Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 859

  • Paris - Une Femen mime un avortement devant l'autel de l'église de la Madeleine

    Cliquer: http://www.leprogres.fr/france-monde/2013/12/20/une-femen-mime-un-avortement-en-l-eglise-de-la-madeleine-a-paris

  • Gironde: l'investisseur chinois et le propriétaire du domaine viticole se crashent en hélicoptère juste après la vente

    leprogres.fr

          

       Vendredi 20 décembre 2013                

     

     
     
    Publié le 20/12/2013 à 18:48

                          

    •        

    A bord se trouveraient notamment l’ancien propriétaire du château viticole de La Rivière et son tout nouvel acquéreur, un ressortissant chinois, selon un photographe de l’AFP présent au moment du décollage.

    Le groupe chinois spécialisé dans les thés d’exception et l’hôtellerie de luxe venait tout juste d'acquérir près de Bordeaux le château La Rivière et ses 65 hectares de vignes, réalisant le plus gros investissement chinois dans cette région vinicole française.

  • « …avant tout un peuple de race blanche, de culture gréco-latine et de religion chrétienne » ? Par Bruno Gollnisch

     

    France vue de l'espace

    Oui, l’immigration invasion est un traumatisme pour les Français qui la subisse, oui il y a un lien entre immigration et insécurité, et le Front National n’est plus le seul à oser le dire. Selon une étude l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) rendue publique lundi, la part d’étrangers mis en cause par la police pour des vols a augmenté en 2012 (27% plus dix points en quatre ans). Les raisons avancées sont les implications croissantes des Roumains, Tunisiens ou Géorgiens dans ceux-ci. D’un côté donc,  la montée en puissance des activités des réseaux mafieux  de l’Est, de l’autre l’arrivée des enfants du printemps arabe, le tout sur fond d’absence de frontières et d’idéologie immigrationniste…merci qui ? Merci l’UMPS !

     L’ONDRP a publié jeudi  une autre étude qui pointe crûment les conséquences psychologiques des razzias et autres violences dont se rendent coupables  des prédateurs immigrés : en 2013, plus de 17% des personnes interrogées disent avoir ressenti « à domicile »  ou « dans leur quartier » un sentiment d’insécurité contre 16,3% en 2012 et mois de 13,3% en 2008.

     Cette enquête précise encore que la proportion de personnes citant la délinquance « parmi les trois problèmes les plus préoccupants dans la société française» est à son « niveau le plus élevé depuis 2007 » (53%).

     Cette augmentation très sensible  de ce  sentiment d’insécurité  comme disent les pontes socialistes, en l’occurrence une réalité bien concrète dont ils mesurent peu les effets dans les palais de la République, est à mettre en relation, indique l’ONDRP  « avec l’augmentation des Français lui ayant déclaré avoir été victimes de vols ou de tentatives de vols ou « en avoir entendu parler dans leur environnement .»

     Ce sont ainsi 4,2 millions de vols et tentatives qui ont eu lieu en France en 2012 selon cette enquête de victimation,  soit deux à trois fois plus que les chiffres officiels. Seulement 39% des victimes ont déposé plainte pour un vol et 20% pour tentative de vol. Cela explique la distorsion entre la réalité et les chiffres officiels des forces de l’ordre dont Manuel Valls, comme Claude Guéant avant lui,  fait ses choux gras avec un cynisme assez écœurant.

     C’ est dans ce contexte que Laurent de Boissieu, mercredi sur le site du quotidien La Croix, s’interrogeait de manière bien alambiquée sur la compatibilité entre le programme du FN et la vision gaullienne de l’Etat français. Le journaliste esquissait bien quelques points communs évidents  (refus des abandons de souverainetés à l’Europe bruxelloise, sortie du commandement  intégré de l’Otan), mais ajoutait pour le moins curieusement que « rien ne permet (…) de dire que Charles De Gaulle aurait approuvé les spécificités les plus controversées du projet (du FN), en particulier la préférence nationale et l’abrogation du droit du sol. »

