Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2017

Rescapée de la Shoah, Simone Veil, la mère de l'avortement, est morte

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Simone-Veil-la-mer...

+ vidéos

 

 

03:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Il est aujourd'hui de bon ton, pour pouvoir avancer en politique sans totalement renier ses convictions, de réclamer au nom du respect de la vie, le « retour à la loi Veil »

Il est aujourd'hui de bon ton, pour pouvoir avancer en politique sans totalement renier ses convictions, de réclamer au nom du respect de la vie, le « retour à la loi Veil »

Réflexion de Jeanne Smits suite au décès de Simone Veil :

"Son nom restera pour toujours lié à la loi dépénalisant l'avortement sous l'euphémisme ravageur, « Interruption volontaire de grossesse ». Simone Veil n'était certes pas seule dans cette entreprise de mort dont les loges – Pierre Simon en tête – ont revendiqué la paternité, et il peut sembler de mauvais goût de n'évoquer que cela dans cette petite « nécro » très parcellaire.

Mais enfin, c'est un aspect de sa vie que la presse dans son ensemble juge déterminant pour lui « tresser des couronnes » aujourd'hui (l'expression franc-maçonne convient bien, je pense…) et elle-même n'a jamais exprimé de regrets. Au contraire, elle a avec quelque mépris souligné dans son autobiographie que les évêques de France étaient probablement plus soucieux de leur sécurité sociale à l'époque, en 1974, que d'une mobilisation générale contre une loi qui, parmi les premières en Occident, a donné une justification légale à l'assassinat des enfants dans le ventre de leur mère, moyennant force conditions qui ont été mollement appliquées, voire pas du tout.

A raison de quelque 200.000 victimes par an, mal an mal an, on arrive à près de 8,5 millions de petites vies supprimées avec la bénédiction du législateur, et donc de la législatrice, sans compter les effets épouvantables sur les femmes qui ont cru qu'avorter, cela ne se faisait sans doute pas « de gaieté de cœur » mais que c'était une sorte de droit.

Peut-être Simone Veil a-t-elle, au fil des ans, regretté que cela devienne de plus en plus un droit légalement affirmé par l'élargissement constant des possibilités d'accès à l'IVG, à tel point que l'opposition à l'avortement pour des raisons morales est de plus en plus assimilée à une pression indue sur les femmes, et pénalisée. L'avortement devait être réservé aux cas graves et rester « exceptionnel », assurait-elle en 1974. D'emblée, il n'en a pas été ainsi. Et jamais, elle n'a refusé d'être considérée comme « l'icône » de ce combat.

Cela est terrible. Il serait aussi terrible de l'occulter, alors que Simone Veil vient de quitter ce monde, au nom des convenances et du respect. La seule attitude réellement, profondément charitable aujourd'hui est d'en prendre acte, et de supplier la Très Sainte Trinité de lui accorder sa miséricorde et son pardon, acquise d'avance pour le pire des crimes mais pour laquelle il faut au coupable reconnaître et regretter sa responsabilité. Une femme douée d'une âme immortelle et appelée à voir Dieu face à face vient de mourir : il s'agit donc de prier pour qu'elle ait eu la grâce de la contrition et de la conversion, car rien n'est impossible à Dieu.

Je viens de prendre connaissance du communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front national :

Nous apprenons ce matin le décès de Madame Simone Veil, une femme qui aura incontestablement marqué de son empreinte la vie politique française. Je présente à sa famille et à ses proches mes condoléances les plus sincères. J'ai aussi une pensée pour sa famille politique, avec qui Simone Veil a défendu ses convictions avec constance. Je salue enfin le combat pour la Mémoire qui fut celui de toute sa vie. »

Ou l'art d'occulter, de passer sous silence ce pour quoi Mme Veil est déjà entrée dans les livres d'histoire, et ce pour quoi on la glorifie. Pourquoi ce vide ? Pourquoi retenir l'histoire de la Shoah, et non celle du massacre des innocents ?

