Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2012

10 000 Chinois à pied d'oeuvre pour construire la Grande Mosquée d'Alger

sans-titre.png grande mosquée d'Alger projet.png

Passe encore son gigantisme, sa nature superfétatoire, et son coût faramineux (un milliard d’euros), si l’édification de la Grande Mosquée d’Alger avait été réellement la mine d’emplois pré-annoncée par des officiels très enthousiastes, et si la toute-puissante Chine ne volait pas le pain des Algériens avec la bénédiction du président Bouteflika.

Après une cérémonie d’auto-satisfaction générale, riche en envolées lyriques, qui salua, début mars, la signature du contrat liant l’Agence nationale de réalisation et de gestion de la Mosquée d’Alger (Anagerma) à la société chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC), c’est une douche froide aoûtienne qui s’abat sur l’Algérie en souffrance, exsangue, et accablée par un chômage endémique.

Adieu les 17 000 emplois et les perspectives de formation qui devaient jaillir comme une source miraculeuse en plein milieu du désert économique ambiant ! L’éclaircie qui devait poindre à l’horizon a été assombrie par les nuages d’un marché de dupes, dont seuls les Chinois sont les maîtres du jeu...

Celui qui a jeté un froid n’est autre que le PDG d’Air Algérie Mohamed Salah Boultif, révélant que pas moins de 10 000 ouvriers chinois, nourris, logés, blanchis, et surtout rémunérés, vont débarquer de l’autre côté de la Méditerranée pour s’atteler à la construction du phare majestueux de l’islam.

Relayée par Algérie news, cette nouvelle anéantit les espoirs de milliers de jeunes qui pouvaient légitimement croire que la préférence nationale jouerait en leur faveur, et l’emporterait sur l’ambition démesurée d’un homme, qui souhaite laisser son empreinte de grand bâtisseur devant l’Eternel avant de passer le flambeau présidentiel.

Omniprésente en Algérie, la Chine rafle les marchés comme autant de conquêtes qui contribuent à asseoir sa suprématie mondiale : après l’autoroute, les nombreuses constructions d’immeubles, le projet pharaonique de la Grande Mosquée d’Alger ne pouvait guère lui échapper, au grand dam des Algériens qui auront juste le loisir de la regarder sortir de terre, au fur et à mesure des 42 mois de chantier… Maigre, très maigre consolation.

Oumma.com - 17/08/12

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Les photos muettes: quel est le nom de ce château ?

sans-titre.png  Château.png

02:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

Antisémite car il refuse de laisser la lumière allumée en permanence…

 

Lu sur ledauphine.com :

Parce que c’était le soir du Shabbat, il avait demandé au propriétaire de l’hôtel dans lequel il s’apprêtait à passer la nuit de laisser la lumière du couloir allumée en permanence. L’altercation qui s’en est suivie, vendredi dernier, entre un hôtelier de Bourg-Saint-Maurice et un touriste « belge » de confession juive, est montée d’un cran, lundi, après qu’une plainte a été déposée à la gendarmerie de Bourg-Saint-Maurice par le vacancier pour « discrimination par refus de service en raison de la religion ».

Lire la suite de l’article…

 

Contre-info.com

01:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Palestine occupée : des colons juifs répandent des produits toxiques pour tuer les troupeaux - 17/08/2012

 

Palestine occupée : des colons juifs répandent des produits toxiques pour tuer les troupeaux


Les colons juifs ont pulvérisé une substance toxique dans les zones de pâturage palestiniens près de la ville de Yatta, au sud d’al-Khalil, causant la mort d’un troupeau de moutons.

Le coordinateur des comités populaires contre le mur et la colonisation à Yatta, Ratib Al-Jabour, a affirmé que le troupeau de moutons, qui appartenait à l’éleveur Djihad Noajah, était mort après avoir brouté dans des herbes traitées avec des substances toxiques par des colons venus de la colonie de Susiya au sud-est de Yatta.

Dans le même temps, le chef du conseil du village de Wadi al-Maleh, Aref Daraghmeh, a déclaré que les autorités israéliennes d’occupation imposaient aux Bédouins palestiniens de Wadi al-Maleh dans la vallée du Jourdain, à payer de très lourdes amendes pouvant aller jusqu’à 15 mille shekels pour récupérer leur bétail confisqué il y a quelques jours.

