Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2011

Lu dans Minute... (sous toutes réserves)

Lu dans l'hebdomadaire "Minute" n° 2.535 de ce jour la brève suivante:

En matière de liberté d'expression, Marine Le Pen semble toutefois très bien
se débrouiller toute seule ! Dans "Médias", la revue du fondateur de
Reporters sans frontières, Robert Ménard, elle livre un entretien fleuve
dans lequel elle annonce que, si elle accède au pouvoir, elle abrogera les
lois mémorielles liberticides. De même, elle supprimerait le droit des
associations antiracistes à se pourvoir en justice à la place des victimes,
afin d'empêcher ces structures de privatiser la justice : "Ce droit permet à
certains de s¹ériger en procureurs. Toujours dans le même sens. A moins que
vous ne me montriez demain que SOS Racisme a engagé ne serait-ce qu¹un
procès pour racisme anti-blanc."

(info reçue par e-mail le 26/10/11 et publiée sous toutes réserves)

21:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le Congrès juif mondial appelle le pape à la vigilance dans le dialogue avec les intégristes

 

Mgr Williamson, évêque de la Fraternité Saint Pie X, a déclaré la semaine dernière concernant la mort de Notre Seigneur Jesus Christ : « Les juifs (chefs et peuple) ont été les principaux agents du déicide parce que dans les Évangiles il saute aux yeux que le non-juif le plus impliqué, Ponce Pilate, n’aurait jamais condamné à mort Jésus si les chefs juifs n’avaient d’abord incité le peuple juif à réclamer sa mise en croix ». 

 Inadmissible pour le lobby ! Dans un communiqué publié lundi 24 octobre, le Congrès juif mondial (WJC) a pressé le Saint-Siège de s’opposer vivement aux tentatives de ceux qui veulent « rendre les juifs collectivement responsables de la mort de Jésus », « qui fragilisent les efforts de réconciliation entre catholiques et juifs ».

 

« Malheureusement, des groupes dissidents catholiques tels que la Fraternité Saint-Pie-X de Williamson continuent de défendre et de propager des idées antijuives du Moyen Âge, a-t-il regretté. Il est important de ne pas compromettre les énormes avancées faites dans le dialogue entre catholiques et juifs au cours des dernières décennies. »

source

Contre-info.com - 26/10/11

19:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Théâtre de la Ville: le JT de France 3 Paris Ile-de-France en parle

27/10/11

19:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Sondage du Figaro à propos des catholiques qui manifestent contre la pièce blasphématoire

Comprenez-vous les manifestants du Théâtre de la Ville ?

Publié le 27/10/2011 à 09:15 | Votants 1238

 

Oui
.
94.35%
.
Non
.
5.65%
.
.

19:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Plan anti-crise, bravo Sarkozy... Vive la Chine ?

Du « ouf » de soulagement des medias au triomphalisme tout aussi déplacé de l’UMP, on essaye de convaincre les Français ce jeudi que la catastrophe a été remise à plus  tard  avec le bouclage du « plan anti-crise » lors du sommet de Bruxelles hier des 17 pays membres de la zone euro…Plan  qui sera pleinement supporté par les Français qui sont toujours au final condamnés à payer les pots cassés. Car cette nouvelle ne doit pas  occulter la réalité, constate Bruno Gollnisch,  qui veut que cette Europe ouverte à tous les mauvais vents de la mondialisation et l’actuelle zone euro  sont économiquement non viables.  

 Au terme de cet accord laborieux, Le Figaro rapporte  que les dirigeants de l’euroland ont acté,  au terme « d’intenses négociations menées en parallèle avec les banques créancières »,  « une décote de 50 % sur les titres de la dette grecque ».   « Soit un effort de 100 milliards d’euros sur un total d’endettement public du pays de 350 milliards d’euros », qui « (lève) le dernier obstacle à un vaste plan de réponse à la crise de la dette. » La directrice générale du FMI Christine Lagarde et le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet  ont  salué respectivement des  «progrès substantiels» et es «décisions extrêmement importantes.»

