Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 876

  • L’Inspecteur de l’ONU pour la Syrie, agent de l’OTAN et d’Israël ? Le mythe de la neutralité suédoise

     

    Au lieu d’une enquête non-politisée et d’analyses de laboratoire, l’enquête de l’ONU sur les prétendues attaques au gaz innervant à l’intérieur de la Syrie a été dirigée par le professeur Ake Sellstrom, un homme secret qui entoure d’un voile de mystère ses recherches et ses relations politico-militaires.

    Le rapport Sellstrom pour l’ONU concernant la Syrie et le résultat de ses inspections précédentes en Irak sont douteux, c’est le moins qu’on puisse dire. Pour l’homme du commun, son apparente objectivité et neutralité sont basées sur le mythe de la neutralité de la Suède. L’opinion publique pense – à tort – que la Suède ne prend jamais parti dans les guerres ou les conflits géopolitiques.

    Une neutralité frauduleuse

    Ce vernis cosmétique de la neutralité suédoise a été habilement exploité par Israël et l’OTAN pour perpétuer des faux dans toutes les missions de Sellstrom pour l’ONU, incluant la négation comme cause du « syndrome de la guerre du Golfe » de l’utilisation d’armes chimiques et biologiques et l’envoi par bateau d’armes chimiques des États-Unis au régime de Saddam Hussein.

    Les équipes d’inspection Hans Blix-Ake Sellstrom en Irak n’ont pas enquêté sur les bombardements aériens américains de bunkers contenant des armes spéciales lors de l’invasion US.

    Sellstrom n’a jamais non plus tenté d’enquêter sur les cannettes de 20 pieds de long de gaz innervant VX produits par les États-Unis découvertes sur la base aérienne de Balad par les Gardes Nationaux américains. Sa mission n’était pas de prouver la culpabilité irakienne mais de couvrir celle de Washington pour avoir fourni des tonnes de gaz innervant à Bagdad. Sauver des responsables politiques tels Donald Rumsfeld de la disgrâce et d’accusations de trahison est beaucoup plus important pour le pouvoir impérial que de révéler les faits du théâtre de la guerre.

    La critique pointue des inspections de l’ONU en Irak a été faite par l’inspecteur américain Scott Ritter, qui a accusé l’équipe d’espionner pour le compte de Washington et de l’OTAN. La même question se pose sur le rapport de Sellstrom sur la Syrie. Sellstrom agit-il pour le compte de Washington et Tel Aviv ?

    Sellstrom au service de l’OTAN

    Ce qui est connu publiquement de Sellstrom, c’est que le biochimiste dirige le Centre européen CBRNE [1], à l’Université d’Umea dans le nord de la Suède, qui est sponsorisée par le ministre de la Défense suédois (FOI). Bien que n’étant pas un membre de l’OTAN, l’armée suédoise et la police ont des rôles importants dans les affaires de sécurité de l’Europe comme concepteurs du plan d’action répressif de l’UE de 2009 basé sur le programme de contre-terrorisme de Stockholm.

    Les projets de recherche multidisciplinaires du CBRNE sont principalement financés par le budget de l’UE pour la guerre contre le terrorisme. Ces projets comprennent : stratégie de défense contre des attaques terroristes de grande ampleur (noter le terme « relativement de grande ampleur » dans son rapport qui vient juste d’être publié sur la Syrie ) ; recommandations pour des réponses médicales d’urgence de l’UE, et formation spéciale à Umea pour des experts, dont des officiers militaires rattachés à l’OTAN.

    Le complexe militaro-industriel de la Suède, qui inclut Saab et Bofors, est tout sauf pacifique et neutre. La prétendue neutralité du royaume bénéficie le plus aux intérêts israéliens, qui ont exploité l’image propre de la Suède pour biaiser la politique internationale contre les Palestiniens et les États arabes comme démontré dans les accords d’Oslo à moitié manipulés.

    Infiltration israélienne de la Scandinavie

    L’université d’Umea est profondément impliquée dans la recherche conjointe avec le Technion (Israel Institute of Technology), l’université basée à Haïfa qui fournit à l’armée israélienne et à ses services secrets sa technologie de pointe. Plusieurs départements impliqués dans des recherches conjointes avec Israël participent à des études multidisciplinaires au centre CBRNE de Sellstrom. Cela inclut le département informatique, qui a coopéré avec le Technion sur des systèmes de contrôle depuis 2004, la faculté de médecine et de chimie, son propre domaine de recherche.