     Or, s’il y une chose qui est bien certaine, et Guillaume Faye le rappelait cette semaine sur son blog,  c’est que « Charles De Gaulle (il suffit de lire ses textes qu’on évite évidemment d’enseigner dans les écoles de la République) avait  une vision profondément ethnique et enracinée de la France, diamétralement opposée à l’idéologie officielle diffusée par l’oligarchie actuelle. »

     «  L’idée d’un melting pot à la française le révulsait. Comme l’expliquait (Alain)Peyrefitte,  le choix de la décolonisation et du largage de l’Algérie était motivé par le refus d’un modèle français impérial et multiracial au profit d’un modèle national eurocentré (Jean-Marie Le Pen a coutume de dire par antiphrase que le refus de l’Algérie française a débouché sur la France algérienne) ». « Malheureusement, poursuit M. Faye, les successeurs de Charles De Gaulle, pseudo gaullistes, ont laissé faire l’immigration de peuplement (colonisation à l’envers) qui métamorphose et donc abolit la France. »  

     L’ex député FN Yvan Blot le soulignait  aussi sur le site Polemia il y a quelques temps, « l’identité française (…) est définie par la terre et la lignée, une histoire de France, de son droit et de sa morale sociale, une langue et une culture, une religion historique. De Gaulle a dit à Peyrefitte cette phrase devenue célèbre : « Le peuple français est tout de même avant tout un peuple de race blanche, de culture gréco-latine et de religion chrétienne. »

     Bref une vision antithétique à celle de l’UMPS constate Bruno Gollnisch et encore dernièrement à l’opposé du délirant rapport commandé par  Jean-Marc Ayrault au conseiller d’Etat Thierry Thuot. Intitulé « La refondation des politiques d’intégration. La grande nation : pour une société inclusive», celui-ci porte sur les politiques d’intégration des immigrés menées en France depuis trente ans. Là où le FN prône une assimilation vigoureuse en lieu et place de la tendancieuse intégration, M. Thuot invite à la régularisation de la  grande masse des clandestins, à l’enseignement dans les écoles de la (pseudo) identité arabo orientale de la France, au développement assumé du communautarisme.

     Membre du Haut Conseil à l’Intégration  (HCI), mais très hostile à l’immigration-invasion, Malika Sorel a jugé  que ce rapport « veut bouleverser la société française et part du principe que la France est coupable et raciste et qu’il faut tout remettre en cause. Il prône une société multiculturelle alors que c’est un modèle conflictuel, où il n’y a pas de normes. »

     Elle dénonce plus particulièrement la « volonté de remettre en cause la suprématie de la langue française en voulant reconnaître la place essentielle de la langue parlée en famille ». Elle s’insurge aussi  contre le souhait de ce rapport  de «  modifier le contenu des programmes d’histoire en voulant intensifier la transmission de l’histoire colonialiste et esclavagiste. Or, ce sont des thèmes qu’il faut replacer dans leur contexte. Ce rapport veut élever les enfants issus de l’immigration contre la France. » « Enfin, la proposition de supprimer la loi sur le voile est une provocation pure et simple. C’est très grave. Cette loi pacifie justement les écoles et fait qu’un enfant est considéré comme un élève, pas comme un religieux. »

     Si Mme Sorel prêche pour sa paroisse en affirmant que «la  loi sur le voile pacifie les écoles » -la preuve n’en a pas du tout été apportée dans les établissements babélisés des quartiers pluriels – son constat est de bon sens affirme Bruno Gollnisch.

     Un bons sens qui rend d’autant plus incompréhensible les propos peu aimables de Malika Sorel à l’endroit du FN , mais cela est une autre histoire…

  • La ville d'Orange supprime une subvention de 1000 euros aux Restos du Coeur

    Alors que les Restos du cœur viennent de passer le million d'inscrits, la mairie d'Orange va supprimer une subvention de 1000 euros. Le maire de la ville Jacques Bompard (Ligue du Sud) et les élus de la majorité ont adopté jeudi en conseil municipal la suppression de cette subvention car l'association ne participait plus aux réunions mensuelles au cours desquelles étaient exposées les listes des bénéficiaires, a-t-on appris de sources concordantes.

