Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2017

VIDEO - Le drapeau américain tombe lorsqu'est prononcé le nom d'Hillary Clinton

https://francais.rt.com/international/37094-drapeau-ameri...

Voir la vidéo: c'est assez fantastique!

04:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Redécouvrir Vialatte (vidéo)

http://www.delitdimages.org/redecouvrir-vialatte-video/

04:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Grand meeting de fin de campagne de Marine Le Pen à Marseille - 19.04.2017

Avec Marion Maréchal-Le Pen et Stéphane Ravier

01:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

19/04/2017

JOURNAL TVL DU 19 AVRIL 2017

23:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marseille - Sécurité: des explosifs et un drapeau de Daesh retrouvés chez les deux islamistes

Selon BFMTV, du TATP, explosif très prisé par les terroristes de l’Etat islamique mais très instable, a été retrouvé lors de la perquisition au domicile des 2 hommes arrêtés ce matin dans le 3e arrondissement de Marseille. Des armes auraient également été découvertes.

Les deux hommes, Français, âgés de 23 et 29 ans, étaient connus de la DGSI pour leur revendication. C’est ce service qui les a interpellés avec l’appui du Raid, alors qu’ils s’apprêtaient à passer à l’action.

 

Leur cible n’a pas été précisée par le ministre de l’Intérieur. Selon France 2, une photo de François Fillon a été retrouvée dans un ordinateur et l’entourage du candidat conforme avoir été prévenu de « risques avérés ».

BV

04:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

"Les Français veulent se sentir à nouveau propriétaires de la France"

Capture.GIF Marine.GIF

http://www.bvoltaire.fr/francais-veulent-se-sentir-a-nouv...

03:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La République tchèque annonce préférer les sanctions de l'UE plutôt que d'accueillir des migrants clandestins

_86265936_292248db-9f4e-44bf-8a87-fbcd1f2f717f.jpg

BREIZATAO – ETREBROADEL (17/04/2017) La République Tchèque a indiqué qu’elle n’accepterait plus de migrants clandestins malgré les pressions de Bruxelles.

« La République Tchèque ne prévoit pas d’adopter plus de migrants » a déclaré Milan Chovanec, ministre de l’Intérieur du pays d’Europe Centrale, reconnaissant que cette décision aboutirait à des sanctions de l’UE « de l’ordre de quelques millions d’euros ».

« Il appartient au gouvernement de déterminer s’il est préférable de payer l’amende ou non. A mon avis, oui. Vous ne pouvez pas laisser des gens ici sans procéder à tous les contrôles » a-t-il ajouté.

Cette déclaration fait suite aux menaces de sanctions économiques brandies par l’Union Européenne si les pays d’Europe Centrale continuent de refuser la colonisation de peuplement afro-musulmane.

(Source)

03:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Attentat terroriste imminent déjoué à Marseille: deux suspects arrêtés


Le 18:18 : suspects, perquisitions, enquête..... par LaProvence

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Pro-islam pour les autres, ce journaliste très connu porte discrètement un gilet pare-balles...

http://breizatao.com/2017/04/18/pro-islam-pour-les-autres...

+ photos

03:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO - Les toilettes de Pékin se mettent à la reconnaissance faciale pour éviter l'abus de papier hygiénique

http://www.francetvinfo.fr/choix/video-les-toilettes-de-p...

 

03:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

JOURNAL TVL DU 18 AVRIL 2017

02:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

J-5 avant le premier tour: Marion Maréchal- Le Pen lance un appel

01:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

18/04/2017

Un Africain parle de Marine Le Pen

Ecoutez-le!

05:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Compte dans un paradis fiscal ? Opération "transparence": Macron prévient qu'une «fausse rumeur» s'apprêterait à le viser

 

 

Invité sur le plateau de BFMTV, le candidat d'En Marche ! a annoncé qu'une «fausse information» émanant de ses «adversaires politiques» serait sur le point de sortir. Elle concernerait un compte caché dans un paradis fiscal.