    La coopération israélo-suédoise en matière de recherche est sous tutelle de l’Académie royale des sciences suédoises, qui fournit des bourses et des prix afin de lier ensemble les industries et universités des deux pays. Cette année, l’État d’Israël sponsorise le programme « Start Tel Aviv » pour étendre les liens culturels dans sa campagne incessante pour subvertir la Scandinavie. L’agenda politique et les liens militaires derrière la coopération bilatérale ont suscité un boycott anti-Israël chez des universitaires de conscience suédois.

    Aucune crédibilité sur la Syrie

    Le terme « attaque avec des armes chimiques » de « relativement grande ampleur » utilisée dans l’introduction du rapport de l’ONU sur la Syrie est une hyperbole, car toute attaque importante au gaz sarin aurait provoqué des dizaines de milliers de morts surtout si il avait été dispersé par des roquettes. Les premières vidéos de Ghouta montrent des habitants sortant précipitamment de leurs maisons dans la rue pour tenter de respirer de l’air frais. Si effectivement des roquettes de haut niveau d’efficacité avaient été employées, chacun d’eux aurait été tué instantanément. Le gazage par conséquent a du être causé par une émanation accidentelle à l’intérieur probablement d’un arsenal dissimulé des rebelles.

    Les résidus chimiques des prétendues roquettes auraient été oxydés par la chaleur de l’impact et des traces intactes d’organo-phosphates ne seraient certainement pas détectables, car le sarin est conçu pour se décomposer après vingt minutes. Les roquettes sont conçues de sorte qu’elles utilisent un système binaire de façon à ce que deux précurseurs chimiques soient mélangés lors de la dispersion aérienne. Par conséquent il n’y a pas besoin de stabilisant ou de dispersant, donc une absence de tout identifiant chimique. Les inspecteurs de l’ONU sont arrivés bien après la période d’expiration pour les prélèvements d’échantillons. Il est aussi possible que les sites et les morceaux de roquettes aient pus être manipulés avec des fausses preuves par les rebelles et leurs conseillers militaires étrangers.

    Les chiffres des victimes sont invérifiables et les vidéos publiées ne montrent à l’évidence pas plus d’une douzaine de corps. Les scènes d’enfants emmaillotés sont typiques de la propagande de guerre, certainement pas convaincantes alors qu’on ne voit que quelques visages. L’effet total de ces images est plus proche du théâtre que d’un reportage crédible.

    La stratégie de Sellstrom est de monter du doigt pour l’accuser le régime syrien tout en évitant toute possibilité d’alternative et de scénarios plus probables.

    Agenda caché

    L’ambassadrice américaine à l’ONU, Samentha Power, a dit clairement que « le gaz innervant utilisé en Syrie était plus concentré que le gaz innervant en Irak ». Sa déclaration devrait être retranscrite comme suit : « Saddam Hussein a transféré du gaz innervant fourni par les US en Syrie mais ce n’est pas notre gaz innervant qui a été utilisé contre des civils syriens. »

    C’est le point essentiel du rapport Sellstrom : écarter toute responsabilité de Washington comme principal fournisseur de composants du gaz innervant, de systèmes de stockage et d’épandage au Moyen-Orient, incluant Israël, l’Égypte, la Libye, l’Irak et très probablement la Syrie (lors de l’époque Clinton comme geste de bonne volonté).

    Le rapport de l’ONU sur les armes chimiques en Syrie manque d’un minimum de crédibilité à cause des antécédents douteux de son inspecteur en chef, Ake Sellstrom, qui est politiquement et financièrement compromis à tous les niveaux. Une mission impartiale pour découvrir la vérité d’experts internationaux crédibles est nécessaire mais elle n’aura aucune chance de mener une enquête juste tant que Washington fournit des armes et un soutien politique à l’insurrection, dont Al Qaeda.

    L’objectif géopolitique sous-jacent des gesticulations de la Maison Blanche concernant la Syrie est d’enlever à Damas sa capacité limitée de dissuasion contre les armes nucléaires israéliennes. Le gaz innervant n’est peut être pas une contre-attaque de poids face à des têtes nucléaires, mais il semble que le but d’Israël est la suprématie stratégique absolue contre les États arabes et l’Iran. Avec le nouveau rapport de l’ONU sur la Syrie, Tel Aviv se rapproche d’un pas de géant de son rêve de désarmer ses voisins et les diviser.

