Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2011

La valse des préfets: un nouveau M. Sécurité nommé à Marseille

Un nouveau préfet délégué devrait être nommé, après l’échec de ses deux prédécesseurs.

Des règlements de compte sanglants depuis quelques mois ont remis le problème à la Une de l'actualité. Marseille, confrontée à un problème de sécurité récurrent, va accueillir un nouveau préfet délégué à la sécurité, le troisième en deux ans. Une nomination qui illustre les difficultés des forces de l’ordre sur place.

Les chiffres confirment ce sentiment : au premier semestre 2011, les cambriolages ont augmenté de 14% dans les Bouches-du-Rhône par rapport à la même période l'an dernier, les vols à main armée de 18%, et de 40% à Marseille, selon les dernières statistiques confirmées par la préfecture.

Pas un seul policier croisé dans la journée

Félix Piat, La Castellane, La Busserine, La Savine, Clos La Rose… Autant de quartiers dans lesquels les policiers ne passent que très rarement, si ce n’est pour d’importantes et médiatiques opérations anti-drogue, comme ce fut le cas après la mort d'un adolescent . Mais le reste du temps, les policiers ne peuvent intervenir, faute de moyens et malgré les demandes des habitants.

Ce sentiment d’impuissance est partagé par les policiers eux-mêmes, qui regrettent que certains concitoyens ne croise pas un seul agent certaines journées. "Vous prenez n’importe quelle rue au hasard, vous prenez un emploi jeune et vous lui dîtes de comptabiliser les voitures de police qui passent. Vous allez voir, il y a des jours, des citoyens ne voient pas une voiture de police passer", regrette Alphonse Giovannini, représentant du syndicat Unité-police.

Dans certains quartiers, la situation est telle qu’a été exceptionnellement décrétée la présence 24 heures sur 24 d’une compagnie de CRS. C’est le cas Porte d’Aix, où le nombre de vols et agressions a explosé ces derniers mois. Nabil, un commerçant de ce quartier central : "Ce qui arrive, c’est que des clients viennent acheter dans la boutique et en ressortant se font arracher leur collier en or. Ce qui serait bien, ce serait de vraiment faire des rondes régulières et de faire comprendre aux gens qu’ils sont là et reviendront souvent".

Une valse des préfets

A défaut d’envoyer des policiers supplémentaires, le ministère de l’Intérieur dépêche donc un nouveau préfet délégué à la défense et à la sécurité, le troisième en deux ans. Proche de Nicolas Sarkozy et actuellement en poste place Beauvau, Alain Gardère devrait être nommé le 24 août. Il remplacera Gilles Leclair, arrivé en décembre. "Je ne suis ni le sauveur, ni Jésus Christ!", avait-il déclaré à La Provence , avant d’ajouter : "nous n'avons jamais eu la prétention de faire stopper tous les trafics".

A gauche, l'annonce de l'arrivée d'un nouveau préfet de police a été accueillie jeudi avec scepticisme. "On fait sauter un fusible alors que toute l'usine électrique est à refaire!", déplore le maire de secteur socialiste Patrick Mennucci, qui "salue le travail de Gilles Leclair, un homme ouvert et sérieux". Et ce dernier d'ajouter : "chaque fois que Gilles Leclair a eu les moyens d'une politique de sécurité, il les a mis en oeuvre".

 De la droite à la gauche, les élus réclament les policiers manquants, 400 selon eux dans une ville de 860.000 habitants.


Source Europe 1 - 19/08/11

18:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

La jeunesse du monde est à Madrid, n'en déplaise aux aigris

Sur Atlantico, l'avocat Eric Morain défend l'image des jeunes des JMJ :

J6 "Et comme tous les deux ans, il y a les pisse-froids et les pisse-vinaigres, sans doute abrutis par le soleil ou aigris par la pluie, qui ressortent leurs vieux slogans contre cette jeunesse qui ne ressemble pas à celle qu’ils voudraient contrôler, pour laquelle ils voudraient imposer leur bonheur factice, à moins qu’elle ne ressemble en réalité à leur jeunesse perdue ou évanouie. Le prétexte originel – comme on dit du péché du même nom… – en est le coût des JMJ. Cet argent, vomi en général par ceux qui en dénoncent l’utilisation, est devenu l’alpha et l’oméga de la réflexion de ces mêmes pourfendeurs.

