Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2013

Fillette morte noyée à Berck : la police recherche une femme noire

 

Publié le 22.11.2013, 19h11 | Mise à jour : 19h44

La police a lancé un appel à témoins pour retrouver une femme noire d'une trentaine d'années. Elle serait le «dernier adulte ayant eu en charge ce bébé dans la journée de mardi et dans la nuit de mardi à mercredi».

La police a lancé un appel à témoins pour retrouver une femme noire d'une trentaine d'années. Elle serait le «dernier adulte ayant eu en charge ce bébé dans la journée de mardi et dans la nuit de mardi à mercredi».
| DR.

                

              

                                              

La police judiciaire recherche une jeune femme noire, deux jours après la découverte du corps d'une fillette d'environ un ansur une plage de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais) et le parquet de Boulogne-sur-Mer a décidé de lancer vendredi un appel à témoins.

«L'enfant est susceptible d'avoir été vue à Berck le mardi 19 novembre 2013 en compagnie d'une femme à la peau noire, âgée d'une trentaine d'années, s'exprimant en langue française», explique la police judiciaire de Lille dans son appel à témoins, auquel elle joint des photographies, notamment de la jeune femme. Celle-ci est, semble-t-il, le «dernier adulte ayant eu en charge ce bébé dans la journée de mardi et dans la nuit de mardi à mercredi» a indiqué une source policière sans plus de précisions.

La police rappelle que l'enfant avait la peau claire, les yeux bleus, des cheveux châtains ondulés. Elle portait une combinaison intégrale foncée de marque Cyrillus à capuche avec une bordure en fourrure, des moufles assorties ainsi que des chaussures de marque Bout'chouet une couche de marque Baby Care. Les policiers ont également trouvé à proximité de l'enfant une poussette de marque Trottine, à la toile grise.

> Tout témoin permettant d'identifier l'enfant et son accompagnatrice est prié de joindre la police judiciaire au numéro vert suivant : 0 800 35 83 35.
 – DR.

 – DR.


                                                 

 

LeParisien.fr

23:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L’affaire dite du « tueur fou » a un goût de reviens-y d’affaire Merah

Chapuis-nazi.jpg

   22/11/2013 – 17h45
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) - Souvenons-nous de la manière dont, en mars 2012, les médias ont parlé du tueur de Toulouse et de Montauban : un homme de type européen, et même – la précision qui tue – : « un blanc aux yeux bleus ». Mais l’enquête s’est finalement orientée vers un certain Mohammed Merah… Un individu d’ailleurs pas tout à fait inconnu des services de police, et même, excusez du peu, interdit de vol aux Etats-Unis où on le suspectait d’être lié à la mouvance Al Qaeda. Mais qu’importe, on a préféré d’abord privilégier la piste de « l’extrême droite », quitte à laisser à Merah tout son temps pour commettre d’autres attentats sanglants. Dans l’affaire Abdelhakim Dekhar, rebelote : le système recherche d’abord un Anders Breivik… Pour Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication qui s’est rendue dans les locaux de Libération lundi après la fusillade « C’est un pilier de la société démocratique qui est atteint. Cette violence qui s’exprime est inacceptable. Il faut vraiment que toute la société se mobilise contre cette violence. » Qui peut donc oser s’attaquer à ce « pilier de la société démocratique » qu’est le journal du Baron de Rothschild, sinon un « affreux fasciste blanc » ?…

Patatras ! Non seulement Abdelhakim Dekhar n’est pas vraiment de type nordique, mais en plus, il navigue depuis plus de vingt ans dans l’ultragauche !

