Heinrich Boere, qui souffre d’une maladie du coeur et se déplace en fauteuil roulant, vivait jusqu’alors dans un foyer pour personnes âgées à Eschweiler. Il a été transféré vers un hôpital pénitentiaire de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, a annoncé le parquet.

« La défense du condamné avait jusqu’alors fait valoir son inquiétude en raison de l’état de santé (de son client) », a indiqué un porte-parole du parquet. « Il a été fait appel à un expert, qui a jugé que le condamné pouvait indiscutablement être incarcéré », a-t-il ajouté.

Boere avait été condamné en 1949 par contumace à la peine capitale par un tribunal spécial à Amsterdam pour le meurtre de trois civils en juillet et septembre 1944.

La peine avait été commuée plus tard en prison à vie. Le jugement avait été confirmé en 2010 par une chambre des affaires criminelles d’Aix-la-Chapelle (ouest de l’Allemagne).

L'avenir - Belga

19/12/11