Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2015

Robert Ménard : « Ils traitent de sales petits français, les français de souche »

21h23

RMC – Bourdin – 24/09/2015

- Robert Ménard : « Ils traitent de sales petits français, les français de souche (…) c’est ça que vous ne voulez pas voir »
- JJ Bourdin : « On le sait, … mais on le sait, je ne dis pas le contraire, Robert Ménard »

FDS

00:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Arabie saoudite: une bousculade provoque des centaines de morts à La Mecque

00:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

24/09/2015

Allemagne: hébergement des migrants dans un hôtel de luxe à Halle

http://www.fdesouche.com/651091-allemagne-hebergement-des...

Voir les photos de cet hôtel

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Un fils du colonel Kadhafi sera t-il le futur chef de l’État libyen ? Par Bernard Lugan

 

Le 14 septembre 2015, un coup de tonnerre a retenti dans le ciel serein des certitudes démocratiques européo-centrées quand le Conseil suprême des tribus de Libye désigna Seif al-Islam Kadhafi comme son représentant légal. Désormais, voilà donc un fils du défunt colonel seul habilité à parler au nom des vraies forces vives de Libye...

Les abonnés à L’Afrique réelle et les lecteurs de ce blog ne seront pas surpris par cette nouvelle puisque, depuis 2012, je ne cesse d’écrire :

1) Que la pacification de la Libye ne pourra se faire qu’à partir des réalités tribales.
2) Que le seul à pouvoir reconstituer l’alchimie tribale pulvérisée par l’intervention militaire de 2011, est Seif al-Islam que son père, le colonel Kadhafi, avait pressenti pour lui succéder, et qui est actuellement « détenu » par les milices de Zenten.

Mes analyses ne procédaient pas du fantasme, mais du seul réel qui est que :

1) En Libye, la grande constante historique est la faiblesse du pouvoir par rapport aux tribus. Au nombre de plusieurs dizaines, si toutefois nous ne comptons que les principales, mais de plusieurs centaines si nous prenons en compte toutes leurs subdivisions, ces tribus sont groupées en çoff (alliances ou confédérations).

2) L’allégeance des tribus au pouvoir central n’est jamais acquise.

3) Les bases démographiques des groupes tribaux ont glissé vers les villes, mais les liens tribaux ne se sont pas distendus pour autant.

Le colonel Kadhafi fonda son pouvoir sur l’équilibre entre les trois grands çoff libyens, à savoir la confédération Sa’adi de Cyrénaïque, la confédération Saff al-Bahar du nord de la Tripolitaine et la confédération Awlad Sulayman de Tripolitaine orientale et du Fezzan à laquelle appartiennent les Kadhafda, sa tribu. De plus, à travers sa personne, étaient associées par le sang la confédération Sa’adi et celle des Awlad Sulayman car il avait épousé une Firkèche, un sous-clan de la tribu royale des Barassa. Son fils Seif al-Islam se rattachant donc à la fois aux Awlad Sulayman par son père et aux Sa’adi par sa mère, il peut donc, à travers sa personne, reconstituer l’ordre institutionnel libyen démantelé par la guerre franco-otanienne. Mais pour comprendre cela, encore faut-il se rattacher à la Tradition lyautéenne des « Affaires indigènes » et répudier l’approche universaliste des « cerveaux à nœud » du quai d’Orsay.

Aujourd’hui, les alliances tribales constituées par le colonel Kadhafi ont explosé ; là est l’explication principale de la situation chaotique que connaît le pays. En conséquence de quoi, soit l’anarchie actuelle perdure et les islamistes prendront le pouvoir en Libye, soit les trois confédérations renouent des liens entre elles. Or, c’est ce qu’elles viennent de faire en tentant de faire comprendre à la « communauté internationale » que la solution passe par les tribus... Certes, mais la Turquie et le Qatar veulent la constitution d’un État islamique et la justice internationale a émis un mandat d’arrêt contre Seif al-Islam...

Le 12 octobre, avec son habituel sens de la clairvoyance, sa célèbre hauteur de vue et son immense connaissance du dossier, BHL expliquera certainement cette évolution de la situation libyenne aux auditeurs de l’IHEDN (Institut des hautes études de la Défense nationale), devant lesquels il doit prononcer une conférence de « géopolitique ». Il est en effet bon que les plus hauts cadres civils et militaires sélectionnés pour intégrer cet institut prestigieux, puissent écouter les analyses des experts les plus qualifiés...

NB : Au début du mois de novembre, aux éditions de l’Afrique Réelle, sortira mon livre intitulé Histoire et géopolitique de la Libye des origines à nos jours, dans lequel, sur la longue durée, est mise en perspective la marqueterie tribale libyenne, clé de compréhension de la situation libyenne actuelle. Ce blog en rendra compte.

21:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Aïd-el-Kébir: un maire FN fait le buzz avec des moutons, un député PS dénonce "une provocation haineuse"

Capture.PNG kébir.PNG

 

Publication: 24/09/2015 12h58 CEST Mis à jour: 24/09/2015 12h58 CEST

 

 

 

 

 
  

RELIGION - Faire le buzz, quitte à stigmatiser une religion. Le maire FN de Hayange, Fabien Engelmann a opté pour cette stratégie alors que les musulmans célèbrent l'Aïd el-Kébir, ce jeudi 24 septembre. A l'occasion de cette "fête du sacrifice", la tradition (qui peut être remplaée par l'envoi d'une somme d'argent à une famille nécessiteuse) veut que l'on abatte un mouton avant de le partager au cours d'un repas.

Depuis plusieurs années, les autorités ont largement encadré la pratique, durcissant les sanctions contre ceux qui pratiqueraient clandestinement l'abattage du mouton. 15.000 euros d'amende et six mois de prison sont encourus par quiconque le ferait notamment à domicile. Les règles sont très strictes et ce sont les préfectures qui mettent des abattoirs à disposition des fidèles. "Le sacrifice doit se faire dans les abattoirs agréés (pérennes ou temporaires) dans le strict respect de la réglementation en vigueur et des principes religieux qui régissent l’abattage rituel", rappelle chaque année le Conseil français du culte musulman.

