Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 760

  • Cantines scolaires et retour du porc dans les villes FN : bravo Marine Le Pen

     

       

    RR autocollant porc

    Quel bonheur ! Quel soulagement ! Nous étions des millions à l’espérer, Marine Le Pen l’a fait.

    Dorénavant, il n’y aura plus de repas de substitution au porc dans les cantines des villes tenues par le FN.

    http://www.bfmtv.com/politique/marine-pen-sattaque-aux-menus-substitution-porc-cantines-748039.html

    Marine Le Pen a mille fois raison : le principe de laïcité interdit la prise en compte de particularités, de singularités, d’obligations ou d’interdits religieux là où il y a service public.

    Bien entendu les journalistes évoquent un interdit qui concernerait et juifs et musulmans, ce qui est de l’hypocrisie la plus complète, puisque jamais les juifs ne se sont permis de demander, avant que les musulmans ne s’y collent, des repas de substitution et de faire la chasse au porc comme c’est le cas dans toutes les zones islamisées de notre beau pays.

    Le seul problème, en France, est l’islam et rien que l’islam. Et que l’on puisse, dans nos cantines françaises, dès 3 ans, séparer les « sans porc » des « avec porc  » est d’une violence inouïe pour tous nos enfants, musulmans ou pas.

    L’islam, comme le répète à satiété notre ami Pascal Hilout, est séparatiste quand la République réunit et ne considère que des citoyens.

    Bien entendu, les bobos, les associations droidel’hommistes, les ennemis de la laïcité vont hurler, crier au loup et à la bête immonde.

    Nous nous en fichons. Ceux qui ne veulent pas des menus des cantines n’ont qu’à se débrouiller pour faire manger leurs enfants chez eux ou payer une nourrice musulmane qui les fera déjeuner chez elle.  Il n’appartient pas à la collectivité de payer pour des caprices hérités de la nuit des temps et il lui appartient encore moins de mettre la zizanie, à savoir la différence, entre de jeunes enfants. Comment tolérer qu’en maternelle, on enseigne à des mômes de quatre ans que, non seulement on ne doit pas donner  la main aux filles mais qu’on doit aussi mépriser celui qui mange du porc ?

    Bravo à Marine le Pen, ça commence très fort. Gageons que nombre de parents vont regretter de ne pas habiter une ville tenue par le FN. Gageons aussi que l’interdiction des repas de substitution ne sera que le premier acte d’une longue série de décisions qui rendront aux Français leur ville, leurs traditions et leur sécurité.

    Christine Tasin

    RIPOSTE LAÏQUE

  • "Manuel Valls Premier ministre"

    http://www.ndf.fr/nos-breves/04-04-2014/dieudonne-mon-attache-de-presse-nomme-au-poste-de-chef-de-gouvernement#.Uz9RK3mKCM8

  • 24 militants de la cause vénitienne arrêtés

    arrestation-militants-independance-venetie.jpg

     

     

    Basilique Saint-Marc, Venise. Crédit photo : Nino Barbieri

    04/04/2014 – VENISE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
    La police italienne a arrêté mercredi 24 militants de la cause indépendantiste vénitienne. Ils sont accusés d’avoir stocké des armes et préparé des actions violentes en vue d’obtenir l’indépendance de la Vénétie. La preuve : ils auraient transformé un engin de chantier en char d’assaut, équipé d’un canon artisanal.

    Selon les fins limiers de la police italienne, les militants complotaient un assaut sur la place Saint‑Marc. Il n’est toutefois pas précisé si cet assaut devait être dirigé contre autre chose que les volatiles qui batifolent sur cette place. Une des 24 personnes accusées de terrorisme n’est autre que l’ancien député Franco Rocchetta, qui a eu l’audace subversive d’organiser le mois dernier une consultation par Internet sur l’indépendance de la Vénétie.

    Massimo Bitonci, chef de file de la Ligue du Nord au Sénat, a réagi en ces termes : “Un Etat qui efface de la loi le crime d’immigration clandestine ne peut que se couvrir de ridicule en jetant en prison ceux qui se battent pour la liberté de leur peuple”.

