensant dans cette optique peut y apporter quelque chose de soi (p. 13) ».

Cela fait très longtemps qu’Alexandre Douguine était en quête d’une nouvelle solution politique. Dès 1994, il en exposait les prémices théoriques dans un entretien passé inaperçu paru dans le n° 119 nouvelle série du magazine Le Crapouillot (mai – juin 1994), intitulé « Créer l’Europe des ethnies (pp. 9 – 13) ». Estimant que « le temps de la gauche anti-capitaliste est définitivement passé (art. cit., p. 9) », Douguine prévoyait l’entrée « dans l’ère de la droite anti-capitaliste – donc nationaliste, identitaire, différencialiste et organiciste (art. cit., p. 9) ». Il ajoutait plus loin que « nous sommes en présence de la naissance de la nouvelle idéologie anti-libérale, qui unira, en son sein, trois tendances politiques collectivistes, à savoir : le nationalisme, le socialisme et la démocratie, en opposition à la tendance libérale qui est essentiellement individualiste (art. cit., p. 12) ».

Contre le libéralisme postmoderne
Une nouvelle vision du monde s’impose, car le début du XXIe siècle marque l’achèvement de l’ère moderne ainsi que l’obsolescence de ses trois grandes théories mobilisatrices au profit d’une fluidité croissante et d’une mutation majeure de la doctrine libérale elle-même. Ce changement s’opère néanmoins dans un monde saturé d’idées libérales qui, du fait de leur réussite même, engendrent un « post-libéralisme » ou un « libéralisme 2.0 », promoteur d’une « société de marché globale (p. 21) ». C’est parce que « le libéralisme, mettant toujours l’accent sur la minimalisation du politique, a décidé, après sa victoire, de supprimer de façon générale la politique (p. 11) » que « le monde global doit être dirigé seulement par les lois économiques et la morale universelle des “ droits de l’homme ”. Toutes les décisions politiques sont remplacées par des techniques (p. 21) ». Ce « post-libéralisme » commence même à modifier la nature humaine. Douguine désigne donc clairement « le libéralisme et ses métamorphoses (p. 37) » postmodernistes (terme à préférer à celui de « post-moderne ») comme l’ennemi principal à abattre. Émanation des Lumières, « l’individualisme est devenu le sujet normatif à l’échelle de toute l’humanité. Apparaît alors le phénomène de la mondialisation, et le modèle de la société post-industrielle commence à se manifester, l’époque du postmoderne commence. Désormais, le sujet individuel n’apparaît plus comme le résultat d’un choix mais comme une certaine donnée générale obligatoire. La personne est libérée de “l’appartenance”, l’idéologie “des droits de l’homme” devient communément acceptée (du moins – en théorie) et, dans les faits, obligatoire. L’humanité, composée d’individus, tend naturellement vers l’universalité, devient globale et unifiée. Ainsi naît le projet d’État mondial et de “gouvernement mondial” (le globalisme) (p. 20) ». Ses méfaits, réels, insidieux et profonds, dévastent tout autant les milieux naturels pollués que les psychismes. Il relève que « la logique du libéralisme mondial et de la mondialisation nous tire vers l’abîme de la dissolution postmoderniste dans la virtualité. Notre jeunesse a déjà un pied dans cet abîme : les codes du globalisme libéral s’introduisent de plus en plus efficacement au niveau de l’inconscient, dans les habitudes, la publicité, le glamour, les technologies, les modèles de réseau. La perte de l’identité, non seulement nationale ou culturelle mais aussi sexuelle et bientôt humaine, est désormais chose commune. Et les défenseurs des droits de l’homme, sans remarquer la tragédie de peuples entiers sacrifiés selon les plans cruels du “nouvel ordre mondial”, hurleront demain à la violation des droits des cyborgs ou des clones (p. 54) ». L’égalitarisme prôné par le « libéralisme 2.0 » est l’ultime réductionnisme de l’Occident globalitaire anomique.

Ce dispositif total, néo-totalitaire, de nivellement général bénéficie d’un redoutable modèle attractif : les États-Unis d’Amérique. Fille de la Modernité et matrice d’un postmodernisme « ultra-moderne », « l’Amérique prétend désormais à une diffusion universelle d’un code unitaire, qui pénètre dans la vie des peuples et des États par des milliers de voies différentes – comme le réseau global – à travers la technologie, l’économie de marché, le modèle politique de la démocratie libérale, les systèmes d’information, les clichés de la culture de masse, l’établissement du contrôle stratégique direct des Américains et de leurs satellites sur les processus géopolitiques (p. 47) ».

Pour lire le texte dans son intégralité

Crédit photo : DR

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

 

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Les armes à l'uranium appauvri : un crime contre l'humanité

Par Vincent Reynouard

Dans l’ indifférence générale, des armes terribles sont aujourd’hui produites et utilisées par les plus grandes armées du monde : les armes à l’uranium appauvri.

Il ne s’agit pas de bombes atomiques mais de balles et d’obus capables de traverser aisément les blindages traditionnels. L’ennui est que la radioactivité de l’uranium appauvri que l’on trouve dans les éclats transforment les champs de bataille en zones contaminées. D’où les horribles conséquences pour les populations civiles (cancer, malformations congénitales).

Dans ce DVD, Vincent Reynouard dévoile cet immense crime contre l’Humanité.

E&R

20:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Journal hebdomadaire de "La Voix de la Russie"

 

19:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le cardinal Barbarin, primat des Gaules, prie à la grande mosquée de Lyon - VIDEO

 

Le site du diocèse de Lyon n’en parle pas. La presse l’évoque : le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a prié jeudi à la Grande mosquée de Lyon pour la libération de la famille de sept otages français détenue au Cameroun. Allah exaucera-t-il plus les prières que Notre-Seigneur ?

Kamel Kabtane, Recteur de la Grande Mosquée de Lyon, communique sur ce sujet :

PB

« Le cardinal Barbarin, primat des Gaules, s’est rendu le jeudi 21 février 2013 à la Grande Mosquée de Lyon au moment de la prière de l’après-midi (Asr) afin de prier avec la communauté musulmane pour la libération des 7 otages français, dont 4 enfants, originaires du département du Rhône.

C’est en présence d’une assistance nombreuse qu’une cérémonie de recueillement et de prière a été organisée. Après la psalmodie du Coran, le Recteur de la Mosquée, Kamel KABTANE, a pris la parole pour appeler la communauté à élever des prières pour une libération rapide de nos compatriotes, et dire son inquiétude face à ces incertitudes qui ont plané toute la journée. Le cardinal s’est dit très ému après cette rencontre fraternelle organisée par la Mosquée de Lyon dans l’enceinte même de la salle de prière et il a prié avec eux.

La cérémonie a été clôturée par l’imam de la Grande Mosquée de Lyon qui, après des invocations, a invité l’assistance a élevé des prières pour le retour rapide des membres de cette famille auprès des leurs sains et saufs, mais également pour la paix et la fraternité entre les hommes et pour que cesse ces guerres injustes qui touchent des populations innocentes. »

Sur Saphir news, vous pouvez voir une vidéo de cet événement. (A voir !)

Ce n’est pas une première : comme l’avait déjà rapporté Perepiscopus, le cardinal Barbarin avait fait lire le Coran à la fin d’une messe et, une autre fois, il avait prononcé la chahâda, soit la profession de foi de l’islam.

RIPOSTE CATHOLIQUE

 

19:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)