Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2015

Pourquoi il n'y aura pas de "Poutine français"

1016950736.jpg

International
URL courte
402270401

Le président russe Vladimir Poutine inspire plusieurs hommes politiques en Europe, qui s'avèrent pourtant incapables de reproduire son succès à leur compte, constate le site d'information Boulevard Voltaire. La force de M. Poutine est dans sa virilité: "un peuple viril a des chefs qui le sont aussi".

 

D'après Boulevard Voltaire, de célèbres politiciens dont M. Schröder, M. Berlusconi, M. Fillon et l'ancien président français Nicolas Sarkozy  sont tous tombés sous son charme. La raison en est, explique le site, que M. Poutine est très viril et que "l’obsession fondamentale – quoique inconsciente – de tout homme normalement constitué", est d'être viril.

 

"Ils voudraient bien, tous, en avoir autant que lui, mais ils savent bien que ce n’est pas possible", affirme Boulevard Voltaire.

Premièrement, à cause de l'Europe qui les serre "avec son tas de principes idiots". Ensuite, il y a la "démocratie", étouffante comme une mère qui ne comprend pas qu’elle nuit au développement de la virilité de sa descendance et la limite à sa puberté. 

Sans oublier qu'ils ont tous leur pays, qui est, d'après le journal, petit comme un "ex-jardin soviétique avec sa vache, ses quelques poulets et ses concombres", alors que, Vladimir Poutine "règne sur un véritable continent".

 

Mais la raison principale est que, derrière le chef de l'Etat, il y a son peuple, "un peuple simple qui aime son pays, ne le dénigre jamais – comme le fait un autre peuple "maso" qu’on connaît bien —, un peuple qui n’a pas du tout, mais alors pas du tout envie de tomber dans la dégénérescence qui est en train de détruire, chaque jour, la mosaïque vieillie de ces petits pays qui ne peuvent s’empêcher de lui donner des leçons".

Les auteurs de l'article concluent que les Russes avec leur président en tête peuvent se permettre beaucoup de choses pour vivre en harmonie avec eux-mêmes sans penser aux "normes" imposées par une prétendue liberté. Les Russes savent parfaitement ce qu'ils veulent. Et la Russie peut se permettre de s'occuper de ses propres problèmes au lieu de se mêler des questions intérieures d'autrui. 

"En Russie, on ne se marie pas entre personnes du même sexe, on ne laisse pas la racaille brûler des voitures, on n’oublie pas la victime au profit du délinquant, on n’envisage pas de légaliser la consommation de certaines drogues, on n’oublie pas les SDF pour satisfaire des milliers de migrants. … Et un peuple viril a des chefs qui le sont aussi", résument les auteurs de l'article.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151106/10193500...

23:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Hillary Clinton promet plus de sionisme si elle est élue

 

"L’alliance entre les États-Unis et Israël transcende la politique"

Hillary Clinton dit vouloir renforcer les « liens indestructibles » entre les États-Unis et Israël et inviter le premier ministre Benyamin Nétanyahou dès son premier mois à la Maison Blanche si elle est élue présidente, dans un magazine américain.

« L’alliance entre nos deux nations transcende la politique », écrit Hillary Clinton dans une tribune publiée mercredi par The Forward, une publication s’adressant aux Juifs américains.

L’article paraît avant la visite attendue lundi de Benyamin Nétanyahou à la Maison Blanche, où il sera reçu par Barack Obama.

Cette rencontre sera la première depuis la conclusion, mi-juillet, d’un accord entre les grandes puissances et Téhéran sur le programme nucléaire iranien que M. Nétanyahou a qualifié d’« erreur historique ». La tribune d’Hillary Clinton contraste avec les relations plutôt tendues entre le premier ministre israélien et Barack Obama.

« Je ferai tout mon possible pour renforcer notre partenariat stratégique et renforcer l’engagement de l’Amérique pour la sécurité d’Israël, en m’assurant qu’elle maintienne sa supériorité militaire pour pouvoir se défendre », assure la candidate démocrate.

« J’inviterai également le premier ministre israélien à la Maison Blanche lors de mon premier mois en fonction », si elle est élue présidente en 2016, affirme Hillary Clinton.

La visite lundi de Benyamin Nétanyahou offre l’« opportunité de réaffirmer les liens indestructibles d’amitié et d’unité » entre les deux pays.

