Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2013

Taubira ouvre la voie à la gestation pour autrui (GPA)

 

Une circulaire de la garde des Sceaux vise à faciliter l'acquisition de la nationalité française pour les enfants nés de mère porteuse à l'étranger.

La gestation pour autrui (GPA), il ne fallait surtout pas en parler. Le gouvernement le martelait: la légalisation des mères porteuses ne fait pas partie du projet de loi Taubira. François Hollande le répétait: il y est fermement opposé. Mais au moment même où le chef de l'État laissait transparaître ses doutes sur la procréation médicalement assistée, vendredi dernier, en annonçant la saisine du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), la garde des Sceaux, Christiane Taubira, envoyait une circulaire aux juridictions, leur demandant de délivrer «des certificats de nationalité française (CNF)» aux enfants nés à l'étranger d'un père français et d'une mère porteuse.

En date du 25 janvier, avec «application immédiate», la circulaire recommande, «lorsqu'il apparaît avec suffisamment de vraisemblance qu'il a été fait recours à une convention portant sur la procréation ou la gestation pour le compte d'autrui», de «veiller à ce qu'il soit fait droit» à de telles demandes, «dès lors que le lien de filiation avec un Français résulte d'un acte d'état civil étranger probant au regard de l'article 47 du Code civil».

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le calendrier est mal choisi… Alors que le débat s'est engagé mardi à l'Assemblée, cette décision surprise peut apparaître comme un début de marchandage entre le gouvernement et les Verts. Très en pointe sur la GPA, les écologistes comptent bien demander la retranscription au registre de l'État civil des actes de naissance des enfants concernés. Pour le député UMP du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle, ce n'est qu'une nouvelle preuve du «double langage de Mme Taubira et du gouvernement». «Le gouvernement avance masqué depuis le départ!, s'insurge-t-il. Alors qu'il jure qu'il ne saurait être question d'accepter la PMA et la GPA, c'est tout l'inverse dans les faits…»

Professeur de droit, Daniel Fasquelle voit dans ce texte «une forme de légalisation, en douce, de la gestation pour autrui». «Des couples vont aller à l'étranger pratiquer la GPA, et conforter ensuite des situations qui en France sont illégales, explique-t-il. On ouvre la voie à bien d'autres dérives… Ce ne sont plus seulement les droits de l'enfant que l'on viole, mais aussi ceux de la personne humaine. Car la GPA est une forme de location du corps humain.»

Cette circulaire annonce-t-elle la fin de l'interdiction de la GPA? «C'est en tout cas une atteinte très claire au principe de prohibition des mères porteuses, affirme Clotilde Brunetti-Pons, maître de conférences à l'université de Reims (Marne), spécialiste en droit de la famille. La ministre de la Justice est en train de contourner la jurisprudence de la Cour de cassation du 6 avril 2011. Dans trois arrêts, celle-ci avait refusé que la filiation des enfants soit établie en France à l'égard des intéressés, et notamment du père biologique, parce qu'il y avait violation du principe d'ordre public prohibant la GPA. Normalement, le CNF intervient après transcription de la filiation à l'état civil français, donc après que la filiation est reconnue en droit français».

En la matière, la pratique de la Justice n'est pas forcément lisible. En février 2012, la cour d'appel de Rennes (Ille-et-Vilaine) avait validé la transcription à l'état civil français des actes de naissance de jumeaux nés en Inde en 2010 de mère porteuse pour un couple de Français. Selon Christiane Taubira, on compterait 38 cas d'enfants nés de père français et de mère porteuse à l'étranger ces quatre dernières années. Lors des débats en commission des lois du texte sur le mariage homosexuel, plusieurs députés PS, notamment le rapporteur du texte, Erwann Binet, ont plaidé pour une évolution, renvoyant au texte sur la famille promis par le gouvernement.

