Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 341

  • Journal Officiel - Naturalisations et Réintégrations

     

    Naturalisations et réintégrations

    84 Décret du 25 janvier 2016 portant naturalisation, réintégration, mention d’enfants mineurs bénéficiant de l’effet collectif attaché à l’acquisition de la nationalité française par leurs parents, francisation de noms et prénoms et libération de l’allégeance française

    85 Décret du 25 janvier 2016 portant francisation de noms et prénoms d’étrangers ayant acquis ou recouvré la nationalité française

    (merci à Dirk)

  • Primaires américaies: soirée mitigée pour Clinton, excellente pour Trump

     

     

     

     

     

    14

    Donald Trump a donné une claque aux anti-Trump mardi en remportant deux nouvelles primaires républicaines pour la Maison Blanche, mais la soirée était décevante pour la démocrate Hillary Clinton, battue par Bernie Sanders contre tous les pronostics dans un des deux Etats.

    L’homme d’affaires républicain a largement remporté le Mississippi, Etat conservateur du Sud, avec 47% des voix, selon des résultats quasi-complets, devant le sénateur du Texas Ted Cruz (36%). Il est aussi arrivé premier dans le Michigan, Etat industriel de la région des Grands Lacs, avec quelque 36% des voix, Ted Cruz et le gouverneur de l’Ohio voisin, John Kasich, se disputant la deuxième place. Donald Trump a également remporté les caucus républicaines à Hawaï.

    Ted Cruz a renforcé son statut de deuxième homme en gagnant la primaire républicaine de l’Idaho, dans le nord-ouest. Les résultats d’un quatrième scrutin étaient attendus à Hawaï, dans le Pacifique. Le sénateur de Floride Marco Rubio enregistrait de mauvais résultats, terminant bon dernier dans le Michigan et le Mississippi.

    Ces victoires ont ragaillardi Donald Trump, qui s’est permis d’ironiser sur les millions de dollars dépensés par ses adversaires, lobbyistes et candidats, pour ternir sa réputation d’homme d’affaires dans une nouvelle vague de publicités télévisées.

    « Tant de choses horribles ont été dites sur moi la semaine passée », a-t-il déclaré,  depuis le golf Trump de Jupiter, en Floride, lors d’une conférence de presse. « Cela montre à quel point le public est intelligent, car il sait que tout n’est que mensonges ».

    « Les démocrates viennent à nous, les indépendants viennent à nous », a-t-il affirmé. « Les gens nous rejoignent alors qu’ils n’avaient jamais voté républicain ».

    Il a d’ailleurs fait la réclame pour certains des produits portant sa marque, évoquant ses vignobles et ses steaks, offrant même des bouteilles aux journalistes.

    Au total, il a remporté 14 scrutins sur 23 tenus depuis le 1er février. Donald Trump avait accumulé avant mardi 384 délégués, contre 300 pour Ted Cruz. Il faudra 1.237 pour décrocher l’investiture à la convention de Cleveland en juillet.

    Le regard de Donald Trump est désormais fixé sur la Floride, qui votera mardi prochain avec d’autres grands Etats. Ce scrutin sera le vote de la dernière chance pour Marco Rubio, qui mise sa survie sur une victoire à domicile.

    – Sanders prolonge la course démocrate –

    Chez les démocrates, la surprise est venue du Michigan, où est installée la capitale de l’industrie automobile américaine, Detroit.

    Bernie Sanders a fait très fort en déjouant les sondages qui donnaient l’ex-secrétaire d’Etat largement favorite. Selon des résultats quasi-complets, il y obtenait 50% des voix contre 48% pour Hillary Clinton.

    Ce bon résultat montre que Bernie Sanders a une chance dans le reste du Midwest, comme l’Ohio qui votera mardi prochain. Un tiers des votants du Michigan étaient syndiqués, selon les sondages de sortie des urnes. Il a aussi obtenu un tiers des voix des Noirs, bien mieux que dans le Sud.