Il est aujourd'hui de bon ton, pour pouvoir avancer en politique sans totalement renier ses convictions, de réclamer au nom du respect de la vie, le « retour à la loi Veil » et à l'application de ses conditions restrictives. Mais affirmer le droit de tuer cet enfant plutôt que celui-là, à cette condition plutôt que celle-là, c'est toujours donner un permis légal de tuer un membre de l'espèce humaine. Et de fait, le nombre d'avortements, malgré quelques variations et malgré les « progrès » de la contraception, est resté globalement stable."

Michel Janva

Le Salon Beige - 30/06/17

03:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Mort de Simone Veil à 89 ans

https://francais.rt.com/france/40398-memoire-shoah-droits...

02:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Natacha Polony se paye Jacques Attali

02:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

NIGEL FARAGE MET EN GARDE LES ÉLITES BRITANNIQUES SUR L’IMMIGRATION : LE PEUPLE NE SE CONTENTERA PAS DU BREXIT !

 

 

Nigel Farage met en garde les élites britanniques sur l’immigration : le peuple ne se contentera pas du Brexit !
Download PDF

 

Dans une tribune publiée le 27 juin sur le site du Telegraph, l’ancien chef du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP), qui est encore député au Parlement européen, met en garde les élites politico-médiatiques de son pays contre la tentation de ne rien faire pour réduire l’immigration. L’homme qui, par la pression exercée par son parti sur les Tories, a poussé David Cameron à organiser un référendum sur le Brexit, rappelle que la campagne en faveur de la sortie de l’Union européenne l’a justement emporté sur la question cruciale de la maîtrise des frontières et de l’immigration.
 
Or les statistiques publiées la semaine dernière par l’Office des statistiques nationales (ONS), qui ont été peu reprises dans les médias, montrent que la population du Royaume-Uni s’est accrue de 538.000 âmes entre juillet 2015 et juin 2016, soit le plus gros accroissement de population depuis 1947, sachant qu’en 2015-2016 l’immigration a compté pour les deux tiers de cette évolution ! Si l’immigration a quelque peu décru au deuxième semestre 2016, et donc après le vote sur le Brexit, elle est restée très élevée, avec une immigration nette atteignant 248.000 personnes pour l’ensemble de l’année 2016 après les 332.000 entrées en 2015. Ainsi que le montrent les statistiques de l’ONS, les nouveaux arrivants sont majoritairement d’origine extra-européenne, même si l’immigration européenne reste elle aussi élevée.
 

 
Nigel Farage prévient les élites britanniques qui semblent oublier aujourd’hui que le Brexit s’est joué sur l’immigration

 
Nigel Farage attire aussi l’attention dans sa tribune sur l’immigration illégale, qui atteindrait certaines années 250.000 personnes arrivant illégalement ou restant après expiration de leur visa selon David Wood, qui était jusqu’en 2015 responsable des questions d’immigration au ministère de l’Intérieur britannique. Et le député au Parlement européen de mettre en garde contre les propositions d’amnistie, comme celles formulées par le passé par l’ancien maire de Londres et actuel ministre des Affaires étrangères Boris Johnson en faveur des immigrants résidant illégalement au Royaume-Uni depuis au moins dix ans. Ce serait, rappelle Nigel Farage, un très mauvais signal envoyé dans le monde à tous ceux qui voudraient tenter leur chance.
 
Le gouvernement de Theresa May a remporté les élections en renouvelant sa promesse non tenue de ramener l’immigration nette à quelques dizaines de milliers de personnes par an, rappelle Nigel Farage, et 77 % des Britanniques veulent une telle réduction. Si les « Conservateurs » violent à nouveau cette promesse et que le pouvoir continue d’ignorer le problème, le choc du vote sur le Brexit ne sera rien en comparaison des chocs politiques à venir. « Si rien n’est fait pour résoudre cette crise, il en résultera inévitablement quelque chose de très déplaisant », prévient pour finir sur un ton très british l’homme à qui la Grande-Bretagne doit sa sortie de l’UE. 

