Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2011

" Y a rien de plus insidieux que d'essayer de faire disparaître l'histoire d'un peuple" RMC

19/11/11

19:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Meurtre d'Agnès, 13 ans: l'adolescent accusé de viol et d'assassinat était connu de la justice pour des faits similaires

Le Post - 19/11/11

18:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Villeneuve-sur-Lot: la mosquée visée par un engin incendiaie et des tags racistes

Le dispositif "bricolé" à l'aide d'une palette en bois apposée sur l'une des portes d'entrée de la mosquée devait être mis à feu avec une bouteille d'alcool. Il n'a heureusement pas fonctionné correctement

Plusieurs inscriptions à caractère raciste ont été peintes sur les murs extérieurs de la mosquée de Villeneuve-sur-Lot PHOTO ANDRE DOSSAT

Plusieurs inscriptions à caractère raciste ont été peintes sur les murs extérieurs de la mosquée de Villeneuve-sur-Lot PHOTO ANDRE DOSSAT

Ce sont des fidèles qui se rendaient au lieu de culte pour suivre la première des cinq prières quotidiennes qui ont découvert le forfait, samedi matin aux aurores. Dans la nuit de vendredi à samedi , entre 19 heures et 6 heures du matin la mosquée de Villeneuve-sur-Lot, située sur la rive gauche, rue de Lyes, a fait l'objet d'actes de vandalismes. Des tags, mais aussi un engin incendiaire artisanal.

Plusieurs inscriptions à caractère raciste ont été peintes sur les murs extérieurs de l'édifice. L'une des inscriptions en forme de slogan proclamait : « Islam hors d'Europe ». Les policiers sur place ont également relevé la présence d'une croix gamméedessinée ainsi qu'un mystérieux chiffre « 88 » inscrit à plusieurs reprises

 

Aussitôt alerté, le préfet de Lot-et-Garonne a pris contact avec le cabinet et le député-maire de Villeneuve-sur-Lot, Jérôme Cahuzac. Patrick Cassany, le premier adjoint au maire de Villeneuve-sur-Lot et François Drapé, directeur de cabinet du préfet de Lot-et-Garonne se sont rendus aussitôt sur place où ils ont rencontré des responsables de la communauté musulmane dont le président de la mosquée, Lahcen Aitlarbi. Lequel s'est dit choqué par ces inscriptions tout en espérant que son ou ses auteurs pourront rapidement être identifiés.

Sur place, les policiers ont également découvert la présence d'un engin incendiaire bricolé à l'aide d'une palette en bois apposée sur l'une des portes d'entrée de la mosquée et un dispositif de mise à feu avec une bouteille d'alcool. Des prélèvements ont aussitôt été réalisés par les services techniques et scientifiques de la police. Fort heureusement, ce dispositif n'a pu fonctionner correctement. Seules des traces de fumée ont légèrement endommagé la porte.

Aucune trace d'effraction n'a été relevée. Quant aux tags, ils ont été recouverts de peinture blanche. Le préfet de Lot-et-Garonne et les services de l'Etat se sont indignés par ce geste. Le procureur de la République d'Agen a été saisi de l'affaire. La police va renforcer ses rondes afin de garantir la sécurité du lieu de culte fréquenté régulièrement par 160 fidèles.

88, un nombre de la symbolique néonazie

Dans l'idéologie néonazie, le nombre 88 signifie deux fois la huitième lettre de l'alphabet, HH pour «Heil Hitler» qui était le salut nazi, comme le rappelle cet article du Figaro.fr. L'encyplopédie en ligne Wikipédia, précise par ailleurs que ce nombre peut également symboliser « SS », le S étant la huitième lettre de l'alphabet en partant de la fin.

Sud-Ouest - 19/11/11

18:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Combattre le FN: des paroles de Copé aux consignes d'Arcizet

18 novembre 2011

Invité  hier soir de l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2, le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé  a affirmé qu’ «  il n’y aura jamais d’alliance électorale avec l’extrême droite, tout simplement parce que ce sont deux familles politiques qui n’ont rien à faire ensemble ». « Entre dirigeants du Front National et dirigeants de l’UMP, il n’y a absolument rien de commun », « c’est l’ensemble des points qui nous opposent »  qu’il s’agisse des « thèmes économiques », des « sujets régaliens » mais aussi des « valeurs » a-t-il déclaré. Au nombre des « valeurs » de l’UMP, on retiendra celle consistant   à donner des consignes de vote en faveur du PS  pour faire barrage au FN.  Ce fut encore le cas aux dernières élections cantonales, avec les appels frénétiques lancés  en ce sens   notamment  par l’ex  président du Sénat, Gérard Larcher et les ministres  Nathalie Kosciusko-Morizet, Valérie Pécresse , Laurent Wauquiez…

 Dans le même ordre d’esprit, l’UMP s’applique à empêcher toute réelle représentation du corps électoral dans les assemblées. Les dispositions législatives visant  à  priver  les électeurs frontistes, mais pas seulement eux, d’élus dans les exécutifs ont été renforcées depuis 2007 et la proportionnelle, déjà réduite à la portion congrue, est en voie d’éradication complète.