Insuffisant pour plusieurs élus frontistes dont l'eurodéputée Sophie Montel ou Fabien Engelmann qui dénoncent la manière utilisée pour tuer le mouton. Celui-ci doit être égorgé vivant, sans qu'il soit procédé à un étourdissement de l'animal. Si la pratique a été interdite dans plusieurs pays, dont récemment par la Belgique, elle est parfaitement tolérée en France, comme le précise le ministère de l'Agriculture sur son site Internet.

"La réglementation actuelle rend obligatoire l’étourdissement des animaux destinés à la consommation humaine avant leur abattage. Cependant, le code rural et de la pêche maritime (article R. 214-70) comme le droit européen (règlement 1099/2009 du Conseil du 24 septembre 2009) prévoient une dérogation à cette obligation lorsque l’étourdissement n’est pas compatible avec les prescriptions rituelles relevant du libre exercice du culte."

 
 

Ce que conteste le maire FN qui a donc décidé de s'opposer à sa manière à ce phénomène. Il a décidé d'acheter quatre moutons qui auraient pu être destinés aux fidèles musulmans pour les donner à des associations de protection des animaux. Une pratique popularisée par la Fondation Brigitte Bardot dont la fondatrice verse parfois dans la rhétorique islamophobe.

Sur sa page Facebook, celui qui se décrit comme "sensible depuis toujours à la cause animale" dit "condamner les méthodes d'abattage qui font inutilement souffrir l'animal". "Inutile de comparer abattage standard avec étourdissement et égorgement à vif en 2015 !!! Si certains ne saisissent pas la différence, à la prochaine extraction dentaire ou intervention chirurgicale, qu’ils le fassent sans anesthésie", écrit-il notamment.

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Marine Le Pen face à Jean-Jacques Bourdin en direct

20:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Florian Philippot invité de BFM Story

20:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Chômage : 20 000 demandeurs d'emploi de plus en août (+ 0,6%)

 

24 Sept. 2015, 16h33 | MAJ : 24 Sept. 2015, 18h18

 
réagir
18
                                                    

Premier «grand moment de solitude» pour la nouvelle ministre du Travail Myriam El Khomri.

 

Sur le même sujet

Emploi : seul un travailleur sur quatre a un emploi stable dans le monde

Emploi : seul un travailleur sur quatre a un emploi stable dans le monde

« Cette promesse ne veut rien dire »

« Cette promesse ne veut rien dire »

Alors, l'inversion de la courbe, c'est pour quand ?

Alors, l'inversion de la courbe, c'est pour quand ?

Le chômage reste stable en juillet avec 1900 chômeurs de moins

Le chômage reste stable en juillet avec 1900 chômeurs de moins

François Hollande pris à son propre piège

 Après un mois de juillet en très légère baisse (-0,1 %), le taux de chômage des personnes sans aucune activité (catégorie A)  accuse une hausse de 0,6% en août, soit 20 000 demandeurs d'emploi de plus. La catégorie A s'établit désormais à 3 571 600 personnes en France métropolitaine, un record.

Le nombre d'actifs en recherche d'un emploi (catégories A, B et C) grimpe lui de 0,2%, soit 8 400 personnes supplémentaires par rapport au mois de juillet. Ce chiffre s'élève à 5 420 900 personnes en France métropolitaine fin août (5 726 300 en ajoutant les DOM).

«Je ne suis pas une magicienne» prévenait Myriam El Kohmri en refusant toute prédiction avant son baptême du feu. «Les outils qui ont été mis en place sont des bons outils» estimait toutefois la benjamine du gouvernement pronostiquant un «effet boule de neige».

Légère diminution chez les jeunes

Chez les moins de 25 ans, la priorité du gouvernement, il y a une très légère baisse du taux de chômage. Ainsi, sur l'ensemble des catégories A, B et C dans cette tranche d'âge le nombre de demandeurs d'emploi diminue de 0,3% en août. «Un point positif» note Myriam El Khomri, qui commentait sa première publication de Pôle emploi.

Pour le reste, la ministre a appelé dans un communiqué à analyser les mauvais chiffres «avec prudence». «Seule la tendance compte», a-t-elle fait valoir, soulignant que «la hausse d'août intervient après une baisse en juillet et une stabilisation en juin».

Plus 4,6% sur un an

Sur un an, la variation du taux de chômage reste en hausse de 4,6% par rapport à août 2014 pour les demandeurs d'emploi de catégorie A et même de 6,7 % pour les demandeurs sur l'ensemble des catégories A, B et C.

LE PARISIEN

19:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIVALDI L'Automne

04:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

VLADIMIR POUTINE…

VLADIMIR POUTINE… - contre l'universalisme occidental

contre l'universalisme occidental



Mathieu Slama*
le 22/09/2015
Selon l'analyste Mathieu Slama, ce qui se joue entre Vladimir Poutine et les dirigeants européens, ne se situe pas simplement autour de la question ukrainienne mais au niveau des idées, "sur quelque chose de bien plus fondamental et décisif". Deux visions du monde qui s'entrechoquent, " la démocratie libérale et universaliste" côté européen et "la nation souveraine et traditionaliste, de l'autre ", côté Poutine.

« Nous rejetons l'universalisme du modèle occidental et affirmons la pluralité des civilisations et des cultures. Pour nous, les droits de l'homme, la démocratie libérale, le libéralisme économique et le capitalisme sont seulement des valeurs occidentales, en aucun cas des valeurs universelles. » L'homme qui a prononcé ces mots est Alexandre Douguine, intellectuel néo-eurasiste de la droite radicale russe, dans un entretien accordé à la revue Politique internationale en 2014. 

