Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1125

  • Madonna insulte de nouveau Marine Le Pen

     

     

    Madonna a de nouveau projeté samedi au Stade de France le clip vidéo dans lequel apparaît brièvement Marine Le Pen affublée d’une croix gammée sur le front, lors du premier de ses deux concerts programmés en France, le second devant avoir lieu à Nice le 21 août.

    Au cours du concert hier soir au Stade de France qui n’affichait pas complet, un clip de la chanteuse pop des années 80-90 illustre sa chanson « Nobody Knows me » et la montre accompagnée de personnalités aussi diverses que le pape Benoit XVI ou Hosni Moubarak. Le portrait de Marine Le Pen apparaît brièvement après un personnage ressemblant à Adolf Hitler.

    Madonna (54 ans) avait fait vivement réagir Marine Le Pen après la première diffusion de ce clip lors d’un concert en Israël à Tel-Aviv le 31 mai dernier qui inaugurait une tournée mondiale. « Si elle fait ça en France, on l’attendra au tournant. », avait déclaré la présidente du Front National, qui n’avait pas alors précisé son intention de porter plainte ou pas en cas de rediffusion de cette vidéo.

    Source

  • Allemagne: union sacrée pour la circoncision

    sans-titre.png  circon,cision.png

    sans-titre.png grand rabbin de Moscou.png

    Pinchas Goldschmidt, grand rabbin de Moscou

    Alors que les médecins pressent le gouvernement d'agir, les minorités religieuses et la classe politique se mobilisent contre l'arrêt de justice interdisant cette pratique rituelle.

    L'appel des rabbins orthodoxes a eu l'effet d'un électrochoc sur la classe politique allemande. Venus de toute l'Europe à Berlin, ils ont incité les juifs à poursuivre la circoncision des bébés en Allemagne quand elles ont lieu pour des motifs religieux, malgré le jugement d'un tribunal de Cologne les mettant hors-la-loi. L'écho a été immédiat, dans un pays vacciné contre toute forme d'intolérance par son histoire.

    De nombreux dirigeants politiques appellent désormais à faire voter une loi pour protéger la liberté religieuse et certaines pratiques traditionnelles y étant associées. «Si le jugement est maintenu, je ne vois pas d'avenir pour les juifs en Allemagne», a lancé Pinchas Goldschmidt, grand rabbin de Moscou et organisateur de la réunion de la Conférence des rabbins européens à Berlin. Le rabbi Goldschmidt dénonce «l'une des plus sévères atteintes à la vie juive en Europe depuis l'Holocauste». Il a affirmé que la décision du tribunal de Cologne menaçait l'existence même de la communauté juive d'Allemagne et illustrait une nouvelle fois l'intolérance dont sont, selon lui, victimes les communautés non chrétiennes en Europe, après l'interdiction des minarets en Suisse et celle du port du voile islamique en France et en Belgique.

    Maladresse des juges

    Dans un jugement qui devrait faire jurisprudence et rendu public fin juin, le tribunal de grande instance de Cologne a estimé que «le corps d'un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision», suscitant une vive polémique. Il y a environ 120 000 juifs et 4 millions de musulmans, la plupart turcs, en Allemagne. Juifs et musulmans, soutenus par les Églises protestante et catholique d'Allemagne, ne veulent pas attendre les 14 ans de la majorité religieuse pour que les garçons décident eux-mêmes.

    Les médecins mettent en garde contre les risques liés à une pratique occulte de la circoncision, jusqu'à présent largement effectuée dans les hôpitaux. Dimanche encore, le président de leur Ordre presse le gouvernement d'agir: il faut éviter que «les enfants ne tombent aux mains d'un quelconque boucher ou de n'importe quel personnel de santé», a indiqué Frank Ulrich Montgomery, dans le Tagesspiegel. Et après l'appel à la raison du ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, dénonçant l'interdiction, la classe politique se mobilise.

    Christine Lambrecht, vice-présidente du groupe parlementaire social-démocrate, réclame un texte de loi visant à protéger «les rituels religieux traditionnels». Renate Künast, patronne du groupe parlementaire écologiste, a annoncé une initiative pour le mois de septembre afin de «garantir une exemption pour les juifs et les musulmans». Künast affirme vouloir rechercher un compromis entre la protection de l'intégrité corporelle de l'enfant et la liberté religieuse, pour que «la circoncision religieuse ne soit pas punie par la loi». Plusieurs ténors libéraux et conservateurs se sont aussi dits favorables à l'adoption d'un texte de loi apaisant les tensions avec les minorités religieuses… La maladresse des juges de Cologne aura au moins réussi à faire surgir une «union sacrée» en Allemagne contre l'interdiction de la circoncision.

