Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2011

Céline et la Bêtise

drapeo.jpg

Bernanos, qui déplorait que Hitler eut déshonoré l’antisémitisme, mais gaulliste nonobstant, et même, si l’on veut « Juste », bien qu’avec la distance d’un océan, disait, sans doute avec raison, que la bêtise menait le monde. Ce dernier est bien trop vaste pour qu’on s’en fasse une idée bien précise, mais pour ce qui concerne la France, on ne risque guère de se tromper.

Comme le remarque le Figaro de ce jour, non sans un humour un peu décalé : « Le ministre de la Culture donne raison à Serge Klarsfeld… ». On ne manquera pas de s’étonner qu’un aussi emblématique représentant de la République, garant du patrimoine de la Nation, « donne raison » à un individu, au détriment d’une communauté dont il devrait placer au-dessus de tout l’intérêt. A moins qu’on se soit trompé justement de communauté… Mais au fond, on a vu récemment d’autres ministres, et même le Chef de l’Etat, sembler défendre des causes individuelles, parfois en changeant les lois, par exemple celle concernant les jeux en ligne.

On ne sera sans doute pas assez ingénu pour croire que Monsieur Mitterrand soit tombé en amour, comme disent nos amis anglais, pour l’ex-soldat de Tsahal, ci-devant garde frontière (autrement dit gardien d’un ghetto où moisissent misérablement plus d’un million de femmes, d’enfants et d’hommes condamnés à boire de l’eau croupie), détenteur de la légion d’honneur, probablement pour avoir remplir son devoir sioniste, et subsidiairement mené son petit boulot d’inquisiteur et de censeur.

On se dit que l’intelligence eût consisté à faire le moins de bruit possible, à laisser passer les commémoration dont tout le monde se fout, quand bien même les faiseurs de discours feraient mine de ne pas s’en apercevoir, d’autant plus que l’anniversaire de la mort de Céline a lieu un premier juillet, au moment où la France vraie, corporelle et suante répète le grand exode estival vers un Sud qui a vocation, il faut le dire, à recevoir avec voracité la barbaque éreintée de nos compatriotes. A la limite, pour les quelques demi-savants titillés par une curiosité malsaine, on aurait pu asséner quelques bonnes vérités bien-pensantes, histoire de faire diversion, en rappelant l’ignominie de Louis-Ferdinand, en condamnant sa logorrhée antisémite (bien que ces écrits-là fussent interdits de publication) ; et, plus intelligemment encore (on demande vraiment l’impossible !), il aurait été possible de souligner le caractère subversif de la prose célinienne, dont on a du mal à trouver l’équivalent dans la critique, pourtant maintenant bien conformiste, de la guerre, du colonialisme et du culte de l’agent.
Ah ! le culte de l’argent… Domaine risqué, s’il en est. C’est justement là où le bât blesserait. On procèderait presque à des amalgames répugnants. Honni soit qui mal y pense ! Et le Président Sarkozy, qui, pour l’argent, a les yeux de cette pauvre Chimène à qui on prête beaucoup à des taux d’usurier, le prendrait pour lui.

Mais foin de pingrerie ! Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Pourquoi ne pas vider nos librairies, nos bibliothèques, et accessoirement notre Panthéon, de quelques brebis galeuses des Lettres, qui s’en sont pris injustement au Peuple élu ? Exit donc Voltaire, Rousseau, Balzac, Maupassant, et d’autres, (sans parler de Valéry, de Gide …) qui ont commis un certain nombre de pages fort calomniatrices et, il faut le dire, affreusement caricaturales.

Et tant que nous y sommes, et, mon Dieu, pourquoi ne défendre qu’une seule communauté ? (on nous traiterait de raciste !), pourquoi ne pas interdire Rabelais, qui a ignominieusement caricaturé les Sorbonicards, en les présentant comme des ivrognes, Agrippa d’Aubigné, qui a éructé contre les papistes, Ronsard, qui a vomi contre les Protestants, Corneille, qui a, comme un vieux Turold, fait l’apothéose d’un tueur de Maures, Diderot, qui a calomnié les Jésuites du Paraguay, pourtant défenseurs des Indiens, etc. Et que penser de tous ces écrivains qui n’ont eu de mots assez durs contre la démocratie, le progrès, la modernité triomphante ? Preuve que, comme les chemins menant à Rome, le génie achoppe toujours devant la bêtise des hommes. Eternelle lutte !
Diable merci, nos Lettres ne manquent pas de fureur haineuse, et parfois, cela donne du talent.

Dans cinq cents ans peut-être, s’il est encore un monde et si notre langue française n’a pas disparu, malgré les efforts déployés par la nouvelle classe des Tartuffes, des béotiens et des cyniques apatrides, qui restera-t-il de nos grands artistes, quand Messieurs Mitterrand et Klarsfeld ne demeureront même pas dans la mémoire des vers de terre ? Nul doute que Louis-Ferdinand Céline trônera, aux côtés de ses illustres prédécesseurs, dont le géant Rabelais, et de toutes les gloires de notre Nation.

Claude Bourrinet

VOXNR - 22/01/11


 

19:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Pour la Grande Mosquée de Lyon "la femme devrait se prosterner devant son mari"

La Grande Mosquée de Lyon a été inaugurée le 30 septembre 1994 par Charles Pasqua, Ministre des cultes, Michel Noir maire de Lyon, l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite, et des autorités civiles et religieuses de la ville. Elle peut accueillir jusqu’à 2500 fidèles et dispose d’un minaret et d’une école pouvant accueillir les jeunes afin de parfaire leurs connaissances de l’Islam.

Le Saint Coran et la Sunna sont les fondements des valeurs spirituelles et morales qui forment l’éthique musulmane. La Sunna représente la pratique ordinaire du Prophète Mohammed, par lequel le Coran a été révélé, dont la vie représente le modèle à suivre. La pratique est rapportée par des contemporains du Prophète dans les Hadiths, recueil de citations devant être suivies par tout bon Musulman.

Le site Internet de la Grande Mosquée de Lyon mentionne certains de ces Hadiths, en voici quelques extraits, concernant la condition des Femmes. (Sur la page d’accueil, cliquer sur “Apprendre l’Islam –> “Recueil de Hadiths” –> “35 – Le droit du mari sur sa femme” – copie d’écran de la page)

35 – Le droit du mari sur sa femme

1. Chapitre 4 – verset 34 : «Les hommes ont la charge et la direction des femmes vu les avantages que Dieu a accordés aux uns de préférence aux autres et vu ce qu’ils ont dépensé de leur argent. Les vertueuses sont pleines de crainte pieuse et sauvegardent le dépôt (de leur mari en son absence) par la sauvegarde de Dieu».

281. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit : «Quand l’homme appelle sa femme à son lit et quand elle n’y répond pas et qu’il passe sa nuit plein de colère contre elle, les Anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin».

284. Selon Talq Ibn ‘Ali (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit : «Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain». (Rapporté par Attirmidhi et Annasâ’i)

285. Selon Abou Hourayra (das), le Prophète (bsdl) a dit : «Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari». (Rapporté par Attirmidhi)

L’Imam ‘Alî (das) recommande de demander conseil aux femmes et de faire l’opposé. Il a dit aussi : «La femme est un grand mal et son plus grand mal est qu’on ne peut s’en passer». Ce sont les gens prodigues et trop avides des plaisirs de ce monde qui deviennent les esclaves de leur passion pour les femmes. C’est cette même passion qui les pousse à aimer les autres biens terrestres (argent, pouvoir, notoriété etc…) et à les rechercher par tous les moyens en dépit de toute justice, de toute morale et de tout honneur.

Si ces Hadiths peuvent être considérés comme dépassés, pourquoi le site mentionne-t-il ce chapitre ? La Mosquée de Lyon en publiant ces écrits cautionne ouvertement l’inégalité Homme/Femme, incompatible avec nos Valeurs Républicaines. La Femme Musulmane doit être soumise à son mari.

Quelle vision de la Femme ont alors les Musulmans (hommes) fréquentant cette Mosquée ? On est également en droit de se poser la question : est-ce que ces Hadiths sont enseignés aux jeunes Musulmans fréquentant l’école de la Mosquée ?

Source : L’Islam en Europe.

NOVOPRESS - 20/01/11

18:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Défilé à Paris "pour la vie" de milliers d'anti-IVG, deux fois plus qu'en 2010

Quelque 6.500 personnes selon la police, 40.000 selon les organisateurs, opposées à l'avortement, ont défilé dimanche après-midi à Paris pour une septième "grande marche nationale pour le respect de la vie".

Cette participation est deux fois plus importante que celle enregistrée en janvier 2010 lors de la sixième marche, qui avait réuni 3.100 personnes selon la police, 20.000 selon les organisateurs.

Composé de nombreuses familles, le cortège, parti de la place de la République derrière une banderole proclamant "Unis pour défendre la vie", a rejoint en fin d'après-midi la place de l'Opéra.

Nombre d'enfants tenaient des ballons rouges et blancs portant l'inscription "En marche pour la vie", du nom du collectif de 15 associations appelant à ce rassemblement.

D'autres personnes portaient des pancartes sur lesquelles était inscrit "maman je t'aime" ou "papa je t'aime", autour d'une bulle renfermant une figurine représentant un foetus.

Les manifestants, dont des prêtres et des pasteurs, étaient venus de toute la France, à l'occasion du 36e anniversaire de la loi Veil qui a légalisé en France l'avortement et dont ils réclament l'abolition. Des délégations étrangères étaient également présentes.

Chaque année la France comptabilise environ 200.000 avortements pour 800.000 naissances.

"Il faut au moins créer des conditions d'accueil de l'enfant qui seront telles que cela dissuadera les mères de les tuer", a déclaré à l'AFP un participant, François Foucart.

Le collectif "En marche pour la vie" revendique "la reconnaissance de la dignité humaine dès la conception" ainsi qu'"une véritable politique au service de la vie et de la famille impliquant un développement sans précédent des aides à la maternité et des structures d'accueil pour les femmes enceintes en difficulté".

Il refuse "la simple révision des lois de bioéthique", sur laquelle doit se pencher l'Assemblée nationale en février, et réclame "l'interdiction pure et simple de toute forme d'expérimentation ou de sélection sur l'embryon humain".

"Nous craignons une levée du moratoire sur la recherche embryonnaire", a expliqué Benjamin Izarn, président des "Etudiants pro-vie".

Le collectif réunit, outre cette association, Choisir la Vie, Chrétienté-Solidarité, le comité pour Sauver l’Enfant à Naître, la Confédération Nationale des Familles Chrétiennes, Laissez-les Vivre-SOS Futures Mères et Renaissance Catholique, entre autres.

La marche se veut non confessionnelle et apolitique. Le Parti chrétien-démocrate que préside Christine Boutin a cependant appelé à y participer.

Avant le rassemblement, un message de soutien est arrivé aux organisateurs du pape Benoît XVI, qui a encouragé "toutes les personnes engagées dans le combat pour la vie à contribuer avec constance et courage à instaurer une nouvelle culture de la vie, fruit de la culture de la vérité et de l’amour".

Une huitième marche sera organisée le 22 janvier 2012, a déjà annoncé le collectif.

France-Soir - 23/01/11

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Pour le plaisir

Mimosaneige.jpg

Neige et mimosa à Marseille, St Barnabé  (Photo d'Evelyne Berghe)

 PICT0062.jpg

Merveilleux flocons dans la nuit - Marseille - (Photo de mistigri13)

(Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)

02:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

22/01/2011

Vingt-six agressions ont lieu chaque jour à Marseille

Les vols avec violences sont en augmentation de 19%. Un chiffre record

Le procureur de Marseille a rappelé aux imprudents que

Le procureur de Marseille a rappelé que "la délinquance, c'est aussi le recyclage de l'argent sale, toutes les atteintes à l'ordre public économique et social".

Photo Guillaume ruoppolo

Vingt-six agressions par jour à Marseille. Est-il besoin de commenter les chiffres, quand les chiffres parlent d'eux-mêmes ? Le procureur de Marseille Jacques Dallest a profité de l'audience de rentrée du tribunal de grande instance pour en décliner les principaux. Et cette année, ils sont plus douloureux que les précédentes. Ils brossent le portrait d'une ville qui a mal à sa délinquance : une hausse des vols avec violences de 19% par rapport à 2009. Avec, comme l'a dit le magistrat, des "agressions crapuleuses" faites dans le seul "but lucratif" qui évolue de manière effarante. Trois cents crimes et délits ont lieu chaque jour dans le ressort du tribunal de Marseille (Marseille-Aubagne-La Ciotat). "Marseille est un gisement à ciel ouvert d'infractions pénales", résumera le procureur Dallest.