Au fil des années, il s'est lié d'amitié avec un certain nombre de dignitaires du Kremlin et de la Douma. Depuis le déclenchement de la crise ukrainienne, il est omniprésent dans les médias, appelant ni plus ni moins à « la prise de Kiev » et à la guerre frontale avec l'Ukraine. « L'Ukraine de l'Est sera russe », assure-t-il. Contrairement à ce qu'affirment certains intellectuels anti-Poutine en France (Bernard-Henri Lévy notamment), Douguine n'est pas « le penseur de Poutine », la relation directe entre les deux hommes étant difficile à établir. Cependant, force est de constater qu'on retrouve, dans certains discours du président russe, une même vision du monde qui est celle d'un monde multipolaire, où la dimension cardinale est la souveraineté nationale et où « universalisme » est l'autre mot pour désigner l'ambition hégémonique occidentale.

On peut reprocher beaucoup de choses à Vladimir Poutine, mais il y a une chose qu'il est difficile de lui contester, c'est son intelligence et l'imprégnation qu'il a de la culture et de l'âme russes. D'UN CÔTÉ LA DÉMOCRATIE LIBÉRALE ET UNIVERSALISTE ; DE L'AUTRE, LA NATION SOUVERAINE ET TRADITIONALISTE

En cela, nous dit Hubert Védrine dans le dernier numéro du magazine Society consacré à Poutine, il se distingue très nettement de ses homologues européens : « C'est un gars [sic] très méditatif, qui a énormément lu. Vous ne pouvez pas dire ça d'un dirigeant européen aujourd'hui. Il y a une densité chez Poutine qui n'existe plus chez les hommes politiques. » Dans un discours absolument fondamental d'octobre 2014 devant le Club Valdaï, réunion annuelle où experts, intellectuels et décideurs viennent parler de sujets liés à la Russie, Poutine a brillamment exposé l'essentiel de sa doctrine. Morceaux choisis : « La recherche de solutions globales s'est souvent transformée en une tentative d'imposer ses propres recettes universelles. La notion même de souveraineté nationale est devenue une valeur relative pour la plupart des pays » ; « Un diktat unilatéral et le fait d'imposer ses propres modèles aux autres produisent le résultat inverse. Au lieu de régler les conflits, cela conduit à leur escalade ; à la place d'Etats souverains et stables, nous voyons la propagation croissante du chaos ». 

Difficile de ne pas voir l'influence, même indirecte, d'Alexandre Douguine dans un tel discours. Poutine situe son combat contre l'Occident non pas sur la seule question ukrainienne, mais sur quelque chose de bien plus fondamental et décisif. Poutine et l'Occident, ce sont deux visions du monde irréconciliables qui s'affrontent, la démocratie libérale et universaliste, d'un côté, face à la nation souveraine et traditionaliste, de l'autre.

La différence entre Douguine et Poutine est cependant de taille. Là où le premier défend une vision idéologique et quasi eschatologique de la mission russe - « La crise ukrainienne n'est qu'un petit épisode d'une confrontation très complexe entre un monde unipolaire et multipolaire, entre la thalassocratie [civilisation de la mer, l'Amérique] et la tellurocratie [la civilisation de la terre, la Russie]», Libération du 27 avril 2014 -, le second reste un homme d'Etat pragmatique qui sait qu'on gagne d'abord les batailles par l'habileté dans la négociation et la recherche de compromis politiques. 

Là où Douguine rejette en bloc le libéralisme, Poutine y voit, notamment dans sa dimension économique, un moyen d'accroître la prospérité de la Russie. Raison de plus, pour l'Europe, d'éviter l'escalade et d'adopter une diplomatie un peu plus indépendante des Etats-Unis vis-à-vis de la Russie. Dans le cas contraire, la prophétie de Douguine d'un nouveau « choc des civilisations » risque fort de se réaliser.

*Communicant et spécialiste des sujets de crise

 
METAMAG

04:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Révocation de Robert Ménard : « juridiquement possible, politiquement sensible »

Veorthv.jpg

19h13

Robert Ménard doit-il être sanctionné pour « ses coups de com’ musclés » à l’encontre des réfugiés syriens et son affaire de statistiques ethniques se demande le quotidien Métronews ? Une pétition initiée par des députés socialistes demande à François Hollande sa révocation (8800 signatures mercredi), en face, Robert Ménard a mobilisé ses soutiens avec une contre-pétition en sa faveur et contre « la gauche sectaire et hystérique », réunissant plus de 24.000 signatures sur le site qu’il a fondé, Boulevard Voltaire.

Un contre-feu de l’extrême droite qui pose forcément cette question : est-il judicieux, en droit et en politique, de sanctionner le maire de Béziers ? « Que voulez-vous que l’on me reproche ? Ces gens (les réfugiés syriens, ndlr) ont fractionné la porte d’une HLM pour l’occuper illégalement ! » assurait Robert Ménard, joint par metronews.

Juridiquement, les coups de com’ de Robert Ménard seraient compatibles avec une suspension (un mois maximum), voire une révocation du maire (pour une durée d’un an avant qu’il ne puisse se représenter aux élections). Pour qu’une telle mesure soit prise par décret en Conseil des ministres, il doit y avoir une « faute grave » caractérisée. « Demander aux occupants d’un immeuble HLM de quitter leur logement alors que les expulsions sont encadrées par des procédures précises peut constituer une faute« , estime l’avocat Daniel Tasciyan, spécialiste de la question. « Le maire a outrepassé largement ses pouvoirs, et son action, qui a été filmée, peut constituer une atteinte à l’image de la République. » [...]

Envisager la révocation de Robert Ménard serait donc juridiquement possible. Mais à qui profiterait cette bataille, au maire de Béziers – qui pourrait d’ailleurs déposer un recours – ou à ses opposants ? « En tout cas, la question doit être posée, défend le député PS Alexis Bachelay, l’un des tenants de la pétition. Il est incroyable de voir un maire mettre sa communication au service d’un climat de haine et de xénophobie.
On ne peut laisser quelqu’un manipuler l’opinion en défiant les lois de la République.
 » [...]

02:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Allemagne : « épidémie » de viols commis par les migrants

xhWEBC7.jpg

22h58

Un nombre croissant de femmes et de jeunes filles hébergées dans des camps de réfugiés en Allemagne sont violées, agressées sexuellement et même forcée à se prostituer par les demandeurs d’asile de sexe masculin, selon les organisations de travail social allemands ayant une connaissance de première main de la situation. [...]

 

Dans le même temps, un nombre croissant de femmes allemandes à travers le pays sont violées par des demandeurs d’asile en provenance d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient. Beaucoup de ces crimes sont minimisés par les autorités allemandes et les médias nationaux, apparemment pour éviter d’alimenter des sentiments anti-immigration. [...]

Le 18 Août, un rassemblement de quatre organisations de travailleurs sociaux et de groupes de défense des droits des femmes a envoyé une lettre de deux pages aux chefs des partis politiques du parlement régional de Hesse, les avertissant de l’aggravation de la situation pour les femmes et les enfants dans les camps de réfugiés. [...]

  • Le 28 Août, un demandeur d’asile érythréen de 22 ans a été condamné à un an et huit mois de prison pour avoir tenté de violer une femme irako-kurde de 30 ans dans un refuge de réfugiés dans la ville bavaroise de Höchstädt.
  • Le 26 Août, un demandeur d’asile de 34 ans a tenté de violer une femme de 34 ans dans la buanderie d’un centre de réfugiés à Stralsund.
  • Le 6 Août, la police a révélé qu’une jeune musulmane de 13 ans a été violée par un autre demandeur d’asile dans un centre de réfugiés à Detmold.
  • Au cours du week-end du 12-14 juin, une jeune fille de 15 ans logée dans un foyer de réfugiés en Habenhausen a été violée à plusieurs reprises par deux autres demandeurs d’asile.
  • Le 11 Septembre, une fille de 16 ans a été violée par un « homme au teint basané » à proximité d’un abri de réfugiés dans la ville bavaroise de Mering.
  • Le 13 Août, la police a arrêté deux demandeurs d’asile irakiens, âgés de 23 et 19, pour le viol d’un femme allemande de 18 ans derrière une école à Hamm.
  • Le 26 Juillet, un garçon de 14 ans a été agressée sexuellement à l’intérieur des toilettes d’un train régional à Heilbronn, une ville du sud-ouest en Allemagne. La police recherche un homme « à la peau foncée » entre 30 et 40 à l’«apparence arabe».
  • Le 26 Juillet, un demandeur d’asile tunisien de 21 ans a violé une femme de 20 ans dans le quartier Dornwaldsiedlung de Karlsruhe.
  • Le 9 Juin, deux demandeurs d’asile somaliens, âgés de 20 et 18 ans, ont été condamnés à sept ans et demi de prison pour le viol d’une femme allemande de 21 ans à Bad Kreuznach.
  • Le 5 Juin, un demandeur d’asile somalien de 30 ans appelé « Ali S » a été condamné à quatre ans et neuf mois de prison pour avoir tenté de violer une femme de 20 ans à Munich. Ali avait déjà purgé une peine de sept ans pour viol, et était sorti de prison cinq mois seulement avant d’attaquer à nouveau.
  • Le 22 mai, un marocain de 30 ans a été condamné à quatre ans et neuf mois de prison pour avoir tenté de violer une femme de 55 ans à Dresde.
  • Le 20 mai, un demandeur d’asile sénégalais de 25 ans a été arrêté après avoir tenté de violer une femme allemande de 21 ans à la Stachus, une grande place dans le centre de Munich.
  • Le 16 Avril, un demandeur d’asile irakien de 21 ans a été condamné à trois ans et dix mois de prison pour le viol d’une jeune fille de 17 ans au festival dans la ville bavaroise de Straubing en Août 2014.
  • Le 7 Avril, un demandeur d’asile de 29 ans a été arrêté pour la tentative de viol d’une jeune fille de 14 ans dans la ville d’Alzenau.
  • Le 17 Mars, deux demandeurs d’asile afghans âgés de 19 et 20 ont été condamnés à cinq ans de prison pour le viol «particulièrement odieux» d’une femme allemande de 21 ans à Kirchheim, une ville près de Stuttgart, le 17 Août 2014.
  • Le 11 Février, un demandeur d’asile érythréen de 28 ans a été condamné à quatre ans de prison pour le viol d’une femme allemande de 25 ans à Stralsund, le long de la mer Baltique, en Octobre ici 2014.
  • Le 1er Février, un demandeur d’asile somalien de 27 ans a été arrêté après avoir tenté de violer des femmes dans la ville bavaroise de Reisbach.
  • Le 16 Janvier, un immigré marocain de 24 ans a violé une femme de 29 ans à Dresde.

Des dizaines d’autres cas de viols et tentatives de viols – des cas dans lesquels la police est spécifiquement à la recherche d’auteurs étrangers (la police allemande se référant souvent à eux comme Südländer, ou «du sud») – restent en suspens. Voici une liste partielle seulement pour Août 2015:

  • Le 23 Août, un homme « à la peau foncée » a tenté de violer une femme de 35 ans à Dortmund.
  • Le 17 Août, trois hommes  «du sud»  ont tenté de violer une femme de 42 ans à Ansbach.
  • Le 16 Août, un mâle « du sud » a violé une femme à Hanau.
  • Le 12 Août, un mâle « du sud » a tenté de violer une femme de 17 ans à Hanovre.
  • Le 12 Août, un mâle « du sud » lui-même exposé à une femme de 31 ans à Kassel. La police a déclaré un incident similaire a eu lieu dans la même région le 11 Août.
  • Le 10 Août, cinq hommes «d’origine turque» ont tenté de violer une jeune fille à Mönchengladbach.
  • Le 10 Août, un mâle « du sud » a violé une jeune fille de 15 ans à Rinteln.
  • Le 8 Août, un mâle « du sud » a tenté de violer une femme de 20 ans à Siegen.
  • Le 3 Août, un « Africain du Nord » a violé une fillette de sept ans, en plein jour, dans un parc à Chemnitz
  • Le 1er Août, un mâle « du sud » tenté de violer une femme de 27 ans dans le centre de Stuttgart.

