Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2012

Manuel Valls va revoir les critères de naturalisation pour les assouplir

sans-titre.png  naturalisation.png

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a annoncé mercredi qu'il reviendrait sur les critères de naturalisation mis en place par son prédécesseur au ministère de l'Intérieur pour que l'acquisition de la nationalité française cesse d'être une "course d'obstacles".

Il a par ailleurs annoncé le démantèlement de nouveaux camps de Roms, une mesure à laquelle le gouvernement est d'après lui contraint du fait de la concentration inquiétante de ces populations sur des terrains occupés illégalement.

"Le nombre de naturalisations est en chute libre, si rien n'est fait ce nombre va chuter de 40% entre 2011 et 2012 après une chute de 30% entre 2010 et 2011. Cette chute résulte d'une politique délibérée d'exclure de la nationalité des gens méritants", a dit Manuel Valls lors d'une audition devant la commission des lois du Sénat, rappelant avoir été lui-même naturalisé Français il y a moins de 30 ans.

"Je m'apprête à revenir sur les critères introduits, de manière peu connue, par mon prédécesseur. Je veux faire de la nationalité un moteur d'intégration (...) et non le résultat d'une course d'obstacles aléatoire et donc forcément discriminante", a-t-il ajouté.

La loi relative à l'immigration de juin 2011 a durci les critères de naturalisation, demandant notamment aux candidats à la naturalisation de prouver leur maîtrise de la langue en produisant un diplôme ou une attestation délivrée par un organisme reconnu par l'Etat.

Manuel Valls a répété mercredi ne pas vouloir augmenter le nombre de régularisations de sans-papiers, mais clarifier leurs critères, pour sortir de "toute logique arbitraire". Une circulaire est en préparation pour redéfinir ces critères "d'admission exceptionnelle au séjour", et elle sera discutée avec syndicats et associations durant l'été, a-t-il précisé.

Environ 30.000 régularisations sont prononcées chaque année en France, dont environ 15.000 de manière discrétionnaire, d'après Manuel Valls.

"Régulariser est un acte important qui doit s'appuyer sur des critères précis et objectifs", a estimé le ministre.

DÉMANTÈLEMENTS DE CAMPS DE ROMS

Interrogé par plusieurs sénateurs sur la situation de grande précarité des Roms en France, Manuel Valls s'est dit "très inquiet" de la concentration de ces populations dans des campements insalubres et illégaux, une situation qui contraint d'après lui le gouvernement à de nouveaux démantèlements.

Nicolas Sarkozy avait provoqué une polémique en ordonnant il y a deux ans le démantèlement systématique de tous les camps illégaux de Roms dans son discours de Grenoble.

"La situation aujourd'hui à Lyon, à Aix-en-Provence, en Seine-Saint-Denis, dans une partie de l'agglomération lilloise, nous oblige à prendre des décisions de démantèlements", a dit mercredi Manuel Valls.

"Je ne dis pas que ça règle la solution, mais nous sommes face (...) à une situation y compris de confrontation entre les populations de quartiers populaires et les populations dites roms", a-t-il ajouté, disant vouloir traiter cette question avec "sérénité".

Manuel Valls a par ailleurs annoncé que le gouvernement proposerait à l'automne de mettre fin au "délit de solidarité" qui punit les personnes ayant apporté une aide au séjour à des étrangers sans papiers.

Dans le cadre d'un projet de loi prévu pour le premier semestre de 2013, il proposera également de créer un titre de séjour pluriannuel pour faciliter les démarches administratives des étrangers en situation régulière. De 50.000 à 60.000 personnes pourraient bénéficier de cette mesure, a-t-il indiqué.

Le ministre a enfin annoncé qu'un débat serait organisé chaque année au parlement sur la régulation des migrations économiques en fonction des besoins du pays, et en lien avec les partenaires sociaux.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Yahoo!Actu - 25/07/12

00:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

25/07/2012

Paris: le bijoutier avait déjà tiré sur un braqueur

Alain C., 60 ans, est toujours profondément marqué par ce qu’il vient de vivre. En quelques minutes, sa vie a basculé dans un mauvais polar. Ce bijoutier du VIIe arrondissement de a été mis en examen pour homicide volontaire, le 21 juillet, après avoir abattu un homme venu le deux jours plus tôt. L’enquête devra déterminer si le bijoutier était dans le cadre de la légitime défense.                                 