 

« Putain je suis dégouté que ça soit pas un nazi » avait tweeté sans vergogne un journaliste de la gauche bobo lors de l’affaire Merah. Dans le cas d’Abdelhakim Dekhar, la gêne est perceptible : Libération, mercredi, se contente d’annoncer discrètement l’arrestation de Dekhar en pages intérieures de son édition papier, sans donner le nom du tireur ni même préciser qu’il est arabe…

Dekhar est un vieux cheval de retour de l’ultragauche…

C’est lui qui, entre autre, a fourni l’arme qui a servi au couple terroriste Rey-Maupin lors de la fusillade qui fit quatre morts, trois policiers et un chauffeur de taxi, Amadou Diallo, le 4 octobre 1994 à Paris. Le 15 novembre dernier, le même Libération laissait un de ses habituels chroniqueurs vanter, je cite : « les méthodes des antifas, fussent-ils extrémistes ». Fin de citation. Abdelhakim Dekhar, lié à la mouvance antifa (CNT et SCALP), renvoie la violence irresponsable de ces propos en plein dans la gueule du quotidien bobo-bancaire… En légitimant la violence des « antifas », les médias du système sont directement responsables des actes terroristes de Dekhar. Pendant ce temps, Esteban Morillo croupit en prison, alors que ses avocats n’ont toujours pas pu visionner la vidéo de la RATP qui le montre agressé par derrière par le gauchiste à particule Méric de Bellefon.

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEOS - 50e anniveraire de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy

http://www.egaliteetreconciliation.fr/50e-anniversaire-de...

 + 4 VIDEOS

 

22 novembre 1963 - 22 novembre 2013

 

 

Il y a 50 ans, le 22 novembre 1963, le président des États-Unis John F. Kennedy était assassiné à Dallas, au Texas, dans des circonstances on ne peut plus troubles. Jamais entièrement élucidé, sujet de controverses concernant ses véritables responsables, cet assassinat public et violent aux conséquences nationales et internationales nombreuses permet au moins de mettre en lumière un peu plus ce qui détermine en grande partie l’avenir politique d’un pays : le pouvoir des réseaux. Retour en vidéo sur quelques aspects du dossier.

 

20:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

14-18 : Cohésion nationale, réconciliation nationale…chiche ? Par Bruno Gollnisch

 

 

14 18 konk

Il y a des choses qui n’étonnent pas,  comme le fait que le magazine consuméro-fémino-socialiste Elle, ait décerné à Christiane Taubira le titre de Femme de l’année. Ce ministre  succède ainsi dans le registre des femmes politiques honorées par ce titre de presse à Edith Cresson…encourageant ! Est-il aussi surprenant que l’individu qui a répandu le sang et semé la terreur dans les locaux de Libération,  ait été analysé de manière subliminale avant son arrestation par le microcosme politico-médiatique comme un « fasciste » et décrit comme de type « caucasien » ? Abdelhakim Dekhar était en fait un Algérien de nationalité française, militant d’extrême gauche, qui avait  fourni le fusil à pompe utilisé dans leur équipée sanglante en 1994 par le couple sympathisant des Scalp (Sections carrément anti-Le Pen),  Florence Rey et Audry Maupin.

  Il n’est pas plus incroyable que l’humaniste robespierriste Alexis Corbière, élu du Parti de Gauche (PG) au Conseil de Paris, ait déposé un vœu le 13 novembre pour diminuer encore le crédit de 11 millions alloué annuellement  à la restauration (bien nécessaire !) des édifices religieux dans la capitale. Bien au chaud dans le bel appartement qu’il occupe avec la camarade Raquel Garrido,  le sans-culotte Corbière a notamment fustigé  une aide accordée pour le chauffage et l’électricité dans les édifices cultuels. Il ignore (?) peut-être que nos églises sont aussi un  refuge pour les sans abri et les pauvres…

 Il n’est pas étonnant, encore et toujours, que les amis de Jean-Luc Mélenchon  emboîtent le pas à une vieille revendication de la LDH et à la Libre Pensée. Ils ont ainsi déposé un vœu, qui a été adopté en octobre dernier par la ville de Paris, pour qu’un hommage soit rendu aux mutins de la guerre 14-18, aux quelques 650 « Fusillés pour l’exemple ». Ces  « héroïques résistants à la tuerie industrielle que fut cette guerre, doivent pleinement et entièrement réhabilités pour l’honneur du pays et de leur famille, comme exemples et sujet de réflexion (…). Le premier refus populaire de la guerre vint de la révolution (bolchevique) d’octobre 1917 » affirme encore le Parti de Gauche dans une déclaration solennelle.