Qu’on réalise : quelle autre manifestation dans le monde et dont le coût ne vient pas s’imputer sur une ligne budgétaire de l’État – oui, c’est vrai, il y a la sécurité, qui est le premier droit de chacun, les catholiques n’en sont pas exclus il me semble, pas plus que les syndicats et les partis politiques qui manifestent ou bien les supporters de foot…–, réunit dans un même endroit, de manière récurrente, une telle foule de jeunes ? Aucune.

Quel autre événement mondial peut réunir plusieurs centaines de milliers de jeunes – quand les meetings de nos partis ou association peinent à remplir un Zénith ou une Mutualité – de tous horizons, culture, pays, origines, sans que ce regroupement ne dégénère en slogans hostiles ou haineux, en « incidents en marge de la manifestation », en dégradations ou agressions de casseurs, en conflit contre la police ? Aucun.

Les images des émeutes en Angleterre sont encore dans tous les esprits. Celles des banlieues françaises ou de Los Angeles aussi. Sans doute est-il plus facile pour les petits-fils démodés du père Combes de s’engraisser de belles paroles sur le dos de ces jeunes-là. Du résultat de ces belles paroles nul n’en verra le début du commencement mais peu importe, la bonne conscience de ces idéologues en sera apaisée à peu de frais, sans risque. Ne voient-ils pas qu’ils désespèrent la jeunesse comme on disait autrefois de Billancourt ?

Les jeunes des JMJ ne sont pas différents. Ils sont les jeunes de l’Europe et du monde. Ce ne sont ni des anges ni des démons. Mais ils ont faim et soif d’autre chose, ils s’abreuvent à une source qui ne tarit pas !  Ils ne viennent pas voir une star comme on le leur reprochait quand ils répondaient à l’appel du pape Jean-Paul II, ils ne viennent manifester ni contre quelque chose ni même contre quelqu’un – quelle audace ! –, juste manifester en paix de ce qu’ils sont profondément, intimement, avec ce sourire que l’on voit à travers chaque reportage, car cela ne coûte rien un sourire et produit beaucoup comme aimait à le dire Raoul Follereau au milieu de ses lépreux.

Alors messieurs les censeurs, vous êtes moisis dans le congélateur de vos certitudes, ces jeunes sont frais dans le vent libre de leur espérance, ne tentez pas d’être les gâcheurs de la fête, laissez-les prier, laissez-les chanter leur joie, ou bien rejoignez-les, venez et voyez, et peut-être que vous croirez enfin en la jeunesse !"

Michel Janva

Le Salon Beige - 19/08/11

18:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La destruction de Sodome

zoom3.jpg Corot.jpg

La destruction de Sodome - 1843-1857 - (Cliquez sur le tableau pour le voir en entier)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Corot

Jean-Baptiste Corot (1796-1875)

 

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Discours intégral du Pape à la jeunesse du monde

Le pape Benoît XVI a rencontré la jeunesse du monde jeudi 18 août au soir à Madrid au cours d'une veillée place Cibeles retransmise dans une partie de la ville. Nous publions ici l'intégralité de son discours aux jeunes.

  Chers amis,

Je remercie les jeunes représentants des cinq continents pour les paroles chaleureuses qu’ils m’ont adressées. Je salue affectueusement tous les jeunes qui sont ici réunis, provenant d’Océanie, d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe, ainsi que tous ceux qui n’ont pas pu venir. Je pense souvent à vous et prie pour vous. Dieu m’a accordé la grâce de pouvoir vous voir et vous entendre de plus près et de nous mettre ensemble à l’écoute de sa Parole.

Dans la Lecture qui vient d’être proclamée, nous avons entendu un passage de l’Évangile où il est dit d’accueillir les paroles de Jésus et de les mettre en pratique. Il y a des paroles qui ne servent qu’à entretenir une conversation et qui passent comme le vent. D’autres cultivent l’esprit sous divers aspects. Celles de Jésus, par contre, remplissent le semblable, s’y enracinent et façonnent notre vie tout entière. Sinon elles demeurent vides et deviennent éphémères. Elles ne nous rapprochent pas de Lui. Et, ainsi, le Christ continue d’être au loin, comme une voix parmi les nombreuses autres que nous entendons autour de nous et auxquelles nous sommes déjà accoutumés. De plus, le Maître qui parle n’enseigne pas ce qu’il a appris d’autres personnes, mais ce qu’Il est lui-même, le seul qui connaisse vraiment le chemin de l’homme vers Dieu, car c’est lui qui l’a ouvert pour nous, qui l’a créé pour que nous puissions parvenir à la vie authentique, celle qu’il vaut toujours la peine de vivre en toute circonstance et que la mort même ne peut détruire. L’Évangile continue en expliquant cela à travers l’image suggestive de celui qui construit sur un roc solide, résistant aux assauts des adversités, contrairement à celui qui bâtit sur le sable, parfois même dans un lieu paradisiaque, comme nous dirions aujourd’hui, mais qui se désagrège au premier souffle de vent et devient une ruine.