Ainsi 18 personnes sont déférées chaque jour au parquet. 1700 vols à main armée ont été recensés en 2010 dans les Bouches-du-Rhône. Un sur deux a lieu sous la menace d'une arme à feu. Au cours de la seule nuit de lundi à mardi, ce sont 9 vols de ce type qui ont eu lieu. L'action commando est devenue un mode d'expression majeur des délinquants. Une centaine d'atteintes à la vie humaine l'an dernier et dans les cités marseillaises, la violence prospère : 84 homicides ou tentatives en 2010, dont 47 étaient des règlements de comptes de quartiers. Ils ont été mortels dans 14 cas. Le procureur est aussi revenu sur l'assassinat du Clos La Rose (13e ) qui a coûté la vie à un mineur de 16 ans et a failli en tuer un autre de 11 ans. Quant à la délinquance en Corse, dont est de plus en plus fréquemment saisie la justice marseillaise, elle a donné lieu l'an dernier à 26 règlements de comptes, à 80 mises en examen et à 60 incarcérations.

"La délinquance, c'est aussi le recyclage d'argent sale, toutes les atteintes à l'ordre public économique et social, a martelé Jacques Dallest. Le parquet continuera à traquer les fraudeurs de tout poil." Un message destiné aux acteurs des dossiers politico-financiers en cours les plus chauds. Autres chiffres : des violences sexuelles en hausse de 12%, plus de 10.000 cambriolages en 2010 et 48 tués sur les routes cette année contre 53 en 2009. L'enfer de la délinquance sera en 2011 pavé de bonnes intentions judiciaires. Pour plus d'efficacité de traitement, le président du tribunal François Pion a annoncé hier la création de deux audiences correctionnelles hebdomadaires consacrées aux comparutions immédiates. L'ennui a peu de chances de guetter les juges marseillais.

La Provence - 22/01/11

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Disparition de Laëtitia: mise en examen pour enlèvement suivi de mort et viol

Laetitia Perrais.jpg

Les premières expertises ont "confirmé que les traces de sang découvertes dans le véhicule de M. Tony Meilhon étaient bien celles de Laëtitia", selon le communiqué de M. Ronsin, titré "Disparition et probable décès de Laëtitia".

Dernière personne à avoir été vue avec Laëtitia dans la nuit de sa disparition entre mardi et mercredi, Tony Meilhon, 31 ans, a été présenté au parquet de Nantes samedi à la mi-journée, à l'issue de 48 heures de garde à vue à la gendarmerie de Pornic.

Selon Me Sébastien Chevalier, avocat de permanence appelé par le parquet pour assister M. Meilhon, ce dernier a refusé l'assistance d'un avocat commis d'office et a refusé de lui parler, a-t-il dit à sa sortie du palais de justice.

M. Meilhon a donc été placé sous ordonnance d'incarcération provisoire par le juge de la liberté et de la détention, auquel il sera de nouveau présenté dans un délai de quatre jours.

Pendant les 48H00 de sa garde à vue, il s'est montré peu coopératif. Selon le procureur, M. Meilhon "conteste les accusations portées contre lui et évoque un simple accident mortel de la circulation".

Pour le chef de mise en examen d'enlèvement suivi de la mort de la victime retenu contre lui, "en état de récidive légale", il est "passible de la réclusion criminelle à perpétuité", a-t-il précisé.

Les enquêteurs ont mené des recherches tous azimuts et continuaient encore samedi matin des investigations scientifiques sur les lieux de l'interpellation de l'homme à Arthon-en-Retz. Mais Laëtitia n'a pas encore été retrouvée en dépit des 40 hommes de terrain assistés de 25 enquêteurs, mobilisés depuis mercredi matin pour la retrouver.

Questionnée sur les chances de retrouver la jeune fille vivante, le procureur de Saint-Nazaire, Florence Lecoq, avait reconnu vendredi soir : "plus le temps passe, plus cet espoir, hélas, s'amenuise".

Tony Meilhon, sorti de prison en février 2010, avec à son passif une quinzaine de condamnations, pour viol, violences, usage et trafic de drogue, est considéré comme dangereux.

Laëtitia a quitté à 22H00 mardi soir son service dans un hôtel-restaurant de La Bernerie-en-Retz, près de Pornic, où elle était en contrat d'apprentissage.

Tony Meilhon a ensuite été vu en compagnie de Laëtitia à plusieurs reprises dans la soirée. "Ils se sont vus et parlé, c'est très clair", et à un moment, la jeune fille aurait repoussé ses avances selon des témoignages, avait dit la procureure de Saint-Nazaire Florence Lecoq jeudi.

Par la suite, dans la nuit, elle a envoyé des SMS à un de ses amis, dont l'un mentionnait qu'elle avait été violée, a ajouté Mme Lecoq.

Mercredi matin, la soeur jumelle de Laëtitia, Jessica, inquiète de ne pas la trouver endormie au domicile de la famille d'accueil où elles ont été placées depuis l'âge de dix ans, était sortie de la maison, située au bord d'une petite route. Le scooter de sa soeur, clés sur le contact, était couché sur le côté, à quelques dizaines de mètres à peine de leur domicile.

AFP. 22/01/11

22:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Marine Le Pen en "chat" sur Le Monde.fr


Marine Le Pen en chat sur LeMonde.fr
envoyé par lemondefr. - L'actualité du moment en vidéo.

21/01/11

20:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen dénonce "la soumission de Nicolas Sarkozy aux intérêts américains"

Lors d’un chat sur Le Monde.fr, Marine Le Pen, présidente du Front national dénonce la soumission de Nicolas Sarkozy aux intérêts américains, s’inquiète de l’émergence de l’islam radical en Tunisie et présente son plan de préférence nationale en ce qui concerne l’aide sociale.

Fernand : On ne vous a guère entendue sur la Tunisie. Vous réjouissez-vous de la chute de Ben Ali ?

Marine Le Pen : Je voudrais d’abord m’inquiéter de deux graves incompétences du gouvernement français qui sont apparues à l’occasion de ces événements. La première, c’est que le niveau d’impopularité de M. Ben Ali a été manifestement totalement sous-estimé.