[...]

Pendant ce temps, on demande aux parents de faire attention à leurs filles. La police de la ville bavaroise de Mering, où une jeune fille de 16 ans a été violée le 11 septembre, a émis un avertissement aux parents, les enjoignant de ne pas laisser leurs enfants sortir dehors non accompagnés. Elle a également conseillé aux femmes de ne pas marcher de ou vers la gare seules en raison de sa proximité avec un refuge de réfugiés.

Dans la ville bavaroise de Pöcking, les responsables de l’établissement Wilhelm-Dies ont enjoint les parents de ne pas laisser leurs filles porter des vêtements révélateurs afin d’éviter les «malentendus» avec les 200 réfugiés musulmans logés dans des hébergements d’urgence dans un bâtiment à côté de l’école.

[..]

Source

02:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Exécution d'un jeune chiite saoudien : la discrétion de Hollande étonne..

XVM47f73b7c-621a-11e5-8864-367594eb7b4d.jpg

 Home LE SCAN Les verbatims

 

 François Hollande avec le roi Salman d'Arabie Saoudite

LE SCAN POLITIQUE - Les responsables politiques s'élèvent contre l'exécution annoncée d'un jeune chiite par le royaume saoudien. Le quai d'Orsay a publié une courte réaction mais, du côté de l'Elysée, la discrétion est de mise.

   
 

La situation presse. Ali Mohammed al-Nimr, un jeune chiite saoudien accusé d'avoir manifesté contre le monarque de son pays devrait être décapité jeudi. Son corps doit ensuite être crucifié jusqu'au pourrissement de ses chairs. Une peine qui émeut les responsables politiques français dont plusieurs représentants ont demandé, mercredi, une intervention de la France en faveur du jeune homme.

Mais à quelques heures de l'exécution de la sentence, c'est la discrétion de François Hollande qui surprend. «On entend François Hollande parler de ses valeurs avec son air, là, grandiloquent. J'ai l'impression que ses valeurs sont à géométrie variable», a lancé Florian Philippot invité de BFMTV. «J'entends pas beaucoup Monsieur Hollande et ses valeurs dans cette affaire-là, peut être parce que c'est l'Arabie Saoudite. On ne touche pas aux amis. C'est navrant et scandaleux», a poursuivi l'eurodéputé. «C'est notre allié l'Arabie Saoudite paraît-il. On va accepter cela? Le seul tort de ce jeune homme, c'est d'avoir manifesté, quand il avait 17 ans, contre le pouvoir en place», a rappelé le vice-président du Front national.

«On ne touche pas aux amis. C'est navrant et scandaleux»

Florian Philippot sur BFMTV

Même agacement du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. «Nous remarquons que la France est silencieuse sur cette affaire. C'est pourquoi le PG exige de François Hollande qu'il intervienne fermement auprès de l'Arabie saoudite pour arrêter cette barbarie», écrit le mouvement dans un communiqué. Chez Europe-Ecologie-Les Verts on parle d'une «rupture de la promesse “Moi président”». «Cette attitude avilit l'image de la France sur la scène internationale», juge le porte-parole Julien Bayou.

Communiqué de deux phrases du Quai d'Orsay

Rama Yade (UDI), l'ancienne secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme estime, elle, que «la simple “suspension” de l'exécution d'Ali Mohammed al-Nimr, demandée par Paris, est dramatiquement insuffisante. Il faut l'empêcher!» «Là c'est l'apathie générale, c'est le service minimum de la France avec une pauvre déclaration gouvernementale», poursuit-elle, interrogée ce mercredi par Le Figaro.fr, «le minimum à faire aurait été de convoquer l'ambassadeur saoudien à Paris». Pour Rama Yade, «la vraie raison de cette discrétion, c'est que l'Arabie Saoudite est devenue un allié de la France», avec la clé «des milliards d'euros de contrats». Rama Yade reconnaît toutefois qu'une vive réaction d'un gouvernement «est difficile» à prendre forme «quand la realpolitik domine tout». «J'en ai fait l'expérience», souligne la conseillère régionale d'Île-de-France. La droite au pouvoir, la dénonciation «ne se serait pas faite dans la sérénité la plus totale».

«Le silence ou quasi-silence de nos autorités est insupportable», indique pour sa part le député les Républicains (LR) Philippe Gosselin, même s'il «comprend pour une part la realpolitik de la France qui a besoin de l'Arabie Saoudite comme allié». Faire la leçon au royaume «seul c'est s'isoler pour rien», dit-il, alors que Bruno Le Maire a lui demandé que la France revoit ses liens avec la monarchie des Saoud.

Contacté par Le Scan, l'entourage de François Hollande a exclu, mercredi, une réaction de l'Elysée. «Je vous invite à voir avec le quai d'Orsay», a balayé un très proche collaborateur du chef de l'Etat. Lequel ministère des Affaires étrangères a publié une réaction de deux phrases au ton très diplomatique: «La France est préoccupée par la situation d'Ali Mohammed al-Nimr, condamné à mort alors qu'il était mineur au moment des faits et qui pourrait être exécuté de façon imminente. Opposés à la peine capitale en tous lieux et toutes circonstances, nous appelons à surseoir à cette exécution.»

Le cas du jeune saoudien a été évoqué en Conseil des ministres sans pour autant qu'un communiqué de presse de condamnation soit publié. En novembre 2014, François Hollande avait engagé une démarche auprès du président pakistanais pour obtenir la grâce d'Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème au Pakistan.