Invité ce 17 avril sur le plateau de l'émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, Emmanuel Macron a fait une annonce pour le moins surprenante à propos d'une «fausse information» le concernant. «Certains de mes adversaires politiques ont décidé de diffuser de fausses nouvelles, de fausses informations», a-t-il assuré, alors que la campagne présidentielle entre dans sa dernière ligne droite. 

«Ils vont dire cette semaine, vous allez [l']entendre : ''Monsieur Macron, il a un compte caché dans un paradis fiscal, il a de l’argent caché à tel ou tel endroit''», a prévenu l'ancien ministre de l'Economie. «C’est totalement faux : j’ai toujours payé tous mes impôts en France et j’ai toujours eu tous mes comptes en France», a-t-il immédiatement ajouté.

S'il n'a pas précisé d'où venaient ces informations, Emmanuel Macron semble en revanche décidé à prendre les devants avant qu'elles ne sortent dans la presse. Interrogé sur leur provenance, et sur la possibilité qu'elles émanent de François Fillon, il a assuré que celui-ci «ne viendra[it] pas vous l’annoncer», sans pour autant nier. «On attend de voir déjà si certains les sortiront», a-t-il précisé.

«Qu'on fasse courir des fausses rumeurs ou des fausses informations par le biais de boucles de mails ou de numérique, ça m'est insupportable : c'est pour ça que je voulais faire cette opération de transparence avec vous», a-t-il conclu.

Un patrimoine qui suscite de nombreuses interrogations

Depuis plusieurs mois, le patrimoine déclaré à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique par Emmanuel Macron fait couler beaucoup d'encre. Jugé par certains étonnamment faible au regard des sommes qu'il a perçues lorsqu'il travaillait à la banque Rotschild – estimées à environ 3 millions d'euros – son patrimoine a fait l'objet d'une question entière lors de l'Emission Politique à laquelle participait le candidat sur France 2 le 6 avril dernier.

A cette occasion, Emmanuel Macron avait refusé de détailler la manière dont il avait dépensé cette somme et d'expliquer pourquoi elle ne figurait pas sur sa déclaration de patrimoine. Sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, ce 17 avril, il semble avoir changé d'avis quant à l'utilité d'une telle démarche et s'est soumis à un long exercice de comptabilité : «J’ai donc gagné entre 2009 et 2014 un peu plus de 3 millions d’euros. Là dessus, j’ai payé 1,4 million d’impôts – j’en suis très heureux, j’ai pas fait d’optimisation fiscale, j’ai pas caché d’argent. Il restait 1,9 million d’euros. Là-dessus, j’ai remboursé des emprunts que j’avais : 500 000 euros. J’ai fait des travaux, en particulier dans la maison de ma femme, dans sa maison de famille [...] pour 300 000 euros. J’ai fait 100 000 euros de travaux à Paris. J’avais, à la fin de cette période, 270 000 euros d’épargne qui apparaissent dans la déclaration de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Ce qui fait que j’ai consommé, durant ces six années, environ 700 000 euros de vie courante.»

En baisse dans les sondages depuis plusieurs jours, alors que la campagne entre dans sa dernière ligne droite, Emmanuel Macron a multiplié les piques contre ses adversaires, notamment à l'encontre de François Fillon, qu'il avait appelé «François Balkany». Au cours du week-end de Pâques, son équipe ne cachait pas une certaine fébrilité. Elle a notamment procédé à de nombreux remaniements de son emploi du temps, annulant plusieurs rendez-vous, dont un meeting à Charleville-Mézières.

RT

04:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

« Son vrai visage. Témoignage sur le FN au Parlement européen » de Pervenche Berès ou Comment le Parlement européen finance la propagande anti-FN

 

 

Camille Galic, journaliste, essayiste…

♦ Apparatchik socialiste installée à Bruxelles, Pervenche Berès, député européen depuis 1994, s’est offert le 10 mars un joli cadeau pour ses 60 ans : un opuscule intitulé « Son vrai visage. Témoignage sur le FN au Parlement européen ».