La deuxième, c’est que le refus d’accueillir de manière temporaire M. Ben Ali sur le territoire français a été pris non pas en tenant compte des intérêts nationaux français, mais à raison de l’inquiétude liée à des émeutes qui auraient pu survenir sur le territoire français de la part d’une partie de la communauté tunisienne ou franco-tunisienne présente chez nous, dont on apprend par ailleurs qu’elle est extrêmement importante.

Sur le fond, je crois que tous les peuples ont le droit à leur souveraineté et à la démocratie. J’aimerais que le peuple français ne soit pas le seul à ne pas y avoir accès.

Je ne vous cache pas que je nourris tout de même des inquiétudes sur l’avenir de la Tunisie et, notamment, sur l’émergence de mouvements islamistes radicaux qui étaient jusqu’à présent contenus par le régime totalitaire de Ben Ali, qui avait par ailleurs imposé à la Tunisie la laïcité. Je n’oublie pas l’Iran, l’Irak, la victoire du FIS aux élections démocratiques algériennes (annulée postérieurement), l’Afghanistan.

Maleek : Que dit le Front national sur la question palestinienne ?

Marine Le Pen : Le Front national défend, en matière de politique étrangère, la spécificité de la voix de la France. Il a toujours plaidé pour la reconnaissance d’un Etat israélien et d’un Etat palestinien, dont chacun devrait pouvoir bénéficier de l’étendue de sa souveraineté, avoir des frontières sûres et pouvoir assurer la sécurité de son territoire.

Nous regrettons vivement la soumission, maintenant systématique, de la diplomatie française à celle des Etats-Unis et la soumission de Nicolas Sarkozy à la défense des intérêts américains. Cela fait perdre à la France sa crédibilité et sa particularité.

Alexandre : Iriez-vous au dîner du CRIF si vous étiez invitée ?

Marine Le Pen : Pas du tout. Je considère que le communautarisme est un élément de dislocation de notre nation. Tous les communautarismes. Et je ne vous cache pas que je suis assez choquée de voir l’ensemble d’un gouvernement, chaque année, aller au dîner du CRIF, parfois d’ailleurs pour s’y faire donner des leçons sur la politique étrangère qui doit être celle de la France.

La République, je le rappelle, est une et indivisible, et ceci me pousse à rejeter toute participation des institutions ou des représentants politiques à des manifestations communautaires.

Emilie : Madame, je suis musulmane, d’origine et de culture française, je porte le voile par choix et pratique ma religion dans la paix. Serai-je contrainte de quitter la France pour demeurer celle que je désire si vous êtes élue en 2012 ?

Marine Le Pen : Madame, je ne mène pas de combat contre la religion musulmane, ni d’ailleurs contre aucune autre. Je suis attachée à la liberté de culte. En revanche, je suis également attachée au principe de la laïcité, qui permet d’éviter aux religions de déborder sur la sphère publique et de refuser les revendications multiples et variées qui visent à modifier les lois, les codes, les rites, les valeurs, les mœurs ou les modes de vie français.

Je suis à titre personnel opposée au port du voile, dont je considère qu’il est une revendication ostentatoire de l’appartenance à une religion. Je ne mets absolument pas en doute votre sentiment d’être française, et je m’en félicite. Mais étant française, vous savez que les guerres de religion dont notre pays a été victime ont fait naître une règle d’équité et d’équilibre qui est la laïcité et qui est aujourd’hui en train de reculer sous la pression de groupes politico-religieux musulmans.

Nations Presse Info -22/01/11

20:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Demain mangerons-nous des insectes comme les Africains et les Chinois?

insectes.jpg

Quiche aux vers de farine

"Un goût... de noisettes" : Walinka van Tol, étudiante néerlandaise, mord dans un chocolat d'où dépasse un ver, la protéine du futur, selon des chercheurs néerlandais persuadés que les insectes finiront par remplacer la viande dans nos assiettes.

Walinka van Tol et 200 autres curieux jouaient ce soir-là aux cobayes pour l'équipe de scientifiques de Wageningen qui mène des recherches sur les insectes en tant que source de protéine alternative à la viande, meilleure pour la santé et l'environnement.

A la pause, le public s'est rué vers le buffet. Rouleaux de printemps aux sauterelles, ganache au chocolat et aux larves, quiche aux vers de farine ont été rapidement engloutis.

Mais Marcel Dicke, le chef du département d'entomologie de l'université de Wageningen, sait qu'il faudra plus qu'un ver enfoui dans un chocolat pour changer la mentalité occidentale.

"Le problème est là", dit-il à l'AFP, un doigt sur la tempe. "Les gens croient que c'est sale", explique-t-il, devant une exposition de moucherons, guêpes, termites et coccinelles, quelques-unes des 1.200 espèces d'insectes comestibles.

"Nous devons manger moins de viande ou trouver une alternative", assure le chercheur qui affirme manger régulièrement des insectes en famille.

Selon l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la planète comptera 9 milliards d'habitants en 2050 alors que la superficie des terres agricoles a déjà commencé à diminuer.

Les insectes sont riches en protéines, pauvres en graisse et avec dix kilos de végétaux, on produit six à huit kilos d'insectes, contre un kilo de viande seulement.

Abondants, ils rejettent peu de gaz à effet de serre et de lisier, et ne transmettent pas de maladies à l'humain qui les consomme.

"La question à se poser devrait vraiment être : pourquoi ne pas manger d'insectes?", estime Marcel Dicke en citant une étude selon laquelle chacun mange, à son insu, en moyenne 500 grammes d'insectes par an, dissimulés dans de la confiture de framboises ou du pain par exemple.

Environ 500 variétés d'insectes sont consommées au Mexique, 250 en Afrique et 180 en Chine, où ils sont souvent considérés comme des mets très délicats, souligne Arnold van Huis l'entomologiste.

Installé à Deurne (sud-est des Pays-Bas), Roland van de Ven produit plus d'1,2 tonne de vers de farine par semaine, destinés à des zoos et des animaleries mais pas seulement : 1 à 2% d'entre eux sont réservés à la consommation humaine.

La demande augmente, souligne-t-il en passant la main dans les vers qui grouillent dans l'une des innombrables caisses en plastique empilées jusqu'au plafond du hangar. Il en a vendu 900 kilos en 2010, contre 300 kilos en 2008, via un site internet et un grossiste du secteur de la restauration.

"Lorsque vous voyez un insecte, il y a un blocage. C'est différent si les insectes sont transformés et deviennent invisibles dans les aliments", assure Roland van de Ven.