Affirmant avoir toujours soutenu Israël, qu’elle a visité pour la première fois en 1981, l’ancienne secrétaire d’État, entre 2009 et 2013, souligne son travail en direction de la paix.

« J’ai amené Nétanyahou et le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas à participer à trois rencontres face à face pour des pourparlers de paix, ça a été la dernière fois que cela s’est produit. »

« Et en 2012, j’ai mené des négociations pour un cessez-le-feu à Gaza pour parvenir à faire cesser la pluie de roquettes sur les maisons israéliennes et les habitants ».

« En tant que présidente, je continuerai ce travail », promet Hillary Clinton.

Hillary Clinton ajoute que la nouvelle vague de violence secouant Israël doit « cesser immédiatement ». « Israéliens et Palestiniens doivent reprendre le chemin d’une réconciliation pacifique », écrit-elle.

Sur l’Iran, la candidate démocrate dit rester engagée à empêcher Téhéran « d’obtenir l’arme nucléaire ».

E&R

22:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Crash dans le Sinaï: l'avion a perdu sa queue

http://www.jumboroger.fr/crash-sur-le-sinai-scoop-lavion-...

Le blog de Christian ROGER

 

21:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Pologne: football et défense de la chrétienté

http://www.christianophobie.fr/breves/pologne-football-et...

sans-titre.png

"La Pologne aux Polonais"

21:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Pologne: football et défense de la chrétienté

http://www.christianophobie.fr/breves/pologne-football-et...

sans-titre.png

"La Pologne aux Polonais"

21:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Moscou juge blasphématoires deux dessins de Charlie Hebdo suite au crash en Egypte

http://www.leparisien.fr/faits-divers/crash-en-egypte-mos...

 

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Voulez-vous manger des cafards ? Par Pierre-Emile Blairon

Capturefao.PNG insectes.PNG

Non merci!

 

C’est avec beaucoup d’entrain, voire avec une mine gourmande, que nos médias télévisuels font épisodiquement la promotion d’une cuisine qu’ils qualifient d’exotique : ils nous montrent une assiette joliment décorée (qui semble avoir été apprêtée dans les cuisines d’un grand restaurant) grouillant de cafards ou de vermisseaux et l’argumentaire qui va avec est toujours le même : il n’y a que les Occidentaux qui font la fine bouche alors qu’en Asie, en Afrique ou en Océanie, on se régale à manger des blattes, des criquets et des larves vivantes.

C’est que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a fait paraître un livre (consultable sur internet) titré : insectes comestibles : perspectives pour la sécurité alimentaire et l’alimentation animale. Sous ce titre rassurant qui semble laisser croire que l’entomophagie prônée par la « Communauté internationale » ne concerne que les animaux, on nous explique doctement que la population humaine ne cessant de croître, il faut bien trouver d’autres protéines que celles provenant de nos troupeaux de bovins dévorant l’espace, l’énergie, et mettant à mal la couche d’ozone, alors que l’élevage d’insectes ne coûte pas grand-chose puisque ces bestioles se nourrissent de presque rien et même, ils sont très « écolo-friendly » puisqu’ils « peuvent être élevés sur des sous-produits organiques (y compris les déchets excrétés par les humains ou les animaux) ». Bon appétit !

La FAO aimerait bien se passer de l’aspect culturel et identitaire du problème qui vient toujours se mettre en travers de tous les projets de l’Ordre mondial parce qu’il faudra bien que les Européens, les premiers visés, se plient aux impératifs mondialistes ; on nous explique que « les insectes comestibles ont toujours fait partie du régime alimentaire de l’homme, mais [que] dans quelques sociétés, une certaine répugnance à les consommer s’est montrée […] Dans la plupart des pays occidentaux, l’entomophagie est regardée avec dégoût et la consommation d’insectes est associée aux comportements primitifs.»

Et donc, que le « progrès », ou le « sens de l’histoire », exige que nous changions nos habitudes alimentaires.

Eh bien non ! Nous, Européens, nous, Français, inventeurs de la gastronomie, après l’invasion de la malbouffe Mac Do, après les massacres de nos vaches supposées « folles », après l’invasion du « hallal » dans nos abattoirs, nous n’avons pas envie de manger des cafards ou des grillons.

