Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2012

Hollande a reçu BHL à l'Elysée pour parler de la Syrie

 

a reçu Bernard-Henri Lévy la semaine dernière à l'Elysée pour évoquer le dossier syrien en compagnie du ministre des affaires étrangères . Dans une interview au Parisien parue cet été le philosophe s'était déclaré «déçu» par le chef de l'Etat (pour qui il avait appelé à voter à la présidentielle) avant de lui demander un rendez-vous.

 

Comme , le philosophe réclame une intervention militaire contre le régime de Bachar Al-Assad et une plus grande pugnacité de la France sur le plan diplomatique. Mais Hollande maintient sa position : pas d'action armée hors du cadre de l'ONU (sauf si le pouvoir syrien utilise ses armes chimiques). L'entretien entre François Hollande, Laurent Fabius et Bernard-Henri Lévy a duré environ une heure confirme une source au Quai d'Orsay.

Le Parisien - 04/09/12

18:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Comment la communauté juive perçoit-elle les prochaines élections au Québec ?

 
 
 
 sans-titre.png Québec.png

Par Sonia Sarah Lipsyc

 

Le Canada est une fédération, aussi les citoyens votent-ils une fois pour les députés du Parlement qui siègent dans la capitale, Ottawa et une autre fois pour leur Etat, appelé ici Province. Les dernières élections fédérales ont eu lieu en 2011 et ont reconduit Stephen Harper et les conservateurs à la tête du pays.

 
 

Chaque Province décide de la date de ses élections et c’est ainsi que les Québécois seront appelés le 4 septembre prochain à voter pour les députés du Parlement de leur Province qui se trouve dans la ville de Québec. Ces élections ne se déroulent jamais à date fixe – c’est un privilège du Premier ministre de chaque Province d’en décider la date dans un laps de temps de 5 ans. Le Printemps Erable, caractérisé par la crise des étudiants qui luttaient contre la hausse des frais d’inscription universitaires, décidée par le gouvernement libéral et son Premier ministre Jean Charest, a été l’un des éléments déclencheurs les plus probants de ces élections.

 

Quatre grands partis sont en lice, les Libéraux, le Parti Québécois (P.Q) mené par Pauline Marois (photo), la CAQ (Coalition Avenir Québec) dirigée par un dissident, de sensibilité de droite, du parti québécois, François Legault et l’extrême gauche Québec Solidaire dont les deux porte-paroles sont Françoise David et Amir Khadir.

 

Tous ces partis proposent des solutions diverses au problème de la santé qui est l’une des préoccupations majeures des Québécois, car il manque cruellement de médecins au Québec notamment généralistes, la résolution du conflit des étudiants, le sort des richesses nationales, la mise en valeur de la primauté du français et bien sûr la question nationale. Ainsi les Libéraux sont, dans leur ensemble, fédéralistes alors que le P.Q. est davantage souverainiste c'est-à-dire qu’il souhaite œuvrer, d’une manière ou d’une autre, à une autonomie plus prononcée du Québec voire à son indépendance.

 

Jean Charest (photo) met en valeur son bilan positif en matière de gestion de la crise financière mondiale, mais il est contesté pour son attitude au cours de la crise étudiante. Il traine aussi des problèmes de corruption, en particulier dans le domaine de la construction, révélés notamment par la Commission Charbonneau. Aussi est-ce le P.Q. qui apparait en bonne position de challenger pour remporter ces élections. Mais quel que soit le gagnant, toute la question est de savoir si celui-ci sera majoritaire ou devra composer avec d’autres mouvances, car les élections restent néanmoins très ouvertes.

 

Le Canada est la 5ème communauté juive au monde avec 350.000 âmes dont plus ou moins 90.000 vivent au Québec, qui se partagent entre 60.000 Juifs ashkénazes majoritairement anglophones et 30.000 sépharades plutôt francophones.

 

Comment se positionne la communauté juive à l’égard de ces différents partis ?