     

    Le Figaro - 15/07/12

  • Le mystère de la grotte aux plus vieilles peintures connues au monde

     

    Les dessins muraux de la grotte d'El Castillo, dans le nord de l'Espagne, seraient plus vieilles que celles de Chauvet et dateraient de plus de 40 000 ans. Elles sont si anciennes qu'elles pourraient avoir été réalisées par des hommes de Neandertal. Mais cette théorie ne fait pas l'unanimité.

    Arts premiers et premiers arts

    Publié le 18 juin 2012

    sans-titre.png peintures grottes d'El Castillo.png

     Les peintures murales de la grotte d'El Castillo, en Espagne. Crédit PEDRO SAURA / SCIENCE

    Les nouveaux tests sont formels. Les peintures rupestres découvertes dans une grotte du Nord de l'Espagne sont les plus anciennes du monde. Tellement anciennes qu'elles n'auraient pas été réalisées par l'homme moderne, mais par les Néandertaliens. Cette thèse ne fait cependant pas l'unanimité parmi les scientifiques.

    Ces peintures, qui représentent une sphère rouge et des empreintes de mains, dateraient de plus 40 000 ans, 15 000 ans plus anciennes que ce que les chercheurs pensaient au début. Elles détrôneraient donc celles de la grotte de Chauvet, qui étaient considérées jusqu'à présent comme les plus vieilles avec une datation oscillant entre 32 000 et 37 000 ans.

    Les chercheurs ont daté ces peintures en étudiants la décomposition des atomes d'uraniums au lieu d'utiliser la fameuse technique du carbone 14. "Des indices suggérant la présence d'hommes modernes dans le nord de l'Espagne remontent à 41.500 ans, une époque où il y avait encore dans ces mêmes endroits des hommes de Neandertal", a relevé Alistair Pike de l'Université de Bristol au Royaume Uni, principal auteur de l'étude parue dans le magazine Science.

    "Les résultats de cette datation montrent que les hommes modernes pratiquaient déjà la peinture murale quand ils sont arrivés ou alors qu'ils auraient développé cette forme d'expression artistique très rapidement, peut-être en réponse à la concurrence avec les néandertaliens", a-t-il expliqué. Mais il est aussi possible que ces peintures soient "de l'art néandertalien".

    La peinture la plus ancienne provient d'une grotte du nom d'El Castillo et fait partie d'un réseau de 11 caves découvertes simultanément. Pour Joao Zilhao, un anthropologue de l'université de Barcelone, "c'est l'un des plus exquis exemple du comportement symbolique humain, qui fait de nous des hommes".

    Les Homme de Néandertal étaient présents en Europe dans une période comprise entre 250 000 ans et 35 000 ans, alors que les humains modernes sont arrivés sur le Vieux continent il y a environ 40 000 ans et ont remplacé les Néandertaliens. "Il y a de grandes chances que les résultats de l'étude de datation implique que des hommes de Neandertal en soient les auteurs, ajoute Joao Zilhao. Mais ce n'est pas prouvé."

    Le débat scientifique est vif autour des Néandertaliens. D'autres anthropologues classent Joao Zilhao au sein d'un groupe minoritaire qui prête à ces hommes préhistoriques des habiletés plus complexes. Eric Delson, paléoanthropologue au Muséum d'histoire naturelle de New York, et John Shea, de l'université de Long Island font partie des détracteurs de cette théorie et ne pensent pas que les hommes de Neandertal puissent être des artistes. "Il n'y a aucune preuve rapprochant les outils ou fossiles des Neandertals avec ces peintures. Le contraire serait très surprenant", explique Delson.

     

    Atlantico

  • Concert de Madonna: le FN annonce une plainte pour injures

    Elle l'a fait. Madonna a de nouveau projeté, samedi au Stade de France, le clip dans lequel apparaît brièvement, une croix gammée sur le front. Devant 70.000 personnes, la «Material Girl» a chanté «Nobody knows me» avec pour l'accompagner une vidéo montrant son visage mêlé à celui de nombreuses personnalités comme le pape Benoît XVI ou Hosni Moubarak.