Chers jeunes, écoutez vraiment les paroles du Seigneur pour qu’elles soient en vous « esprit et vie » (Jn  6, 63), racines qui alimentent votre être, règles de conduite qui nous rendent semblables à la personne du Christ, en étant pauvres de cœur, affamés de justice, miséricordieux, en ayant un cœur pur, en aimant la paix. Faites-le chaque jour avec constance, comme on fait avec le seul Ami qui ne nous déçoit pas et avec qui nous voulons partager le chemin de notre vie. Vous savez bien que lorsque nous ne marchons pas au côté du Christ qui nous guide, nous nous dispersons sur d’autres sentiers, comme celui de nos propres impulsions aveugles et égoïstes, celui des propositions flatteuses mais intéressées, trompeuses et volubiles, qui laissent le vide et la frustration derrière elles.

Profitez de ces journées pour mieux connaître le Christ et soyez certains qu’enracinés en Lui votre enthousiasme et votre joie, vos désirs d’aller plus loin, d’atteindre ce qui est plus élevé, jusqu’à Dieu, auront toujours un avenir assuré, parce que la plénitude de la vie demeure déjà en vous. Faites-la grandir à l’aide de la grâce divine, généreusement et sans médiocrité, visant sérieusement l’objectif de la sainteté. Et, face à nos faiblesses, qui parfois nous écrasent, comptons également sur la miséricorde du Seigneur, qui est toujours prêt à nous tenir de nouveau la main et qui nous offre son pardon à travers le sacrement de la Pénitence.

En construisant sur le roc inébranlable, non seulement votre vie sera solide et stable, mais elle contribuera aussi à projeter la lumière du Christ sur les jeunes de votre âge et sur toute l’humanité, en présentant une alternative valable à tous ceux qui sont tombés dans leur vie, parce que les fondements de leur existence étaient inconsistants ; à tous ceux qui se contentent de suivre les courants de la mode, qui trouvent refuge dans leur intérêt immédiat, oubliant la vraie justice, ou qui s’abritent derrière leurs propres opinions au lieu de rechercher la pure vérité.

Oui, nombreux sont ceux qui, se croyant des dieux, pensent ne pas avoir besoin d’autres racines ni d’autres sources qu’eux-mêmes. Ils voudraient décider eux-mêmes ce qui est vérité ou pas, ce qui est bien ou mal, le juste et l’injuste ; décider ce qui est digne de vivre ou peut être sacrifié sur l’autel d’autres préférences ; marcher à chaque instant au hasard, sans but préétabli, se laissant guider par l’instinct du moment. Ces tentations sont toujours aux aguets. Il est important de ne pas y succomber car, en réalité, elles mènent à quelque chose d’aussi évanescent qu’une existence sans horizons, une liberté sans Dieu. Nous, par contre, nous savons bien que nous avons été créés libres, à l’image de Dieu, précisément parce que nous sommes protagonistes de la recherche de la vérité et du bien, responsables de nos actions et non de simples exécutants aveugles, collaborateurs créatifs dans notre tâche de cultiver et d’embellir l’œuvre de la création. Dieu désire un interlocuteur responsable, qui puisse dialoguer avec lui et l’aimer. À travers le Christ, nous pouvons vraiment le devenir et, enracinés en lui, donner ses ailes à notre liberté. N’est-ce pas là le grand motif de notre joie ? N’est-ce pas là un terrain solide pour construire la civilisation de l’amour et de la vie, capable d’humaniser tous les hommes ?

Chers amis, soyez prudents et sages, bâtissez votre vie sur le fondement solide qu’est le Christ. Cette sagesse et cette prudence guideront vos pas, rien ne vous fera trembler et la paix régnera dans votre cœur. Alors, vous serez heureux, contents, et votre joie se communiquera aux autres. Ils se demanderont quel est le secret de votre vie et ils découvriront que le roc qui soutient tout l’édifice et sur lequel s’appuie toute votre existence est la personne même du Christ, votre ami, frère et Seigneur, le fils de Dieu fait homme, qui donne consistance à tout l’univers. Il est mort pour nous et il est ressuscité pour que nous ayons la vie et, à présent, depuis le trône du Père, il demeure vivant et proche de tous les hommes, veillant continuellement avec amour sur chacun de nous.