« Cette contribution du secteur privé poursuit le quotidien, associée à un effort des États de la zone euro de 130 milliards d’euros, permettra de ramener la dette grecque de plus de 160% du PIB aujourd’hui à 120% en 2020, a ajouté le président français. Nicolas Sarkozy a également affirmé que les moyens du fonds de secours de la zone euro (FESF) seraient «démultipliés» de manière à atteindre «1400 milliards de dollars», soit «1000 milliards d’euros environ.»

Une crise qui a confirmé le déclin de la France au sein du couple franco-allemand. C’est bien   l’Allemagne  qui pris le leadership de l’Europe constate implicitement Le Figaro  qui note que c’est Berlin qui « a poussé le plus fort pour une décote importante (des titres de la dette grecque), en menaçant de passer par la manière forte, à savoir une restructuration imposée de la dette grecque qui aurait lourdement pénalisé les banques créancières. La France et la Banque centrale européenne sont apparues en retrait, par crainte de déclencher une réaction en chaîne catastrophique aussi bien pour le système financier que pour d’autres pays endettés, comme l’Italie et l’Espagne

Rappelons en effet que le Fonds européen de stabilité financière (FESF), même recapitalisé, n’est toujours pas en mesure de faire  face à un défaut  de paiement de l’Italie qui se profile.  Nous l’évoquions le 25 octobre, citant un article de La tribune, « À 1.900 milliards d’euros, l’endettement accumulé par les autorités publiques transalpines n’est pas gérable à coups de FESF, même plus efficient».  

C’est donc vers la Chine que Nicolas Sarkozy tourne ses espoirs, annonçant son intention de faire appel à  son homologue chinois, Hu Jintao,  afin de discuter d’une participation de la Chine au FESF, via  la création d’un fonds de garantie privé, pour faire face à la crise de la dette.  

Une Chine il est vrai directement affectée par la chute de la maison Europe: la croissance annuelle des exportations chinoises en Europe a diminué de plus de moitié en août, le rythme de croissance des exportations chinoises est au plus bas depuis sept mois.  Ce droit d’ingérence et de contrôle sur les finances européennes octroyé à une  Chine conquérante, l’entrée du dragon chinois dans la bergerie bruxelloise est-elle vraiment  la seule solution et une bonne nouvelle ? Nous répondions à cette question dans notre article publié le 18 octobre.

Blog de Bruno Gollnisch

 

18:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Révolutions arabes, craintes chrétiennes

Il n’y a pas que la pègre des casinos de Las Vegas qui enterre discrètement ses victimes dans le désert : en Libye,  le Conseil national de transition (CNT)   a annoncé  qu’il en sera de même avec la dépouille du colonel Kadhafi. Une  nouvelle qui a suscité moins d’émoi que l’annonce faite  dimanche par le président du CNT,  Moustapha Abdeljalil : « En tant que pays musulman, nous avons adopté la charia (l’ensemble du code islamique intégrant et régissant la totalité des actes humains, NDLR) comme loi essentielle et toute loi qui violerait la charia est légalement nulle et non avenue ». Une déclaration  faite symboliquement à  Benghazi, foyer de départ  de l’insurrection qui,  selon  l’étude de l’Académie militaire de West Point à New York, intitulée Al-Qaïda’s Foreign Fighters in Irak, est  un  lieu de forte concentration  de candidats au   djihad.

 A dire vrai, cette liquidation du régime laïque  par la mise en place de la charia, «  l’islam réel »,  n’a surpris que les plus naïfs mais n’a cetainement pas été un sujet d’étonnement pour Bruno Gollnisch.  Cette insurrection contre l’autocratie kadhafiste a  été menée dés le départ avec  des membres d’Al-Qaïda pleinement  intégrés aux troupes des  rebelles, comme le commandant de l’OTAN en Europe en a fait l’aveu …Alliance atlantique , qui affirme dans le même temps lutter contre ces mêmes « terroristes islamistes » en Afghanistan

 En Tunisie cette fois, et avant même la proclamation officielle des résultats dans quelques heures, il  été annoncé lundi que le  parti islamiste tunisien Ennahda serait crédité selon un de ses dirigeants  cité par France Soir d’ « au moins 60 sièges » , soit 40 % des suffrages. «  Neuf mois après avoir chassé du pouvoir l’ex-président Zine El Abidine Ben Ali au nom de la démocratie, des libertés et de la lutte contre la corruption (…), ces élections pourraient marquer la fin de la Tunisie laïque, telle que l’avait bâtie son fondateur, Habib Bourguiba, au lendemain de l’indépendance. »

