Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1029

  • Céline: qu'écrirait-il aujourd'hui ?

    sans-titre.png Céline.png

    Louis-Ferdinand Céline, né Louis-Ferdinand  Destouches  (1894-1961)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Ferdinand_C%C3%A9line

  • Poutine accorde la citoyenneté russe à Gérard Depardieu

     

    Gérard Depardieu dans le rôle de Raspoutine au cinéma

    Le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a accordé aujourd’hui la citoyenneté russe à l’acteur français Gérard Depardieu, qui a menacé récemment de renoncer à son passeport français pour protester contre les augmentations d’impôts visant les plus riches.

    Vladimir Poutine a signé un décret accordant la citoyenneté russe au français Gérard Depardieu, comme il l’avait annoncé il y a quinze jours.

    Le texte de ce décret est disponible sur le site du Kremlin. La fiche Wikipedia de l’acteur est déjà à jour dans ses versions russe et française : un drapeau russe a été ajouté à côté du drapeau français.

    Le président russe avait déjà annoncé son intention le 20 décembre. « Si Gérard veut avoir un permis de séjour ou un passeport russe, c’est une affaire réglée, et de manière positive », avait déclaré Vladimir Poutine, interrogé lors d’une conférence de presse sur des propos prêtés en France à l’acteur, qui a annoncé qu’il quittait le pays pour des raisons fiscales.

    Source

  • Mariage homo : les Français veulent un référendum

     

    Une majorité de Français souhaite un référendum sur le projet de loi ouvrant droit au mariage et à l’adoption pour les homosexuels. C’est ce que révèle un sondage de l’Ifop publié jeudi dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles.

    Pour 69 % des personnes sondées, les Français « doivent être appelés à décider par référendum » sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel avec droit d’adopter des enfants. Dans le détail, 42 % le souhaitent « tout à fait » et 27 % « plutôt ».

    Si cette opinion est largement partagée par les sympathisants de droite (86 % de ceux de l’UMP et 84 % de ceux du FN), elle est également majoritaire à gauche (55 % des sympathisants de gauche sont pour). Aucune différence n’est constatée en fonction de l’âge des personnes interrogées puisque 70 % des moins de 35 ans et 69 % des plus de 35 ans déclarent souhaiter un référendum.

    Source

  • Le Canada retire sa nationalité à un ancien collaborateur nazi de 88 ans

    Le gouvernement canadien a révoqué la nationalité à un homme d’origine ukrainienne de 88 ans, qu’il tente de renvoyer du pays, pour ses liens avec une unité d’extermination nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, a indiqué, vendredi 28 décembre 2012, le ministère de l’Immigration.

    « Arrivé au Canada en 1954, il n’avait alors rien dit sur son appartenance à un Einsatzkommando »

    «La citoyenneté de Helmut Oberlander a été révoquée par un décret adopté le 27 septembre 2012», a confirmé Nancy Caron, porte-parole du ministère de l’Immigration. Le gouvernement canadien a déjà déchu Helmut Oberlander de sa nationalité en 2007 pour avoir menti sur son passé en immigrant au Canada. Arrivé au Canada en 1954, il n’avait alors rien dit sur son appartenance à un Einsatzkommando (EK), une unité mobile d’extermination nazie, ayant mené de nombreuses exécutions sur le territoire de l’ex-URSS après l’invasion allemande.

    Crif - 02.01.13

  • Un député s'inquiète du passé nazi de l'Orchestre philharmonique de Vienne

    sans-titre.png Orchestre Vienne.png

    L’historien et député Harald Walser s’est indigné du silence fait autour des «pages brunes», à la veille du Concert du Nouvel An.

     

    A la veille du traditionnel concert du 1er janvier, le député autrichien a rappelé «les pages brunes» du prestigieux Orchestre philharmonique de Vienne. Il a demandé la mise en place d’une commission indépendante d’historiens pour étudier la période 1938-1945. C’est tard.

     

    Le député Vert et historien Harald Walser a critiqué le fait que sur le site internet de l’orchestre le premier concert du Nouvel An, en 1939, apparaît comme «un hommage sublime à l’Autriche», alors qu’il est en réalité «une des facettes de la politique culturelle nazie». La première édition suivait en effet de près l’Anschluss qui marquait l’union de l’Allemagne et de l’Autriche en 1938.