    Yoichi Shimatsu

    Source : Global Research, 18/09/2013

    Traduction  : Mireille Delamarre

    E&R

  • 1 mois de prison avec sursis et 1680 euros d’amende pour un commentaire sur LeFigaro.fr

     

    Témoignage de MM :

    Je vous joins la copie de mon jugement pour « Provocation par voie de presse à la discrimination raciale ou religieuse » pour avoir écrit sur le site Le Figaro :

    « …quant aux musulmans qui provoquent de plus en plus les Français de souche avec leur merde de repas halal… je leur conseille d’arrêter immédiatement ces provocations ou de quitter la France au plus vite et de retourner dans leur pays musulman s’ils ne savent pas vivre en harmonie avec les autres religions, sinon ils finiront par n’avoir que le choix de la valise ou le cercueil comme ce fut le cas pour les « pieds noirs » dans les années 60″.

    Cet extrait de mon commentaire (qui date du 23/07/2011) publié sur Le Figaro a été amputé de sa première partie, mais malheureusement, je suis dans l’impossibilité de me rappeler celle-ci.

    Résultat, condamnation à 1 mois de prison avec sursis et 1680 euros d’amende.

     

    FDesouche

  • Les musulmans en colère s’invitent au conseil municipal de Chelles

    3156889_11-0-3696591971_640x280.jpg

      

    G.P. | Publié le 21.09.2013, 12h36

     

     

                                    

    Chelles, vendredi soir. Des musulmans de Chelles se sont invités au conseil municipal pour demander des explications au maire. (LP/G.P.) | Le Parisien

                                        
     
             

    Pour un jour de prière, les membres de l’association qui gère la mosquée des Coudreaux étaient en colère ce vendredi soir, et l’ont fait savoir en manifestant devant la mairie de Chelles, au début du conseil municipal. Plus tôt, ils ont appris que le projet d’extension de leur mosquée, fréquentée par 2000 fidèles, était stoppé. La mairie devait en effet leur vendre un terrain attenant à la mosquée qui sert actuellement de parking.

     
     

    Vendredi soir, le maire (), Jean-Paul Planchou, leur a assuré pendant le conseil que la vente n’était pas remise en cause, mais qu’il y avait deux mois de retard à cause d’un cafouillage administratif.

     
    Le Parisien
  • Assad n’a pas l’intention de quitter le poste de président de la Syrie

    7h_51004553.jpg

         

     

    Par La Voix de la Russie | Le président syrien Bachar al-Assad « n’a pas l’intention de quitter le navire pris dans la tempête ». C’est ce qu’il a déclaré lors d'une réunion avec une délégation de députés européens.

     

    « L'existence même de la Syrie est sous une menace. La laïcité de l’Etat et le principe de la tolérance envers les minorités religieuses sont mis à l’épreuve à outrance », a indiqué Assad.

    Le président syrien a souligné que les « groupes épars de terroristes et d’insurgés mènent une guerre dans les intérêts des forces extérieures et ne laissent pas d'autre choix que de les détruire ».

    « Je ne tiens pas à mon poste, mais dans cette situation, je ne peux pas le quitter », a noté le dirigeant syrien.
     http://french.ruvr.ru/news/2013_09_22/Assad-ne-tente-pas-de-quitter-le-poste-de-president-de-la-Syrie-1078/

  • Un enfant de quatre ans violé au parloir de la prison de Toul, la mère et le beau-père en procès lundi

    http://www.rtl.fr/actualites/info/article/un-enfant-de-4-ans-viole-au-parloir-d-une-prison-la-mere-et-le-beau-pere-en-proces-lundi-7764733075

     

    22/09/13

  • Bedrich Smetana et l'hymne national d'Israël

    http://www.ajcf.fr/spip.php?article459

     

    Wikipédia est beaucoup moins affirmatif à l'article Hatikva... A chacun de juger.