 

Lu sur réinformation TV

00:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

30/06/2017

Crise au FN: Marine Le Pen débarque Sophie Montel, une proche de Philippot

<https://oeilsurlefront.liberation.fr/actualites/2017/...

21:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

JOURNAL TVL DU 30 JUIN 2017

21:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Affaire Grégory - Murielle Bolle a été mise en examen pour "enlèvement suivi de mort" et incarcérée

XVM89a5d0c6-5ce9-11e7-a323-b43bc689be8d.jpg

Les enquêteurs sont certains que Murielle Bolle, âgée de 15 ans à l'époque des faits, a subi des pressions pour innocenter son beau-frère Bernard Laroche. Jeudi soir, elle a été mise en examen pour «enlèvement de mineur de 15 ans suivi de mort» et incarcérée.

Placée en garde à vue mercredi matin, Murielle Bolle, 48 ans, a été déférée jeudi à la mi-journée afin d'être présentée à la présidente de la chambre de l'instruction de Dijon. Mais ce témoin capital de l'affaire Grégory, pris de malaise à son arrivée dans la capitale bourguignonne, a dû être hospitalisé. Son audition n'a eu lieu qu'en soirée: elle s'est achevée par la mise en examen de Murielle Bolle pour «enlèvement de mineur de 15 ans suivi de mort». Elle a été incarcérée à titre conservatoire ; la chambre de l'instruction devra se prononcer sur la prolongation de cette mesure dans un délai de quatre jours.

Début novembre 1984, deux semaines après l'assassinat de Grégory Villemin, 4 ans, retrouvé noyé dans la Vologne le 16 octobre, Mlle Bolle, 15 ans, accuse son beau-frère, Bernard Laroche (mari de sa sœur Marie-Ange), d'avoir enlevé l'enfant. Ces déclarations entraînent l'inculpation de M. Laroche. Mais sa jeune belle-sœur se rétracte: certifiant avoir été victime de pressions de la part des gendarmes, elle affirme désormais qu'elle a menti. Remis en liberté en février 1985, M. Laroche, est assassiné le 29 mars suivant par le père de Grégory, Jean-Marie Villemin.

Depuis, Murielle Bolle a été entendue plusieurs fois comme simple témoin, que ce soit par le juge Simon, qui avait repris de zéro l'instruction calamiteuse de son jeune collègue Lambert, ou par la cour d'assises devant laquelle a comparu M. Villemin.

Forte d'un important travail d'analyse réalisé par la gendarmerie, remis fin mai, la justice envisage à présent qu'un complot familial ourdi par plusieurs personnes ait pu déboucher sur le meurtre du petit garçon. Son grand-oncle, Marcel Jacob, et l'épouse de ce dernier, Jacqueline, ont été mis en examen le 16 juin pour enlèvement et séquestration suivis de mort. Incarcérés pendant quatre jours, ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

«Murielle Bolle a potentiellement participé à la préparation du crime»

Rapport de gendarmerie

Les gendarmes sont persuadés que Murielle Bolle disait vrai quand elle accusait son beau-frère, et que sa rétractation est le fruit de pressions, voire de brutalités, de son entourage familial proche. Le témoignage très récent d'un petit-cousin, qui aurait été témoin de ces violences qu'il aurait donc tues pendant trois décennies, les conforte dans cette idée. Dans leur synthèse de mai, ils rappellent que le 5 novembre 1984, jour de l'arrestation de M. Laroche, vers 19 h 45, une sorte de réunion de crise a eu lieu chez les parents Bolle: «J'ai appris par mon père que c'était la déclaration de Murielle qui avait été déterminante, relate une de ses sœurs, le 6 novembre 1984. Il m'a dit que Murielle était dans la voiture avec Bernard le soir des faits. Nous ne discutions pas devant Murielle (…) Lorsque cette dernière entrait, nous interrompions la conversation.» Dans la soirée, Murielle Bolle est en proie à une crise de nerfs: «Comme j'avais menti (en accusant Bernard Laroche), j'ai voulu me jeter sous le train», déclarera-t-elle aux gendarmes le 14 mai 1985.