Le Nouvel Ordre Mondial est dirigé par quelques sociétés plus tellement secrètes dont font partie la plupart de nos gouvernants ; leur dessein est de s’approprier le monde matériel en ayant soin de détruire les fondements des sociétés traditionnelles et leur enracinement ; il ne prend plus beaucoup de précautions pour cacher ses objectifs ; sa nuisance s’exerce dans tous les domaines : l’architecture contemporaine dont le rôle est clairement de déstructurer le bel ordonnancement de nos villes, comme le rôle de la mode actuelle est de déstructurer les corps, celui de la philosophie de déstructurer les esprits, celui de l’art ou de la musique, de rompre les liens avec le sacré, etc. et celui qui nous intéresse ici : l’agroalimentaire dont le rôle consiste à habituer les estomacs à manger des horreurs et, surtout, à faire disparaître le paysannat. Tiens, pensez-vous vraiment que c’est par unique coïncidence que l’OMS a découvert dans les viandes rouges des risques cancérogènes, juste maintenant ?

Il faut comprendre qu’il est bien plus facile pour l’Ordre mondial de nourrir ses futurs esclaves (nous !) avec des scorpions ou des punaises (beurk !) qu’avec des homards ou du foie gras, dont la production sera réservée à ses dirigeants.

 

Pierre-Emile BLAIRON - 06.11.2015

 

 

 

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Des migrants dénoncent leurs conditions d’accueil à Champcueil

5240879_17175a2e-8177-11e5-92d4-00151780182c-1_545x460_autocrop.jpg

 

Cécile Chevallier | 02 Nov. 2015, 20h48 | MAJ : 02 Nov. 2015, 20h48

 
36
 
Mennecy, lundi 2 novembre. Environ 25 migrants accueillis depuis le 23 octobre ont manifesté devant la mairie de Mennecy pour dénoncer les conditions d’hébergement sur le site de la Briancière de Champcueil. (LP/C.CH.)

Ils n’ont eu ni les moyens ni le temps de confectionner des banderoles. C’est sur un petit bout de papier qu’ils déroulent comme un papyrus qu’environ 25 migrants sur les 130 accueillis depuis vendredi 23 octobre dans l’ancienne maison d’accueil spécialisée (MAS) de la Briancière de Champcueil ont listé leurs revendications.

 

Au nombre de six : «un bon logement pour tous, démarrer les démarches avec accès à un médecin, la mise en place de cours de français, des tickets de transport, améliorer la qualité de la nourriture, avoir accès à une eau potable et bonne, le personnel ne doit pas manquer de respect aux réfugiés.»

Pour se faire entendre, ils ont manifesté devant la mairie de Mennecy après une heure de marche, avant de se rendre devant la préfecture d’Evry en RER. Qui les a renvoyés vers la préfecture de région, «car c’est elle qui gère la situation des migrants». «A la suite de cette manifestation non déclarée, aucune proposition de site ne sera faite», a d’ores et déjà conclu Bernard Schmeltz, préfet de l’Essonne.

« Nous avons froid, nous n’avons pas assez de nourriture…»

Selon les manifestants — originaires du Soudan, de la Libye, d’Érythrée, d’Afghanistan, du Maroc et de la Tunisie et qui vivaient sur le site du lycée Jean-Quarré dans le XIXe arrondissement de Paris — les conditions d’accueil sur le site de Champcueil ne sont pas «correctes». «Nous sommes malades à cause de l’eau, assure Chérif dans un français impeccable. Plusieurs d’entre nous sont malades et nous n’avons vu aucun médecin, nous avons froid, nous n’avons pas assez de nourriture, il y a de l’amiante. Certains sont partis.»

La Croix-Rouge, à qui la gestion du centre d’accueil a été confiée, «prend en considération les craintes, angoisses et difficultés de personnes qui ont vécu dans des lieux où il y avait de la violence et qui sont impatients». Françoise Bousquet, une responsable de l’antenne régionale, précise tout de même : «Même si l’eau est parfaitement potable (NDLR : ce que confirme aussi la préfecture, rappelant qu’il s’agit du même réseau que pour l’hôpital Georges-Clemenceau), nous avons livré dès ce lundi des bouteilles d’eau pour rassurer certains migrants. Nous organisons des conseils de vie sociale une fois par semaine, il y a du personnel disponible 24/24 qui parle anglais et un arabe littéraire, le centre de prévention de la tuberculose et le centre départemental de prévention santé sont passés à plusieurs reprises, ainsi que des psychologues. Un travailleur social les aide pour leurs démarches administratives, on va mettre en place des cours d’alphabétisation avec des bénévoles…Bref, on s’occupe d’eux et on va continuer.»