  • Notre médiacratie une fois de plus hystérique : Marine la toxique et Assad le chimique

    2538219.jpg

     

                                                                                                                                     

     Une fois de plus, la perspective d’une percée électorale du FN rend fou les partis de gouvernement. Les journées d’été de la formation de Marine Le Pen ont provoqué parallèlement, comme toujours, un nouveau prurit médiatique. Il faut dire que voilà maintenant que le “jusqu’à présent impeccable” monsieur Fillon envisage de voter pour un candidat FN si ce dernier est moins sectaire que le candidat de gauche. Cela à de quoi affoler car au niveau du sectarisme, il est indiscutable que certains candidats de la gauche d’idéologie passéiste ont du souci à se faire.

     

    François Fillon présenté comme un modéré par rapport au droitiste prétendument décomplexé que serait François Copé se retrouve diabolisé par l’orchestre médiatique, et Jean-Pierre Raffarin de parler de ligne rouge franchie par non respect du pacte fondateur. Ainsi le pacte fondateur de l’UMP serait de faire barrage à la participation au pouvoir du FN ? Certains l’ont toujours affirmé se référant à une sorte d’accord secret du temps de Chirac avec une organisation maçonnique internationale et communautaire. Ils ont, le plus souvent, été ridiculisés et jetés dans les poubelles des maniaques du complot.

    Mais ce bon monsieur Raffarin relance l’hypothèse face à un péril bien sûr extrême : quelques mairies de France pourraient être administrées par des amis de Marine. Vont-ils pour se faire utiliser des armes chimiques et multiplier les crimes contre la démocratie ? Les commentateurs n’osent le dire mais le pensent très forts. Et la question qui se pose est : comment bombarder le FN pour sauver les municipalités menacées comme des quartiers de Homs ? On voit bien que ce parti est le méchant de l’intérieur comme la Syrie est pour le moment le méchant de l’extérieur. Les médias dont la mission informative semble être un point de détail du combat anti lepéniste, font sur la Syrie une propagande assez honteuse.

    Ainsi, on nous explique que c’est grâce aux menaces de frappes que la Russie a fait pression sur Assad qui fait semblant de céder et qui finalement sera bombardé avec l’accord de tous, une victoire de notre diplomatie aussi pertinente que machiavélique. Ainsi on nous fait croire également que la France absente à Genève est cependant au cœur de la solution russo-américaine pour la Syrie. Comment de vrais journalistes peuvent-ils tordre la réalité pour argumenter dans ce sens sans se sentir trahir leur profession ?

    Voila comment nous sommes informés sur le FN et la Syrie, les deux bêtes noires de l’idéologie médiatique qui menacent la démocratie en France et la paix du monde. Il faut sauver les populations civiles de Marine la toxique et de Assad le chimique. Les journalistes ont remis les masques à gaz. Cela permettra peut-être à certains d’échapper aux mauvaises odeurs qu’ils dégagent, celles du sectarisme, de la mauvaise foi et de la haine.

    Raoul Fougax

    Source : Metamag.

     

     

     

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • Facebook, face B de la guérilla

    oceane-asli1.jpg

     

      Le 21 septembre 2013
     
     
     
    Joris
    Karl
    Journaliste.

    Boulevard Voltaire a exhumé jeudi soir une photo du profil Facebook de celle qui se présente comme la sœur du braqueur de Nice. On y voit deux gamines style « cassos » assumé, posant fièrement avec des armes (réelles ?) à la main. En légende photo, le doux commentaire d’Océane Asli : « On parle pas, on te tire dessus. » On sait à peu près où on met les pieds. Et pour s’en convaincre, il suffit de faire un tour sur le profil 1 pour voir dans quel contexte évoluait Anthony Asli. Bien sûr, on ne peut pas juger quelqu’un sur la base d’une seule photo postée il y a un an. Ni sur les commentaires accumulés. Mais l’ensemble éclaire sur l’univers pitoyable, crasseux et grotesque où évoluait le fiston. Un univers sans bouquin, sans culture, où la télé et les jeux vidéo devaient régner en maître.