 «  Bien qu’il ait maintenu le statut de religion d’Etat à l’islam est-il justement rappelé, il avait limité le pouvoir des chefs religieux, notamment dans le domaine de la justice et avait incité ses concitoyens à ne pas observer les jeunes du ramadan afin de mieux lutter contre le sous-développement (sic). Il n’hésitait pas à montrer lui-même l’exemple en buvant en pleine journée à la télévision un verre de jus d’orange. Quant aux femmes, elles bénéficiaient de droits inexistants dans le monde arabo-musulman : polygamie interdite, divorce autorisé, avortement légalisé… Des lois qu’avait maintenues (…) le président Ben Ali. »

 Hier, dans le quotidien La Croix, le Père Pascal Gollnisch,  directeur de l’Œuvre d’Orient,  a été interrogé sur les craintes légitimes des chrétiens  au lendemain de  la chute des dictatures laïques. « Les chrétiens note-t-il,   risquent d’être considérés comme des minorités tolérées, ce qui est inacceptable. L’Empire ottoman les considérait déjà comme les protégés des musulmans. Ce terme est extrêmement méprisant ; les chrétiens doivent être reconnus comme des citoyens de plein droit. De plus, l’accès à un certain nombre de fonctions risque de leur être barré (…). »

 « Vouloir faire de la charia la source principale du droit remarque encore le Père Gollnisch  est quelque chose d’assez nouveau dans le monde arabe, y compris en Égypte. Et cette volonté d’islamiser le droit n’est pas acceptable. En ce qui concerne le droit de la famille, le droit civil, il n’y a aucune raison d’appliquer un droit d’origine islamique à des chrétiens. Dans ces pays, la tradition a longtemps été la coexistence d’un droit d’inspiration musulmane pour les musulmans et d’un droit d’inspiration chrétienne pour les chrétiens. Quant à l’influence de la charia en matière pénale, elle pose un grave problème. En Égypte, un homme chrétien vient d’être condamné à la prison pour blasphème. C’est proprement insupportable. »

 Questionné enfin sur le sentiment des chrétiens d’orient vis-à-vis  des  dictatures laïques qui les protégeaient, le Père Gollnisch souligne que « tous les chrétiens ont en mémoire le traumatisme irakien. On a renversé un dictateur, certes. Mais les chrétiens ont été massacrés. On peut comprendre que la perte de la dictature soit vécue comme une situation menaçante. Non seulement les chrétiens sont victimes quand les islamistes prennent le pouvoir, mais aussi quand les musulmans se déchirent entre eux. Dans le conflit qui oppose les sunnites et les alaouites en Syrie, l’inquiétude est très forte pour la population chrétienne. Si la situation dégénère, ce n’est pas 3 000 morts qu’il faudra déplorer, mais 300 000… »

 « Dictatures » irakienne,  libyenne, tunisienne, égyptienne (demain syrienne ?) dont la chute ont été accompagnées, voire fomentées militairement par un « Occident » qui, comme le notait Jean-Marie Le Pen est, il est vrai, de moins en moins « chrétien »…

Blog de Bruno Gollnisch

 

18:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Téléthon: le "sang impur" de la Marseillaise gêne France Télévisions

le-texte-de-l-hymne-cree-la-polemique-sur-la-place-de-lons-depuis-quelques-jours-photo-philippe-tri.jpg

(Cliquez sur la photo)

Lons-le-Saunier est l’une des huit villes de France qui bénéficiera d’une retransmission TV de ses animations le soir du Téléthon. Les organisateurs avaient souhaité faire chanter la Marseillaise à un regroupement de chorales. Problème, France Télévisions a manifesté quelques réticences. « Dans un autre cadre, la Marseillaise ne m’aurait pas gêné du tout. Mais chanter "un sang impur abreuve nos sillons" quand on fait une émission qui parle d’enfants malades et de problèmes génétiques ne me paraissait pas très approprié », explique Daniel Patte, le producteur de France Télévision en charge de la soirée.