  • Nouveau gouvernement Valls : mauvaise nouvelle pour la famille

    ps-anti-famille-valls.jpg

     

     

    04/04/2014 – PARIS (NOVOPress via le Bulletin de réinformation)
    Ce 1er avril, de nombreuses mesures anti-famille sont entrées en vigueur. Ces mesures sont intervenues au même moment que la nomination du nouveau gouvernement. Doit-on y voir un signe annonciateur ? C’est bien la question que l’on peut se poser au vu des différentes actions et déclarations du gouvernement Valls sur les questions familiales. Pour les défenseurs de la famille, le maintien de  Christiane Taubira à la justice était un message d’avertissement particulièrement limpide, mais c’est bien la suppression du ministère de la Famille qui atteste définitivement la volonté des socialistes de casser la famille française. Dominique Bertinotti, qui occupait la fonction de ministre délégué à la Famille, n’a pas été reconduite à ce poste et aucun secrétaire d’Etat à la famille ne devrait être nommé.

     

    Simple recentrage des politiques publiques autour des questions économiques, ou réelle atteinte à la famille ?

    Alors que ce champ d’action n’a plus de ministre, une proposition de loi du groupe socialiste de l’Assemblée nationale a été rendue publique hier et devrait être déposée bientôt. Cette proposition de loi vise à redéfinir la notion d’autorité parentale notamment en faisant la promotion des gardes alternées « paritaires ». Bien que la PMA et la GPA aient été écartées, la proposition de loi fait clairement apparaître une première étape vers l’homoparentalité, avec la mise en place d’un « mandat d’éducation quotidienne » pour le beau-parent, sorte d’autorisation parentale pour les actes de la vie courante. Mercredi soir, le nouveau ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a pu attester de son mépris de la famille, en donnant l’ordre de déloger brutalement des veilleurs pacifiques qui s’étaient rassemblés place Vendôme. Cinq personnes ont été interpellées, pour « trouble à l’ordre public ». Autant avec l’UMP qu’avec le PS, la destruction de la famille semble bien être au cœur des politiques publiques.

    Crédit photo : DR

  • Charles TRENET L'âme des poètes

    Paroles et musique de Charles Trenet

  • VIDEOS - Villes FN: début de polémique autour du menu des cantine scolaires

    http://www.leparisien.fr/politique/villes-fn-debut-de-polemique-autour-du-menu-des-cantines-scolaires-04-04-2014-3741111.php

    + 2 VIDEOS

  • Villeneuve- Saint-Georges: le candidat de la liste DVD-FN dépose un recours : 30 voix de différence

    http://www.leparisien.fr/municipales-2014/val-de-marne-94/villeneuve-saint-georges-le-candidat-de-la-liste-dvd-fn-depose-un-recours-04-04-2014-3741161.php

  • Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur qui hait la France chrétienne

     

    cazeneuve.jpg

    Famille chrétienne dresse le portrait du nouveau ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui devra gérer les prochaines Manifs pour tous et les rapports avec les religions. A ce sujet, deux traits du personnage peuvent inquiéter.

    Il avait réagi très vivement à la proposition de Nicolas Sarkozy de promouvoir une « laïcité positive ». Il se dit tenant d’une position républicaine beaucoup plus classique et beaucoup plus ferme, écrivant même que la « laïcité porte en elle l’espérance de l’affranchissement de l’homme, par le dépassement de tous les dogmatismes ». Pour lui, évoquer les racines chrétiennes de la France, c’est « faire une relecture historique frelatée » qui a « rendu la France peu à peu nauséeuse ». C’est en tout cas « brader l’héritage laïque de la France ».

    Source

    Contre-info.com

  • Combien coûte l’enfant de François Hollande et Anne Hidalgo aux contribuables ?

     

    Coût de l' enfant de François Hollande et Anne Hidalgo pour les contribuables ?

    « Dans un entretien accordé au site internet suisse lesobservateurs.ch, Xavier Kemlin s’interroge sur le coût de l’enfant de François Hollande et Anne Hidalgo pour les contribuables français.
    Xavier Kemlin s’était déjà illustré pour avoir porté plainte contre François Hollande dans le cadre de différentes affaires, notamment celle du statut de l’ex-compagne présidentielle Valérie Trierweiler.