Bruno Gollnisch le rappelait lors de son intervention sur le thème du « déclin de la démocratie française »  aux « Journées d’été » de Marine Le Pen à Nice le 10 septembre, même dans  les élections régionales  « où l’élément de proportionnalité  a donné lieu à des développements politiques tout à fait intéressants », il est  «  sans cesse contrebattu par la création d’une prime de 25 % au vainqueur, ne correspondant en réalité à aucun suffrage d’électeurs. »

 Et « la réforme que messieurs Sarkozy et Hortefeux ont concoctée et qui devrait entrer en vigueur en 2014 sera pire encore : une gigantesque usine à gaz dans laquelle on fusionnera soi-disant les conseils régionaux et les conseils généraux. On élira au niveau de cantons – dont le nombre sera diminué de moitié pour en augmenter la superficie et la population  – ces nouveaux élus locaux. Et tout élément de proportionnelle a disparu, en dépit des assurances qui nous avaient été données à l’époque par les intéressés place Beauvau. »

Dans ce climat, Marine Le Pen a tiré la sonnette d’alarme sur les difficultés qu’elle rencontre à réunir les 500 parrainages  nécessaires pour pouvoir se présenter à l’élection présidentielle.  Elle sera d’ailleurs présente  au Congrès des maires de France (du 22 au 24 novembre) à Paris. Si  la liste des parrainages doit être présentée le 16 mars prochain au plus tard,  la présidente du FN  a rappelé que  cet écueil  s’explique  directement par  l’absence de confidentialité desdits parrainages, ces derniers étant  publiés au Journal Officiel.  Députés, sénateurs, conseillers généraux,  conseillers régionaux, et en premier lieu  les maires  refusent de plus en plus de  signer «  pour ne pas avoir d’ennuis », « à cause de pressions » et de « chantages aux subventions. »

La publicité  des signatures est bien  l’obstacle numéro un comme on le constate à l’étude  des résultats des dernières élections sénatoriales. Dans les 30 départements métropolitains hors Île-de-France concernés par le scrutin,  le FN a triplé ses voix de grands électeurs  par rapport à 2001, passant de 300 à 1.031.

En charge du dossier des parrainages, Dominique Martin  a prédit que  sur les 44.000 élus pouvant soutenir un candidat, « seuls 10.000 le feront l’an prochain », soit moins qu’en 2007. « Le gâteau se réduit mais pas le nombre de candidats », souligne-t-il.  Dans les faits précise encore le cadre frontiste, il y aura donc 33 000 maires qui « par lâcheté »  refusent de donner leur signature à quelque candidat que ce soit.

 Ses pressions de l’UMPS sur les élus ruraux, les propos de Monsieur Copé, les  réformes électorales décidées en haut lieu,  ne sont finalement que l’application, mais est-ce bien surprenant ?, des consignes d’ostracisme des officines mondialistes à l’encontre du Mouvement national.  Elles ont été confirmées par Guy Arcizet, élu en septembre 2010   Grand sachem du  Grand Orient de France (GODF).  

Le « Grand maître » de cette secte anti-nationale  n’entend pas apparaître comme celui qui aura contribué à œuvrer à la « dédiabolisation » du FN et de sa candidate. Il a donc rappelé que si  les neuf loges du Grand Orient inviteront comme de coutume  les principaux candidats à la présidentielle, Marine Le Pen sera exclue de ces  agapes intellectuelles fraternelles  et ne foulera pas le sol du temple de la raison.

Le FN,  a-t-il clamé sur Europe 1, reste un parti « anti-Républicain » : « je n’accepterai pas sous mon mandat de voir Marine Le Pen traverser le grand hall de la rue Cadet. Ce serait un symbole lourd, une reconnaissance républicaine du FN alors qu’ils sont en train de chercher à blanchir leurs racines anti-républicaines » (sic).

« Nettoyage » dont la maçonnerie aurait bien besoin pour redorer, autant que faire se peut,  son blason, à l’image des derniers scandales qui ont  secoué une obédience concurrente, la Grande Loge nationale de France (GLNF). Quant à   l’affaire de prostitution franco-belge, où des parties fines auraient été organisées au Carlton de Lille –voir notre article publié hier-  le fils de la lumière   Guy Arcizet a été contraint d’avouer qu’elle impliquait « trois ou quatre frères ». Selon L’Express, René Kojfer,  membre du Grand Orient, chargé des relations publiques au Carlton, aurait fourni aux clients de l’hôtel des filles du réseau de Dodo la Saumure.

Mais certes, le plus important reste bien de détourner les Français du vote FN en les obligeant à se tourner vers une  vertu incarnée si parfaitement par les « partis républicains »…

Blog de Bruno Gollnisch

 

02:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Devinettes, jeux de mots et à-peu-près...