Quand les électeurs FN paient pour se faire battre

Enfin, quand nous disons « offert », ce cadeau fait penser aux costumes de François Fillon et de Pierre Moscovici. Car on peut lire in fine que le libelle a été publié conjointement par la très richement subventionnée fondation Jean Jaurès – dans la collection dirigée par Gilles Finchelstein et Laurent Cohen – et « par la Fondation européenne d’études progressistes avec le soutien du Parlement européen ». D’où son prix modique : 6 euros. Autrement dit, les électeurs frontistes qui, en 2014, avaient fourni le plus gros contingent français au Parlement européen (24 élus grâce aux 25% de voix réunis) financent de leurs deniers un outil de propagande contre leur parti. Comme ce fut le cas pour le film Chez nous, du Belge Lucas Belvaux, en pointe contre « l’idéologie abjecte du Front national » et qui, de ce fait même, avait perçu une subvention de 150.000 euros de la Région Nord-Pas-de-Calais où le FN avait recueilli plus de deux millions de suffrages aux élections de 2010. Malgré le matraquage ayant salué sa sortie, le prétendu chef-d’œuvre de Belvaux n’avait rassemblé, quinze jours plus tard, qu’à peine plus de 200.000 spectateurs. Un bide.

Celui qui attend sans doute le factum de Pervenche Berès. Cette dernière, pour mettre toutes les chances de son côté, s’est pourtant assuré le concours d’une kyrielle de collègues et de personalités dûment remerciés à la fin de ce TRÈS mince volume, tels « Eric Andrieu, Guillaume Balas, Jean-Paul Denanot, Sylvie Guillaume, Louis-Joseph Manscour, Edouard Martin, Emmanuel Maurel, Gilles Pargneaux, Vincent Peillon [dont elle a été la « conseillère Europe » lors de la primaire de la gauche perdue par l’ancien ministre], Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, Virginie Rozière, Isabelle Thomas, Henri Nallet, Gilles Finchelstein, Laurent Cohen, Jérémie Peltier », sans oublier le politologue Jean-Yves Camus et « Tanja Fajon, Anita Tusar et Minna Piispa pour l’animation et la coordination du groupe de travail S&D consacré à l’extrémisme, au populisme, au nationalisme et à la xénophobie ».

Cerise sur le gâteau : le bouquin, opportunément sorti à cinq semaines du premier tour de la présidentielle dont Marine Le Pen pourrait sortir gagnante, bénéficie également d’une préface dithyrambique de Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS (qui, après avoir milité à l’OCI trotskiste, fondé le lobby Manifeste contre le Front national, a été accusé d’avoir « de manière frauduleuse » obtenu son doctorat en sociologie grâce à des mandarins eux aussi membres de l’OCI, été poursuivi pour recel d’abus de biens sociaux dans l’affaire de la société Agos gestionnaire de foyers de travailleurs immigrés, puis condamné pour abus de confiance dans le scandale de la mutuelle étudiante MNEF) : une très haute caution morale, comme on voit, particulièrement bien placée pour reprocher au groupe lepéniste son usage des multiples facilités offertes (offertes à toutes ses composantes, qui en bénéficient éhontément) par l’Europarlement pour renforcer le parti à l’échelle nationale.

Du crime d’antichristianophobie

« Les eurodéputés FN mettent à profit ce nouvel espace au Parlement européen pour se financer et se crédibiliser », s’indigne ainsi la vertueuse Berès qui déplore que, « très mobilisés », ils posent « des milliers de questions écrites et propositions de résolution » – mais à « la portée nulle », de l’avis autorisé de l’accusatrice qui crierait à l’imposture si, au contraire, ils pratiquaient l’absentéisme ou restaient cois. Toutefois, ajoute-t-elle avec une certaine incohérence, si « les élus du Front national utilisent et mettent à profit les moyens que leur offre la démocratie européenne pour se structurer et lutter contre elle », le contenu de leurs propositions « est bien plus dangereux encore ».