    Xavier Kemlin souligne aujourd’hui le grand silence de la presse française concernant le coût pour les contribuables de l’enfant que François Hollande a eu avec Anne Hidalgo, notamment le coût de sa protection. Il pointe également du doigt tout le système de copinage et de passe-droits mis en place par François Hollande, allant même jusqu’à parler d’une oligarchie. »

    Source Observatoires des subventions

    Contre-info.com

  • A Nanterre, on vote pour... Bouteflika

    photo.JPG

    Sur les murs de Nanterre  (Hauts-de-Seine)

    (photo EB - 3 avril 2014)

  • Autriche: des images des actes de vandalisme christianophobe d'un musulman à Vienne

    http://www.christianophobie.fr/breves/autriche-des-images-des-actes-de-vandalisme-christianophobe-dun-musulman-a-vienne

    Impressionnant de haine...

  • Entretien avec Renaud Camus - Avec Manuel Valls, je crains le syndrome Sarkozy…

     

    Le 2 avril 2014

    Si l’on écoutait le Parti socialiste avant les municipales, ces élections ne devaient pas les sanctionner puisque les gens avaient pleinement conscience des enjeux locaux. Le moins que l’on puisse dire est qu’ils se sont trompés. Quelle leçon en tirer ?

    Il n’y a rien de bien neuf sur ce point. Les élections locales ont toujours été un mélange d’enjeux locaux et de réponses à de grandes questions nationales, voire existentielles ou « civilisationnelles ». Il peut arriver que des personnalités d’exception trouvent le moyen d’intervenir en même temps de façon pertinente dans les deux champs (le local et le national), sans rien lâcher. Et là, je suis un peu embarrassé pour citer l’exemple qui me vient immédiatement en tête, parce que dans cette maison je ne voudrais pas paraître trop complaisant pour la direction : mais vraiment le modèle de ce qu’il faut faire, le paradigme, la grande leçon pour nous tous, c’est Robert Ménard à Béziers et toute son équipe. Béziers, c’était pour moi l’élection emblématique, à l’occasion de ce scrutin. Le résultat me confond de gratitude pour le Ciel et d’admiration pour les hommes (et les femmes, et les femmes).

    Manuel Valls Premier ministre : cela vous inquiète ou vous fait plaisir ?

    Bon, évidemment, à première vue, on se dit que mieux vaut Manuel Valls que Christiane Taubira, ou que je ne sais quel remplaciste à tout crin. Mais justement, c’est cela qui est inquiétant. Je crains le syndrome Sarkozy : que Manuel Valls ne soit un Sarkozy vaguement à gauche et ne fonctionne, à l’instar de Sarkozy, comme un leurre, un piège pour les antiremplacistes modérés et prudents, ceux qui pensent qu’il y a bien un petit problème avec le Grand Remplacement — des cinglés comme ce pauvre Camus n’ont pas complètement tort — mais quelques mesurettes suffiraient à nous en protéger (et si, en plus, elles sont prises par un homme « de gauche », c’est l’idéal, moralement, on est couverts, ce ne peut pas être du racisme, qui est avant tout une question de position sur l’échiquier politique).

    Ce genre de raisonnement nous a déjà fait perdre cinq ans et plus avec Sarkozy. Je crains qu’avec Valls nous n’en perdions autant. Et pas un instant ne me sort de l’esprit le geste merveilleusement éloquent de Marine Le Pen imitant de la main le mouvement de balancier d’une horloge, à propos du changement de peuple : tic-tac, tic-tac, tic-tac…

    Il a eu en son temps des propos assez durs, sur les Roms notamment. Pensez-vous que, Premier ministre, il réformera la politique d’immigration de la France ?

    Il ne s’agit plus de « réformer la politique d’immigration », pour la centième fois : ça, ce sont les mesurettes auxquelles je faisais allusion à l’instant. Il s’agit non seulement d’arrêter complètement l’immigration, mais de renverser les flux migratoires, d’inaugurer la remigration. Il s’agit de savoir si on s’accommode de la colonisation en cours, de la passation de pouvoir entre une civilisation et d’autres, ou bien si on les refuse, avec l’énergie du désespoir. Or, cette énergie-là, Manuel Valls ne l’a pas, pas plus que ne l’avait Sarkozy. Il en a quelquefois la posture, comme l’autre, à des fins de carrière et de stratégie électorale. N’oubliez pas que, naturalisé tardivement lui-même, il est l’homme des naturalisations de masse. On me reproche de faire un rapprochement entre ces deux points. Mais ce reproche ne fait que refléter la grande illusion antiraciste, qui ne tient absolument plus : les êtres ni les peuples ni les nations ne sont des jetons, des entités interchangeables qui pensent, et qui agissent, et qui sont, en toute indépendance de leur histoire, de leurs origines. Jamais les races n’ont été si taboues, jamais les individus n’ont à ce point chanté dans leur arbre généalogique (comme dit le poète)…

    Bernard Cazeneuve à l’Intérieur : une bonne chose ?