    Crif - 02.01.13

  • 2013, Merkel adresse des voeux sombres à ses euro-esclaves

     

    C’est avec un drapeau européen qui devance celui de l’Allemagne et avec un arrière-plan bien sombre que la chancelière allemande, aux commandes de la zone euro sous asservissement, a décidé d’adresser ses vœux à son peuple, prioritairement souverain sur les autres. Angela Merkel a réussi à démontrer la force d’une grande Allemagne durant toute l’année 2012, à rendre son peuple fier et grand, à faire valoir sa voix, son charisme, et a toujours respecté sa Cour constitutionnelle.

    « Pour notre prospérité et notre solidarité, nous devons trouver le bon équilibre (…) La crise de la dette souveraine européenne montre à quel point cet équilibre est important. »

    Source : France 24

     

    Il est vrai que l’Allemagne, et notamment son peuple, s’est toujours refusée à capituler face à l’idéal tout « européïste », puisque les Allemands ont décidé de ne jamais aliéner leur souveraineté et leur pouvoir de décider de leur avenir, face à une zone euro en capitulation.

    Aujourd’hui, Angela Merkel maîtrise la donne politique de sa « zone monétaire unique » avec un euro fort, l’hybride du Deutsche Mark, qui asphyxie et étouffe le développement des autres pays qui, pour se relever, aimeraient bien une dévaluation d’une monnaie sans âme… On ne peut qu'admirer le choix logique et de bon sens de la chancelière allemande, préférer d’abord les siens aux autres !

    Il est très intéressant de constater que, lorsque la chancelière aborde le thème de la « dette souveraine européenne », elle s’exprime comme si l’Europe était son État et qu’elle en était la présidente…

    Élu par défaut, notre chef d’État, frère siamois du précédent, comme bien d’autres d’ailleurs, tourne à son tour comme une girouette : c’est une véritable tournante euro-mondialiste avec un programme politique unique, proeuropéïste, qui nous enferme les yeux grands fermés, à laquelle nous assistons médusés. Ces fameux élus du peuple devront quoiqu’il advienne obéir encore à leur maîtresse ou choisir la voix populaire pour sortir de cet esclavagisme forcé, pour une fois la tête haute, afin de retrouver une souveraineté qui nous offrira une liberté et un redressement humain.

  • Réaction de Marine Le Pen à la conférence de presse du ministre de l’Intérieur

     

    Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

    Dans la foulée d’un président de la République qui a hier donné le sentiment de ne pas vivre dans le même pays que les Français, c’est aujourd’hui un ministre de l’Intérieur qui s’adresse un satisfecit tout aussi indécent.

    Manuel Valls se félicite de la stabilité du bilan sécuritaire de cette Saint-Sylvestre, notamment concernant le nombre de voitures brûlées, qui reste extrêmement élevé, comme si cette tradition ignoble était acceptable et qu’il fallait se contenter d’en atténuer les effets. Ce même ministre se disait hier « choqué » par les 40.000 voitures incendiées chaque année en France : ce n’est pas une indignation ministérielle que les Français attendent, mais de l’action, et des résultats concrets ! Pour le moment, c’est la même incapacité à agir, avec des résultats aussi pitoyables que ceux des anciens ministres Hortefeux et Guéant.

    La réalité de la violence, de la délinquance et du crime semble échapper au gouvernement, à l’instar des réalités économiques et sociales. Et ce ne sont pas quelques effets d’annonce suivis d’une autocongratulation ridicule qui vont changer la vérité endurée par les Français. Le ministre de l’Intérieur, comme d’autres membres du gouvernement et François Hollande lui-même, tente de masquer l’absence totale de résultats de sa politique par une agitation médiatique disproportionnée. On l’a vu ces derniers jours avec la multiplication des « sorties » en tout genre. Cette agitation semble tout droit inspirée des méthodes de communication sarkozystes : mettre en route le moulin à paroles, montrer ses gros bras, parler et parler sans cesse, pour cacher une inaction coupable.

  • L'islamiste Tareq Oubrou nommné chevalier de la Légion d'Honneur

    sans-titre.png Tarek obrou.png

    02/01/2013 – 12h00
    BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
    Institué par Napoléon Bonaparte le 19 mai 1802, l’ordre national de la Légion d’honneur récompense « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation ». Parmi les 681 personnes distinguées cette année, les Bordelais auront la surprise de voir Tareq Oubrou, promu au grade de chevalier.

    Membre d’une des organisations les plus radicales de l’islam en France (UOIF : Union des organisations islamiques de France), dont la devise est « Le Coran est notre Constitution », Tareq Oubrou est également l’ancien président de l’association « Imams de France ».