Selon leurs recoupements, les gendarmes concluent que «Murielle est malmenée par sa sœur Marie-Ange», puis qu'elle «change de version et affirme que les gendarmes ont fait pression sur elle». Mais ils n'en démordent pas: les éléments du dossier «viennent renforcer l'hypothèse selon laquelle Murielle savait à l'avance que Bernard Laroche viendrait la récupérer à la sortie du collège (le jour du crime). Elle minimise sa participation, pourtant elle a vraisemblablement eu connaissance, même partielle, des intentions de son beau-frère. Elle a donc potentiellement participé à la préparation du crime».

Or, d'après nos informations, les enquêteurs n'ont pas posé à Marcel Jacob, pendant ses 48 heures de garde à vue, de questions précises sur le rôle qu'aurait pu jouer la très jeune fille le 16 octobre 1984. S'il est le rouage essentiel d'un crime collectif, M. Jacob serait pourtant bien placé pour révéler le nom de ses complices présumés. Encore faudrait-il qu'on les lui demande.

Marcel Jacob, défendu par Mes Laure Iogna-Prat et Stéphane Giuranna, nie farouchement toute implication et oppose même un alibi. Son épouse Jacqueline, assistée par Me Gary Lagardette, a fait usage de son droit au silence pendant toute sa garde à vue. Quant à Murielle Bolle, son avocat, Me Jean-Paul Teissonnière, qui dénonce une «enquête d'un niveau très faible», affirme qu'elle n'est pas revenue sur sa rétractation du 6 novembre 1984, et qu'elle dément avoir fait l'objet de violences dans sa famille.

Cet article est publié dans l'édition du Figaro du 30/06/2017. Accédez à sa version PDF en cliquant ici 

03:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

TWEET - Pologne: les monuments à la gloire de l'Armée Rouge mis au placard

https://twitter.com/RTenfrancais/status/880541204609253376

03:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Bac : une correctrice dénonce la médiocrité des copies et l’obligation d’augmenter les notes

 

0h00

Dans un post publié sur Facebook, une correctrice du bac de français se désole du niveau des copies et de l’obligation qui lui est faite d’augmenter les notes. Son message a été partagé des milliers de fois.

Un post, intitulé «Désolation d’une correctrice du bac en détresse..», a été largement partagé sur Facebook. L’auteur s’appelle Audrey, elle est professeur de français. Dans ce texte, l’enseignante, qui a 55 copies du bac 2017 à corriger, se désole du niveau des copies et surtout que les notes soient augmentées de manière artificielle. Elle décide alors de refuser de «cautionner» les consignes qui lui ont été données d’atteindre la moyenne sur l’ensemble des copies qu’elle corrige. «Vous distribuerez vous-mêmes, en haut lieu, les notes qui arrangent votre politique» écrit l’enseignante. Découvrez l’intégralité de son message.

«Je corrige des copies de l’écrit du bac de français pour des séries technologiques. C’est affligeant de médiocrité. Dans 90 % des cas les méthodes ne sont pas appliquées, les réponses ne sont pas trouvées, les textes ne sont pas compris, les outils d’analyse ne sont pas connus, pas utilisés, l’expression est déplorable avec beaucoup de phrases sans verbe, l’orthographe est un lointain souvenir d’une autre époque, les majuscules… un soldat inconnu.

Sincèrement je jette les points, histoire d’en mettre. Parce qu’il faut le savoir, la commission d’entente EXIGE que mon paquet de 55 copies dont certaines font 15 lignes ait 10 de moyenne.

Si je n’atteins pas ce quota, mes notes seront augmentées. Alors à quoi bon? À quoi bon passer plus de temps sur une copie que l’élève lui-même ? À quoi bon toute l’année transmettre conseils, leçons, connaissances? À quoi bon exiger rigueur et culture ? Et surtout comment faire comprendre que ce lynchage du niveau du bac affaiblit nos jeunes pour l’avenir? Pour les exigences de concours et de métiers où, oui, c’est dingue non, il faut savoir écrire, raisonner et analyser. Pauvre France… Pauvre éducation… » […]

etudiant.lefigaro

Merci à Olifaxe

03:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

JMLP sur l'immigration

02:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L'Italie exaspérée par l'afflux de migrants

XVM50a3be76-5ce1-11e7-9bb8-f4ad8e4a4fd1.jpg

Depuis le début de l'année, la Péninsule a reçu dans l'urgence quelque 76.873 migrants, 13,4 % de plus qu'au cours des six premiers mois de 2016.