Au de sa garde à vue, Alain C. a relaté spontanément aux enquêteurs qu’il avait déjà été victime de vols à main armée. En 1978 et 1979, le commerçant, alors installé dans une bijouterie du XIIIe arrondissement, avait été la cible de braqueurs. Selon nos informations, au cours du deuxième vol, Alain C. avait riposté avec une arme de poing sur un de ses agresseurs qui venait de lui tirer dessus. Ce dernier avait été blessé. Le bijoutier avait ensuite été entendu comme témoin lors du procès de ses braqueurs devant la cour d’assises du Paris.

« Mon client a totalement perdu ses repères depuis cette affaire, relate Me Laurent-Franck Liénard, l’avocat du commerçant. Il ne comprend pas pourquoi un homme est venu le braquer et comment tout cela s’est soldé par sa mort. Il ne comprend pas non plus pourquoi la justice le montre ainsi du doigt. »

L’homme possédait deux armes

Les investigations menées par les enquêteurs du 3e district de police judiciaire ont permis d’établir les circonstances des faits. Le 19 juillet, vers 15 heures, Alain C. se trouve dans sa bijouterie, avenue de La Motte-Picquet. Un inconnu fait soudain irruption dans son commerce, avant de le menacer avec une arme de poing. Le bijoutier est conduit dans son arrière-boutique. L’agresseur tente de lui attacher les mains mais le bijoutier résiste. « Selon les déclarations du commerçant, le malfaiteur a réussi à prendre le dessus sur lui avant de se montrer encore plus menaçant, en pointant une nouvelle fois son arme dans sa direction, confie une source proche de l’affaire. Le bijoutier, qui s’était emparé d’une arme au moment où le braqueur est entré dans sa boutique, l’a sortie de sa poche avant de tirer à plusieurs reprises dans sa direction. »

L’agresseur, — Mahjoub Ainani, 52 ans — a été touché par deux projectiles au thorax et à la hanche. Connue pour un fait de recel en 2009, la victime, domiciliée dans le XVe arrondissement, est décédée sur place, malgré l’intervention des secours. Le revolver utilisé par Alain C., de marque Smith et Wesson, calibre 38 spécial, a été saisi par les enquêteurs. « C’est une arme assez ancienne, poursuit la même source. Le chargeur, qui peut contenir cinq balles, était vide. Le bijoutier a indiqué aux policiers qu’il possédait une deuxième arme dans un coffre de banque. » Pour leur détention, le bijoutier était en règle, titulaire de deux autorisations valables jusqu’au mois d’août 2016, pour le seul cas de la défense liée à sa profession.

Le Parisien - 25/07/12

23:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Voula Papachristou, belle comme Olympia !

23:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

JO 2012: une athlète grecque exclue pour un "tweet" jugé raciste

sans-titre.png athlète grecque exclue.png

sans-titre.png atlète grecque JO XXX.png

 

La spécialiste grecque du triple saut Voula Papachristou a été exclue mercredi par son comité olympique des Jeux de Londres qui s’ouvrent vendredi, en raison d’un propos raciste tenu sur internet.

 

«La triple sauteuse Paraskevi (Voula) Papachristou a été exclue de l’équipe grecque pour les jeux Olympiques en raison de commentaires contraires aux valeurs et aux idéaux du mouvement olympique», a indiqué le Comité olympique grec.

 

Plus tôt mercredi, l’athlète de 23 ans avait écrit sur sa messagerie Twitter qu’«avec autant d’Africains en Grèce, au moins les moustiques du Nil occidental mangeront de la nourriture maison

 

Elle a ensuite effacé ses mots après avoir reçu de nombreuses critiques et a publié un communiqué où elle a dit regretter ses propos.

 

«Je demande pardon à tous mes amis et mes coéquipiers si je les ai mis dans l’embarras. (...) Les Jeux étaient mon rêve. (...) Est-ce possible que je ne respecte pas les idéaux du mouvement olympique», a-t-elle déclaré.

