Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2012

Des extrémistes syriens tuent 5 chrétiens et prennent en otages 17 autres 05/09/2012

 

Des extrémistes syriens tuent 5 chrétiens et prennent en otages 17 autres




Des extrémistes islamistes combattant dans les rangs de l'opposition ont attaqué le village chrétien de Ghassaniyeh non loin de Homs, au Nord de Damas. D'après les médias syriens, ils ont tué cinq habitants du village ayant pris en otages 17 autres.

D'après les militaires, il s'agit des islamistes faisant partie des détachements rebelles qui quittent Homs sous les coups des unités d'élite de l'armée syrienne.

Selon l'agence Surya al-Ain, les troupes gouvernementales ont libéré 80 % environ de la ville. Des foyers de résistance se maintiennent dans la vieille ville et dans des banlieues.

 

http://french.ruvr.ru/2012_09_05/Syrie-opposition-extremisme-victimes/ http://french.ruvr.ru/2012_09_05/Syrie-opposition-extremisme-victimes/

01:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les pays arabes responsables de l'effusion de sang en Syrie, selon le président égyptien 05/09/2012

 

Les pays arabes responsables de l'effusion de sang en Syrie, selon le président égyptien



LE CAIRE, 5 septembre (Xinhua) -- Les pays arabes sont responsables de l'effusion de sang en Syrie, a déclaré mercredi le président égyptien Mohamed Morsi, appelant les pays arabes à agir rapidement.

"Le régime syrien a toujours la chance d'arrêter la violence... Nous devons aider les Syriens à arrêter la guerre civile et à empêcher une intervention militaire étrangère", a ajouté M. Morsi.

Le président syrien a tenu ces propos lors de la session d'ouverture de la 138e rencontre régulière des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe (LA), qui a débuté mercredi au siège de la LA au Caire, capitale égyptienne.

Le président égyptien a promis que tous les étudiants syriens en Egypte seraient traités comme des étudiants égyptiens plutôt que des étudiants étrangers.

Il a ajouté que le "quartet" de médiateurs pour la résolution de la crise en Syrie, initié par l'Egypte, pourrait commencer son travail et qu'il accueillerait toutes les parties qui voudraient s'impliquer.

M. Morsi était le premier président égyptien à prononcer un discours lors de la session d'ouverture de la LA durant les dernières années.

Cette rencontre vise à discuter des derniers développements de la crise en Syrie et de la demande des Palestiniens pour devenir un membre des Nations unies.

Par ailleurs, cette rencontre se concentrera également sur les situations au Soudan et en Somalie, entre autres, ainsi que sur la recherche de moyens pour parvenir à une coopération arabe commune.

 

http://french.news.cn/afrique/2012-09/05/c_131829995.htm http://french.news.cn/afrique/2012-09/05/c_131829995.htm    

ALTERINFO.NET

 


 

01:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

C'était un 5 septembre

 

Lecture de l'ordre de déportation. Tableau de Charles Jefferys

1755 : début de l’expropriation et de la déportation impitoyable des Acadiens par les Anglais, connue sous le nom de « Grand dérangement ». Les Acadiens, Français installés en Amérique du Nord, peuplaient plusieurs régions du Canada actuel. La plupart d’entre eux furent victimes de ce « nettoyage ethnique » par les Britanniques : 15 000 déportés environ, dont beaucoup mourront au cours de ces tribulations, et dont de nombreuses familles furent dispersées.

1792 : fin des « Massacres de septembre », commencés trois jours plus tôt.
1 500 « suspects » ont été exécutés par la République dans les prisons parisiennes.

1793 : Bertrand Barrère de Vieusac, président de la Convention, déclenche une nouvelle vague d’arrestations. Il fait voter un décret stipulant : « la Terreur est à l’ordre du jour ». 12 000 personnes périront sans jugement parmi les 40 000 qui disparurent pendant la période.