     

    SUR LE MÊME SUJET

     

    Une clameur s'est élevée de la foule au moment où est apparue l'image de la présidente du FN, quelques secondes avant un personnage ressemblant à Adolf Hitler. Comme il l'avait annoncé, le FN va porter plainte.

    Une plainte pour «injures» dans le courant de la semaine


    «Projeter l'image de Marine Le Pen avec une croix gammée revient à dire qu'elle est une nazie. Cela tombe sous le chef de l'injure, et non de la diffamation qui s'applique à des faits beaucoup plus précis», a expliqué l'avocat du FN, Me Wallerand de Saint-Just. La plainte sera déposée «dans le courant de la semaine» à Bobigny, l'infraction présumée ayant eu lieu en Seine-Saint-Denis, a-t-il ajouté.

    Pour Florian Philippot, vice-président du Front National, «on ne peut pas accepter ce rapprochement infâme». «Marine Le Pen défend son propre honneur, mais également celui des adhérents, des sympathisants et des millions d'électeurs du Front national», a-t-il ajouté. Le vice-président du FN a estimé que la projection de cette vidéo était «une provocation de plus dans la tournée mondiale de Madonna pour faire parler d'elle». «Sa tournée est un fiasco, le Stade de France était d'ailleurs loin d'être plein samedi», a-t-il dit.

    En début d'après-midi, Gilbert Collard, le député qui représente le parti de Marine Le Pen à l'Assemblée nationale, a également donné son avis sur le spectacle de Madonna.

    LeParisien.fr

  • Hymne national de la Roumanie

  • La Roumanie "ne reçoit pas d'ordres de l'extérieur" : une gifle pour Barroso !

    sans-titre.png Crin XXX.png

    Crin Antonescu

    La Roumanie et son chef de l'Etat "ne reçoivent pas d'ordres" de l'extérieur, a déclaré le président intérimaire Crin Antonescu vendredi lors d'une allocution au lendemain d'une déclaration de la Commission européenne sommant Bucarest de respecter l'Etat de droit.

    "Les lois de la Roumanie se font en Roumanie et ne se font ni ne se négocient ailleurs", a martelé M. Antonescu.

    "Je veux une nouvelle fois que les choses soient très claires: le président de la Roumanie, même intérimaire, ne reçoit d'ordres ni de dispositions de personne à l'exception du Parlement et du peuple roumain", a ajouté M. Antonescu dénonçant des informations, erronées selon lui, selon lesquelles le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso aurait transmis une "to do list" (liste de choses à faire, ndlr) pour lui.

    DirectMatin.fr

     

     

  • 14 Juillet: un parachutiste blessé, Hollande à sa rencontre

  • Le maire socialiste de Clamart soupçonné de corruption: la vidéo n'a pas été truquée

     
     
     
     

    Philippe Kaltenbach, sénateur-maire PS de Clamart (Hauts-de-Seine) peut se faire du souci avec l’affaire de la caméra cachée. L’examen technique de la vidéo qui circule encore sur Internet, et sur laquelle on le voit empocher 1 000 € contre la promesse d’un logement, en avril 2010, à l’issue d’un conseil municipal, pourrait lui être fatal en le faisant plonger pour corruption.

    Selon l’examen du laboratoire de police technique et scientifique, le film ne porte « pas trace de manipulation » et apparaît comme authentique. « Démonstration est faite qu’il n’est pas trafiqué », résume un proche du dossier. Pour autant, afin d’écarter définitivement le moindre doute, il conviendrait de procéder à une analyse complémentaire, suggère le laboratoire.

    Philippe Kaltenbach déclarait hier être demandeur d’une rencontre avec le juge : « Cela fait six mois que je demande à être interrogé ». Sur les conclusions de l’analyse de la police technique, il se montre dubitatif et rappelle l’expertise privée qu’il a lui-même fait réaliser après la diffusion de la vidéo compromettante sur YouTube. Selon le cinéaste sollicité par le maire de Clamart, « il y a des moments qui interpellent et la prise de vue faite de mouvements excessifs laisse aussi la porte ouverte à des points de montage possibles, mais qu’[il] n’a pu déterminer ». Quoi qu’il en dise, les conclusions ne lui sont donc pas si favorables. D’autant que le cinéaste ajoute : « Je n’ai pas vu de trucages visibles. »

    Et l’examen de la police scientifique, qui n’a détecté aucun trucage ni dans l’image ni dans la bande-son, est une première et sérieuse étape.

