Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2015

Arles : le candisat "des quartiers" choisit le Front National

http://www.laprovence.com/article/edition-arles/3644703/l...

 

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

30/10/2015

Robert Ménard part en guerre contre les kébabs


Envoyé spécial. Robert Ménard déclare la guerre au kebab

23:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Régionales NPDCP/Saint-Quentin (Aisne) : le local de campagne de Marine Le Pen vandalisé

 30 octobre 2015   NationsPresse Picardie

valls la haine

Le local de campagne de Marine Le Pen à Saint-Quentin dans l’Aisne a été vandalisé. Les discours de haine du Premier ministre socialiste Manuel Valls commencent à produire des effets détestables.
__________

Un grand boum a retenti rue Arnaud Bisson ce jeudi soir, peu avant 21 heures. Rapidement, un attroupement s’est réuni devant le local de campagne de la présidente du Front national. Plusieurs vitres du local ont été brisées par des briques. La chef de file des listes de l’opposition nationale aux élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie est attendue samedi à Saint-Quentin.

Source : L’Aisne Nouvelle

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Crise migratoire : François Hollande affiche son inquiétante déconnexion

   Communiqués / 30 octobre 2015 / Étiquettes : /   

Communiqué de presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National

En se permettant de critiquer les projets de l’Autriche qui envisage la construction de protections matérielles à ses frontières pour faire face à la crise migratoire, François Hollande expose de manière inquiétante son degré de déconnexion devant la gravité de cette crise, dont il porte pourtant une très lourde responsabilité.

En effet, si des Etats sont aujourd’hui obligés de rétablir leurs frontières nationales, c’est bien à cause de la politique totalement irresponsable de François Hollande et Mme Merkel, qui ont lancé un signal d’accueil délirant à des millions de migrants de par le monde pour venir en Europe.

Or il était évident depuis le départ qu’un tel appel allait vite se traduire par une saturation totale des systèmes d’accueil des pays européens, et en particulier ceux de l’espace Schengen. Espace sans frontières aujourd’hui défendu aveuglément par l’UMP comme par le PS.

Devant ce déferlement incontrôlé de migrants, seul le rétablissement de frontières nationales offre une réponse immédiate et efficace aux Etats qui souhaitent éviter la submersion migratoire.

C’est donc un principe de réalité qui pousse aujourd’hui l’Autriche à retrouver une politique de bon sens, que Monsieur Hollande serait bien inspiré de suivre plutôt que de la critiquer sans raisonnement.

Cette déconnexion manifeste du président de la République devant la crise migratoire explique aussi certainement la situation gravissime qui est celle de Calais aujourd’hui, et l’échec accablant du gouvernement sur ce dossier dont la seule politique, soutenue et appuyée par l’UMP, consiste à répartir les migrants de Calais sur l’ensemble du territoire.

Plus que jamais, le Front National pose le rétablissement des frontières nationales comme un préalable indispensable à une résolution, sur le long terme, de la crise migratoire.

20:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Aux côtés du chancelier autrichien, Hollande appelle "à ne pas ériger de murs" en Europe

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Hôpitaux bombardés: MSF dément les allégations américaines

http://fr.sputniknews.com/international/20151029/10191847...

1019143307.jpg

02:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Béziers: Pour Morano, Ménard reste "un adversaire politique"

 

30 Oct. 2015, 00h23 | MAJ : 30 Oct. 2015, 00h23

 
réagir                                                    

5230163_92604219d33920d4e5e9e1da53bb9e28444e0d06_545x460_autocrop.jpg


Nadine Morano a tenu jeudi soir une réunion publique à Béziers (Hérault) où elle a rejeté la main tendue par le maire de la ville Robert Ménard, tout en faisant des appels du pied à ses électeurs FN.
Qualifiant le programme économique de Marine Le Pen "d'hérésie", Mme Morano a martelé: "je ne ferai jamais alliance avec quelqu'un qui veut revenir au franc (.