La préfecture «plus qu’étonnée de ces critiques»

La préfecture, «plus qu’étonnée de ces critiques», a rappelé que le «professionnalisme et l’éthique de la Croix-Rouge sont incontestés». Jean-Philippe Dugoin-Clément, le maire (UDI) de Mennecy qui a discuté avec les migrants, s’est dit «scandalisé» par la situation. «Toutes les craintes que j’avais émises sur la réquisition des locaux désaffectés de Champcueil (NDLR : la MAS a fermé il y a quelques semaines) se confirment, déplore l’élu. Je demande à l’Etat d’avoir enfin une véritable politique d’accueil qui ne se résume pas à cacher des gens dans des locaux situés le plus loin possible de Paris en laissant associations et élus se débrouiller seuls d’une situation qui leur est imposée et qui risque de faire exploser les scores du FN aux régionales.»

LE PARISIEN

"Fais du bien à vilain, il te crachera dans la main..."

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

3 millions de migrants d’ici 2017 : l’Union européenne organise la submersion migratoire

 

 
Communiqués / 5 novembre 2015 / Étiquettes : /

Communiqué de presse du Front National

Les chiffres de la Commission européenne, estimant à 3 millions le nombre de migrants supplémentaires qui arriveront en Europe d’ici 2017, montrent à quel point la crise migratoire est absolument hors de contrôle.

L’Union européenne se révèle structurellement et philosophiquement inapte à limiter l’arrivée de migrants en Europe, et sans doute d’abord parce que les responsables de cette crise ne cherchent aucunement à l’endiguer. Comme l’ont révélé les propos du patron d’Airbus, Thomas Enders, l’immigration massive est voulue pour faire pression à la baisse sur les salaires.

Il est d’ailleurs particulièrement abject de voir la Commission européenne se réjouir de l’arrivée de ces millions de migrants, au motif qu’ils permettraient d’accroître le PIB de l’UE de 0,2 point. Non seulement ce chiffre ridicule ne repose sur rien, entendu que les revenus de ces migrants sont essentiellement composés de revenus sociaux (donc issus de la dette de nos Etats), mais il est surtout la démonstration de l’absence totale de scrupule et de morale des représentants de l’Union européenne.

Peu importe les milliers de morts en Méditerranée, les crises sanitaires, sociales et sociétales qui bouleversent les pays d’accueil, pourvu que quelques euros viennent gonfler le PIB abstrait de l’Union européenne.

La Commission européenne fait donc ici l’aveu qu’elle ne mettra pas fin à la crise migratoire, mais, tout au contraire, qu’elle accompagnera ces flux de migrants pour qu’ils s’installent durablement dans nos pays.

Pour le Front National, cette perspective est parfaitement intolérable. Les Français n’ont pas à subir indéfiniment les conséquences de cette folle politique soutenue aussi bien par l’UMP que par le PS. Il est désormais incontestable que seules des frontières nationales autour d’un Etat souverain sont de nature à protéger nos peuples de la submersion migratoire en cours.

Le Front National rappelle que lorsqu’il estimait en 2011 que les milliers d’arrivées se transformeraient en centaines de milliers, puis cette année que les centaines de milliers deviendraient des millions, les « experts » de l’UMPS ricanaient…

18:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un diplôme supérieur de hip-hop pour lutter contre le chômage !

the-origins-of-hip-hop-music-1280x648.jpg

Après sa visite aux Mureaux, le gouvernement de M. Valls vient de prendre une mesure forte pour lutter contre le chômage des jeunes : l'instauration d'un diplôme national de hip-hop !

Après sa visite aux Mureaux, le gouvernement de M. Valls vient de prendre une mesure forte pour lutter contre le chômage des jeunes : l’instauration d’un diplôme national de hip-hop ! Et pour que ce diplôme serve à quelque chose, on annonce des crédits afin de financer un grand nombre d’œuvres de « street art ».

On peut trouver sympathiques les danses hip-hop, mais je ne vois vraiment pas en quoi créer un diplôme dans ce domaine va changer les choses pour une jeunesse en proie au sous-emploi. Le hip-hop est, par nature, une œuvre sans contraintes où chacun joue la partition qu’il souhaite, sans suivre de règles établies. Le faire entrer dans un moule académique et sanctionner par un examen où des critères devront être respectés est une hérésie et n’a aucun sens ! Quant à commanditer des œuvres de « street art », pourquoi ne pas financer à la place des activités plus susceptibles de générer des activités économiques ?