Quel est le point commun entre le Canada et le Liban ?

02:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Sarkozy a décoré Benetton de la légion d'honneur

Le 15 novembre 2011, le créateur italien Gilberto Benetton, réputé pour ses campagnes de publicités scandaleuses qui ont agressé des millions de consciences dans les rues, a reçu la légion d’honneur des mains de Sarközy, en guise de félicitations pour sa carrière.

C'était mardi soir, juste la veille de la diffusion des photomontages.

Une carrière capitaliste au service de la haine du sacré, du catholicisme, de l’ordre naturel, de la race blanche…
Ca vaut bien les honneurs de la République sarközyste en effet !

Contre-info.com - 18/11/11

02:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

C'est bien le corps calciné d'Agnès Marin, 13 ans, qui a été retrouvé à 3 km de son collège

 

untitled.bmp X.jpg

HAUTE-LOIRE - C'est le lycéen placé en garde à vue depuis jeudi matin qui a mené les gendarmes sur place. La levée et l'identification du corps n'auront pas lieu avant samedi matin...

Un corps calciné a été retrouvé ce vendredi soir, dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la jeune Agnès, selon les déclarations en fin de soirée du procureur du Puy-en Velay. La collégienne de 13 ans, en internat dans le collège Cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), n'avait  pas donné signe de vie depuis mercredi soir. Les services d'identité judiciaire, qui doivent venir de Paris, procéderont à la levée du corps samedi matin.

Le procureur, René Pagis, a précisé que c'est le lycéen, placé en garde à vue depuis jeudi matin, qui a mené les gendarmes sur place. Le corps a été retrouvé dans un endroit «totalement inaccessible», selon René Pagis. Dans un lieu très escarpé situé dans le bois à quelques dizaines de mètres de la route départementale 103, à 3 km du village, en direction de Tence.

Lors de sa garde à vue, le jeune homme de 17 ans, qui présentait des traces de griffures au visage et paraissait très perturbé, aurait reconnu avoir fait «une promenade» avec la jeune fille «pour y chercher des champignons hallucinogènes». Il a également reconnu l'avoir «bousculée».

Déjà condamné pour agression sexuelle

Selon des informations de RTL, le lycéen est en classe de 1ère et Agnès avait prévu de passer l'après-midi de mercredi avec lui. Plusieurs élèves racontent par ailleurs l'avoir vu sortir de la forêt à côté de l'établissement. Selon LCI, le jeune homme aurait déjà été condamné à quatre mois de détention pour agression sexuelle et serait connu pour des faits de violence.

Les vols d'hélicoptères avaient été interrompus ce vendredi en début de soirée mais les recherches au sol se sont poursuivies et se sont concentrées dans la forêt située près du collège où était scolarisée la jeune fille, sur les indications du lycéen.

N. Bu. avec C. V. au Chambon-sur-Lignon
 
20minutes.fr - 18/11/11

 

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

DSK- PS: à la confluence des réseaux francs-maçons, libertins et politiques

Le FN a  toujours été violemment  combattu par  les grands  sectateurs de  la pensée anti-nationale véhiculée par  des figures aussi différentes qu’influentes que  sont par exemple dans le microcosme un Alain Minc, un Jacques Attali, un Bernard-Henry Lévy ou un Dominique Strauss-Kahn. Ce dernier résume  à lui seul tous les reniements d’un PS qui affirme toujours être  l’héritier de Jean Jaurès :  la trahison du noble idéal de justice sociale au profit du CAC 40, celle de la solidarité nationale sacrifiée sur l’autel du cosmopolitisme, le refus de doter notre pays des mesures de protections sociales, économiques, identitaires…  Mais ce ne sont pas ses  turpitudes intellectuelles là qui font les délices de la presse ces dernières semaines, mais ce qu’il est convenu d’appeler une affaire Strauss-Khan-PS bis.  Elle  permet de mesurer toute l’hypocrisie malsaine du Parti socialiste et plus largement d’un Nicolas Sarkozy  qui connaissait   parfaitement la nature des pulsions, à l’évidence  irrépressibles, de l’érotomane  DSK,  mais qui  n’en a pas moins jugé utile de peser de tout son poids  en faveur de  sa candidature à la tête du FMI. 