    « Cela signifie que la révolution politique dont nous parlons reçoit un écho fort partout dans le pays et nous pensons que nos meilleures régions restent à venir », a déclaré Bernie Sanders dans une conférence de presse à Miami, en Floride.

    Ses stratèges estiment que les meilleurs jours d’Hillary Clinton sont derrière elle et promettent de prolonger la course jusqu’aux dernières primaires, en juin, notamment en Californie.

    L’autre primaire démocrate de la soirée, dans le Mississippi, a vu la victoire d’Hillary Clinton comme prévu. Elle a reçu 83% des voix contre 16%, selon des résultats partiels.

    Elle a ainsi achevé de rafler l’ensemble des Etats du Sud historique, après la Louisiane, l’Arkansas, l’Alabama, la Géorgie… Le soutien de la communauté noire de cette région a été indéfectible pour l’ex-Première dame: neuf sur dix ont voté pour elle mardi.

    Les délégués étant répartis à la proportionnelle, le bilan de la soirée était in fine favorable à Hillary Clinton en raison de son écrasante victoire dans le Mississippi.

    A ce jour, l’ex-secrétaire d’Etat a remporté 13 consultations sur 22. Elle a désormais engrangé plus de la moitié des 2.382 délégués nécessaires pour décrocher l’investiture à Philadelphie en juillet.

    En meeting mardi, Hillary Clinton n’a pas évoqué les résultats de la soirée, préférant se projeter dans l’élection présidentielle de novembre.

    « Etre candidat à la présidence, ce n’est pas un concours d’insultes. C’est plutôt obtenir des résultats pour les Américains qui devrait nous occuper », a-t-elle déclaré à Cleveland, dans l’Ohio.

    NOVOPRESS - 09 03 16

  • La Croix-Rouge soutient l’afflux migratoire sur fonds publics

    croix_rouge_karambeu.jpg

     

     

    09/03/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

    Le comité international de la Croix-Rouge (ou CICR) est une organisation internationale non gouvernementale. Les États ou encore l’Organisation des Nations Unies l’ont investie d’une mission humanitaire. Les conventions de Genève prévoient que le CICR puisse intervenir en cas de conflit armé, en particulier pour prodiguer des soins.

    Le CICR s’est même attribué la mission de venir en aide aux supposés réfugiés
    La Croix-Rouge apporte en effet un soutien aux immigrants qui veulent entrer clandestinement en Europe. C’est le CICR, assisté des mouvements locaux de la Croix-Rouge, qui organise des points d’accueil pour apporter une aide logistique et administrative aux envahisseurs.
    Il ne s’agit pas seulement de soigner ou de fournir des vêtements.
    La Croix-Rouge fournit aux clandestins une aide matérielle, par l’exemple un accès à Internet ou des téléphones portables pour appeler des proches… ou pour organiser la suite de leur intrusion illégale en Europe. La Croix-Rouge est d’ailleurs présente sur l’ensemble de la route migratoire des Balkans. Cette présence en Europe est pourtant difficile à justifier par le droit international, puisque les conflits armés ont lieu hors d’Europe !

    Ne s’agit-il après tout pas d’une aide humanitaire, financée par des donateurs ?
    Pas du tout ! Le CICR est principalement financé par les contributions volontaires des États inscrits aux Conventions de Genève, ainsi que de l’Union européenne : ces contributions publiques ont représenté 92 % des recettes de l’organisation en 2014. Le reste provient d’autres sources publiques et privées. Les fonds apportés par les sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont anecdotiques — on compte parmi ces sociétés, la Croix-Rouge française, à laquelle donnent les personnes sensibles au charme d’Adriana Karambeu.