1914 : héraut de Jeanne d’Arc et chantre de la patrie charnelle, l’écrivain Charles Péguy, lieutenant au 276e RI, tombe d’une balle en pleine tête à Villeroy (Seine-et-Marne), à la veille de la bataille de la Marne, alors qu’il entrainait ses hommes en criant « Tirez, tirez, nom de … »
Après sa mort, Maurice Barrès écrit :
Lire la suite

Contre-info.com

00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

05/09/2012

Richard Millet, nouvelle victime des bien-pensants

« Il n’y a pas plus de racisme en France qu’il n’y a de fruits d’or aux branches des arbres, et l’idéologie antiraciste a besoin d’en inventer pour justifier la terreur permanente qu’elle exerce sur tout le monde à commencer par les écrivains (…) S’opposer à cette idéologie dominante revient à endosser un habit d’infamie (…) dans un monde aux valeurs entièrement inversées et où le mot interdit de « race » devient l’obsessionnelle métaphore de la femme, de l’homosexuel, de l’obèse, du jeune, de l’animal… » C’est par ces mots prophétiques que commence un des derniers pamphlets de Richard Millet, sobrement intitulé « De l’antiracisme comme terreur littéraire ». On peut y voir comme une introduction prémonitoire à son « Eloge littéraire d’Anders Breivik » également récemment publié et contre lequel se mobilisent les habituels donneurs de leçons qui reprochent à Richard Millet d’avoir démontré que le prétendu « antiracisme » était devenu une arme idéologique pour étouffer la liberté d’expression de tous ceux qui osent s’en prendre à la doxa immigrationniste.
F.M.

______________________________________

 

Celui par qui le scandale arrive

Membre du Comité de lecture des Editions Gallimard et pygmalion de Jonathan Littell et Alexis Jenni – deux produits-phares du monde littéraire –, Richard Millet a attiré sur lui les foudres de la bien-pensance. Son crime ? Avoir publié une quinzaine de pages au titre très provocateur consacrées au tueur norvégien Anders Breivik et dans lesquelles, loin d’approuver les actes commis par le désespéré, il veut expliquer le mécanisme qui a conduit le meurtrier à un tel carnage.

Tahar Ben Jelloun, chantre de l’antiracisme, Annie Ernaux, soixante-huitarde attardée, et Laure Adler notamment ont aussitôt demandé la tête du coupable. On ne sache point qu’ils aient fait de même lorsque Florence Rey avait tué, à bout portant et du haut de ses dix-neuf printemps, cinq personnes, Porte de Vincennes dans les années 1980. En 2009, un artiste contemporain avait même osé représenter notre pays à la Biennale de Venise avec une « Ode à Florence Rey », ce qui n’avait pas provoqué le moindre émoi de la part de nos élites bien-pensantes. Ode ? Eloge ? Peu importe, même si Millet reconnaît que le titre est « une provocation à réfléchir et à penser : quand je parle de façon diplomatique, personne ne m’écoute »

En fait, le crime de Breivik est réputé imprescriptible tandis que celui de Florence Rey et bien d’autres sont à peine constitués. Pourquoi certains groupes de RAP, comme Sexion d’Assaut par exemple, peuvent-ils écrire les pires horreurs et pourquoi traduit-on en justice ceux qui refusent l’islamisation de la France, comme Renaud Camus ?

A cette question, Robert Ménard répond courageusement en ces termes : « Je n’ai rien trouvé de ce qui semble consterner – le mot est faible – journalistes, éditorialistes et écrivains… » dans un bel et, à mes yeux, toujours suspect unanimisme. Car, contrairement à ce que laissent entendre nos pourfendeurs de « mauvaises pensées », il ne s’agit en aucune façon de justifier les 77 morts du 22 juillet 2011 à Oslo et sur la petite île d’Utoya… mais de s’interroger sur ce qui peut conduire à un tel geste ».

De fait, Richard Millet lance un cri d’alarme désespéré sur les ravages du multiculturalisme en Europe, un multiculturalisme vénéré par l’ensemble ou presque des classes politiques. A l’image de Renaud Camus, condamné lui aussi à une forme de bannissement pour avoir appelé ouvertement ses sympathisants à voter pour Marine Le Pen et avoir écrit que l’immigration était une « contre-colonisation » menaçant l’identité de la France jusque dans sa langue, Richard Millet ne craint pas de tirer la sonnette d’alarme. Il décrit la décadence qui a conduit à la tuerie norvégienne : « Dans cette décadence, Breivik est sans doute ce que méritait la Norvège et ce qui attend nos sociétés qui ne cessent de s’aveugler pour mieux se renier, particulièrement la France et l’Angleterre ; loin d’être un ange exterminateur ni une bête de l’Apocalypse, il est tout à la fois bourreau et victime, symptôme et impossible remède ».

Richard Millet nouvelle victime des bien-pensants

Anders Breivik dans son costume de franc-maçon. Il a appartenu à l’Ordre norvégien des francs-maçons les 4 ans et demi avant ses attentats, et en a été radié immédiatement après.