    Source

  • Pas de vie amoureuse pour Frédéric Mitterrand au ministère ... "juste trois ou quatre escarmouches"

    sans-titre.png Freddo.png

    C'est sans fards que recevait Culture dans ses bureaux du ministère de la Culture et de la Communication qu'il devait quitter quelques heures après. Une rencontre dans le cadre de la série de reportages « Les derniers jours », que la radio publique a diffusée cette semaine.

      

    Un format long, près d'une demi-heure, et une ambiance propre aux confidences. L'épisode ministériel a été diffusé jeudi et était passé relativement inaperçu.

    Dans une discussion informelle, celui qui est alors encore ministre de la Culture se livre au journaliste, Amaury Chardeau. Une certaine mélancolie plane dans les couloirs et les bureaux de la rue de Valois, ce 16 mai 2012 « Tout le monde est parti, il n'y a plus personne », glisse Frédéric Mitterrand en ouvrant les portes. Il fait ses derniers cartons. Alors qu'à quelques rues de là, passe le pouvoir à François Hollande, il commente. « Tiens voilà Manuel Valls et son physique de beau ténébreux, il est beau gosse Manuel Valls ». Le ton est donné.

    «Amusant qu'ils se fassent un petit bisou »

    Alors que le nouveau président et son prédécesseur se serrent la main, il lance : « Ce qui serait amusant, ce serait qu'ils se fassent un petit bisou, que ça dérape ». Et, rigolard, d'imaginer le dialogue :

    - Tu es bien rasé aujourd'hui François
    - Mmm... tu sens bon Nico...

    Décidément, ce jour-là, Frédéric Mitterrand est d'humeur plutôt badine. Il n'a « pas de mélancolie » à quitter les lieux. « Je ne suis pas attaché aux ors, souligne-t-il, contrairement à l'image que les gens peuvent avoir de moi ». Pas de mélancolie, non. Mais « j'étais un ministre de Nicolas Sarkozy, j'aurais préféré qu'il soit réélu », ajoute-t-il néanmoins. Un bref coup d'oeil en arrière sur ses 151 semaines passées dans ce ministère et cet aveu : «Je pensais que je pouvais faire beaucoup plus de choses. Mais chaque fois qu'on bouge, dix personnes viennent vous dire qu'il ne faut pas bouger», glisse-t-il encore.

    «Ca n'aurait pu être que des aventures»

    Qu'a-t-il hâte de faire, lui demande le journaliste. « De retrouver du temps ». Et d'expliquer la fatigue induite par la fonction et les dérapages qui s'en suivent, dont une « addiction aux cigares ». Frédéric Mitterrand s'aventure sur le terrain de la « l'absence totale de toute vie amoureuse ». « Compte tenu de mes caractéristiques, je ne voulais pas imposer cela à mes officiers de sécurité... », lance-t-il. Et d'expliquer plus avant : « Je n'ai pas liaison régulière (…) Ca n'aurait pu être que des aventures... Je ne peux pas les avoir chez moi parce que j'ai mon fils et je ne veux pas lui imposer ça. Ça peut difficilement se passer au ministère.»

    «Ça a déjà dû se faire, non ? », lance le journaliste. « Sans doute ! C'est une proposition ? », s'amuse-t-il avant de s'interroger, plus sérieusement : «Aller draguer, en laissant les officiers de sécurité à la porte du lieu de drague ? Jamais. Je peux pas faire ça. Donc, voilà, il n'y a pas eu de vie amoureuse ». A peine concède-t-il « trois ou quatre petites escarmouches, mais vraiment très clandestines », mais ce n'était « pas satisfaisant ». Conclusion : « Je l'ai très bien accepté, en même temps, c'est tellement intéressant d'être ministre que vous renoncez à beaucoup de choses».