 

Comme partout ailleurs, différentes sensibilités la traversent, mais il y a une inclinaison pour les partis fédéralistes. En effet, les Juifs majoritairement anglophones sont préoccupés par les aspirations souverainistes de certains autres partis mettant bien évidemment l’accent sur la préservation et le développement de la langue française. Quant au monde sépharade, nonobstant l’affinité linguistique, il ne se désolidarise pas de l’ensemble de la communauté et se perçoit ainsi comme appartenant au Québec, mais aussi à l’entité globalisante de l’Amérique du Nord.

 

A deux reprises, en 1980 et en 1995, le P.Q. au pouvoir avait organisé un referendum pour la souveraineté du Québec et avait échoué de peu en 1995. Le premier ministre de l’époque, Jacques Parizeau, avait attribué cet échec au vote ethnique et la communauté juive s’était alors sentie visée voire stigmatisée. La question nationale reste donc un sujet sensible.

 

En ce qui concerne le rapport à Israël, les Libéraux, comme le P.Q. entretiennent de bonnes relations avec l’Etat hébreu même si ce dernier parti charrie en son sein un courant pro israélien voyant ce pays comme un modèle et un autre plutôt palestinien, tandis que Québec Solidaire appelle régulièrement au boycott des produits israéliens. Il est trop tôt pour dire comment se positionne la C.A.Q, parti nouvellement créé, il y a un an.

 

Quant aux rapports communautaires, les Libéraux comme le P.Q., ont le souci d’une bonne entente qui se concrétise par un désir de proximité régulière. Toutefois, même si au temps de sa gouvernance, il a octroyé des subventions conséquentes pour l’achat du bâtiment de la Fédération Juive et la rénovation du Musée de l’Holocauste, le P.Q. accuse un déficit d’image auprès de la communauté juive « at large ».

 

Si les Libéraux gagnent, ces bonnes relations se poursuivront ; si c’est le P.Q., il lui restera à mettre en valeur son actif à l’égard de la communauté. Défi que ce parti comme la communauté juive du Québec auront certainement à cœur de relever.

 

Sonia Sarah Lipsyc, sociologue, réside à Montréal depuis plus de trois ans où elle dirige ALEPH-le Centre d'Etudes Juives Contemporaines au sein de la Communauté Sépharade Unifiée du Québec (CSUQ). Elle écrit régulièrement pour le site d'infos et de ressources : "Judaismes et Questions de Société". blog : http://soniasarahlipsyc.canalblog.com

Crif

18:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Nouvelle attaque antisémite contre un Rabbin en Autriche : « Dégage, sale Juif de merde, les Juifs dehors, Heil Hitler! »

 
Publié le 4 Septembre 2012

 

 
Un rabbin a été victime d’insultes antisémites dans la capitale autrichienne de la part de supporters de l’équipe de football du Rapid Vienne.

Le rabbin Shlomo Hofmesiter (photo) se trouvait à Schwedenplatz en plein centre de Vienne lorsque l’un des fans du Rapid, qui rentrait d’un match, a tendu le bras en faisant le salut hitlérien en ajoutant : "Dégage, sale Juif de merde, les Juifs dehors, Heil Hitler!".

 

Deux policiers qui se trouvaient à côté pour encadrer les fans du Rapid et s’assurer qu’ils ne brisent des vitrines n’ont pas réagi lorsque le rabbin a demandé leur intervention. "Allons, c'est une soirée de football", lui ont répondu ces policiers.

 

Les médias locaux se sont emparés de l’incident et questionné par les journalistes, le porte-parole de la police viennoise a confirmé les faits, ajoutant qu’une enquête interne est en cours pour retrouver les policiers qui étaient présents au moment des insultes antisémites

 

L'incident a eu lieu jeudi 30 août 2012 dernier, deux jours après l’agression d’un rabbin par quatre jeunes d’origine arabe à Berlin qui ont menacé de mort sa fille de six ans.

Crif

 

18:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Bachar al-Assad reçoit le patron de la Croix-Rouge

Lors de sa rencontre mardi à Damas avec Peter Maurer, le président syrien a assuré qu'il soutenait l'action du CICR dans son pays tant qu'elle restait "impartiale" et "indépendante".