 

..) jamais je ne rejoindrai quelqu'un qui veut détruire l'Europe".
M. Ménard, qui l'avait invitée à venir à la mairie, ce qu'elle n'a pas fait, reste donc "un adversaire politique" pour Mme Morano.
Flanquée sur l'estrade d'une Croix de Lorraine et d'un portrait accompagnant la fameuse citation du général de Gaulle, Mme Morano n'a pourtant cessé d'aborder des thèmes chers aux électeurs du Front national au cours d'un discours très hostile aux migrants et à l'islam.
"La France est un pays de race blanche aux racines chrétiennes comme le disait le Général de Gaulle", a-t-elle répété, fortement applaudie à cet instant précis par une assistance de quelque 250 personnes, pour la plupart âgées.
Mais, a-t-elle lancé à l'adresse de son ancien mentor Nicolas Sarkozy, "je n'ai jamais dit que la France était une race (...) je ne laisserai pas caricaturer et instrumentaliser mes propos".
"Mon président aurait dû être le garant de la liberté d'expression", a-t-elle estimé à propos du président des Républicains qui a selon elle "tellement cédé aux centristes".
"L'autre voie, c'est moi!", a-t-elle assuré ensuite aux déçus de la droite et de la gauche qu'elle a appelés  à rejoindre plutôt "Nadine" que "Marine".
Sur l'islam et les migrants, Mme Morano a tenu un discours proche de celui de l'extrême-droite.
Ainsi les migrants "ne partagent pas la même culture que nous", "s'ils viennent, ils ne repartiront pas" alors que "tous ces jeunes hommes sont une véritable armée". La politique migratoire européenne et française actuelle reviendrait donc à "importer des cellules terroristes partout".
Le 8 octobre, lors d'une réunion publique à Béziers Nicolas Sarkozy avait assuré, sans jamais nommer Mme Morano, que personne ne porterait "le drapeau" des Républicains (LR) "en prétendant que la France est une race".
Le 26 septembre, Nadine Morano avait déclaré sur un plateau de télévision: "nous sommes un pays judéo-chrétien, le général de Gaulle le disait, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères".
Ces propos lui ont valu d'être évincée de la campagne des régionales par Nicolas Sarkozy. Une décision qu'elle a qualifiée le 9 octobre de "stupide et grotesque", promettant d'aller elle aussi à Béziers, comme son ancien mentor, pour protester contre le "lynchage" dont elle s'estime victime.

Le Parisien

NdB: Marine Le Pen et Florian Philippot ont été bien avisés de ne pas vouloir d'elle!

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le monde est devenu fou" : Éric Zemmour critique la Charte européenne des langues régionales


"Le monde est devenu fou" : Éric Zemmour... par rtl-fr

01:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen: débat Régionales en Nord Pas-de-Calais Picardie

http://www.frontnational.com/videos/debat-regionales-en-n...

5 VIDEOS

Marine Le Pen, tête de liste FN en région Nord-Pas de Calais-Picardie, était l’invitée du débat Europe 1 et I>Tété en partenariat avec le quotidien La Voix du Nord.
La Présidente du Front National était opposée aux principales têtes de liste : Xavier Bertrand (Les Républicains) et Pierre de Saintignon (Parti socialiste).

00:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Qui est Patrick Drahi ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Drahi

patrick_drahi_2_eric_piermontafp.jpg Drahi.jpg

00:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L’argent contre l’enracinement selon BHL

Bernard-Henri-Levy-Marine-Le-Pen-c-est-Petain-la-guerre-en-moins-588x300.jpg BHL.jpg

 

 
Print Friendly

Le CRIF, sur son site crif.org, a publié le 14 octobre dernier une tribune qui n’est autre qu’une longue allocution prononcée le 18 mars 2015, sous le titre de Patrick Drahi, les juifs et l’argent, par Bernard-Henri Lévy, qu’il n’est pas nécessaire de présenter, à l’occasion de la remise à Patrick Drahi du Prix Scopus de l’Université hébraïque de Jérusalem.

 Il y a là un véritable document anthologique, une sorte d’hymne au secret, à la réussite, à la richesse, au judaïsme, à l’adversité, à l’argent, piliers du non-enracinement. Nous en extrayons quelques phrases significatives.


Le Secret :

« J’aime l’idée, d’abord, de rendre hommage à un homme dont on ne sait à peu près rien.

« J’aime qu’il soit célèbre et inconnu. Qu’on parle de lui tout le temps et qu’on n’en dise jamais grand-chose. J’aime qu’il soit mystérieux et discret. Enigmatique et pudique. J’aime qu’il fuie, me semble-t-il, le vedettariat et le tapage qui va avec. J’aime qu’en cet âge du spectaculaire intégré, dans cette époque folle où règne le tout-puissant visible et où chacun se tient sous la tyrannie du regard d’autrui, j’aime qu’en ces temps de panoptique inversé où ce ne sont plus seulement les puissants qui observent, surveillent et traquent leurs sujets mais les sujets qui surveillent les puissants et les ont à l’œil, il ait, lui, choisi de se dérober, de s’éclipser, d’être sans trop paraître et, quand il paraît quand même, quand il se plie, comme tout à l’heure, au jeu du film-interview, de ne pas se sentir tenu de déballer pour autant son petit tas de secrets… »