    Les élus de la ville d'Orange (Vaucluse), réunis en conseil municipal autour de leur maire, ont voté la suppression de cette subvention exceptionnelle, initialement accordée le 25 mars 2013.

    "Depuis le mois de février 2013, Les Restos du coeur ne sont plus représentés à ces réunions et ont signifié leur refus de travailler avec les associations caritatives et avec le CCAS", Centre communal d'action sociale, est-il écrit dans la délibération pour motiver la rétractation de la municipalité.

    "Cette rencontre permet à ces acteurs sociaux de vérifier ensemble les répartitions de l'aide alimentaire afin que les bénéficiaires puissent être servis, selon leur demande et dans leur intérêt", précise la délibération.

     

    Conserver "l'anonymat et notre indépendance"

    L'antenne orangeoise des Restos du coeur ne participait pas à ces rendez-vous car elle refuse de divulguer la liste de ses bénéficiaires, mais a continué à collaborer avec le CCAS, a expliqué le responsable départemental de l'association, Gérard Gouin.

    "Nous tenons à tout prix à conserver l'anonymat des personnes que nous accueillons et notre indépendance, c'est la déontologie au niveau national des Restos du coeur", a-t-il indiqué.

    Gérard Gouin, qui n'a pas souhaité commenter cette décision municipale, a sollicité un entretien avec M. Bompard. "Le maire accuse les Restos du coeur de distribuer les denrées alimentaire sans contrôler les ressources des bénéficiaires", a dénoncé la conseillère municipale du Front de gauche, Fabienne Haloui.

    Selon elle, "728 familles ont été secourues et plus de 69 000 repas servis par les Restos du coeur à Orange, pour l'année 2012-2013". Cette année, "les inscriptions sont en augmentation de 59%", a-t-elle ajouté.

    L'enveloppe sera reversée à trois associations caritatives d'Orange. Les Restos du coeur percevaient des subventions très irrégulières de la municipalité d'Orange ces dernières années, a précisé M. Gouin.

     

    La rédaction

    BFMTV 20 12 13

  • L'Ouganda adopte une loi anti-homosexualité impitoyable

    http://www.bfmtv.com/international/louganda-adopte-une-loi-anti-homosexualite-impitoyable-672088.html

  • Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n° 345

    A écouter jusqu'au bout!

  • Installée dans une gare, une crèche de Noël dérange un usager sourcilleux

    PHOa021bd10-6981-11e3-a387-7b2df0142f29-805x453.jpg

    Un usager s'est plaint de la présence d'une scène de la nativité devant le guichet de la gare de Villefranche-de-Rouergue, dans l'Aveyron. Les cheminots, qui installent cette crèche chaque année depuis dix ans, sont en colère. La SNCF va organiser un débat.

     

     

    C'est une question épineuse et d'actualité à l'approche des fêtes: une crèche de Noël installée dans une gare porte-t-elle atteinte au principe de laïcité dans les lieux publics? La question a bouleversé la quiétude de la gare de Villefranche-de-Rouergue, dans l'Aveyron. Un usager s'est plaint par courriel à la direction régionale de la SNCF de la présence visible d'une scène de la nativité exposée derrière un guichet. Il a expliqué se sentir offusqué «de voir un signe religieux ostensible dans un lieu public». La SNCF envoie une note aux cheminots qui prennent mal cette remise en cause, et alertent la presse.

    La crèche est alors temporairement dissimulée sous une bâche et, sur la vitre, une affichette explique: «Suite à la plainte d'un client, nous ne pouvons laisser exposer la crèche. Crèche que la gare de Villefranche met en exposition depuis dix ans!!». Les employés, attachés à cette tradition, ont du mal à comprendre la polémique actuelle. Ils n'ont jusqu'à cette année reçu aucune plainte. «Cela fait dix ans que nous avons l'habitude d'installer une crèche sur l'un de nos comptoirs. Nous ne voyons pas pourquoi cela changerait!», déplorait l'un d'entre eux dans le quotidien Centre Presse . Un autre confiait sibyllin au journal: «Le pire, c'est que nous savons de qui provient cette plainte».