Au ministère de la Justice, on assure avec un certain embarras qu'il ne s'agit «en aucun cas d'une légalisation de la GPA». Une déclaration qui ne convainc pas la droite. «Il faut que les masques tombent!, s'emporte Daniel Fasquelle, qui compare le projet Taubira à une «vente à la découpe». On doit dès maintenant connaître les intentions réelles du gouvernement!»

Le Fiçgaro - 29/01/13

01:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Multiculturalisme: du Mali… à la Seine Saint Denis, par Bruno Gollnisch

        

société métissée

François Hollande fait preuve, de manière bien imprudente, d’un triomphalisme assez déplacé après « la prise » de Tombouctou abandonnée par les milices djihadistes et dans laquelle sont entrées les troupes française et maliennes. Une autosatisfaction censée accompagner le dernier sondage BVA selon lequel sa cote de popularité remonte de quatre points (44 % de bonnes opinions contre 55 % de mauvaises) et celle de son Premier ministre de trois points (40 % de bonnes opinions contre 58 % de mauvaises). C’est le « volontarisme » de M. Hollande, son langage viril (« il faut détruire les islamistes ») sa fermeté affichée dans le dossier malien qui serait en effet la raison de cette embellie toute relative, enrayant une chute jusqu’à présent continue, qui lui avait valu de passer de 61% d’opinions favorables en mai, à 40% en décembre. Pour autant, la diversion malienne comme celle du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels, ne peut masquer le fait que c’est bien sur les résultats de sa politique économique et sociale que le duo Hollande-Ayrault est attendu au tournant par l’ensemble des Français. Or, celle-ci est majoritairement jugée comme étant « inefficace » par 72% des personnes interrogées. Données économiques qui ne seraient pas absentes des motivations de l’intervention française au Mali avancent certains, pays qui possède des réserves très importantes  d’uranium ( au nord en plein territoire Touareg) , mais aussi du gaz, du pétrole et de l’or…

Ce qui est une certitude, et le chef de l’Etat ne l’ignore bien évidemment pas, c’est que le conflit au Mali ne peut se résumer à la lutte entre le « bien et le mal », avec d’un côté les modérés et de l’autre les fous d’Allah, milices islamistes contre lesquelles le FN juge par ailleurs qu’il était opportun d’intervenir par la force dés le printemps. Miliciens islamistes qui comme dans toute guerre asymétrique et pour échapper aux forces régulières lancées à leurs trousses, sauront d’ailleurs s’évaporer dans ce pays immense, se noyer dans la population ou franchir les frontières bien symboliques pour se réfugier dans les pays voisins…en attendant des jours meilleurs.

La réalité c’est aussi que le Mali est un pays aux frontières artificielles héritées du colonialisme, un territoire agité par une lutte ancestrale entre les ethnies noires du sud représentées actuellement par un gouvernement allié de la France et les touaregs au nord. Bernard Lugan l’écrit dans l’Afrique Réelle, « Nous ne sommes pas face à une guerre de religion » mais « en présence d’un conflit ethnique et même racial ancré dans la nuit des temps. Avec opportunisme, les islamistes ont profité du soulèvement touareg du mois de janvier 2012 pour s’insérer dans le jeu politique local qui leur est fondamentalement hostile. »

Le géopoliticien Aymeric Chauprade met en garde également sur les conséquences de l’implication militaire de la France sachant que « l’armée négro-africaine malienne, même aidée par d’autres troupes noires (CEDEAO) se trouve dans l’incapacité de restaurer l’unité du Mali sans l’action militaire de la France ». « Le but premier de l’Etat malien est de reprendre le contrôle du Nord et de se venger des Touaregs en s’appuyant sur la puissance française. C’est évidemment un but politiquement dangereux pour la France. Pour Paris, chasser les groupes islamistes du Nord du Mali ne doit pas pour autant déboucher sur une épuration ethnique anti-Touareg. A mesure que l’armée française va s’approcher de ses objectifs (faire reculer son ennemi) elle va se rendre compte que l’armée malienne qu’elle traîne dans son sillage s’emploiera à se venger sur les populations touaregs et cela risque de devenir un vrai problème à gérer pour Paris. »