 

AFP. 20/01/11

19:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Ce sont les smartphones font gonfler les statistiques des vols avec violences!

smartphone.jpg

Les vols avec violences ont augmenté sur l'ensemble de l'agglomération parisienne de 18,1% en 2010, selon des statistiques de la Préfecture de police de Paris (PP). Une poussée inquiétante qui s'explique "par la hausse des vols de smartphones", a assuré une source policière.

Seule une étude de la police des transports menée entre février et décembre 2010 a permis d'établir que près d'un vol sur deux (43,15%) commis avec violences dans les transports franciliens concernent les smartphones.

Mais ce phénomène s'est "également transposé en surface", a expliqué une source policière.

"Nos chiffres sont un peu faussés par ce phénomène", a reconnu vendredi le préfet de police de Paris, Michel Gaudin, lors d'une réunion avec des élus parisiens. "Il est évident que cela rejaillit sur nos statistiques", a confirmé une source policière.

"Cette mode s'explique par le marché lucratif que ces téléphones représentent", a ajouté cette source. Un marché parallèle de revente sauvage s'est développé depuis plusieurs mois dans la capitale, notamment dans le XVIIIe arrondissement.

Ce phénomène gêne considérablement les forces de police qui reconnaissent la difficulté de lutter contre ce type de délinquance, "très furtive, très rapide".

Une disposition du projet de loi sur la sécurité intérieure Loppsi II adoptée jeudi en deuxième lecture au Sénat a pour but d'enrayer ce phénomène : elle prévoit d'exiger des opérateurs un système de blocage définitif de ces portables en cas de vol. "Si ces smartphones deviennent inutilisables en cas de vol, le marché parallèle risque de disparaître", estime un enquêteur.

Une cellule de suivi en temps réel de la délinquance dans le métro et le RER a été mise en place : des policiers, installés derrière des caméras de vidéosurveillance, tentent de guider des équipes sur le terrain.

Les policier constatent également que les voleurs de smartphones n'hésitent plus à se montrer extrêmement violents. Une jeune femme avait été violemment frappée en décembre par trois jeunes à la gare de Noisiel (Seine-et-Marne) sur la ligne du RER A pour lui voler son téléphone. Elle avait été très grièvement blessée à l'oeil.

Mais ces chiffres doivent toutefois être "nuancés", selon une source policière, car "près d'un tiers des déclarations de vols de portable avec violences sont des faux". La PP ne possède toutefois pas d'outils statistiques pour mesurer le nombre de fausses déclarations.

Les possesseurs de smartphones seraient parfois tentés de faire des fausses déclarations de vols avec violences, afin d'être remboursés par les assurances.

Interrogé par l'AFP, l'opérateur SFR a confirmé que lui avaient été signalés des "cas isolés et malheureux" de salariés de l'un de ses partenaires qui auraient recommandé à ses clients de faire une fausse déclaration.

AFP. 22/01/11

19:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L'Algérie s'embrase à nouveau - violents affrontements à Alger

VIDEO http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/algerie-v...

Une manifestation "pour la démocratie" empêchée par la police a fait plusieurs blessés samedi en plein centre d'Alger, 19 selon la police et 42 selon l'opposition organisatrice du mouvement interdit.

     Saïd Sadi, président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), a indiqué par téléphone à l'AFP qu'"il y a eu 42 blessés, dont deux grièvement, tous hospitalisés, et de nombreuses interpellations" devant le siège de son parti où ses partisans avaient rendez-vous avant une marche prévue sur le Parlement.

Parmi ces blessés figurent le chef du groupe parlementaire du RCD Othmane Amazouz et le chef régional du parti à Bejaia (est) Reda Boudraa, a indiqué le parti.

Selon le ministère de l'Intérieur, 19 personnes ont été blessées, dont 11 manifestants et passants et huit policiers. Deux de ces derniers sont dans un état grave, a-t-il précisé dans un communiqué publié par l'agence APS.

Il y a eu neuf interpellations "pour voie de fait et certains pour port d'armes prohibées", selon le ministère qui déplore l'usage de "pierres, de chaises et d'objets contendants" contre les forces de l'ordre.

Arezki Aïder, député RCD de Tizi Ouzou, principale ville de Kabylie, a été interpellé puis relâché une heure plus tard, selon son parti.

Certains manifestants, brandissant des drapeaux algériens mais aussi les couleurs de la Tunisie voisine où la population a mis fin il y a une semaine à 23 ans de régime Ben Ali, criaient: "Etat assassin", "Jazaïr Hourra, Jazaïr Democratiya" ("Algérie libre, Algérie démocratique").

Tôt dans la matinée, environ 300 personnes s'étaient retrouvées bloquées par des centaines de membres des forces de l'ordre casqués, équipés de matraques, boucliers et gaz lacrymogène, devant le RCD sur l'avenue historique de Didouche Mourad.

Ils devaient se diriger vers la Place de la Concorde, à un kilomètre de là, pour lancer une marche en direction de l'Assemblée nationale populaire (chambre des députés).

"Je suis prisonnier dans le siège du parti, déclarait Saïd Sadi par haut-parleur depuis le premier étage de l'immeuble. "On ne peut pas mener de lutte pacifique quand ont est assiégé.

Les partisans du RCD se sont dispersés dans le calme vers 13h30 GMT après avoir été bloqués six heures par un cordon policier au RCD.

Peu avant la fin de la manifestation, une trentaine de jeunes ont improvisé une contre-manifestation sur place aux cris de "Bouteflika, Bouteflika" avec slogans hostiles à Saïd Sadi.

Ils ont été dispersés par la police.

Dès vendredi soir, les autorités avaient pris des dispositions pour quadriller la capitale après le maintien par le RCD de son mouvement malgré l'interdiction décrétée par la wilaya (préfecture) d'Alger.

Des barrages étaient apparu aux entrées de la capitale.

Au moins trois bus transportant des manifestants de Kabylie ont été bloqués vendredi soir, selon des témoins cité par le quotidien El-Watan.

Place de la Concorde, des dizaines de véhicules blindés et des centaines de membres de la protection civile et de la police avaient été déployés, tout comme devant le palais présidentiel, sur les hauteurs d'Alger, protégé par une douzaine de véhicules blindés armés de canons à eau. Dans le ciel, une ronde d'hélicoptères surveillait la situation.

