Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 48

  • Kandel (All) : Une jeune fille de 15 ans poignardée à mort dans un supermarché par un migrant afghan

     

    20h02
     

    Une jeune fille de 15 ans poignarde dans un supermarché
    Un Afghan de 15 ans a poignardé une Allemande du même âge à Kandel en Rhénanie-Palatinat.
    L’agression a été précédée d’un différend entre les adolescents dans une pharmacie, selon le parquet de Landau et la préfecture de police de Rhénanie-Palatinat mercredi. La jeune fille a succombé à ses blessures à l’hôpital. Les passants ont immobilisé l’Afghan, la police l’ a arrêté.

     
     
     

    Merkur.de

  • JT TVL DU 27 DECEMBRE

  • Sans abri: l'angoisse des nuits passées dehors

    Il passe la plupart de ses soirées à contempler les vitrines et les promeneurs qui flânent. Frank a 58 ans et, depuis sept mois, la rue est son quotidien. Dans sa vie d'avant, il avait un travail dans l'administration et un logement. Désormais, chaque nuit, se pose la même question : "où dormir ?". Vers 22 heures, il part à la recherche des navettes du SAMU social dans l'espoir d'être conduit dans un centre d'hébergement d'urgence. Ce soir-là, aucun lit n'est disponible, la navette partira sans lui.

    Du réconfort pendant la journée

    Après une nuit d'errance, il passe la porte du SAMU social, épuisé, où d'autres, comme lui, trouvent du réconfort. Il peut également être accompagné dans ses démarches administratives et bénéficier de soins. À l'infirmerie, il peut se faire soigner, mais pas seulement. À 17 heures, le centre ferme ses portes. Frank retrouve l'angoisse de la rue, angoisse que partagent 140 000 sans-abri en France.

    France3

  • Marseille : armé d’un sécateur il perturbe la messe à Notre-Dame-de-la-Garde au cri d' »Allah Akbar »

    IMG_2221.JPG

     

    15h43
     

    L’homme a été interné en hôpital psychiatrique après avoir perturbé la messe de Notre-Dame-de-la-Garde, à Marseille. Après avoir été « expulsé » de la basilique, les policiers sur place ont trouvé un sécateur dans sa poche. Le déséquilibré a crié « Allah Akbar », avant d’être transporté à l’hôpital.

    L’homme, décrit comme un déséquilibré, a tout d’abord été sorti de la basilique. Il avait perturbé la messe de Notre-Dame-de-la-Garde et s’est retrouvé sur le parvis. Là, 7 à 8 policiers l’attendaient. L’homme transportait un sécateur dans sa poche. Il a également crié « Allah Akbar ! ». Il a été interné dans un service psychiatrique.

       

    Les policiers effectuaient une patrouille statique, comme beaucoup d’autres en France. Il s’agit d’une garde devant tous les lieux où se déroulait un office. Devant certaines églises, on pouvait aussi voir des agents de sécurité contrôler les sacs à main.

     

    NdB: Toujours un "déséquilibré" !!!!!!!!!!!!!!!!! Et si un catholique entrait dans une mosquée durant le prêche en criant "Vive Jésus!", serait-il traité de "déséquilibré" ou de facho anti-islam?  

  • Chine : dix personnes condamnées à mort lors d'un procès public dans un stade

    5a38bf13488c7ba71f8b4567.jpg

     

    Source: Gettyimages.ru
    Image d'illustration
     

    Devant des milliers de personnes réunies dans un stade de la ville de Lufeng en Chine, dont de nombreux écoliers, dix personnes ont été condamnées à mort. Amnesty international dénonce un «mépris flagrant» pour la vie et la dignité humaine.

    Des milliers de personnes en Chine ont assisté le 16 décembre dans un stade de la province de Guangdong au procès public de douze accusés. Selon le South China Morning Post, les suspects sont arrivés dans des fourgons de police toute sirène hurlante, et ont été placés sur une scène avec quatre officiers de police placés derrière chacun d'eux.