    «Une tradition importante pour les agents»

    Face au retentissement de l'affaire, la direction de la SNCF a voulu dédramatiser. Réfutant avoir demandé aux agents de retirer la crèche, elle a récusé le terme de «plainte». Mais, avec l'interrogation du voyageur sourcilleux, l'usage observé de longue date va donner lieu cette année à un «dialogue» entre les agents de la gare et leur hiérarchie sur la laïcité et la neutralité au sein de la SNCF, a-t-elle annoncé.

    L'affichette a été retirée et la crèche est redevenue visible. Le directeur de la communication de la direction régionale, Philippe Blanquart, a souligné que la crèche était toujours là, et a insisté sur la dimension «locale» de l'initiative des agents et du «dialogue» qu'il va susciter. «La crèche est un signe religieux mais, autour de Noël, c'est aussi une tradition importante pour les agents, on trouve des crèches dans beaucoup d'espaces publics», a-t-il observé, «mais à la SNCF, comme dans toutes les sociétés, les questions de laïcité se posent, c'est pourquoi on a questionné notre direction de l'éthique».

    Le comité d'éthique de la SNCF, qui traite toutes les questions d'éthique au sein du groupe, n'a pas répondu spécifiquement puisqu'il avait déjà émis en décembre, sans rapport avec Noël ou la crèche villefranchoise, un avis réaffirmant les principes de laïcité et de neutralité de l'entreprise. Les avis du comité aident les managers devant les situations liées aux convictions religieuses et c'est sur leur fondement que les agents villefranchois et leurs supérieurs vont dialoguer «dans les jours ou les semaines qui viennent», a-t-il dit.

    Le Figaro - 20 12 13

  • Gérard Darmon et France Télévisions condamnés pour avoir insulté Gilbert Collard

    3427665_darmon-new_640x280.jpg

    Le comédien a été condamné vendredi à 500 euros d'amende avec sursis pour avoir qualifié l' Gilbert Collard de «petit con». En revanche, il a été relaxé pour avoir dit que Gilbert Collard était «légèrement à la droite d'Hitler au niveau des idées».

     

     

     



    Dans l'émission «On n'est pas couché», diffusée le 24 septembre 2011 sur 2, Gérard Darmon avait commenté une photo du futur candidat à la mairie de Saint-Gilles (Gard), qui venait de se lancer en politique aux côtés de Marine Le Pen.

    Les juges de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris ont estimé que «le caractère très manifestement outrancier» de l'expression «légèrement à la droite d'Hitler au niveau de ses idées», «conduit le téléspectateur à ne pas la considérer littéralement mais comme la manifestation de la détestation extrême par Gérard Darmon des idées qu'il prête à Gilbert Collard».

    Même amende pour le PDG de France Télévisions

    «Le principe de la liberté d'expression s'oppose à ce que son caractère injurieux soit retenu, à la fois parce que l'exagération démesurée qu'elle renferme la prive de tout sérieux aux yeux des téléspectateurs et que le principe même de cette outrance polémique doit être admis dans le contexte politique» rappelé précédemment, selon le tribunal. 

    Le tribunal a en revanche condamné l'emploi de l'expression «C'est un petit con».

    Mais tenant compte de la réponse de Me Collard qui, sur RMC, avait dit «d'abord il me traite de petit con, quand ça vient d'un grand con ça fait proportion», puis «je n'ai pas à me faire insulter par des bobos qui n'ont rien prouvé dans leur vie sinon qu'ils sont des seconds rôles de merde», le tribunal a condamné solidairement Gérard Darmon et le PDG de France Télévisions à verser un euro de dommages et intérêts à Gilbert Collard. Rémy Pflimlin a été condamné à 500 euros d'amende, en tant que directeur de la publication. 

     

    LeParisien.fr  20 12 13

  • Marc-Olivier Fogiel s'est marié

    3426631_1_545x341.jpg

      

    Le journaliste et animateur de RTL, Marc-Olivier Fogiel, s’est marié avec son compagnon, François Roelands, samedi dernier à la mairie du IVe arrondissement de , révèle l’hebdomadaire people « Ici Paris ». C’est qui a célébré leur union. Les deux hommes sont les heureux parents de deux petites filles, Mila et Lily. , Marc Lavoine et Mireille Dumas faisaient partie des invités.