 

jeanmarcmorandini.com - 25/07/12

 

 

21:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Florian Philippot invité de "Bourdin direct" sur BFM TV

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Naturalisations : Valls contre les tests de culture générale

 

 

Moins d’un mois après leur mise en place, le 1er juillet 2012, les tests de culture générale auxquels doivent se soumettre les candidats à la naturalisation semblent menacés. Auditionné par la commission des lois du Sénat ce 25 juillet, Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, devrait plaider pour leur suppression.

« Le critère législatif de connaissance générale de l’histoire et de la culture serait maintenu, mais pas l’évaluation chiffrée et notée par QCM* », affirme Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des lois à l’Assemblée nationale et proche de Manuel Valls. Ces tests avaient été instaurés par un décret du précédent gouvernement, en octobre 2011.

« Quand on est Français il faut qu’on soit intégré dans la nationalité, dans la culture de notre pays, qu’on respecte ses valeurs », avait à l’époque affirmé, dans un but électoraliste, Claude Guéant, alors ministre de l’Intérieur. Le décret exigeait également que les candidats à la naturalisation signent une « charte des droits et des devoirs du citoyen français ».

Pour sa part le Front National déclare que la naturalisation se mérite et doit notamment être soumise à des conditions strictes de maîtrise de la langue française et de preuve d’assimilation. Par ailleurs la double nationalité ne doit plus être autorisée à l’exception des cas de double nationalité avec un autre pays européen.

Source

__________

* Questionnaire à choix multiple

20:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

« Soyez les bienvenus », une exposition bouleversante sur l’immigration

 

En marge du festival d’Avignon, un parcours sans pathos ni complaisance à la suite des Africains immigrés échouant en Europe.

L’exposition « Soyez les bienvenus » part sur les traces des populations immigrées d’Afrique noir...
L’exposition « Soyez les bienvenus » part sur les traces des populations immigrées d’Afrique noir...

Fanny Bouyagui / Art Point M

L’exposition « Soyez les bienvenus » part sur les traces des populations immigrées d’Afrique noire en Europe.

 

Fanny Bouyagui / Art Point M

L’exposition « Soyez les bienvenus » part sur les traces des populations immigrées d’Afrique noire en Europe.

 

« SOYEZ LES BIENVENUS », de Fanny Bouyagui

Gymnase Giera, à Avignon

C’est une exposition à l’écart des bruits du festival. Installée non pas, comme d’autres, dans une de ces chapelles aux belles ogives qui font le charme d’Avignon, mais dans un bâtiment à l’architecture impersonnelle, hors des murs qui enserrent la vieille ville, sur le chemin d’une artère des quartiers sud ignorée des touristes : le Gymnase Giera, 55 avenue Eisenhower.

Un titre entaché d’ironie

Cependant, malgré l’effort demandé pour s’y rendre, on ne peut s’empêcher de penser, lorsqu’on l’a atteint enfin, que nul autre lieu, nulle autre adresse n’aurait mieux convenu pour l’accueillir, avec son titre entaché de juste ce qu’il faut d’ironie : « Soyez les bienvenus ».

La formule s’adresse à toutes ces populations d’immigrés d’Afrique noire dont Fanny Bouyagui raconte le périple. Elle-même fille d’un Sénégalais débarqué dans le port de Marseille en 1957, puis installé à Roubaix, où elle est née trois ans plus tard (et où elle travaille toujours à l’enseigne du Laboratoire Factory), cette plasticienne s’est rendu dans divers pays (Nigeria, Burkina Fasso, Sénégal…) pour y recueillir la parole des candidats au grand voyage vers l’Europe.

Puis, elle a rencontré ceux enfin parvenus sur cette terre qu’ils croyaient d’Eden et n’ont rencontré que méfiance et rejet, peur et misère, sans argent, sans papiers.

L’Europe, c’est bon comme le miel

Disséminés au détour d’un labyrinthe fait de balles de papier à destination d’usines de traitements, encombrés de sacs poubelles surgis de décharges sauvages, une quinzaine d’écrans vidéos diffusent leurs témoignages. Plein de rêves d’abord, amers de désillusions ensuite.

À l’impatience des jeunes Noirs décidés coûte que coûte à quitter leurs villages ( «On connaît un musicien qui est parti pour l’Europe et qui nous a dit que l’Europe, c’est bon comme le miel »,« Je suis footballeur en Afrique noire. Je veux aller en Europe. Il n’y a pas d’agent en Afrique »), succèdent les plaintes de ceux qui, après avoir traversé les déserts, survécu aux passeurs, découvrent, en même temps que la réalité, la solitude, coupés de leur famille, de leurs racines.