 Le Premier ministre Lionel Jospin en 1998, avait demandé, lors d’un discours à Craonne, que ces fusillés pour «désobéissance militaire» « réintègrent  pleinement notre mémoire collective nationale». Dix ans après, Nicolas Sarkozy, depuis Verdun, déclarait: «Je veux dire au nom de la nation, que beaucoup de ceux qui furent exécutés ne s’étaient pas déshonorés, qu’ils n’étaient pas des lâches».

 Il y a deux ans, c’était la candidate des Verts et d’EELV, Eva Joly qui, avec le soutien de l’actuel ministre Cécile Duflot, déposait à Paris devant l’atroce Mur de la Paix de Marek Halter,  une gerbe en l’honneur des mutins de 1917.

 Si cette terrible boucherie de 14 fut aussi l’aboutissement du bellicisme intéressé de nombreuses forces et officines qui n’avaient rien de patriotiques, l’effet de loupe mis sur ces 650 soldats français qui ont été passés par les armes, sur un total de 740 fusillés, n’est bien sûr pas exempt d’arrières- pensées idéologiques. Faut-il rappeler que ces fusillés là ne représentent que 0,04% des 1 million 397 800 soldats et 300 000 civils qui ont perdu la vie pendant ce conflit ?

 Bruno Gollnisch tient aussi à rappeler qu’on ne peut mettre sur un même plan les soldats qui ont choisi de se mutiner et ceux qui sont tombés au champ d’honneur ; ce sont eux qui ont permis à la France d’être libérée. Ce sont eux et eux seuls,  qui ont droit à la reconnaissance officielle de la patrie.

 François Hollande, nous l’avions vu, a surtout  évoqué lors de son discours du 11 novembre la nécessité de « ne pas baisser la garde face aux haines, aux intolérances, au racisme » (suivez son regard). Evoquant les fusillés, il a parlé  de ceux qui « furent condamnés de façon arbitraire», ajoutant qu’il «(souhaitait) que personne ne soit oublié » (des commémorations).

 Petite provocation supplémentaire, c’est ce 11 novembre que le ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, en présence de Christiane Taubira, a décoré de la Légion d’honneur le chanteur américain antimilitariste Robert Zimmerman, alias Bob Dylan (72 ans). Et ce,  malgré l’opposition du général Jean-Louis Georgelin,  Grand chancelier de l’ordre de la Légion d’honneur, qui l’a jugé juge indigne de recevoir cette distinction : « trop drogué et pacifiste ». A ce compte là,  il est vrai que les motivations qui ont conduit à décorer d’autres figures que le chanteur américain,  suscitent aussi l’interrogation.

 Il est vrai aussi que le patriotisme n’est pas un gène dominant au PS, qui célèbre aujourd’hui son inféodation au Nouvel  ordre mondial en réintégrant l’Otan et en se soumettant toujours plus avant à l’entité bruxelloise.

 Enfin, ajoutons que le chef de l’Etat a tenu,  lors de ses  premiers discours dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale, a évoqué la nécessité de la cohésion nationale pour affronter les épreuves. Certes, mais celle-ci impose aussi de faire œuvre  de réconciliation nationale.

 Quel plus beau geste de rassemblement, d’apaisement que d’accéder à la dernière requête du Maréchal Pétain, qui fut de reposer au milieu de ses hommes, à l’ossuaire de Douaumont ? Pétain, dont  François Mitterrand faisait fleurir chaque année la tombe à l’Ile d’Yeu, le chef habile, humain,  adoré par ses poilus, avare du sang de ses hommes,  qui mis fin aux assauts meurtriers, aux mutineries, aux « Fusillés pour l’exemple »…

 

Merci, Bruno Gollnisch!

20:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La Russie créera deux satellites pour Israël (Poutine) 22/11/2013

199835434.jpg

  

   

La Russie créera deux satellites pour Israël, a annoncé mercredi soir le président russe Vladimir Poutine à l'issue d'une rencontre avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. "Selon nos projets conjoints, les spécialistes russes créeront deux nouveaux satellites pour Israël", a indiqué M.Poutine devant les journalistes.
M.Poutine a rappelé qu'un lanceur russe Zenit-2SB, tiré le 1er septembre dernier depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan), avait mis en orbite le satellite israélien Amos-4 (AMOS - Afro-Mediterranean Orbital System).
Le satellite Amos-4, fabriqué par le groupe Israel Aerospace Industries Ltd. (IAI) est destiné à assurer les télécommunications DHT, VSAT et Internet sur les territoires de la Russie, du Moyen-Orient et de l'Asie centrale et du Sud-Est.
 
Ria Novosti
 
ALTERINFO.NET

 

20:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un acte de violence de l'ultra-gauche, c'est tellement banal

ALTERMEDIA

19:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Affaire Teulade: un huissier à l'Elysée - 22/11/13

3333411_f0b3da17bd45c31c14084aedf8e88eedef0f1f5c_640x280.jpg

Selon nos informations, un huissier vient de remettre au colonel de la garde chargée de la sécurité de l’Elysée, une assignation à destination du de la République .

La missive a été remise à 17 h 45. Elle émane du cabinet d’avocats Lecoq-Vallon/Féron-Poloni et de Me Bonifassi, qui souhaiteraient recueillir la déposition du chef de l’Etat dans un procès en appel qui doit bientôt avoir lieu, concernant l’ancien ministre René Teulade.



Ce dernier a été condamné dans une affaire d’abus de confiance au détriment de la mutuelle de retraite des fonctionnaires qu’il présidait. Dans ce dossier, il a été évoqué l’hébergement gratuit par la mutuelle d’une association dont François Hollande était trésorier.
 
A l'époque, François Hollande n’avait pas été inquiété par la justice mais les avocats souhaiteraient l'entendre sur ces faits.

 

 

 

LeParisien.fr

18:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Toulouse : elle leur refuse une cigarette, ils la jettent dans la Garonne

               

Publié le 22.11.2013, 13h12

Toulouse : une femme jetée dans la Garonne pour avoir refusé de donner des cigarettes. 

Toulouse : une femme jetée dans la Garonne pour avoir refusé de donner des cigarettes.  | Idé

                

              

                                              

Deux hommes sont soupçonnés d'avoir jeté dans la Garonne, à Toulouse, une femme de 67 ans qui leur refusait une cigarette. Cette femme a rapporté à la police que deux individus l'avaient abordée vers 21 heures mercredi soir, alors qu'elle attendait sur le quai de la Daurade, en centre-ville, un bus devant la conduire à Gaillac (Tarn).
 
 
Ils lui auraient demandé une cigarette et se seraient énervés devant son refus, la sexagénaire leur ayant déclaré qu'elle ne fumait pas.

Les deux hommes l'auraient alors fait basculer par dessus le parapet, la jetant de près de trois mètres de haut dans la Garonne en crue. Un passant a aperçu cette femme dans l'eau du fleuve et a donné l'alerte aux pompiers. Les secours l'ont récupérée plusieurs centaines de mètres en aval. La victime a pu être sauvée par un pompier qui a plongé dans le fleuve.

La scène n'a pas eu de témoin direct. Mais la victime a pu être entendue jeudi après être sortie de l'hôpital où elle avait passé la nuit en état d'hypothermie.

                               

           

LeParisien.fr 

18:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marion Maréchal-Le Pen est l'invitée de Décideurs TV et le JDD


Marion Maréchal-Le Pen : "Beaucoup d'ex-UMP... par lejdd

17:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L'aviation israélienne lance des raids illusoires sur la Bande de Gaza 21/11/2013

  

L'aviation israélienne lance des raids illusoires sur la Bande de Gaza


Les avions de guerre de l'occupant israélien poursuivent depuis trois jours une série de raids illusoires sur différentes régions de la Bande de Gaza.