    La Parisienne

  • Leçon de quenelle appliquée par Bruno Gollnisch


    La "quenelle" de Bruno Gollnisch par FNRhoneAlpes

     

    Assemblée plénière de la région Rhône-Alpes, 19 décembre 2013


     

     

     
     
     

     

     

  • Jean-Marie Le Pen condamné pour des propos sur les Roms

     

    Jean Marie Le Pen : les Roms volent comme des... par forsee

    Le président d'honneur du Front national devra s'acquitter d'une amende de 5000 euros d'amende. Il avait expliqué que les Roms, «comme les oiseaux», voleraient «naturellement».

     
     

    Le tribunal correctionnel de Paris a déclaré jeudi Jean-Marie Le Pen coupable d'injure publique envers un groupe de personnes en raison de son appartenance à une ethnie. Le parquet avait requis deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende contre l'ancien leader frontiste, âgé de 85 ans.

    Le 22 septembre 2012, à l'université d'été du Front national à La Baule (Loire-Atlantique), l'ex-leader du FN avait enchaîné les déclarations sur l'immigration, parlant de «torrents migratoires», «marée», «immigration-invasion», sous les yeux de sa fille Marine.

    Moquant les Roms, il avait suscité rires et applaudissements nourris en leur attribuant la phrase: «Nous, nous sommes comme les oiseaux, nous volons naturellement».

    Pour le parquet comme pour les associations antiracistes, il s'agissait sans conteste d'une injure à caractère racial, tandis que l'avocat du président d'honneur, Me Wallerand de Saint-Just, avait plaidé la relaxe, soutenant que son client faisait de l'humour.

    En juillet dernier, il avait également dénoncé la présence «urticante et odorante» des Roms, lors d'une visite à Nice.

    Le Figaro - 19 12 13

  • Douze mamans jeunes diplômées récompensées par Najat Vallaud Belkacem

    3424805_11-0-3939711744.jpg mamans diplômées.jpg

                                                                                                                                  

    Hind, Revathy, Aïcha, Marlène et leurs huit autres camarades du programme « La beauté vient de nos quartiers» ont reçu ce jeudi matin un diplôme, au ministère des Droits des femmes à , des mains de la ministre et porte-parole du Najat Vallaud-Belkacem. Le document sanctionne la fin de leur formation accélérée au CAP de cosmétique et esthétique. Neuf des 12 jeunes femmes l’ont décroché.

     
     

    Plusieurs ont trouvé un en CDD depuis. D’autres s’apprêtent à monter leur petite affaire. Un véritable parcours de reconversion pour ces valdoisiennes de 25 à 56 ans, rendu possible par un partenariat entre la Préfecture du Val-d’Oise, le géant de la cosmétique, Sisley, et la chambre de métiers du Val-d’Oise qui ont formé en alternance ces femmes, pour la plupart mères de famille qui s’étaient éloignées de l’emploi.

     

    «Cette aventure à forte dimension humaine donne de l’espoir, estime Najat Vallaud-Belkacem, et fait la preuve que partenaires publics et privés peuvent travailler ensemble pour la réinsertion professionnelle des femmes.»

     

  • Shi Zhaokun et le lapin de jade

     

    Et ce n’est même pas un conte de Noël

    Publié le 18 décembre 2013 à 18:00 dans Monde

     

    lapin jade chine lune

    Le 14 décembre, Lapin de jade alunissait. Si l’on en croit certaines traductions, et on préférerait croire celles-là,  on peut aussi l’appeler Lièvre de la lune. C’est tout de même plus joli. Mais allons-y pour Lapin de jade, puisque cette appellation a été consacrée par les médias. Lapin de jade est un véhicule d’exploration lunaire téléguidé qui a été transporté par la sonde Chang’e 3. C’est une sorte de véhicule tout-terrain à six roues, avec de l’électronique et des panneaux solaires. Beau comme un jouet de Noël. Pendant trois mois, il va faire toutes sortes d’analyses géologiques en se déplaçant à la vitesse de 200 mètres à l’heure. Il pourra même envoyer des images en trois dimensions de la Lune et capter son énergie grâce à des panneaux solaires. Ce succès chinois, après celui des taikonautes dans leur station spatiale, se veut une étape supplémentaire vers l’envoi d’hommes sur la Lune.