Entre la nullité et l’extrême dangerosité, il faudrait choisir… Et quelle est justement la nature du péril ? D’abord le retour à « la souveraineté nationale, brandie par les eurodéputés frontistes comme un étendard dans toutes leurs interventions » et qui les conduit à « condamner les sanctions de l’Union européenne à l’égard de la Russie » et à réclamer la reprise des « relations diplomatiques entre l’UE et le régime de Bachar el-Assad, méprisant l’opposition et les souffrances des populations civiles car il s’agit, selon eux, de la seule voie pour lutter efficacement contre l’organisation terroriste Etat islamique ».

Deuxième grief :

« Les eurodéputés FN ont fait des questions identitaires un axe majeur de leur action et de leur communication au Parlement européen. Or, si les élus FN parlent beaucoup d’identité nationale, leur stratégie consiste davantage à s’opposer fermement à l’immigration, à l’islam, au communautarisme, à l’Europe, à un “système mondialiste”, etc., plutôt qu’à donner leur définition de ce que serait l’identité de la France. Une lecture attentive de leurs propos laisse cependant transparaître assez clairement ce que constitue, à leurs yeux, l’identité nationale…».

A preuve, assène Mme Berès, des déclarations comme « le multiculturalisme […] sort l’Europe de l’Histoire » (Dominique Bilde) ou « l’utopie multiculturelle est un échec » (Nicolas Bay) qui « contribuent à créer sciemment la confusion entre immigrés, musulmans, obscurantisme, violence et terrorisme ». Incorrigible, le groupe FN nie « tout simplement la diversité culturelle de notre pays, stigmatise les Français d’origine étrangère et les réfugiés et réfute les opportunités culturelles et économiques qu’offrent une société multiculturelle et l’immigration » alors que, « Faut-il le rappeler ? La société française s’est, depuis toujours, construite à partir de l’accueil de populations nouvelles ».

Pis encore :

« Si les élus FN sont europhobes, ils appellent néanmoins la Commission européenne à “tout mettre en œuvre pour protéger les populations et les minorités religieuses, notamment chrétiennes, contre le terrorisme islamiste”. Ils l’encouragent également à “mettre en œuvre tous les moyens dont elle dispose pour lutter contre la christianophobie et la détérioration des édifices culturels chrétiens”. »

Ces revendications sont odieuses aux yeux de la sœur Berès, qu’indignent également le reproche fait par Mylène Troszczynski à l’Union européenne d’imposer aux Etats membres des « idéologies néfastes pour la femme et la famille, souvent sous la pression de lobbies en tout genre, comme les LGBTI », ou l’assimilation par Aymeric Chauprade (aujourd’hui démissionnaire du groupe et rallié à François Fillon… après avoir courtisé Sarkozy) de l’avortement à une « véritable arme de destruction massive contre la démographie européenne ».

Pervenche Berès et les intellectuels distingués qui l’ont aidée à brosser « le vrai visage » du FN ne se sont-ils pas avisés qu’en multipliant ces citations censément à charge, ils renforçaient son socle et risquaient de lui rallier de nouveaux électeurs ? Egalement contre-productifs, les moyens d’action envisagés pour contrer l’hydre frontiste : « Contrairement à ce que prône le FN, vaticine-t-elle, nous devons renforcer Schengen. Il est temps pour l’Europe d’aborder les questions liées à la migration selon une approche globale intégrant notamment un régime d’asile européen commun, des voies légales de migration, un système de répartition des demandeurs d’asile au sein de l’Union » qui, aux antipodes du programme lepéniste, « doit être le lieu où s’invente le nouveau modèle de développement, plus solidaire, plus coopératif, plus collaboratif, plus durable » car « seul compte l’élan de la volonté collective ».