    Parole à la défense : Alexandra, compagne du braqueur 2, se confie dans Le Figaro. Attention, accrochez-vous, la dame a fait preuve de bonté : « Oui, nous avons même appelé les jeunes au calme. Si on l’avait voulu, cela aurait pu vraiment dégénérer. » Elle ajoute : « Mais nous avons été élevés ainsi, dans le respect de la justice. » Oui, il fallait oser. Nous dirons donc qu’Anthony a juste un peu dévié des leçons familiales. Oh, on n’est pas à 14 condamnations près… Et puis, poursuit la jeune femme, « C’était un gamin tellement gentil, je suis sûre qu’il n’a pas touché au bijoutier, il en était incapable. Il était amoureux, il aimait la vie, il allait être papa… Simplement, il était influençable. [...] Il venait de faire deux ans de prison pour un vol de scooter et, là-bas, il a sans doute rencontré des voyous… »

    Seulement voilà, la destinée de la jeune racaille s’est crashée le 11 septembre dernier, et ce n’est pas un complot. Cette fois-ci, il a rencontré le ras-le-bol d’un homme à bout. Un bijoutier qui a dit stop, après s’être fait une fois de plus agresser et dévaliser par un pauvre jeune en difficulté…

    L’écho de ce drame résonne à fond sur les réseaux sociaux. Parce que, de nos jours, Facebook est devenu la face B de la réalité. Sur les pages au liseré bleu, la guérilla fait rage : d’un côté, la maigre cohorte des soutiens du braqueur qui s’est fait flinguer ; de l’autre, les plus de 1.600.000 personnes qui « aiment » la page de soutien au bijoutier. Des médias ont essayé, sans y croire, d’expliquer que la page était truquée, que ce n’était pas possible que tant de gens soient d’affreux réactionnaires. La réalité fait mal.

    De son côté, Guy Birenbaum, en homme de gauche tolérant à souhait, s’est fendu d’un billet sur le Huffpost dans lequel il explique pourquoi… il a supprimé ses amis Facebook qui avaient aimé ladite page. « Et après les « Like » on passera au « Lynche », c’est ça ? Je ne m’y résous pas. C’est mon droit ? », dit-il avec sa pondération habituelle.

    C’est comme ça, mon gars. Si Charles Bronson revenait parmi nous, il serait élu au 1er tour !

     

    Notes:

    1. NDLR : Depuis vendredi soir, le profil est passé en mode privé.
    2. NDLR : Le Figaro a présenté par erreur Alexandra comme étant la soeur du braqueur.

    BOULEVARD VOLTAIRE

  • L’ONU rejette la résolution arabe sur les armes nucléaires d’Israël

     

    L’AIEA a refusé d’adopter une résolution contraignant Israël à signer le Traité de non prolifération nucléaire.

    L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de l’ONU a rejeté la demande de la Ligue arabe, qui visait à imposer à Israël de signer le Traité de non-prolifération nucléaire, et de soumettre à l’AIEA un contrôle de ses installations nucléaires.

    L’opposition des États-Unis à cette résolution a provoqué une frustration grandissante dans le monde arabe sur le report d’une conférence internationale sur l’interdiction des armes atomiques dans la région, a rapporté Reuters vendredi.

    L’Ambassadeur Ramzy Ezzeldin Ramzy, qui dirige le groupe de la Ligue arabe à l’AIEA, aurait déclaré qu’« Israël ne joue pas un rôle constructif ».

    L’initiative arabe visait à faire pression sur Israël pour renoncer à – ou au moins admettre – sa possession d’armes de destruction massive, alors que la communauté internationale a les yeux rivés sur l’arsenal chimique syrien et le programme nucléaire iranien.

    Jeudi, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la décision d’Assad d’amasser des armes chimiques était une « réponse aux capacités nucléaires d’Israël », ajoutant qu’Israël avait une « supériorité technologique » et n’avait « pas besoin d’armes nucléaires ».

    Selon un rapport publié dans une revue spécialisée, Israël possède un stock de 80 ogives nucléaires, qui ont tous été fabriqués avant 2004, quand Israël a gelé toute sa production.

    Israël a toujours maintenu une politique ambigüe sur son programme nucléaire, tout en refusant de signer le Traité de non-prolifération nucléaire.

    Selon d’autres estimations, l’État hébreu disposerait de 400 ogives, mais aussi de nombreuses méthodes, comme des missiles balistiques, des avions ou des missiles de croisières lancés par sous-marin, pour lancer ses charges nucléaires.

    E&R

  • Poutine ouvre le débat sur l’arme nucléaire israélienne

     

    Le président russe, Vladimir Poutine, a fait un pas en avant pour défendre la position de son pays par rapport à la crise syrienne, et a introduit dans le débat, hier, une nouvelle dimension, celle du nucléaire israélien.