Ces mesures montrent le mépris du gouvernement, et de la gauche en général, envers les banlieues. On réduit leurs élites à des danseurs, à des créateurs de graffitis, à des artistes soi-disant rebelles à la société. Dans l’imaginaire bien-pensant, l’intermittent du spectacle joue le rôle du prolétaire chez Georges Marchais. Il constitue la base du peuple, figure tutélaire au nom de laquelle on se bat, figure qui détient seule la vérité, mais figure dont on confisque la parole afin d’être sûr qu’elle reste dans le giron bien-pensant.

Non, le métier que la gauche réserve pour un jeune issu de milieux défavorisés est comédien, danseur, souffleur de feu ou joueur de tambour. La gauche ne le voit pas du tout ouvrier, ingénieur ou cadre. Il s’agit là d’un déterminisme social exacerbé, signe d’une forme de « racisme » !

Une politique efficace pour les banlieues consisterait à serrer les boulons dans les établissements scolaires de banlieues, à n’y tolérer aucun débordement (quitte à renvoyer une partie des élèves), à y pratiquer une politique scolaire basée sur la compétition et le culte du meilleur, tout ceci afin de dégager une élite capable de suivre des études supérieures normales (et non de hip-hop !). Une forme de discrimination positive basée sur les notes obtenues par les élèves permettrait de remettre en marche l’ascenseur social désespérément bloqué.

Mais cette politique est aux antipodes de celle préconisée par M. Valls et Mme Belkacem.

 
BdV

18:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

RÉGIONALES : PANIQUE GOUVERNEMENTALE

 

RÉGIONALES : PANIQUE GOUVERNEMENTALE - Ils font tout pour éviter la raclée annoncée

Ils font tout pour éviter la raclée annoncée



Raoul Fougax
le
À peine encaissée la nouvelle taxe d’habitation est remboursée aux retraités. La réforme territoriale est reportée d’un an. On va éteindre, c’est juré, la polémique sur l’allocation adultes handicapés….Sans oublier le foncier non bâti. Encore un mauvais sondage et la réforme de Najat, elle-même passerait à la trappe comme certains projets Taubira.

La taxe sur le foncier non bâti, qui avait bondi dans certaines communes pour libérer des terrains, va être modifiée dans le cadre du budget 2016. Encore une bombe fiscale que le gouvernement cherche à désamorcer. « Nous allons adoucir la mesure, a déclaré le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, sur iTélé lundi soir. Il y aura un abattement sur le nombre de mètres carrés et nous allons différer la deuxième phase (de hausse). »
 
Cette taxe fait beaucoup parler d’elle car certains propriétaires ont vu leur impôt exploser dans des zones où le foncier est rare. Le journal « Le Parisien » cite l’exemple d’un chef d’entreprise dans l’Essonne dont la taxe foncière est passée de 451 euros à 71.051 euros pour une parcelle de 35.000 mètres carrés. Près de 1.730 foyers sont concernés, contre 900.000 pour l’extinction de la désormais fameuse « demi-part veuve ». Mais l’effort est très important pour les ménages concernés et certains sont dans l’incapacité de payer. C’est le résultat d’une disposition de la loi de Finances pour 2014 qui visait à lutter contre la pénurie de logements.

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé mardi 3 novembre aux députés socialistes le report d'un an de l'application de la réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF) aux collectivités locales. La grogne montait chez les élus locaux de tous bords qui estimaient qu'imposer dans  le même temps la réforme de la DGF et une diminution des dotations de l'Etat aux collectivités serait très difficile à gérer pour les communes. Le président du Sénat, Gérard Larcher avait même envoyé à tous les maires de France, le 29 octobre, une lettre dans ce sens et il avait interpellé le Premier ministre. Le lobbying a donc fonctionné. Du moins en partie. Car la réforme de la DGF sera tout de même actée dans la loi de finances 2016

C’est clair on veut à tout prix acheter certains électeurs pour éviter la banqueroute annoncée des régionales. On se dit que si la gauche est trop basse, la peur du Fn ne servira à rien et renforcera la ligne Sarkozy du ni-ni. La révolte fiscale des électeurs est donc, pour la survie de la gauche, un incendie à éteindre tous prix.

Le matraquage fiscal reste bien le péché originel du pouvoir, son Fouquet’s à lui…. Sauf que ça concerne tout le monde.
 