 Le site de L’Express l’évoquait longuement   le 15 novembre, dans un article où les détails scabreux sur les goûts de l’économiste mondialiste ne nous sont pas épargnés,   « l’affaire du Carlton de Lille a basculé dans une autre dimension (….).  Les témoignages et les écoutes auxquels L’Express a eu accès révèlent en tout cas l’incroyable agenda 2009-2011 de l’ex-patron du FMI. Où se mêlent, entre ses obligations publiques, des rendez-vous privés avec ses amis lillois et leur escorte de filles tarifées (…) Même les frasques de certains élus de la IVe République paraissent fades en comparaison du système d’approvisionnement en call-girls mis en place pour satisfaire Dominique Strauss-Kahn. » 

 Et le magazine de pointer que « les investigations de trois juges, épaulés par la police judiciaire »,  « parties d’une sombre histoire de prostitution mêlant notables lillois et filles de joie », «  révèlent un scandale inédit en France, à la confluence des réseaux francs-maçons, libertins et politiques, selon les termes des magistrats dans une ordonnance. » Scandale dans lequel apparait les noms du  chef d’entreprise et    militant socialiste du Pas-de-Calais, Fabrice Paszkowski,   de David Roquet, patron d’une société spécialisée dans la pose de revêtements routiers (Enrobés du Nord) , ou encore  du commissaire divisionnaire, chef de la sûreté départementale à Lille, Jean-Christophe Lagarde

 On se souviendra de la ligne de défense des apparatchiks du PS  au lendemain de l’affaire du Sofitel de New York  : cela « ne ressemble pas au Dominique que l’on connait », « un séducteur » affirmait son ami Pierre Moscovici avec un sens certain de la litote…. Dirigeants socialistes, de François Hollande à la lilloise Martine Aubry, de Laurent Fabius à Manuel Valls qui ignoraient donc tout des frasques et penchants  de leur candidat chouchou ?  Et ce sont à ces irresponsables et menteurs là  auxquels les Français confieraient en 2012 les clés du pouvoir ?

 Après l’abandon des charges pesant contre lui dans l’affaire Nafissatou Diallo, alors même que la justice n’avait  pas conclu formellement  à l’absence de viol, le triomphalisme des socialistes  avait beaucoup choqué.  Lors de son indécente  opération de  blanchiment sur le plateau du JT de TF1 en septembre dernier,  interrogé plus que complaisamment par une amie  d’Anne SinclairClaire Chazal,  l’ex  patron du FMI avait tiré une exégèse particulièrement maligne du rapport du procureur de New York Cyrus Vance rendu le 23 août. Pourtant, celui-ci  n’écartait pas explicitement d’éventuelles violences à l’encontre de Mme Diallo.

Bruno Gollnisch avait fortement, réagi à cette affaire, dénonçant « l’hypocrisie socialiste » «  le concert de louanges autour de l’érotomane  Dominique Strauss-Kahn, alors que les faits établis dans cette affaire révèlent un comportement parfaitement indécent. »

Désormais les médias, et   notamment cet article de L’Express indique les lieux à Paris, du club  L’Aventure à quelques encablures de l’Etoile à l’Hôtel Murano, situé près de la place de la République, dont DSK a fait «  l’épicentre de ses plaisirs parisiens. Ils sont parfois une douzaine à se presser dans ces transports en commun » est-il précisé. « D’ores et déjà, les magistrats s’attaquent au volet financier de l’affaire. Ils ont établi que trois sociétés réglaient les bons plaisirs de DSK » notamment celles  de Fabrice Paszkowski et de à David Roquet ». Et l’auteur de l’article  de s’interroger pertinemment : « Les amis libertins de DSK ont-ils agi par simple amitié ou dans l’espoir d’un retour sur investissement? En cas de victoire en 2012, la sex machine DSK aurait pu se transformer, pour certains, en cash machine »

 Si le silence des  dirigeants du PS  qui savaient, comme de très nombreux militants,   en dit long  – la plupart des socialistes affectent de condamner la prostitution- nous rappelions aussi dernièrement, dans un domaine encore plus grave,  la  loi du silence, les complicités dont bénéficient   les pratiques des monstres pédophiles « chassant  en réseaux »,  comme ce  fut le  cas avec l’affaire dite du Corral, centre d’accueil de jeune autistes et handicapés violés et torturés  par des notables. Coïncidence, le comité de soutien de Roman Polanski comprenait  plusieurs personnalités mises en cause dans celle-ci

 Nous évoquions pareillement le document glaçant réalisé il y a quelques années par Karl Zéro sur la protection réelle ou supposée, accordée par des sphères d’influence, des officines, des coteries (politiques, maçonniques,  médiatiques, judicaires…) en France et en Belgique, à des auteurs de monstruosités pédophiles sur des bébés et de très jeunes enfants. Il est vraiment temps de changer d’air (ère)…

Blog de Bruno Gollnisch - 17/11/11

00:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Fichier de la Honte (1/5)


Le Fichier de la Honte 1/5 par Super_Resistence

18/11/11

00:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

18/11/2011

ASP: impressions de la première maraude de Jean-Richard Sulzer

 
Le Professeur Jean-Richard Sulzer lors de la maraude du 25 octobre 2011

Le Professeur Jean-Richard Sulzer lors de la maraude du 25 octobre 2011

Par le Professeur Jean-Richard Sulzer, membre du Bureau politique du FN

Porte d’Italie, le 25 octobre à 21 heures : je retrouve le pasteur, son épouse, ainsi que Stéphane, un jeune militant dévoué.