     

    L’islamiste Tareq Oubrou, nommé Chevalier de la Légion d’honneur

    Tareq Oubrou. Photo qui date de quelques années. Crédit : DR.

    Né au Maroc, il est un grand admirateur du fondateur des frères musulmans, Hassan Al Banna. Il y a plusieurs années, lors d’une conférence publique, Tareq Oubrou déclarait : « L’Islam touche à tous les domaines de la vie. Comme le veut le Coran, c’est un Etat, c’est un pays, dans le sens géographique, c’est à dire qu’il regroupe toute la communauté dans une géographie où il n’y a pas de frontières. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam… La politique des Musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge ».

    Si un de nos lecteurs connaît « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation » par Tareq Oubrou, qu’il n’hésite pas à nous contacter.

    Photo en Une : Tareq Oubrou à droite, Tarik Ramadan à gauche, lors d’une conférence. Copie d’écran d’une vidéo sur Internet.

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • La Corse pleure la perte de son exception fiscale

     

     
    IRIB- "Dramatique", "incompréhensible", "politique"...

    La décision, vendredi, du Conseil constitutionnel de ne pas prolonger un système fiscal dérogatoire vieux de plus de deux siècles en Corse était critiquée de quasiment tous les côtés de l'échiquier politique de l'Île de Beauté, à l'exception notable du Front de gauche et de la CGT, comme l'explique le site de France3 Corse ViaStella.

    En jeu : la fin de l'exonération des droits de succession sur les biens immobiliers dont les Corses bénéficient depuis plus de deux siècles. Créé par le conseiller André-François Miot, comte de Mélito, par un arrêté le 21 prairial an IX (10 juin 1801), ce régime dérogatoire avait pour but de compenser le handicap de l'insularité. Il ne constitue en fait pas une exonération à proprement parler mais permet à tout un chacun de ne pas payer d'impôt sur la transmission d'une maison, d'un appartement ou d'un terrain. Comment ? Tout simplement en ne prévoyant pas de sanction en cas de non déclaration. Selon "Les Echos", ce dispositif aurait ainsi coûté 24 millions d'euros à l'Etat, en 2011.

    Un couac pour les élus corses de l'opposition

    Mis en cause depuis 1998, il devait normalement disparaître à partir de la fin 2013. Toutefois, sous la pression des élus locaux, un ultime sursis de 5 ans lui avait été accordé en octobre dernier par le biais de deux amendements adoptés lors de la discussion du projet de loi de finances 2013. Le gouvernement ne s'y était pas opposé, et la majorité des députés PS s'était abstenue.Tout semblait donc réglé jusqu'à ce que 120 élus de l'opposition, parmi lesquels les trois députés UMP corses Sauveur Gandolfi-Scheit, Camille de Rocca Serra et Laurent Marcangeli, saisissent le Conseil constitutionnel sur l'ensemble du projet de loi de finance. Pas de danger, croyaient-ils, car ce recours ne visait pas les amendements en particulier. Le problème, c'est que cette saisine globale a permis aux Sages de pencher sur la question. Comme quoi, le gouvernement, critiqué pour son amateurisme, sur la taxation à 75%, n'est pas le seul à faire des erreurs...

    "Considérant que le maintien du régime fiscal dérogatoire applicable aux successions sur des immeubles situés dans les départements de Corse conduit à ce que, sans motif légitime, la transmission de ces immeubles puisse être dispensée du paiement de droits de mutation; que la nouvelle prorogation de ce régime dérogatoire méconnaît le principe d'égalité devant la loi et les charges publiques; (..) l'article 14 doit être déclaré contraire à la Constitution", ont statué vendredi les gardiens de la constitution.

    Haro sur le Conseil constitutionnel

    D'où les attaques directes portées par des élus de l'Ile de Beauté contre l'impartialité du conseil constitutionnel. Craignant de se voir reprocher la perte de cet avantage fiscal, les députés UMP insulaires tentent de se défausser en accusant le conseil de s'être auto-saisi. De fait, le maire divers gauche d'Ajaccio, Simon Renucci, ne s'est pas privé de mettre en cause, dès dimanche, leur "manque de discernement". Mais il s'est surtout élevé, à l'instar de la grande majorité de la classe politique corse, contre les conséquences, selon lui, catastrophiques de la décision du conseil.