Poursuivant sa dénonciation du multiculturalisme, il en conclut que le jeune franc-maçon néo-conservateur « est un enfant de la ruine familiale autant que de la ruine idéologico-raciale que l’immigration extra-européenne a introduite en Europe depuis une vingtaine d’années et dont l’avènement avait été préparé de longue date par la sous-culture de masse américaine, conséquence ultime du Plan Marshall ». De tels propos ont provoqué cette nouvelle chasse aux sorcières, comparable en bien des points, dans la forme comme dans le fond, à celle dont a été victime Aymeric Chauprade, coupable de ne pas entrer dans le moule de la bien-pensance.

Richard Millet analyse également ce qui motive en Europe l’attrait d’un plus grand nombre de personnes pour le retour aux valeurs de patrie et de sentiments identitaires et conclut que « Breivik est, comme tant d’autres individus, jeunes ou non, exemplaire d’une population devant qui la constante dévalorisation de l’idée de nation, l’opprobre jeté sur l’amour de son pays, voire la criminalisation du patriotisme ouvrent un abîme identitaire ».

Une analyse impitoyable de l’antiracisme

« La France est le seul pays d’Europe dans lequel la terreur communiste ait réussi, en l’occurrence sous la forme de l’antiracisme », constate le directeur littéraire de Gallimard qui analyse tout ce qui, depuis 1945, pousse nos pseudo-élites à se complaire dans le masochisme le plus total et à faire le jeu du capitalisme financier, tout heureux d’empocher les dividendes. Et de décrire en ces termes le mécanisme qui tue les peuples européens : « Le transvasement intercontinental de peuples fort éloignés les uns des autres n’a plus rien de ce que le discours immigrationniste appelle une chance ; l’immigration massive et continue que le capitalisme international a mise en œuvre depuis trois décennies constitue, pour les indigènes comme pour les immigrés, un désastre humain que la Propagande tente de travestir en soutenant, par exemple, que plus il est éloigné de notre culture, sinon hostile à elle, meilleur est l’immigré, par ailleurs « bon » par nature et aussi « tendance ».

Rejoignant les analyses de Renaud Camus, il confesse n’avoir jamais pensé se « retrouver minoritaire, sur le plan racial, culturel, religieux (…) faire figure de perdant historique et sommé d’être sous l’effet d’un mimétisme culpabilisant un “immigré comme un autre”, et, le refusant, devenir quasi maudit : un exilé de l’intérieur, un singe de l’immigré, sommé de renoncer à ma culture pour mieux accueillir l’autre ». Comment mieux traduire toutes les concessions, les reniements et les accommodements d’une majorité de nos contemporains avec le parti dévot qui répand la terreur antiraciste autour de nous ?

Françoise Monestier
3/09/2012

- Richard Millet : De l’antiracisme comme terreur littéraire, Editions Pierre-Guillaume de Roux.
- Richard Millet : Langue fantôme (suivi de Eloge littéraire d’Anders Breivik), Editions Pierre-Guillaume de Roux.

Source : Polémia.

 

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

23:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

YouTube censure un poème de Frédéric Mistral

05/09/2012 — 19h30
PARIS (NOVOpress) — Alors que le site de partage de vidéos Youtube recèle de vidéos suintant la haine contre les Français en particulier et les Blancs en général, ce site vient de censurer la diffusion du poème Au Pople Nostre (1) du félibre Frédéric Misral pour… “incitation à la haine raciale”. La preuve en images.

(1) La traduction en français figure au bas de cette page Internet.

censure-poeme-mistral-youtube

censure-poeme-mistral-youtube-2

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

23:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Mais qui est Charlotte Soula, directrice de cabinet de Marine Le Pen ?

sans-titre.png charlotte Soula.png

http://www.leparisien.fr/politique/charlotte-soula-une-pr...

et

http://www.atlantico.fr/decryptage/jolie-prise-guerre-cac...

 

20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Les pamphlets antisémites de Céline réédités au Québec

Les éditions québécoises Huit vont publier prochainement les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline, dont la réédition est interdite en France depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 

La maison d'édition a décidé de réunir les pamphlets de Louis-Ferdinand Céline dans un même ouvrage, sobrement intitulé Ecrits polémiques. Il s'agira d'une édition critique présentée et annotée par Régis Tettamanzi, professeur de Littérature française à l'université de Nantes. Selon Le Devoir, quelques textes rares devraient venir compléter le livre.