Les avions de combat israéliens ont lancé le jeudi matin 21/11, plusieurs raids illusoires sur les régions de Gaza-ville, Khan Younès et la province centrale.
L'aviation israélienne a lancé hier mercredi un raid dans la mer de Gaza, en plus d'un autre raid dans les côtés nord de la Bande de Gaza, et un troisième raid dans la région de Khan Younès au nord du secteur.

L'occupation vise à travers ces raids à semer la terreur chez les enfants et les citoyens de la Bande de Gaza, à la lumière des menaces de ses responsables contre Gaza.
 

 

   

03:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Henry de Lesquen : “Oser dénoncer le cosmopolitisme comme l’ennemi des nations”

henry-de-lesquen-600x450.jpg

  

 

21/11/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress) – Les 23 et 24 novembre, le Club de l’Horloge organise sa 29ème Université annuelle dont le thème est « Le cosmopolitisme, idéologie dominante mondiale ». Novopress a rencontré Henry de Lesquen, le président du Club de l’Horloge, à cette occasion.

Henry de Lesquen, vous êtes président du Club de l’Horloge. Pouvez-vous nous dire quel est son rôle dans le débat public d’aujourd’hui ?

Le Club de l’Horloge est un cercle de pensée politique indépendant des partis. Depuis sa création en 1974, il a développé un corps de doctrine pour la droite à travers ses conférences, colloques, universités annuelles, ouvrages de commission, en associant à ses travaux les meilleurs esprits de la France et de l’étranger. Il a l’ambition d’être une boussole idéologique et il l’a effectivement été. Songez que c’est lui qui a lancé plusieurs notions centrales du débat public, telles que la préférence nationale, l’Europe des nations, la superclasse mondiale, la réinformation…

 

Pourquoi le Club de l’Horloge consacre-t-il son université annuelle au cosmopolitisme ?

La raison en est simple. Chacun s’accorde à reconnaître que nous vivons en France, mais aussi à vrai dire dans la plupart des pays du monde, sous l’emprise d’une idéologie dominante. On parle de manière équivalente de pensée unique et de « politiquement correct ». N’est-il pas étrange que cette pensée ou idéologie, unique et dominante, ne soit définie que par ses attributs, mais jamais par son contenu ? Il n’est pourtant pas difficile de l’appeler par son vrai nom : c’est le cosmopolitisme, étymologiquement la philosophie des « citoyens du monde », qui ne se réclament du monde que pour refuser de faire allégeance à la cité charnelle. Le cosmopolitisme vient du fond des âges, puisqu’il a d’abord été imaginé dans la Grèce antique. Il a pris le pouvoir aujourd’hui dans le monde entier parce qu’il est porté par la superclasse mondiale et les oligarchies qui en sont l’émanation dans chaque pays.

L’antiracisme et l’idéologie immigrationniste sont les deux aspects de la subversion cosmopolite les plus connus de nos lecteurs. En voyez-vous d’autres à l’œuvre aujourd’hui ?

J’en vois une dizaine d’autres. En vrac : le mondialisme et la supranationalité ; le réchauffement climatique qui serait dû à l’action perverse de l’homme ; le libre-échangisme ; la dénaturation de l’histoire, celle de l’art et celle de la famille, avec le mariage homosexuel et la théorie du genre ; l’Etat de droit, négation de l’Etat républicain ; la corruption de la langue au profit du sabir anglo-saxon… En effet, le cosmopolitisme veut anéantir aussi bien les frontières matérielles entre les nations que les frontières spirituelles que sont la morale et les traditions et qui constituent notre identité.

Comment résister contre les atteintes du cosmopolitisme à notre identité ?

Il faut d’abord tout simplement ouvrir les yeux et désigner l’adversaire par son nom, appeler un chat un chat et oser dénoncer le cosmopolitisme comme l’ennemi des nations et du genre humain. Ensuite, comprendre l’unité profonde de ses manifestations diverses, discerner par exemple que l’antiracisme, la théorie du genre et le prétendu art contemporain, qui est un non-art dégénéré en réalité, sont produits par la même source.

Crédit photo : Novopress via Flickr (cc)

 

01:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

VIDEO De passage en Israël, Hollande porte la kippa...