    Le Parisien

  • Armes chimiques en Syrie : le bon prétexte à la guerre - 14/07/2012

     

    Armes chimiques en Syrie : le bon prétexte à la guerre



    IRIB-Depuis plusieurs semaines déjà, les médias mainstream accusent Damas d'avoir en sa possession des armes chimique -Moutard, Cyanid....et d'être capable d'en faire usage contre sa propre population! Le prétexte n'est pas sans rappeler les semaines précédent la guerre contre l'Irak, semaines pendant lesquelles tout l'Occident criait au danger des Adms de Saddam. Fox News confirme à travers ses reportages l'existence des stocks d'armes chimiques en Syrie de même qu'Al Jazeera qui à grand renfort des experts occidentaux déplore le sort des Syriens désormais visés par les bombardements chimiques.
     Et puis au-dessus tout, il y a Israël qui dit ne pas tolérer une Syrie "chimique" et menace d'attaquer militairement ce pays puisqu'il est potentiellement dangereux.
     

    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/200321-armes-chimiques-en-syrie-le-bon-pr%C3%A9texte-%C3%A0-la-guerre http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/200321-armes-chimiques-en-syrie-le-bon-pr%C3%A9texte-%C3%A0-la-guerre

     

     

    Nouveau commentaire :
  • Toulon : dans un bus, deux paisibles voilées cognent et gazent deux méchantes septuagénaires et le chauffeur

          

    (…) Alors que le thermomètre commençait à culminer à son zénith sur la Côte d’Azur dont la réputation d’accueil et de bien-être n’est pas à faire, deux musulmanes voilées ont dégainé leur coups sur deux femmes âgées à cause de circonstances on ne peut plus courantes par ces temps de fortes chaleurs : une légère bousculade dans un bus déjà surchargé.

    Non seulement les coups ont commencé à pleuvoir sur nos deux pauvres septuagénaires, mais outre cela, l’une des deux soumises à Allah les a aspergées de gaz lacrymogène, produit évidemment indispensable pour vaquer à ses commissions.

    Comme les deux mégères n’avaient pas leur langue dans leur poche de djellaba, elles auraient copieusement insulté et le conducteur de bus et les policiers venus les interpeller.

    Selon le compte-rendu de Var-Matin, comparaissant devant le tribunal correctionnel, Soraya 20 ans et sa sœur Rym, 30 ans, n’ont fait montre d’aucun regret ainsi que le Coran leur a enseigné dans le verset 110 de la 3ème sourate : un(e) musulman(e) ne peut mal faire. C’est que les musulmans appellent « vivre sa religion ». Pauvre de nous si nous ne pratiquons pas leur religion, il ne nous reste plus que les yeux pour pleurer !!

    (…) Du coup les deux sorcières ont été appréhendées, non sans mal, un peu plus loin par des policiers de la brigade anti-criminalité avec les compliments d’usage « les flics sont des pourris » « moi, je suis musulmane et je ne te suis pas ». (…)

    Dans une ambiance de finale de championnat, les deux sœurs ont entendu tomber le verdict. Du sursis pour la plus jeune et six mois ferme pour l’aînée. Lecture du jugement suivie des hurlements et d’une esclandre des condamnées qui ont du être évacuées de la salle.

    Suite et source : Riposte Laïque, merci à 3-4

     

    Défrancisation

  • Un passage très "hot" retrouvé dans un roman d'Aurélie Filippetti

    Damien le 14 juillet 2012 à 18:25

    Beaucoup ignorent qu’avant d’être la ministre de la Culture et de la Communication du gouvernement Ayrault, Aurélie Filippetti fut, au début des années 2000, une jeune romancière prometteuse. (…)

     

    Aurélie Filippetti

    « La répétition des scènes, ad nauseam, se rappeler toi, me prenant la main et la serrant, marchant à côté de moi ta main sur ma taille, m’appelant au téléphone que tu m’aimais comme un fou. Toi sous moi, dans une chambre volée, ta tête entre mes cuisses. et ta langue glissant en moi, (…) la honte d’imaginer ton visage devant mon sexe disparaissait, la fougue que tu mettais à m’embrasser avait fait tomber d’un coup mes réticences, j’écartais davantage encore mes jambes pour que tu puisses en moi t’enfoncer plus avant, me dévorer l’intérieur des cuisses, les embrasser, promener ta langue à la jointure de mes fesses, la faire glisser vers les fesses, et m’embrasser aussi profondément que si mon sexe avait été ma bouche pour te répondre. »

    Paru en mars 2006, « Un homme dans la poche » est le deuxième – et dernier à ce jour – roman d’Aurélie Filippetti, trois ans après son premier livre « Les derniers jours de la classe ouvrière ».

