Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2011

Les 4 vérités - Marine Le Pen invitée de Roland Sicard

23:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Mladic serait "physiquement apte" poour son transfert à La Haye

Ratko-Mladic_scalewidth_630.jpg jeudi.jpg

Ratco Mladic, 69 ans, lors de son arrestation à Belgrade jeudi 26 mai

(Cliquez sur la photo)

Selon la justice serbe, Ratko Mladic est "physiquement apte" à répondre de génocide devant le TPIY.

Son audition devant la cour du Tribunal spécial pour les crimes de guerre serbe avait été interrompue jeudi soir à cause de son état de santé. Mais vendredi, la juge Maja Kovacevic a rassuré les familles des victimes du "boucher des Balkans" : Ratko Mladic, arrêté jeudi, peut être transféré vers le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, à La Haye.

Un rapport médical "précise qu'il est physiquement apte à suivre les audiences en dépit du fait qu'il souffre de plusieurs maladies chroniques", a indiqué la juge serbe. Le criminel de guerre, âgé de 69 ans, "a refusé de recevoir l'acte d'accusation du TPIY", a ajouté la magistrate.

La défense veut déposer une plainte

 Son avocat, qui "personnellement" doute de l’aptitude de son client à suivre les audiences, compte déposer une plainte lundi matin. Si cet appel est effectivement interjeté, un panel de trois juges disposera de trois jours pour l'examiner.

Le TPIY a inculpé Ratko Mladic pour génocide pour son rôle lors du massacre de Srebrenica, le plus important en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. 8.000 hommes, tous musulmans, y ont été massacrés par les soldats serbes de Bosnie, le 11 juillet 1995.

Il devra aussi répondre de son inculpation pour le siège de Sarajevo, qualifié d'"enfer médiéval" par le TPIY.

Source Europe 1 - 27/05/11

Bush ne l'accompagne pas?

21:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

FMI: "Lagarde, c'est fait" avec le soutien de Clinton

27_05_Lagarde_930_620_scalewidth_630.jpg-

(Cliquez sur la photo)

Le soutien américain à la candidature française fait pencher favorablement la balance.

Les Européens considèrent la nomination de Christine Lagarde à la tête du FMI comme acquise, après l'appui de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, formulée lors du G8 à Deauville.

Les Etats-Unis rejoignent l’UE

"A titre officieux et personnel, je suis très partisane de donner aux femmes qualifiées - ce qu'elle est bien sûr - l'opportunité de diriger des organisations internationales", a expliqué Hillary Clinton, tout en rappelant que les Etats-Unis n'afficheraient leur préférence officielle qu'après la clôture des candidatures au FMI le 10 juin.

"Lagarde, c'est fait", a ainsi affirmé un responsable européen en marge du sommet. Une déclaration qui peut paraître un peu présomptueuse mais qui, d’un point de vue mathématique, est bien justifié.

La majorité des voix acquises

La désignation du directeur du FMI est en effet une affaire de pourcentage. C’est le Conseil d'administration de l’organisation internationale qui élit le directeur. Cette instance est composée de 24 membres depuis 1992, mais leurs suffrages ne se valent pas.

Les administrateurs disposent de droits de vote proportionnels à leur part dans le capital du FMI. Les Etats-Unis, premier bailleur de fond, disposent ainsi de 16,80 % des suffrages, tandis que les Européens disposent de 35,6% des droits de vote (dont 5,8% pour l’Allemagne et 4,3% chacun pour la France et le Royaume-Unis). Etats-Unis et Europe confondus cumulent donc 52,4%, auquel devraient s’ajouter les 6,25% du Japon.

Vers des mesures de compensation ?

Les soutiens de la candidate française disposent donc d’une large majorité, ce qui mettrait fin au suspense mais risque d’insupporter les puissances émergentes, désireuses de mettre fin à la tradition d’un directeur du FMI européen.

