Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2013

Bouches-du-Rhône: la Caf sature... 400 000 allocataires, 2,3 milliards d'euros de prestations

sans-titre.png caf.png

Photo Patrick Nosetto

Des files interminables et une caisse d'allocations familiales littéralement prise d'assaut... La Caf croule sous les dossiers.

 

Marseille / Publié le samedi 16 February 2013 à 16H32

 

130 000 dossiers sont en attente de traitement. Un retard qui prive des allocataires de prestations depuis des mois

 

130 000 dossiers en souffrance à la Caf. Un triste record. 130 000 hommes et femmes, allocataires potentiels, en demande d'une aide au logement, à la garde de leur jeune enfant, parfois même du RSA, qui vivent dans l'attente, voire l'angoisse. Pour certains, privés depuis des mois de prestations indispensables. Faute de voir leur cas traité dans un délai raisonnable.

Et pour cause : la plus grosse machine à dispenser de l'aide sociale des Bouches-du-Rhône - 400 000 allocataires, 2,3 milliards d'euros de prestations - se trouve littéralement débordée, incapable de répondre au flux des demandeurs. "Nous subissons de plein fouet les effets de la crise qui a fait exploser le nombre d'allocataires, se justifie l'institution, depuis octobre, la Caf 13 recense 1 000 droits ouverts de plus chaque mois". Une asphyxie confirmée par Jean-Pierre Soureillant, le directeur général de la Caf 13 : "On a effectivement accumulé ces derniers mois un retard important. On ne va pas vous raconter d'histoires...", consent-il.

Alors certes, l'homme se veut rassurant : "Les dossiers les plus vitaux, ceux concernant le RSA, sont gérés dans les temps", avant d'indiquer que, pour le reste, "des moyens humains ont été dégagés pour améliorer rapidement la situation".

Mais en attendant, entre les quatre murs, bondés, de la Caisse d'allocations familiales du chemin de Gibbes (14e), l'ambiance est à la désolation. À l'intérieur, une foule considérable et pas assez de places assises pour les personnes âgées. Une affluence encore renforcée par la panne d'électricité qui a obligé cette Caf, la plus fréquentée du département, à fermer ses portes, jeudi !

Les mines sont usées : "En tout, cette semaine, j'ai passé 7 heures ici. Et mon dossier ne se débloque toujours pas", rumine un demandeur d'emploi. "La situation est catastrophique !", confirme Monique Omiro, déléguée Force ouvrière et secrétaire du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) CHSCT. "On a 3 ou 4 mois de retard sur certaines prestations, celles touchant au logement, par exemple... Des gens qui ne peuvent plus payer leur loyer sont expulsés ou sur le point de l'être ! Forcément, quand ils viennent à l'accueil et qu'on leur explique qu'on ne pourra pas leur verser leur prestation en temps et en heure, ça crée des tensions..." Et de décrire des scènes "désarmantes" où des allocataires "escaladent le grillage pour être les premiers dans la file d'attente".

Une situation tendue qui a poussé Monique Omiro à tirer la sonnette d'alarme : "J'ai demandé un conseil extraordinaire du CHSCT avec droit d'alerte et présence de l'inspecteur du travail. On doit agir avant qu'il ne se passe un drame. Car ici aussi, dramatise-t-elle, on peut avoir des gens qui tentent de s'immoler ! Comme c'est déjà arrivé en août 2001, rue du Berceau" . Une syndicaliste qui dit encore craindre que " les vacances scolaires, où nombre d'agents seront partis, n'aggravent les choses. Les fermetures tournantes pour éponger le passif ne suffisent plus", termine-t-elle,je ne vois qu'un moyen de liquider les dossiers en retard : fermer temporairement toutes les Caf et mobiliser l'ensemble des agents pour ce boulot".

Une option rejetée en bloc par la direction. Qui pointe une contradiction : "L'an dernier, on a eu des mois de grève parce qu'on voulait fermer certains sites d'accueil pour améliorer la gestion des dossiers, et aujourd'hui, les mêmes demandent ces fermetures..." De son côté, la CGT, par la voix Laurent Michel, rappelle que ce mouvement avait pour principale revendication... "le renforcement des effectifs". Avec le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux conjugué aux effets de la crise", glisse-t-il, on est arrivés à une situation où on a de moins en moins de personnel et de plus en plus de travail. C'est intenable".