« C’est le fait qu’il vient de nulle part… Ou plus exactement – mais, là aussi, cela revient au même – qu’il vienne de plusieurs endroits à la fois, qu’il ne s’en cache pas, qu’il s’en flatte même et qu’il aille contre, ce faisant, cette religion nationale, de plus en plus pesante, qui est la religion de l’enracinement. »

« Je dis Sartre à cause, cette fois, de Jean sans Terre qui a failli être le titre des Mots et qui insistait sur le fait qu’un homme digne de ce nom n’a pas de patrie plus chère, plus sainte, que celle de la langue et de ses mots. »

La Réussite

« J’aime la façon qu’il a, quand il en parle, de parler de sa réussite.

Car ce mot qui le suit partout et qui, même, le précède, ce mot qui lui est associé dans les innombrables articles où l’on n’apprend à peu près rien de lui mais qui évoquent quand même sa mirobolante success-story, sa fortune immense, etc., a, pour un philosophe, au moins deux sens : celui qu’il trouve chez Spinoza et celui que, pour aller vite, il avait déjà chez Machiavel… »

La Richesse

« Et c’est très précisément ce que vient de nous dire Patrick Drahi, tout à l’heure, dans ce film où il ne nous confiait donc pas grand-chose mais où il disait tout de même qu’il ne se trouvait jamais assez riche, qu’il trouvait que ses collaborateurs ne l’étaient jamais assez non plus et où il concluait que l’essentiel, pour lui, est toujours, non dans ce qu’il est en train de réussir, mais dans ce que sa nouvelle “sortie” lui permet d’espérer réussir demain, après-demain, ou encore après. »

Le Judaïsme

« Je dis “le judaïsme” car, comme l’ont bien vu Sartre, Levinas et Benny Lévy, il y a, au cœur du judaïsme, le refus de cette forme d’idolâtrie qu’est l’attachement maniaque, exclusif, sacralisateur, à une racine, un sol, une matrice, une matière, une nature. »

 L’adversité

« Et j’imagine que Patrick Drahi saura se tirer des guet-apens qui lui seront inévitablement tendus. »

« Mais qu’il sache tout de même qu’il ne fait pas bon être juif et riche en France. »

L’argent

« Le judaïsme, pour commencer, n’a jamais eu ce rapport torturé à l’argent, cette relation coupable et honteuse, qu’ont eue les chrétientés, je veux dire le catholicisme mais aussi le protestantisme. »

« Car oubliez Max Weber et ses théories, hâtives, sur l’éthique protestante et la naissance du capitalisme. »

« Oubliez ces traités qui sont, soit dit en passant et comme, du reste, ceux de son grand adversaire, Werner Sombart, très souvent infectés par le préjugé antisémite selon lequel le seul rapport possible des juifs à l’argent serait l’usure. »

« La réalité c’est que, dans le christianisme, protestant comme catholique, l’argent est sale. Il est coupable. Il a affaire, non seulement avec le diable, mais avec le sexe identifié au diable et à ses engendrements monstrueux. Alors que, dans le judaïsme, il y a cette idée, même quand on est pauvre, qu’être riche n’est pas un crime, que l’argent n’est pas infâme, qu’il n’est pas recommandé d’être indigent pour accéder à la béatitude et qu’il n’est pas impossible d’être sage quand on est doté d’une fortune dans le monde d’ici-bas. »

« Je vous rappelle à cet égard, qu’Abraham était riche, que Moïse était riche, que Jacob est revenu riche de la maison de Laban, que Jonas est réputé riche quand il part pour Ninive – sans parler de La Genèse et de L’Exode qui insistent lourdement sur le fait que c’est les bras pleins de richesses que les Hébreux tentent l’aventure de la traversée de la Mer Rouge et du voyage vers Canaan. »

« Mais il y a autre chose. Si nos maîtres n’ont pas condamné l’argent, s’il leur est même arrivé de le justifier, s’il revient finalement aux juifs, au moins autant qu’aux protestants, d’avoir, comme l’a bien montré Jacques Attali, inventé le capitalisme moderne et si cela, surtout, ne les a pas mis, comme dans la parabole fameuse de l’Evangile de Marc, dans l’obligation de se faire chameaux pour passer à travers le chas de l’aiguille de l’accès au royaume des cieux, c’est parce qu’ils ont compris une chose qu’ils ont été les seuls à comprendre et qui est très très importante : l’argent a une vertu éthique. »

Hé oui, une vertu éthique ! »