LE FIGARO

01:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Nicolas BAY sur i TELE

00:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

23/09/2015

Sommet sur les réfugiés : l'UE versera un milliard d'euros en plus aux agences de l'ONU

http://www.leparisien.fr/international/sommet-sur-les-ref...

23:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Russie : Vladimir Poutine inaugure la plus grande mosquée d'Europe à Moscou

5119543_moscou_545x460_autocrop.jpg

 

23 Sept. 2015, 14h12 | MAJ : 23 Sept. 2015, 14h31

 
réagir
23
                                                    

La plus grande mosquée d'Europe se trouve à Moscou. Le président russe Vladimir Poutine a inauguré ce mercredi la Grande mosquée de Moscou, vaste de 19 000 m² et qui peut accueillir 10 000 personnes. L'islam est la deuxième religion en Russie, avec quelque 20 millions de fidèles, après l'église orthodoxe qui jouit toujours d'une grande influence spirituelle et politique.

 

« La Russie est un pays multiconfessionnel dans lequel, et je tiens à le souligner, l'islam est une des religions traditionnelles », a expliqué Vladimir Poutine dans son discours inaugural. « Cette mosquée sera une source pour propager les idées humanistes et les vraies valeurs de l'islam », a-t-il ajouté, contrairement à l'organisation État islamique (EI) qui selon lui « dénature l'islam ».



Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas assistait à l'inauguration, ainsi que le président turc Recep Tayyip Erdogan, avec qui Poutine s'est ensuite entretenu à huis-clos, pour évoquer tant l'EI que le projet de gazoduc Turkish Stream.

Installée près du centre-ville de la capitale russe, la Grande Mosquée de Moscou a été construire en lieu et place d'une veille mosquée, datant de 1904. 170 millions de dollars ont été réunis pour la bâtir, dont plusieurs dizaines de millions par un oligarque du Daguestan, selon le premier vice-président du Conseil des muftis de Russie, Rouchan Abbiassov, cité par l'agence de presse russe Interfax.
 
LE PARISIEN

21:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

L'Egypte rachète les deux Mistral non livrés à la Russie pour 950 millions d'euros

http://www.leparisien.fr/international/l-egypte-rachete-l...

5119495_b582159b7b3c8ec09c1679de28e189278d2e95f5_545x460_autocrop.jpg

 

L'Egypte et la France viennent d'officialiser le rachat des deux Mistral dont la livraison à la Russie avait été annulée. 

Lire la suite

 

21:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Lettre ouverte à Louis XIV pour le 300ème anniversaire de sa mort

Louis XIV.png

 




Download PDF

 

Cher Louis XIV,

Peut-être avez-vous été un peu contrarié de la manière dont la télévision a parlé de vous en ce premier septembre 2015. Bien sûr il y eut de magnifiques photos de Versailles mais, comme vous avez pu le constater, « la 2 » vous a fait passer une fois de plus pour un despote à la fois léger et cruel et s’est complu à évoquer l’homosexualité de votre frère, vos maîtresses, la licence des mœurs à la cour, les dragonnades, votre fistule mal placée, la gangrène de votre jambe. Elle a même déclaré péremptoirement que aviez inventé la perruque car vous étiez chauve (ce qui est complètement faux : votre père en portait déjà une et lança la mode en 1620 !). Comme cadeau d’anniversaire, c’était plutôt raté !

Ce n’est tout de même pas pour votre fistule que l’Europe entière a eu les yeux tournés vers vous, que l’empereur de Chine Kangxi essaya de vous ressembler en portant une perruque comme la vôtre, que votre siècle fut appelé « le Grand Siècle », qu’il fut même appelé « le siècle des saints » (il faut dire que St Vincent de Paul vous avait précédé !). Et si les ambassadeurs du Siam se sont prosternés devant vous, ce ne fût tout de même pas pour voir de plus près votre pied gangréné ! Votre règne avait été le plus brillant du monde ! 3 rois seulement en Europe ont été qualifiés de « Grand » : vous, Louis de Bourbon mort en 1342 et Louis 1er de Hongrie. Vous aviez reconstitué la France et, lorsqu’on annonça votre mort à la cour de Frédéric 1er, roi de Prusse il fut seulement dit : « Le roi est mort ». Tout le monde comprit qu’il s’agissait de vous et pas d’un autre roi. Vous les aviez tous éclipsés.

Pour vous consoler un peu, cher Louis XIV, permettez-moi donc de vous dire que beaucoup en France ont appris à vous aimer grâce à de nouveaux et très bons historiens.

Certes, vous avez un peu trop vite déclaré la révocation de l’Edit de Nantes, fait démolir les murs de Port-Royal des Champs mais nous savons que l’homme dur du régime fut Louvois. Les dragonnades c’est lui et lorsque vous avez appris les horreurs qu’il avait commises, vous avez devant lui jeté votre canne par la fenêtre en lui disant : « Autrement, je vous la cassais sur le dos » Il est vrai pourtant que les exactions ont continué. Mais on oublie de dire dans nos médias que le midi avait été mis à feu et à sang de 1621 à 1629 par les protestants. (F. Bluche).

Au lieu de donner une fois de plus la parole à ce Michel de Decker, toujours frétillant de joie lorsqu’il s’agit de raconter les petites bassesses des grands ; au lieu de couper trop vite la parole à l’excellent historien Jean-Christian Petitfils, la TV aurait pu rappeler que vous avez mis fin à 40 années de trouble ; vous avez laissé la France plus prospère, plus peuplée, mieux armée qu’elle ne l’était au début de votre règne. Vous avez aidé Vauban à construire, autour de la France, ce qu’il a appelé sa « ceinture de fer ».Vous avez reconstituée une force navale : de 9 vaisseaux de ligne en 1660, il y en eût 220 en 1680 dépassant ainsi de 45 unités la Royal Navy (Bluche). La France a pu ainsi mieux se protéger contre « les incursions continuelles des algériens sur les côtes du Languedoc et de la Provence… » car « il n’y avait personne qui n’eut à pleurer un parent massacré, un ami esclave ou une famille ruinée » (Cal Maury).