    S’exprimant lors d’une rencontre avec des experts russes et internationaux à Valdaï (nord-ouest de la Russie), le chef du Kremlin a souhaité « rappeler » que l’arsenal chimique de la Syrie était apparu comme une « alternative » à l’arme nucléaire israélienne, ajoutant qu’Israël n’avait « pas besoin » de cette arme.

    « Je ne peux pas assurer à 100 % que nous réussirons à mener à son terme le plan de démantèlement des armes chimiques syriennes, mais tout ce que nous avons vu ces derniers jours inspire confiance sur le fait que c’est possible et que ce sera le cas », a déclaré M. Poutine. « La Syrie s’est dite prête à adhérer, et se considère déjà comme adhérente de la convention internationale sur l’interdiction des armes chimiques », a-t-il souligné, en saluant ces « pas concrets » de Damas.

    M. Poutine a par ailleurs qualifié de « provocation habile » l’attaque chimique commise le 21 août près de la capitale syrienne. « Nous avons toutes les raisons de croire que c’est une provocation habile », a déclaré M. Poutine, en affirmant notamment que de vieux obus de fabrication soviétique, qui ne sont plus utilisés par l’armée syrienne, figuraient dans ce dossier.

    « Nous n’avons en Syrie aucun intérêt particulier pour lequel nous essayons d’y maintenir le gouvernement en place », a souligné le chef de l’État russe, ajoutant qu’en s’ingérant dans la situation autour de la Syrie, la Russie s’appliquait tout simplement à affirmer les principes du droit international.

    Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait déjà promis mercredi que la Russie transmettrait au Conseil de sécurité de l’Onu des preuves fournies par Damas de cette « provocation » qui visait selon lui à susciter des frappes occidentales.

    Par ailleurs, le premier vice-directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) Sergueï Smirnov, a déclaré qu’entre 300 et 400 mercenaires russes combattent en Syrie dans les rangs de l’insurrection. « Nous estimons que 300 à 400 personnes ont quitté le territoire de notre pays pour s’y rendre (en Syrie) et elles finiront par rentrer. Cela représente, naturellement, un grand danger », a indiqué le responsable.

    Mercredi, le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, avait affirmé que 130 français combattent dans les rangs des extrémistes syriens, soulignant que leur retour en France était une source d’inquiétude en raison du danger potentiel qu’ils peuvent représenter.

    Ces mises en garde interviennent alors qu’Al-Qaïda a lancé une vaste offensive en Syrie pour prendre le contrôle de zones tenues par les rebelles syriens (Voir Mediarama numéro 425).

    Sur un autre plan, le navire amiral de la flotte russe de la mer Noire, le croiseur lance-missiles Moskva, a pris le commandement de l’escadre russe déployée en Méditerranée, a annoncé vendredi aux journalistes le porte-parole de la flotte de la mer Noire, le capitaine de vaisseau Viatcheslav Troukhatchev.

    « Après avoir achevé sa mission en Atlantique […] le croiseur Moskva est arrivé au point où il devait rencontrer les bâtiments de l’escadre russe déployée dans l’est de la Méditerranée. A l’heure actuelle, le croiseur abrite l’état-major du commandement opérationnel de l’escadre qui regroupe des navires relevant des flottes de la mer Noire, de la Baltique et du Pacifique », a déclaré le porte-parole.

     

    E&R

  • La Manif pour Tous n’a rien compris

    Ecrit le 18 sept 2013 à 8:54 par Athanase Ducayla dans Article

     
     

    Dimanche soir avait lieu une Manif Pour Tous Place Clémenceau, en bas des Champs-Élysées. Nous étions parqués comme des moutons dans un parc, et beaucoup de policiers étaient au rendez-vous.

    Les Moutons Pour Tous - © Athanase Ducayla

    Les Moutons Pour Tous – © Athanase Ducayla

    Comme d’habitude, le char de LMPT diffusait une musique de supermarché, et c’était la fête… Oui, nous étions là pour défendre la famille, contre une loi extrêmement grave, et nous le faisions en dansant et en chantant… C’était un concert, une saloperie de rave party en mode chic, BCBG, cool man ! Hostile.