Peter Maurer, le nouveau président du Comité international de la Croix-Rouge, est arrivé lundi soir en Syrie pour sa première visite dans le pays depuis sa prise de fonctions début juillet. S'il restera sur place jusqu'à jeudi, il a rencontré Bachar al-Assad mardi matin.

"Le président Assad a déclaré au président du Comité international de la Croix-Rouge qu'il saluait les opérations humanitaires menées par le comité sur le terrain en Syrie tant qu'elle restait indépendante et impartiale", a rapporté la télévision d'Etat syrienne, qui a diffusé les images de la réunion.

De son côté, Peter Maurer a salué "la volonté de coopération du gouvernement syrien" et "la confiance établie" entre Damas et l'organisation. La rencontre a notamment porté sur la "mise en place de mécanismes nécessaires pour renforcer cette coopération", précise l'agence officielle syrienne Sana.

Pendant ce temps là, les combats continuent

Depuis le début de l'année, le CICR et le Croissant-Rouge syrien ont distribué des secours à plus de 800.000 personnes, pour la plupart déplacées, et assuré l'approvisionnement en eau potable de plus d'un million de personnes.

TF1 News - 04/09/12

17:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

La rentrée de Marine Le Pen ce matin sur BFM chez Bourdin


Bourdin direct : Marine Le Pen par BFMTV

17:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le Journal de la Syrie 3 septembre 2012

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Fabius: une frappe contre l’Iran se retournerait contre Israël

lundi, 03 septembre 2012

            

Fabius: une frappe contre l’Iran se retournerait contre "Israël"
 
IRIB-Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a estimé lundi ...

 

....qu'une éventuelle frappe israélienne contre l'Iran pourrait « se retourner contre Israël ».

« Je suis absolument hostile au fait que l'Iran ait l'arme nucléaire mais je pense que s'il y avait une attaque israélienne, malheureusement ça se retournerait contre Israël et (placerait) l'Iran en situation de victime », a déclaré M. Fabius sur BFM-TV et la radio RMC.

Le ministre des AE a dit « redouter » que « s'il y a une frappe contre eux (les Iraniens), ils se victimisent et récupèrent une légitimité auprès des populations de là-bas ».

Laurent Fabius a « préconisé » un renforcement des sanctions pour « empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire ».

« Nous disons qu'il faut augmenter les sanctions et en même temps continuer à discuter avec l'Iran pour arriver à le faire plier », a-t-il dit.

Et de poursuivre: « Malheureusement, les Chinois, les Russes et les Indiens ne respectent pas les sanctions, ça fait un trou même si les sanctions commencent à être plus efficaces ».

Le ministre n'a pas précisé quels domaines pourraient être concernés par un renforcement des sanctions. « Nous sommes en train d'étudier tous les schémas », a-t-il seulement affirmé.

Le juge Winograd: une attaque contre l'Iran mettra en danger "Israël"

Dans le même contexte, le juge israélien Eliahou Winograd, qui fut le président de la commission d'enquête sur les erreurs commises pendant la guerre israélienne contre le Liban en 2006, a mis en garde contre les répercussions d'une frappe israélienne contre l'Iran.

Winograd qui avait fait état d'échecs militaires israéliens au Liban en 2006, a affirmé ce dimanche à la radio militaire sioniste qu'« une attaque israélienne contre l'Iran mettra en danger tout le pays, toute l'économie. Le fait que Netanyahou prenne la responsabilité de l'attaque ne me tranquillise pas ».

Plusieurs hauts dirigeants sécuritaires israéliens ont, pour leur part, mis en garde contre les conséquences d'une telle frappe sur l'entité sioniste.

« Israël », première puissance nucléaire dans la région, ne cesse de menacer de frapper les installations nucléaires iraniennes.

00:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Syrie: Fabius pour une réponse "massive et foudroyante" - 03.09.12


Fabius : La réponse contre la Syrie sera... par Rudy-D

00:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

03/09/2012

L’intolérable violence israélienne à l’encontre des enfants palestiniens 03/09/2012

 

Saïd, 14 ans, attaqué par la soldatesque israélienne à Jérusalem-Est, alors qu’il allait chercher du lait pour sa petite soeur, vendredi dernier. Ci-dessous l’article publié par le site d’ISM, à partir des informations de l’agence de presse palestinienne Maan News.
"Les forces israéliennes attaquent un enfant de Jérusalem Est
Jérusalem, 2 septembre 2012
Les courses que faisait un jeune Palestinien pour sa mère ont pris un tour dramatique vendredi dernier après qu’il se soit retrouvé au milieu d’affrontements violents entre les habitants du quartier d’Abu Dis et les forces israéliennes. Said Ali Qabalawi, 14 ans, a été violemment attaqué parce qu’il se trouvait au mauvais endroit alors qu’il achetait du lait pour sa petite sœur.

Said raconte que vers 21h, il est sorti d’une pharmacie qui n’avait plus de lait pour aller en chercher dans une autre, un peu plus bas dans la rue, quand il a été encerclé par les troupes israéliennes qui se ruaient sur les résidents du quartier.
"Les soldats m’ont encerclé, alors je me suis enfui en sautant par dessus un mur élevé mais de l’autre côté, je n’ai pas pu continuer à courir et c’est là que les soldats m’ont attrapé. Ils m’ont frappé à coups de crosses de fusil, m’ont donné des coups de pied et arraché mes vêtements. Je n’avais aucune idée de la raison pour laquelle ils me frappaient," a-t-il dit à Ma’an.

Un des soldats a traîné le jeune garçon de 14 ans par terre et il a été emmené à une base militaire proche. Là, ils ont continué à le frapper et l’ont accusé d’avoir jeté des pierres, ce que Said nie.
"Certains des soldats m’ont craché dessus et m’ont insulté. Ils m’ont aussi frappé au ventre, et comme j’ai récemment subi un intervention chirurgicale à l’intestin, les coups m’ont fait mal," a-t-il ajouté.
Quatre heures après, Said a été emmené au poste de police de Maale Addumim, colonie israélienne près d’Abu Dis, où il a été interrogé pendant six heures. Puis il a été libéré sous caution (500 shekels/100€) et on lui a dit qu’il passerait au tribunal le 30 janvier 2013."
Source : Maan News
http://plainedejeuxaida.over-blog.c... >
(Traduction : MR pour ISM )
CAPJPO-EuroPalestine
 
 
ALTERINFO.NET

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Nouvel autocollant efficace du "Renouveau français"

sans-titre.png gay adoption.png

« Une image qui soulève le cœur mais qui reflète les projets du gouvernement et ce que nous aurons toujours plus sous les yeux, dans la rue.

 

Au-delà de la scandaleuse parodie de « mariage » que veulent offrir les autorités aux « couples » d’invertis, le projet de permettre à n’importe qui d’adopter des enfants – comme s’il s’agissait de biens de consommation – va mettre en péril de nombreux jeunes, privés d’un environnement normal et naturel nécessaire à leur bon développement.
Pire encore, on va livrer certains enfants à de véritables fous et des pervers au dernier degré (il faut voir les malades mentaux qui défilent lors des « gay prides » en réclamant le droit d’adopter) et l’on sait déjà que le nombre de jeunes victimes d’abus va exploser après ces lois scélérates.
Rappelons que derrière les revendications des militants invertis, il y a un autre lobby, plus occulte mais très puissant : les réseaux « pédophiles » qui se frottent les mains à l’idée de la libéralisation de l’adoption.

Pour se procurer cet autocollant, voir notre page-boutique. »

Contre-info.com - 02/09/12

23:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Syrie: Moscou invite des pays tiers à faire pression sur l'ASL

sans-titre.png Syrie.png

Moscou, 3 septembre - RIA Novosti

La Russie a demandé aux pays ayant une influence réelle sur l'Armée syrienne libre (ASL) de mettre tout en œuvre pour exclure le risque d'attaques contre les avions civils au-dessus des aéroports de Damas et d'Alep, indique une déclaration mise en ligne lundi sur le site de la diplomatie russe.