    Suite et source : Midi Libre, merci à Marine

     

    Défrancisation

  • Le 14 Juillet

     

     
    La fête nationale française le 14 Juillet.
    Elle a été instituée par la loi en 1880, en référence à une double date, celle du 14 juillet 1789, date de la prise de la Bastille , jour symbolique de la fin de l'absolutisme, de la société d'ordres et des privilèges, et celle du 14 juillet 1790, jour d'union nationale lors de la Fête de la Fédération.

    C'est un jour férié en France
    C'est en 1879 que la IIIe République naissante cherche une date pour servir de support à une fête nationale et républicaine. Après que d'autres dates eurent été envisagées, le député Benjamin Raspail dépose le 21 mai 1880 une proposition de loi tendant à adopter le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle.
     
    Si le 14 juillet 1789 (prise de la Bastille) est jugé par certains parlementaires comme une journée trop sanglante, la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790, elle, permet d'atteindre un consensus. Cette date « à double acception » permet d'unir tous les républicain
    • Benjamin Raspail, né le 16 août 1823 à Paris et mort le 24 septembre 1899 à Cachan (Seine actuellement Val-de-Marne ), fils de François-Vincent Raspail dont il partagea l'exil belge et les idées d'extrême-gauche, fut peintre-graveur et homme politique.
    • En 1874, au décès d'Eugène Lavenant, il assura la fonction de maire d'Arcueil en tant que « premier conseiller inscrit au tableau ». Il fut aussi conseiller général de la Seine .
    La loi, signée par 64 députés, est adoptée par l'Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin .
     
    Elle est promulguée en juillet 1880 et précise simplement que « La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle », sans indiquer d'année de référence.
     
    La lecture du rapport de séance du Sénat par Henri Martin en 1880 établissant cette fête nationale éclaire le débat sous-jacent portant sur laquelle de ces deux dates est commémorée le 14 juillet :
     
    •  
      « M. le rapporteur (Henri Martin, né à Saint-Quentin le 20 février 1810 et mort à Passy le 14 décembre 1883 , était un historien , essayiste , romancier et homme politique français de l'Aisne en 1876, il ne laissa que peu de souvenirs comme homme politique. Il soutint néanmoins le projet de loi voté par la Chambre pour ériger le 14 juillet en fête nationale et prononça devant le Sénat un discours en ce sens le 29 juin 1880.) :
     
    Il y a eu ensuite, au 14 juillet 1789, il y a eu du sang versé, quelques actes déplorables ; mais, hélas ! dans tous les grands événements de l'histoire, les progrès ont été jusqu'ici achetés par bien des douleurs, par bien du sang. Espérons qu'il n'en sera plus ainsi dans l'avenir (« très bien » à gauche, interruptions à droite).
     
    Le 14 juillet 1790 a lieu la Fête de la fédération. C'est l'une des nombreuses fêtes révolutionnaires
     
    La « fête de la fondation de la République » est célébrée le 1er vendémiaire de chaque année, de 1793 jusqu'en 1803.
     
    La France cesse alors de célébrer la Saint-Louis en l'honneur du roi.
    Le décret du 19 février 1806 institue la Saint-Napoléon :
    En 1849 une fête nationale est célébrée le 4 mai, jour anniversaire de la proclamation ou ratification de la République par l'Assemblée nationale constituante


    À partir de 1852, Napoléon III restaure la Saint-Napoléon.
    En 1878 une fête nationale a lieu le 30 juin, pendant l'Exposition universelle de 1878 Elle est immortalisée par plusieurs toiles de Claude Monet


    Le 14 Juillet 1790
    La Fayette, commandant de la garde nationale, prononce celui-ci le premier, au nom des gardes nationales fédérées :


    «Nous jurons de rester à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le roi et de protéger conformément aux lois la sûreté des personnes et des propriétés, la circulation des grains et des subsistances dans l'intérieur du royaume, la prescription des contributions publiques sous quelque forme qu'elle existe, et de demeurer unis à tous les Français par les liens indissolubles de la fraternité».

    Après La Fayette, c'est au tour du président de l'Assemblée de prêter serment au nom des députés et des électeurs.


    Enfin, le roi prête à son tour serment de fidélité aux lois nouvelles :

    «Moi, roi des Français, je jure d'employer le pouvoir qui m'est délégué par la loi constitutionnelle de l'État, à maintenir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par moi et à faire exécuter les lois».