    Ce sont donc les contribuables qui financent le soutien à l’invasion migratoire !
    Et ce soutien n’est pas seulement matériel, il est aussi intellectuel. La Croix-Rouge se livre à une véritable propagande pro-immigration. Ainsi, la campagne de communication « Protéger l’humanité — Mettre fin à l’indifférence » vise « à renforcer la solidarité et l’empathie à l’égard des personnes vulnérables dans leurs pays d’origine et dans les lieux de transit et de destination ». Autrement dit, la Croix-Rouge cherche à culpabiliser les Européens.

  • Jean-Louis Debré récite une prière antichrétienne et satanique avant de quitter son poste de président du Conseil Constitutionnel !

    http://www.contre-info.com/jean-louis-debre-recite-une-priere-antichretienne-avant-de-quitter-son-poste-de-president-du-conseil-constitutionnel

    + VIDEO

     NdB: Son ADHaine...

  • Renausd Camus twitte

    Capture.PNG Camus.PNG

  • Courageuse arrestation d'une vieille dame de 72 ans !


    L'arrestation musclée d'une mamie militante de... par MersEtOceans

    Lundi 15 février 2016 dans le quartier de Beaulieu à Poitiers (France), Katia Lipovoï manifestait contre l'abattage des platanes quand des policiers l'ont interpellée sans ménagement. Derrière le périmètre de sécurité mis en place par la ville, elle a fait l'erreur de secouer et de faire tomber une barrière de sécurité. C'est ce qui a poussé les policiers à l'arrêter. Ils l'ont mise au sol et menottée. La femme de 72 ans s'est retrouvée en garde à vue où les policiers ont voulu lui faire signer une déposition selon laquelle elle avait agressé un policier. La mamie dit « J'ai refusé en leur expliquant que je m'étais simplement débattue parce qu'ils me faisaient mal. »

    (merci à Dirk)

  • Agression des reporters d’E&R par Frédéric Haziza : nouvelle vidéo et dépôts de plaintes

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Agression-des-reporters-d-E-R-par-Frederic-Haziza-nouvelle-video-et-depots-de-plaintes-38228.html

  • Trump gagne la primaire du Mississippi

    sans-titre.png Trump.png

     

    • Home ACTUALITE Flash Actu
      • Par lefigaro.fr avec Reuters
      • Mis à jour
      • Publié
     
    .
     
     
     Donald Trump, favori de la course à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine de novembre, a remporté mardi la primaire du Mississippi, selon les projections de la chaîne Fox News.

    Quarante délégués sont en jeu dans cet Etat. Le milliardaire new-yorkais est par ailleurs en tête des intentions de vote dans le Michigan, le plus gros Etat en jeu ce mardi avec 59 délégués.

    Une autre primaire a lieu dans l'Idaho (32 délégués) et des caucus se déroulent à Hawaï (19).
     

     

     
  • Un Africain se fabrique un hélicoptère

    http://www.fdesouche.com/707327-le-prochain-einstein-sera-t-il-africain

    Au Malawi, le rêve fou de Félix, constructeur d’un hélico maison (vidéo)

     

  • Fermeture de la route des Balkans, ou comment l’UE compte abandonner la Grèce

    https://fr.sputniknews.com/international/201603081023208832-ue-fermeture-route-balkans-grece-turquie/

  • « Chances pour la France » : des noirs agressent violemment un blanc dans le métro parisien

    http://www.contre-info.com/chances-pour-la-france-des-noirs-agressent-violemment-un-blanc-dans-le-metro-parisien

     

    Attention : images violentes. Après la vidéo, merci de bien vouloir prendre un cachet de 10g de Padamalgame.

    NdB: La vidéo ne fonctionne pas très bien... Mais j'ai pu la visionner avec un peu de patience.

  • Autriche: des députés distribuent des bombes lacrymogènes aux femmes pour se protéger des clandestins

    http://www.contre-info.com/autriche-des-deputes-distribuent-du-gaz-lacrymogene-aux-femmes-pour-se-proteger-des-clandestins

    VIDEO

    NdB: Excellente initiative pour la Journée de la Femme!