Nous voilà partis et mon rôle est de servir la soupe et le café : les thermos seront vite épuisés. Stéphane vous a déjà narré ses impressions sur le site et je partage entièrement ses constats.

Permettez-moi donc de ne vous décrire que les faits frappants. D’abord et surtout, nous n’avons rencontré que des Européens de souche, à l’exception d’un maghrébin éméché. En clair, les minorités visibles protègent les leurs. Il est probable que leurs familles s’entassent dans des logements à la salubrité douteuse mais aucun des leurs n’est obligé de dormir à la belle étoile.

Seul, l’Européen blanc est obligé de coucher dans la froidure. Au vu de cela, il ne faudra pas nous étonner de la montée en flèche des communautarismes. J’ai découvert ce soir-là une vraie question. D’ailleurs, les SDF eux-mêmes vivent en groupes afin sans doute d’éviter les agressions.

Les SDF que nous avons rencontrés sont d’abord des compatriotes françaises et français. Le dialogue avec ces concitoyens, affectueux, sans agressivité et parfois assez cultivés montre les ravages de la désindustrialisation dans notre économie. Leur galère est jalonnée de fermetures d’usine : il est temps de protéger nos frontières. Nombreux sont également les femmes et les hommes venus des pays de l’est.

Ils ne pensaient pas trouver un eldorado français. La raison de leur présence est toute autre : pour un miséreux, la France est un pays de cocagne où le froid nocturne ne tue pas.

Ce qui donne une idée de la détresse sociale qui règne à l’est de l’Europe. Et pourtant Bruxelles a versé des milliards d’euros aux anciens pays communistes. Où est donc passé l’argent du Fonds social européen ? Et pourtant, la France s’est lourdement endettée pour engraisser sans doute des oligarques corrompus. Et quid du principe de libre circulation des personnes dans l’espace Schengen ? L’UMPS a eu tout faux.

Reste enfin l’accueil chaleureux qui nous a été réservé. La centaine de personnes que nous avons secourues ce soir-là étaient heureuses de pouvoir retisser un lien humain : la joie se lisait dans leurs yeux. Mais, en même temps, nous n’avons pas pu rencontrer les dizaines de milliers de leurs compagnons d’infortune; lesquels peuplent les boulevards des Maréchaux ainsi que les départements de petite ceinture. Aucune structure caritative ou publique ne peut plus traiter le cas de ces milliers de malheureux.

Ressaisissons nous les amis ! Car cette effroyable montée des dérives individuelles pourrait bien être le signe avant coureur d’un naufrage collectif.

Source

ASP: Action Sociale Populaire

23:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n° 253

Au sommaire de ce numéro

  • Fraude sociale, droit de vote des étrangers : en France, Nicolas Sarkozy et l’UMP nous referaient-ils le coup de 2007 en durcissant leur discours ? Est-ce que cela peut encore marcher ?
  • Parmi les mesures annoncées : les étrangers naturalisés en France devraient signer une charte des droits et devoirs. Faut-il croire à l’efficacité de cette mesure ?
  • En économie, rien ne va plus. La Grèce et l’Italie ont changé de gouvernement.
  • La France paraît elle aussi de plus en plus menacée économiquement. Les entreprises licencient à tour de bras. Est-il possible de réindustrialiser notre pays ?
  • En France, la natalité est au beau fixe. Les Françaises feraient beaucoup d’enfants selon un nouveau rapport de l’INSEE.
  • Télévision : Marine Le Pen a-t-elle fui le débat avec Jean-François Copé ?
  • Commentaire de Jean-Marie Le Pen sur le documentaire diffusé hier sur France 3 relativement aux coulisses des différentes campagnes présidentielles de la Ve République.
  • Bourgi : l’enquête abandonnée

NPI -18/11/11

23:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Avez-vous fêté le beaujolais nouveau ?

111114rbl211.jpg Beaujolais.jpg

(Cliquez sur la photo)

Le beaujolais nouveau 2011

Il est rond, il est bon,

Il sent la fraise et le bonbon!

 

23:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Marine Le Pen veut rendre aux Français leur pays, leur liberté, leur richesse et leur fierté

18/11/11

21:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

PS: le Crif note que les évincés sont juifs

Les négociations entre le PS et EELV (les Verts) pour le choix des candidats d’union aux prochaines élections législatives ont abouti à l’éviction de Serge Blisko (6e circonscription, 13 et une partie du 14e), de Tony Dreyfus (5e circonscription 10e et une partie du 3e où Martine Billard élue écologiste a rejoint Jean Luc Mélenchon) et de Danièle Hoffman Rispal (6e circonscription, 11e et une partie du 20e). Un autre « évincé » est Daniel Goldberg (sixième circonscription de la Seine Saint Denis, Aubervilliers-Pantin, pour faire la place à Elisabeth Guigou). Cécile Duflot serait candidate dans la circonscription de Danièle Hofmann ; dans celle de Serge Blisko, on parle, à la place de Yves Cochet, député européen, de Yves Contassot, réputé être parmi les plus virulents des antisionistes du parti écologique.
 