À Rome

Interdire aux navires des ONG humanitaires étrangères ayant recueilli des migrants en haute mer l'accès aux ports italiens: c'est la mesure radicale envisagée par le gouvernement italien pour protester devant l'inertie de Bruxelles face aux déferlements migratoires sur les côtes de la Péninsule. «La limite a été atteinte. L'Europe doit agir sérieusement», a lancé le ministre de l'Intérieur, Marco Minniti, à son retour en Italie. Il venait d'interrompre un voyage vers les États-Unis et avait rebroussé chemin lors d'une escale technique de son avion en Irlande en apprenant que 12.500 migrants recueillis au large de la Libye par 22 unités internationales de secours lors des deux jours précédents faisaient route vers des ports italiens.

En visite d'État au Canada, le président de la République, Sergio Mattarella, lui a donné raison: «La situation créée par les flux migratoires devient ingérable, même pour un pays grand et accueillant comme le nôtre.» À Bruxelles, l'ambassadeur italien auprès de l'UE, Maurizio Massari, lors d'un entretien particulièrement «franc» avec le commissaire européen à l'Immigration Dimitris Avramopoulos, a déclaré que «la limite du supportable» avait été atteinte.

Lutter contre les trafiquants

L'exaspération du gouvernement s'est accrue en apprenant que la police française avait refoulé cette semaine 263 clandestins qui cherchaient à passer à pied la frontière près de Vintimille

Depuis le début de l'année, l'Italie a reçu quelque 76.873 migrants, 13,4 % de plus qu'au cours des six premiers mois de 2016. En dix-huit mois, ce sont 258.000 migrants que l'Italie a dû recevoir dans l'urgence. L'exaspération du gouvernement s'est accrue en apprenant que la police française avait refoulé cette semaine 263 clandestins qui cherchaient à passer à pied la frontière près de Vintimille. Au même moment, un garde-côte maltais débarquait à Porto Empedocle (Sicile) 400 migrants recueillis en mer. «J'avais applaudi en entendant le président Macron reconnaître à Bruxelles que l'Italie avait été laissée seule ces dernières années devant les flux de migrants. Que la France agisse maintenant en conséquence», a déploré le ministre Marco Minniti.

L'Italie demande à Bruxelles une «régionalisation»des programmes communs européens, Frontex pour la surveillance des côtes communes et «Sophia», la task force militaire composée d'unités de dix pays européens constituée en août 2015 pour lutter contre les trafiquants. «Régionalisation» voudrait dire que les migrants secourus en mer ne seraient plus débarqués en Italie, mais acheminés dans les ports d'attache de ces unités. Le problème des flux migratoires constituera le temps fort des prochains rendez-vous européens, à Tallin mercredi pour les ministres de l'Intérieur, au G20 de Hambourg les 6 et 7 juillet.

01:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

29/06/2017

JOURNAL TVL DU 29/06/17

22:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

FOLHUMOUR

16649195_1751643045165455_3703745128994631671_n-1.jpg

05:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Hérault : un plat traditionnel à l'eau-de-vie explose, une fillette entre la vie et la mort

 

Faits divers

Un terrible accident s’est produit dimanche soir à Boisseron, dans l’Hérault, rapporte France Bleu. Lors du drame, une famille venait de s'attabler autour d’un chouriço, un plat traditionnel portugais. Au moment de rajouter de l’eau-de-vie aux saucisses grillées, le plat en terre cuite a littéralement explosé. Les cinq membres de la famille ont dû être transportés en urgence par les secours au service des grands brûlés du CHU Lapeyronnie de Montpellier. Deux des adultes seraient dans un état grave, les deux autres dans un état d’urgence absolu et la petite fille âgée de 2 ans et demi est entre la vie et la mort.