Loin de ces querelles, le nez collé à la grille d'entrée, fermée au public dès 10h30, hier, en conséquence de la saturation du site, une femme de ménage s'effondre : "Je suis venue de l'autre bout de la ville en bus et on me dit d'attendre jusqu'à 13h30 dehors ! C'est ça le service public? J'ai besoin de mes aides au logement pour payer le loyer et nourrir mes gosses. Dites-leur : on devient fou !"

La Provence

Et ceux qui paient pour la Caf n'en peuvent plus de payer pour une immigration démentielle!  Ce n'est plus de l'aide sociale, c'est du racket !

03:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Florian Philippot sur LCI - 16/02/13

02:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

VIDEOS - Météorite en Russie: le mystère des fragments perdus

Lire: http://www.leparisien.fr/environnement/videos-meteorite-e...

02:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Journal de Syrie 17 février 2013


Journal de Syrie 17.2.2013 par MyriamBloch

01:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Bernard Kouchner : "Il faut livrer des armes aux rebelles syriens"

 

Les 27 ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne se réunissent demain à Bruxelles. Le médiateur des Nations unies Lakhdar Brahimi est invité. La question de l’embargo sur les armes qui expire le 1er mars sera à nouveau posée.

Souhaitez-vous que l’Union européenne renouvelle l’embargo sur les armes, l’assouplisse ou le lève ?

Avant de se décider sur ce sujet, examinons les raisons pour lesquelles on n’a rien fait jusqu’à présent. La vraie raison est qu’on n’a pas voulu choisir entre la peste et le choléra. Entre une dictature laïque, celle de Bachar El-Assad et de son père, qui n’avait pas hésité à massacrer plus de 50.000 islamistes à Hama en 1982 sans que quiconque ne réagisse, et des rebelles, à très grande majorité sunnite, dont certains sont proches de l’idéologie et des méthodes d’Al-Qaida.

La communauté internationale a refusé également le choix d’une intervention militaire destinée à protéger les populations civiles. Pas seulement parce que toute résolution en ce sens a été bloquée par la Russie et la Chine mais parce que ce n’était jamais le bon moment, notamment à l’approche des élections américaines.

Enfin, en refusant de recourir aux Russes pour leur demander comment s’y prendre avec Bachar, on les a vexés et braqués alors qu’on aurait dû leur faire confiance. C’était à eux de s’impliquer pour faire la paix sur le terrain. Si bien finalement que le fameux discours selon lequel on n’allait pas « laisser faire Bachar », conjugué à l’exigence du départ du dictateur nous a amenés à compter les morts. Pas loin de 90 000, nous dit John Kerry maintenant. Or, ce sont toujours les civils qui trinquent. Cela veut-il dire que la vie d’un enfant syrien coûte moins cher qu’une autre ?

Je crois maintenant que notre devoir est d’intervenir. Le droit d’intervenir, cela s’appelle le droit d’ingérence, c’est une invention française, devenue la « responsabilité de protéger ».

Lire la suite de l’article sur lejdd.fr

E&R

Le serpent...

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Pluie de météorites : menées des Américains ?

 

 
 
15.02.2013, 13:49, heure de Moscou
       

владимир жириновский

 
Photo: RIA Novosti

La pluie de météorites qui s'est abattue sur l'Oural était en réalité un essai militaire d’armes réalisé par les Américains, a déclaré Vladimir Jirinovski, vice-président de la Douma d'Etat russe.

« Il ne s’agit pas de météorites, mais de l’essai d’une nouvelle arme américaine. Kerry (John Kerry, secrétaire d’Etat américain, ndlr.) avait l’intention de prévenir Lavrov (Sergueï Lavrov, chef de la Diplomatie russe ndlr.), mais celui-ci était en mission. Kerry voulait prévenir d’une provocation de la part des Etats-Unis qui aurait pu toucher la Russie », a indiqué M. Jirinovski, connu pour ces déclarations choquantes.

La Voix de la Russie

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Bernard Kouchner : "Le monde doit protéger Israël"

 

Comment se fait-il qu’Israël ait le droit de posséder des armes nucléaires, mais pas l’Iran ? La réponse est toujours vague...

Bernard Kouchner : [Israël] n’a pas le droit de posséder des armes nucléaires, et personne n’a annoncé officiellement qu’Israël en détenait. En outre, d’autres pays, comme le Pakistan, n’ont pas officiellement déclaré [en posséder]. En théorie, le TNP devrait empêcher tous les pays signataires de produire l’arme nucléaire. Cela est contrôlé par l’AIEA, dont les quartiers généraux sont à Vienne.