L’effet d’affichage des noms des évincés est désastreux. Il est tentant de parler d’antisémitisme, certains l’ont déjà fait et je me garderai de les suivre. Je pense que nous n’en sommes pas là. Les situations internes des uns et des autres sont différentes, comme le sont d’ailleurs leurs liens avec le judaïsme, la communauté juive organisée ou l’Etat d’Israël.
 
Ce que je sais néanmoins, c’est que plusieurs de ces « évincés » sont garants, dans leur histoire assumée personnelle et familiale, d’une mémoire des persécutions et des luttes communes dont nous ne pouvons accepter qu’elle soit rangée au rayon des vieilles lunes à honorer du bout des lèvres.
 
Plusieurs sont, dans cette agglomération parisienne où la représentation politique juive diminue de façon progressive, des ponts avec la tradition socialiste. Cette tradition historique doit être préservée sans céder aux sirènes de la détestation d’Israël dont malheureusement les Verts ont absurdement fait un de leurs étendards. Les choix effectués par le PS seront perçus par la communauté juive comme allant dans le même sens.
 
Richard Prasquier
Président du CRIF

18/11/11

21:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Incendie mortel dans une maison de retraite à La Rochefoucauld (Charente): 3 morts

18/11/11

21:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Christine Boutin: " Si je suis élue, je supprime le droit du sol"

France-Soir.fr. Vous appelez au boycott de Benetton parce que, dites-vous, on ne peut pas rire des religions. Dans ce cas, pourquoi avoir défendu le droit à la caricature de Charlie Hebdo ?

Christine Boutin. Je le répète, Benetton utilise une fois de plus la provocation à des fins commerciales. Dans une société très fragilisée, il faut protéger un certain nombre de repères. Cela vaut pour l'autorité religieuse mais aussi pour l'autorité politique. Lorsqu'une image montre Monsieur Obama et le président chinois en train de s'embrasser sur la bouche, c'est le peuple américain et le peuple chinois qu'on agresse. Concernant Charlie Hebdo, l'impact est sans commune mesure avec une campagne mondiale comme celle engagée par Benetton. D'ailleurs pour l'un, il s'agit d'un dessin, pour l'autre c'est un photomontage. Ça n'a pas du tout la même portée.

F.-S. Certains prétendront que vous faites preuve d'indulgence vis-à-vis des catholiques...

C. B. Je demande le respect de la conscience profonde, qui peut tout aussi bien être une conscience athée. Je ne suis pas une intégriste et tout le monde le sait. J'affirme juste qu'il y a des limites à ne pas dépasser. Dans un société de libéralisme libertaire, il faut avoir le courage de dire non.

F.-S. Vous êtes candidate à la présidentielle depuis juin mais vous rencontrez des difficultés pour rassembler les parrainages nécessaires. Au vu de votre dernière performance élyséenne, ne craignez-vous pas de porter une candidature de témoignage ?

C. B. En 2002, c'était déjà difficile de rassembler les parrainages mais c'est vrai que je pensais partir sur une base plus confortable, d'environ 300 promesses. Et la crise n'aide pas en induisant les citoyens à se porter vers les gros candidats. Je suis une candidate du premier tour et je l'assume. Mais j'irai jusqu'au bout. C'est une candidature de conviction par rapport à un monde qui s'écroule sur les plans sociétal et économique, une candidature pour que les gens qui partagent les valeurs que je porte depuis 30 ans puissent s'exprimer. En revanche, je ne ferai jamais perdre mon camp, celui de la droite républicaine, face aux extrêmes. J'ajoute que ceux qui seraient déçus par Nicolas Sarkozy et voudraient donner leur voix au Front national vont perdre leur voix. Parce que même si Marine Le Pen arrivait au second tour, elle ne serait jamais élue.

Des immigrés avec un contrat de retour ultérieur

F.-S. Le 11 novembre, vous avez déclaré être très inquiète pour l'Europe. Comment voyez-vous l'avenir de l'Union ?

C. B. Je suis profondément européenne. Mais je ne veux pas d'une Europe telle qu'elle se profile aujourd'hui, c'est-à-dire de plus en plus divisée entre blocs de pays riches et de pays pauvres. Si nous ne sommes pas tous ensemble, c'est l'Europe qui tombe, avec ses valeurs fondatrices de pardon et de réconciliation.

F.-S. Les mesures prises récemment par le tandem franco-allemand pour endiguer la crise des dettes souveraines, notamment en Grèce, vous semblent-elles adéquates ?