Ecrivain brillant et antisémite virulent, Céline continue de faire polémique cinquante ans après sa mort. Dans ses pamphlets Bagatelle pour un massacre (1937), L'école des cadavres (1938) et Les beaux draps (1941), l'auteur se présente comme un "ami d'Hitler" et "ami des Allemands". Ces propos lui ont valu d'être retiré de la liste des célébrations nationales en 2011. Pour Serge Klarsfeld, président des Fils et Filles des déportés juifs de France, un tel "salaud" ne pouvait absolument pas y figurer. "Il ne s'agit pas de nier qu'il est un écrivain de grand talent, expliquait-il alors. Mais c'est justement parce qu'il avait beaucoup de talent que ses écrits ont été très nocifs. C'est aussi grâce à son grand talent qu'il a diffusé un appel au meurtre des Juifs."

 

Crif

20:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen : Hollande ? « Le retour des recettes éculées »

 

 
 

La Présidente du Front National était restée silencieuse pendant tout l’été. Marine Le Pen rompt le silence dans Paris Match, à quelques semaine de l’université d’été du FN qui se tiendra à La Baule le 23 septembre.

Paris Match : On ne vous a pas entendue cet été. Où étiez-vous ?

Marine Le Pen : Au calme. En ­vacances à La Trinité-sur-Mer, puis à Millas, dans ma maison des Pyrénées-Orientales, avec mes enfants. Nous avons profité les uns des autres. Les deux dernières années ont été épuisantes. J’ai pris du recul. J’avais la tête dans le guidon depuis si longtemps.

Lire la suite sur le site de Paris-Match

19:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Victoire du Québec libre

    

 

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Marine Le Pen salue avec fierté la victoire du Parti québécois aux élections générales québécoises, et adresse ses chaleureuses félicitations à Pauline Marois, première femme Premier ministre du Québec.

Cette victoire illustre le progrès des idées souverainistes partout dans le monde, et rappelle que l’avenir passe par le respect des peuples et de leur identité.

Marine Le Pen tient également à exprimer sa solidarité après le triste incident survenu lors du discours de victoire, et s’associe pleinement au deuil de la famille de la victime.

19:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Québec: la victoire des indépendantistes assombrie par un attentat meurtrier

Le Parti québécois (PQ) a remporté les élections mais n'a pas réussi à obtenir une majorité absolue. Un homme a ouvert le feu lors du discours de Pauline Marois, qui va devenir Premier ministre de la province.

La victoire et la peur. Les séparatistes du Parti québécois (PQ) ont remporté mardi les élections organisées dans la province canadienne francophone du Québec sans toutefois parvenir à obtenir une majorité absolue, selon les projections de trois chaînes de télévision. Le PQ, qui a obtenu 56 des 125 sièges, va devoir se contenter de former un gouvernement minoritaire. Le Parti libéral du Québec (PLQ) remporte pour sa part 47 sièges, soit 17 de moins que dans l'ancienne législature. Si ce résultat se confirme, Pauline Marois deviendrait la première femme à devenir Premier ministre de la province. Pendant la campagne, elle a promis d'organiser un nouveau référendum sur l'indépendance en cas de victoire.

Mais la joie a été courte. Un homme armé a ouvert le feu au Métropolis, une salle de spectacles de Montréal, alors que Pauline Marois prononçait un discours. Une personne a été tuée, une autre grièvement blessée dans la fusillade, selon la police sur Twitter. Pauline Marois, qui a été évacuée de la scène sur laquelle elle se trouvait par ses gardes du corps. Selon le porte-parole de la police, un homme d'une cinquantaine d'années a été arrêté. Il est également soupçonné d'avoir mis le feu à l'arrière du bâtiment. Des images diffusées par la chaîne de télévision RDI montre un homme armé d'un fusil et vêtu d'une cape noire être maîtrisé par la police et crier en français : "Les Anglais se réveillent". Il a ajouté en anglais, selon des journalistes canadiens sur place: "on va vous rendre la monnaie de la pièce". Certains membres de la communauté anglophone de Québec craignent que l'arrivée au pouvoir des indépendantistes ne puisse avoir un impact négatif sur leur statut.