Confiant les fruits de ces Journées Mondiales de la Jeunesse à la Vierge Marie, qui a su dire « oui » à la volonté de Dieu et qui nous enseigne, comme personne d’autre, la fidélité à son divin Fils, qu’elle a suivi jusqu’à sa mort sur la croix. Nous méditerons tout cela plus profondément aux diverses stations de la Via Crucis . Prions pour que, comme pour elle, notre « oui » d’aujourd’hui au Christ soit aussi un « oui » inconditionnel à son amitié, à la fin de cette Journée et durant toute notre vie.

Merci beaucoup.

La Croix - 18/08/11

 

 

02:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Leptis Magna


Leptis Magna en Libye, site du patrimoine mondial par Autour_du_Monde

02:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La Libye éternelle


La Libye éternelle par Medium5

18/08/11

02:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Libye: l'OTAN a bombardé la ville antique de Leptis Magna qui appartient au patrimoine mondial

Leptis Magna en Libye - Les avions de l’OTAN ont bombardé, mercredi, la ville antique de Leptis Magna (ouest de Tripoli), a annoncé la télévision libyenne citant un porte-parole militaire.

La même source a ajouté dans son commentaire que "'cette arrogance des croisés n’a pas fait la distinction lors du raid aérien entre les sites civils, les sites historiques et archéologiques placés sous la protection de l'UNESCO".

Le porte-parole militaire a affirmé que ce bombardement prouve au monde entier que l’OTAN outrepasse de manière ostentatoire toutes les normes et conventions internationales et les bafoue, affirmant que ce n’est pas uniquement les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies sur la Libye qui subissent ce sort.


http://www.afriquejet.com/bombardement-leptis-magna-libye...

Pana 18/08/2011

 

 

 

02:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

La vergerette au balcon

Photo016.jpg vergerette.jpg

Vergerette du Canada ou erigeron - (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Photo prise le 18 août 2011 à 8h du matin avec un portable

(Photo Gaëlle Mann)

 

00:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

18/08/2011

La Syrie reconnaît l'Etat palestinien

641686_syria-s-president-bashar-al-assad-answers-journalists-after-a-meeting-at-the-elysee-palace-in-paris.jpg

Bachar al-Assad

IRIB- La Syrie reconnaît un Etat palestinien dans les frontières du 4 juin 1967, en vigueur avant la guerre israélo-arabe de 1967, et ayant Qods-Est (Jérusalem) pour capitale, a annoncé, lundi, le ministère syrien des Affaires étrangères.

IRIB - 18/08/11

 

 

 

23:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les Européens de plus en plus inquiets face à l'immigration

van20islamique1.jpg

(Cliquez sur la photo)

18/08/2011 – 14h30
PARIS (NOVOpress) —
« Les inquiétudes européennes face à l’immigration musulmane se banalisent ». Sur le site du Hudson Institute, le politologue Soeren Kern résume ainsi les résultats d’une série d’enquêtes d’opinion effectuées ces derniers mois. « Ensemble, elles fournissent de fortes preuves empiriques que le scepticisme au sujet de l’immigration musulmane n’est pas limité à une frange politique “de droite”, comme l’affirment souvent les tenants du multiculturalisme. Des électeurs ordinaires à travers tout le champ politique expriment désormais leurs inquiétudes face au rôle de l’Islam en Europe ».

La dernière enquête en date est celle de l’institut Ipsos de Londres, publiée le 4 août dernier. Intitulée « Vues globales sur l’immigration », elle a été menée dans une vingtaine de pays dont neuf pays européens, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Hongrie, l’Italie, la Pologne et la Suède, du 15 juin au 28 juin. Elle est donc antérieure à la fois au drame norvégien et aux dernières émeutes de Londres.

Interrogés par l’Ipsos, plus de 56% des Européens jugent qu’« il y a trop d’immigrés dans leur pays » : 72% des sondés en Belgique, 71% en Grande-Bretagne, 67% en Italie et en Espagne, 53% en Allemagne, 52% en France, 50% en Hongrie, 46% en Suède, et 29% en Pologne.

En réponse à la question « Diriez-vous que l’immigration en général a eu un impact positif ou négatif ? », la majorité dans tous les pays européens, sauf la Suède et la Pologne, répond que l’impact a été négatif: Belgique (72%), Grande-Bretagne (64%), Italie (56%), Espagne (55%), France (54%), Allemagne (54%), Hongrie (52%), Suède (37%), Pologne (32%). Au total, seul 17,5% des Européens disent que l’immigration a été positive.