  • VIDEO. Migrants : depuis minuit, la route des Balkans est pratiquement fermée


    Réfugiés : le No Man's Land de la route des... par leparisien

    Partager

    | MAJ :
    réagir

    5609063_slovenia-migrants_545x460_autocrop.jpg

     
     A partir de ce mercredi, la Slovénie interdit aux migrants de transiter par son territoire.
    Reuters/SRDJAN ZIVULOVIC

    Encore empruntée par quelques centaines de Syriens et d'Irakiens, la route migratoire des Balkans ferme pratiquement ce mercredi.

     
     

    La Slovénie a décidé de mesures qui reviennent à rendre le passage quasi impossible : à partir de minuit, Ljubljana ne laissera plus transiter de migrants sans papiers par son territoire, sauf exceptions «humanitaires».

    La Serbie a indiqué qu'elle imitait l'exemple de son voisin. Quant à la Macédoine, pays non membre de l'Union européenne par lequel les migrants quittent la Grèce, elle a dit s'aligner sur le nombre de migrants acceptés par son voisin serbe.

    Après des tractations laborieuses à Bruxelles lundi, les pays membres de l'Union européenne n'avaient pas voulu décréter officiellement la fermeture de la route migratoire des Balkans, empruntée l'an dernier par plus de 850 000 migrants. Privés de cet accès à l'Europe, les candidats de l'asile n'auront dans les faits plus d'autre choix que de s'en remettre au nouveau plan d'action dévoilé à Bruxelles pour «changer la donne».



    «L'approche commune» de la
    Turquie et de la Grèce

    Sur les côtes de la mer Egée, d'où continuent à s'élancer chaque jour des centaines de candidats à l'exil vers l'Europe, les Premiers ministres turc Ahmet Davutoglu et grec Alexis Tsipras ont affiché mardi leur «approche commune» sur ce dossier. «Nous sommes en train de mettre en forme cette coopération de façon à ce que dans les semaines et les mois qui viennent, la mer Egée ne soit plus une mer de tristesse et de désespoir dans laquelle des innocents perdent la vie», a affirmé Ahmet Davutoglu.

    LE PARISIEN

     

  • La Grèce condamnée par la justice européenne pour avoir aidé ses agriculteurs !

     Twitter Facebook Pinterest Google Plus Linkedin email

    La Grèce a été condamnée mardi par la justice européenne à récupérer auprès de 800 000 agriculteurs du pays 425 millions d’euros, versés en 2009 pour compenser des pertes causées l’année précédente par des intempéries et considérés comme une aide d’État illégale.

    La Cour de justice de l’Union européenne, basée à Luxembourg, a débouté la Grèce de tous ses recours possibles dans ce litige qui avait donné lieu à une première décision défavorable de la Commission en décembre 2011, a précisé un porte-parole de la juridiction.

    En 2009, le gouvernement grec de l’époque avait puisé, pour dédommager les agriculteurs, dans les fonds de l’organisme public d’assurances agricoles (Elga) alimenté par leurs cotisations.

    Et le fait que les cotisations des agriculteurs soient perçues par l’État et inscrites à son budget avant d’être versées les assimilent à des ressources d’État, a souligné la Cour dans son arrêt rendu mardi.

    Dans la deuxième partie de son raisonnement, elle a jugé que ces versements effectués par l’Elga, « ayant été, en outre, indépendants des cotisations acquittées par les agriculteurs, (ils) constituaient un avantage que les bénéficiaires n’auraient pas pu obtenir dans des conditions normales de marché et qui affectaient ainsi la concurrence » au sein de l’UE.

    La Commission européenne doit désormais veiller à ce que la Grèce récupère « dans un délai raisonnable » les 425 millions d’euros, soit environ 500 euros par agriculteur concerné, selon le porte-parole de la Cour. C’est à la Commission que revient la mission de veiller à la bonne application des décisions de la Cour de Luxembourg.