Schulz et son « système stalinien de clientélisme »

Lors de la mise en œuvre et de l’impression du « Vrai visage du FN au Parlement européen », le président dudit Parlement s’immisçant ainsi dans la campagne présidentielle française était le socialiste allemand Martin Schulz, actuel président fédéral de la SPD allemande et que les thuriféraires de presse présentaient comme le futur tombeur d’Angela Merkel… avant du moins que la CDU de la chancelière ne connaisse, le 26 mars dans la Sarre, un succès historique. Or, on a appris à la mi-février par Der Spiegel et The Sunday Times que, ayant joui pendant son mandat d’un revenu annuel de 322.544 euros, celui qui se prétendait le « Monsieur Propre » de la Maison Europe et avait à ce titre lancé une offensive judiciaire contre Marine Le Pen, coupable à l’en croire d’avoir fait indûment rémunérer deux collaborateurs par Bruxelles alors qu’ils n’y résidaient pas en permanence, avait lui-même nommé nombre de ses proches à des postes grassement payés au sein de l’administration du Parlement, sans passer par les procédures régulières de recrutement. Présidente de la Commission de contrôle budgétaire des fonds de l’UE, Ingeborg Grässle n’a-t-elle pas déclaré publiquement que Schulz avait créé un véritable « système stalinien de clientélisme » (grâce auquel il a été élu le 19 mars par 100% des voix à la tête de son parti, un plébiscite jamais vu en Allemagne) et qu’il était « nécessaire d’ouvrir une enquête pour fraude » ?

Ces informations sensationnelles expliquent en partie la récente déroute électorale de la SPD mais n’ont eu, allez savoir pourquoi, presque aucun écho dans la presse hexagonale et Caton Berès n’a pas cru devoir les commenter – et pour cause puisqu’elle a bénéficié pour son livre du système Schulz. La fondation Jean Jaurès en a d’ailleurs remercié le généreux mécène en lui promettant – peut-être imprudemment – un « triomphe » aux législatives allemandes.

Ainsi vont la désinformation et la « tyrannie médiatique » (cf. Jean-Yves Le Gallou), féroces pour tout ce qui est « à droite », complices et muettes sur les forfaitures de la gauche.

Camille Galic
29/03/2017

Pervenche Berès, Son vrai visage. Témoignage sur le FN au Parlement européen, Fondation Jean Jaurès/Parlement européen, 13 mars 2017, 104 pages.

Correspondance Polémia – 6/04/2017

NdB: Un excellent article, toujours d'actualité,  de Camille Galic, ancienne directrice de RIVAROL - à lire!

03:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Grand meeting de Marine Le Pen au Zénith de Paris (17.04.17)

Fantastique!

02:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Merci à tous pour vos bons voeux de Pâques!

Charles Ledoux ♦

La fête de Pâques et du Printemps

Pâques est en quelque sorte la fête de l’équinoxe de printemps. C’est le retour du soleil, le soleil fécondant sans lequel rien ne naîtrait. L’hiver meurt, les neiges fondent, les rivières sont en crue, la nature retrouve sa verdure, les plantes leurs boutons, les arbres leurs bourgeons, le soleil est redevenu suffisamment puissant pour réchauffer la terre et lui apporter la vie. Jonquilles, primevères, jacinthes fleurissent dans les jardins et les jachères.

A l’avènement du christianisme, la fête de Pâques – qui est la célébration de la résurrection du Christ (rappelons que la fête de Pâques a longtemps été la plus importante de la tradition chrétienne et qu’elle marquait le début de l’année, et cela jusqu’en 1563) – remplaça la fête d’Ostara ou fête du printemps, qui est la fête du renouveau, de la fécondité et de la fertilité dont les origines sont très anciennes. Cette fête porte le nom d’une déesse lunaire, Ostara, qu’un héros solaire aurait délivrée de la captivité au moment de l’équinoxe de printemps. On retrouve là un mythe très présent dans les mythologies européennes et même dans les contes (qui ne sont qu’une retranscription de ces mythes) auxquels Dominique Venner faisait souvent référence. C’est Ariane délivrée par Thésée, Andromède délivrée par Persée, Brunhilde délivrée par Siegfried ou la Belle au bois dormant et Cendrillon de Charles Perrault, Blanche Neige et Raiponce des frères Grimm…

Pâques est un mot d’origine hébraïque qui se dit en allemand Ostern et en anglais Easter.