C. B. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont dû prendre des mesures d'urgence pour éteindre l'incendie. Mais ce sont des mesures de court-terme, aussi durables qu'un sparadrap sur une jambe de bois. Je suis persuadée que nous allons perdre notre triple A. Il faudrait au contraire opter pour des mesures structurelles, comme celle que je propose : la création d'une monnaie complémentaire, l'eurofranc, pour gérer tout ce qui ne relève pas des échanges internationaux.

F.-S. Vous dites défendre une mondialisation plus humaine et vous proposez de réguler les flux migratoires. Pouvez-vous développer vos propositions ?

C. B. Je propose un G25, en lieu et place du G20, parce que les pays pauvres ne supportent pas de ne pas être autour de la table des discussions. Je suis favorable à une gouvernance mondiale qui respecte les peuples et leurs identités. Pour l'immigration, je propose de définir nos besoins, notamment par des conventions bilatérales avec les pays d'émigration. Il s'agirait de faire venir des personnes avec un contrat spécifiant leur retour ultérieur au pays. Par ailleurs, si je suis élue, je supprime le droit du sol. Je trouve absurde cette façon de vider les pays en développement de leur forces vives.

Propos recueillis par Ghislain Fornier de Violet
 
France-Soir - 17/11/11

02:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Le Grand Orient, antichambre de la présidentielle. Marine Le Pen exclue par le Grand Maître

untitled.bmp GO.jpg

November 17th, 2011  

Les fourches caudines de la République sont au Grand Orient de France :

En vue de 2012, les neuf loges du “Grand Orient”, la première organisation de la maçonnerie française, reçoit, en effet, les principaux candidats à la présidentielle.

François Hollande sera reçu mardi prochain. Fin septembre, François Bayrou et, il y a quelques jours, Jean-Luc Mélenchon sont déjà venus répondre aux questions de 400 “Frères” au siège parisien du Grand Orient de France, rue Cadet. Eva Joly et Nicolas Sarkozy doivent aussi être invités.

Marine Le Pen, elle, a été exclue de ces invitations, en vertu de l’hostilité aux thèses de son père qui a toujours prévalu au sein du Grand Orient.

Mais, en coulisse, il y a débat : certains maçons font valoir que Marine Le Pen n’est pas Jean-Marie Le Pen et que la présidente frontiste ayant pris un virage idéologique – sur la Shoah par exemple – il n’y a pas de raison de l’ostraciser.

L’affaire a été tranchée par le Grand Maître du Grand Orient, Guy Arcizet, qui refuse de traiter Marine Le Pen comme n’importe quel candidat. A ses yeux, le FN reste un parti “anti-Républicain” : “je n’accepterai pas sous mon mandat de voir Marine Le Pen traverser le grand hall de la rue Cadet. Ce serait un symbole lourd, une reconnaissance républicaine du FN alors qu’ils sont en train de chercher à blanchir leurs racines anti-républicaines” a-t-il confié à Europe 1″.


source: le salon beige

Altermedia - 17/11/11

00:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

17/11/2011

Italie: les débarquements clandestins ont repris depuis la Libye

13/11/2011 – 08h30
AGRIGENTE (NOVOpress) –
C’était promis, juré : sitôt la guerre en Libye terminée, la crise de l’immigration prendrait fin. De fait, à en croire les médias, « après la chute du raïs de Tripoli et l’effondrement de son régime, les débarquements s’étaient arrêtés ». Les dernières arrivées à Lampedusa depuis la Libye (312 clandestins) remontaient au 16 août dernier. Même si le relais avait été pris presque aussitôt par la Tunisie (650 Tunisiens avaient par exemple débarqué en 48 heures les 10 et 11 septembre), la presse ne parlait plus de débarquements depuis plusieurs semaines. Les gogos commençaient presque à y croire.

La prétendue « trêve » est officiellement terminée. Un canot pneumatique chargé de 44 clandestins – les médias s’obstinent à les appeler encore « réfugiés » – a été secouru par la Marine militaire dans la nuit de vendredi, alors qu’il était à la dérive dans le canal de Sicile. Les immigrés, tous Somaliens, ont été transférés sur le patrouilleur Foscari. Ils ont raconté qu’ils étaient partis quatre jours plus tôt des côtes libyennes. Ils avaient lancé mercredi un SOS par téléphone satellitaire – car tous ces « réfugiés » sont munis de téléphones satellitaires – en se disant en difficulté.

Parmi eux, une femme partie au dernier stade de la grossesse et qui avait trouvé moyen d’accoucher sur le canot pneumatique. Elle a été immédiatement transportée en hélicoptère à l’hôpital d’Agrigente, où l’on a mobilisé pour elle tout le département de gynécologie et d’obstétrique. L’épisode a permis à la télévision régionale de tourner un reportage propre à faire pleurer dans les chaumières. Rassurons-nous, « la maman somalienne » et le bébé se portent bien. « C’est une course de solidarité pour apporter des vêtements et des couches à la petite fille nouveau-née, comme c’est déjà arrivé en d’autres occasions analogues à Lampedusa ».