    Au moment de la lecture de leur condamnation retransmise par haut-parleur, les accusés se tenaient debout sur un podium. Sous les yeux des spectateurs, dont de nombreux écoliers en uniforme, dix d'entre eux ont été condamnés à mort et immédiatement emmenés pour être exécutés. Ils ont été reconnus coupables de crimes liés au trafic de drogue, de meurtres ou encore de braquages.

    Plusieurs vidéos et photographies du procès ont émergé sur les réseaux sociaux, sur lesquelles on voit les suspects arriver menottés, exhibés devant la foule par des policiers en uniforme. Sur l'une des vidéos, trois des accusés sont installés à l'arrière d'un camion de police, alors que les personnes qui filment sont en train de pleurer.

    RT

  • Les agriculteurs blancs visés par une vague de meurtres en Afrique du Sud (vidéo)

    http://www.fdesouche.com/926543-agriculteurs-blancs-vises-vague-de-meurtres-afrique-sud-attaques-reflet-dinegalites-persistent-selon-lafp 

     

  • JOURNAL TVL 26 DECEMBRE 2017

    - Les migrants accusent la France! 

    - Micro-trottoir:  ils ne savent pas ce qu'est Noë! Déchristianisation.

  • Autriche: un Gouvernement de Résistance à l'islamisation

    https://fr.gatestoneinstitute.org/11618/autriche-islamisation

    2996.jpg

    Sebastian Kurtz, 31 ans, Chancelier d'Autriche

    Le chancelier élu Sebastian Kurz (photo), a remporté les élections législatives autrichienne sur un programme anti-immigration clandestine. Il dirigera avec Heinz-Christian Strache, 48 ans, leader du Parti de la liberté, qui affirme que l'immigration de masse fait courir à l'Autriche un risque d' « islamisation ». (Source de l'image: Raul Mee / EU2017EE / Flickr)

  • BUDAPEST SUR DANUBE

    Magnifique! 

  • Sebastian Kurz : « Forcer des États à prendre des migrants ne fera pas avancer l’Europe. Cette discussion n’a pas de sens »

    Sebastian_Kurz_894404.jpg

     

    17h23

    Le nouveau chancelier autrichien, Sebastian Kurz, qui gouverne avec l’extrême droite, appelle dans un interview à la presse à mettre fin au système de quotas de répartition des demandeurs d’asile dans les différents pays de l’Union européenne et demande que les réfugiés soient aidés dans leur pays d’origine « peut-être militairement ».

                            

     
     

    Depuis son arrivée à la tête du gouvernement autrichien cette semaine, Sebastian Kurz s’est aligné sur ses voisins européens, comme la Hongrie, pour s’opposer à la répartition des migrants au sein de l’UE. « Forcer des Etats à prendre des réfugiés ne fera pas avancer l’Europe. Cette discussion n’a pas de sens », déclare Sebastian Kurz au journal dominical allemand Bild am Sonntag. « Les migrants qui partent pour l’Europe ne veulent pas aller en Bulgarie ou en Hongrie. Ils veulent aller en Allemagne, en Autriche ou en Suède », ajoute-t-il.

    Au lieu de vouloir mettre en place à tout prix une politique qu’il qualifie d' »échec », Sebastian Kurz appelle l’UE à soutenir, « peut-être militairement » les initiatives visant à aide les migrants dans leurs pays d’origine ou dans les Etats voisins. « Si ce n’est pas possible, alors il faut les aider dans des zones sécurisées sur leur propre continent », dit-il. « L’UE devrait soutenir cela, peut-être même l’organiser et le soutenir militairement ».

    Le Figaro

  • Le message de Noël de Viktor Orbán : « Les Hongrois ne se retrancheront pas derrière des blocs de béton et ne regarderont pas leurs femmes et leurs filles se faire agresser le soir du Nouvel An »

    orban_viktor.jpg

     

    Viktor Orbán a utilisé son message annuel de Noël pour appeler les Européens à protéger leur culture chrétienne et a promis que la Hongrie ne «se retranchera pas derrière des blocs de béton» et ne regardera pas ses femmes et ses filles «se faire harceler le soir du Nouvel An».