Il a ajouté que les résidents ont perdu nombre de leurs vaches qui sont mortes lors du raid de confiscation tandis que d’autres étaient encore confisquées par les autorités israéliennes d’occupation, même après que les résidents palestiniens aient payé les amendes.

 

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12549 http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12549    

ALTERINFO.NET - 17/08/12


 

 

 

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Pussy Riot: Aurélie Filippetti est "consternée"

Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture, est revenue sur la condamnation des Pussy Riot. Les chanteuses russes ont écopé de deux ans de camp pour avoir chanté, encagoulées, une prière punk anti-Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

"Je suis consternée, je considère que cette sentence est absolument disproportionnée. C'est un verdict d'un autre âge pour une Russie que l'on croyait sur le chemin d'une évolution démocratique. C'est véritablement la liberté d'expression de ces jeunes femmes et la liberté artistique - qui passe par le droit de chacun d'exercer une dose de provocation et qui est intrinsèquement lié à la création, à la musique et surtout à la jeunesse - qui a été bafouée et piétinée aujourd'hui", a déploré la ministre de la Culture sur Europe1.

Aurélie Filippetti appelle donc les pays à défendre la liberté artistique. "La liberté artistique a toujours été liée à cet esprit de rébellion contre l'ordre établi, ça peut être l'ordre politique, mais aussi l'ordre religieux. Tout grand pays qui aspire à rejoindre le camp de la démocratie se doit de protéger la liberté des artistes même quand elle dérange les autorités en place", a-t-elle estimé.

Europe1 - 17/08/12

 

Mais en France sommes-nous véritablement en démocratie, si on en juge par les exclusions qui frappent certains humoristes, polémistes, écrivains, qui défendent précisément la liberté de pensée et d'expression?

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Russie: les Pussy Riot condamnées à 2 ans de camp


Russie : les Pussy Riot condamnées à 2 ans de camp par BFMTV

00:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Sibérie: une poudre blanche inconnue recouvre les rues d'Omsk

RIA Novosti - 16/08/12

00:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

17/08/2012

Syrie: "créer une zone d'exclusion aérienne est inadmissible" (Lavrov)

sans-titre.png Lavrov.png

Moscou, 17 août - RIA Novosti

La communauté internationale doit régler les problèmes des réfugiés syriens par des méthodes éprouvées au lieu de créer de zones d'exclusion aérienne en Syrie, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne de télévision Sky News Arabia.

"Il est inadmissible de créer des zones d'exclusion aérienne et des zones de sécurité à des fins militaires sous le prétexte d'une crise humanitaire", a indiqué le ministre.

"Il existe des mécanismes et instruments (internationaux) spécifiques, comme la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires Valérie Amos, l'accord du gouvernement syrien de régler ces questions, le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés prêt à aider les personnes qui se trouvent dans les camps de réfugiés en Turquie, en Jordanie et dans d'autres pays. Il faut garantir la sécurité des civils en utilisant ces méthodes approuvées par le droit humanitaire international", a ajouté M.Lavrov.

La Russie s'est maintes fois prononcée contre la répétition du "scénario libyen" en Syrie. En Libye, le Conseil de sécurité de l'ONU a créé une zone d'exclusion aérienne en vue de protéger les civils contre les bombardements. Toutefois, l'aviation de l'OTAN a pris le côté l'opposition libyenne luttant contre le régime de Mouammar Kadhafi au printemps 2011. Les avions de l'Alliance ont effectué 22.157 sorties dont 8.687 de combat de mars à septembre 2011.

Créer des zones d'exclusion aérienne signifie "violer la souveraineté (syrienne), si le territoire syrien fait partie de ces zones. Ce sera une violation de la Charte des Nations unies", a conclu le ministre.

23:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Syrie: Moscou appelle "à ne pas enterrer vivant" l'accord de Genève

Moscou, 17 août - RIA Novosti

 

Dans une interview accordée vendredi à la chaîne d'information en continu Sky News Arabia, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé "à ne pas enterrer vivant" l'accord de Genève sur la Syrie.