Aux lamentations d’une mère (« J’ai laissé trois enfants en Afrique et je n’ai pas d’argent à leur envoyer. Ce n’est pas bien »),répond le désenchantement d’un vieillard et d’un jeune burkinabés. « Si je rentre au pays maintenant, lance le premier, ils vont dire : regarde, il est parti en Europe, il a couché avec des femmes blanches, il a bu de l’alcool et il n’a rien ramené. »Le second explique : « Le problème ? Je n’ai rien pour retourner en Afrique. »

A 50 km de Naples, un enfer tranquille

Nul misérabilisme, nulle complaisance, nul voyeurisme ici. Seulement le constat d’une vérité tragique jusqu’à l’insoutenable, lorsque deux reportages diffusés en boucle – l’un français, l’autre allemand – décrivent l’enfer tranquille d’une cité balnéaire aux 25 000 habitants, dont 80 % d’immigrés. « Une cité poubelle – pollution, prostitution, villas éventrées, comme la décrit Fanny Bouyagui. Une zone de non droit, quasi officielle, entièrement sous la coupe de la mafia, qui transforme les clandestins en travailleurs forcés. »

La ville s’appelle Castel Volturno. Elle est située non pas en quelque terre sauvage, mais en Italie, à 50 kilomètres au nord de Naples, dont elle héberge le centre d’entraînement du club de football, le SSC Napoli. Sur les côtes d’une Europe dont le chant de ralliement doit résonner d’étranges notes aux oreilles des Africains : « L’Hymne à la joie ».

DIDIER MÉREUZE  

La-Croix.com - 25/07/12 

20:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

C'est l'islamofolie dans les diocèses !

 

Quel évêque n’a pas publié son communiqué pour saluer le Ramadan, encenser l’islam et encourager les musulmans à être de bons musulmans ? Où est la Nouvelle Evangélisation dans ces communiqués épiscopaux qui se succèdent chaque jour en France ?

Mgr Eric Aumônier, évêque de Versailles, a publié ceci :

(Cliquez sur le texte du message de fraternité pour le lire en entier)

RIPOSTE CATHOLIQUE

19:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

Syrie: l'armée poursuit sa reconquête de Damas et d'Alep

Les grandes puissances s'inquiètent par ailleurs du possible usage d'armes chimiques par Bachar al-Assad...

Les forces syriennes ont combattu mardi les rebelles qui tentaient de prendre le centre d'Alep et ont poursuivi leur contre-offensive à Damas pour reprendre le contrôle de la capitale, rapportent des militants de l'opposition et des habitants.

Les affrontements diminuent à Damas

Une semaine après l'attentat qui a décimé une partie de l'appareil sécuritaire, le président Bachar al-Assad a de son côté nommé un nouveau chef de la Sécurité nationale et a remplacé plusieurs hauts responsables tués dans l'attaque, a-t-on appris de source sécuritaire libanaise. Selon cette source, Ali Mamlouk, qui dirigeait jusqu'à présent le département de la Sécurité intérieure, a été nommé à la tête de la Sécurité nationale, en remplacement d'Hicham Bekhtyar, blessé mortellement lors de l'attentat de mercredi dernier à Damas.

Sur le terrain, la contre-offensive engagée par l'armée depuis une semaine à Alep et à Damas s'est poursuivie mardi, malgré une diminution des affrontements dans la capitale où des explosions et des fusillades ont toutefois été entendues. L'armée a repris le contrôle de la majorité des quartiers de la capitale que les rebelles avaient capturés au cours d'une offensive lancée le 15 juillet.

Tirs et explosions ont été entendus par des militants de l'opposition dans le quartier central de Barzeh, investi dans la nuit par l'armée, après avoir été provisoirement tenu par les rebelles. Des chars circulaient dans le quartier de Midane, également dans le centre de Damas, que l'armée a repris vendredi, alors que la plupart des rues du district de Kaboune, terrain d'autres combats dans le nord-est de la ville, étaient désormais vides.