    "Personne n'aurait osé imaginer que notre fiscalité dérogatoire, qui perdure depuis plus de deux siècles, soit ainsi balayée d'un simple revers de main", déplore-il. L'élu craint que "de nombreux Corses (soient) obligés de revendre leurs biens, pour s'acquitter de droits successoraux faramineux" et "que les appétits spéculatifs se déchaînent, accélérant de fait la folle spirale de la dépossession".

    Evoquant lui aussi des " conséquences désastreuses ", le parti nationaliste Corsica Libera se montre encore plus alarmiste. "Par cette décision de nature politique, les prétendus 'sages' plongent dans le désarroi des milliers de familles corses déjà touchées par une situation économique et sociale préoccupante", affirme-t-il dans un communiqué.

    Alain Spadoni, le président du conseil régional des notaires, se veut encore plus précis dans ses accusations. Sur le plateau de France 3, il estime "qu'il s'agit d'une imposture, le rapporteur au Conseil constitutionnel étant Michel Charasse, c'est celui qui avait fait abroger l'arrêté Miot. Il est donc juge et partie".

    Quelles conséquences ?

    En fait, l'application du droit commun des successions en Corse risque de se heurter à une difficulté pratique. A savoir que, compte tenu du régime dérogatoire pendant près de deux siècle, près de 4/5e des biens sur l'Ile de Beauté n'auraient pas de propriétaire clairement identifié. En l'absence de déclaration de transmission obligatoire, beaucoup sont encore en "indivision inorganisée", expliquait, déjà, "Le Figaro", en 2011. Or, si la succession n'a pas été réalisée sur plusieurs générations, les héritiers risquent de payer une taxation dépassant alors la valeur des biens transmis, explique à l'AFP un notaire de l'île.

    IRIB - 01/01/13

  • Nuit du réveillon: 1.193 véhicules incendiés

    1er janvier 2013 Marcel Bibe                              

    Manuel Valls a fini par dévoiler le chiffre officiel des voitures incendiées la nuit dernière. Une « tradition » selon une certaine presse servile… Selon le locataire de la place Beauvau, 1.193 véhicules ont été brûlés (dont 334 par propagation) lors de la nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre. A titre de comparaison, 1.147 véhicules avaient été incendiés, selon le dernier bilan officiel publié en 2009, soit 46 de plus.

    907 véhicules ont été brûlés sur le secteur de la police nationale (dont 267 par propagation), 209 sur le secteur de la police d’agglomération (donc 54 par propagation) et 77 sur le secteur de la gendarmerie (dont 23 par propagation).

    Les départements les plus concernés, à savoir comptant plus de 40 incendies, sont la Seine-Saint-Denis (83 véhicules incendiés) qui garde la tête du peloton, devant le Haut-Rhin (72), le Bas-Rhin (70), le Nord (61) et les Bouches-du-Rhône (51).

     

    Le ministre de l’Intérieur a également annoncé une « activité judiciaire en hausse par rapport à l’année dernière », avec un total de « 339 interpellations contre 290, et 244 gardes à vue contre 181 en 2011 ». Mais rien ne dit si ces personnes seront effectivement poursuivies et condamnées… Christiane Taubira veille au grain !

    Le ministre de l’Intérieur a en outre confirmé la mort d’un jeune homme après l’explosion d’un pétard de type « mortier » à Dorlisheim, un village à l’ouest de Strasbourg. Il y a par ailleurs eu un mort en Alsace et quatre blessés graves, dont une personne dont le pronostic vital est engagé, à la suite de l’utilisation d’artifices de type « mortier » interdits en France.

    Sur l’ensemble du pays, « il n’y a pas eu d’affrontements au cours de cette nuit, sauf dans le quartier de Strasbourg Neuhof, et dans la ville de Mulhouse », a précisé le ministre. « Trois policiers et quatre gendarmes ont été légèrement blessés, pas loin du chiffre de l’année dernière ».

    Source

  • Commentaires: envoi bloqué

    Depuis le 31 décembre, 19h50, je n'ai plus reçu aucun commentaire sur ma messagerie ni sur la page admin des commentaires.

    L'envoi doit être bloqué par un dysfonctionnement dont je ne suis pas responsable.  En espérant que ce problème soit rapidement résolu.

    Le blog continue à fonctionner: vous y trouverez de nouvelles notes postées hier soir et aujourd'hui.

    Merci de votre compréhension.

    Bien cordialement à tous!

     

    Gaëlle MANN

     

  • Solidarité Kosovo: les distributions humanitaires se poursuivent dans les enclaves chrétiennes

    sans-titre.png Kosovo.png

    Photo : une des nombreuses maisons incendiées taguée au sigle de la milice albanaise UCK.