"Le fait d'interdire des marches pacifiques encadrés par des partis et la société civile, c'est pousser à une explosion", a déclaré par téléphone à l'AFP le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (Laddh) Mostefa Bouchachi. "C'est désolant".

L'Algérie a vécu début janvier cinq jours d'émeutes contre la vie chère qui ont fait cinq morts et plus de 800 blessés. Le mouvement s'est arrêté après l'annonce par le gouvernement de mesures pour faire baisser les prix des produits de première nécessité.

AFP. 22/01/11

18:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Maisse: le calvaire de Violette et Armand

1238908_maisse_640x200.jpg

«Une sombre et sinistre histoire. Juste inimaginable », lâche une jeune femme. Comme tout le monde ou presque, cette habitante de Maisse, petite ville de 7 000 habitants du sud de l’Essonne, connaît Violette et Armand. Hier, elle a appris le calvaire enduré dans la nuit de mercredi à jeudi par le couple « tranquille, jovial et sans histoires » de septuagénaires.

Alors qu’ils dormaient dans la ferme qui a vu naître Violette, les époux ont été réveillés à 3 heures du matin par cinq individus.

Très vite, ils sont sortis du lit, séparés et ligotés chacun dans une pièce où un flot de violence inexplicable les attend. Armand, petit gabarit de 77 ans, est frappé à de multiples reprises au visage et au corps. Plusieurs de ses côtes sont cassées, son visage est tuméfié. Violette essuie elle aussi la violence des malfaiteurs, armés d’outils, venus glaner quelques euros dans l’exploitation familiale. « Sauf que mes parents sont des gens modestes, et vivent de manière humble et sans ostentation », confiait, écœuré, un fils du couple hier matin alors que l’accès à la ferme était bloqué par les gendarmes, à la recherche d’indices.

Car les tortionnaires du couple ne se sont pas arrêtés aux coups. Après une heure trente de séquestration, ils ont mis le feu à plusieurs endroits de la maison située au bout d’un long chemin de campagne. « En partant, ils ont fermé à clé les pièces où les époux se trouvaient », raconte une source proche de l’enquête, décrivant une « scène d’une rare violence ». C’est Violette qui a réussi à se libérer. A 72 ans, cette femme qui a passé sa vie entre son travail à la ferme et son engagement au Secours catholique est venue à la rescousse de son mari. En pleine nuit, dans une maison en flammes, elle a réussi à l’emmener jusqu’à la ferme voisine. Transporté à l’hôpital, Armand, ancien sapeur-pompier volontaire, s’est vu prescrire quatre-vingt-dix jours d’interruption temporaire totale (ITT). Son épouse, soixante.

Si, de l’extérieur, la ferme semble intacte, l’intérieur « est totalement calciné », confiait hier un témoin. L’exploitation de 75 ha mettait le terroir à l’honneur. « Cette maison avait été rachetée par mon arrière-grand-père au début du XXe siècle. On a tous grandi ici », explique un des enfants. Il y a quelques années, les époux, fatigués, avaient passé la main à leur fils aîné. Ils voulaient se reposer pendant que l’exploitation continuait à vivre. En une nuit, ce sont soixante-dix ans de souvenirs qui sont partis en fumée...

Les gendarmes de la section de recherches de Paris et de la brigade d’Evry, chargés de l’enquête, étaient toujours dans la soirée à la recherche des cinq individus qui auraient pris la fuite avec quelques centaines d’euros.

Le Parisien - 22/01/11

Elle sauve son mari des flammes

18:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Pornic: le sang retrouvé serait celui de Laëtitia

Laeticia-pornic-18-ans-enlevement_articlephoto couleur.jpg

Laëtitia Perrais, 18 ans (photo récente)

7653098546_tony-meilhon.jpg

Tony Meilhon (photo datant d'une dizaine d'années)

Selon les analyses, les traces de sang retrouvées dans la voiture du principal suspect dans la disparition de Laëtitia au Pornic seraient celles de la jeune fille.

L’espoir de retrouver Laëtitia vivante s’amenuise. D’après «France Soir», le sang retrouvé dans le véhicule volé par Tony Meilhon, principal suspect dans la disparition de la jeune fille au Pornic (Loire-Atlantique) mardi soir, serait celui de Laetitia. Une source proche de l’enquête a confié au quotidien que les chances de retrouver la jeune fille vivante étaient «quasi-nulles», «tant il y avait de sang dans le coffre de la voiture du suspect.» En garde à vue depuis jeudi, Tony Meilhon, multirécidiviste, a avoué avoir renversé la jeune fille en scooter alors qu’elle regagnait son domicile après avoir effectué son service dans un restaurant de La Bernerie-en-Retz. Un accident qui l'aurait tuée sur le coup. Il a expliqué s’être débarrassé du corps en le jetant dans la Loire par-dessus le pont de Saint-Nazaire. Sans toutefois donner davantage d’explications.

Mais la thèse de l’accident qui aurait dégénéré ne convainc pas les enquêteurs des brigades de recherche de Pornic et d'Angers. L'alerte avait été donnée mercredi matin, les voisins ayant découvert le scooter de la jeune femme de 18 ans couché, à une dizaine de mètres de son domicile. Les clés étaient toujours sur le contact et le moteur était en marche. La veille, Laetitia aurait envoyé un SMS à l’un de ses amis pour lui signaler qu’elle avait été victime d’un viol. Selon les informations de «France Soir», Tony Meilhon se serait ensuite emparé du téléphone pour envoyer un texto rassurant à ce même ami, disant que Laetitia passait «une bonne soirée». Les recherches se sont intensifiées hier dans le secteur d'Arthon-en-Retz, où l'homme de 33 ans a été interpelé par le GIGN, et dans l’estuaire de la Loire. Une quarantaine de gendarmes et un hélicoptère équipé de caméras thermiques quadrillent toujours la zone.

Déféré au parquet

Les investigations se poursuivent et plusieurs témoins ont été entendus hier, a rapporté Florence Lecoq, procureure de la république de Saint-Nazaire. Il s’agit désormais d’établir avec certitude que Tony Meilhon était bien l’homme en compagnie duquel Laëtitia avait été vue à plusieurs reprises mardi soir. Une certitude qui pourrait confirmer la thèse de l’enlèvement. Il aurait pu suivre la jeune fille en voiture et la renverser délibérément. Considéré comme dangereux, le suspect avait déjà été condamné à plusieurs reprises pour viol, faits de violence et usage de stupéfiants. Condamné en 1995, Tony Meilhon était sorti de prison en février dernier et logeait depuis dans une caravane prêtée par des amis à Arthon-en-Retz.