    La résistance des bisounours, pour des bisounours, par des bisounours, qui ne comprennent pas qu’il faut passer à un stade supérieur, progressivement, rien qu’en diffusant de la musique un peu plus dramatique. Le Printemps Français l’a compris. Au Printemps Français, nous résistons, parce que nous nous battons non pas pour l’unité, mais pour la vérité, et tant pis si cela ne plaît pas au bobo assis dans son fauteuil et aux grands medias.

    Le Christ, pour ainsi dire notre plus grand maître, ne cherchait jamais l’unité, mais à ce que chacun cherche la vérité, et il la proclamait sans cesse ; c’était à prendre ou à laisser, à tel point qu’il disait : « Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. » (Matthieu 10, 34), encore une remarque tout simplement réaliste. Il s’agit de montrer la vérité sous un jour attirant, mais il ne faut pas mentir pour tenter de la faire passer, or LMPT ment. LMPT ment parce que ce qui se passe en France est une tragédie, à laquelle ce mouvement oppose la fête, ce qui endort assurément les consciences. Évidemment cela passe bien dans les médias, mais parce que les médias sont dans le mensonge, dans le faux, dans l’apparence. Or, en politique, c’est la vérité qui rassemble le peuple. La vérité, c’est la conformité de l’intelligence à la réalité, donc ce que n’importe quel être incarné peut éprouver. Pour ne pas avoir besoin des grands médias, il faut imposer une culture de la résistance, ce que le Printemps Français réalise et est plus que jamais décidé à continuer.

    « L’unité se fera d’elle-même autour du vrai. »

    Ah, ce que le gouvernement doit s’amuser : nous sommes inoffensifs, nous ne montrons aucune hostilité et nous rentrons sagement chez nous après. Mais combien de temps cela va-t-il durer ?

    La manifestation de dimanche fut un échec, il faut le dire, et pour plusieurs raisons :

    -          Peu de gens étaient au courant : LMPT n’a pas su utiliser son réseau correctement puisque seuls ceux qui sont sur Facebook furent informés efficacement.

    -          Le fait que LMPT reste toujours aussi bisounours alors qu’il est certain que pour galvaniser un peuple il faut monter progressivement en intensité, pour converger vers la conscience de ce qu’est le système qui pourrit la France : la République, véritable réactualisation du mythe païen de l’Éternel Retour, religion du Progrès ayant pour Pape ou Soupape Vincent Peillon. Combien de fois faudra-t-il dire que nous ne sommes pas dans une démocratie réelle ? Rappelons que la véritable démocratie est l’application du principe de subsidiarité, ce qui est l’antithèse de la République Française. Le résultat de cette absence de progression est que les gens se lassent.

    -          La naïveté de certains manifestants, souvent des chrétiens-démocrates, qui croient qu’il faut continuer d’être des bisounours. Ceux-là, il faut qu’ils comprennent qu’ils ont affaire à un système religieux, qui par leur protestantisme et leur manque de force a pris la place à laquelle il est actuellement, et que ce système religieux ne cesse de violer l’intégrité de la réalité, de l’ensemble des êtres. Ils confondent violence et force, et pèchent par faiblesse, en oubliant que la véritable force, qui est la force de l’être, est légitime : cette force qui est celle de la lumière dissipant la ténèbre.

    Mentionnons la tentative honorable du groupe Hollande Démission de relever le niveau en criant le slogan éponyme, aussitôt couvert par la sono de LMPT. Ces militants furent signalés à la police et entourés de gorilles du service d’ordre, sur ordre d’Albéric Dumont, qui manifestement n’a pas assez joué aux playmobils policiers quand il était petit.

    Nous nous demandons véritablement à quoi servit l’université de LMPT, si c’est pour se planter comme cela, alors que les choses sont simples : il suffit d’être un peu plus hostile, un peu plus menaçant, de lancer une grève de l’impôt (ce point serait un grand sacrifice car la répression serait alors rude), mais tout d’abord, et ce serait déjà un grand progrès pour pas grand chose : arrêter de transformer une manifestation en fête !

    Nous voyons déjà des commentaires nous reprochant d’apporter la division, mais ce qui compte ce n’est pas l’unité, c’est la vérité. L’unité se fera d’elle-même, autour du vrai.

    Article édité le 18 septembre 2013 à 17h.

    NOUVELLES DE FRANCE

  • Corée du Nord. La réunion des familles séparées est suspendue

     

    samedi 21 septembre 2013
     
     
     

     

    La Corée du Nord a annoncé samedi le report des réunions de familles séparées par la guerre, prévues la semaine prochaine.

    Le régime nord-coréen accuse les forces conservatrices sud-coréennes d’en faire un moyen de pression.

    Ces rencontres, prévues sur six jours, devaient débuter mercredi dans une station touristique des monts Kumgang, au nord de la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées.

    Sans précédent depuis près de trois ans, ces retrouvailles devaient en outre jouer un rôle important dans le réchauffement des relations entre Corée du Nord et Corée du Sud.

    Report à une date non déterminée

    « La réunion des familles séparées entre le Nord et le Sud sera reportée jusqu’à l’instauration d’une atmosphère normale, propice au dialogue et à la négociation », dit le comité pour la Réunification pacifique de la Corée dans un communiqué repris par l’agence de presse KCNA.

    Pyongyang semblait pourtant disposé à jouer l’apaisement après les vives tensions d’avril, qui ont suivi le troisième essai nucléaire nord-coréen effectué en février. Fermé au plus fort de la crise, le parc industriel de Kaesong, symbole de la coopération économique entre les deux Corées, a ainsi rouvert ses portes lundi.

    Quelques jours plus tôt, un institut de recherche américain avait toutefois indiqué que la Corée du Nord avait peut-être redémarré son réacteur nucléaire de Yongbyon, qui produit du plutonium utilisable à des fins militaires.

    Ouest-France

  • Un film anti-Hitler américain que l'on croyait perdu à jamais réapparaît en Belgique

    http://www.rts.ch/info/culture/5228152-un-film-anti-hitler-qu-on-croyait-perdu-a-jamais-reapparait-en-belgique.html

    + VIDEO extraite du film de 1933

     

  • BHL: "al-Assad et Poutine ont gagné"

     

    BHL s’en prend à la dictature de l’opinion publique. Quand le peuple ne veut pas que des massacres et des guerres illégales soient commis en son nom pour défendre les intérêts d’Israël, BHL estime qu’il s’agit là de la dictature de l’opinion public. Il nous rappelle aussi les bienfaits de ses guerres pour Israël en Libye, en Bosnie… pays contaminés par l’uranium appauvri américain. Il se fout vraiment du monde, mais on a l’habitude.

    Il va même jusqu’à nous expliquer que Bashar Al-Assad est celui qui soutient les islamistes, alors que nous savons tous que le président Al-Assad et son allié le Hezb’Allah sont ceux qui protègent les Chrétiens contre les islamistes saoudiens soutenus quant à eux par Israël et l’occident.

    Bernard-Henry Lévy, en France comme en Syrie, la dictature de l’opinion publique s’appellent la démocratie.

    ALTERMEDIA FRANCE-BELGIQUE - 20/09/13

     

  • Les ouvertures du pape François

    1002696.jpg pape.jpg

     

  • Joe Biden: Ce sont les dirigeants juifs qui sont derrière les changements relatifs au mariage homosexuel

    thumbCACJ15I6.jpg Joe Biden.jpg

     

    Le vice-président Joe Biden fait l’éloge des dirigeants juifs pour avoir favorisé le changement des attitudes américaines sur le mariage homosexuel et sur d’autres problèmes. La culture et les arts modifient les attitudes des gens, affirme Biden. Pour lui, les réseaux sociaux et la vieille série télévisée de la NBC « Will and Grace » sont des exemples de ce qui a entraîné des changements d’attitude à l’égard du mariage homosexuel.

    Et Biden de dire, je le cite : « Réfléchissez  – derrière tout ça, je vous parie que 85% de ces changements, qu’ils soient dus à Hollywood ou aux réseaux sociaux, sont la conséquence [de l’action] des dirigeants juifs dans ce secteur. »

    Pour Biden, cette influence est immense et ces changements vont dans le bon sens.

    Biden s’exprimait ainsi mardi soir à l’occasion d’une réception donnée dans le cadre du Mois du Patrimoine juif américain et organisée par le Comité national démocrate. Les valeurs juives sont une partie essentielle de ce qui fait les Américains, a-t-il déclaré.

     Par Josh Lederman
     Associated Press WASHINGTON

    22/05/2013 (AP)

     Traduction : René Schleiter

    Correspondance Polémia – 26/05/2013