    01/01/2013 – 14h20
    GNJILANE (NOVOpress) –
    Arrivée jeudi dernier au cœur des Balkans, l’équipe de l’association humanitaire Solidarité Kosovo poursuit sa mission de Noël : apporter une aide matérielle et un soutien moral aux foyers chrétiens des enclaves les plus recluses du Kosovo-Métochie.

    Hier, depuis trois jours, les bénévoles assuraient un planning de distribution humanitaire particulièrement chargé, totalisant déjà plus de 20 enclaves desservies.

     

    D’une enclave à l’autre, les camions, chargés à l’aube de matériel et de jouets, se vident sous les yeux émerveillés des enfants accompagnés tantôt de leurs parents tantôt de leurs aînés.

    Si les gestes des bénévoles se répètent, les rencontres avec les familles serbes restent quant à elles singulières. Toutes viennent à la rencontre des « Français », attendus comme le retour d’un frère de l’étranger. L’accueil chaleureux des Serbes ne se dément pas. Le couvert et le gite sont systématiquement proposés aux bénévoles, lesquels se contentent bien souvent d’un « café maison » avant de reprendre la route.

    Hier les bénévoles étaient en route vers l’enclave de Gnjilane pour acheminer du matériel sportif jusqu’au club de foot de Silovo. Tenues, ballons et autres matériel technique neufs étaient apportés aux footballeurs serbes en herbe.

    Pour fêter symboliquement leur venue, le Président et ses joueurs ont proposé un match amical aux bénévoles français. Imaginez, à quelques heures du réveillon du nouvel an, cette rencontre inédite « France-Serbie » sur une symbolique pelouse, celle du Kosovo-Métochie, pour que les cris de joie et de jeux recouvrent le temps d’un match, cette terre meurtrie d’Europe.

    Crédit photo : Solidarité Kosovo.

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • Le Nonce du Pape retenu en otage à Paris

    sans-titre.png Nonciature apostolique.png

    Plusieurs dizaines de personnes ont pris d'assaut lundi 31 décembre les salles de l'ambassade du Vatican à Paris en soutien des migrants qui cherchent un règlement de leur statut.
    Les manifestants se sont emparés de l'ambassade, connue sous le nom de la Nonciature Apostolique. Ils sont mécontents de la politique des autorités françaises envers un groupe de migrants sans papiers, dont la plupart sont des migrants d'origine algérienne.

    Afin de parvenir à une résolution rapide de la question de leur statut, les migrants ont organisé une grève de la faim, puis ont occupé une église à Lille dans le nord de la France. Cependant, le 21 décembre, la police a expulsé les manifestants du lieu de culte.

    Actuellement, il y a environ 50 manifestants dans l'ambassade du Vatican. Les unités spéciales de police, qui ne recourent pas à la force pour le moment, sont arrivées sur place. Les participants de l'action déclarent qu'ils quitteront paisiblement l'ambassade après avoir exprimé entièrement leurs points de vue.

    La Voix de la Russie

  • Reims : feux de voitures pour la St-Sylvestre

    sans-titre.png voitures incendiées.png

    © Béatrice Montoir - France 3 Champagne-Ardenne Sept véhicules incendiés devant la maison de Justice et du Droit à Orgeval

     

    Une quinzaine de voitures et des poubelles ont été incendiées cette nuit

    • Par Caroline Moreau
    • Publié le 01/01/2013 | 11:49, mis à jour le 01/01/2013 | 11:54
     
     
     
    La nuit de la St-Sylvestre a été particulièrement agitée à Reims, dans les quartiers Croix-Rouge, la Neuvillette mais surtout dans le quartier d'Orgeval. Au total, une dizaine de voitures et des poubelles ont été incendiées dans l'agglomération.

    © Béatrice Montoir - France 3 Champagne-Ardenne
    Dans le quartier d'Orgeval, rue du Dr Schweitzer, un habitant raconte avoir été réveillé à 5 heures du matin lors de l'explosion de plusieurs véhicules en train de brûler.
     
     
  • Réaction de Marine Le Pen aux vœux du président de la République : François Hollande adresse aux Français des vœux de… rien

     

    Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

    Difficile de commenter des vœux aussi creux…

    François Hollande vit-il dans le même pays que les Français ? Son exercice d’optimisme imposé ce soir frisait l’indécence tant il était décalé du vécu réel de nos compatriotes, confrontés à une crise sans précédent, un chômage massif, une pauvreté galopante, des désordres majeurs liés à l’insécurité et à l’immigration. Pour certains d’entre eux, c’est même la boule au ventre qu’ils dormiront cette nuit, espérant ne pas retrouver calcinée leur voiture le 1er janvier.