     

    « Le christianisme est une culture et une civilisation. Nous vivons dedans. Il ne s’agit pas de savoir combien de personnes vont à l’église ou combien prient honnêtement. La culture est la réalité de notre vie quotidienne … La culture chrétienne définit notre morale quotidienne », écrit le leader du Fidesz, dans un article publié dans Magyar Idők.

    Orbán a visé les ennemis de sa politique, qui prétendent qu’il n’est pas chrétien s’il ne permet pas «à des millions d’extra-européenne à s’installer en Europe» selon le commandement «aime ton prochain comme toi-même» .

    « Ils oublient la deuxième partie du commandement », a observé Orbán.

       

    « S’aimer soi-même signifie aussi protéger tout ce que nous sommes et qui nous sommes. Nous aimer signifie que nous aimons notre pays, notre nation, notre famille, la culture hongroise et la civilisation européenne.  »

    « Les bases de la vie européenne sont maintenant attaquées », a poursuivi le dirigeant hongrois, faisant allusion aux difficultés rencontrées par des pays comme la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne, qui poursuivent des politiques de migration de masse et de multiculturalisme.

    « Nous ne voulons pas que nos marchés de Noël soient renommés, et nous ne voulons absolument pas nous retrancher derrière des blocs de béton. Nous ne voulons pas que nos messes de Noël soient entourées de peur et de détresse. Nous ne voulons pas que nos femmes, nos filles soient harcelées dans la foule du Nouvel An  »

    « Ils veulent que nous arrêtions d’être ce que nous sommes. Ils veulent que nous devenions ceux que nous ne voulons pas être. Ils veulent que nous nous mélangions à des gens d’un autre monde », a-t-il dit.

    « Les nations libres d’Europe, les gouvernements nationaux élus par des citoyens libres, ont une nouvelle tâche: protéger notre culture chrétienne. »

    « Pas pour les autres, mais pour nous-mêmes; pour nos familles, pour notre nation, pour nos pays et pour la «patrie de notre patrie» – pour la défense de l’Europe ».

    Magyar Idők

     NdB: Voilà l'homme qu'il nous faudrait en France!

    Vive Orban et vive la Hongrie!

  • La princesse Michael de Kent porte une broche jugée raciste

    925473.jpg

     

    17h38
     

    (…)Et Meghan Markle risque de se souvenir d’une personne en particulier, la princesse Michael de Kent, l’épouse du prince Michael de Kent, le cousin de la reine Élisabeth II.

    Pour se rendre à l’événement, cette dernière a en effet accessoirisé sa tenue d’une broche de mauvais goût. Le bijou, qui représente une femme noire habillée d’une robe et d’un turban en or, a en effet été jugé raciste par la presse qui rappelle qu’il est insultant pour les hommes et femmes de couleur.

       

    Reste à savoir si la princesse a réellement tenu à offenser Meghan Markle, qui est métisse, ou si ce n’était qu’une maladresse de sa part. Si seule l’intéressée peut répondre à cette question, il s’avère que ce n’est pas la première fois qu’elle est accusée de racisme. En 2004, elle avait demandé à un groupe de personnes noires de « retourner dans leurs colonies » alors qu’ils déjeunaient dans le même restaurant new-yorkais qu’elle. Elle avait empiré les choses en tentant de se défendre, quelques mois plus tard, lors d’une interview télévisée : « Il y a quelques années j’ai fait semblant d’être une Africaine de classe moyenne mais ça n’a pas marché parce que j’ai les yeux clairs. Pourtant, j’avais même teint mes cheveux en noir ».
    (…)

    Vanity Fair

  • Bastia: un repas de Noël pour les sans domicile fixe (vidéo)

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/haute-corse/bastia/bastia-repas-noel-domicile-fixe-1387579.html

    Les Corses ont bon coeur

  • Hongrie : l’archevêque Jeanbart reçu par Viktor Orbán

    jean-clement-jeanbart-hongrie.png

     