Le parquet de Saint-Nazaire s’est dessaisi du dossier qui a été transféré samedi matin au parquet de Nantes, chargé des affaires criminelles du département. «Nous sommes sur une procédure de nature criminelle et les dossiers de nature criminelle sont instruits à Nantes», a déclaré la procureure. Le suspect a quitté la gendarmerie de Pornic sous escorte policière et devrait être déféré devant un juge d’instruction. Les motifs de sa mise en examen devraient être connus en fin d’après-midi.

 Parismatch.com - 22/01/11

 

17:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Des députés israéliens veulent l'extradition d'un ex-officier nazi de 97 ans pour le juger en Israël

270f9e51-4303-4076-b3a4-c0ea720df768.jpg

 

JERUSALEM (AFP)---Plusieurs députés israéliens ont demandé mardi au procureur de l'Etat de lancer une procédure d'extradition contre un ancien officier nazi qui vit en Allemagne, pour le juger en Israël.
   

La commission parlementaire chargée des relations avec la Diaspora juive a entendu, lors d'une session spéciale, le témoignage de Mark Gould, un juif américain qui, en se faisant passer pour un néo-nazi, a enregistré plus de 90 heures de témoignages de l'ex-officier nazi Bernhardt Frank, établi en
Allemagne.  

Le président de la commission, le député Dany Danon (Likoud), a affirmé que "c'est un devoir moral de faire justice et d'amener ce criminel devant des juges".  

Selon Mark Gould, qui a présenté devant la commission des extraits d'un entretien vidéo avec l'accusé, Bernhardt Frank a joué un rôle important dans "la destruction du judaïsme européen, ayant signé en juillet 1941 le premier document ordonnant l'assassinat de juifs, prélude à la solution finale".  

Toutefois, le rôle de Bernhardt Frank est contesté par d'autres chasseurs de nazis.  

Qualifié par Mark Gould d'"adjoint d'Himmler", le commandant des SS et de la Gestapo, Bernhardt Frank n'était qu'"un personnage mineur dans les rouages de la Shoah", selon Efraïm Zuroff, le directeur du Centre Simon Wiesenthal, qui s'occupe de la traque des anciens nazis dans le monde.  

"Ce Gould n'a aucune légitimité pour vérifier des faits historiques et n'a rien découvert d'important pour la recherche d'anciens criminels nazis", a déclaré mardi à l'AFP M. Zuroff.  

Pour Motke Wiesel, 82 ans, responsable d'associations d'anciens déportés en Israël, "il faut faire le maximum pour que ce criminel soit jugé afin de lutter contre le négationnisme".  

Le ministère israélien de la Justice avait été invité à cette séance mais aucun de ses représentants ne s'est déplacé, ce que les députés présents ont déploré.  

Agé de 97 ans, Bernhardt Frank, qui vit en Allemagne, n'a jamais été inquiété par la justice de son pays.  

L'Allemagne a obtenu la semaine dernière, pour la première fois, la meilleure note avec les Etats-Unis pour la traque menée contre les anciens nazis dans le classement établi chaque année depuis 2002 par le centre Simon Wiesenthal.

EJP. 21/01/11

03:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

21/01/2011

Tunisie: donné pour mort, Imed Trabelsi est vivant

Imed Trabelsi, neveu de l'épouse du président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali, donné pour mort la semaine dernière, est vivant et interrogé par la police, a annoncé aujourd'hui le ministre de l'Intérieur, au cours d'une conférence de presse.

"Oui il est vivant, on l'interroge et on enquête sur lui", a déclaré Ahmed Friaa, en réponse à une question sur le sort du neveu de Leïla Trabelsi, l'un des symboles de la corruption de l'ancien régime tunisien, renversé il y a exactement une semaine lors de la "révolution de jasmin" après 23 ans de règne sans partage.

Les autorités tunisiennes avaient affirmé jeudi que 33 membres de la famille de l'ancien président et de son épouse avaient été arrêtés, mais sans dévoiler leurs identités.

Un membre du personnel de l'hôpital militaire de Tunis avait indiqué samedi qu'Imed Trabelsi avait succombé la veille à une blessure par arme blanche.
"Le chouchou de Leïla a été poignardé ces derniers jours et admis aux urgences. Il est décédé vendredi", avait affirmé ce membre du personnel soignant.

Mais depuis plusieurs jours, des rumeurs le donnaient encore en vie, après la diffusion sur internet d'une vidéo le représentant aux mains de la police.
Imed Trabelsi avait été "élu" en mai 2010 maire de La Goulette, une commune au nord de Tunis, sur laquelle il régnait bien avant les élections.

Il avait été poursuivi sans succès en France pour "vols en bande organisée" pour s'être approprié le prestigieux yacht de Bruno Roger, l'un des dirigeants de la Banque Lazard et proche de l'ex-président Jacques Chirac et de l'actuel chef de l'Etat Nicolas Sarkozy.

En mai 2007, la justice française avait émis un mandat d'arrêt à son encontre, mais la justice de son pays avait refusé de l'extrader.

Imed Trabelsi a fait fortune dans l'immobilier et la grande distribution en association notamment avec la société française Conforama, mais ses méthodes étaient décriée par la communauté des affaires qui n'osait pas lui faire ouvertement front.

Le Figaro - 21/01/11

23:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le Journal de bord de Jean-Marie Le Pen - n°213


Emissions FN : Le Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n°213
envoyé par polecom. - L'actualité du moment en vidéo.

NPI - 21/01/11

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L.F. Céline: le scandale de la censure

2742-medium.jpg

Le ministre de la Culture donne raison à Serge Klarsfeld, en retirant l'auteur controversé des «célébrations nationales». L'universitaire Henri Godard parle d'«une forme de censure». 

Au nom de l'Association des fils et des filles de déportés juifs de France, Serge Klarsfeld a obtenu rapidement gain de cause. Il y a quarante-huit heures, il demandait le retrait du nom de Louis-Ferdinand Céline, mort il y a cinquante ans, du recueil «Célébrations nationales 2011».