  • Migrants : et pourquoi pas en Israël ?

    sans-titre.png soldat.png

     

    Publié par Antonin Campana sur 8 Mars 2016, 14:02pm

     

    Je ne sais pas vous, mais moi j’ai toujours trouvé bizarre qu’un réfugié syrien préfère risquer sa vie sur une bouée alors que non loin de chez lui se trouve une démocratie à haut niveau de vie, soucieuse des droits de l’homme et qui fait régulièrement appelle à l’immigration. Ce pays ruisselant de lait et de miel s’appelle Israël et même si l’immigration dont il est question concerne exclusivement l’immigration juive, le « migrant » syrien peut légitimement penser que les Juifs ont suffisamment souffert des discriminations pour ne pas en faire à leur tour.

    Depuis le début du conflit, le Liban, lui-aussi frontalier avec la Syrie, a accueilli 1,1 millions de réfugiés syriens. Dans le même temps Israël en a accueilli… zéro !  Netanyahu estime qu’Israël est un « Etat très petit qui ne dispose pas d’une profondeur démographique et géographique » et que de toute manière il n’est pas question de se laisser « submerger » par des « activistes terroristes ». A toute fin utile, je rappelle qu’Israël est un pays deux fois plus grand que le Liban, qu’il a une population plus importante d’environ 2.6 millions d’habitants et dispose d’un  PIB six fois supérieur !  (Pour le reste, je ne jette pas la pierre à Netanyahu qui, lui, ne fait que défendre son peuple).

    Le discours des institutions juives de France est sensiblement différent. Le CRIF, par exemple, ne ménage pas son soutien à l’accueil des « migrants ». Il exprime sa « vive émotion » et appelle les « gouvernements européens » à traiter ce problème avec « humanité et compassion ». On trouve sur le site de ce Conseil qui se veut représentatif des institutions juives des articles larmoyants sur l’exigence morale de l’accueil des « réfugiés », d’autres sur la nécessité d’en « finir avec les fantasmes d’invasion », car le migrant « contribue à augmenter la richesse de nos économies, de nos sociétés et de nos cultures ».  Air connu.

    Le CRIF qui par ailleurs se montre très soucieux des intérêts de l’Etat d’Israël devrait donc inciter ce dernier à ouvrir ses frontières pour accueillir les millions de migrants qui augmenteront la richesse de son économie, de sa société et de sa culture. Pourquoi ne le fait-il pas ? Pourquoi réserve-t-il ces appels à la compassion aux « gouvernements européens » et à la société européenne les réquisitoires contre le « fantasme d’invasion » ? Pourquoi Israël, ses murs et ses clôtures ne sont-ils pas dénoncés ? Et que dire d’un Georges Soros qui veut que l’Europe accueille un million de demandeurs d’asile par an mais semble obstinément ignorer qu’Israël n’est pas la « société ouverte » dont il rêve ! Pourquoi ce silence pudique que seul un Victor Orban a osé rompre ?

    Ce qui est valable pour l’Europe l’est assurément pour Israël : les hommes et les peuples ne sont-ils pas égaux ? Il n’est pas juste de priver Israël du fructueux mélange des cultures, d’un nouvel essor économique, des bienfaits du métissage et même d’un nouvel enrichissement spirituel. A moins d’être animé par une israélophobie malsaine, le CRIF ne nous contredira pas : Jérusalem doit comme Cologne se maquiller et s’ouvrir à l’autre pour être fécondée par de nouvelles mœurs, de nouvelles religions, de nouvelles coutumes, de nouvelles modes. Israël doit en finir avec le « fantasme d’invasion » : qu’il accueille des millions de migrants et montre l’exemple au monde !

    Antonin Campana

  • Fermeture des frontières: les clandestins n'accèdent plus en Autriche

    L’un des objectifs affiché du sommet européen de lundi sur les migrants est de « fermer la route des Balkans ». Mais sur le terrain, cette fermeture est déjà effective, les clandestins sont bloqués en Grèce à la frontière avec la Macédoine. Et en Autriche, ils ont déserté les camps d’accueil.