"Il faudra trouver quelques compensations pour les Brics", en a conclu le même responsable européen, en évoquant le groupe des cinq principales puissances émergentes (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).
Une compensation que demande également la Russie, qui se positionne traditionnellement à mi-chemin entre le bloc occidental et les puissances émergentes. "Le président russe estime que les Brics doivent être mieux représentés dans la direction du FMI", a ainsi déclaré jeudi soir à Deauville la porte-parole de Dmitri Medvedev, Natalia Timakova. Le Premier ministre, Vladimir Poutine, a, lui, jugé "tout à fait acceptable" et "très sérieuse" la candidature de Lagarde pour le FMI.

Source Europe 1 - 27/05/11

21:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n°231


Le Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n°231 par polecom

Au sommaire cette semaine :

  • L’affaire Georges Tron. Réaction et analyses.
  • Les dernières révélations de l’affaire DSK.
  • La candidature de Christine Lagarde à la présidence du FMI.
  • Le sommet du G8 à Deauville.
  • Analyse de la guerre menée par la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis en Libye.
  • Vers la suppression des avertisseurs de radars ?
  • L’arrestation de Ratko Mladic

27/05/11

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L'arrestation de Mladic, quelle surprise...

drapeau-Serbie.jpg

Depuis la grand messe du G8 à Deauville, qui comme à chaque fois   accouche d’une souris, tant il est vrai que les réelles décisions ne sont pas prises dans ce cadre,    Nicolas Sarkozy a salué l’arrestation du « dernier « criminel de guerre » serbe encore recherché.

 A savoir  Ratko Mladic, 69 ans,  ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, inculpé de « génocide » par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) pour avoir passé par les armes  7000 hommes, bosniaques musulmans, à  Srebrenica en 1995.

Sans rien retrancher à l’horreur de cette guerre, rappelons que le terme technique de "génocide"  ne saurait s’appliquer ici puisque les militaires serbes sous les ordres de Mladic ont  épargné à Srebenica les enfants, les femmes et les vieillards.

 Ajoutons encore que les « criminels » de guerre croates et musulmans de Bosnie, n’ont, eux, jamais été inquiétés.

 

Comme ne le sont  pas non  plus les islamo-mafieux de l’UCK pour le massacre des populations orthodoxes au Kossovo , femmes et  enfants compris, sur fond notamment  de trafic d’organes de serbes emprisonnés,  qui se poursuit actuellement et devant lequel la communauté internationale ferme « curieusement »  les yeux. Mais cette  politique de terreur et d’épuration ethnique est forcément moins condamnable puisqu’elle ne vise que les diables serbes…

Les Etats-Unis se sont dit également «ravis» de cette arrestation, tandis que la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, demandait  que Ratko Mladic soit «transféré sans délai» devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Le procureur du TPIY, Serge Brammertz, a dit «reconnaître le travail accompli par les autorités serbes, en particulier le conseil de sécurité nationale et le groupe Action, pour appréhender Ratko Mladic.» Nicolas Sarkozy a donc  accueilli cette «décision courageuse du président serbe» comme une «très bonne nouvelle» et «une étape de plus vers l’intégration de la Serbie dans l’Union européenne».

Il n’aura échappé à personne que si les coïncidences  existent, invoquer le hasard comme explication de cette arrestation, alors même que la Serbie est en train de négocier son entrée  dans l’UE,  ne convainc pas grand monde, l’emprisonnement  de Ratko Mladic était en effet une condition à cette intégration.  Beaucoup de spécialistes affirment que l’endroit ou se cachait  Mladic ces dernières années était parfaitement connu de services de renseignements  serbes.

«Près de 16 ans après son inculpation pour génocide ainsi que d’autres crimes de guerre, son arrestation donne l’occasion que justice soit faite», s’est aussi  réjoui félicité le secrétaire général de l’Otan dans un communiqué. Alliance atlantique dont de nombreux serbes goûtent assez peu la volonté  de se réunir à Belgrade les 13, 14 et 15 juin, avec l’accord   de l’actuel gouvernement serbe.