Israël ne ressemble à aucun autre pays. Il est le résultat du massacre terrifiant de l’Holocauste, qui a été commis en Europe, pas au Moyen-Orient. [La création d’Israël] – avec l’autorisation de l’ONU – a permis aux juifs vivant en diaspora de retourner là où ils vivaient il y a 2 000 ans, ou un peu moins.

Si nous, dans le monde, avions le moindre sens de l’honneur ou les moindres valeurs morales, nous aurions continué de protéger ce pays. Ce qui, toutefois, ne signifie pas nécessairement soutenir la politique de son gouvernement.

Lire la suite de l’article sur courrierinternational.com

E&R

00:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Vesoul: à 4 ans, elle retrouve sa soeur de 10 ans pendue dans la chambre

Lire: http://www.leparisien.fr/faits-divers/vesoul-a-4-ans-elle...

00:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Propager l’idée de suicide chez les jeunes pour éliminer les plus faibles

 

Assistons-nous à une épidémie d’obsession du suicide chez les profs de 5 ème ?

Ou est-ce une entreprise programmée pour que ne survivent que les plus forts ?

Le 22 octobre 2012, des élèves de 5 ème de Montmoreau-Saint-Cybard en Charente avaient été invités par leur jeune prof de français à plancher sur un sujet extraordinaire : leur propre suicide.

Les réactions des intéressés ainsi que celles de leurs parents furent aussi diverses que variées :

http://www.francetvinfo.fr/des-collegiens-invites-par-leu...

La fin de cette histoire vit l’enseignant réintégré sous la pression de certains parents – entre autres – cette personne étant par ailleurs jugée comme « très bon prof » « tirant les élèves vers le haut. »

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’un tel sujet tire plutôt vers le bas !

Après la Charente, l’Oise : les élèves de 5ème, là aussi donc des jeunes entre 12 et 13 ans- ont eu, à partir d’un texte, à se mettre dans la peau de John qui, dans une lettre d’adieu à sa femme, lui annonce son futur geste fatal.

En plus d’essayer d’imaginer – à 12 ans ! – une relation de couple, il leur faut en plus se mettre dans la peau d’un mec qui veut se foutre en l’air ! Bienvenue dans le mondes des grands !

Pour la seconde fois, et ne dit-on pas » jamais deux sans trois ? » des professeurs sensés accompagner leurs élèves vers l’avenir en leur transmettant des connaissances générales et certaines, voeu pieu depuis quelques 20 ou 30 ans, préfèrent les inviter à imaginer leur mort. Mais pour le collège incriminé, « il n’y a pas de problème, il fallait prendre le sujet sur le ton de l’humour ».

Le suicide humoristique, c’est nouveau, ça vient de sortir, cela doit être une Nouvelle Pédagogie.

Si nous avions bien compris que le but de l’école depuis quelques trente ans n’était plus d’instruire mais de déconstruire, n’était plus d’apprendre à apprendre mais d’apprendre à ne plus penser, et que l’école était devenue l’ instrument privilégié de propagande socialiste, mondialiste, anti raciste, droits de l’hommniste, homophile et islamophile, nous ne nous attendions pas à ce qu’elle se révèle un outil de destruction par provocation de dépressions à tendance suicidaire.

Car quels sont les enfants, et j’emploie sciemment le terme « enfant » qui habituellement me chagrine quand il s’agit d’école et d’élèves, quels ont les enfants, donc, qui seront capables de rédiger une telle fiction sans se mettre, peu ou prou, en danger ?

Les enfants sans souci particulier, les enfants que leur nature et leur environnement a « privilégiés », les enfants joyeux, encore insouciants , ceux qui aiment travailler et qui vont chercher ailleurs que dans les programmes scolaires de la nourriture pour leur curiosité insatiable tandis que tous les autres que leur nature et l’environnement aura moins gâtés, ceux aux histoires plus ou moins heureuses, fragmentées, laminées aussi parfois, réagiront plus ou moins bien et »moins » plutôt que » plus ». Pas dans l’immédiateté, mais plusieurs semaines, plusieurs mois plus tard, le temps que l’idée chemine et fasse son effet.

« Les grands manitous », comme les auraient appelés ma grand- mère, plantent des petites graines de plus en tôt, bientôt dès l’âge de deux ans quand les marmots à peine le sein ôté de la bouche seront endoctrinés sur les bancs de l’école du Gouvernement Européen cher à notre précédent Président et repris par son successeur Normal, puis par le Gouvernement Mondial.

Une sorte de sélection naturelle qui garde les plus forts et élimine les plus faibles, comme ça, d’entrée de jeu, sans leur laisser la moindre planche de salut !