"A mon avis, les déclarations émanant de Washington et de certaines autres capitales sur la mort du communiqué de Genève sont plutôt irresponsables, car il s'agit du plus important compromis enregistré entre les Etats occidentaux, la Russie, la Chine, la Turquie et les principaux pays arabes", a déclaré le chef de diplomatie.

Et d'ajouter que ceux qui prétendaient que c'était un "document mort" cherchaient en fait n'importe quel prétexte pour qualifier de stériles les voies pacifiques du règlement et pour recourir à la force.

"Cela nous préoccupe énormément, car cela mène à la catastrophe", a indiqué M.Lavrov.

Plus tôt dans la journée, le service de presse de la délégation permanente russe auprès des Nations unies a annoncé qu'une rencontre du Groupe d'action sur la Syrie, que la Russie avait proposé de tenir vendredi au Siège de l'Onu à New York, avait été reportée sine die à la demande de certains membres du groupe.

Selon les autorités syriennes, le conflit qui secoue le pays depuis 17 mois a fait près de 8.000 morts. Selon des organisations non-gouvernementales, 17.000 à 20.000 personnes ont été tuées lors des affrontements.

 

23:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Paris 18ème: une jeune femme poignardée en pleine rue

Une femme a été poignardée vendredi, vers 15 heures, à Paris dans le 18e arrondissement, par un individu qui s'est emparé de son sac à main. Grièvement blessée, elle devait être opérée en urgence à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. L'agresseur a pris la fuite.

Selon le Parisien.fr, qui rapporte l'agression, la victime, âgée de 34 ans, se trouvait dans la rue du Pôle-Nord lorsqu'un inconnu a surgi et a tenté de s'emparer de son sac à main. La jeune femme a résisté avant de se faire poignarder à deux reprise au thorax et au ventre.

Elle a rapidement été évacuée dans un état grave vers l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (13e), où elle devait être opérée. Selon Le Parisien, elle souffrirait d'une perforation d'un poumon. Toutefois, son pronostic vital ne serait pas engagé. Les enquêteurs du 2ème district de police judiciaire (DPJ) ont été chargés des investigations.

TF1 News

23:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Syrie: pour Fabius, "Assad ne mériterait pas d'être sur la Terre"

sans-titre.png Bachar.png

 
 

  

À lire aussi

  • Syrie : Assad est "de plus en plus seul", selon Fabius

    shadowSeparator
  • Dérouté pour raison de sécurité, un vol Air France fait escale à Damas

  • Syrie : Fabius appelle au départ de Bachar al-Assad

 

Laurent Fabius, qui a visité jeudi un camps de réfugiés syriens à la frontière turque, a déclaré que "le régime syrien devait être abattu et rapidement", dénonçant "les exactions" de Damas contre les populations civiles.

Depuis le début des violences en Syrie, la Turquie, pays voisin mais très critique envers le régime de Damas, a accueilli sur son sol près de 70.000 réfugiés syriens. Et l'exode ne fait que s'accélérer avec une répression de plus en plus féroce. Ce sont quelques-uns de ces réfugiés que Laurent Fabius a rencontrés jeudi dans un camp de conteneurs turcs abritant 12.000 personnes, non loin de la frontière avec la Syrie. Le chef de la diplomatie française achevait en effet en Turquie une tournée régionale qui l'avait mené auparavant au Liban et en Jordanie, et axée sur la crise syrienne et le flot de réfugiés qu'elle a engendré sur les pays limitrophes.

La rencontre avec ces réfugiés a poussé le ministre des Affaires étrangères à dénoncer avec une vigueur inédite "les exactions" de Damas contre les populations civiles. "Le régime syrien doit être abattu et rapidement", a-t-il lancé devant les journalistes qui l'accompagnaient. "Après avoir entendu les témoignages bouleversants des personnes ici (...) quand on entend ça et je suis conscient de la force de ce que je suis en train de dire : M. Bachar al-Assad ne mériterait pas d'être sur la Terre". Laurent Fabius a aussi expliqué que les réfugiés avaient demandé l'aide de la France pour mettre un terme à la répression du régime syrien, réclamant notamment que l'on livre des armes aux rebelles. Il ne s'est pas engagé sur ce dernier point mais a affirmé qu'"on ne pouvait pas accepter que Bachar, même s'il avait beaucoup reculé et perdu du terrain, continue ses exactions".