METAMAG

18:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Des Padamalgam/ Kazisolé/ Déséquilibrés attaquent 3 touristes allemands à Fez au Maroc

touriste-attaqué-fez-maroc.png

Touriste attaqué

 

05/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
Trois touristes attaqués au couteau et au tournevis à Fez, au Maroc, un coup dur pour l’une des principales ressources du pays, le tourisme. L’acte des Padamalgam / Kazisolé / Déséquilibrés / loups solitaires n’a pas été revendiqué… 

L’incident a eu lieu vendredi après-midi dans le quartier Talaa Lakbira, un quartier touristique de la ville. Une vidéo postée sur Facebook montre les trois victimes gravement blessées et couvertes de sang après avoir reçu de nombreux coups de couteau ou de tournevis.

Les attaquants ont été arrêtés par la foule, la police ne privilégie aucune piste et les médias sont tous restés très silencieux sur cette dramatique agression.
Le tourisme est extrêmement important pour l’économie du Maroc. La nation nord-africaine de 32 millions d’habitants est généralement considérée comme sûre, et des incidents tels que ceux-ci sont censés être rares, ont rappelé les autorités locales.

03:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

László Kövér: «Les Hongrois ne veulent pas être complices de la destruction de l’Europe»

László-Kövér.jpg

 

Partager sur Facebook Tweeter

05/11/2015 – EUROPE (NOVOpress)
László Kövér, président du Parlement hongrois, défend la politique migratoire menée par la Hongrie et dénonce « la dictature du politiquement correct » en Europe.

László Kövér, président du Parlement hongrois, membre du Fidesz, est un des plus anciens compagnons du Premier ministre Viktor Orbán. Interrogé par le quotidien autrichien Die Presse, il confirme que son pays est déterminé à résister à l’immigrationnisme de l’Union européenne.

Les Hongrois ne veulent pas être complices de la destruction de l’Europe. […] Par opposition à d’autres États, le pays ne veut pas être une agence de voyages pour immigrés.

Kövér lance une mise en garde aux partis de centre-droit d’Europe occidentale, tels les conservateurs autrichiens de l’ÖVP, engagés dans une politique immigrationniste que rejettent beaucoup d’électeurs. « Si les partis de centre-droit d’Europe ne sont pas capables de se libérer de l’emprisonnement où les enferment les partis de gauche, ils ouvrent un espace à droite pour des forces radicales et anti-système ».
C’est ce qui vient de se produire aux élections municipales de Vienne, où l’ÖVP a subi de lourdes pertes au profit de la FPÖ de Heinz-Christian Strache. Aux yeux de Kövér, du reste, la FPÖ n’est pas un parti extrémiste. « Quand la FPÖ obtient plus de 30 % des voix à Vienne et qu’on la traite d’extrémiste, cela veut dire qu’on traite d’extrémistes un tiers des électeurs. Ou alors on les traite d’imbéciles, parce qu’ils ne comprennent pas pour qui ils votent. » En réalité, les électeurs ne font que « se défendre contre le mépris qu’ont les grands partis pour leurs préoccupations ».

Le problème de fond, selon Kövér, c’est que les hommes politiques veulent gouverner selon les normes du politiquement correct,

c’est-à-dire imposer leurs propres opinions à la majorité. Mais cela c’est dictatorial. Nous l’avons déjà eu durant la dictature brune puis la dictature rouge. Aujourd’hui, c’est la dictature du politiquement correct.

Il existe aujourd’hui, en effet, « une censure morale invisible, une terreur spirituelle en Europe ». Kövér croit que l’actuelle crise migratoire

inaugure la fin de cette dictature du politiquement correct. Les gens la rejettent. Vous pouvez voir sur internet comment les lecteurs, dans les commentaires des journaux, rejettent les opinions officielles. Ils protestent dans les rues, en Allemagne aussi. Et ils ne protestent pas seulement à cause de la politique migratoire, mais aussi à cause de la manière opaque dont est négocié le traité de commerce entre l’Europe et les États-Unis.

02:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les Etats-Unis augmenteront leurs aides militaires à Tel Aviv jusqu’à 50 milliards de dollars

4bhj1e59cfae471b09_800C450.jpg

 

IRIB- « Le régime sioniste a demandé à Washington d’augmenter ses aides militaires à Tel Aviv de 5 milliards de dollars par an sur 10 ans jusqu’au plafond de 50 milliards de dollars », a annoncé une source responsable du Congrès américain.