 « Au rebours du préjugé, l’argent ne corrompt pas ou, en tout cas, pas forcément, mais peut élever l’humanité ! »

« A l’inverse de ce que nous répètent, tous les matins, les altermondialistes et autres antilibéraux, l’argent n’est pas nécessairement barbare mais peut avoir une fonction civilisatrice ! »

« C’est ce qu’a entrevu Marx dans les textes que vous connaissez tous mais où il jette le même opprobre sur le capitalisme qu’il hait et sur le judaïsme qu’il hait, du coup, aussi. »

« C’est ce qu’a vu Levinas dans un texte moins connu, issu d’une drôle de commande que lui avait adressée, à l’occasion de son 25e anniversaire, le Groupement belge des banques d’épargne, et où il parle de la “socialité de l’argent”. »

« Et je vais vous donner trois preuves ou, plutôt, trois signes de cela. D’abord, on le lui reproche assez, l’argent tend à nous affranchir de la fixation archaïque au lieu.“Détruire les bosquets sacrés”, exige le prophète Isaïe ? Conjurer la malédiction de la racine et de l’enracinement ? Se soustraire à cette assignation au propre qui est le lot des sociétés barbares et qui fut à la source, notamment, du premier meurtre connu de l’histoire de l’humanité, celui d’Abel par Caïn – les deux frères se disputant la même propriété foncière ? L’une des solutions c’est la substitution, justement, de la richesse liquide à cette richesse foncière. C’est la liquidation, nolens volens, nolens puis volens, de la fortune liée à un sol et transformée en une fortune abstraite. C’est la jouissance de cette fortune “portative” dont parle Heine dans sa controverse avec Ludwig Börne en employant, comme par hasard, le même mot que quand il parle de cette “patrie portative” qu’est, pour un juif, la Bible. L’argent, c’est la mobilité. L’argent c’est la circulation. L’argent c’est même, insiste Heine, la démocratie. L’argent c’est, en tout cas, l’un des principes générateurs de la liberté. »

 Polémia
28/10/2015

Titre original de l’allocution de Bernard-Henri Lévy : Patrick Drahi, les Juifs et l’argent

Source : Crif.org

Correspondance Polémia – 28/10/2015

(merci à Dirk)

00:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

29/10/2015

VIDEO - Allemagne: les réfugiés chrétiens persécutés par les musulmans

Observatoire de la christianophobie

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Invasion de l’Europe : tensions entre l’Allemagne (toujours aussi suicidaire) et l’Autriche (qui ne veut pas mourir)

 

Download PDF

La route empruntée par les clandestins qui souhaitent se rendre en Allemagne passe par l’Autriche qui a du mal à faire face à l’afflux d’envahisseurs. Le gouvernement autrichien a donc décidé d’ériger un mur le long de sa frontière avec la Slovénie pour contrôler l’arrivée des clandestins. La tension avec son voisin allemand est montée d’un cran mardi. En effet, l’Autriche en aurait conduit en pleine nuit à la frontière commune sans en avertir l’Allemagne. L’annonce de la construction du mur a suscité de vives critiques chez les partisans du suicide de l’Europe. Depuis janvier, les autorités estiment que plus de 700 000 personnes sont arrivées en Europe.

NDF

21:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Ce que disait Kadhafi en 2011 et qui se réalise actuellement

 

Une vidéo de Kadhafi que j avais gardée sur mon pc le 21 octobre 2011 et que maintenant je diffuse et écoutez ce qu il disait a l époque et qui se produit actuellement. (Sous-titres en français)

Posté par Fabrice Schneider  vendredi 8 mai 2015
(merci à Dirk)
 
 

20:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Miège

ddm3001-770x769.jpg Miège.jpg(merci à Catherine)

19:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Avis de tempête en Hollandie

sans-titre.png Hollande.png

 

Download PDF

 

Toutes nos élites et les médias nous annoncent une catastrophe pour le PS et ses alliés aux élections régionales des 6 et 13 décembre prochains. Sur toute la France, c’est l’alerte rouge (phénomène d’intensité forte) et même une alerte de niveau violet (phénomène très fort) pour les régions, Nord/Pas-de-Calais/Picardie, et PACA. Les prévisions sont alarmantes : en métropole, selon un dernier sondage, la droite gagnerait sept régions, le Front National deux et la gauche seulement trois !