    NDF

  • Jean-Yves le Drian demande la mise à la retraite du général Christian Piquemal

    XVM272037b8-e4a7-11e5-8e30-01b3f2dd1f4c.jpg Piquemal.jpg

    Le général Christian Piquemal

     

     

     

     L'ancien patron de la Légion étrangère avait participé, en février dernier, à Calais, à un rassemblement anti-migrants pourtant interdit par les autorités. Le devoir de réserve de l'officier n'a «visiblement pas été respecté» indique l'entourage du ministre de la Défense.

     
    .
     
     

    Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a demandé la mise à la retraite du général Christian Piquemal. Âgé de 75 ans, l'ancien patron de la Légion étrangère de 1994 à 1999 est poursuivi par la justice pour avoir participé à une manifestation anti-migrants à Calais interdite par la préfecture. L'entourage du ministre révèle, ce lundi, que ce dernier a saisi l'armée de Terre afin qu'un conseil de discipline exclut le gradé de la deuxième section, statut des officiers généraux qui ne sont plus en activité mais toujours à la disposition de l'armée, et le mette en retraite.

    Les officiers de la deuxième section bénéficient de certains avantages fiscaux, du droit de porter l'uniforme et sont aussi soumis à un devoir de réserve qui n'a «visiblement pas été respecté» dans le cas de Christian Piquemal, ajoute cette source. Le ministère travaille par ailleurs à une réforme du code de Défense, afin de permettre au ministre de prendre directement ce genre de décision, après discussion avec le chef d'état-major, sans passer par un conseil de discipline.

    Le «rôle principal» d'un rassemblement d'extême droite

    Le général Piquemal avait participé le 6 février, mégaphone à la main, à un rassemblement anti-migrants convoqué par le mouvement d'extrême droite Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident (Pegida) à Calais (Pas-de-Calais), manifestation interdite par les autorités. Il était sorti de sa réserve d'ancien officier parachutiste à la retraite afin de défendre publiquement, et en son nom, «la grandeur de l'identité de la France» avant de se faire interpeller par les CRS.

     

    Ses partisans avaient condamné son arrestation avec quatre autres individus ainsi que ses deux nuits en garde à vue et déploré le fait qu'il soit le premier général arrêté depuis Maurice Challe en 1961, l'un des quatre généraux putschistes d'Alger sous De Gaulle.

    Le 8 février, il devait être jugé en comparution immédiate au tribunal de Boulogne-sur-Mer avec quatre autres personnes pour «participation à un attroupement qui ne s'est pas dissout après sommation». Son procès avait été reporté en raison de son état de santé au 12 ami prochain. Le général s'était rendu à l'hôpital de Calais et «le médecin légiste qui l'avait examiné a indiqué que son état de santé était incompatible avec une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel», rapportait le procureur Jean-Pierre Valensi.

    En ligne, il dénonce «l'immigration massive»

    Sur le blog du Cercle de citoyens-patriotes dont il est président, Christian Piquemal dénonce régulièrement «l'immigration massive», «les abandons de souveraineté» et «l'islamisation rampante et progressive». Avant la manifestation à Calais, il réagissait en ligne à l'annonce de l'interdiction à manifester dans un post intitulé «À propos de Calais»: «Malgré cette mesure arbitraire et abusive, et en raison notamment du nombre important de participants prévus ainsi que des moyens matériels qu'ils ont engagés, nous maintenons notre participation, apolitique, qui se fera dans l'ordre, le calme et la discipline des “vieilles troupes”; j'y serai présent physiquement.»