    Par chance, sur les quatre mille signes que vous m’allouez généreusement, il ne m’en reste que onze pour répondre à cette question-là : euhhhhh

    BOULEVARD VOLTAIRE

  • Inauguration du premier cimetière lesbien en Allemagne

     

    Stagiaire Le Vif

    Source: AP
    jeudi 03 avril 2014 à 11h00

    Le tout premier cimetière réservé aux femmes homosexuelles sera inauguré ce dimanche 6 avril dans le centre de Berlin.

    © Belga Image

    Le projet a pu voir le jour grâce à un accord entre la paroisse luthérienne du cimetière Goergen de Berlin et l’association allemande Safia, à l’origine de la démarche. Un terrain de 400 mètres carrés, à l’intérieur même du cimetière Goergen vieux de deux cents ans, sera donc désormais réservé aux femmes lesbiennes et devrait pouvoir accueillir jusqu’à 80 tombes. En échange de sa cession, l’association s’est engagée à nettoyer, aménager et entretenir le terrain.



    L’association Safia a déclaré avoir voulu créer un espace où « la vie et la mort se rencontrent, où différentes formes de la culture funéraire puissent voir le jour et où la communauté lesbienne puisse rester liée dans l’au-delà ». Mais, comme l’a confié Le Dr Astrid Osterland, membre de l’association, au journal allemand The Local : « L’initiative n’a absolument rien contre les hommes et, techniquement, aucune disposition ne les empêche – ni même les femmes hétérosexuelles – d’être inhumés dans le cimetière lesbien.

    Le Vif.be

  • Le Bloc identitaire réclame la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes

    03/04/2014 – PARIS (NOVOpress) - Dans un communiqué publié ce 3 avril sur son site internet, doublé d’une pétition, le Bloc identitaire réclame la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes.

    Réagissant à la diffusion d’une vidéo par BFMTV, montrant des djihadistes “Français” se vantant, moitié en arabe moitié en “langage des cités”, de traîner derrière leur véhicule les corps suppliciés de “koufars” (infidèles), le Bloc identitaire a immédiatement réagi et réclame la déchéance de la nationalité française pour tous les djihadistes ayant quitté la France pour aller se battre en terre étrangère. Développant sur les risques sérieux d’actes terroristes menés dans l’hexagone une fois ces musulmans de retour en France, le Bloc identitaire craint la prolifération incontrôlable de terroristes à l’image de Mohamed Merah ou du gang de Roubaix, mettant en péril la sécurité des Français.

    Jouant sur le viral, le Bloc identitaire a joint à son communiqué une vidéo et une pétition en ligne.

    Publié le 3 avril 2014

    Pétition signée!

  • Antiracisme : l’arnaque a fait long feu

     

    touche pas à mon peuple

    L’inversion accusatoire est un procédé, une technique bien malhonnête souvent utilisée contre l’opposition nationale, par le microcosme politico-médiatique pour culpabiliser les Français. Les exemples abondent. Dernièrement encore, a été diffusé sur internet un court métrage visant à dénoncer la « pratique culturelle » du mariage forcée des fillettes. Pour illustrer le propos, le mari et son épouse (jouée par une certaine Julie Gayet…) que l’on voyait offrir  leur petite fille  en mariage à un vieux libidineux dans une mairie bien française, étaient incarnés par un couple de bourgeois très parisien que l’on subodorait  catholique… Bien sûr, ce choix de mettre en scène un père et une mère de souche pour parler de cette forme de pédophilie institutionnalisée,visait à déconstruire les stéréotypes racistes a-t-il été expliqué. Un racisme qui alimente bien des mauvais  fantasmes, un racisme  qui est un juteux fond de commerce pour toutes les associations parasites et autres coquilles vides engraissées par nos impôts, qui vivent de sa dénonciation et de la lutte contre les mauvaises  pulsions 

     Il pourrait sembler a priori étrange que des millions d’immigrés, de toutes les races, de toutes les ethnies,  continuent à venir s’installer  en France si notre pays était ravagé par un « racisme brutal et biologisant ». Et pourtant ce sont les  termes qui ont été utilisés par le dernier rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), qui a été remis mardi à Manuel Valls à Matignon par  la présidente de la CNDCH, Christine Lazerges.  