KIPPA.jpg

qui est un symbole religieux juif porté surtout par les pratiquants. Vous vous souvenez l’avoir déjà vu mettre une croix, même discrète, notre Président de la République ? Laïcité oblige, la réponse est évidemment non.

NOUVELLES DE FRANCE

 NdB: Regarder la vidéo en mode plein écran

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO - Quand "Faites entrer l'accusé" parlait d'Abdelhakim Dekhar

NOUVELLES DE FRANCE

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Avortements tardifs au Nouveau-Mexique: les bébés sont piqués dans le crâne


Avortements tardifs dans le Nouveau-Mexique : les bébés sont piqués dans le crâne

L’employée d’un centre d’avortements tardifs à Albuquerque (Nouveau-Mexique) a expliqué à une militante de Live Action (site) infiltrée que percer le crâne d’un enfant à naître avec une aiguille est le moyen « le plus humain » d’assurer la mort du bébé.

Le processus dure une semaine et coûte $8 000. « Pour chaque semaine de grossesse qui s’ajoute, le tarif augmente d’un montant de $1 000 », révèle une employée du centre.

Lorsqu’il est demandé si l’enfant peut ressentir de la douleur, la conseillère hésite : « je ne sais pas s’il est assez développé pour la sentir », « je ne pense pas ». « Peut-être », continue-t-elle.

Le film a été publié juste avant le vote populaire du 19 novembre proposant de protéger l’enfant à naître capable de ressentir la douleur comme le souhaitait la municipalité, ce qui interdirait de facto l’avortement après 20 semaines en raison de la douleur fœtale.

Malheureusement, l’initiative a été rejetée par 55% contre 45%. La ville d’Albuquerque est réputée progressiste.

NOUVELLES DE FRANCE - 20/11/13

VN:F [1.9.22_1171]

00:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Gabegie bruxelloise, Prix Sakharov, dédiabolisation…: les vérités de Bruno Gollnisch

 21 novembre 2013  

A l’occasion de l’examen du budget de l’UE, mais aussi de la remise du Prix Sakharov, Bruno Gollnisch répondait hier  depuis le parlement de Strasbourg à nos questions. 

00:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

21/11/2013

Affaire Rey-Maupin (fiche Wikipédia)

dekhar-19-ans-apres-le-raid-sanglant-du-couple-rey-maupin.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Rey-Maupin

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Affaire Rey-Maupin: le mystérieux pic lundi de la fiche Wikipédia

 

http://www.bfmtv.com/high-tech/affaire-rey-maupin-mysteri...

801808.jpg

23:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Discours de Wallerand de Saint Just - Convention Municipales 2014

19:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Au FN, encore un candidat qui crée la polémique

 

 

Tête de liste du Front national aux prochaines élections européennes, l’universitaire Aymeric Chauprade s’est distingué par sa vision controversée des attentats du 11 septembre 2001.

Olivier Beaumont | Publié le 20.11.2013, 08h57

 

 

Paris, hier. Aymeric Chauprade dit avoir « longuement réfléchi avant d’accepter » d’être candidat du FN en Ile-de-France.

Paris, hier. Aymeric Chauprade dit avoir « longuement réfléchi avant d’accepter » d’être candidat du FN en Ile-de-France. | (LP/Olivier Lejeune.)

                

 

 

 

 

«J’espère que notre conversation ne portera pas que sur mes écrits concernant le 11 septembre », lâche d’emblée Aymeric Chauprade, future de liste du aux européennes en Ile-de-, assis à la table d’un bistrot parisien. Tout juste lancé dans le grand bain de la politique, il doit déjà faire face à la polémique! Ce brillant universitaire de 44 ans, docteur en sciences politiques, a vu sa carrière basculer en 2009 après la publication d’un ouvrage conspirationniste sur les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

 

 
« Seulement 10 pages… sur plus 3000 publiées dans ma carrière », tempère celui qui enseigna la géopolitique à Paris-I, fut titulaire d’une chaire d’histoire des idées politiques pendant six ans à Neufchâtel (Suisse) et enseigna même pendant dix ans au prestigieux Collège interarmées de défense, la fameuse Ecole de guerre qui forme les futurs officiers généraux… avant d’en être exclu en 2009 au moment de la sortie de « Chronique du choc des civilisations » (Ed. Chronique Editions).