Il y a vraiment de quoi hurler quand on sait les innombrables « secondes chances » données aux voleurs, au violeurs, aux malfrats de tout poils.

Nous entendrons parler d’ un 3ème exemple de rédaction sur le suicide donné à des élèves de 12/13 ans (cet âge là n’est pas anodin, le cerveau étant encore particulièrement plastique), et par la suite tellement d’autres exemples que nous serons de moins en moins nombreux à relever : nous serons habitués.

Mais selon l’expression consacrée « 1 homme averti en vaut 2″, nous, lecteurs et contributeurs de RL et RP, nous ne nous habituerons pas et continuerons de dénoncer ces infamies !

Caroline Corbières

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/15/97001-201302...

00:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

17/02/2013

Vers la taxation des allocations familiales et des pensions de retraite ?

sans-titre.png Migaud.png

Didier Migaud, président de la Cour des comptes, a estimé que taxer les allocations familiales et les pensions des retraités, pouvait augmenter les recettes de l’Etat.

« Les prestations familiales, les allocations familiales, le fait qu’elle soient fiscalisées ou pas, c’est un sujet qui peut être mis sur la table », a-t-il déclaré sur i>Télé et Europe 1.

« On peut considérer que c’est une prestation qui rentre dans les revenus et qui peut d’une certaine façon être fiscalisée », a-t-il ajouté.

Didier Migaud a également estimé que fiscaliser la majoration des retraites pour les parents de trois enfants pourrait rapporter 800 millions d’euros à l’Etat.

Le gouvernement pourrait soumettre les allocations familiales à l’impôt ou bien encore les baisser d’un milliard l’an prochain, puis d’un milliard et demi supplémentaire l’année suivante. Les allocations familiales seraient alors plafonnées ou accordées sous conditions de ressources et les pensions de retraites gelées, pour qu’elles progressent moins vite que l’inflation.

Sources : Reuters / Le Journal du Siècle

17/02/13

23:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Marine Le Pen lance la campagne municipale à Aix-en-Provence

sans-titre.png Marine et Stéphane ravier.png

Photo Sophie Spiteri

Marine Le Pen et Stéphane Ravier, candidat à Marseille, hier

Aix-en-ProvenceMarseille / Publié le dimanche 17 February 2013 à 14H00

 

Aux portes de Marseille, la présidente du FN a surtout parlé insécurité

         

Marine Le Pen a du mal à y croire. "Vous pensez que Gaudin va se représenter ? Il n'y a pas de ras-le-bol des gens ?" interroge-t-elle en soufflant la vapeur de sa cigarette électronique. Non pas que la présidente du Front national semble inquiète. Portée par un sondage TNS-Sofres indiquant début février qu'un tiers des Français "adhèrent aux idées" du FN, Marine Le Pen était même d'humeur joyeuse avant de déjeuner avec des militants, hier, dans un restaurant de la zone des Milles à Aix.

Venue visiter une savonnerie marseillaise il y a quinze jours afin de "soutenir les traditions", elle est cette fois en mode campagne. Celle des municipales 2014, s'entend. Concentrée, donc. "Par tradition, nous partons tôt parce que nous n'avons pas les mêmes moyens que les autres." Le choix d'Aix n'est pas anodin. Il est l'occasion de dire que, contrairement à 2008, "il y aura un candidat FN à Aix."

En l'occurrence Catherine Rouvier, professeure de droit arrivée en septembre du Nord de la France et longtemps passée par l'UMP. Surtout, il s'agit de remettre le doigt sur Marseille où, disait Marine Le Pen il y a deux semaines, "le FN peut créer la surprise." Ce ne sera sans doute pas via une entente avec l'UMP, même si la frontiste ne "rejette jamais d'accord local par principe. On peut trouver des points de convergence. Mais on va rédiger une charte de points non négociables sur la sécurité ou la fiscalité."

La sécurité justement. Quoi de mieux pour un tour de chauffe et resserrer les rangs, aux portes d'une ville où l'actualité est comme le mistral, faites de violentes rafales ? Candidat déclaré à l'Hôtel de Ville en 2014, Stéphane Ravier n'a qu'à se servir dans les chiffres. "10 760 vols avec violence, soit 29 agressions déclarées par jour en 2012, 38 homicides, plus de 10 000 cambriolages, c'est la capitale européenne de la Kalachculture, se régale-t-il.