Les clandestins ont été recueillis alors qu’ils se trouvaient à 55 milles au sud de Lampedusa, en zone de compétence maltaise, ce qui a créé un incident entre Malte et l’Ialie. Le port le plus proche était celui de Lampedusa. Mais Lampedusa, on s’en souvient, a été déclaré « port non sûr » depuis que les Tunisiens l’ont mise à feu et à sang fin septembre. Le Foscari a donc voulu se diriger sur La Valette mais les autorités maltaises ont refusé d’accueillir les clandestins. Comme toujours, c’est l’Italie qui a fini par céder. Le patrouilleur a fait route vers le port d’Augusta en Sicile, où il a débarqué les Somaliens hier matin. Ils seront transférés dans « le village de la solidarité » de Mineo (théâtre de violentes émeutes immigrées cet été, avec occupation de la route nationale, incendies et dégradations diverses).

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a exprimé sa gratitude à la Marine militaire italienne pour avoir secouru le bateau quoiqu’il se trouvât dans les eaux maltaises. Le Haut Commissariat a cependant déploré le retard des secours, « après deux jours de demandes d’aide lancées depuis la Méditerranée par téléphone satellitaire », ce qui a comporté de grands risques pour les clandestins.

untitled.jpg

La Tunisie continue de son côté à envoyer son contingent. Toujours dans la nuit de vendredi, les gardes-côtes ont secouru un bateau chargé de 14 jeunes Tunisiens au large du cap Teulada, au sud de la Sardaigne. Ces Nord-Africains, « transis de froid mais en bonne santé, malgré les longues heures passées en mer » (comme s’apitoie le journal local) ont été emmenés dans le centre de premier accueil de l’île. Ajoutons, pour faire bonne mesure, que, au même moment, un bateau chargé de 37 immigrés afghans, kurdes, pakistanais et turcs, accompagnés par deux passeurs, était bloqué par une vedette de la Guardia di Finanza sur les côtes du Salento.

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

23:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Marine Le Pen invitée du 19h sur BFM TV

17/11/11

21:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L'enquête du Carlton s'intéresse à des mineures prostituées en Belgique

C’est un des aspects les plus sombres et les plus méconnus de l’affaire du Carlton. Il concerne des mineures de nationalité française, prostituées en Belgique, et plus particulièrement l’une d’entre elles, Kelly B., volatilisée en janvier 2009 à l’âge de 15 ans. Au moment de sa disparition, l’adolescente proposait ses services à l’Enigma, à Kuurde (Belgique), l’une des maisons de débauche de Dominique Alderweireld, dit Dodo la Saumure.

 

Actuellement incarcéré à Ypres, ce Français de 62 ans n’a pas encore été entendu dans le cadre de l’enquête pour « proxénétisme aggravé » menée par les juges d’instruction de Lille. Plusieurs éléments du dossier, notamment des écoutes téléphoniques, attestent pourtant de sa très grande proximité avec d’importants acteurs du réseau de prostitution mis au jour par l’enquête lilloise. Dodo apparaît notamment très proche de René Kojfer, 70 ans, ex-responsable des relations publiques de l’hôtel Carlton de Lille, soupçonné d’avoir alimenté les clients de ce prestigieux établissement en prostituées de luxe.
 

Un réseau tentaculaire
 

Un personnage incontournable, ce Dodo. Tournai, Dinant, Oudenaarde, Courtrai, Mons… A partir de 1997, de multiples villes belges abritent des établissements dont il est, directement ou non, le gérant. Qu’ils s’appellent le One on One, l’Enigma, le Pitaine ou le Lobby, qu’ils soient gérés ou non par des hommes de paille de Dodo, tous proposent des prestations tarifées, ce qui, pour les adultes, est toléré en Belgique. Le réseau du proxénète français est tentaculaire. « Sur le seul arrondissement de Tournai, la police fédérale a pu recenser un total de 160 prostituées ayant travaillé pour l’intéressé, provenant d’Angola, de Madagascar, d’Algérie, d’Irak, du Brésil et de France », indiquent les enquêteurs de Lille.

En juillet 2010, le procureur du roi de Courtrai, en Belgique, saisit son homologue de Lille d’une « dénonciation visant la provocation de poursuites pénales ». Le magistrat s’inquiète de la disparition de Kelly B. dont la recherche, en Belgique, n’a rien donné. Le parquet des mineurs de Lille lance aussitôt une enquête. Ses investigations lui permettent d’identifier plusieurs autres adolescentes. Selon les enquêteurs, Soraya, Alison, Sofia, Nabila, Célia, Dabia… toutes âgées de 15 ou 16 ans, se prostituent ou se sont prostituées dans des établissements appartenant à Dominique Alderweireld. Par la voix de ses avocats, Dodo a toujours nié un quelconque lien avec l’affaire du Carlton.

  Le Parisien - 17/11/11

21:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)