La Dépêche

05:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ministre italienne de la santé : « Il arrive des millions de personnes de pays avec des épidémies »

866671.jpg

 

15h09
 

« Nous avons des flux de millions de personnes provenant également de pays en guerre, d’endroits où se trouvent ces épidémies. Elles sont en Afrique du Nord, de l’Est, nous avons eu deux cas de diphtérie en Europe » , avertit le Ministre de la Santé Beatrice Lorenzin le jour du lancement du numéro vert 1500 pour les vaccins. Nous vivons dans un contexte géopolitique complètement différent de celui d’il y a 20 ans ajoute t-elle. Nous avons donc affaire à des situations que nous devons surveiller.


ADNkronos.com

04:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ils ont réussi, ils ne s'y attendaient pas !


Bac 2016 : émotion de jeunes bacheliers devant... par leparisien

04:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

A LIRE/ LETTRE D’ALDOUS HUXLEY À GEORGE ORWELL

 orwellhuxley.png

Download PDF

Cette lettre d’Aldous Huxley, l’auteur du Meilleur des mondes, roman futuriste sur la reproduction génétique de l’humanité, à Georges Orwell, auteur de 1984 qui décrit le mythe de « Big Brother », est un dialogue entre deux maîtres du roman de science-fiction, et deux esprits lucides sur leur époque. Avec un enjeu politique central : la soumission totale, psychologique et physique, de l’individu.

 Cher M. Orwell,

C’était fort aimable à vous que de demander à vos éditeurs de m’envoyer un exemplaire de votre livre. Il est arrivé alors que j’étais plongé dans un travail nécessitant beaucoup de lectures et de recherches ; et, puisque mes problèmes de vues m’obligent à limiter mes lectures, j’ai dû attendre un long moment avant de pouvoir entamer 1984.

Je suis en parfait accord avec ce que les critiques ont écrit à son sujet, je n’ai donc pas besoin de vous dire, une fois de plus, à quel point votre livre est excellent et profondément important. Puis-je en revanche vous parler du sujet de votre livre : l’ultime révolution ? Les premiers signes d’une philosophie de l’ultime révolution (une révolution qui transcende l’économie et la politique, et dont le but est la soumission totale, psychologique et physique de l’individu), apparaissent chez le Marquis de Sade, qui se considérait comme le continuateur, l’héritier de Robespierre et de Babeuf. La philosophie de la minorité dirigeante de 1984 est un sadisme qui a été mené au-delà de sa conclusion logique en dépassant la notion de sexualité et en la niant. Quant à savoir si cette politique de  « la botte piétinant le visage de l’homme » pourrait fonctionner indéfiniment dans la réalité, cela semble peu probable. De mon point de vue, l’oligarchie régnante trouvera des moyens moins difficiles et moins coûteux de gouverner et satisfaire sa soif de pouvoir, et ces moyens ressembleront à ceux décrits dans Le Meilleur des Mondes. J’ai récemment eu l’occasion de m’intéresser à l’histoire du magnétisme animal et de l’hypnose et j’ai été extrêmement choqué par la façon dont le monde, depuis cent cinquante ans, a refusé de prendre sérieusement connaissance des découvertes de Mesmer, Esdaile, et des autres. D’une part en raison d’un matérialisme dominant et de l’autre en raison de la respectabilité qui prévalait alors, les philosophes et les savants du XIXe siècle étaient peu enclins à enquêter sur les faits les plus bizarres de la psychologie pour des hommes pragmatiques, comme des politiciens, des soldats et des policiers, afin de les utiliser dans le domaine de la gouvernance. Grâce à l’ignorance volontaire de nos pères, l’arrivée de l’ultime révolution a été retardée de cinq ou six générations. Un autre de ces heureux hasards a été l’incapacité de Freud à hypnotiser avec succès et, en conséquence, son dénigrement de l’hypnose. Cela a retardé l’application généralisée de l’hypnose en psychiatrie pendant au moins 40 ans. Cependant, la psychanalyse est aujourd’hui associée à l’hypnose, et l’utilisation de cette pratique a été facilitée et indéfiniment étendue via l’utilisation de barbituriques qui provoquent un état hypnoïde et influençable même chez les sujets les plus récalcitrants.