La raison invoquée était simple : «l'antisémitisme virulent» de l'écrivain, auteur de pamphlets ignobles. «Son talent ne doit pas faire oublier l'homme qui lançait des appels au meurtre des Juifs sous l'Occupation. Que la République le célèbre, c'est indigne», expliquait Serge Klarsfeld. Une vive polémique s'est ensuivie.

Vendredi soir, il a été entendu : le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a affirmé : «Après mûre réflexion, et non sous le coup de l'émotion, j'ai décidé de ne pas faire figurer Céline dans les célébrations nationales.» Il a ajouté que ce retrait n'était pas un désaveu du haut comité chargé de sélectionner les 500 personnalités et événements à célébrer cette année. Serge Klarsfeld s'est dit heureux de la nouvelle.

 

«On ne peut pas distinguer les deux Céline»

 

De son côté, Henri Godard, professeur émérite à la Sorbonne, grand spécialiste de Céline, et auteur de la notice contestée, s'est indigné : «C'est une forme de censure.» Présent au moment où le ministre de la Culture annonçait la nouvelle, Henri Godard ajoute : «Je me sens piégé, j'ai appris le retrait en même temps que tous les journalistes. Pourtant, j'avais bien souligné dans la notice que l'on ne pouvait pas distinguer les deux Céline : le grand écrivain et l'antisémite.»

Pour Frédéric Vitoux, de l'Académie française et biographe de Céline, «retirer le nom d'un catalogue, c'est aussi vain que Staline faisant effacer les photos des dirigeants communistes qu'il n'aimait pas. Ça n'empêchera pas que Céline a écrit des horreurs et qu'il est l'un des plus grands écrivains français. Nier que Céline est traduit dans le monde entier et même en hébreu, c'est ridicule. Faut-il retirer la traduction en hébreu de Voyage au bout de la nuit Et d'enfoncer le clou : «Je serais Serge Klarsfeld, je voudrais, au contraire, qu'on multiplie les études sur Céline pour comprendre comment il a pu écrire Bagatelles pour un massacre

Le Figaro - 21/01/11

23:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Hommage à Louis XVI

Communiqué d’Alexandre Simonnot

Rendons hommage à notre Roi Louis, seizième du nom, assassiné il y a aujourd’hui 218 années par la vermine révolutionnaire.

Homme, Roi et Père, Louis XVI est lâchement exécuté après un procès en sorcellerie dont s’inspireront directement les réquisitoires staliniens.

Roi de tous les Français, et non « citoyen Capet », Louis XVI meurt en martyr tel un très grand Saint. Séparé de tous les siens et emprisonné au cachot, il refusera de recevoir les derniers sacrements des mains d’un prêtre jureur et apostat.

Parfaitement innocent des crimes dont on l’accuse et ayant toujours refusé de faire couler le sang français, Louis XVI est froidement guillotiné et rend sa belle âme à Dieu le 21 janvier 1793.

Plus qu’un Roi, la France perd ce jour-là son cœur et son âme.

Orchestrée par la franc-maçonnerie, la Révolution française restera l’un des pires bains de sang de tous les temps et de toute l’Histoire.

Demeurant un chef-d’œuvre poignant d’amour de la France, d’émotion et de Vérité, le Testament de Louis XVI s’achève par cette édifiante phrase :

« Je déclare devant Dieu, et prêt à paraître devant Lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre moi ! »

NPI - 21/01/11

21:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Trois hommes jugés à Bobigny pour vols, viol et meurtre d'une nonagénaire

Palais de justice de Bobigny.jpg

Palais de justice de Bobigny - (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Le procès de trois hommes jugés à Bobigny pour des vols commis l'été 2007 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), au cours desquels une femme de 96 ans avait été tuée de 62 coups de couteau et une autre femme violée, a débuté jeudi.

Ensuite, une femme qui a été violée et dont l'appartement a été incendié a été la victime du deuxième vol, qui aurait été commis lui aussi par deux des accusés.

Enfin, une femme de 96 ans a été tuée chez elle de 62 coups de couteau lors du dernier vol. Pour celui-ci, Aziz Fathi, le principal accusé, poursuivi notamment pour vol, viol et meurtre, aurait été seul. Il encourt la perpétuité.

Parmi les témoins entendus jeudi, se trouvait le chef de la police municipale de Saint-Ouen au moment des faits, Maurice Toboul. Il a participé à l'identification des trois accusés.

"Des jeunes du quartier, entre 17 et 25 ans, sont venus me voir. Et dans ces trois affaires, un nom revenait toujours", celui de Aziz Fathi, a-t-il raconté. "Il se vantait de ces faits à des personnes horrifiées, et certains avaient vu du sang sur ses mains", a raconté M. Toboul.

Le mot "sauvagerie" est revenu à plusieurs reprises dans la bouche des témoins.

Lors de l'enquête, Aziz Fathi a reconnu les faits, expliquant qu'il avait "un côté obscur", à qui il a donné un nom: "Max". Il a assuré avoir agi sous l'effet de la drogue et de l'alcool.

Vendredi, la cour se penchera sur le viol dont il est accusé, après l'audition de la victime jeudi soir. Aziz Fathi lui imposait une fellation pendant que son complice, Ali Bifrgane, fouillait son appartement, a-t-elle relaté. Ce dernier a également tenté de la violer. Aziz Fathi a mis le feu à son appartement avant de s'enfuir.

Le meurtre de la victime du troisième vol sera étudié lundi. Le procès doit s'achever le 28 janvier.

AFP. 21/01/11

20:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le ministre de la Culture s'incline devant Klarsfeld et retire Céline des célébrations nationales

VIDEO http://www.2424actu.fr/actualite-culturelle/polemique-aut...

Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a annoncé vendredi le retrait du recueil des célébrations nationales 2011 de Louis-Ferdinand Céline après la polémique suscitée par la présence dans cette liste de l'écrivain auteur de textes antisémites.

"Après mûre réflexion, et non sous le coup de l'émotion, j'ai décidé de ne pas faire figurer Céline dans les célébrations nationales", a dit M. Mitterrand vendredi soir.

"Ce n'est en aucun cas un désaveu à l'égard du Haut comité (chargé d'établir la liste des personnalités) mais une inflexion que j'assume pleinement", a ajouté le ministre de la Culture.

Auteur du "Voyage au bout de la nuit" ou encore de "Mort à crédit", Louis-Ferdinand Céline a également rédigé quatre pamphlets violemment antisémites.

AFP. 21/01/11

19:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)