    Les Chinois sont les derniers à y croire, à ce rêve spatial qui enchanta mon enfance et celle de tous les enfants des Trente glorieuses, depuis un jour de 1969 où petit garçon sur les épaules de mon père, je me suis endormi devant l’écran noir et blanc du bistrot d’en bas qui était le seul à disposer de la télé dans le quartier. Bien sûr, nous ne sommes pas naïfs, il y a toujours eu des enjeux de pouvoirs dans la conquête spatiale. La Chine ne fait que rejouer seule le grand match URSS-USA une génération plus tard. Il s’agit de montrer sa supériorité technologique et son ambition cosmique, sa vitalité prométhéenne et sa foi en une humanité appelée à régner sur les galaxies. C’est aussi, pour le Parti Communiste Chinois qui y consacre des milliards de yuans, le moyen de prouver son génie idéologique à tout un peuple, et pourquoi pas au monde entier, en plantant un de ces jours, au clair de la Terre, le drapeau rouge du président Mao dans la Mer de la Tranquillité.

    Mais, malgré ces considérations, on aurait pu reconnaître que ça avait de la gueule et voir dans Lapin de Jade le symbole d’une humanité, chinoise ou pas, qui continue à rêver, qui refuse un repli malthusien et hargneux sur elle-même, en s’enfonçant dans le virtuel et en remisant ses navettes et ses fusées dans ces hangars où rouillent les illusions perdues et les machines obsolètes.

    Et pourtant, pourtant, cela va m’être difficile de rêver si je pense à Shi Zaokun. Shi Zaokun est mort à quinze ans. Je pense que, comme tous les adolescents de quinze ans, comme je l’étais moi-même à son âge, il était « un enfant amoureux de cartes et d’estampes », les yeux perdus dans les étoiles. Peut-être même avait-il lu Jules Verne qui est traduit en chinois simplifié. Quoique, sur ce dernier point, j’en doute. Il n’aura sans doute pas eu le temps. Il faut dire qu’il est mort le 9 octobre dernier. Il n’aura donc pas eu le temps non plus de voir Lapin de Jade faire ses premiers tours de chenille. En fait, il n’a pas eu le temps de grand chose, Shi Zaokoun comme nous l’apprend l’organisation non gouvernementale (et pour cause) China Labor Watch.

    Il a été embauché en septembre sur les chaînes de production de l’Iphone 5G de l’usine Pegatron de Shanghai. On peut consulter ses horaires de travail, c’est intéressant. Pendant les trois semaines où il a travaillé, Shi Zaokun a eu des journées qui dépassaient les 12 heures en moyenne. C’est tout de suite beaucoup plus pratique quand on n’a pas de code du travail pour venir vous embêter, ni d’inspecteurs qui vont avec.

    On meurt beaucoup chez Pegatron, ces temps-ci, à manipuler des produits chimiques pour fabriquer des composants indispensables aux jolies petites machines d’Apple qui a enfin trouvé avec la Chine, malgré ses promesses  citoyennes, l’eldorado de la sous-traitance façon esclavage. Pas de syndicats, pas de formation et des visites médicales au moment de l’embauche particulièrement coulantes. Cinq décès suspects depuis septembre. Oui, quand même… Shi Zaokun avait lui été jugé en excellente santé. Il est donc mort en excellente santé d’une pneumonie, un mois après son recrutement.

    Les dirigeants chinois ont très bien compris l’espace. Ils ont très bien compris aussi que la libre entreprise la plus échevelée avait trouvé dans le totalitarisme stalinien son cadre idéal. Ils sont moins naïfs que nos économistes occidentaux qui nous répètent à longueur de journée que le capitalisme, ça ne peut aller de pair qu’avec la liberté politique. Vous irez raconter ça au fantôme de Shi Zaokun, ça le fera sourire.