     Interrogée par l’AFP, Mme Lazerges balaye assez rapidement les bonnes nouvelles  pour s’arrêter sur les sujets fâcheux qui justifient les missions de la Commission qu’elle préside.  « Sur le long terme, affirme-t-elle, le racisme en France diminue, le temps des ratonnades est révolu, mais le racisme qui se développe aujourd’hui est plus sournois et n’est plus réservé aux franges extrêmes. Il pénètre toutes les couches de la société ».

     La présidente du CNDCH base son argumentation sur un sondage commandé à l’institut BVA qui a questionné un peu plus d’un millier de personnes. Comme preuve de ce  « climat préoccupant », il est avancé que « davantage de Français assument d’être racistes :  9% se disent plutôt racistes  (+2 points par rapport à 2012) et 26% un peu racistes (+4 points) ».

     « Ils sont aussi plus nombreux à considérer que l’intégration des immigrés fonctionne mal (63%, +7 points par rapport à 2012). L’islam est la religion la moins positivement connotée et 80% des sondés estiment que le port du voile pose problème pour vivre en société. Les Roms migrants pâtissent d’une image extrêmement négative: 85% des sondés pensent qu’ils exploitent très souvent les enfants (+10 points par rapport à 2012) et 78% qu’ils vivent essentiellement de vols et de trafics (+7 points) ».

     « 85% des sondés estiment que les juifs sont des Français comme les autres (contre 65% pour les musulmans). Les clichés, comme la thèse d’un rapport particulier des juifs à l’argent, restent cependant très persistants et partagés, relève l’étude ».

     Nous voyons bien dans la présentation de cette enquête sur laquelle est basée ce rapport constate Bruno Gollnisch,  à quel point  le débat est sciemment  vicié dés le départ. Il apparaît clairement que  mots sont piégés et que la définition plus ou moins implicite du racisme donnée par les Grands prêtres de la  religion  antiraciste vise avant toute chose à culpabiliser, à stigmatiser les Français qui  refusent l’immigration de peuplement.

      Pour le lobby immigrationniste et mondialiste, le racisme n’est pas uniquement le sentiment d’une  supériorité d’une race sur une autre , en  l’occurrence le racisme des blancs, duquel découlerait des comportements vexants, discriminants,  oppressifs, violents à l’encontre des races ou  ethnies supposées inférieures. Sachant que celui que subissent les Français de souche, pourtant très développé et  en pleine expansion, est systématiquement occulté ou minoré.

     Non, le but principal des mafias antiracistes est de détruire les défenses immunitaires des peuples européens,  chez lesquels  la simple volonté de rester maître chez soi, de préserver son identité  nationale, vœu bien légitime qui n’implique  aucun mépris, ni brutalité d’aucune sorte vis-à-vis des étrangers, est criminalisée.

     C’est bien le fait que leurs mensonges sont désormais démasqués par une majorité de Français, certainement un des peuples le moins raciste  au monde,  qui inquiète les gardiens du dogme multiculturaliste et cosmopolite.

     Ainsi, est évoqué avec effroi dans cette étude l’existence d’un  «indice de tolérance, calculé à partir d’une série de questions posées aux sondés, (lequel)  recule pour la quatrième année consécutive. Ces résultats révèlent un  refus croissant de l’autre différent  mais dévoilent aussi une  défiance vis-à-vis d’un antiracisme perçu comme censeur . La présidente de la CNCDH note d’ailleurs que  les associations antiracistes ont beaucoup plus de peine à susciter du soutien » (sic).

     Oui, l’arnaque antiraciste a fait long feu. Il s’agit donc de renforcer la répression et la propagande. Aussi la CNCDH réitère son souhait de créer un Observatoire du racisme, de l’antisémitisme et de la xénophobie sur internet. « Parmi ses recommandations, l’institution mise sur l’éducation et la formation, car les sondages montrent que plus le niveau culturel est élevé, moins on est raciste, remarque Christine Lazerges.»