A Pâques c’est l’œuf qui symbolise la renaissance de la nature, la fécondité, la vie qui s’apprête à éclore. Symboliquement, l’aube du jour et l’aube de la renaissance de la vie sont intimement liées à Ostara, comme le blanc et le jaune de l’œuf qui vont donner la vie.

Il est une vieille tradition qui nous vient des pays germaniques et slaves qui consiste à décorer des œufs, de les offrir ou de les cacher pour qu’ils soient trouvés. La symbolique en est très forte. En effet, trouver un œuf peint c’est trouver une image de ce que nous sommes : une forme abstraite, une apparence. C’est l’apparence du monde, son décor, dont nous faisons partie. Derrière il y a une coquille. Il faut briser la coquille, aller au-delà de cette apparence. Et on trouve à l’intérieur de l’œuf la couleur blanche, la couleur des origines, du commencement, de la pureté. Puis le globe d’or, symbole du cœur primordial qui contient l’essence d’un peuple, d’une race, d’une civilisation. Le printemps, symbolisé par l’œuf nous renvoie aux temps de l’Age d’Or et de l’Age d’Argent, les temps primordiaux qu’il s’agit de renouveler.

En Ukraine comme en Pologne, l’œuf de Pâques rituellement associé à la venue du printemps s’appelle le Pyssanka, “l’œuf écrit” car, coloré ou peint.

En Ukraine comme en Pologne, l’œuf de Pâques rituellement associé à la venue du printemps s’appelle le Pyssanka, « l’œuf écrit » car, coloré ou peint

En Ukraine comme en Pologne, l’œuf de Pâques rituellement associé à la venue du printemps s’appelle le Pyssanka, « l’œuf écrit » car, coloré ou peint

Sont associés à ces œufs des jeux comme par exemple : lancer un œuf en l’air qui doit être rattrapé par une personne et relancé de nouveau par une autre personne. Celui qui le laisse tomber ou qui l’écrase reçoit un gage. Ou « la toquée », un jeu d’origine grecque où chaque joueur tient fermement un œuf (cuit et dur) dans son poing fermé et l’emploi comme arme pour « toquer » les œufs des autres joueurs. L’objectif étant d’arriver à casser les œufs des adversaires sans casser le sien. A gagné celui qui a cassé le plus d’œufs. Que les brutes s’abstiennent car il faut doser ses coups… Ou encore, « la roulée » pratiquée en France, en Ecosse, dans le nord de l’Angleterre, en Ulster, en Autriche et en Suisse. Le jeu consiste tout simplement à faire rouler des œufs durs peints de couleurs vives, sur un plan incliné naturel jusqu’à ce qu’ils soient cassés. Le vainqueur est celui dont l’œuf reste intact le plus longtemps. Dans le même esprit, la course aux œufs portés à l’aide d’une cuillère serrée entre les dents. Un parcours à embûches est préparé pour faire en sorte que les œufs tombent et se cassent.

En Ukraine comme en Pologne, l’œuf de Pâques rituellement associé à la venue du printemps s’appelle le Pyssanka, « l’œuf écrit » car, coloré ou peint. Il est en effet chargé de symboles : étoiles, soleils, roues solaires, cercles et spirales qui font partie d’un répertoire au même titre que la croix, le triangle ou la ligne. En Russie, c’est justement l’œuf de Pâques qui est à l’origine des célèbres œufs impériaux russes que l’on doit à l’imagination de Peter Carl Fabergé, orfèvre du Tsar.

Mais, dans tout cela, n’oublions pas de cacher des œufs décorés ou en chocolat dans le jardin ou la maison, la chasse à ces trésors ravira les enfants. Une tradition très française appréciée en son temps par Louis XIV qui faisait bénir solennellement le jour de Pâques de grandes corbeilles d’œufs dorés qu’il remettait en cérémonie à ses proches.