    On ne saurait trop conseiller à François Hollande de prendre exemple sur Angela Merkel, qui elle a eu le courage à l’occasion de ses vœux de dire à son peuple la gravité de la situation, sans mentir.

    La défense de son bilan est ridicule : de quel « redressement » ose-t-il parler ? La France s’enfonce et les Français avec ! Bref, il est temps que François Hollande chausse les lunettes du réel. Son intervention relevait de la méthode Coué et cette dissimulation du réel ne convaincra personne.

     

    Sur le fond, le président a changé mais le prompteur des vœux reste le même : la politique menée en 2013 sera la même qu’en 2012, déjà semblable à 2011, etc.

    Aucune annonce, aucune volonté de rompre avec la même politique que celle de ses prédécesseurs, le président a manifestement l’intention de ne rien changer à sa politique du vide.

    Ce n’est pas un président de la République que nous venons de voir mais un chef de gouvernement technique.

    Prisonnier d’une idéologie qu’il partage avec l’UMP, François Hollande brasse du vent et ne va pas à l’essentiel : l’urgence de réarmer notre pays face à tous les défis de la mondialisation sauvage.

    Le réarmer par des frontières économiques et migratoires, le réarmer grâce à la souveraineté nationale qu’il faut reconquérir en tous domaines, le réarmer par la parole au peuple et la démocratie refondée.

    S’il avait voulu faire de 2013 une année utile, François Hollande aurait dû commencer par annoncer une série de référendums, sur les questions liées à l’Union européenne, l’immigration, le mariage homosexuel et la politique économique et sociale. Remettre les Français au centre de toute politique, voilà ce que devrait être le credo de 2013 !

  • Le voeux de Nouvel An du président Vladimir Poutine

    sans-titre.png Poutine nouvel an.png

    Chers amis!

    2012 restera dans l'histoire. Ce fut une année importante pour notre pays. Je tiens à vous remercier sincèrement de votre activité, de votre travail et de ses résultats, de votre confiance et de votre soutien.

    Durant ces minutes, nous ressentons avec une acuité particulière le temps qui passe, nous voyons grandir nos enfants, nous comprenons à quel point nos parents et nos proches nous sont chers, et nous éprouvons la force de notre amour pour eux.

    Chacun de nous se remémore les paroles, les rencontres et les événements qui ont le plus compté pour lui. Nous attendons tous que la nuit du Nouvel An nous apporte une chance et un miracle : car il arrive parfois que des miracles se produisent.

    Néanmoins nous comptons avant tout sur nos propres forces, nous fondons nos espérances en ceux qui sont près de nous, nous avons foi dans ce que nous pouvons réaliser dans notre travail, nous sommes confiants dans notre capacité de réussir dans nos études, dans ce que nous entreprenons, grâce à nos efforts créatifs; nous souhaitons enfin pouvoir changer la vie qui nous entoure et devenir meilleurs. Soyons plus attentifs et plus miséricordieux, plus généreux et plus prévenants envers nos proches, nos enfants et nos parents, nos amis et nos collègues, envers tous ceux qui ont besoin de nous.

    Au seuil de l'avenir, nous espérons certes des changements heureux et porteurs de joies, et nos projets personnels sont inséparables de la Russie, ils sont animés par nos sentiments chaleureux et nobles envers la Patrie. Son développement et l’avenir de son parcours millénaire dépendent entièrement de notre dynamisme commun, de notre travail, de notre unité et de notre responsabilité, de notre volonté de nous rendre utiles au maximum. Car ensemble, nous, le peuple de la Russie, nous pourrons avancer d'un pas assuré, affronter n'importe quelle épreuve, résoudre les problèmes les plus complexes, construire un Etat puissant et accompli, une société moderne, libre et prospère.

    Chers amis! Quelques instants nous séparent du Nouvel An. Je vous souhaite à tous santé, amour et bonheur ! Que les enfants naissent et que les bonnes intentions se réalisent. Que la joie et la concorde règnent dans chaque maison et dans chaque famille. Alors la Russie aussi sera forte et inébranlable.

    Bonne Année ! Meilleurs voeux pour 2013 !

    NPI- 01/01/13