     Mme Lazerges  tenterait-elle de nous prouver que la poignée de petits blancs lobotomisés qui défilaient encore à Paris contre le racisme le 7 décembre dernier derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire « Nous sommes tous des noirs, des musulmans, des arabes et des Roms », sont plus éclairés,  plus éduqués et moins dans la confusion intellectuelle que le reste de nos compatriotes ?

     Les hypocrites des pseudopodes antiracistes, la CNCDH, ce gouvernement, la classe politico-médiatique auront fait un grand pas en avant le jour où ils comprendront que  la réponse à la question du racisme doit échapper au simplisme, aux arrière-pensées clientélistes, électoralistes, et au traitement tronqué des idéologues progressistes.  Le débat y gagnerait en sérénité…et en intelligence.  

    Bruno Gollnisch 

  • Des leaders juifs ukrainiens s’alarment de l’instrumentalisation de l’antisémitisme par la Russie

    Josef-Zissels-Vaad-Ukraine-Kiev-Josef-Zissels-Vaad-Association-of-Jewish-2-.jpg

     

     
     

    Josef Zissels, Président du Vaad Ukraine, une des organisations représentatives de la communauté juive d'Ukraine, s’est entretenu avec le CRIF. Il s’est inquiété de la propagande russe qui consiste à surestimer l’antisémitisme en Ukraine alors que les chiffres continuent de baisser.

     

    Le 16 mars 2014, le "référendum" de la Crimée occupée par les Russes « avait pour observateurs des membres des partis d’extrême-droite d’Europe, dont le FPOe et le Front National », dont on connait l’orientation pro-russe (1), a indiqué Josef Zissels. Il a constaté que les attaques antisémites les plus récentes, parce qu’elles sont bien conçues et très organisées, pourraient être orchestrées par la Russie. Le nouveau pouvoir en place en Ukraine va enquêter sur ces attaques. Concernant le parti Svoboda, qui fait partie du nouveau gouvernement ukrainien, il constate qu’il n’a aucune parole antisémite. Certes, la vigilance s’impose mais il faut cibler l’ennemi prioritaire, qui est « la Russie occupante ». Les Russes ont clairement l'intention de dépeindre le nouveau gouvernement ukrainien à la lumière la plus défavorable, le qualifiant de nationaliste, fasciste et nazi. Ils pourraient encore se livrer à de nouvelles provocations pour tenter de prouver sa description. 

    La position exprimée par Josef Zissels est majoritaire au sein du leadership de la communauté d’Ukraine comme le témoigne une lettre signée par 21 leaders de la communauté juive d’Ukraine, dont le Grand Rabbin d’Ukraine Dov Bleich : http://www.timesofisrael.com/ukraines-jews-lambaste-putin-in-open-letter/

    Cependant, il faut rester vigilant sur l’évolution politique et notamment celle du parti Svoboda.

    Note 1 :

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/decryptages/2014/03/19/25003-20140319ARTFIG00183-l-indefectible-soutien-du-fn-a-la-russie-de-poutine.php

    http://www.slate.fr/story/75047/russie-fn

    http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=6&ved=0CEoQFjAF&url=http%3A%2F%2Frue89.nouvelobs.com%2Frue89-presidentielle%2F2012%2F01%2F03%2Fpourquoi-le-fn-est-fascine-par-la-russie-228012&ei=mgY8U4uHLeGN0AWn-ID4Cg&usg=AFQjCNHigX10bgnJa3wym15PyO3GaxqofQ

    http://www.mediapart.fr/journal/france/190214/les-reseaux-russes-de-marine-le-pen

    CRIF
  • "Théorie du genre": le tract qui embarrasse le nouveau maire de Joué-lès-Tours

    Theorie-du-genre-le-tract-qui-embarrasse-le-maire-de-Joue-les-Tours_image_article_large.jpg

                                     

    02/04/2014 05:46
               Envoyer par mail Imprimer

    Un mystérieux tract politique accusant l’école Blotterie, Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), d’appliquer la théorie du genre suscite des interrogations.

                                                  
     
    Les étranges accusations contre l'école Blotterie ont aussi été relayées dans un mystérieux tract. - (Photo NR, Patrice Deschamps)

     Le nouveau maire Frédéric Augis dément en être l’auteur.