    C’est dommage qu’il n’ait pas tenu quelques semaines de plus, d’ailleurs. Dans la mythologie chinoise, Lapin de jade est une divinité apothicaire qui pile dans un mortier un élixir d’immortalité. Cela aurait été de toute façon un moyen plus sûr de le sauver que de compter sur les promesses d’Apple.

    Ou sur notre mauvaise conscience de consommateur.

    *Photo : euronews.

    Jérôme LEROY

    Ecrivain et rédacteur en chef culture de Causeur

    CAUSEUR.fr

  • Le Top 20 des personnalités les plus détestées des Français

    4456918-nabilla-est-la-personnalite-la-plus-620x345-1.jpg

     

    Voici et Harris Interactive ont établi le palmarès des personnalités les plus détestées des Français. Un classement dominé par...

     

              
    Nabilla est la personnalité la plus détestée par les Français
                  
     
     

     

    C'est une habitude. Deux fois par an, le Journal du Dimanche publie son palmarès des personnalités préférées des Français. Lors de la dernière vague, c'est le chanteur Jean-Jacques Goldman qui a raflé la mise. Mais à l'occasion de la sortie d'un hors série sur les casseroles de stars, en kiosques vendredi, le magazine Voici a réalisé une enquête avec Harris Interactive (faite en ligne, du 29 au 31 octobre, sur un échantillon de 1000 individus représentatif de personnes de 15 ans et plus résidant en France) sur les personnalités que les Français... détestent !

     

    Et la personnalité qui arrive en tête de ce classement est l'une de celles qui a fait couler le plus d'encre ces derniers mois : Nabilla ! La jeune femme sulfureuse, qui a fait le buzz avec son "Allo ! Non mais allo !" depuis déposé à l'INPI et qui lui a permis de sortir un livre et d'avoir sa propre télé-réalité sur NRJ 12 - qui n'a pas trouvé son public -, a été choisie par 62% des sondés. Elle est toutefois talonnée par Zahia, l'ex-escort girl reconvertie dans la mode qui, malgré sa discrétion, n'a pas plu à 61% des personnes interrogées. Le footballeur Franck Ribéry, souvent décrié, se retrouve sur la troisième marche du podium (53%).

     

    La politique est également très présente avec François Hollande, quatrième (47%) devant Nicolas Sarkozy, sixième (37%). Entre deux, Valérie Trierweiler, la compagne de l'actuel Président de la République, qui décroche elle 42% de mauvais suffrages. Du côté des animateurs, Benjamin Castaldi est en tête avec 31% des voix, devant Arthur (29%) et Roselyne Bachelot (27%). Enora Malagré détient elle 24% de mauvaises opinions, soit un point de moins que Nicolas Bedos.

     

    Les 20 personnalités les plus détestées des Français

    Enquête Voici/Harris Interactive

     

    1. Nabilla (62%)

    2. Zahia (61%)

    3. Franck Ribéry (53%)

    4. François Hollande (47%)

    5. Valérie Trierweiler (42%)

    6. Nicolas Sarkozy (37%)

    7. Alain Delon (32%)

    8. Benjamin Castaldi (31%)

    9. Arthur (29%)

    9. Gérard Depardieu (29%)

    11. Roselyne Bachelot (27%)

    11. Carla Bruni (27%)

    13. Jamel Debbouze (26%)

    14. Nicolas Bedos (25%)

    15. Enora Malagré (24%)

    16. Audrey Pulvar (19%)

    16. Léa Seydoux (19%)

    16. Laurent Ruquier (19%)

    16. Yannick Noah (19%)

    20. Jenifer (18%)

     

    pure médias - 18 12 13

  • Humour

    1002788.jpg

  • Un Français sur cinq a peur dans son quartier

    Cliquez: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/18/01016-20131218ARTFIG00535-le-sentiment-d-insecurite-n-a-jamais-ete-aussi-fort-depuis-sept-ans.php

    Selon la dernière enquête de l'Insee, le sentiment d'insécurité n'a jamais été aussi fort depuis sept ans.