Quand on l’interroge sur les risques d’enlisement de la France au Mali, Laurent Fabius répond par une phrase du contrôleur général des Finances de Louis XVI, Turgot, que le ministre des Affaires étrangères a relevé dans un livre d’Edgar Faure: « Il n’y a pas de politiques sans risques mais il y a des politiques sans chance. »

Il existe aussi des politiques antinationales, viciées à la base, dont les caractères nocifs sont faciles à discerner dès leur genèse, qui sont mises en place au nom d’une idéologie qui spécule sur l’affaissement des identités et des souverainetés nationales. Elles sont à la source de ce malaise français pointé par beaucoup d’enquêtes et de médias, sous les termes souvent vagues de « peur », d’un « refus » de la « mondialisation », laquelle était d’ailleurs le fil directeur de l’émission « Mots croisés » à laquelle Marine Le Pen était conviée hier soir sur France 2. Une des conséquences inéluctable de cette globalisation, de l’avènement du village planétaire nous dit-on, est la libre circulation non seulement des biens et des capitaux mais aussi des populations. Phénomène devant lequel les Français ont été désarmés par une classe politicienne censée veiller aux intérêts supérieurs de la nation

Peut-on changer brutalement sur quelques décennies la substance même d’un pays, son socle ethnique pour parler sans langue de bois, avec l’arrivée de populations non européennes très largement étrangères à nos mœurs, sans que le toujours fragile équilibre d’une nation n’en soit perturbé ?

L’immigration de peuplement décidée en haut lieu par les pontes de la droite et de la gauche mondialistes est-elle aussi constitutive d’un traumatisme profond qui influe sur le moral des Français, leur confiance en l’avenir et celui de leurs enfants ? A cette question, les électeurs du FN répondent oui depuis toujours sachant que la volonté de défendre l’identité française, dans ses dimensions physique, culturelle, civilisationnelle reste une cause principale, structurante du vote en faveur de l’opposition nationale, populaire et sociale.

C’est aussi désormais une majorité de Français qui exprime, réaffirme son refus du « grand remplacement », son inquiétude devant les conséquences des évolutions démographiques actuelles. Cela apparaît de nouveau clairement dans l’enquête réalisée ce mois de janvier par Ipsos, le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et la Fondation Jean-Jaurès ( «France 2013: les nouvelles fractures») et publiée la semaine dernière dans Le Monde .

« Les ingrédients du populisme sont là et dépassent l’électorat de Marine Le Pen » commente Le Monde (…) Mais cette enquête va plus loin. Elle dresse du pays un portrait beaucoup plus sombre. Sur bien des points, en effet, la société française semble taraudée dans ses profondeurs : elle glisse de la défiance au rejet, de l’inquiétude à l’anxiété, du repli sur soi à la peur de l’autre, du pessimisme au catastrophisme. (…) Cette crispation est, à la fois, autoritaire et identitaire. »

On l’aura compris souligne Bruno Gollnisch, pour les analystes du Système, s’inquiéter du devenir de l’identité française confine à la maladie : « repli sur soi » , « crispation », « anxiété », le langage utilisé décrit un trouble mental, clinique, du ressort de la psychiatrie… Vouloir rester Français, faut vraiment être dingue!

Au sujet de la compatibilité des religions avec les valeurs de la société française, 89% des personnes interrogées hissent en premier le catholicisme, contre 75 % pour le judaïsme et 26% pour l‘islam. Il est à noter que c’est chez les électeurs (ultra-laïcards?) du Front de gauche que l’on trouve le plus de sondés (33%) affirmant que « la religion juive n’est pas compatible avec la société Française. »

Les personnes interrogées s’inquiètent ainsi des conséquences de l’immigration massive arabo-musulmane et «sondage après sondage, les résultats montrent que l’image de l’islam se dégrade fortement depuis une dizaine d’années » : 74 % des sondés estiment que l’islam est une religion «intolérante», incompatible avec les valeurs de la société française; 8 Français sur 10 jugent que la religion musulmane cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres. Plus de la moitié pensent que les musulmans sont « en majorité » (10%) ou « en partie » (44%) intégristes.