Des inquiétudes sur le stock d'armes chimiques

A Alep, deuxième ville du pays relativement épargnée par les violences jusqu'à l'offensive des rebelles la semaine dernière, les insurgés ont lancé une attaque pour prendre le centre-ville et affrontaient l'armée loyaliste aux portes de la vieille ville, classée au patrimoine mondial, selon habitants et opposants. Selon un homme d'affaires local, les combats font rage près de Bab al Hadid et Bab al Nasr, deux des portes du vieux quartier de la ville. Une habitante fait de son côté état de violents échanges de tirs.

Les grandes puissances ont continué à mettre en garde Damas contre l'utilisation d'armes chimiques, alors que le gouvernement syrien a menacé lundi de les utiliser en cas d'intervention étrangère. Le président américain Barack Obama a averti lundi Damas que le recours à ces armes non conventionnelles serait «une erreur tragique». S'exprimant mardi sur France 2, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a souligné que les armes chimiques syriennes étaient attentivement surveillées par la communauté internationale et que leur utilisation serait inacceptable.

A Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé son allié à ne pas utiliser ses armes chimiques, Moscou disant «partir du principe» que le gouvernement de Bachar al-Assad respecterait ses obligations internationales. Un responsable de la défense israélienne, Amos Gilad, a toutefois déclaré que le stock d'armes chimiques était entièrement contrôlé par le gouvernement syrien, relativisant les inquiétudes exprimées par Benjamin Netanyahu, Premier ministre d'Israël, sur leur récupération éventuelle par des groupes islamistes comme le Hezbollah libanais.

Avec Reuters
 
20minutes - 24/07/12

03:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Marseille - Notre Dame de la Garde = une mosquée ?

Un reportage de NOVOPRESS INFO

02:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

AUDIO - Florian Philippot invité de France-Info

http://www.nationspresse.info/?p=179655

 

Posté par le 24 juillet 2012

En duplex des studios de France Bleu Lorraine à Metz, Florian Philippot, vice-président du Front National, était l’invité de la matinale de France Info.

À la veille de la présentation du plan de soutien à la filière automobile, Florian Philippot suggère que l’État achète des parts du groupe PSA, « qui ne vaut plus que 2,5 milliards d’euros ». Florian Philippot est également interrogé sur le plan d’aide à l’Espagne et sur le discours de François Hollande lors des commémorations du 70e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv.

02:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Après la tuerie, les ventes d'armes en forte hausse au Colorado

 

le 24 juillet 2012 à 18h21 , mis à jour le 24 juillet 2012 à 18h41

Depuis la fusillade qui a fait 12 morts vendredi dans un cinéma de la banlieue de Denver (Colorado) durant la projection de The Dark Knight Rises, les ventes d'armes ont grimpé en flèche, rapporte le quotidien Denver Post.

 
 
 
Fusillades meurtrières aux USA : les armes en débat
 
Cette nouvelle tuerie dans le pays pose à nouveau la question de la libre-circulation des armes aux Etats-Unis. Un pays déjà marqué par plusieurs drames de cette ampleur.
Plus de 40 %. C’est l’augmentation des vérifications de casier judiciaire – nécessaires pour acheter une arme – rapportée par le quotidien Denver Post depuis la fusillade qui a fait 12 morts vendredi dans un cinéma d’Aurora. Entre vendredi et dimanche, le Colorado a ainsi effectué 2.887 de ces vérifications, soit une augmentation de 43% par rapport à la semaine précédente et de 39% par rapport à l'an passé. Le nombre de personnes demandant à suivre une formation pour obtenir un permis pour porter une arme dissimulée sur elles a lui aussi nettement augmenté, note le journal.
"C’est complètement fou"
Pour Jake Meyers, employé dans une armurerie à Parker, cité par le quotidien, "C'est complètement fou", tout en soulignant que 15 à 20 personnes attendaient devant sa boutique quand il est venu travailler quelques heures après la fusillade. "Beaucoup de gens disaient : Je ne pensais pas avoir besoin d'une arme, mais maintenant si", poursuit-il dans le Denver Post. "Quand ça arrive près de chez eux, les gens reconsidèrent leur position", ajoute-t-il.
Dépourvu d'antécédents judiciaires, James Holmes, auteur présumé de la tuerie de vendredi, a pu légalement acheter quatre armes à feu dont un fusil semi-automatique. Via l'internet, il a pu accumuler plus de 6.000 munitions.
 