Dans un communiqué paru il y a quelques jours,  le Mouvement Ženes , « Femmes consciences de la Serbie »,  a demandé aux pouvoirs publics de revenir sur cette décision faute de quoi  il lancera  « un appel aux citoyens pour qu’ils se mobilisent et manifestent leur opposition à ce qui représente pour le peuple serbe une honte et une provocation ». Il s’agit de ne pas oublier que les attaques « sauvages »  de l’Otan contre la Serbie, « (ont tué) des milliers de ses citoyens et (blessé)  des dizaines de milliers d’autres.

Douze ans après 78 jours de bombardement, des Serbes meurent encore, empoisonnés par l’utilisation de munitions à l’uranium appauvri et par l’emploi d’armes biologiques et bactériologiques. »

Il est rappelé que sur la forme, les dates choisies (pour cette réunion de  l’Otan)  correspondent (à deux jours près) à la fin des bombardements de l’Otan contre la Serbie le 11 juin 1999. Ils marquent la période des  accords de Kumanovo , cette duperie qui permit à l’Otan de pénétrer sans dommage au Kossovo et d’imposer dans la foulée la résolution 1244 de l’Onu, violée par les pays de l’Otan ayant reconnu ultérieurement une  indépendance du Kossovo qui ne figurait pas dans la résolution. «

Sur le fond, estime le Mouvement Zénes,  « l’Otan est une organisation qui n’a jamais eu pour objectif de protéger les peuples d’Europe mais a toujours servi les intérêts politico-militaires des Etats-Unis et du monde anglo-saxon. »

«Hier l’Otan justifiait son existence hier par le  danger soviétique et l’existence d’un « Pacte de Varsovie (…) Depuis, en partant à la conquête de l’Est européen et de l’Eurasie, l’Otan a montré son vrai visage qui n’est pas celui d’une alliance défensive des démocraties occidentales mais celui d’ un instrument de conquête des Etats-Unis et de la sphère atlantiste. »

Blog de Bruno Gollnisch - 27/05/11

20:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen - Tron démission

27/05/11

19:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Commémoration du 27 mai 1944 à Marseille

27/05/11

18:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marseille bombardée le 27 mai 1944 par les Américains

Bomb270544.jpgle 2 7 Mai 1 9 4 4

Rappel d'un événement douloureux de Marseille 

Plus de huit cents bombes sont larguées de très haute altitude par cent vingt forteresses volantes, faisant 1976 morts, près de 3000 blessés et plus de 20 000 sinistrés.

205603230.jpgC'est ce que relate Serge Brouqui dans son livre Marseille bombardée le 27 mai 1944
Le 27 mai 1944, onze jours avant le Débarquement en Normandie, 134 bombardiers lourds de la 15e Air Force Américaine, attaquent les installations ferroviaires de Marseille entraînant d’importantes destructions dans la ville et de lourdes pertes parmi la population civile.
Dans cet ouvrage de référence, le seul à ce jour entièrement consacré à ce tragique événement, l’auteur s’attache à replacer cette opération militaire dans le contexte de l’époque.
Marseille était-elle un objectif stratégique ? Les Américains ont-ils voulu empêcher la population Marseillaise de se soulever contre l’occupant et le régime de Vichy ?
Fruit de patientes recherches, MARSEILLE BOMBARDEE  apporte des réponses aux questions que de nombreux Marseillaises et Marseillais se posent depuis plus de cinquante ans.
Traitant sans complaisance un sujet encore sensible, Serge Brouqui, témoigne dans ce livre de son intérêt pour l’une des pages les plus sombres de l’Histoire de Marseille.

[Cet article a été vérifié par Georges L. DELANNOY, Médiateur Patrimonial http://13001immo.com]

Un autre témoignage avec photos: http://provence-et-ailleurs.over-blog.com/article-le-bomb...

27/05.11

 

18:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Marine Le Pen s'exprime sur la Libye


Libye : Analyse de Marine Le Pen par polecom

27/05/11

17:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

EDMOND ROSTAND (1868-1918)

Hymne au soleil

Je t'adore, Soleil ! ô toi dont la lumière,
Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,
Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,
Se divise et demeure entière
Ainsi que l'amour maternel !