Chez nos démocrates en carton-pâte, l’affolement s’installe et la panique est générale. Pas parce que la droite va probablement rafler la mise, non, mais parce que le FN a des chances de gagner deux régions… Que les électeurs puissent donner une majorité à des élus frontistes, cela leur reste en travers de la gorge. Inadmissible ! Le peuple vote mal, c’est bien connu. Tout le monde le sait. Ce que nos « démocrates » savent aussi, c’est que l’administration régionale, ce n’est pas négligeable. Depuis la loi du 13 août 2004, les régions ont des compétences¹ très importantes ; d’où la frousse de nos imposteurs qui tremblent de voir le FN prouver ses capacités à gouverner. Après cela, des mairies gagnées en 2014 et un poids électoral incontestable représentant plus d’un tiers des Français, il ne lui reste plus que la présidentielle à conquérir…

Le mot d’ordre ne s’est pas fait attendre : « il faut faire barrage au Front National ! ». Et la pensée mécanique de nos bidouilleurs en politique s’est mise en action et leur fait répéter tous azimuts : « la République est en danger ! ». On a l’habitude. Ce qui est nouveau, c’est l’emballement et la véhémence sans honte des exhortations des plus extrémistes, qui savent que le vieux réflexe « front républicain » ne fonctionne plus auprès des électeurs, mais qui proposent tout de même, ni plus, ni moins, de se retirer pour faire élire la liste la mieux placée contre le FN. Pari risqué puisque les listes absentes au deuxième tour ne pourront pratiquement pas avoir d’élus. La tactique la plus vraisemblable, à laquelle il faille s’attendre, est la collusion des groupes au moment du fameux troisième tour pour l’élection du Président de Conseil Régional. C’est pour eux, l’arrangement le plus acceptable, mais ce serait un déni flagrant de démocratie… Encore faut-il que les anti-frontistes puissent former une majorité…

Reste toujours l’autre possibilité encore plus risquée : la fusion des listes dès le premier tour… Hasardeux et pernicieux ! La connivence, déjà très explicite entre « Les Républicains » et le PS, deviendrait alors officielle et pourrait faire des dégâts irréparables pour l’étape suivante, la présidentielle. Acculés, ils sont capables de tout, mais leurs états-majors sont en même temps coincés par le seul gros dilemme qui semble définitivement acquis : face à Marine Le Pen, en 2017, QUI ? Cela n’est pas une mince affaire, car il leur serait difficile s’ils dirigeaient ensemble des régions, de se battre ensuite pour savoir qui va appliquer une politique différente. Toutes les manœuvres sont possibles mais aventureuses, puisque le débat présidentiel va se faire principalement sur le seul sujet vital pour notre nation : retrouver ou non, notre souveraineté. Étant donné que LR et PS sont passionnément européistes et mondialistes, il est déjà trop tard pour qu’ils se définissent et se positionnent autrement. Et pour l’instant, il est impensable qu’ils mandatent à la présidence de la République, un candidat unique, avatar d’une droite molle et d’une gauche caviar. Si ce mélange des genres est bien dans leur ADN, cela ne pourra pas arranger leurs affaires personnelles… Dur, dur ! Un vrai casse-tête chinois. Le problème se transforme en piège inextricable.

Marine Le Pen, en stratège avisé, a bien compris la conjoncture et les circonstances. Question de tempérament et de capacités intellectuelles. Surtout de flair politique. Patiemment, elle trace sa route et sur le même fil tisse sa toile autour d’adversaires médusés qui, en voulant réagir, se débattent tellement qu’ils ne font qu’aggraver leurs positions. Pourtant, sa tactique n’est pas celle de l’araignée. Même pas. Elle ne fait que les mettre perpétuellement face à leurs contradictions – ils n’en manquent pas ! Et elle a deux avantages : un soutien populaire qui touche toutes les couches de la population et une assise territoriale de plus en plus large. Pour gagner, cela est nécessairement indispensable. Oui, mais…

Il lui reste encore un bout de chemin à parcourir !

NDF

 

19:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

En Suède, des migrants refusent de vivre en forêt

http://www.levif.be/actualite/international/en-suede-des-...

2485181.jpg CHalet suède.jpg

18:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Cette immigration est organisée (Mère Agnès Mariam de la Croix. Entretien avec Alain Escada)

Entretien le 7 juillet 2015 à Paris

MPI

04:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Inauguration d'une stèle et d'une rue au nom de Zied et Bouna

http://www.fdesouche.com/662389-clichy-sous-bois-93-inaugu

                                                                                                                             

ration-dune-stele-et-dune-rue-au-nom-de-zyed-et-de-bouna

VIDEO

02:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Banlieue : « Le fameux ghetto de Manuel Valls est un mythe », dit Éric Zemmour

01:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)