TF1

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Trois grands navires de débarquement russes entrent en Méditerranée

Moscou, 24 juillet  RIA Novosti

Plusieurs bâtiments de guerre des flottes russes de la Baltique et du Nord, entre autres trois grands navires de débarquement, ont passé le détroit de Gibraltar avant d'entrer en Méditerranée où ils participeront à des exercices navals russes, a annoncé mardi un porte-parole du ministère russe de la Défense.

"Un groupe de navires de la flotte du Nord (les navires de débarquement Alexandre Otrakovski, Georgui Pobedonossets et Kondopoga), ainsi que plusieurs navires de la flotte de la Baltique (les patrouilleurs Yaroslav Moudry, Neoustrachimy, le remorqueur de sauvetage SB-921 et le pétrolier Lena) ont passé le détroit de Gibraltar à 12h00 UTC et sont entrés en Méditerranée", a indiqué le porte-parole.

"Les navires seront ravitaillés dans un point indiqué de la mer d'Alboran (la partie occidentale de la Méditerranée) et procéderont à la réalisation de leur mission tout en poursuivant leur exercices", a ajouté le porte-parole.

Plusieurs navires de la flotte russe de la mer du Nord - le patrouilleur Smetlivy, les navires de débarquement Cezar Kounikov et Nikolaï Filtchenkov, ainsi que deux navires de soutien accomplissent toujours leur mission dans la partie sud-est de la Méditerranée.

"Le destroyer Vice-admiral Koulakov, qui avait jusqu'ici participé à l'opération anti-piraterie dans le golfe d'Aden, a aussi rejoint les navires des trois flottes russes en Méditerranée", a conclu le porte-parole.

 

 

01:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Fusillade de Lille: les deux suspects mis en examen et écroués

Lire: http://www.leparisien.fr/lille-59000/fusillade-de-lille-l...


+ 2 VIDEOS

00:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La louveterie en France, une longue histoire

sans-titre.png  grand louvetier.png

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lieutenant_de_louveterie

00:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Nouvelle attaque du loup

sans-titre.png loups en meute.png

 

 
 
Publié le mardi 24 juillet 2012 à 08H11
 
Après les attaques du loup à Authon, sur la montagne de Blayeul à Beaujeu et à Clamensane, les brebis de Patrick Ailhaud à Esparron-la-Bâtie (commune de Bayons) ont été attaquées dans leur parc durant la nuit du vendredi 20 au samedi 21 juillet.

La clôture électrifiée de 1,80 m subventionnée par le Cerpam avait été installée en 1998, un second parc en bois au sein de cette espace clôt protégeait le troupeau.

Trois chiens de berger d'Anatolie assuraient la garde et l'éleveur venait régulièrement dans cette bergerie de Garnaysse. Une brebis et un agneau sont morts. L'agneau éviscéré a été retrouvé coincé sous les fils de la clôture.

L'agent de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage a constaté les dégâts. C'est la troisième attaque en un mois et demi. Les précédentes ont eu lieu les 28 juin et 10 juillet.

 La Provence

00:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Attaques du loup: les chiffres de la prédation explosent dans les Alpes-de-Haute-Provence

Les attaques s'intensifient depuis 10 jours à Beaujeu ou Clamensane

Plusieurs attaques, dont certaines en pleine journée, ont eu lieu depuis une dizaine de jours. Ce sont d'ailleurs les chiens de protection qui ont fait fuir le loup.

Plusieurs attaques, dont certaines en pleine journée, ont eu lieu depuis une dizaine de jours. Ce sont d'ailleurs les chiens de protection qui ont fait fuir le loup.

Photo S.A. et A.N.

Le bilan de la prédation dans les Alpes-de-Haute-Provence faisait apparaître, au 1er juillet, 30 attaques imputées au loup et 102 victimes. Ces derniers jours, les chiffres ont évolué de manière très significative avec plusieurs attaques sur des troupeaux ovins perpétrées à Clamensane, Authon ou encore sur la montagne du Blayeul, à Beaujeu.

Une macabre liste loin d'être exhaustive ! "En quatre jours, nous dépassons le nombre d'attaques et de moutons tués relevé l'année dernière à la même période", commente Yves Derbez, président de l'association "Eleveurs et montagnes" et membre du Comité national loup.