La crainte d'un "phénomène à l'irakienne"

Quelques heures plus tôt, depuis Beyrouth, le chef de la diplomatie française avait décrit un régime syrien en déliquescence, en rappelant les cas d'officiels ou de hauts gradés de l'armée qui ont fui Damas - notamment le Premier ministre Riad Hijab, un ancien fidèle du régime, et le général Manaf Tlass, le plus haut gradé syrien ayant fait dissidence et ami d'enfance du président Bachar al-Assad. "D'après les informations que nous avons, mais nous verrons si cela est confirmé dans les jours qui viennent, il y a d'autres défections spectaculaires qui se produisent", avait-il affirmé.

Selon lui, Bachar al-Assad est "un homme qui se retrouve de plus en plus seul" et "nous voulons hâter au maximum le moment où il sera remplacé". Mais, avait-il toutefois prévenu, la chute du régime ne doit pas se traduire "par une montée de l'extrémisme. Pour cela, il faut à la fois que le régime soit changé, mais que les institutions continuent d'exister solidement sinon on risque d'avoir un phénomène à l'irakienne". Les pays occidentaux sont en effet réticents à l'idée d'armer les rebelles, arguant que l'arsenal pourrait tomber entre les mains de groupes extrémistes. Ils ne penchent pas non plus pour une intervention militaire comme en Libye ou même l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne.

Dans ce contexte, les raisons invoquées notamment par la Russie pour justifier son soutien à la Syrie semblent de plus en plus fragiles. "L'un des arguments développés souvent par les Russes est que 'Bachar al-Assad, ce n'est pas vraiment ce que nous souhaitons mais au moins lui assure l'ordre'. Ce n'est pas vrai, c'est devenu non seulement une crise internationale mais un désordre absolu", avait assuré Laurent Fabius. Il avait indiqué par ailleurs que l'Europe apporte d'ores et déjà plus de 90 millions d'euros en aide humanitaire aux Syriens et la France près de 15 millions d'euros.

TF1 News - 17/08/12

 
 

 

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Tunisie et JO: après le printemps, l'été arabe !

Posté par le 17 août 2012

 

En Tunisie, les groupes extrémistes islamistes critiquent les champions olympiques de la nation en raison de leur non-respect présumé des valeurs religieuses lors des Jeux olympiques de Londres. La tenue arborée par Habiba Ghribi, première femme tunisienne à remporter une médaille olympique, sur les pistes d’athlétisme a ainsi été taxée de « diabolique et immorale ».

Des groupes islamistes s’en sont pris à la médaillée d’argent du 3.000 mètres steeple sur Facebook, sur une page appelant à la révocation de sa citoyenneté tunisienne parce que, selon les islamistes, elle n’a pas fait honneur à son pays, et qu’elle a fait honte aux musulmanes tunisiennes. « La Tunisie n’a pas besoin de médailles ramenées par une femme indécente et dénudée. Nous nous prononçons tous en faveur de la révocation de la citoyenneté tunisienne d’une femme qui a dévoilé à la Tunisie son caractère diabolique et son immoralité », ont-ils écrit.

Habiba Ghribi a réagi à ces attaques et défendu sa tenue d’athlétisme lors d’une interview télévisée : « La tenue sportive de l’athlète nous aide à courir et à sauter », a déclaré l’athlète tunisienne. « Je ne pense pas que tout cela soit important face au sacre que j’ai connu en portant les couleurs du drapeau national ».

Pour sa part, le nageur Oussama Mellouli, deux fois médaillé, a dû affronter une campagne de critiques similaire. Il a bu de l’eau après avoir remporté la course des 10 kilomètres, ce qui a suscité la colère des islamistes, qui ont considéré cette rupture publique du jeûne comme une insulte au mois du Ramadan et à la religion islamique.

Sur Facebook, le groupe Ansar al-Sharia, basé à Kairouan, a qualifié Mellouli d’« hérétique infidèle » pour avoir rompu le jeûne. « Nous n’avons pas besoin de ta médaille, qui fait de nous la risée de la nation islamique », ont écrit les extrémistes.