Un homme aux propos confus

Dans la salle, l'incompréhension est totale. "Ça a fait bang! Bang!", raconte un Montréalais d'une soixantaine d'années. "J'étais à l'étage, quelqu'un qui n'avait pas pu entrer a tiré de dehors", dit-il, le regard perdu. A l'extérieur, les troupes d'élite de la police de Montréal se sont déployés en grand nombre au milieu d'imposants camions de pompiers et de quelques étudiants venus rappeler à Pauline Marois sa promesse d'abolir la forte hausse des frais de scolarité décrétée par le gouvernement sortant. La nouvelle Première ministre revient alors sur scène, convie la foule à quitter calmement la salle. Avant de se reprendre quelques secondes plus tard: "Attendez!", lance-t-elle à ses partisans, avant de conclure son discours. Mais la fête est bel et bien gâchée. "Je suis sûr qu'on a voulu la tuer car c'est une femme. Il y en a qui ne sont pas encore prêts pour ça", juge une militante.

Un journaliste de Radio-Canada a assisté à l'arrestation dans la ruelle à l'arrière du Métropolis. Un homme aux propos confus a été plaqué à terre. "Il portait une cagoule noire très fine. Il y avait un long fusil à terre." L'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, avait pénétré dans "le vestibule arrière" du Métropolis avant de sortir et de tenter de mettre le feu à une porte, ont précisé les policiers, disant avoir retrouvé "plus d'une arme".

Indépendance par voie de référendum

Peu avant ces événements, le Premier ministre sortant et chef de file du PLQ, Jean Charest, a reconnu la défaite de sa formation. "Nous acceptons et nous respectons ce choix (des électeurs)", a dit Charest à ses partisans, précisant qu'il avait appelé Pauline Marois pour la féliciter. Le scrutin est aussi un revers personnel pour le Premier ministre sortant, qui a été battu dans sa circonscription de Sherbrooke.

Le Québec, où le français est la langue maternelle de 80% des 7,8 millions d'habitants, s'est toujours senti un peu différent au sein d'un pays où une large majorité des 34,5 millions d'habitants est anglophone. La fête provinciale est ainsi bien plus célébrée que le "Canada Day" du 1er juillet. L'indépendance éventuelle du Québec ne pourra intervenir que par voie de référendum. En 1980, la défaite des séparatistes avait été lourde mais en 1995, il s'en était fallu d'un cheveu pour qu'ils l'emportent, recueillant 49,4% des suffrages.

TF1 News - 05/09/12 

19:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Québec: fusillade lors du discours de la future Premier ministre, l'indépendantiste Pauline Marois

05/09/12

19:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Alain Soral revient sur les incohérences de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001


Irib 2012.09.04 A.Soral sur les attentats du 11... par Hieronymus20

Entretien avec une radio francophone iranienne le 4 septembre 2012: à l’approche de l’anniversaire du 11 septembre 2001, Alain Soral revient sur la version officielle des attentats et ses conséquences géopolitiques.

01:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le Journal de la Syrie 4 septembre 2012

01:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Scandale à Nantes : un professeur travesti enseigne dans une école privée

 

Un prof du privé "catholique" dans quelques années ?

Un professeur de technologie et sciences industrielles, homme âgé d’une quarantaine d’année, a fait sa rentrée aujourd’hui, après les congés d’été, déguisé en femme et avec un nouveau nom, féminin… Il prévoit de subir une opération chirurgicale dans quelques mois pour soi-disant « véritablement changer de sexe » selon les médias.

On imagine aisément l’impact psychologique catastrophique sur les élèves, déjà soumis à la désorientation complète de notre société en matière de mœurs et de bon sens social…

Évidemment les autorités compétentes républicaines n’y trouvent rien à redire, mais le pire, dans cette lamentable affaire, c’est qu’elle se déroule dans une « école privée catholique » et que l’établissement Saint-Stanislas (Nantes) consent à cette mascarade honteuse !

« Ce changement s’est fait en plein accord et concertation avec la direction diocésaine de l’enseignement catholique à Nantes », a confirmé Didier Groleau, adjoint au directeur diocésain, également interviewé par Presse-Océan.

L’enseignant « nous avait prévenu de son choix l’année dernière. (…) Nous l’avons invité à prévenir le rectorat qui est son employeur. Nous avons ensuite organisé, avec son accord, l’information auprès des autres enseignants et des parents d’élèves et élèves concernés, qui ne sont qu’une petite vingtaine [qu'est-ce que leur nombre change ?!]», a déclaré M. Groleau à Presse-Océan. Ainsi, des courriers ont été envoyés aux familles et le service psychologique de l’enseignement catholique a été avisé.