Peu auparavant, le 21 juillet, le Pew Research Center de Washington a publié un rapport intitulé « Les tensions entre musulmans et occidentaux persistent », où sont synthétisés les résultats de 29 000 entretiens dans 23 pays du monde. Dans tous les pays d’Europe, une majorité absolue considère que les musulmans veulent rester à part dans la société plutôt que d’adopter les usages nationaux : le pourcentage est particulièrement élevé en Allemagne (72%), Espagne (69%), Russie (66%), moins en France (54%) et en Grande-Bretagne (52%). Une série de sondages plus limités dans différents pays vont tout à fait dans le même sens.

Soeren Kern

Soeren Kern

Le Hudson Institute est un think tank néo-conservateur, très pro-israélien, et Soeren Kern est de la même tendance. On n’adoptera donc pas forcément les conclusions que celui-ci tire des données qu’il a très utilement réunies. En premier lieu, Kern identifie sans plus immigration et Islam, comme si tous les problèmes posés par l’immigration se réduisaient à la question de l’Islam. Dans les dernières émeutes anglaises, pourtant, le facteur ethnique a pesé plus lourd que le facteur religieux.

Surtout, Kern va un peu vite en besogne quand il affirme que l’enquête Ipsos « montre une étroite corrélation entre l’opinion que les habitants de souche d’un pays donné ont de l’immigration et le nombre, ainsi que le niveau d’intégration, des immigrés musulmans dans leur pays. L’enquête découvre que les Belges et les Britanniques ont la vision de l’immigration la plus négative ; ces pays ont aussi des populations musulmanes parmi les moins intégrées d’Europe. L’enquête montre aussi que, parmi les Européens, les Polonais ont les vues les plus positives sur l’immigration et les immigrés; la Pologne se trouve avoir la plus petite population musulmane d’Europe, moins de 0,1% de sa population ».

Comment expliquer, alors, le cas de la France ? Car il y a bien, dans toutes ces enquêtes, une singularité française. Il n’y a que 52% de Français à trouver qu’« il y a trop d’immigrés dans leur pays », contre 72% des Belges, 71% des Britanniques, 67% des Italiens et des Espagnols. Et pourtant !

Les Français sont aussi de très loin les plus nombreux à croire que les musulmans sont prêts à adopter les coutumes du pays qui les accueille: 45% contre 28% des Britanniques, 23% des Allemands et des Espagnols. Et c’est encore en France que l’on trouve, sur cette question, l’écart le plus fort selon le niveau d’études : seuls 42% des titulaires d’un diplôme du supérieur disent que les musulmans veulent rester à part du reste de la société, contre 62% de ceux qui n’ont pas de diplôme du supérieur.

Les Français, en revanche, selon un sondage du Pew Research Center de l’année dernière étaient les plus opposés au voile intégral : 82% étaient pour son interdiction contre 71% des Allemands, 62% des Britanniques et 59% des Espagnols.

Ces résultats pourront sans doute conforter les tenants d’un assimilationnisme républicain et laïc : les Français seraient ainsi très opposés au voile, mais pas si opposés que cela à l’immigration, et presque prêts à croire en la volonté d’intégration des musulmans. Si l’on acceptait cette interprétation, il faudrait alors s’interroger, sans polémique, sur le paradoxe qui veut que la France, le pays d’Europe où l’opposition à l’immigration avait eu sa traduction politique la plus précoce et la plus forte, paraisse aujourd’hui beaucoup plus résignée à l’immigration que la Grande-Bretagne.

Une autre explication est que la police des consciences est plus lourde en France que partout ailleurs et que beaucoup de Français de souche, culpabilisés et terrifiés, n’osent même plus dire qu’il y a trop d’immigrés dans leur pays. Si les titulaires d’un diplôme du supérieur (ce qui va du DEUG de sociologie au doctorat de mathématique pure) sont plus politiquement corrects que les autres, ne serait-ce pas qu’ils ont reçu plus longtemps et mieux écouté la propagande du Système ? L’interdiction du voile islamique, en revanche, est une mesure voulue par le président de la République, votée par les Assemblées, entrée dans la loi : il est encore possible d’avouer qu’on lui est favorable. L’exception française tient-elle vraiment aux Français, ou au despotisme qui pèse sur eux ?