    La reine, se levant et montrant le Dauphin :

    «Voilà mon fils, il s'unit, ainsi que moi, aux mêmes sentiments».

     

  • Simone Veil promue grand'croix de la Légion d'honneur pour le 14 Juillet

    sans-titre.png Veil.png

    Le 14-Juillet a ses traditions. Parmi elles, la promotion de la Légion d'honneur. Cette année, elle récompense notamment Simone Veil, à l'origine de la loi autorisant l'IVG, ou encore des artistes comme Juliette Gréco et Michel Blanc.

    L'ancienne ministre et académicienne Simone Veil est élevée à la dignité de grand'croix. Le rang le plus élevé de la Légion d'honneur.

    Parmi les autres politiques distingués, Dominique Voynet et Anne Hidalgo deviennent chevalier, Louis Mermaz, officier, André Chandernagor et Roger Fauroux (grands officiers)

     

    Le Lab

  • La loi russe sur les ONG "agents de l'étranger" adoptée en première lecture - 13/07/2012

     

    La loi russe sur les ONG "agents de l'étranger" adoptée en première lecture




    La Douma (chambre basse du Parlement russe) a adopté vendredi en première lecture un projet de loi controversé qualifiant d'"agents de l'étranger" et plaçant sous un contrôle étroit les ONG bénéficiant d'un financement étranger et ayant une activité "politique".

    Le texte, présenté il y a une semaine par le parti au pouvoir Russie unie et mis à l'ordre du jour de la Douma en urgence malgré les protestations des défenseurs des libertés, de l'opposition libérale et de juristes, a été adopté par 323 voix pour, 4 contre et une abstention.

     

    http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/767141/La_loi_russe_sur_les_ONG_%22agents_de_letranger%22_adoptee_en_premiere_lecture.html http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/767141/La_loi_russe_sur_les_ONG_%22agents_de_letranger%22_adoptee_en_premiere_lecture.html    

    ALTERINFO.COM


     

  • La justice russe poursuit les punks Pussy Riot pour blasphème

    http://www.contre-info.com/la-justice-russe-poursuit-les-pussy-riot-pour-blaspheme

     

    + VIDEO

  • Thierry Meyssan sur l’agression de la Syrie et la diplomatie de François Hollande

     

    Dans une interview pour la radio La voix de la Russie que le Reseau Voltaire reproduit dans ses colonnes, Thierry Meyssan revient sur les développements récents de l’opération de déstabilisation de la Syrie et la position du nouveau gouvernement français. Dans la continuité de l’ère Juppé-Levy-Kouchner, le Quai d’Orsay s’obstine jusqu’à présent à prendre la communication de guerre pour la réalité. Alors que la France ne brille que lorsqu’elle sait jouer de l’équilibre entre les grandes puissances, elle se prive de toute marge de manœuvre en s’enferrant dans un parti pris à courte vue.

    La Voix de la Russie. Monsieur Meyssan, merci d’être avec nous sur les ondes de la Voix de la Russie. Vous êtes au cœur de l’actualité proche-orientale. Vous voyez les choses évoluer au jour le jour et pouvez témoigner de la situation à Damas. Que pensez-vous de la mise en pratique du plan de Kofi Annan qui, d’après vous, a largement puisé dans l’initiative d’un Serge Lavrov, chef du Quai d’Orsay russe ?

    Lire la suite

     

    Contre-info.com

  • Lyon: le préfet Jean-Louis Carenco pour la "préférence nationale" ?

    sans-titre.png Carenco.png

    13/06/2012 – 18h30
    LYON (NOVOpress Lyon) –
    Dans un entretien au journal gratuit 20 Minutes, le maire PS du 1er arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert, parle de son entrevue avec le préfet de région Jean-François Carenco pour évoquer le sort des Roms expulsés de Perrache :
    ”J’ai été estomaquée de l’entendre nous expliquer que le droit au logement s’applique d’abord aux citoyens français”

    Aggravant son cas :
    “Le préfet nous a répondu qu’il n’avait plus de budget pour l’hébergement, mais seulement pour l’aide au retour. Il ne logera ces familles que s’il perd un recours.”

    De la poudre aux yeux ?

    Crédit photo : DR.

    [cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine