Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2013

Entretien de Bachar el-Assad aux Izvestia - Damas 26 août 2013

http://www.voltairenet.org/article179930.html

 A lire absolument!

02:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Nigel Farage sur l'intervention en Syrie: "La décision a déjà été prise"


RT. Nigel Farage -Intervention en Syrie: la... par rehearsais

 Sous-titres français

 Regarder en mode plein écran

 

 

 

02:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

29/08/2013

Corée du Nord : l'exécution de l'ancienne petite amie de Kim Jong-un

     

Хён Сон Вол хен сон вол Unhasu Orchestra КНДР Ким Чен Ын
 

Par La Voix de la Russie | Selon le journal sud-coréen Chosun Ilbo, le 20 août un groupe d'artistes a été exécuté à Pyongyang, et plus particulièrement deux membres de la troupe Unhasu Orchestra.

Tous ont été accusés de violation de la loi contre la pornographie et exécutés trois jours après l'arrestation.

Parmi les exécutés il y avait l'ancienne maîtresse du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. D'après les informations des médias, leur liaison a duré pendant 10 ans. La femme de Kim Jong-un, Ri Sol-ju, faisait également partie de la troupe du Unhasu Orchestra.
 http://french.ruvr.ru/news/2013_08_29/Coree-du-Nord-lexec...

19:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (21)

Iran : l'intervention contre la Syrie entraînera la destruction d'Israël

      

командующий Корпусом "стражей исламской революции" генерал Мохаммад Али Джафари
 

Par La Voix de la Russie | Le 29 août, le commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique Mohammad Ali Jafari a lancé un nouvel avertissement.

« Une attaque américaine contre la Syrie entraînera la destruction totale d'Israël », a-t-il dit. Il a ajouté que « la guerre en Syrie sera pour les Etats-Unis le deuxième Vietnam ».

Le président d'Iran, Hassan Rohani, a promis, dans une interview à la télévision nationale, de faire tout pour prévenir une opération militaire de l'Occident contre la Syrie ayant souligné qu'une telle opération « coûterait cher à la région à tous les égards ».
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2013_08_29/Iran-lintervention-...

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La Grande-Bretagne déclare qu'elle a le droit de frapper la Syrie sans l'approbation du Conseil de sécurité

       La Grande-Bretagne déclare qu'elle a le droit de frapper la Syrie sans l'approbation du Conseil de sécurité

 

Par La Voix de la Russie | La Grande-Bretagne a déclaré qu'elle avait les fondements juridiques pour mener une opération contre la Syrie même si cette opération n'est pas approuvée par le Conseil de sécurité de l'ONU, rapporte jeudi l'agence Reuters.

 Une réunion extraordinaire de la Chambres des communes se déroule jeudi à Londres. Les députés examinent les propositions du gouvernement britannique portant sur une opération militaire contre la Syrie suite à l'utilisation présumée des armes chimiques par les autorités de ce pays.
http://french.ruvr.ru/news/2013_08_29/La-Grande-Bretagne-...

18:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Manuel Valls accélère Le Grand Remplacement

9.jpg FN.jpg

Communiqué de Presse du Front National

Alors que la France est déjà depuis des années en proie à un trop-plein d’immigration, le gouvernement annonce une nouvelle facilitation des démarches de naturalisation.
L’objectif avoué de Manuel Valls est désastreux : revenir aux pires chiffres des années Sarkozy, c’est à dire près de 100 000 naturalisations par an comme entre 2007 et 2011, après la baisse conjoncturelle de 2012.

C’est donc un nouveau quinquennat d’immigration massive qu’on annonce aux Français, ce qui est parfaitement irresponsable vu les dégâts que provoque l’immigration de masse sur notre économie, le niveau des salaires en France, notre identité et notre sécurité collective.

Le Front National demande au gouvernement d’écouter enfin les Français et d’annuler en conséquence ses projets en matière de naturalisation.

Il réclame en outre sur ce sujet et sur les autres volets de la politique migratoire la mise en place d’un véritable arsenal anti-immigration pour rompre avec 30 ans de folles dérives :

- En matière de naturalisations, l’exigence et non le laxisme du PS et de l’UMP : suppression de l’acquisition automatique de la nationalité, impossibilité d’obtenir la nationalité pour les étrangers ayant un casier judiciaire, durcissement général des critères. La carte d’identité française est un honneur, pas une simple formalité administrative
- La réduction massive de l’immigration légale de 200 000 par an à 10 000 par an, la fin du regroupement familial et la suppression de toutes les pompes aspirantes de l’immigration clandestine, notamment l’AME réservée aux clandestins, mise en place par Lionel Jospin et poursuivie par Nicolas Sarkozy
- Le rétablissement de frontières nationales et la dissolution en conséquence de l’espace Schengen
- La souveraineté migratoire et non la dictature des juges laxistes de l’Union européenne et de la CEDH
- L’interdiction de verser des subventions publiques aux associations qui incitent à l’immigration clandestine
- La mise en place de la priorité nationale pour l’accès à l’emploi et au logement social

 

28/08/13

02:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

La sagesse de l'Italie

images.jpg  drapo italien.jpg

En refusant toute action militaire sans aval de l'ONU, l'Italie, soucieuse d'éviter toute escalade alors qu'elle traverse une passe politique délicate, se démarque de façon inhabituelle de ses alliés occidentaux."Il n'y a pas de solution militaire au conflit syrien. La seule solution est une solution politique négociée", a déclaré la ministre des Affaires européennes Emma Bonino devant le Parlement, jugeant que même "une option d'intervention limitée risque de devenir illimitée". 

Une attitude très en retrait pour Rome, alors que plusieurs de ses alliés, Etats-Unis, Grande-Bretagne et France en tête, se préparent à une intervention militaire contre le régime de Bachar al-Assad, accusé d'avoir utilisé des armes chimiques contre sa population. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/en-direct-syrie-in...

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Syrie : 4 navires de guerre américains face à 16 bâtiments de guerre russes

nuclear_warships_formation.jpg navires de guerre US.jpg

 

 

 

La présence de 16 bâtiments de guerre russes dans les eaux de la Méditerranée constitue, selon des experts, un facteur de dissuasion pour les forces américaines.

Les États Unis ont déployé trois navires de guerre en Méditerranée, et un quatrième navire de guerre qui devait retourner dans sa base, a reçu l’ordre de se maintenir en Méditerrané en attendant les ordres.

Les Britanniques ont quant à eux envoyé le navire de guerre HMS , un porte hélicoptère.

Le porte-avions français Charles de Gaulle devrait rejoindre le théâtre est-méditerranéen, quelque part entre Chypre et les côtes syriennes.

La Russie dispose dans la région de 16 bâtiments de guerre et de trois sous-marins.

Bien que la Syrie ne possède pas d’une marine puissante, elle jouit d’une puissance balistique qui pourrait constituer une menace non négligeable pour les navires de guerre américains. L’arsenal balistique syrien compte notamment des missiles Eskandar  qui sont des armes de haute précision capables de détruire des cibles maritimes.

La guerre que les États-Unis déclencheront contre la Syrie donnera donc lieu à une véritable bataille navale dans les eaux de la Méditerranée entre les forces russes d’une part et américaines de l’autre.

01:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Syrie : Washington ne voit pas d'issue positive à la résolution de l'ONU

      

россия сша сирия флаг
 

Par La Voix de la Russie | Les Etats-Unis ont estimé que le projet de résolution britannique justifiant une frappe en Syrie, actuellement en discussion au Conseil de sécurité de l'ONU, n'allait probablement pas aboutir.

«  Nous ne voyons aucune issue possible sur ce vote étant donnée l'opposition continue des Russes », déclare Marie Harf, une porte-parole de la diplomatie américaine.

Les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité se sont réunis mercredi à New York pour discuter de la résolution britannique justifiant une éventuelle frappe en Syrie, mais ils se sont séparés sans conclure, Moscou et Pékin continuant de rejeter l'option militaire.
 http://french.ruvr.ru/news/2013_08_28/Syrie-Washington-ne...

01:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Valls veut doubler le nombre de naturalisations

Son objectif, transmis aux préfets, est de revenir à au moins 100.000 acceptations de dossiers par an, contre 46.000 en 2012.

Un coup à droite, un coup à gauche. Après avoir dénoncé les périls du projet de loi Taubira, Manuel Valls, qui clamait à La Rochelle sa fierté d'être socialiste, le prouve sur les naturalisations. Ce mercredi, en Conseil des ministres, il a présenté un décret visant à accentuer la reprise en main de préfets. Afin qu'ils soient encore plus souples dans l'instruction des demandes des étrangers.

Les préfets de région devront ainsi veiller à la bonne application des consignes dans les départements, à travers des plateformes régionales d'instruction des dossiers. Les premières seront installées à Nancy, Besançon et Beauvais. Déjà, l'Intérieur dévoile les chiffres qui attestent d'un changement de cap: + 14 % de naturalisations sur un an, entre juillet 2012 et juillet 2013.

Sous l'effet de la loi Guéant, celles-ci s'étaient effondrées, passant de 95.000 en 2010 à 46.000 en 2012. Mais dès sa nomination, Manuel Valls est revenu à des critères moins contraignants dans une circulaire en octobre 2012. Plus besoin d'être forcément détenteur d'un CDI pour espérer obtenir la nationalité française. Un CDD ou contrat d'intérimaire suffisent. Le fait d'avoir été un clandestin n'est plus un obstacle. Les étudiants étrangers et les moins de 25 ans qui résident depuis au moins dix ans France ont également droit à plus de compréhension.

 

Enfin, si l'exigence d'un niveau de français équivalent à celui d'un élève de troisième n'est pas formellement supprimée, le questionnaire sur les connaissances de la culture et des valeurs françaises l'a été ce mercredi.

 

«Devenir français, c'est une fierté»

L'objectif de Manuel Valls est limpide: revenir à un rythme annuel de 100.000 naturalisations par voie ré­glementaire. Il faudra y ajouter les ­naturalisations par mariage, qui bénéficient annuellement à 20.000 personnes.

Le bilan de toute l'année 2013 dépassera les 14% de hausse de juillet. Déjà, la Place Beauvau se félicite que là où les demandes obtenaient 40 % d'avis favorables des préfets en 2011, le taux est remonté à 61 % aujourd'hui.

Né en Espagne et naturalisé français à 20 ans en 1981, le ministre de l'In­térieur défend ces «nouvelles orien­tations»: «Il faut combiner droits et devoirs, mais être Français, devenir Français, c'est une fierté», assure-t-il.

Pour le député UMP de l'Yonne, Guillaume Larrivé, qui œuvra longtemps au cabinet de Brice Hortefeux, «Manuel Valls souhaite augmenter le nombre de naturalisations afin, dit-il, de faciliter l'intégration des immigrés, alors que devenir Français doit être le résultat d'un parcours d'assimilation à la communauté nationale».

Et l'élu de citer un exemple qui illustre, à ses yeux, les errements de la politique actuelle: «Le 17 juin dernier, j'ai assisté, confie-t-il, en préfecture d'Auxerre, à la cérémonie de naturalisation d'une dame portant un voile islamique.» Était-elle vraiment «assimilée à la communauté française» au sens du Code civil? Le député en doute. L'administration Valls n'y a vu, pour sa part, aucun obstacle.

 

Le Figaro - 28/08/13

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

28/08/2013

Syrie: quel intérêt pour la France ?

 

Syrie

Dans un article publié hier sur le site de l’AEMN, l’Alliance européenne des mouvements nationaux (consultable depuis la rubrique Autres actualités sur ce blog) comme dans le tweet qu’il a posté, Bruno Gollnisch a dénoncé l’hypocrisie mensongère des bellicistes occidentaux et de leurs alliés islamistes bien  décidés à briser le régime laïc en place en Syrie, les risques engendrés par une internationalisation du conflit.

 La Coalition nationale syrienne (CNS), largement cornaquée par les  Frères Musulmans, se réjouit de ce que  l’intervention militaire  de l’Oncle Sam  ne serait plus qu’ une question de jours.  La Russie a mis en garde contre celle-ci  sans aval du Conseil de sécurité de l’ONU, estimant qu’elle serait «dangereuse». Un avis partagé par Marine Le Pen et l’ensemble du Front National ; notons encore les fortes réactions de bon sens dans cette affaire d’un Jacques Myard (UMP) ou d’un Jean-Luc Mélenchon (FG).

 Face tu perds, pile je gagne: c’est fort de cet axiome que Washington a pourtant  annoncé qu’il se moquait des résultats de l’enquête de l’ONU  sur les responsables de l’utilisation de gaz toxique à Al Ghouta dans  la périphérie de Damas  le 21 août, accusant sans autres preuves les troupes fidèles à Bachar el- Assad. 