Moscou a fait cette déclaration après que les chefs de l'ASL eurent annoncé leur intention d'abattre les avions civils utilisant les aéroports internationaux de Damas et d'Alep. Les rebelles syriens ont souligné qu'ils considéraient ces aéroports comme des cibles militaires.

"De telles menaces sont absolument inadmissibles. Elles constituent une violation flagrante du droit international, en premier lieu de la Convention de Chicago de 1944 relative à l'aviation civile internationale", constate la déclaration.

D'après le document, l'ASL est sur le point d'atteindre cette "ligne rouge", passé laquelle ses actions ne différeraient en rien des crimes d'Al-Qaïda.

Selon Moscou, la menace d'abattre les appareils civils confirme que "le terrorisme devient l'une des principales méthodes de l'ASL".

"En cas de réalisation de cette menace, la responsabilité en incomberait non seulement aux exécutants, mais aussi à leurs protecteurs", conclut le ministère russe des Affaires étrangères.

 

22:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le stand du Front de gauche à la braderie de Lille !

sans-titre.png stand.png

NPI - 03/09/12

20:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

La BBC refuse la statue de George Orwell: "trop à gauche!'

sans-titre.png

03/09/2012 — 08h00
LONDRES (NOVOpress) —
A load of pinkos, « un tas de gauchos » : c’est par cette formule fameuse que Sir Denis Thatcher, au temps où sa femme était Premier Ministre, avait caractérisé la direction de la BBC. Certains, outre-Manche, préféreront utiliser un vocabulaire moins énergique mais il y aura peu de gens pour nier que la BBC, depuis plusieurs décennies, soit fermement et systématiquement ce qu’il est convenu d’appeler « de gauche », à la manière de notre France Télévision. D’où la stupeur générale quand on a appris l’argument du directeur général, Mark Thompson, pour refuser l’offredu George Orwell Memorial Trust, qui voulait réaliser à ses frais une statue de l’écrivain pour le nouveau siège de la Compagnie : « Trop à gauche » !

Commentant cette réponse dans le Daily Telegraph, le député européen conservateur Daniel Hannan l’explique par l’étroitesse du petit milieu « métropolitain de gauche » – nous dirions en France bobo –, dans lequel se recrutent les journalistes de la BBC. « Ils ne connaissent pas beaucoup de conservateurs et ils ont donc une idée très inexacte de ce qui fait réagir les gens de droite. Pratiquement aucun conservateur britannique – faites-moi confiance sur ce point, M. Thompson – ne serait choqué par une statue d’Orwell ». Et Hannan de souligner qu’Orwell est beaucoup plus souvent cité par les conservateurs que par les gauchistes. « Ses concepts de thoughtcrime (crime par la pensée) et de newspeak (novlangue) ont étrangement anticipé ce qu’on appelle aujourd’hui le politiquement correct. Ses livres les plus populaires, “La Ferme des animaux” et “1984″, même s’ils blâment l’absolutisme sous toutes ses formes, sont aussi des attaques spécifiques contre le stalinisme. Son livre de non-fiction le plus connu, “Hommage à la Catalogne”, est plus dur pour la faction alignée sur Moscou en Espagne que pour Franco ». De toute façon, conclut Hannan, « et c’est peut-être le point que la BBC a du mal à saisir –, la plupart des conservateurs ne sont pas particulièrement politiques. Ils reconnaissent – nous reconnaissons – le mérite d’un homme sans nous inquiéter de son appartenance. Orwell a mérité sa statue ».

La BBC refuse la statue de George Orwell : « trop à gauche » !

George Orwell en 1933 – Photo : domaine public.