Je te chante, et tu peux m'accepter pour ton prêtre,
Toi qui viens dans la cuve où trempe un savon bleu
Et qui choisis, souvent, quand tu veux disparaître,
L'humble vitre d'une fenêtre
Pour lancer ton dernier adieu !

Tu fais tourner les tournesols du presbytère,
Luire le frère d'or que j'ai sur le clocher,
Et quand, par les tilleuls, tu viens avec mystère,
Tu fais bouger des ronds par terre
Si beaux qu'on n'ose plus marcher !

Gloire à toi sur les prés! Gloire à toi dans les vignes !
Sois béni parmi l'herbe et contre les portails !
Dans les yeux des lézards et sur l'aile des cygnes !
Ô toi qui fais les grandes lignes
Et qui fais les petits détails!

C'est toi qui, découpant la soeur jumelle et sombre
Qui se couche et s'allonge au pied de ce qui luit,
De tout ce qui nous charme as su doubler le nombre,
A chaque objet donnant une ombre
Souvent plus charmante que lui !

Je t'adore, Soleil ! Tu mets dans l'air des roses,
Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson !
Tu prends un arbre obscur et tu l'apothéoses !
Ô Soleil ! toi sans qui les choses
Ne seraient que ce qu'elles sont !

(Chantecler)

02:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Arrestation de Mladic: la Serbie fait un grand pas vers son entrée dans l'UE

président Tadic.jpg

Le président Tadic - (Cliquez sur la photo)

L'arrestation de Mladic prouve que la Serbie est prête à coopérer pleinement avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie. L'Union européenne faisait de cette coopération une condition sine qua non à son adhésion.

La Serbie vient de faire un pas important dans son processus d'adhésion à l'Union européenne. L'arrestation du général serbe Mladic et son extradition vers La Haye, où siège le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, devrait en effet permettre de lever un verrou important à la candidature du pays. Les Pays-Bas, notamment, dont les Casques bleus n'avaient pas réussi à empêcher le massacre de Srebenica, faisaient de l'arrestation de son responsable une condition indispensable à l'examen de la candidature serbe. Le président de la Commission européenne, comme Paris et Rome, ont d'ailleurs immédiatement tenu à souligner qu'une «étape importante» venait d'être franchie.

Depuis 2008 et la constitution d'un gouvernement d'alliance pro-européen, la Serbie a multiplié les démarches pour entrer dans l'UE. En décembre 2009, Belgrade dépose formellement sa candidature. Les 27 restent prudents et ne donnent pas suite. Ils relancent toutefois en juin 2010 le processus de ratification de l'Accord de Stabilisation et d'Association avec la Serbie visant à établir progressivement une zone de libre-échange et un rapprochement des législations. Le 19 janvier 2011, l'accord est ratifié: la Serbie entre ainsi dans l'antichambre informelle de l'UE.

D'autre part, la Serbie accepte en septembre 2010 d'engager le dialogue avec le Kosovo voisin dont il ne reconnait pas l'indépendance et qu'il considère encore comme l'une de ses provinces. Pour récompenser cette preuve de bonne volonté, les ministres des Affaires étrangères des 27 font un geste symbolique: ils confient à la Commission européenne le soin d'étudier la candidature serbe. Cette dernière doit rendre un avis au cours du deuxième semestre 2011. «C'est une étape purement technique, nous ne sommes pas encore à décider d'accorder à la Serbie le statut de candidat à l'UE», précisait toutefois à ce moment un diplomate européen.

L'adhésion de la Serbie ne sera pas automatique

Les réticences néerlandaises pèsent alors très lourd. Afin d'obtenir le feu vert des Pays-Bas pour cet examen symbolique, l'UE transmet aux autorités serbes un texte en forme de mise en garde. «Les prochaines étapes sur la voie de la Serbie vers l'adhésion seront franchies lorsque l'UE décidera de manière unanime qu'il y a pleine coopération» de ce pays avec le tribunal de La Haye. «La preuve la plus convaincante» serait l'arrestation des fugitifs Mladic et Hadzic, respectivement commandant de l'armée serbe durant la guerre en Bosnie et ancien dirigeant des Serbes en Croatie, poursuit le texte.