    L'affaire de l'école Blotterie de Joué-lès-Tours était déjà très complexe. Mais depuis hier, s'y ajoute une polémique politique. Il y a donc désormais deux aspects à cette affaire : la rumeur née autour du récit fait par un petit garçon de 3 ans indiquant avoir été forcé par son enseignante à se déshabiller en classe et un mystère autour d'un tract politique accusant le maire sortant, Philippe Le Breton, de faire appliquer la théorie du genre dans cette école et incitant à voter pour Frédéric Augis.

    En ce qui concerne les faits allégués, l'enquête de police est désormais en cours. L'enseignante, la directrice de l'école et le rectorat ont porté plainte pour « dénonciation calomnieuse » et « diffamation ». La famille du petit garçon, d'origine tchétchène, doit également déposer plainte. Mais hier, un problème d'interprète s'était posé.

    >> A LIRE : La folle rumeur de la "théorie du genre"

    >> A LIRE : Des accusations qui provoquent un tollé général

    Selon nos sources, le mouvement JRE (Journée du retrait de l'école) et sa responsable nationale, Farida Belghoul, ont tenté d'imposer un traducteur. Les enquêteurs de police ont refusé, préférant avoir recours à un interprète neutre et assermenté.

    Rappelons qu'en fin de semaine dernière, une représentante locale de JRE, Dalila Hassan, s'est mise en scène dans une vidéo pour raconter qu'un petit garçon et une petite fille auraient été incités à se déshabiller et à se toucher mutuellement les parties génitales. Malgré nos appels répétés, il nous a été impossible de joindre Dalila Hassan depuis. La vidéo en question n'est d'ailleurs plus en ligne.

    Un observateur bien informé nous explique :

    Il est assez étrange que cette affaire ait émergé trois jours avant une journée du retrait de l'école qui était prévue pour lundi 31 mars. Cet événement fait suite à d'autres événements dans le quartier qui montrent qu'une pression est mise sur l'école de la République actuellement. Dans cette école, les premières journées organisées par JRE avaient été suivies par un certain nombre de familles.

     

    D'autre part, chacun a pu noter la proximité entre le déclenchement de cette affaire et le second tour des élections municipales.

    Frédéric Augis envisage de porter plainte

    Nouveau rebondissement, hier : un tract appelant à voter Frédéric Augis et accusant le maire sortant de faire appliquer la théorie du genre dans cette école, a été rendu public. Le document – que la NR a pu se procurer – ressemble trait pour trait à ceux de la campagne du candidat UMP à la mairie de Joué-lès-Tours. Il porte le logo de la liste « Une nouvelle ambition pour Joué » et utilise la même typographie que les autres tracts du candidat UMP.

    Ce tract aurait été diffusé dans certaines boîtes à lettres du quartier de la Rabière à Joué-lès-Tours, dans la nuit de jeudi à vendredi. Interrogé hier, Frédéric Augis a démenti toute implication dans la diffusion de ce tract. « Je ne sais pas d'où il sort, affirme-t-il. Il s'agit d'une usurpation. Je ne peux que déplorer de tels agissements ». Le nouveau maire de Joué-lès-Tours envisage de porter plainte.

    -----------------

    En savoir plus

    A qui profite le tract ?

    "Philippe Le Breton et sa majorité socialiste ont déjà bouleversé les valeurs de la famille en permettant le mariage pour tous. Depuis la rentrée, ils imposent l'enseignement de la théorie du genre dans l'école Blotterie, demain dans l'école Rotière et celle de la Mignonne."

    voici un extrait du texte de ce tract portant le logo de la liste « Une nouvelle ambition pour Joué » et appelant à « voter Frédéric Augis ». Le tract ne porte pas la mention de l'imprimeur mais rien ne permettait cependant aux gens ayant reçu ce tract dans leur boîte à lettres de penser qu'il pouvait ne pas émaner du candidat UMP.

    Si une enquête est ouverte (dans le cas d'un éventuel dépôt de plainte de la part de Frédéric Augis), les investigations permettront sans doute de savoir où et dans quelles circonstances ce tract a été imprimé. Et surtout par qui.
     

    Caroline Devos et Daniel Pépin
     
    La Nouvelle République