D’ici à la prochaine génération, je pense que les leaders mondiaux découvriront que le conditionnement des enfants et que l’hypnose sous narcotiques sont plus efficaces, en tant qu’instruments de gouvernance, que les matraques et les prisons, et que la soif de pouvoir peut être tout aussi bien satisfaite en suggérant au peuple d’aimer sa servitude plutôt qu’en le frappant et en le flagellant pour qu’il obéisse. En d’autres mots, je sens que le cauchemar de 1984 est destiné à moduler le cauchemar d’un monde ressemblant plus à ce que j’ai imaginé dans Le meilleur des mondes. Ce changement sera amené comme le résultat d’un besoin grandissant d’efficacité. Parallèlement, bien sûr, il y aura peut-être une guerre atomique et biologique à grande échelle et, dans ce cas, nous aurons à vivre d’autres cauchemars d’un genre nouveau et à peine imaginable.

Merci encore pour le livre,

 

Bien à vous,

Aldous Huxley

Source

DélitD'images

03:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Moralisation ? Les ministres de Macron tombent un par un

La ministre du Travail Muriel Pénicaud rattrapée par l’affaire de Las Vegas

L’étau se resserre autour de la ministre du Travail. Selon Libération, Muriel Pénicaud aurait sa part de responsabilité dans l’affaire du marché public suspect passé entre Business France et Havas pour l’organisation de la « French tech night » en 2016 à Las Vegas. Une soirée dont le principal invité fut Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie.

 

C’est un mercredi de tous les dangers pour Muriel Pénicaud. Alors que la ministre du Travail présente ce mercredi en Conseil des ministres son projet de loi d’habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social, préalable à la grande réforme du code de travail promise par le candidat Macron, Muriel Pénicaud a dû répondre aux questions suscitées les informations du quotidien Libération dans son édition de mercredi. Elles ont commencé très tôt, dans le studio de RTL lors de la matinale. « Business France organise chaque année une cinquantaine d’événements avec des ministres chaque année. Il y eu une erreur en interne, tout simplement, ce qui arrive », a-t-elle déclaré, expliquant que c’était elle qui avait pris les devants en déclenchant des audits interne et externe pour y voir plus clair.

Selon les informations très détaillées de notre confrère, ce serait plus qu’une erreur. Muriel Pénicaud serait directement impliquée dans l’affaire qui secoue Business France depuis quelques mois, l’agence en charge du soutien à l’export des entreprises françaises et de l’attractivité dont elle assurait la direction générale entre janvier 2015 et mai 2017.

 

Le Parquet de Paris enquête depuis mars

Rappelons qu’une enquête préliminaire a été ouverte en mars 2017 par le parquet de Paris, après des premières révélations du Canard enchaîné. Elle vise Business France pour délit de favoritisme, complicité et recel. Objet du délit ? L’agence est suspectée de s’être affranchie de la procédure d’appel d’offres réglementaire en confiant à Havas, et ce sans aucun cadre juridique, une grande partie des prestations relatives à ­l’organisation d’une soirée pour célébrer les start-up françaises à Las Vegas en janvier 2016, lors du Consumer electronic show (CES) et dont Emmanuel Macron fut l’invité d’honneur.

[...]

Que reproche-t-on à Muriel Pénicaud ? En clair, l’ancienne directrice de Business France est soupçonnée d’avoir voulu protéger l’un de ses ministres de tutelle, aujourd’hui à l’Élysée, avec l’argent des contribuables.

Lire l’intégralité de l’article sur latribune.fr

02:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le transhumanisme, religion maçonnique mondialiste

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-transhumanisme-...

VIDEO 

A voir absolument

02:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)