Avant de dénoncer "l'explosion des braquages" et "les crapules à capuche et à cocarde". Puis de considérer que le maire de Marseille "nie le phénomène. On ne l'a pas entendu sur l'attaque du train. Si c'est un animal politique, Gaudin est une autruche qui ne voit ni n'entend rien. Avec lui, poursuit l'élu des quartiers Nord, c'est l'ensemble de la classe politique qui est atteinte de couille-mollisme !" Chacun appréciera...

La suite est logique. "Avec nous, ce sera la tolérance zéro, le triplement des effectifs de police et le retour de la double peine face à la surdélinquance des jeunes issus de l'immigration", souligne Stéphane Ravier. Mais Marine Le Pen "veut aller plus loin. Parler de l'ensauvagement de notre nation, d'une société qui a perdu ses repères face au terrorisme de l'ultra-violence. Les gens ont peur. Le danger de la terreur peut susciter des réactions disporportionnées, comme le policier hors service qui a tué après avoir été attaqué à Marseille." Pour le coup, la leader frontiste refuse l'idée de légitime défense. Mais tient à "remettre le pays dans les rails de la civilisation contre la loi de la jungle." Un démarrage de campagne sur les chapeaux de roues.

La Provence

23:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les mensonges du lobby gay

 

Quand on a besoin de mentir pour faire croire qu’on a raison, ce n’est jamais bon signe pour la cause qu’on entend défendre. Ainsi, les associations homosexuelles prétendaient qu’en France, on dénombrait 300.000 enfants élevés par des couples de même sexe.

Ce qui n’est pas exactement l’avis de l’Insee qui, dans son dernier rapport, longuement cité par Le Monde du 14 février dernier, estime que ce pourcentage se situerait dans une fourchette allant de 24 000 à 40 000. Nous sommes donc loin du compte…

Mieux, ce même rapport révèle que seuls 0,6 % des couples français sont homosexuels. Ce qui signifie que le fameux « mariage pour tous », défendu par la quasi-totalité des médias comme mesure d’intérêt national, ne tient guère compte de cette autre importante minorité que sont les 99,4 % de couples hétérosexuels. Ce n’est plus la dictature, mais la tyrannie d’une infime minorité dont les principaux acteurs de pointe sont eux aussi minoritaires au sein de leur propre minorité. Ainsi, Act-up ne compte que 150 adhérents et LGBT… 1 300 !

Lire la suite sur bvoltaire.fr

E&R

23:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

FPÖ : Heinz-Christian Strache candidat à la Chancellerie d’Autriche

sans-titre.png FPÖ.png

sans-titre.png Heinz.png

 

17/02/2013 – 10h30
VIENNE (NOVOpress via Lionel Baland) – Le traditionnel Mercredi des Cendres du FPÖ à Ried im Innkreis s’est tenu ce vendredi 15 février 2013. Le président national du FPÖ Heinz-Christian Strache (photo en Une) et le président du FPÖ de Haute-Autriche et Ministre du Land de Haute-Autriche Manfred Haimbuchner sont entrés dans la salle à 19h., sous les applaudissements.

 

Cette année, le Mercredi des Cendres du FPÖ se déroule non pas le mercredi, mais le vendredi, car le président du FPÖ Heinz-Christian Strache revient de vacances. Il a accumulé ainsi des forces afin d’affronter les futurs événements électoraux de l’année en cours.

Manfred Haimbuchner a abordé la question du retrait de deux cadres du parti qui ont démissionné il y a peu suite à des écrits qu’ils ont placés sur Facebook. Manfred Haimbuchner a déclaré que le FPÖ n’est pas un parti extrémiste, le FPÖ représente le centre de la société. Il a dit que l’objectif du FPÖ est de devenir numéro 1 en Autriche et que le président du parti, Heinz-Christian Strache, soit chancelier d’Autriche. En Haute-Autriche, le FPÖ désire dépasser le parti social-démocrate SPÖ et devenir la deuxième force du Land.

Le président national du FPÖ Heinz-Christian Strache a ensuite pris la parole. Il a fait son entrée en culotte de peau de Carinthie, s’est présenté en tant que patriote et a déclaré : « Les patriotes ne sont pas des idiots nazis ». HC Strache dénonce le fait que le FPÖ est sans cesse insulté et ajoute que « Le patriotisme positif » est un modèle d’avenir pour l’Autriche et les partis d’Europe. 2013 représente pour le FPÖ un grand défi. Celui-ci sera maîtrisé si le FPÖ se tient aux côtés des citoyens.