Le régime sioniste a prétendu qu’il avait besoin de l’augmentation des aides militaires américaines pour confronter les menaces étrangères que représentaient l’accord nucléaire entre l’Iran et l’Occident.
Cette question devra être examinée la semaine prochaine lors de la rencontre de Benyamin Netanyahu, le premier ministre du régime sioniste, ave Barak Obama.

02:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Financement du terrorisme!

4bhg70481f85d9qmn_620C350.jpg

IRIB

01:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Vladimir Poutine honore la Vierge de Kazan

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Vladimir-Poutine-ho...

Deux très beaux textes à lire pour mieux comprendre la Russie

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Une commémoration juste et utile, mais sans médias ni gouvernants

chretiens-orient.jpg

 
Ce samedi 31 octobre à 17 h 00, en la petite église Saint-François-de-Sales de la rue Brémontier du XVIIe arrondissement de Paris, il n'y avait pas de journalistes.

Ce samedi 31 octobre à 17 h 00, en la petite église Saint-François-de-Sales de la rue Brémontier du XVIIe arrondissement de Paris, il n’y avait pas de journalistes. Il n’y avait pas non plus de membres du gouvernement. Pourtant, il y avait du monde, beaucoup de monde, cinq ans plus tôt, dans une autre église, celle de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours à Bagdad : deux centaines de fidèles ; 78 d’entre eux ont été blessés, 58 d’entre eux ont été assassinés, en pleine messe. Pour eux, la paroisse parisienne a organisé une commémoration de la prise d’assaut de la cathédrale syriaque catholique de la capitale irakienne, en présence de son recteur émérite Monseigneur Raphaël Kuteimi.

Le 31 octobre 2010, pendant la messe, des terroristes ceinturés d’explosifs, se revendiquant d’Al-Qaïda, ont attaqué le lieu sacré. Ils ont fait irruption, ils n’ont rien demandé, ils ont tiré. Ils ont tué, il faut le répéter, 58 personnes dont les deux jeunes vicaires, le père Wasim Sabieh, âgé tout juste de 28 ans, et le père Thaier Saad Abdal, qui célébrait la cérémonie. Le père Thaier, 32 ans, s’est adressé aux terroristes : « Tuez-moi, mais épargnez cette famille qui a des enfants ! » Il s’est interposé, transformant son propre corps en bouclier. Il a été abattu à bout portant. Les islamistes ont massacré, 5 heures durant, des hommes, des femmes, des bébés de 3 ans.

Pourquoi ? Parce que c’étaient des chrétiens. C’est inimaginable mais c’est la vérité ; il y a des individus, salafistes pour la plupart, qui ne veulent plus de chrétiens en Irak. Que veulent-ils, alors ? Les faire disparaître, définitivement.

Pourtant, ce pays a reçu la Bonne Nouvelle dès le Ier siècle, par saint Thomas, vous savez, l’incrédule, celui qui ne croit que ce qu’il voit. Les chrétiens sont donc chez eux en Irak. C’est la terre de leurs pères, de leurs ancêtres. L’islam n’est arrivé que bien plus tard, des siècles plus tard.

En 1932, les chrétiens représentaient encore 20 % de la population et, sous le régime de Saddam Hussein, 10 %. Mais avec l’intervention américaine, ils ne comptaient plus que pour 2 % des habitants en 2008. Malgré leur foi, malgré l’amour pour leur patrie, ils n’ont eu d’autre choix que celui de fuir les islamistes. Quant à ceux qui sont restés, ils doivent s’attendre à tout : persécutés, les chrétiens sont devenus des cibles à abattre.

La réalité tragique de nos frères d’Orient laisse, en France, honteusement indifférent. Pour preuve : la presse a gardé au sujet de cette commémoration un silence insupportable. Quant au gouvernement, toujours prompt à se répandre en larmoiements et à organiser des cérémonies pour le devoir de mémoire, il n’a fait, à ma connaissance, aucune déclaration. Il devrait pourtant avoir toujours à l’esprit que le fanatisme musulman a voué aussi notre France, cette mécréante, à la mort.

 
BdV

00:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

05/11/2015

VIDEO - Lutte contre Daesh: la France déploie le Charles De Gaulle


A bord du porte-avions "Charles-de-Gaulle... par leparisien

22:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Jouy-sur-Morin : saillies xénophobes contre les réfugiés...