L’islam paye ici l’extrémisme, le prosélytisme agressif, visible, de certains de ses pratiquants. Mais aussi, il faut l’avouer, le choc des images de l’actualité internationale, le tapage médiatique autour de faits divers en France, tant il est vrai que si le Système médiatique focalise parfois l’attention de nos compatriotes sur des aspects problématiques de l’islam, c’est pour mieux faire l’impasse sur la question de fond, celle de l’immigration-invasion.

Ce refus d’un multiculturalisme qui tiers-mondise, paupérise et fragilise la paix civile est particulièrement flagrant dans la réponse des personnes interrogées aux questions suivantes : 55% estiment que « de manière générale les immigrés ne font pas d’effort pour s’intégrer », 57% que « le racisme antiblanc est assez répandu en France », 62% jugent qu’ « on ne se sent plus chez soi comme avant en France », 70% qu’il y a « trop d’étrangers en France. »

Au moment ou notre classe politicienne refile l’ardoise de ses erreurs et se défausse de ses responsabilités sur l’Europe de Bruxelles en lui abandonnant largement le destin de notre pays, il est tout aussi révélateur que 87 % des sondés (97% des sympathisants FN) soient d’accord avec l’affirmation selon laquelle « On a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre » tandis que 86% pensent aussi que « l’autorité est une valeur qui est aujourd’hui trop critiquée. » Puissent nos compatriotes en tirer les conclusions qui s’imposent dans les urnes !

 

01:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Journal hebdomadaire de La Voix de la Russie - 28 janvier 2012

E&R

01:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Henri Guaino à l'Assemblée - 29/01/13

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Nîmes: le portrait-robot du suspect confondu par son ADN

sans-titre.png Portrait-robot suspect de Nîmes.png

Ce portrait-robot a servi à son identification

 

LES DERNIÈRES INFOS - Son empreinte génétique a été relevée sur les lieux du crime.

>> L’ENQUÊTE. L'étau se resserre autour du suspect placé en garde à vue lundi soir dans l'enquête sur le meurtre jeudi dernier de la joggeuse de 33 ans à Nîmes. L'homme a été confondu par son ADN, a déclaré le procureur adjoint de Nîmes lors d'une conférence de presse mardi. Selon les informations recueillies par Europe 1, des traces ADN ont été retrouvées sur le jogging de la victime ainsi que des empreintes génétiques relevées sur deux cutters localisés sur la scène de crime. Lors de leurs perquisitions au domicile du suspect, les enquêteurs ont découvert d'autres lames du même modèle.

>> [EXCLU E1] Joggeuse : le portrait-robot du suspect

• Qui est le suspect ? Il s'agit d'un Britannique de 32 ans, prénommé Robert. L'homme vit seul avec sa mère dans une villa à moins de 300 mètres du lieu du meurtre. Dès lundi soir, une première perquisition s'est déroulée à son domicile suivie d'une deuxième mardi matin en présence de l'individu, qui porte des traces de griffures. A l'issue de cette deuxième visite au domicile du suspect, les policiers sont repartis avec des vêtements lui appartenant.

Nîmes : le suspect confondu par son ADN

© MAXPPP

L'homme a pu être identifié grâce à l'enquête de voisinage et à l'appel à témoins lancé par les enquêteurs. Son visage correspondrait au portrait-robot établi par la police. De plus, ses mains présenteraient des blessures causées par des ronces, ce qui correspond aux constatations du médecin légiste, a précisé une autre source proche du dossier

• Il reconnaît sa présence sur les lieux du crime. Le suspect a d'abord nié toute implication dans le meurtre. Selon les informations d'Europe 1, il commençait mardi soir à se livrer, en expliquant aux enquêteurs qu'il se trouvait effectivement sur les lieux du crime ce soir là et qu'il se souvient avoir vu une femme faire son jogging. Puis, le Britannique fait état d'un trou noir jusqu'à ce qu'il se retrouve chez lui. Couvert de sang.