Vous avez acheté Dunkerque à l’Angleterre, vous vous êtes emparé facilement de Lille. Vous avez tenu tête à une quadruple alliance contre la France : Espagne, Autriche, Angleterre, Pays-Bas. Bien loin de parader au château de Versailles, vous fûtes un homme de terrain, inspectant les remparts, les bastions, inaugurant des canaux surveillant les travaux.

Pour cet anniversaire, la télé aurait pu citer la lettre que le nonce apostolique écrivit à Rome dès votre décès : « (Louis XIV) avait le talent de gagner le cœur de tous ceux qui avaient l’honneur de l’approcher…grande rapidité pour débrouiller les affaires les plus compliquées… il a fait fleurir l’ordre d’un bon gouvernement et étendu les sciences et les arts à travers tout le royaume ». Bien sûr, certains diront : c’est un prêtre et un ambassadeur, il se doit d’être indulgent et élogieux. Mais pourquoi alors n’a-t-on pas cité le très anticlérical Voltaire qui, dans son « Siècle de Louis XIV », reconnait que les amusements de la cour « étaient de perfectionner le goût, la politesse et… de faire des français la nation la plus policée du monde ». Ce Voltaire qui contribua beaucoup à la Révolution Française, écrit également : « Louis XIV (…) fit voir qu’un roi absolu qui veut le bien, vient à bout de tout sans peine. Il n’avait qu’à commander, et les succès dans l’administration étaient aussi rapides que l’avaient été ses conquêtes. C’était une chose véritablement admirable de voir les ports de mer, auparavant déserts, ruinés, maintenant entourés d’ouvrages qui faisaient leur ornement et leur défense, couverts de navires et de matelots… de nouvelles colonies, protégées par son pavillon, partaient de tous côtés pour l’Amérique ».

A ce propos bien peu savent que le mot « Louisiane » vient de Louis XIV et que le fleuve Mississippi s’appelait à l’époque « le fleuve Colbert ». Mais si vous avez eu, cher Louis XIV, des comptoirs, jamais vous n’avez voulu la mondialisation. Lorsqu’on vous a proposé être roi dans les Balkans, vous avez refusé (F. Bluche).

La TV aurait pu citer aussi le Mal de Berwick parlant de vous : « Il était l’homme de son royaume le plus poli … depuis la monarchie vous ne trouverez roi plus humain » « Il n’avait de fier en lui que l’apparence… dès qu’on voulait lui parler, son visage se radoucissait et il avait l’art de vous mettre à l’instant en pleine liberté avec lui. »

La TV aurait pu tout simplement vous donner la parole, citer les sages recommandations que vous avez écrites à votre petit fils, le roi d’Espagne. Citer aussi vos mémoires dans lesquelles vous expliquez que, si vous avez pris le soleil pour emblème, c’est par « le bien qu’il fait en tout lieu prodiguant sans cesse de tous côtés la vie, la joie et l’action » ou encore : « C’est par le travail qu’on règne. Il y a de l’ingratitude et de l’audace à l’égard de Dieu, de l’injustice et de la tyrannie à l’égard des hommes de vouloir l’un sans l’autre » ;

Certes, l’émission a montré que vous étiez un excellent danseur mais on aurait pu rappeler aussi que, sous votre règne, Pierre Beauchamp a eu l’idée de codifier les pas de danse et que, lorsqu’il s’agit de danse classique, encore de nos jours, on emploie des mots français dans le monde entier. On dit « échappée battues » ou « sauts de chat » à New-York comme à Pékin.

Il ne fallait pas, bien sûr, s’attendre à ce que « la 2 » ait le courage de dire ce que Philippe Erlanger (haut-fonctionnaire et écrivain) a calculé, à savoir qu’en comptant les deux Trianons, sur un demi-siècle, Versailles n’a pas coûté plus cher qu’un porte-avion moderne, qu’il a coûté le prix du déficit de l’exposition universelle de Léon Blum en 1936 ou encore à peu près le prix d’une campagne électorale d’un Président de la République ! Cela aurait été pourtant amusant !

Heureusement, les images parlent mieux que les mots et les contredisent parfois. On a pu se demander, pendant cette émission, pourquoi un roi aussi despotique que vous, qui avait été entouré parfois à Versailles de 36.000 ouvriers (F. Bluche), avait voulu un château sans douve, sans protection avec, au rez-de-chaussée, uniquement des portes-fenêtres. Comment dit-on portes-fenêtres en anglais ? French windows.

On a pu se demander pourquoi un obsédé sexuel avait fait réaliser un jardin qui parle avant tout à l’intelligence jamais aux sens : pas de banquettes pour s’allonger, presque pas de bancs pour s’asseoir, pas de coins d’ombre, pas de salon de verdure pour se mettre à l’abri des regards indiscrets. On s’est demandé surtout comment « la 2 » avait pu dire que la ménagerie de Versailles ressemblait à un phallus alors que les gravures nous la montre octogonale entourée de cours en éventail pour les différents animaux.

Pour les jeunes qui n’aiment pas la France car ils ne la connaissent pas, on aurait pu montrer vos côtés anti-conformistes. Cela aurait changé un peu ! Leur dire, par exemple que vous fûtes toujours plus passionné par votre jardin que par l’intérieur de votre château. Que, voulant tout comprendre par vous-même, on vous a vu prendre les cisailles du jardinier pour couper des ifs à Versailles, que votre meilleur ami a sans doute été le jardinier André Le Nôtre. Vous le convoquiez tous les matins. Il osait vous embrasser et lorsqu’il fut très âgé, vous l’avez vous-même promené dans sa chaise roulante.