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

23:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

JMJ - Le Pape est arrivé à Madrid où l'attendent des milliers de jeunes catholiques

18/08/11

22:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Attentats à Eilat: 7 morts et environ 25 blessés israéliens

arton6859-eb012.jpg

gaza2-9f74d.jpg

(Cliquez sur les photos)

JERUSALEM (Reuters) - Des hommes armés ont mené trois attaques jeudi dans le sud d'Israël, près de la frontière égyptienne, faisant sept morts et environ 25 blessés, selon les autorités israéliennes.

Israël a affirmé que les assaillants venaient de la bande de Gaza via le désert du Sinaï.

En représailles à ces attaques, les plus meurtrières en territoire israélien depuis trois ans, Tsahal a mené un raid aérien en fin d'après-midi à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tuant le responsable militaire des Comités de résistance populaire (CRP), Kamal al Nairab, et quatre de ses camarades, a annoncé le groupe palestinien.

"C'est un incident grave qui a porté atteinte à des Israéliens et à la souveraineté d'Israël, qui ripostera en conséquence", avait auparavant assuré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué. Il doit prononcer une allocution télévisée à 19h30 (16h30 GMT).

De source proche des services de sécurité égyptiens, on dit douter que les agresseurs soient venus d'Egypte, où "aucun mouvement suspect" n'a été signalé par les patrouilles qui surveillent la frontière.

LE HAMAS DÉMENT TOUTE IMPLICATION

Selon l'armée israélienne, "des terroristes ont ouvert le feu sur un car militaire qui se rendait à Eilat puis ont tiré une roquette antichar sur un autre véhicule", sur la route numéro 12, à quelques mètres de la frontière égyptienne. Au même moment, un engin explosif visait une patrouille de Tsahal.

"J'ai vu deux hommes en treillis ouvrir le feu sur moi", a raconté le chauffeur du car, Benny Bilbaski, à la radio israélienne. "J'ai vu qu'il y avait des blessés dans le car mais j'ai continué à rouler, en regardant droit devant moi. Au bout d'un kilomètre on était hors de portée et on a pu s'occuper des blessés."

Le Maguen David Adom, les services d'urgence israéliens, a annoncé que sept personnes avaient été tuées et l'armée a fait état d'environ 25 blessés.

Des soldats des forces spéciales israéliennes ont été dépêchés sur les lieux pour neutraliser les assaillants, alors que la police et l'armée bouclaient les routes autour d'Eïlat, une station balnéaire sur la mer Rouge.

Tsahal a ajouté avoir abattu au moins deux des agresseurs mais la presse israélienne parle, elle, de sept morts parmi les activistes.

Le ministre de la Défense Ehud Barak a mis en cause la capacité des autorités égyptiennes à assurer la surveillance dans le Sinaï.

Mark Regev, porte-parole de Benjamin Netanyahu, a affirmé avoir "des informations précises et détaillées montrant que les terroristes venaient de la bande de Gaza".

Le Hamas, qui contrôle Gaza depuis juin 2007, a démenti toute responsabilité dans ces attaques mais a promis de riposter si Israël se livrait à des représailles.

L'Egypte, qui a signé un traité de paix avec Israël en 1979, a récemment intensifié ses opérations de sécurité dans le Sinaï.

Jeffrey Heller et Yousri Mohamed, Hélène Duvigneau, Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français

Source Yahoo actualités - 18/08/11

20:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Obama, Cameron, Sarkozy et Merkel: tous contre Bachar al-Assad!

« Le moment est venu pour Assad de démissionner. » Les mots, sans ambages, sont de Barack Obama. Pour la première fois, jeudi, le président américain a officiellement demandé au président syrien de quitter le pouvoir. « Nous avons à maintes reprises expliqué que le président Assad devait mener une transition démocratique ou démissionner, a écrit le démocrate dans un communiqué. Il n'a pas mené (cette transition). Dans l'intérêt du peuple syrien, le temps est venu pour le président Assad de se retirer. »

Barack Obama n'est pas le seul à réclamer ouvertement le départ de Bachar al-Assad. Nicolas Sarkozy, David Cameron et Angela Merkel ont rédigé jeudi une déclaration commune où, eux aussi, réclament le départ de Bachar al-Assad. Dans l'esprit des dirigeants européens, le président syrien « qui a recours à la force militaire brutale contre son propre peuple et qui porte la responsabilité de la situation, a perdu toute légitimité et ne peut plus prétendre diriger le pays ». 