Europe1 - 29/01/13

 

00:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

29/01/2013

Catastrophe de Fréjus: la ville s'étonne et réclame une enquête

par Emmanuel BERRETTA

 

La municipalité de Fréjus a réagi à la vive émotion créée dans la ville à la suite de la diffusion sur Arte d'un documentaire allemand, le 22 janvier, attribuant à un attentat du FLN la catastrophique rupture du barrage de Malpasset en décembre 1959 qui avait causé plus de 400 morts à Fréjus, en contrebas. "Nous pensons que la ville de Fréjus, qui a déjà beaucoup souffert, se doit de protéger la mémoire des victimes et de leurs familles dans le respect de la vérité", communique le cabinet du maire Élie Brun. Néanmoins, puisque le doute est semé, la ville va "saisir les ministères concernés pour qu'une enquête soit diligentée".

La thèse de l'accident - un glissement de terrain après des pluies diluviennes - a toujours été la version officielle des autorités françaises, confirmée par un arrêt du Conseil d'État de 1971. C'est donc une bombe que la chaîne Arte a lâchée le 22 janvier au détour d'un documentaire nourri par les archives de la Stasi et des services d'espionnage de l'Allemagne de l'Ouest.

"Allégation"

De son côté, Arte défend le sérieux de l'enquête, et notamment le témoignage de M. Schmidt-Eenboom, spécialiste reconnu de l'histoire des services secrets allemands, président de l'Institut de recherche pour une politique de paix (Forschungsinstitut für Friedenspolitik e.V.). Ce spécialiste affirme que la catastrophe de Malpasset était due à un attentat du FLN dont l'espion ouest-allemand Richard Christmann (un ancien espion du IIIe Reich) avait eu vent, avant de répercuter l'information précise à ses supérieurs. Une thèse qu'il avait développée dans un livre, Dans l'ombre du IIIe Reich - Le BND et son agent Richard Christmann, paru en 2011, qui "avait donné lieu en Allemagne à des débats, mais qui n'avait cependant pas eu d'écho significatif en France," précise Arte.

"Cette allégation n'est corroborée par aucune preuve tangible ni démenti quel qu'il soit ! réagit la municipalité de Fréjus. Jamais aucune trace d'explosifs ou de malveillance n'a été retrouvée !" Et la mairie de rappeler l'énorme travail d'enquête de l'époque : une commission rogatoire conduite par un juge d'instruction du parquet de Draguignan a été nommée dès le lendemain de la catastrophe. Le site a été immédiatement interdit au public et sécurisé. Le juge a nommé par ailleurs des experts scientifiques en matière de géologie, hydrologie et travaux publics. Les conclusions de l'enquête ont été confirmées sous serment en octobre 1964. On peut revoir ici le reportage de la télévision française de 1959.

Le Point - 28/01/13

 

 

 

 

23:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Mariage gay: l'intégralité du discours de Taubira à l'Assemblée


Retrouvez l'intégralité de l'intervention de... par LCP

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Le musée d'Orsay expulse une "famille défavorisée" pour son odeur

Lire: http://www.francetv.fr/culturebox/le-musee-dorsay-expulse...

20:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

De nouveaux cas de cannibalisme en Corée du Nord

 

De nouveaux cas de cannibalisme en Corée du Nord

Famine. Un homme affamé aurait été exécuté en mai dernier après avoir assassiné ses deux enfants pour les manger. Selon le témoignage d’un journaliste citoyen membre du réseau (réputé fiable) de l’agence Asia Press rapporté par le Sunday Times, un individu de la province de Chongdan aurait également déterré le cadavre de son petit-fils. Un autre, rendu fou par la faim, aurait mangé son fils après l’avoir fait bouillir. En 2012, la famine aurait causé la mort de « plus de 10 000 personnes » dans la région de Hwanghae, au Sud de Pyongyang. Ce n’est pas la première fois que des cas de cannibalisme sont rapportés : en mai dernier, un homme avait été exécuté après avoir tué onze personnes et tenté de faire passer leur viande pour du porc. Les camps de prisonniers ne seraient pas épargnés.

Nouvelles de France

19:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Robert Brasillach et Jacques Isorni

Robert Brasillach, né le 31 mars 1909 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), fusillé le 6 février 1945 au fort de Montrouge, à Arcueil (Seine ; aujourd’hui Val-de-Marne), est un écrivain, journaliste, et critique de cinéma français. (Wikipédia)

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Joggeuse tuée à Nîmes: un Anglais placé en garde à vue, confondu par son ADN

Lire l'article: http://www.leparisien.fr/faits-divers/joggeuse-tuee-a-nim...

17:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marseille : éducatrice agressée par une maman: 12 jours d'ITT !

 

 

Publié le lundi 28 janvier 2013

 

Traumatisme crânien, nez cassé et gros choc psychologique pour cette travailleuse sociale agressée jeudi à la Maison de la Solidarité du conseil général de l'avenue de Pressensé, dans le 1er arrondissement de Marseille.

Une mère de famille serait l'auteur des coups. Le personnel de cette structure maintenant son droit de retrait, la Maison de la solidarité restera fermée aujourd'hui. Une rencontre est prévue dans la journée avec la direction.

La Provence

 

02:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les nationalistes polonais rassemblés autour de « Ruch Narodowy »

 

549871_420746178002164_268792967_n

« Ruch Narodowy » ou « Mouvement national » est le collectif qui rassemblera désormais plusieurs mouvements nationalistes historiques polonais, dont le Młodzież Wszechpolska (MW, Mouvement de jeunesse de toutes les Polognes, dont nous parlions en novembre dernier), Obóz Narodowo-Radykalny (ONR, Camp national-radical), la Garde de l’indépendance, une radio nationaliste et plusieurs portails internet.

Trois anciens députés rejoignent également ce mouvement, dont le leadership reviendra à huit personnes, dont les leaders actuels du MW et d’ONR.

En quelques heures à peine du lancement de cette plateforme, ce sont déjà 10 000 personnes qui s’étaient abonnées à la page facebook « Ruch Narodowy » hier en fin de soirée, dépassant allègrement la popularité de tous les autres partis politiques de Pologne !

Les mouvements nationalistes qui composent Ruch Narodowy ne cesseront pas d’exister, continuant d’avoir leur spécificité qui leur permet de recruter parmi la jeunesse.

Le Mouvement national n’affiche pour l’heure aucune ambition électorale, mais les prochaines échéances électorales, en 2014, lui laissent amplement le temps de revoir sa position. Il s’agira d’élire les députés européens. Le Mouvement national devrait faire figure de meneur de l’euro-scepticisme.

Contre-info.com

01:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Eric Zemmour s'en prend au "lobby gay" et au "mariage pour tous"

01:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

" Je te parle d'un pays, le nôtre "

Auteur PeupledeFrance1

01:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Un gazoduc attaqué par des islamistes au sud-est d'Alger: deux morts

Lire l'article: http://www.leparisien.fr/international/un-gazoduc-attaque...

01:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

28/01/2013

Hollande et le Mali - 3000 militaires français sont déployés sur le terrain pour "accompagner" les forces maliennes...

21:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Plus d'un milliard de francs suisses restitué aux survivants de la Shoah

Publié le 28 Janvier 2013

 

 

 

La totalité du fonds spécial alimenté par les grandes banques suisses et destiné aux victimes du nazisme a été reversée aux survivants, a indiqué jeudi 24 janvier 2013 le juge américain Edward Korman (photo).