     

    Une bonne nouvelle trouvée et sur le blogue d’Yves Daoudal. Il existe des États qui soutiennent vraiment les chrétiens d’Orient…

    Sur le site du gouvernement hongrois […], je suis tombé sur cette autre nouvelle hongroise d’hier : un entretien entre Viktor Orbán et l’archevêque grec-melkite catholique d’Alep Mgr Jean-Clément Jeanbart dans les locaux du Parlement, autour d’un déjeuner auquel participaient également le vice-Premier ministre Zsolt Semjén (diplômé en théologie catholique) et le ministre des Capacités humaines, Zoltán Balog, qui est aussi secrétaire d’État pour l’aide aux chrétiens persécutés (secrétariat d’État créé en 2016 par Viktor Orbán). Il y a été question du soutien financier de la Hongrie pour une école détruite par la guerre, et de l’accueil d’étudiants chrétiens d’Alep dans les universités hongroises.

    L'Observatoire de la Christianophobie 

  • JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS LES AMIS DU BLOG !

    nativ_r.jpg

    La Nativité

    par Francesco Botticini (1446-1497)

  • Marseille : un sans domicile retrouvé mort ce matin

     

    Photo d'archives - C'est le troisième décès de sans abri en une semaine / © Archives AFP / Charly TriballeauC'est le troisième décès de sans abri en une semaine 

    Un sans domicile est décédé ce matin avenue du Prado à Marseille. L'homme de 59 ans ne présente aucune trace de coups. On ignore pour l'instant les raisons exactes de ce décès. Une autopsie aura lieu demain. 

    Par Gilles Guérin 

    C'est un riverain qui a appelé les marins pompiers vers 7h30 ce matin, car il s'inquiétait d'entendre respirer difficilement cet homme allongé par terre, au niveau du numéro 3 de l'avenue du Prado à Marseille. Arrivés sur place, les services de secours ont tenté de le réanimer, en vain. L'homme, un sans domicile de 59 ans a été déclaré mort à 9 heures. Les services de police sont sur place, on ignore pour l'instant les circonstances exactes de ce décès. Mais selon les premiers éléments de l'enquète, il n'y a aucune trace de coups ni de lutte.
    Cette nuit, il a fait 4° dans les rues de Marseille. 
    Cette semaine, deux sans abris sont morts dans la rue. L'un avait 70 ans, il est mort la nuit de mardi à mercredi rue Lemaître dans le quartier du Chapitre dans le 1er arrondissement de Marseille. L'autre avait 50 ans, il s'est éteint dans la nuit de mercredi à jeudi rue Liandier, dans le 8e arrondissement. 
     
    RIP
  • Langon (33) : la projection de «L’Étoile de Noël» arrêtée en pleine séance scolaire par des enseignants car le film retrace la naissance de Jésus

     

    18h36

    Le 13 décembre, un groupe scolaire de 83 écoliers du Langonnais assistait à une projection du film d’animation américain « L’Étoile de Noël » au cinéma Le Rio de Langon quand celle-ci a été interrompue à la demande des enseignantes.

    23561428_1907853866197914_684726417316442048_n.png

    Elles se sont en effet aperçues qu’il y avait un problème de thématique et qu’il ne correspondait pas au choix qu’elles avaient fait.

    Le synopsis de ce film de Timothy Reckart parle avant tout d’une histoire d’animaux.

     
     
     Mais on se rend compte au fil de l’histoire qu’il ne s’agit pas d’un film sur une légende de Noël mais sur l’histoire de la Nativité, de la naissance de Jésus, du périple de Marie et Joseph jusqu’à Bethléem… Le film puise d’ailleurs son contenu dans les Évangiles, ce qui n’est pas laïque…

    Les écoliers sont retournés en classe et une autre séance de cinéma aura lieu l’an prochain.