En représailles, le groupe militant islamique a appelé au meurtre du médaillé d’or olympique. « Tu nous fais honte et ta mort est désormais un devoir de la sharia, parce que nous n’acceptons pas l’humiliation », a dit Ansar al-Sharia.

Le débat en cours ne fait qu’attiser les craintes sur la possibilité des restrictions des libertés personnelles par les islamistes.

Source

20:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Amiens: prison avec sursis pour des feux de poubelles...

http://www.leparisien.fr/faits-divers/affrontements-d-ami...

+ 4 VIDEOS

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

La Courneuve: un homme tué à coups de barre de fer

Un homme d'une cinquantaine d'années est jeudi soir vers 23 h 30 à la Courneuve (Seine-Saint-Denis) après avoir été frappé de deux coups de barre de fer.
Selon les premiers éléments de l', les agresseurs voulaient voler la voiture de cet homme, originaire des Yvelines, connu dans le quartier des 4000, où il venait régulièrement.

Ils l'ont frappé à la . L'homme a fait un arrêt cardiaque et est décédé. Les agresseurs auraient pris la fuite avec la voiture de leur victime.
Le service départemental de la police judiciaire est chargé de l'enquête. Les circonstances dans lesquelles se serait déroulé le vol et l'agression restent encore très floues. Deux personnes ont été placées en garde à vue.

LeParisien.fr

20:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

AUDIOS - Louis Aliot invité de France Inter

http://www.nationspresse.info/?p=183301#comments

Posté par le 17 août 2012

20:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Il était une fois... la France - Le jour se lève, avec Jean Gabin, Arletty, Jules Berry

Un film de Marcel Carné avec Jean Gabin, Arletty, Jules Berry  (1939)

Regarder la vidéo sur YOUTUBE

02:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Plainte pour coups et blessures contre Gérard Depardieu

 

est visé par une plainte pour coups et blessures après une altercation avec un automobiliste mercredi. L'incident s'est déroulé dans le VIe arrondissement de , où l' français circulait en scooter, révèle ce jeudi BFM TV. Après un accrochage avec une voiture, une altercation a éclaté entre les deux hommes : le comédien aurait alors asséné un coup de poing au visage de l'automobiliste.
 

01:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Depardieu se lâche sur DSK et "l'arrogance" des Français...

14 mars 2012

01:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Nationalismes(s) en Hongrie

15 août 2012

Vu sur le site du Renouveau français, un compte rendu avec de belles photos du festival nationaliste hongrois annuel :

« Comme chaque année depuis douze ans, s’est déroulé en Hongrie un festival nationaliste où des milliers de personnes se sont retrouvées pour quelques jours, partageant un programme dense et varié.
Cette année, le festival était doublé de deux journées « internationales » (le Festival boréal) et accueillait des délégations d’Italie, d’Espagne, de Suède, de Norvège, de Pologne, de Croatie et… de France.
Le Renouveau français avait été invité par les organisateurs du festival et un groupe de militants s’est donc rendu en pays magyar.

Ils ont pu découvrir un événement particulièrement bien organisé par le HVIM (« Mouvement de jeunesse des 64 comtés »).
Lire la suite

 

Contre-info.com

 

00:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Jimmy Carter et la politique d'Obama

 

Alors que l’ONU accuse l’armée syrienne de « crimes contre l’humanité » et les rebelles de « crimes de guerre », l’ancien président démocrate Jimmy Carter revient sur la politique de Barack Obama.

L’ancien président Jimmy Carter a signé une tribune dans le New York Times du 24 juin titrée Un bilan cruel et inhabituel. Il y déplore le bilan des Etats-Unis en ma­tière des droits humains: “Les révélations selon lesquelles des responsables très haut placés choisissent pour cibles des person­nes à assassiner à l’étranger, y compris des citoyens américains, ne sont que la plus récente preuve inquiétante de l’ampleur de la violation des droits de l’homme par notre nation”.Si Carter ne mentionne pas explicitement le nom du président Obama, la politique qu’il dénonce est incontestablement celle poursuivie par l’occupant actuel de la Maison Blanche. Selon Carter, la politique américaine actuelle de lutte contre le terro­risme est en violation de 10 des 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, ce qui par implica­tion fait de M. Obama un criminel de guerre.

Source : LIESI

Contre-info.com -  16/08/12

00:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)