S'il a reconnu l'importance de l'arrestation de Mladic, le premier ministre néerlandais Mark Rutte a toutefois tenu à rappeler jeudi que l'intégration de la Serbie ne serait pas pour autant automatique. «Ca ne marche pas comme ça », a déclaré M. Rutte à la radio publique néerlandaise : «il faut regarder l'ensemble des faits pour chacune des adhésions». Dans une interview donnée au Figaro début avril, le président serbe Boris Tadic reconnaissait d'ailleurs devoir engager des réformes «douloureuses» des systèmes politiques et judiciaires et «régler les problèmes économiques» du pays pour envisager entrer dans l'UE. Il se félicitait toutefois déjà d'avoir ramené la dette à 55% du PIB du pays, soit cinq points en dessous des critères requis par Maastricht.

Source Le Figaro - 26/05/11

02:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Affaire Tron - Déclaration de Marine Le Pen

26/05/11

02:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Fenêtre ouverte = danger

 

enfant-fenetre.jpg

(Cliquez sur l'image)

http://www.isere.pref.gouv.fr/sections/documents/dossiers...

 

26/05/11                                                

 

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le général Ratko Mladic arrêté après 15 ans de traque

ratko-mladic_scalewidth_630.jpg

(Cliquez sur la photo)

Le "boucher de Bosnie", arrêté jeudi, était recherché depuis le massacre de Srebrenica.

Ratko Mladic a été arrêté jeudi, vers 6 heures du matin, à Lazarevo, un petit village à une centaine de kilomètres de Belgrade, la capitale serbe. Une arrestation qui met fin à une longue traque de la communauté internationale. Ratko Mladic, dernier grand criminel de guerre présumé recherché par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, a été inculpé par l’ONU le 24 juillet 1995 pour génocide.

Le massacre de Srebrenica. Le 11 juillet 1995, la Bosnie est en guerre depuis 3 ans : les Serbes refusent de n’être qu’une minorité dans le nouvel Etat indépendant. Les soldats serbes, sous les ordres de Ratko Mladic, pénètrent en quelques heures dans la ville hautement stratégique de Srebrenica. Huit mille habitants, tous des hommes, tous des musulmans, sont alors exécutés. C’est le pire massacre commis en Europe depuis la Seconde guerre mondiale.

Réfugié dans un souterrain ou devenu apiculteur

L'ère Milosevic. A la fin de la guerre en 1996, Ratko Mladic, chantre du nationalisme serbe, est protégé en Serbie par le régime de Slobodan Milosevic. Malgré sa condamnation par la communauté internationale, le "boucher de Bosnie" parade dans les restaurants branchés de Belgrade.

Lorsque Slobodan Milosevic est renversé par la rue, en 2000, la procureure en chef du TPIY, Carla del Ponte, lance une campagne pour arrêter Mladic, ainsi que Karadzic. L’Otan lance également une campagne de recherches pour l’arrêter. Officiellement, Ratko Mladic perd alors la protection des autorités serbes. Il entre en clandestinité : on le dit tour à tour réfugié dans un souterrain sur une base militaire, ou même devenu apiculteur.

"10.000 hommes" le recherchaient en Serbie

La rupture Tadic. Mais, selon l’ambassadeur de Serbie en Belgique Radomir Diklic, interviewé par Europe 1, le criminel de guerre bénéficiait d'une "protection silencieuse de certains politiciens". D’après le diplomate, ce n'est que depuis l'arrivée au pouvoir du président serbe actuel, Boris Tadic, qu'un "effort énorme" a été fait pour rechercher Ratko Mladic.

Avant, les responsables le recherchaient "sans vouloir vraiment le trouver", a-t-il poursuivi. "Boris Tadic a purgé les services de renseignement, et les services secrets" à son arrivée à la tête de l'Etat, a-t-il ajouté. Quelque "10.000 hommes" étaient à ses trousses en Serbie, et le dénoncer rapportait "10 millions d’euros". Ratko Mladic aurait donc été "dénoncé", selon l’ambassadeur qui cite les médias serbes.