« Environ 1,3 milliard de dollars ont été restitués à plus de 452000 victimes du nazisme ou à leurs descendants »

 

Quinze ans après l'accord global sur les avoirs en déshérence passé entre les grandes banques suisses et les survivants de la Shoah, l'ensemble du fonds spécial a été reversé. Avec les intérêts, environ 1,3 milliard de dollars (1,2 milliard de francs) ont ainsi été restitués, a indiqué le juge américain Edward Korman, à plus de 452000 victimes du nazisme ou à leurs descendants.

 

Source: http://www.rts.ch/info/suisse/4602915-plus-d-un-milliard-...

Crif

20:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Joggeuse tuée à Nîmes: "un homme brun, grand, âgée d'une trentaine d'années..."

Les enquêteurs ont-ils déjà un suspect?

La police a mis hors de cause le compagnon de la victime, et a passé au crible les données des fichiers nationaux des personnes condamnées pour meurtre et viol du Gard et des départements limitrophes (Vaucluse et Bouches-du-Rhône).

Une enquête de voisinage a également été conduite, et un appel à témoins lancé, ce qui a permis aux enquêteurs du SRPJ de Montpellier, en charge du dossier, de dresser un portrait-robot du suspect. Cependant, les enquêteurs préfèrent vérifier la cohérence des témoignages reçus avant de diffuser ce portrait-robot, «car des choses signalées sont infondées ou n'ont rien à voir avec l'affaire», a indiqué une source proche de l'enquête.

Qu’ont indiqué les témoins?

Selon RTL, au moins trois riverains auraient, sans se concerter, dit avoir vu «un homme brun, grand et âgé d'une trentaine d'années». L'un des témoins «l'aurait vu surgir du fourré où le corps a été retrouvé» peu de temps après l'heure du crime, un autre l'aurait aperçu «une demi-heure avant le début du jogging, semblant se cacher», et un troisième l'aurait également vu «à deux reprises dans le secteur entre 15h50 et 16h30». Les vérifications sur la pertinence de la piste pourraient prendre deux à trois jours.

20minutes- 28/01/13

NdB: on voudrait laisser au meurtrier le temps de quitter la France qu'on ne s'y prendrait pas autrement...

20:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Grande-Bretagne : pas de prison pour Rashid car il ignorait que violer une fille de 13 ans est illégal

 

Un musulman qui a violé une jeune fille de 13 ans échappe à une peine de prison, le juge ayant entendu qu’il avait fréquenté une école religieuse islamique où on lui a enseigné que les femmes n’ont aucune valeur.

Adil Rashid, 18 ans, a affirmé qu’il ignorait qu’il commettait un acte illégal en ayant des relations sexuelles avec cette jeune fille car son école ne lui avait pas enseigné les lois britanniques. [...]

Hebergeur d'image

 

Le juge a toutefois considéré que Rashid était «passif» et «manquait d’assurance» et que l’envoyer en prison risquait de «lui faire plus de tort que de bien». Le tribunal avait également entendu qu’il avait «peu d’expérience des femmes» en raison de son éducation dans une école islamique au Royaume-Uni, que la loi interdit d’identifier.

Lors d’entretiens avec des psychologues, Rashid a affirmé qu’il avait appris à son école que «les femmes ne valent pas plus qu’une sucette jetée par terre».

Quand le juge a dit que Rashid «devait savoir que ces relations sont illégales, sauf s’il vivait les yeux fermés», l’avocat de la défense Laban Leake a répondu que «l’école qu’il fréquentait peut être décrite sans exagération comme une communauté fermée, tout comme sa vie familiale. Ce n’est pas exagéré de dire qu’il ne pouvait pas savoir que les relations sexuelles avec une jeune fille de 13 ans sont illégales». [...]

Daily Mail via Poste de Veille

Merci à Padamalgam & Fopastigmatizé

Fdesouche

20:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)