    LE FIGARO

  • L’Europe se livre aux Turcs

    8562-Chard.jpg

    Partager sur Facebook Tweeter

     

    08/03/2016 – EUROPE (Présent 8562)

    Gribouille se jetait à l’eau pour éviter d’être mouillé par la pluie. Hollande et Merkel, nos Gribouille, ont poussé l’Union européenne à se livrer à la Turquie musulmane pour éviter d’être envahie par des « migrants » musulmans. C’est ce qui vient de se décider au sommet européen, en présence du Premier ministre turc ; on discutera des détails et des modalités pendant quelques jours encore, mais le principe est acquis.
    8562P1
    Ankara gardera les candidats au départ vers l’Europe chez elle et acceptera même le retour de ceux dont nous ne voulons pas, en échange de six milliards d’euros. En novembre dernier, il n’était question que de la moitié. Mais, depuis, la Turquie a fait monter les enchères. Elle aurait tort, de son point de vue, de ne pas profiter de la situation : l’UE est aux abois, prête à se soumettre aux exigences de ceux auxquels elle a remis son sort. Mais ce volet financier n’est pas le pire ! La Turquie entend que ses ressortissants soient dispensés de visa pour pénétrer dans l’espace européen et ce dès le 1er juin, et que les négociations en vue de son adhésion à l’UE reprennent. « Nous voulons que cinq chapitres de négociations soient ouverts aussi vite que possible », a exigé le chef du gouvernement turc, Ahmet Davutoglu. Il dit « nous voulons » et l’Europe s’incline.

    L’Allemagne et la France, entre autres, étaient hostiles, jusqu’ici, à faire de ce pays à 85 % musulman le 29e membre de l’Union, pas seulement pour cette raison culturelle, mais aussi parce que plus il y a d’adhérents, moins elle est gouvernable. Et puis, les droits de l’homme n’y sont pas respectés. Ils ne le sont toujours pas, le gouvernement vient d’interdire un journal de l’opposition. Peu importe ! Aujourd’hui, foin de ces considérations, devant l’urgence, les dirigeants européens cèdent sur tout, ou presque, pour arrêter ces millions d’individus qui se pressent à nos frontières.

    Faire appel à la Turquie scelle l’impuissance de l’Europe face à une situation dont elle est responsable. Elle a décrété la libre circulation des personnes à l’intérieur de l’espace Schengen sans avoir rendu ses frontières hermétiques. Puis Mme Merkel a crié « bienvenue ! » à tous ceux qui voulaient venir, ils sont venus et ils continuent. On ne sait qu’en faire ! Il était question de les répartir : sur les 160 000 prévus, il y a six mois, il n’y en a que mille qui ont été acceptés ailleurs. Les pays de l’Est étant les plus réticents, ce sont eux aussi qui ont bataillé pour que l’on ne cède pas tout à la Turquie.

    La route des Balkans étant fermée, les « réfugiés » s’entassent dans des conditions épouvantables en Grèce devenue cul-de-sac. Alors que, dès novembre, Erdogan s’était engagé à empêcher l’embarquement pour les îles grecques, 15 000 à 20 000 candidats à l’exil continuent d’y arriver chaque semaine depuis les côtes turques. Bruxelles n’a pourtant déboursé pour Athènes que 380 millions, alors qu’elle est prête à donner six milliards à Ankara, qui ne fait pas (encore) partie de l’UE ! Dès le 1er juin, les 75 millions de citoyens turcs pourront librement venir chez nous, sans visa. Ils ne s’en priveront pas. Ce ne sera pas le remplacement de musulmans par d’autres : ils s’ajouteront à ceux que nous avons déjà.

    Guy Rouvrais

  • Dîner du CRIF : deux reporters d’Egalité et Réconciliation agressés par Frédéric Haziza

     




     
    Download PDF

    Le lundi 7 mars 2016 avait lieu à Paris le dîner annuel du CRIF, où le gratin politico-médiatique parisien se retrouve chaque année. Complètement hystérique, le journaliste Frédéric Haziza a violemment agressé deux reporters d’ERTV, la télévision du mouvement d’Alain Soral en conflit ouvert avec l’animateur de LCP et de Radio J. Les policiers, aux premières loges, ont observé la scène sans intervenir.

    NDF