Tout cela est parfaitement exact mais Hannan a tort de supposer que la BBC l’ignore. En refusant une statue d’Orwell, la BBC sait parfaitement ce qu’elle fait. Elle manifeste combien le socialisme honnête, patriote, et vigoureusement anti-communiste d’Orwell est éloigné du conformisme politiquement correct des actuelles gauches européennes. Aux antipodes des multiculturalistes d’aujourd’hui, Orwell aimait sa terre et son peuple. Quoique incroyant, il demanda dans ses dernières volontés à être enterré selon le rite de l’Église anglicane : « la langue et la liturgie de l’Église, a écrit son biographe Bernard Crick, faisaient partie de l’identité anglaise qu’il ressentait si profondément ».

Surtout, Orwell a peint de manière inoubliable la déformation de la vérité, la falsification de l’histoire et l’abrutissement méthodique des peuples par les médias du Système. Les cadres de la BBC, en lisant 1984, n’ont pu manquer de se sentir visés – et pas seulement parce que la chambre de torture du « ministère de l’Amour » y est ironiquement nommée « salle 101 », d’après la salle de réunion de la BBC.

Dix ans avant 1984, Hommage à la Catalogne soulignait déjà le contraste entre la réalité, progressivement découverte par Orwell sur le terrain, et « l’attitude “anti-fasciste” correcte soigneusement répandue par les journaux anglais ». Orwell persiste à considérer que « Franco était un anachronisme. Seuls les millionnaires ou les romantiques pouvaient vouloir sa victoire ». Mais il décrit avec probité ce qu’il a vu: les mécanismes de la répression communiste, l’atmosphère de terreur à Barcelone, la disqualification morale des adversaires comme des « trotsko-fascistes », des « traîtres » et des « agents de la Gestapo », avant leur liquidation physique, le trucage de l’information par les journaux communistes espagnols, docilement suivis par toute la presse de gauche anglaise. Il note désabusé : « un des plus sinistres effets de la guerre a été de m’apprendre que la presse de gauche est en tout point aussi fausse et malhonnête que la presse de droite ».

On comprend que la BBC ne veuille pas de la statue d’Orwell dans ses locaux. Ce serait un reproche permanent.

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

19:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Florin Philippot est l'invité politique de Christophe Barbier sur I>TELE - 3 septembre 2012

http://www.itele.fr/emissions/chronique/linterview-politi...

Florian Philippot, vice-président du Front National, est l’invité politique de Christophe Barbier sur le plateau du 6-9 sur I>Télé.

 (pas de code embed)

 

Remarquable Florian Philippot!

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marseille : pas besoin de l’armée, mais d’une véritable volonté du gouvernement de comprendre et d’agir

 

 

Par Xavier Raufer, criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l’Université Paris II

Recrudescence des règlements de comptes, trafic de drogue et d’armes en hausse… Marseille fait face à une insécurité grandissante. Outre la réunion d’un comité interministériel et l’annonce que Christiane Taubira videra les prisons, que fait le gouvernement pour lutter contre cette vague criminelle ?

Résumons : des bandes de cités passées au crime organisé, soutenues par un fan club de « sociologues » présentant immuablement ces gangsters comme « des victimes de l’exclusion et du racisme » ; une municipalité aveugle à la gravité de la menace (« Marseille n’est pas Chicago ! ») ; enfin, des policiers et magistrats coupés du milieu criminel local, comptant les cadavres et réagissant ensuite tant bien que mal. Voici maintenant la phase du traitement : quatre questions sur l’efficace et l’inefficace en matière de lutte anti-crime.

Lire la suite

02:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le Journal de la Syrie - Les prisonniers élargis - 2 septembre 2012

01:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Enquête sur la mort d'Arafat: son assassin est connu depuis longtemps

Lire: http://www.alterinfo.net/Enquete-sur-la-mort-d-Arafat-son...

 

01:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Liberté d’expression : quelle blague !

 

Le militant nationaliste Hervé Ryssen, réputé pour ses ouvrages sur le judaïsme, a été jugé mardi en son absence pour avoir proféré sur son blog personnel en octobre 2011 des « injures homophobes » (sic) à l’encontre du maire de Paris Bertrand Delanoë, qui a demandé 20.000 euros de dommages et intérêts… Un montant exorbitant mais sans doute anodin pour le pontife socialiste, quand il est rapporté au train de vie.