 Avec le même culot et instrumentalisant avec un cynisme particulièrement écœurant l’émotion suscitée par la mise en scène des images des cadavres d’ enfants d’Al Ghouta,   les Etats-Unis expliquent qu’il  ne s’agit pas de renverser le régime mais de le  «dissuader»  de recourir de nouveau aux armes chimiques. Fort de l’appui du fidèle allié britannique et du pusillanime  François Hollande,  plusieurs responsables américains affirment que l’intervention en Syrie  serait limitée à une campagne de frappes  aériennes  pendant  quelques jours qui  pourraient débuter «dès jeudi».

 Dans les faits, la presse française l’a rapportée, des commandos de l«’ Armée syrienne Libre » (ASL)  entraînés et  encadrés par les Américains et bénéficiant de l’aide logistique d’Israël et de la Jordanie,  sont déjà à l’oeuvre dan le sud de la Syrie. Il est évident que  toute attaque contre les infrastructures militaires syriennes bénéficie aux  djihadistes soutenus aussi par le Qatar et l’Arabie Saoudite.

 Bref, au nom du lien de vassalité qui enchaîne notre pays aux Etats-Unis via notre réintégration dans le commandement intégré de l’Otan, voulu par Nicolas Sarkozy et confirmé par François Hollande, ce dernier a donc choisi dans ce conflit, comme l’a rappelé Marine Le Pen hier dans un communiqué, d’aider ici les islamistes… que nos troupes combattent  au Mali. Et d’apporter de facto,  son soutien  aux vœux états-uniens  de remodelage géopolitique de cette région du monde qui irait à l’encontre de nos intérêts.

 Toute cette  propagande grossière déversée sur nos têtes ces derniers mois constate de nouveau Bruno Gollnisch,   est dans le droit  fil des bobards déversés au moment de la guerre d’agression contre la Serbie, au Kosovo, lors de la première et de la seconde guerre contre l’Irak. Cette dernière, comme d’ailleurs l’intervention en Afghanistan,  faut-il  le rappeler, rencontra l’opposition de toutes les opinions publiques des pays européens.  Cela  n’empêcha pas leur gouvernement d’y apporter leur soutien voire d’y envoyer des troupes pour honorer leurs engagements atlantistes.

 Voilà la réalité de la « démocratie » que défendent  les euromondialistes qui nous dirigent. Ils  feignent en outre  d’ignorer aussi que si le régime syrien n’est pas exempt, très loin s’en faut, de reproches et  de critiques  fondées, il est soutenu et plébiscité par la grande majorité de sa population comme défenseur du droit des minorités et rempart contrer la barbarie fondamentaliste. Comment ne pas  croire que faute de ce soutien populaire il serait déjà tombé, comme sont tombés les gouvernements balayés  par le printemps (hiver)  arabe.

 Blog de Bruno Gollnisch

23:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Poutine humilie Cameron sur la Syrie

21:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Trierweiler se dit "émue et bouleversée" et demande de "mettre fin au massacre" dans un tweet...

"Emue" et "révulsée". En viste à Cabourg lors d'une initiative du Secours populaire, et alors qu’une intervention militaire se prépare en Syrie après une supposée attaque chimique de Damas contre des civils, Valérie Trierweiler est revenue sur les photos montrant des cadavres d'enfants. Ces photos ont été récoltées par les rebelles, ceux-là mêmes qui accusent Bachar al-Assad de l'attaque qui aurait occasionné plus de 1.700 morts.

"Qui ne serait pas bouleversé par ces images?" s'est interrogé la compagne de François Hollande. "Qui ne serait pas touché par ces corps d’enfants alignés les uns derrière les autres? J’ai fait part de mon émotion, comme n’importe quelle citoyenne. J’ai été révulsée".

 

"Je me sens bien dans mon rôle"

La première dame avait fait part de son émotion le 21 août mardi via un tweet où elle demandait de "mettre fin à ce massacre".

Interrogée sur son rôle de "première dame de France", la compagne de François Hollande a confié : "J'ai compris la différence entre la générosité seule et la générosité alliée à la solidarité. Je crois qu'aujourd'hui je me sens bien dans mon rôle".

20:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Syrie: quel rôle jouera la France ?

article_conseildefense.jpg H A H.jpg

ahmed-assi-jarba.jpg Ahmad Assi Jarba.jpg

Ahmad Al-Assi Al-Jarba, président de la Coalition nationale syrienne

 La France devrait être un des acteurs majeurs de ce conflit…

Le téléphone de l’Elysée chauffe. Depuis quelques jours, François Hollande consulte, échange. Avec les chefs d’Etat de la zone [proche et Moyen-Orient] mais aussi et surtout avec Barack Obama et David Cameron, confie un proche à l’Elysée qui parle de contacts «intenses». «Nous devons désormais trouver la riposte appropriée», a expliqué le président de la République lors d'un Conseil de Défense qui s’est tenu à l'Elysée et a réuni quatorze hauts responsables, dont le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et trois ministres, Laurent Fabius (Affaires étrangères), Manuel Valls (Intérieur) et Jean-Yves Le Drian (Défense).

>> Lire l’interview d’Yves Boyer sur les spécificités de ce conflit à venir

Depuis les récentes attaques au gaz toxique contre la résistance syrienne, l’Elysée, sur la même ligne que Washington et Londres, considère que «la ligne rouge a été franchie». Alors que les enquêteurs de l’ONU rentrent dans quatre jours, l’intervention est donc imminente. La France devrait avoir un rôle central. «Sur un plan politique, nous sommes à la manœuvre et engagé à un point où il semble impossible de faire marche arrière», explique Alain Rodier du Centre français de recherche sur le renseignement.

Avoir les capacités de frapper

Jeudi, Hollande recevra ainsi Ahmad Al-Assi Al-Jarba, président de la Coalition nationale syrienne. Mais la France joue également un rôle au niveau du renseignement, un domaine essentiel alors que l’intervention pourrait consister en frappes de missiles sur des objectifs très précis, notamment contre les réserves et les vecteurs d’armes chimiques. «Les premières infos viennent de la résistance et sans doute d’Israël dont une délégation est arrivée, mardi, aux Etats-Unis. Mais, dans ce genre de situation, il y a un pot commun d’infos qui se crée entre pays capables d’avoir des données par exemples satellites dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne mais aussi la France et et l’Allemagne», poursuit Alain Rodier.

En voie de désengagement au Mali, l’armée française s’apprête donc à repartir au combat dans une intervention où seuls les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France pourraient intervenir. «Déjà, il faut avoir les moyens technologiques de lancer des missiles à l’extérieur de la limite de portée de la défense anti-aérienne syrienne; peu de pays peuvent le faire», décrypte Yves Boyer, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique. Alors que les Américains devraient déployer entre 300 et 400 missiles de ce type sur la zone (une cinquantaine sur chacun des quatre cuirassés, sans oublier ceux des sous-marins et les missiles aéroportés), la France pourrait donc frapper à partir des avions Rafale ou Mirage 2000. «Comparé aux Américains, cela pourrait être anecdotique», conclut Alain Rodier.

Matthieu Goar
 
20minutes.fr - 28/08/13    

 

 

 

 

19:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Les représentants de la Russie et de la Chine ont quitté la séance du Conseil de sécurité de l’ONU concernant la Syrie

     

Россия Китай Россия флаг Россия флаг Китай флаг
 

Par La Voix de la Russie | Les diplomates russes et chinois ont quitté la séance du Conseil de sécurité de l’ONU à New York, lors de laquelle un projet de résolution proposé par le Royaume-Uni a été discuté. Selon des média, celui-ci prévoit l’utilisation de la force contre la Syrie. Les représentants occidentaux ont continué la réunion. Aucune autre précision n’a été communiquée.

 Mercredi, le premier ministre syrien a déclaré qu’en cas d’agression, la Syrie deviendra un cimetière pour ses envahisseurs. Selon le premier ministre, l’Occident, les Etats-Unis en tête, invente des faux prétextes pour justifier l’intervention militaire en Syrie.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2013_08_28/Les-representants-d...

18:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Attaque chimique en Syrie : les autorités fournissent les preuves de leur innocence

       Attaque chimique en Syrie : les autorités fournissent les preuves de leur innocence

 

Par La Voix de la Russie | Les autorités syriennes ont fourni aux inspecteurs de l'ONU menant une enquête sur l'utilisation de l'arme chimique les preuves confirmant qu'elles ne l'avait pas utilisée, a déclaré aux journalistes à Damas « Les troupes gouvernementales syriennes n'ont jamais utilisé les armes chimiques. Nous avons transmis des preuves à la commission d'enquête de l'ONU », a dit M. Mikdad. Précédemment il s'était rendu dans le bureau des inspecteurs.

 

Le diplomate a également déclaré que « les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France avaient aidé les terroristes à utiliser les armes chimiques en Syrie » ayant ajouté que « bientôt les mêmes terroristes utiliseraient les armes chimiques contre les habitants d'Europe ».

 


 http://french.ruvr.ru/news/2013_08_28/Attaque-chimique-en...

18:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Les Etats-Unis ont écouté des appels confirmant une attaque chimique en Syrie

 

Claude de Decker
Mis en ligne il y a 6 heures

     

L’interception d’appels téléphoniques entre un responsable du ministère syrien de la Défense et le chef de l’unité des armes chimiques a convaincu les Etats-Unis que l’attaque chimique est l’œuvre du régime de Bachar al-Assad.

 

Le gouvernement américain doit rendre publique cette semaine une partie d’un rapport des services de renseignement étayant la responsabilité syrienne dans l’attaque chimique survenue à Damas la semaine dernière. Selon le magazine américain Foreign Policy, la conviction américaine se base notamment sur l’interception de conversations téléphoniques.

«  Lundi dernier, dans les heures qui ont suivi la terrifiante attaque chimique à l’est de Damas, un responsable du ministère syrien de la Défense a eu des conversations téléphoniques paniquées avec le chef de l’unité des armes chimiques, demandant des réponses sur la frappe à l’agent neurotoxique qui a tué plus de 1.000 personnes.   Ces conversations ont été écoutées par les services de renseignement américains  », selon le magazine. «  C’est la principale raison pour laquelle les responsables américains disent maintenant qu’ils sont certains que ces attaques sont l’œuvre du régime de Bachar al-Assad et pourquoi l’armée américaine s’apprête à attaquer ce régime dans les jours à venir  », analyse Foreign Policy.

« Nous ne savons pas exactement pourquoi l’attaque a eu lieu »

Les écoutes téléphoniques soulèvent d’autres questions. L’attaque du 21 août était-elle l’œuvre d’un officier syrien qui a outrepassé ses ordres ou a-t-elle été décidée par de hauts responsables du régime de Bachar Al-Assad, s’interroge Foreign Policy. «  Le processus de décision n’est pas clair  », indique un responsable du renseignement américain, qui se demande : «  Y a-t-il une sorte d’autorisation générale ou un ordre spécifique est-il donné pour chaque attaque  ? ». «  On ne sait pas exactement pourquoi cela s’est passé  », poursuit-il. «  On sait juste que c’est sacrément stupide.  »

La Belgique attend une décision de l’ONU

Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne notamment se sont déclarés prêts à agir, non pas pour renverser le régime de Bachar al-Assad, mais pour le «  dissuader  » d’avoir de nouveau recours à des gaz toxiques. La Belgique, qui n’a pas été sollicitée pour participer à une intervention, estime que l’approbation du Conseil de sécurité de l’ONU est nécessaire. Le ministre des Affaires étrangères demande par ailleurs que les preuves soient partagées. «  Si on intervient militairement, avec quels objectifs et quelles conséquences ? Si l’objectif est d’intervenir de manière limitée et ciblée dans le temps, j’essaie de voir ce que cela va donner dans le cours des événements en Syrie  », déclare Didier Reynders sur La Première.

Des missiles Tomahawk tirés depuis le large

 

Selon des responsables de l’administration Obama, qui a exclu l’envoi de « troupes au sol », l’intervention serait limitée à une campagne ponctuelle de quelques jours de tirs de missiles de croisière Tomahawk depuis les quatre destroyers croisant au large de la Syrie.

Sur le terrain, les experts de l’ONU enquêtant sur un éventuel usage d’armes chimiques ont repris leur travail mercredi matin, après une suspension de leur mission la veille pour des raisons de sécurité.

 

Le Soir.be - 28/08/13

18:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L'uranium appauvri, un tueur très présentable (France 5)

 

Contre-info.com - 26/08/13

01:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Le porte-avions Charles de Gaulle s'apprête à partir pour la Syrie

http://lejournaldusiecle.com/2013/08/27/le-porte-avions-c...

 

+ VIDEO

 

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Syrie: les "rebelles" mercenaires tirant des obus chimiques


Syrie : Les «rebelles» mercenaires tirant des... par Super_Resistence

00:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)