Le duel des prochaines élections législatives de 2013 verra s’affronter Heinz-Christian Strache et Werner Faymann, l’actuel chancelier social-démocrate. Heinz-Christian Strache reproche au chancelier d’avoir mal négocié à Bruxelles. Le parti conservateur ÖVP a également fait l’objet d’attaques verbales de HC Strache ainsi que l’Union européenne, présentée en tant que produit tronqué, et que le gouvernement. Pour HC Strache, il existe des alternatives à la situation actuelle de la construction européenne : la sortie de l’euro ou de l’Union européenne. HC Strache a également abordé le problème de l’occupation de l’Église votive à Vienne par de faux demandeurs d’asile. Le président du FPÖ a présenté le parti du milliardaire Frank Stronach en tant que secte et le BZÖ en tant que déchet. L’équipe Stronach, qui a capté plusieurs membres du BZÖ ou ex-membres du BZÖ, est, selon HC Strache, le déchet de ce déchet.

Au sein de son discours d’une heure et demi, Heinz-Christian Strache a mis en avant le fait que son objectif est de devenir chancelier d’Autriche.

Crédit photos : FPÖ, DR.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

21:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Milan: Mamadou frappe les femmes qui ne veulent pas acheter ses livres

sans-titre.png Romaine  antique.png

17/02/13 – 08h30
MILAN (NOVOpress) –
Qui osera dire encore que les immigrés ne contribuent pas à la culture italienne ? Mamadou, Sénégalais de 31 ans, vend des livres dans les rues de Milan. Il s’adresse de préférence aux femmes – qui lisent plus que les hommes, c’est bien connu. Et sa passion pour la littérature est si ardente que, quand des béotiennes refusent d’acheter ses livres, il leur tape dessus.

Lundi 17 décembre, via Meravigli, non loin du château des Sforza, Mamadou a abordé une femme de 63 ans et lui a proposé avec insistance diverses publications. La femme s’étant obstinée à refuser, Mamadou lui a donné un coup de poing au visage. La police est intervenue. Mamadou, qui était déjà connu pour plusieurs affaires du même genre, a été laissé en liberté.

 

Trois semaines plus tard, le 9 janvier, toujours dans le centre de Milan, via Solferino, Mamadou a récidivé sur une femme italienne de 39 ans, Stefania. Après avoir vainement insisté pour qu’elle lui achète un livre, il lui a donné une gifle : « agression, écrit le journal local, pas particulièrement violente ». La victime a pu alerter la police, qui a à nouveau remis Mamadou en liberté.

Le dernier épisode a eu lieu jeudi , via Fiori Chiari, à côté du musée de Brera. Manifestement désespéré par le manque d’ouverture culturelle chez les Italiens de souche, Mamadou, cette fois, n’a même pas essayé de vendre ses livres. Il s’est jeté sur une femme de 43 ans et l’a frappée sans préambule.

Une voiture de police l’a embarqué et, après qu’il eut donné quelques coups aux agents, l’a conduit à la préfecture de police. Là, on s’apprêtait à le placer en détention pour résistance à agent de la force publique, quand les policiers ont découvert dans ses poches un billet d’avion (aller simple) pour Dakar.

Mamadou a donc été remis en liberté pour la énième fois, « dans l’espoir qu’il abandonne le commerce des livres à Milan pour pas mal de temps ».

Et voilà comment sont récompensés les efforts d’un immigré pour remédier à la crise de la lecture et relancer la librairie indépendante ! Étonnez-vous, après cela, que tant d’autres préfèrent vendre de la drogue ou des faux sacs Vuitton.

Photo : domaine public, via Wikipédia.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

21:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La zone euro s'enfonce dans la récession

 sans-titre.png zone euro carte.png

17/02/13 – 15h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
Le produit intérieur brut de la zone euro (en bleu foncé sur la carte ci-dessus) a reculé de 0,6% au quatrième trimestre 2012, indiquait jeudi Eurostat, l’office européen des statistique.

La vertueuse Allemagne décroche de 0,6%, réussissant à faire moins bien que la France, ‑0,3%. Les analystes expliquent que si l’économie allemande s’est plus contractée qu’attendu au dernier trimestre de 2012, c’est principalement en raison du recul des exportations. L’Allemagne serait-elle à son tour victime de l’euro fort, un euro pourtant conforme à ses intérêts économiques et financiers ?

 

Dans le reste de la zone euro, la situation va de « préoccupant » à « carrément catastrophique »

Les Pays-Bas sont entrés en récession au quatrième trimestre avec un PIB en baisse de 0,2%, l’économie italienne s’est contractée de 0,9%, le Portugal décroche de 1,8%. Quant à la Grèce, la descente aux enfers continue, avec une chute du PIB de 6%. Ce qui n’empêche pas les « prévisionnistes » de la Banque centrale européenne de pencher pour une croissance nulle pour la zone euro en 2013, et une hausse de 1,1% en 2014. Les analystes de Bruxelles, qui se sont régulièrement trompés, ne semblent pas tirer les leçons de leurs erreurs passées.

La dégradation de l’activité dans les pays de la zone euro rend impossible le respect des engagements budgétaires

Jean-Marc Ayrault a reconnu mercredi que le gouvernement n’atteindrait pas, en 2013 l’objectif d’un déficit public de 3% du PIB. Le dépassement devrait théoriquement être sanctionné par Bruxelles, mais la Commission européenne a montré dès mercredi des signes de souplesse. Dans une lettre adressée aux ministres des Finances de l’Union, le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, a rappelé qu’un délai pouvait être accordé à un pays pour corriger son déficit excessif en cas de détérioration de la croissance. Précisant « A condition qu’il ait fourni comme convenu les efforts budgétaires demandés ».

Une précision qui n’augure vraiment rien de bon pour les Français, pour lesquels l’austérité ne fait manifestement que commencer. Quant au nœud du problème, à savoir l’existence même d’une monnaie unique pour des pays économiquement hétérogènes, il demeure tabou. « L’euro est stable, l’euro est fort, peut-être d’ailleurs trop fort à certains égards », a concédé, du bout des lèvres, le ministre français des Finances Pierre Moscovici. Mais bien sûr pas un mot sur le rôle du coût de l’immigration dans ces difficultés économiques, sujet encore plus tabou ! Pendant ce temps, nos usines ferment et les files de chômeurs s’allongent…

Crédit de la carte : Glentamara, domaine public.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

 

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le scandale du cholestérol, un "ennemi imaginaire" qui rapporte gros aux laboratoires !


La vérité sur le cholestérol - Professeur... par enquete-debat

19:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Les Pussy Riot ne seront pas citoyennes d'honneur de Paris [Exclusif]

Lire: http://fr.novopress.info/132246/exclusif-les-pussy-riot-n... 

+ VIDEO  (pour adultes)

 

 

03:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le chef exorciste du Vatican remercie Benoît XVI pour son soutien

16/02/2013

Le chef exorciste du Vatican remercie Benoît XVI pour son soutien


Le chef exorciste du Vatican a remercié le pape Benoît XVI pour avoir ouvert la voie à l'exorcisme des personnes possédées par le démon mais aussi de celles qu'il tourmente.

"Le pape Benoît XVI a rencontré lors d'une audience des exorcistes du monde entier et nous a reçus avec des mots de grand, grand encouragement", s'est félicité Gabriel Amorth, qui pourchasse le démon dans le diocèse de Rome depuis 27 ans, dans un entretien à la chaîne de télévision religieuse TV2000.

"Il a continué de nous encourager. Le pape a fait beaucpoup pour réviser les procédures (...) et nous a fourni de puissantes prières qui servent à exorciser", a-t-il ajouté.

Benoît XVI a annoncé lundi sa démission à partir du 28 février en invoquant son âge. Il devrait laisser le souvenir d'un pape qui a voulu clarifier le message d'une Eglise entachée par différents scandales, dont celui de la pédophilie --dans lequel Gabriel Amorth a vu l'oeuvre de Satan.

En tant que cardinal Joseph Ratzinger, il a aidé à réformer le catéchisme de l'Eglise catholique pour "élargir le front du combat contre Satan (...), dans les cas de possession diabolique des gens mais aussi dans tous les cas de troubles causés par le démon, qui représentent 90% des cas", a poursuivi Gabriel Amorth.

Les cas de possession totale par le démon sont très rares, a-t-il ajouté, tout en assurant avoir vu des victimes "marcher sur les murs, ramper au sol comme un serpent".

Les troubles causés par le démon sont toutefois "devenus extrêmement courants", selon lui. "Les gens vont voir les sorciers, les diseurs de bonne aventure, ceux qui se présentent comme des exorcistes (...) C'est devenu un problème car lorsque quelqu'un a besoin d'un exorciste, ils ne sont pas très nombreux, et ils sont mal préparés", a ajouté Gabriel Amorth.

L'Association des exorcistes a aussi vu sa tache disparaître car "l'exorcisme avait été suspendu depuis des siècles, et alors qu'il y a une énorme demande pour les exorcistes, des prêtres et des évêques n'y croient pas", a-t-il déploré.

ALTERINFO
 

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/801099/Le_chef_exorciste_du_Vatican_remercie_Benoit_XVI_pour_son_soutien_.htmlhttp://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Info...

02:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (22)

Femen : que fait le ministère de l'Intérieur ?

sans-titre.png Femen parvis.png

sans-titre.png Femen  cloche.png

 

Lu dans Le Figaro :

"Une fois évacuées par le service d'ordre de la cathédrale, les huit activistes Femen - une Ukrainienne et sept Françaises - ont été conduites par les forces de police «au central 4» (commissariat du IVe arrondissement), «simplement pour la forme», confirme une source de la Préfecture de police de Paris, pour «vérifier leurs papiers d'identité» et «elles ont été relâchées dans la foulée, sans garde à vue».

Les faits sont pourtant tous des délits punissables par la loi, tant du point de vue civil que pénal. «Exhibition sexuelle dans un lieu accessible au public» (article 222-32 du Code pénal), «atteinte à l'affectation cultuelle» et «atteinte à la liberté d'exercice du culte» (loi de 1905), «injure commise envers (…) une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée» (article 33 alinéa 3 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse), «coups et blessures», «destruction ou profanation d'objet sacré»…

«Et avec tout ça, on juge seulement bon de vérifier leurs papiers? On ne les prie pas de s'expliquer?, s'étonne Me Laurent Delvolvé, avocat de l'archevêché de Paris qui a porté plainte. Au regard de la gravité des faits et du lieu dans lequel ils ont été commis, on peut s'interroger sur le traitement policier de cette affaire… À situations égales, on a vu des traitements bien différents».

Si l'avocat ne veut pas illustrer son propos en se lançant dans les comparaisons, Mgr Patrick Jacquin, le recteur de la cathédrale, n'hésite pas à reprendre l'interrogation qui s'empare de l'opinion: «Pensez-vous que si cela s'était passé dans une mosquée, il y aurait eu une telle désinvolture dans la manière de les appréhender?, relève-t-il. D'ailleurs, notez qu'elles ne s'attaquent jamais aux mosquées, et pour cause, elles seraient pendues!».

«Le manque d'entrain pour interpeller ces femmes était flagrant dès le début, dit-on à l'archevêché de Paris. Cela se voit sur les vidéos, après avoir été évacuées par nos surveillants, elles ont continué bien tranquillement à scander leurs slogans, dénudées sur le parvis. La police ne s'est pas pressée d'intervenir alors que le commissariat est à côté

À l'heure où se tient le procès de plusieurs catholiques qui étaient montés sur la scène du Théâtre de la Ville à Paris pour contester le caractère blasphématoire et christianophobe de Sur le concept du visage du fils de Dieu, une pièce où des excréments étaient déversés sur le personnage du Christ, certains jugent qu'il y a deux poids deux mesures. Les prévenus, qui comparaissent depuis le 1er février devant le tribunal correctionnel de Paris, «ni nus ni violents», témoigne Catherine, une spectatrice, s'étaient mis à prier et chanter des cantiques sur la scène et crier «Dieu est là», «Honte à vous de regarder ça». Interpellations immédiates, gardes à vue de 24 heures et même de 26 heures, au-delà du délai légal, pour l'un d'entre eux. Trois ans d'emprisonnement et une forte amende, c'est ce qu'ils encourent aujourd'hui. [...]"

Michel Janva

Le Salon Beige

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Farines animales pour les poissons, Delphine Batho "n'avait pas vu" : elle doit démissionner

sans-titre.png Batho.png

Communiqués / 15 février 2013

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

La commission européenne a annoncé hier que les poissons d’élevage pourraient de nouveau être nourris aux farines animales dès juin prochain.
Interrogée sur cette décision bruxelloise aujourd’hui sur Canal +, Delphine Batho, pourtant ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a affirmé « n’avoir pas vu », qualifiant de « bizarre » cette autorisation.

Sur un sujet d’une telle gravité, qui touche à la santé des consommateurs français et pour le moins au développement durable d’une société qui se veut responsable, il est gravissime que la ministre fasse preuve d’une telle ignorance.
Le sujet ne l’intéresse-t-il pas ? Ou ce gouvernement est-il à ce point soumis à l’Union européenne qu’il ne sait même plus ce qu’elle impose à notre pays ?

Il est légitime dans ces conditions de se demander à quoi sert la ministre Batho. Sa démission est nécessaire ; elle aurait un véritable sens politique et prouverait que le gouvernement ne prend pas totalement à la légère les questions sanitaires.
Sur le fond du dossier, nous demandons au gouvernement français de refuser l’autorisation bruxelloise sur les farines animales.

02:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)