Le procureur a demandé au tribunal correctionnel de Paris de condamner l’auteur à « une peine d’amende très importante », sans en préciser le montant. Si Hervé Ryssen avait déjà eu maille à partir avec la justice pour ses « écrits antisémites », « il est moins connu pour son aversion contre l’homosexualité », a souligné le magistrat… (source)
Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 2 octobre.
Le répugnant Delanoë a par ailleurs porté plainte pour menaces à l’encontre d’Hervé Ryssen, pour d’autre propos diffusés sur son blog.
Ce dernier avait déjà été condamné en février dernier à 5.000 euros d’amende pour avoir selon le tribunal « diffamé la communauté juive » dans l’hebdomadaire d’extrême-droite Rivarol, en lui imputant une propension à l’inceste.

Pour se procurer tous les livres d’Hervé Ryssen et ainsi le soutenir dans ses recherches et son combat pour la liberté de parole, cliquer ici.
Précisons qu’aucun de ces livres n’a fait l’objet de poursuites : ils sont tous solidement documentés et basés sur des citations des personnes étudiées.

 

Contre-info.com

01:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Syrie: Juppé pour une intervention militaire sans le feu vert de l'ONU - 02.09.12

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

02/09/2012

Lancement des 13èmes Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs

 
Publié le 31 Août 2012

 

 
 
« Je veillerai personnellement au devoir de mémoire de mon ministère à l’égard de votre Histoire ». C’est par cette promesse que la ministre de la Culture Aurélie Filippetti (photo) a inauguré avec beaucoup d’émotion, jeudi 30 août 2012 à Metz, la 13ème édition des Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs. Placé sous le thème de l’humour juif et fort de 11 695 visiteurs en Lorraine l’an passé, l’événement concerne cette année vingt-six pays européens.

En présence de Dominique Gros, maire de Metz, mais aussi président du Collège des maires de l’association née de ces journées, Bruno Fiszon, Grand Rabbin de Metz et de la Moselle, et Désirée Mayer, présidente de l’association des JECJ-Lorraine, la ministre de la Culture et de la Communication était l’invitée de marque du Cloître des Recollets où avait lieu le vernissage de l’exposition « Les contes populaires juifs », à découvrir aux Archives municipales de Metz jusqu’au 5 octobre. Cette exposition, mise à disposition par le Centre Medem Arbeter Ring de Paris, entend rappeler que les contes sont avant tout des récits initiatiques.

 

Attachement fort

 

Devant plus d’une centaine de personnes, Aurélie Filippetti a loué le tissu associatif local œuvrant au profit de la valorisation de la mémoire collective juive, avant d’expliquer les raisons de sa venue : « La Lorraine constitue depuis toujours une place du judaïsme français. Le passé des juifs est marqué de faits tragiques et douloureux. Cette culture, c’est notre patrimoine à tous ! » Pour son retour dans la capitale régionale, la ministre en a profité pour réaffirmer un attachement fort à sa terre d’origine : « Face à la crise économique que connaissent notre pays et la Lorraine, la culture peut constituer une alternative et une réponse. Elle peut être un gage d’attractivité à l’image du Centre Pompidou-Metz, mais aussi un vecteur de développement économique ».

 

Aurélie Filippetti entend nouer des relations étroites avec sa région. Elle prévoit même d’emmener très prochainement l’ensemble de son cabinet à Metz : « Il est important que ceux qui m’entourent chaque jour dans ma mission connaissent mes racines et mon attachement fort à la Lorraine. Je suis ministre, mais j’ai été et je suis Lorraine avant tout ! » La ministre s’est vu remettre la médaille de la Ville de Metz par Dominique Gros avant de retourner vers la capitale, non sans promettre une dernière fois qu’elle serait très vite de retour chez elle.

 

Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs : http://jecjlorraine.canalblog.com/

 

Crif

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)