C’est la dixième visite du leader palestinien dans la capitale russe depuis son élection en 2005. L’Autorité palestinienne considère la Russie comme un médiateur clé dans la reprise des pourparlers avec Israël. Moscou a soutenu il y a une année la reprise des consultations palestino-israéliennes qui doivent déboucher sur des ententes arrangeant les deux parties et sur la fondation d’un Etat palestinien vivant en paix avec Israël. Mahmoud Abbas a félicité Vladimir Poutine de ses succès sur l’échiquier international et a exprimé l’espoir que Moscou jouerait un rôle clé dans le règlement au Proche-Orient. Le leader russe a noté le contenu particulier des liens bilatéraux.

« Les relations russo-palestiniennes reposent des fondements historiques solides. Nous entretenons les contacts au niveau politique : sur le règlement palestinien et sur la situation dans la région en général, nous coopérons activement sur l’échiquier international. Il faut déployer des efforts substantiels en vue de promouvoir les liens économiques. Je suis heureux de la possibilité qui nous est offerte d’examiner le vaste éventail des relations bilatérales et internationales.»

Le président palestinien a déclaré, quant à lui, que la Russie était une grande puissance, membre du Quartette international pour le règlement au Proche-Orient et un Etat ami pour l’Autorité palestinienne ayant ses intérêts dans la région.

« Nous sommes heureux des succès politiques de la Russie, de son grand poids politique dans les relations internationales, en premier lieu dans le contexte de Genève 1 et Genève 2, de la destruction des armes chimiques en Syrie et de l’entente sur le problème nucléaire iranien. La Russie se fait valoir en tant qu’acteur actif et influent dans le monde. Nous nous prononçons pour que la Russie joue un rôle central dans le règlement au Proche-Orient.»

Les parties ont intensifié ces derniers temps la coopération dans divers domaines. Les projets dans le secteur énergétique sont tout particulièrement vastes. Il n’est pas exclu que Gazprom prospecte un gisement sur le plateau méditerranéen de la bande de Gaza.

Les contacts humanitaires sont non moins intenses. Les parties poursuivent la construction d’un centre culturel, d’affaires et de sports à Bethléem dont il est prévu de faire cadeau aux habitants de la ville. Les spécialistes russes sont prêts à participer à la reconstruction du centre historique et religieux de Bethléem.


 
ALTERINFO.NET