Conseiller international officieux de Marine Le Pen

Ce livre, tout de même vendu à plus de 30000 exemplaires, deux fois réédité, remet en cause les thèses officielles des attentats contre les tours jumelles de New York et le Pentagone à Washington. « Il y a la version du monde occidental, celle de la CIA qui a accusé Al-Qaïda. Mais on peut légitimement émettre des réserves. Car, à côté, il existe aussi des théories alternatives sur la responsabilité de ces attaques, notamment en Russie et dans le monde arabe. Mon travail de scientifique, c’est de ne rien rejeter et d’exposer tous les faits », se défend-il encore aujourd’hui, sans rien renier de ses écrits. « D’ailleurs, le tribunal administratif de Paris a annulé en 2011 mon licenciement de l’Ecole de guerre, poursuit-il. Mais je n’y suis pas retourné. »

Entre-temps, Aymeric Chauprade — autrefois proche du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers — a fait une autre rencontre, celle de Marine Le Pen. « C’est un ami commun qui nous a présentés », confie-t-il. Entre les deux, le courant passe très vite. Celle qui n’est pas encore présidente du FN boit comme du petit-lait la pensée de ce professeur de géopolitique qui défend le principe d’un monde multipolaire fondé sur l’équilibre des nations, l’existence d’un axe fort entre Paris et Moscou (à l’inverse de l’axe Paris-Washington) et qui refuse de fonder des guerres sur le droit d’ingérence humanitaire.

Au fil de leurs rencontres, il lui fournit des notes, devient son conseiller officieux, en même temps qu’il développe une société de conseil pour des grandes entreprises et des clients étrangers, notamment le Maroc. Résultat, en 2012, c’est lui qui alimente en matière diplomatique le programme présidentiel de la candidate Marine Le Pen.

Tête de liste aux européennes en Ile-de-France, il dit avoir « longuement réfléchi avant d’accepter ». « Mais, à un moment, il faut aller au bout de ses convictions », glisse celui qui fut également proche de Dominique Venner, l’intellectuel d’extrême droite qui s’est suicidé en mai en se tirant une balle dans la tête à Notre-Dame. « C’était un homme estimable, un ami, qui est allé au bout de son engagement, assure Chauprade. Il a estimé que sa vie devait se terminer par un geste fort et symbolique. »

Au Front national, personne ne trouve vraiment à redire sur l’arrivée de ce conseiller international controversé. « J’ai sympathisé tout de suite avec lui, reconnaît la députée Marion Maréchal-Le Pen. Il peut devenir une figure du parti, c’est quelqu’un qu’on va de plus en plus entendre dans les mois à venir. »


                                                 

 

Le Parisien

 

19:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Terrible déception chez les politiciens et journalistes : le tireur fou est un Maghrébin d’extrême-gauche

   

Le même en 94

L’algérien Abdelhakim Dekhar, le tireur présumé du quotidien Libération, a été placé en garde à vue mercredi soir, confondu par son ADN.

La police et les médias s’étaient donc un peu emballés en évoquant jusqu’à présent, et avec insistance, un « homme de type européen »…

C’était la même chose avec les meurtres de Mohamed Merah, dont l’extrême-droite avait même été imprudemment chargée…

Il faudra encore attendre pour avoir un Breivik français !

Sinon, on peut relever que cet Abdelhakim Dekhar, figure de l’extrême-gauche des années 90, a été impliqué dans l’affaire Rey-Maupin : une fusillade au cours de laquelle cinq personnes dont trois policiers ont été tuées en 1994. Bien que présenté comme le mentor du duo meurtrier d’alors, et ayant acheté le fusil à pompe utilisé pour les meurtres, il n’écopa que de… 4 ans de prison.

 

Contre-info.com

18:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)