Mesures contre Damas

En marge de ces déclarations, Barack Obama a annoncé la prise de nouvelles mesure contre Damas. Parmi elles, le gel des avoirs syriens aux États-Unis ainsi que l'interdiction de pétrole syrien sur le sol américain.

Ces déclarations surviennent alors que Bachar al-Assad a annoncé mercredi au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon que les attaques contre les manifestants syriens avaient cessé. Des « paroles » contredites par les faits. Jeudi, deux manifestants ont été abattus par les forces loyales au président syrien. Des quartiers de Hama et de Damas ont également été bombardés.

Source Actu France-Soir - 18/08/11

20:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Affaire Laëtitia: le père biologique sera partie civile contre le "père d'accueil"

Franck Perrais passe à l'attaque. Le père biologique de Jessica Perrais, soeur jumelle de la jeune Laëtitia assassinée en janvier, va se porter partie civile après la mise en examen pour viol du père de la famille d'accueil de ses filles, Gilles Patron.

Plus précisément, c'est son avocat Me Olivier Metzner qui va se constituer partie civile «au nom de Franck Perrais afin d'avoir accès au dossier et de défendre au mieux ses intérêts». «On dit à chaque fois le père d'accueil, en parlant de M. Patron, mais M. Patron était rémunéré par le conseil général pour protéger les enfants et il a fait tout le contraire», a ajouté M. Metzner.

Le Conseil général dans le collimateur

«Je vais m'en prendre au conseil général: après l'affaire Laëtitia, il n'a pas fait d'enquête sur l'agrément de la famille Patron, ce qui aurait été la moindre des choses», estime-t-il. «On a le sentiment du côté des Perrais que on a tout fait pour écarter Jessica de ses parents, et on a le sentiment que ça recommence. Hier M. Perrais a eu Jessica au téléphone et depuis, on lui dit qu'elle est partie en vacances...», a-t-il expliqué.

Revenant sur la réception, deux fois, de la famille Patron par le 31 janvier et le 17 février après le meurtre de Laëtitia, alors que Franck Perrais n'était reçu que par un conseiller de l'Elysée, l'avocat a déclaré: «Quand le président de la République dit: j'ai reçu la famille, alors qu'il a reçu un violeur et pas la famille, on peut s'interroger...».

«On sait que Jessica était orientée»

Franck Perrais n'a jamais été déchu de l'autorité parentale, a-t-il souligné. Après le meurtre de Laetitia, «on a essayé de dire le plus de mal possible sur Franck Perrais, pour que Jessica refuse de voir son père, maintenant on sait qu'elle était orientée», a-t-il estimé. «On comprend un peu mieux pourquoi M. Patron voulait éviter les contacts».

Le Parisien -18/08/11

19:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

17/08/2011

Royal rompt le jeûne dans une cité marseillaise


Ségolène Royal coupe le jeûne dans une cité... par marsactu

Peu avant 21 heures à La Busserine, une cité des quartiers Nord, celle qui défendait la gauche face à Nicolas Sarkozy au second tour en 2007 rompait le jeûne du ramadan avec l'association musulmane "Schebba" et quelques familles.

17/08/11

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Ségolène Royal, candidate à la présidence de la République communautaire de France

 

Stéphane Ravier

Communiqué de Stéphane Ravier, membre du Bureau politique du FN, conseiller régional de PACA

Candidate à la primaire du parti socialiste pour en être la représentante à l’élection présidentielle, Ségolène Royal s’est d’ores et déjà discréditée auprès des fils et filles de la République et enfants de la Bonne Mère, après s’être rendue dans les quartiers nord de Marseille dans le but exclusif de rompre le jeûne du Ramadan avec les associations musulmanes.

Emboîtant le pas à Michel Vauzelle qui déclarait « être fier d’être le président d’une grande région musulmane » et de Patrick Mennucci qui estimait il y a peu que « Marseille est une ville arabe », Ségolène Royal sort du cadre politique et donc laïc qui est le sien pour se joindre à la pratique partielle mais publique de l’un des cinq piliers de l’Islam.

Ségolène Royal foule ainsi aux pieds le principe constitutionnel de laïcité en adoptant une attitude communautariste à la fois irresponsable et dangereuse !

Cela démontre que le PS a choisi son camp : celui du communautarisme en général et d’une communauté en particulier à qui il doit à Marseille ses maires de secteur, ses conseillers généraux et ses députés !