Le lièvre symbolise l’abondance de biens et la prospérité, c’est lui justement qui cache les œufs.

Le lièvre symbolise l’abondance de biens et la prospérité, c’est lui justement qui cache les œufs. Crédit photo : Google Cultural Institut (cc). Auteur : Albrecht Dürer, 1502.

Le lièvre symbolise l’abondance de biens et la prospérité, c’est lui justement qui cache les œufs. Crédit photo : Google Cultural Institut (cc). Auteur : Albrecht Dürer, 1502.

Si l’œuf est lié à la poule il l’est aussi avec le lièvre, l’animal sacré de la déesse Ostara, animal lunaire (il dort le jour et gambade la nuit), animal de passage qui assure la transition entre le monde des hommes et le monde merveilleux des esprits, des génies et des dieux. Il symbolise l’abondance de biens et la prospérité, c’est lui justement qui cache les œufs. Dans les pays germaniques, on trouve l’Oster Hase, « le lièvre de Pâques ». C’est l’animal qui entend de très loin. Dans les contes populaires il est souvent présenté habitant les mondes souterrains, les profondeurs de la Terre, grande réserve où sont entassées les inépuisables richesses. Il représente les richesses cachées du monde, la fécondité du sol, appelant à casser la coquille de l’œuf.

Si le Moyen Age ignore le lièvre distributeur de cadeaux et de friandises, il connaît d’autres figures tout aussi merveilleuses. La biche blanche ou le cerf blanc des récits arthuriens hantent ces périodes de transition entre les quarantaines de l’année. Dans le roman de Chrétien de Troyes intitulé Erec et Enide, la chasse au Blanc Cerf a lieu le lundi de Pâques, comme s’il fallait rappeler le lien de cet animal avec la lune d’équinoxe. Ces animaux conducteurs d’âmes servent de médiateurs entre le monde humain et l’Autre Monde.

Dans le folklore moderne, les traditionnels œufs de Pâques sont censés être apportés aux enfants par les cloches qui reviennent de Rome ou par le lièvre de Pâques lui-même. Toutefois, dans les régions germaniques, l’animal féerique change d’apparence : en Westphalie, c’est un renard, en Thuringe une cigogne, au Tyrol une poule blanche, en Suisse un coucou et en Saxe un coq. La présence d’animaux de basse-cour semble plus vraisemblable à côté de ces œufs rituels. Cependant, il est évident que les œufs de Pâques sont investis d’une valeur mythique qui n’a rien à voir avec leur usage proprement alimentaire.

METAMAG

00:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

17/04/2017

74% des Polonais opposés à l’accueil de migrants afro-musulmans malgré les menaces de l’Union Européenne

GettyImages-487890494-640x480.png Polonas.png

 

Posted by La Rédaction on 16th avril 2017
| 6 views
 

 

BREIZATAO – ETREBROADEL (16/04/2017) Un nouveau sondage réalisé en Pologne indique que le peuple polonais s’oppose plus que jamais à l’invasion afro-islamique planifiée par l’Union Européenne et les gouvernements ouest-européens.

Ils sont 74% des Polonais à s’opposer à l’accueil de migrants d’Afrique et du Moyen-Orient selon une étude qui intervient au moment où Bruxelles et Berlin tentent d’imposer la colonisation de peuplement allogène dans ce pays identitaire et catholique (voir ici).

Les Polonais sont en revanche près de 50% à vouloir accueillir des réfugiés ukrainiens fuyant leur pays en crise. Une attitude logique, fondée sur l’appartenance raciale et religieuse commune. Il y a 1,2 millions d’Ukrainiens vivant en Pologne à ce jour.

(Source : Breitbart)

04:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Arthur RIMBAUD (1854-1891)

Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

03:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Carnage en Syrie: un kamikaze se fait exploser près d'Alep, 126 morts dont 68 enfants

http://www.leparisien.fr/international/carnage-en-syrie-l...

VIDEO

03:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)