26/05/11

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

26/05/2011

EN DIRECT - Les avocats de DSK disent avoir des "informations" discréditant la plaignante

http://www.leparisien.fr/dsk-la-chute/en-direct-les-avoca...

(+ vidéos)

26/05/11

 

23:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Affaire Tron - Déclaration d'une plaignante

20:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Affaire Tron: Marine Le Pen porte plainte

25/05/11

19:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Info BFMTV sur le portable perdu par DSK

26/05/11

18:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

DSK a emménagé dans un hôtel particulier de grand luxe au 153 Franklin Street

Dominique Strauss-Kahn a donc fini par trouver à se loger. L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) a quitté mercredi soir l'appartement où il résidait depuis sa sortie de prison pour s'installer dans une superbe maison du quartier de TriBeCa, à New York.

 C'est là qu'il attendra confortablement - et toujours sous très haute surveillance - son procès pour tentative de viol sur la femme de chambre du Sofitel. Un logement de plus de 630 mètres carrés répartis sur quatre niveaux, à 50.000 dollars (35.000 euros) par mois.

Il aura le droit, sous escorte policière, de se rendre à des rendez-vous avec ses avocats ou chez le médecin ou à des offices religieux.

Source RTL.fr - 26/05/11

Voilà une excellente nouvelle qui va réjouir les socialistes et tous les damnés de la terre!

 

17:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Radars et essence: mobilisation du Front National face à un gouvernement en plein délire

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Présidente du Front National :

Au sujet des radars, c’est la cacophonie totale au sein du gouvernement. Après la scandaleuse annonce de la suppression des panneaux avertisseurs, le gouvernement a piteusement tenté de se rattraper hier, et rétropédale aujourd’hui à nouveau !

Le démontage des panneaux avertisseurs se poursuivra donc et des radars dits « pédagogiques » seront installés un peu partout, qu’il y ait ou non un radar derrière. Cette mesure est ubuesque, ruineuse et parfaitement inutile ! Elle est aussi tout à fait contraire à la promesse de Nicolas Sarkozy en 2007 de ne pas enlever les panneaux avertisseurs.

Incapable de lutter contre la délinquance et l’ultra-violence des vrais criminels, le gouvernement préfère se déchaîner contre les seuls dont il n’a rien à craindre : les automobilistes. Au lieu de taper une nouvelle fois dans le porte-monnaie des automobilistes, véritables vaches à lait, le gouvernement ferait mieux de se concentrer sur son échec total en matière de sécurité routière et de prendre les mesures qui s’imposent.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande au gouvernement de cesser de racketter les automobilistes français. Elle l’appelle à s’attaquer aux vraies causes de son échec en matière de sécurité routière.

- Il faut d’abord assurer un meilleur état des routes qui se dégradent dangereusement, notamment dans les zones rurales, du fait du désengagement de l’Etat.
- Il faut aussi sanctionner la consommation de drogues et autres substances, cause croissante d’accidents.
- Il est enfin urgent de réfléchir aux conditions de travail des chauffeurs de transports collectifs ou de poids lourds. Les chauffeurs étrangers qui traversent la France doivent être beaucoup plus sévèrement contrôlés.

Cette séquence honteuse, symbole de l’amateurisme total du gouvernement, traduit aussi son mépris pour les millions de Français qui n’ont d’autre choix que de se déplacer en voiture.

Marine Le Pen rappelle que les automobilistes sont aujourd’hui les premières victimes de l’inaction d’un gouvernement qui ne fait rien contre la hausse dramatique des prix à la pompe.

Elle demande que les taxis, particulièrement touchés par cette explosion des prix de l’essence, puissent bénéficier de nouveau de la détaxe de 5000 litres supprimée il y a quelques années à cause d’un gouvernement qui s’est couché devant l’Union européenne.
Marine Le Pen annonce que les militants du Front National iront dès le week-end prochain, et dans toute la France, à la rencontre des automobilistes pour leur expliquer les solutions du Front National concernant le prix à la pompe et la sécurité routière.

Front National - 25/05/11

00:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)