Stéphane Ravier, conseiller régional et membre du Bureau politique du Front National appelle ses compatriotes de Marseille à se détourner une bonne fois pour toutes de ces apprentis sorciers du socialo-communautarisme qui ont choisi de se tourner vers une autre « clientèle » électorale.

Face à cette nouvelle trahison de la gauche, il est urgent désormais de soutenir Marine Le Pen, seule garante d’une République sociale, populaire, laïque et nationale !

23:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ségolène Royal rompt le jeûne du ramadan à Marseille

 
 
17/08/11

22:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

A Marseille, dix rats par habitant!

17/08/11

19:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Nouveau raid israélien sur Gaza: un mort et sept blessés

israel-aircraft-raid-gaza-500x250.jpg

(Cliquez sur la photo)

16/08/11 – 13h15
PARIS (NOVOpress)
- Un Palestinien est mort et sept ont été blessés, après un raid aérien israélien contre la bande de Gaza, dans la nuit de lundi à mardi.

L’aviation israélienne aurait lancé cinq raids aériens contre la bande de Gaza.

Une information confirmée par un porte-parole militaire israélien qui a affirmé aux journalistes que “l’aviation a attaqué la nuit dernière quatre objectifs dans la bande de Gaza en riposte au tir d’une roquette de type Grad contre le secteur de Beersheva dans le désert israélien du Néguev”.

Une roquette avait en effet été tirée par des Palestiniens depuis la bande de Gaza et s’était abattue lundi soir près de Beersheva, sans faire de blessé.

Selon la radio publique israélienne, une autre roquette a visé Beersheva, mais son point de chute n’a pas été découvert.

Depuis juillet, les tirs de roquettes vers le sud d’Israël suivis de raids de représailles de l’aviation israélienne dans la bande de Gaza se sont multipliés.

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

19:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le père d'accueil de Laëtitia Perrais accusé de viol et incarcéré

Gilles-Patron-laetitia-pornic-maxppp-930620_scalewidth_630.jpg

 (Cliquer sur la photo)

La victime serait la sœur jumelle de Laëtitia, tuée en janvier. L'homme a été mis en examen.

Gilles Patron a été mis en examen mercredi à la mi-journée et incarcéré. Le père d’accueil de Laëtitia Perrais, la jeune femme tuée en janvier à Pornic, en Loire-Atlantique, est soupçonné d'agression sexuelle et viol sur la soeur jumelle de Laëtitia, Jessica, et sur une amie de la jeune femme.

Selon les informations d’Europe 1, d’autres victimes pourraient s’ajouter à la liste.

Le père d'accueil de Laëtitia, qui avait la garde de la jeune femme et de sa sœur depuis 2005, est poursuivi pour agression sexuelle par personne ayant autorité et viol. L’accusé a reconnu une partie des faits, mais a affirmé que les relations sexuelles avec Jessica étaient consenties. "M. Patron a reconnu des relations intimes avec Jessica, consenties, à partir du moment où elle a eu 18 ans", a indiqué Me Rouiller, son avocat. "Jessica, pour sa part, dénonce des faits ayant eu lieu entre ses 16 ans et ses 19 ans", a-t-il ajouté.

Il avait été reçu à l’Elysée

A plusieurs reprises, Gilles Patron avait appelé de ses vœux à la création de "fichiers des délinquants sexuels" et la mise en place en place de "surveillances réelles, efficaces" pour ces délinquants. En compagnie de son épouse, il avait aussi été reçu à l’Elysée le 31 janvier par Nicolas Sarkozy dans le cadre de la disparition de Laëtitia.

Début février, il était venu demander à des magistrats, rassemblés devant le Palais de justice à Nantes avant une manifestation, de continuer à oeuvrer de telle sorte à éviter les cas de récidive criminelle. "Je suis venu dire aux magistrats qu'il faut continuer à se battre pour qu'il n'y ait plus de cas Laëtitia", avait-il déclaré. Il faut que "tout le monde soit ensemble pour se battre contre les criminels. Nos enfants doivent vivre et le mot 'récidive' doit être banni à tout jamais", avait poursuivi le père adoptif de Laëtitia.

La disparition de Laëtitia le 18 janvier, l'arrestation d'un suspect au passé judiciaire très chargé, Tony Meilhon, puis la découverte du corps dépecé de la victime avaient suscité une énorme émotion en France. Les autopsies et analyses ont montré que la jeune femme avait subi un supplice avant d'être étranglée mais ont exclu d'éventuelles violences sexuelles.
 
Europe 1 avec Jean-Baptiste Vanzini - 17/08/11

19:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)