Il s’agit du deuxième cas en deux ans, de « changement de sexe » d’un professeur du privé en Loire-Atlantique ».

En septembre 2010 c’était un professeur de physique du collège-lycée Saint-Dominique de Saint-Herblain qui avait sauté le pas.
Selon M. Groleau (d’où sort ce type ?!), dans cet autre établissement, depuis lors, « tout se passe tout à fait normalement [sic] sans le moindre problème ».

On reste pantois devant l’apathie des parents d’élèves.
« Enseignement privé sous contrat » n’est en rien gage de moralité , de bon sens et de sérieux, il faut en être bien conscient.

 

Contre-info.com - 04/09/12

 

 

Source

 

00:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Palestine occupée: nouvel acte de vandalisme anti-chrétien

 
 

En Palestine occupée, les églises, à l’instar des mosquées, ne sont pas épargnées des agressions sionistes. Mardi avant l’aube, des colons sionistes ont incendié une porte du grand monastère catholique de Latroun dans les territoires occupés par Israël et inscrit des graffitis anti-chrétiens sur les murs, selon la police et des témoins.

L’abbaye de Latroun, qui héberge une communauté trappiste, est l'un des sites monastiques les plus célèbres de Terre sainte, connu en particulier pour son vignoble.


"Une porte en bois du couvent a été entièrement brûlée par des inconnus et des slogans anti-chrétiens tel que "Jésus est un singe" ont été inscrits sur les murs de l'édifice", à l'ouest d’alQods occupée sur la route de Tel-Aviv.

Dans les autres slogans figurait le nom de Migron, une colonie sauvage israélienne, la plus vaste et la plus ancienne de Cisjordanie occupée, évacuée dimanche.

Dans une déclaration, les évêques catholiques de Terre sainte ont demandé aux autorités israéliennes d'"agir pour mettre fin à cette violence absurde et d'assurer un "enseignement du respect" dans les écoles (israéliennes) "Malheureusement, ce qui est arrivé à Latroun n'est que la dernière d'une longue série d'attaques contre les chrétiens et leurs lieux de culte", déplorent-ils.

“Que se passe-t-il aujourd'hui dans la société israélienne pour que les chrétiens deviennent des boucs émissaires et soient visés par ces actes de violence? Quel genre d'"enseignement du mépris" à l'encontre des chrétiens enseigne-t-on dans les écoles? Et pourquoi les coupables ne sont-ils jamais arrêtés ni traduits en justice?", s'interrogent les évêques.

Le gouvernement de l'Autorité palestinienne a également dans un communiqué "appelé le gouvernement israélien à agir pour traduire en justice les responsables de l'incendie du monastère de Latroun".

"Plusieurs mosquées ont été attaquées ces derniers mois, mais rien ou presque n'a été fait", rappelle-t-il, estimant que "la politique extrémiste du gouvernement israélien --marquée par l'intolérance-- encourage les crimes de haine des colons contre les Palestiniens et leurs lieux de culte".

Pour sa part, le député palestinien Mustafa Barghouti a estimé que les colons ont franchi toutes les lignes rouges en menant cette attaque flagrante sur les lieux de culte.

Des ultras de la colonisation israélienne mènent depuis des années ce qu'ils appellent une politique du "prix à payer", qui consiste à se venger sur des villageois palestiniens, des lieux de culte musulmans et chrétiens des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts.

Le 20 février, des graffitis avaient été découverts sur les murs d'une église baptiste à l’Ouest d’alQods occupée. Treize jours auparavant, des inconnus avaient inscrit "Mort aux chrétiens" et "Le prix à payer" sur un mur d'enceinte du monastère de la Croix.
Les Eglises s'étaient alors déjà élevées contre "ces actes odieux et hostiles aux chrétiens".

INFOS d'Almanar - 04/09/12

00:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

04/09/2012

Côte d'or - Ils tabassent un sexagénaire pour voler ses économies

 

 

le 04/09/2012 à 05:00 par GILLES DUPONT

Un retraité a été roué de coups, à Longvic, alors qu’il sortait de sa banque avec ses économies. Il raconte son agression « pour ne pas que ça arrive à d’autres ».

 

La scène s’est déroulée mercredi dernier, mais ce n’est qu’aujourd’hui que le retraité longvicien, âgé de 63 ans, qui ne souhaite pas donner son nom de crainte de représailles, accepte d’en parler : « Je m’étais offert un petit voyage, et j’étais passé à ma banque, juste en face de la mairie, pour retirer mes économies, c’est-à-dire 4 200 euros. Un type m’a repéré, il m’a suivi. Il était grand, avec le crâne rasé, une casquette sur la tête. Il m’a abordé et a fait semblant de me montrer une maison sur un magazine d’immobilier. Je lui ai dit que ce n’était pas le bon quartier. Et là, il m’a sauté dessus. Il m’a frappé, il a tenté d’arracher mon argent de ma poche. Mais j’ai résisté. Alors un deuxième type est arrivé, en voiture. Ils m’ont jeté au sol, ils m’ont roué de coups, ils m’ont mis sur le ventre. Je sentais la roue de la voiture contre moi. Ils ont fini par arracher les billets et partir avec. Je ne me souviens plus vraiment bien de ce qui s’est passé après : j’ai perdu connaissance. Quand j’ai repris mes esprits, j’étais avec les pompiers. Ils m’ont conduit à l’hôpital. Aujourd’hui je suis couvert d’hématomes, j’ai mal à la tête, j’ai le visage défiguré, enflé. »

« Il y avait des gens. Ils ne sont pas intervenus »

Si le retraité veut parler, c’est pour plusieurs raisons : « Je voudrais d’abord que ça n’arrive pas à d’autres. Je voudrais dire aux gens de faire très attention. Ce que j’ai vécu, c’est pire que dans un film de violence. Et puis je voudrais dire que je m’étonne : il y avait des gens sur le trottoir. Ils ont témoigné de ce qu’ils avaient vu aux policiers qui sont venus faire l’enquête. Mais j’ai appelé au secours, j’ai hurlé, des gens m’entendaient, voyaient ce qui se passait, et personne n’est intervenu. »

A l’état-major de la sécurité publique, on confirmait hier qu’une enquête, confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale, était en cours.

Le retraité a annulé son voyage : « Mais je m’en moque, comme de l’argent qu’on m’a volé. Ce qui fait mal, c’est ces coups reçus pour vous voler ce que vous avez mis de côté, c’est ces nuits sans dormir, cette peur, ce sentiment d’être vulnérable. J’aimerais bien que les policiers retrouvent mes agresseurs. »

Le Bien Public

23:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Louis-Ferdinand Céline

sans-titre.png  1914 oct.png

sans-titre.png Céline.png

1894-1961

sans-titre.png Céline 1932.png

En 1932

Lire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Ferdinand_C%C3%A9line

 

 

 

 

 

 

 

23:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Les pamphlets antisémites de L.F. Céline édités au Québec

PARIS (Reuters) - Les éditions Huit, un éditeur de Québec, s'apprêtent à publier à la mi-septembre les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline, qui n'ont plus été réédités en France depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Il s'agira d'une édition critique présentée et annotée par Régis Tettamanzi, professeur de littérature française à l'université de Nantes, précise l'hebdomadaire l'Express.

Sur son site Facebook, l'éditeur, Rémi Ferland, confirme cette publication dans un ouvrage unique intitulé "Ecrits polémiques" et regroupant "Bagatelle pour un massacre" (1937), "L'école des cadavres" (1938), et "Les beaux draps" (1941).

"Plus ces textes sont cachés et plus ils deviennent attrayants. Ce sont bien sûr des textes haineux, mais datés et éventés", a-t-il dit au quotidien canadien Le devoir.

Dans ces pamphlets, l'écrivain, qui continue cinquante ans après sa mort de faire polémique, se présente comme un "ami d'Hitler" et "ami des Allemands".

En 2011, François Gibault, avocat de la famille et biographe de Céline, affirmait que la veuve de l'auteur, Lucette Destouches, qui a cent ans, refusait toujours que ces textes soient réédités en France, conformément à la volonté de son époux.

"Comme Mme Céline, je suis contre la réédition de ces pamphlets", expliquait-il aux Inrocks. "Ce serait même de la provocation, car ce sont des livres de circonstance écrits à une époque donnée. (...) Quand il les a écrits, Céline ne connaissait pas l'existence des camps de concentration."

Selon l'Express, des exemplaires de l'époque de ces pamphlets circulent en France par le biais des bouquinistes et de sites spécialisés malgré l'opposition de Lucette Destouches.

Mais au Canada, où la loi prévoit qu'une oeuvre tombe dans le domaine public cinquante ans après le décès de son auteur, ils peuvent être publiés légalement.

Louis-Ferdinand Destouches, né le 27 mai 1894 à Courbevoie, est mort le 1er juillet 1961 à Meudon, près de Paris.

Il est considéré comme l'un des plus grands novateurs de la littérature française du XXe siècle.

Mais l'écrivain, qui avait affiché son soutien à l'Allemagne nazie, a fui la France, puis a été condamné en 1950 pour collaboration avant d'obtenir l'amnistie un an plus tard au titre de "grand invalide de guerre".

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Yahoo!Actu - 04/09/12

20:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Adhésion à l'UE: la Serbie doit reconnaître le Kosovo avant (Schulz)

Sarajevo, 4 septembre - RIA Novosti

 

La reconnaissance de l'indépendance du Kosovo doit constituer une condition sine qua non de l'adhésion de la Serbie à l'Union européenne, a déclaré mardi le président du Parlement européen Martin Schulz à l'issue d'un entretien à Bruxelles avec le premier ministre serbe Ivica Dacic.

"Nous devons garantir la paix. La reconnaissance mutuelle de Belgrade et de Pristina doit constituer la condition de leur adhésion à l'UE", a indiqué M.Schulz devant les journalistes.

M.Schulz est le premier officiel européen à ouvertement insister sur la nécessité de la reconnaissance réciproque de la Serbie et du Kosovo au cours du processus d'adhésion à l'UE.

Selon le président du Parlement européen, "il s'agit d'un problème intérieur pour l'Union européenne car certains de ses membres ne reconnaissent toujours pas le Kosovo, alors l'Union, en tant que telle, demande à la Serbie de reconnaître le Kosovo".

Le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy a également souligné lors d'une rencontre avec le chef du gouvernement serbe que Belgrade devrait reconnaître le Kosovo s'il voulait obtenir le lancement de ses négociations d'adhésion avec l'UE.

Le 17 février 2008, les autorités albanaises du Kosovo, soutenues par les Etats-Unis et certains pays membres de l'Union européenne, ont unilatéralement proclamé l'indépendance de cette province que Belgrade considère toujours comme la sienne. L'indépendance du Kosovo a été reconnue à ce jour par quelque 90 pays du monde.

 

20:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

La Rochelle condamné pour "atteinte à l'image" de Dieudonné

Voilà une décision qui devrait intéresser Angers, Montpellier, et les autres municipalités ayant pris un arrêté contre le spectacle de : le tribunal de commerce de la Rochelle a condamné la société d'économie mixte gérant le palais des congrès de la ville, l'Espace Encan, à verser plus de 40 000 euros à l'humoriste au titre de préjudices d'image et d'ordre .

Le maire avait interdit la tenue du spectacle de l'humoriste, prévu le 17 avril 2009, dans un arrêté évoquant le risque de troubles à l'ordre public.

Dans un jugement rendu le 31 août, le tribunal condamne la société gérant la salle à verser 20 000 euros à la société de spectacles de Dieudonné, Bonnie Productions, «en réparation du préjudice tenant à l'impossibilité de donner une représentation dans la ville de La Rochelle depuis 2009». Comme le révèle le quotidien «Sud Ouest» , elle condamne également cette société à lui verser 12.316 euros «en réparation du préjudice financier issu de la non vente des places du spectacle», à 10 000 euros de versement au titre «du préjudice d'atteinte à l'image et à la notoriété artistique» et enfin à 1170 euros «en réparation du préjudice financier issu de la non vente de DVD à l'issue du spectacle».

«Inadmissible» pour la ville

Le maire () de la ville Maxime Bono a pour sa part précisé que la ville ferait appel de cette décision, jugeant inacceptable la condamnation liée à l'atteinte à l'image de Dieudonné. «Cette condamnation de la ville de La Rochelle pour préjudice moral à l'égard de monsieur Dieudonné est inadmissible, puisque le préjudice c'est bien lui qui nous le fait subir en banalisant des idées nauséabondes», a-t-il déclaré, avant de poursuivre : «Dans la ville qui a connu un maire comme Léonce Vieljeux exécuté à 84 ans au Struthof en déportation (...) on ne peut pas admettre qu'on ait demandé un tonnerre d'applaudissements comme l'avait fait Dieudonné à l'égard de Monsieur Faurisson dans un spectacle où un technicien portant une tenue rayée de déporté juif venait remettre à Monsieur Robert Faurisson (l'historien révisionniste) la médaille de l'insolence».


19:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)