5250989_90832c58-83d9-11e5-a7ac-00151780182c-1_545x460_autocrop.jpg xénophobes.jpg

 

Marion Kremp | 05 Nov. 2015, 19h52 | MAJ : 05 Nov. 2015, 19h52

 
 
Jouy-sur-Morin, mercredi soir. Le directeur départemental de la cohésion sociale Philippe Sibeud, Jean Mathan le référant Croix rouge qui encadre l’accueil des réfugiés, le maire Luc Neyrinck (SE) et le gestionnaire du Vieux-Moulin pour la Société Saint-Vincent de Paul (de gauche à droite à la table) ont tenté de répondre aux craintes des habitants particulièrement remontés par la présence des 30 réfugiés dans la commune. (LP/Marion Kremp.)

«Je suis d’accord pour qu’ils soient là. Mais je me suis adapté : toutes les lumières sont allumées en permanence et je ferme tout chez moi. Je ne veux pas qu’il arrive quoi que ce soit à ma fille ou à ma femme ! » Cet habitant de Jouy-sur-Morin donne très vite le ton de la réunion, ce mercredi soir.

 

Depuis quinze jours, une trentaine de réfugiés du Proche Orient sont hébergés par la Croix Rouge au Vieux Moulin, une maison de repos à l’abandon depuis plusieurs années, à Jouy.

La suite est un festival de saillies xénophobes et racistes face aux explications pourtant réclamées par le public. «Nous, quand on va dans leurs pays, on nous impose des vaccins, ils vont nous ramener la tuberculose!», lance l’un. «Les Syriens qu’on voit à la télé sont beaucoup moins noirs que ceux qui sont là !», surenchérit un autre. «Ils ont mangé des pommes de mon terrain, je vais leur apprendre la propriété privée!», accuse un troisème, coupant la parole à Philippe Sibeud.

Pendant que Jean Mathan, le référent de la Croix Rouge, explique le fonctionnement de la prise en charge des réfugiés, une nouvelle salve de petites phrases indignes fuse : «A Calais aussi, ça a commencé avec 30 personnes» ou encore «On a acheté des Kalachnikov, il n’y a que ça à faire !»

... et vaine tentative de censure de la presse locale

Visiblement, mercredi soir, les organisateurs de cette réunion auraient préféré la fermer à la presse... mais elle était bien publique.

D’entrée de jeu, le maire Luc Neyrinck (SE) a osé demander qu’il n’y ait ni photo ni article dans la presse, prétextant, au même titre que le directeur départemental de la cohésion sociale, Philippe Sibeud, «qu’en période électorale il était interdit de prendre des photos et de relater cette réunion».

Aux tentatives d’intimidation de ces deux intervenants, Le Parisien rappelle que la réserve électorale s’applique aux fonctionnaires, pas aux journalistes. Et que la campagne officielle des régionales ne commencera que le 23 novembre.

 

Dans un vacarme digne du café du commerce, le référent de la Croix Rouge poursuit : «Trois à six personnes sont présentes en permanence dans le centre. Les réfugiés sont accompagnés dans leurs démarches de demande d’asile, des titres de transport leur ont été fournis pour se rendre à la préfecture de Melun ou à Paris». Cette dernière information provoque aussitôt un tollé dans le public. «Et nous, on paye les transports ! C’est pas normal que ce soit gratuit pour eux !», s’insurge un homme d’une soixantaine d’années.

«C’est notre commune, notre argent et nos impôts, alors combien coûte un réfugié par rapport à un Français ?», demande quelqu’un, tandis que la salle s’embrase en entendant la réponse de la Croix rouge qui reçoit de l’État 42€ par jour et par réfugié. «Cela ne va pas dans leur poche directement, c’est un budget sur lequel nous rendons des comptes», veut rassurer Philippe Sibeud.

Atterrés, seuls une poignée d’habitants tentent de replacer le débat. «Le manque de communication mène à la peur et à la haine, j’aime les valeurs de la France incarnées par la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen je voulais le rappeler ce soir, il s’agit d'êtres humains !», lâche un jeune de la commune sous les vifs applaudissements des rares habitants soulagés par la première intervention humaniste de la soirée.

LE PARISIEN

22:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Affaire Omar Raddad: des traces d'ADN exploitables ont été retrouvées

http://www.leparisien.fr/faits-divers/affaire-omar-raddad...

5250589_000-par2293360_625x390.jpg Omar Haddad.jpg

"Omar m'a tuer"

21:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)