Le loup en fuite

"C'est très inquiétant !" Sylvie Espécier, sous-préfète de Barcelonnette en charge du dossier loup, s'attendait à cette recrudescence. "Il n'y a pas de raison que le nombre d'attaques, qui a doublé en 2 ans, diminue cette année", avait-elle déclaré récemment.

À Authon, sur la montagne des Monges, le troupeau de 750 moutons du Groupe pastoral de Costeblle/Les Monges a subi à deux reprises des prédations : dans la nuit de dimanche à lundi puis mercredi matin, en plein jour, en présence de la bergère et des chiens de protection qui ont mis le loup en fuite. Un loup a été aperçu peu de temps avant par Alexandre Féraud, un des éleveurs, venu sur le terrain constater les dégâts de la première attaque qui s'est soldée par une brebis tuée.

À moins de 150 mètres de l'école de Clamensane

Autre pâturage et autre attaque. Sur la montagne du Blayeul, à Beaujeu, une prédation s'est, là encore, déroulée en plein jour, au nez et à la barbe du berger et des chiens de protection du troupeau de 1863 têtes de bétail. Ce n'est que le lendemain de l'attaque que le berger a constaté les blessures sur un jeune tardon et quatre autres ovins.

Après comptage du troupeau, des recherches ont été entreprises pour retrouver le bétail manquant. Neuf brebis tuées ont été localisées, douze manquent toujours à l'appel soit un bilan de 26 ovins blessés ou tués !

Des brebis égorgées, saignées, décapitées, éviscérées

À Clamensane, lassitude, tristesse et sentiment de colère ont submergé Jean-Claude Violano et sa famille lorsqu'ils ont découvert le carnage fait, dans la nuit du 10 au 11 juillet dernier, à leur troupeau, qui pâturait à proximité immédiate du village. À moins de 150 mètres de l'école du hameau, ils ont assisté à un spectacle de désolation. Pêle-mêle, ils ont retrouvé des brebis égorgées, saignées, décapitées, éviscérées pour être mangées.

Le bilan de cette attaque est lourd : 30 bêtes sont mortes, 5 brebis gestantes blessées avec de forts risques d'avortement. Un agent de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage a réalisé un constat. Pour l'éleveur, pas de doute : de tels dégâts ne peuvent être que l'oeuvre d'une meute de loups. Affaire à suivre.

La Provence - 20/07/12

00:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

24/07/2012

Copé évoque sa famille sauvée par des Justes

23:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Le Rassemblement Bleu Marine lance une pétition pour l’organisation d’un référendum sur le nouveau Traité européen

 

 

Communiqué du Rassemblement Bleu Marine

Signé par Nicolas Sarkozy, le nouveau Traité européen risque d’être adopté en catimini selon la volonté de François Hollande.

Ce traité est pourtant très lourd de conséquences : il transfère la souveraineté budgétaire de la France aux technocrates bruxellois, il instaure l’Europe allemande avec punitions et amendes automatiques, et il emprisonne la France et l’Europe dans l’austérité à vie.

Pire, il nous obligera à payer les dettes des autres pays victimes de l’euro, comme nous l’avons déjà fait pour la Grèce, sans aucun résultat. Bref, c’est le Diktat de la Caste et des banques.

Le Rassemblement Bleu Marine exige un référendum, qui est la procédure démocratique normale. Les Français doivent pouvoir dire s’ils acceptent ou pas cette Europe antinationale et ultra libérale.

Ou s’ils veulent que ça change.

Avec Marine Le Pen et le Rassemblement Bleu Marine signez la pétition pour exiger de François Hollande l’organisation d’un référendum ! La pétition est notamment en ligne sur le site du Front National.

23:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le ramadan "de mieux en mieux intégré en France" ?


Le ramadan, de mieux en mieux intégré en France par Europe1fr

 

Débat sur Europe 1 sur le ramadan «de mieux en mieux intégré en France». Véronique Rieffel, Directrice de la Maison des Cultures d’Islam, Isabelle de Gaulmyn, Chef du service Religions à La Croix, Laurent Neumann, Directeur de Marianne, et Jean-Sébastien Ferjou, Directeur du site Atlantico.

23:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)