Pourquoi ne parle-t-on jamais de votre amour des enfants ? S’il y a autant de « marmousets » dans le parc de Versailles, c’est sur vos recommandations. Vous aviez peur qu’on y mette toujours plus de statues grecques. Nous avons conservé votre lettre disant « je veux de l’enfance répandue partout » et, à l’intérieur du château, c’est vous qui avez demandé, pour le « salon de l’œil de bœuf », une frise représentant des enfants. C’est d’ailleurs en allant voir les vôtres que vous avez fait la connaissance de Mme de Maintenon. Vous l’avez épousée à l’âge de 45 ans et vous lui êtes resté fidèle jusqu’à votre mort à 77 ans. Elle était pieuse, bigote dit-on à l’encan, mais vous n’avez pas eu peur d’épouser une femme qui était née à la prison de Niort car son père criblé de dettes y était emprisonné ; une femme qui eut une jeunesse misérable avant d’épouser le poète grabataire Scarron. Elle vous a peut-être dit que, pour gagner un peu d’argent, elle nourrissait en foin des chevaux et a même gardé des dindons …avant de garder les enfants que votre Majesté a eus de la Montespan ! (Cal Maury)

Si on avait voulu rétablir la vérité et sortir des poncifs on aurait pu dire tellement d’autres anecdotes amusantes qui vous auraient rendu plus familier à tous !

Vous avez été un grand roi peut-être parce que vous avez su écouter et regarder. Ecouter car dès votre plus jeune âge, Mazarin tenait à vous faire participer au Conseil. Et vous avez écrit dans vos mémoires que vous étiez heureux lorsque vous constatiez que les ministres prenaient la décision que vous aviez choisie dans votre petite tête d’enfant. Vous aviez une oreille excellente, ce qui vous a permis de choisir pour la cour les meilleurs musiciens de votre royaume : Campra, Lully, Delalande. Vous aviez également un regard extraordinaire, « insoutenable » même a-t-on pu dire qui vous a permis de reconnaître autant les grands génies de votre époque qu’une erreur sur un champ de bataille, un défaut dans une statue, une dissymétrie dans les fenêtres du Grand Trianon ou dans la hauteur d’un jet d’eau.

Cher Louis XIV, merci pour la beauté que vous avez donnée à la France dans tous les domaines. Merci de nous avoir rendus fiers de notre pays. Vous saviez, sans doute, qu’aucune civilisation ne se détruit du dehors sans s’être détruite de l’intérieur.

Alors s’il vous plait, cher Louis XIV, là où vous êtes maintenant, au Paradis, faites-vous présenter un homme que vous apercevez sans doute au loin, dans le groupe des gens qui auraient donné leur vie pour sauver la France. Il a nom Jean Ousset. Vous devriez vous entendre avec lui. Dans votre brochure « Manière de montrer les jardins de Versailles », vous dites souvent : « il faut faire une pause pour considérer les fontaines, les bas-reliefs…les vases, les statues ». Vous employez pudiquement le terme « considérer » qui laisse entendre qu’il faut regarder attentivement et non pas vouloir admirer ou détester trop vite. Vous dites aussi très souvent dans cette brochure « on en fera le tour… on en fera le demi-tour ». Avec d’autres mots, Jean Ousset disait la même chose : « Il faut qu’une statue tourne, il faut tourner autour de l’œuvre d’art ».

Alors, avec lui, priez pour la France, dites à Jeanne d’Arc qu’elle vienne, d’une manière ou d’une autre, sauver la France une fois encore. Elle en meurt d’envie, elle, qui voulait tant continuer à se battre ! Son cœur est toujours ici, quelque part au fond de la Seine. Si Dieu n’a pas voulu qu’il brûle, vous pensez bien que ce n’est pas pour qu’il soit avalé par un poisson ou qu’il parte dans la Manche se rapprochant ainsi des côtes anglaises ! Son cœur est toujours chez nous, dans la Seine, c’est évident. Peut-être le retrouvera-t-on un jour.

Merci d’avance de tout ce que vous pourrez faire encore pour nous et veuillez agréer, cher Louis XIV, l’expression de ma respectueuse admiration.

NDF

21:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Lech Walesa (Nobel de la Paix) : « Les migrants vont nous décapiter »

http://www.fdesouche.com/650433-lech-walesa-nobel-de-la-p...

 

22h59
L’ancien président polonais et leader du mouvement Solidarité, Lech Walesa, met en garde l’Europe contre le risque de voir les migrants pratiquer des décapitations sur le vieux continent.

 

 

« La Pologne et l’Europe ont de quoi s’inquiéter de l’afflux de migrants. Ils viennent de pays où des gens sont décapités. Il va nous arriver la même chose. », a déclaré à des journalistes israéliens l’ancien dirigeant polonais.

« C’est un véritable problème. Si l’Europe ne ferme pas ses frontières, des millions de migrants vont venir ici et ils n’hésiteront pas à imposer leurs coutumes, y compris les décapitations. », a poursuivi le Prix Nobel de la Paix de 1983.

« Les Polonais ont de maigres pensions, de bas salaires et des appartements insalubres. Je regarde les réfugiés à la télévision et je remarque qu’ils ont l’air mieux que nous. Ils sont bien nourris, bien habillés et peut-être même sont plus riches que nous », a-t-il déploré.

La Pologne a accepté d’accueillir 2.000 réfugiés, alors que la Commission européenne voudrait qu’elle en prenne 9.287 de plus. Elle pose plusieurs conditions, dont le renforcement des contrôles aux frontières de l’UE, le droit de chaque pays de choisir ceux qu’il accepte et de refuser l’entrée aux migrants économiques.

Le Monde Juif

(Merci au Vieux Frère)

03:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Allemagne : 10 000 manifestants anti-immigration de PEGIDA marchent à travers Dresde

FDS

03:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)