    Actu.fr

    Merci à simplex

  • Pour "décoloniser" la Belgique, un Saint Nicolas femme et noire

    925567.jpg

    L’artiste belge d’origine rwandaise Laura Nsengiyumva a décidé de révolutionner une tradition belge de fin d’année en proposant un Saint Nicolas…femme et noire.

    « C’est toi, la femme de Saint Nicolas ? » Telles ont été les réactions émerveillées des petits garçons d’un club de football à Evere, un quartier de Bruxelles, agréablement surpris par la visite début décembre d’une « Queen Nikkolah » des plus originales. Ce n’est pas un homme blanc déguisé en Saint Nicolas de Myre, la figure de père Noël fêté le 6 décembre en Europe du Nord, qui est venu leur donner des bonbons et leur demander s’ils avaient été sages durant l’année. Ils ont en revanche reçu la visite d’une beauté noire tout de rouge vêtue, arborant une mitre faite de perles et de cheveux.

    « Les enfants ont tout déconstruit très vite et n’étaient pas surpris, ils étaient là pour les bonbons, les cadeaux, la fête », note Laura Nsengiyumva.

    Les parents, issus de l’extrême diversité de Bruxelles, l’une des villes les plus cosmopolites d’Europe, étaient déjà conquis en arrivant. « Ils étaient soulagés de pouvoir vivre cette fête autrement et j’ai eu des retours très positifs », note l’artiste.

    Décoloniser la Belgique

      
     
     Pourquoi s’est-elle jetée à l’eau cette année en « Queen Nikkolah », écrit avec des « k » et un « h » comme en hommage à la chanteuse américaine Erykah Badu ? « J’ai juste eu le courage après un lent travail de déconstruction, répond-elle. Je me suis un peu réconciliée avec ma belgitude et me suis dit : si je veux, je prends la mitre, comme Basquiat avait pris la couronne. Si la mitre, avec sa forme phallique que j’ai rendue plus vulvique, me pose un problème, je peux me l’approprier et profiter de cette fête comme tout le monde ». Elle a donc vécu la meilleure Saint-Nicolas de sa vie.

    Elle a choisi de rire en donnant à réfléchir. « Le noyau du débat, c’est qu’on n’accepte pas le côté créole de notre société, le fait que nous soyons mélangés et que les traditions changent avec les migrations, explique-t-elle. C’est un phénomène naturel. Le référent du Père fouettard, qui n’est apparu qu’à l’époque coloniale, c’est la serviabilité, le ridicule, la violence et la saleté. Sommes-nous dans la nostalgie de cette période ou voulons-nous avancer avec nos traditions et faire quelque chose de nouveau ? »

    En attendant que le petit pavé qu’elle a lancé dans la mare produise son onde de choc, Laura Nsengiyumva est passée à ses autres projets. Parmi eux, une réplique à taille réelle de la statue équestre en cuivre du roi Leopold II, située dans le quartier royal du Trône à Bruxelles. Elle voudrait renverser le socle de la statue au-dessus de ce roi qui fut le propriétaire privé du Congo belge, en le faisant figurer en bloc de glace sur son cheval, pour le faire fondre lentement sous la lumière diffusée par le piédestal.

    « Un socle qui nous représente, nous, tous les activistes qui essaient tant bien que mal de décoloniser la Belgique, poursuit-elle. Nous en tant que lumière qui pointe l’omniprésence fantomatique de ce roi, encore aujourd’hui ». Monumentale et proprement renversante, l’œuvre n’a pas encore trouvé le lieu rêvé pour être exposée. Ce qui ne saurait tarder.

    RFI

    Merci à PierreTerrail

    (merci à Dirk)

  • FN-JUSTICE: LOUIS ALIOT MIS EN EXAMEN À SON TOUR DANS L’AFFAIRE DES ASSISTANTS PARLEMENTAIRES

     

     

    Après Marine Le Pen et le Front national, Louis Aliot, vice président du parti et compagnon de la présidente, est mis en examen pour « abus de confiance » et « complicité » de ce délit dans l’affaire des emplois présumés fictifs d’assistants au Parlement européen.

    BV