« Nous demandons aux villes de faire chanter des chorales et d’exprimer leur identité. Il était logique que Lons propose la Marseillaise. Nous le comprenons parfaitement. Ensuite nous travaillons ensemble, nous affinons et nous essayons de trouver des solutions en fonction des souhaits des uns et des autres ». En l’occurrence, un extrait de l’hymne devrait être chanté ou déclamé, puis l’harmonie municipale devrait jouer la version instrumentale de la Marseillaise. Pour l’instant, rien n’est calé. « C’est moi qui ai eu l’idée », assume Patrick Elvézi, l’adjoint à l’animation de Jacques Pélissard, le maire de Lons. « Pour nous, il est important de faire savoir que Rouget de Lisle est né à Lons. Nous avons trouvé un compromis pour que le message passe ». Ledit compromis semble d’ailleurs convenir à la majorité.

Selon Madeleine Marillet, la présidente de l’organisation du Téléthon pour le sud du Jura, l’essentiel est préservé. C’est également l’opinion d’Hamlaoui Mekachera, l’ex-ministre jurassien des Anciens combattants, ou de Jacques Perrod, le président départemental de l’Union nationale des combattants.

Jacques Pélissard, qui avoue ne pas avoir suivi dans le détail la programmation musicale de l’événement, juge normal que l’on puisse jouer la Marseillaise, l’œuvre d’un enfant du pays, à Lons.

Reste les autres. Ceux pour qui zapper les paroles de l’hymne national s’apparente à une scandaleuse censure. « C’est la Marseillaise, et puis c’est tout », s’insurge Roland Delaine, président départemental de la fédération nationale des anciens combattants d’Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA). « Faut arrêter les c… Rouget de Lisle l’a écrite comme ça, il faut la supporter comme ça ! ». Certains se sont d’ores et déjà promis de venir le jour J chanter les paroles pendant que l’harmonie municipale jouera la musique. Ils en feront leur « jour de gloire » au nom de leur « liberté, liberté chérie ».

Le Lédonien Claude-Joseph Rouget de Lisle, alors capitaine du Génie en garnison à Strasbourg, écrit les paroles de La Marseillaise dans la nuit du 25 au 26 avril 1792. À l’origine, c’est un chant guerrier pour l’armée du Rhin qui lui est commandé par le maire de Strasbourg, le baron de Dietrich, à la suite de la déclaration de guerre à l’Autriche, le 20 avril 1792. Le docteur François Mineur, futur général des armées d’Italie et d’Égypte, venu à Marseille organiser la marche conjointe des volontaires du Midi, s’empare de l’œuvre du Lédonien qu’il publie pour la première fois dans cette ville. Les troupes des fédérés marseillais l’adoptent comme chant de marche et l’entonnent lors de leur entrée triomphale aux Tuileries, à Paris, le 30 juillet 1792. C’est ainsi que la foule parisienne, au mépris des précédents titres portés successivement par ce chant, le baptise définitivement La Marseillaise.

Jean-François Butet
 
Le Progrès.fr - 26/10/11

17:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Chloé, ex-Wilfrid, mariée à Marie: jugement le 15 décembre - Le mariage homosexuel sur les rails...

1688922_978269_640x280.jpg homo lesbienne.jpg

(Cliquez sur la photo)

Wilfrid est devenue Chloé, qui veut rester mariée à Marie. Un homme marié devenu femme a demandé jeudi son changement d'identité devant la chambre du conseil du tribunal de Brest. A l'issue de l'audience qui s'est déroulée jeudi matin à huis clos, le ministère public ne s'est pas opposé à sa demande ni au maintien du mariage.

 Ceci constituerait la reconnaissance du premier mariage homosexuel, selon leur avocat. Le jugement a été mis en délibéré au 15 décembre.

Le tribunal a examiné la demande de Wilfrid Avrillon, 41 ans, pour que son état-civil devienne celui de Chloé Avrillon. Il y a une quinzaine d'années, Wilfrid, qui s'est toujours considéré comme «une femme dans un corps d'homme», a épousé Marie, 43 ans, homosexuelle. Le couple a eu trois enfants avant que Wilfrid ne décide de devenir une femme après une opération.

«C'est une double première. Il s'agit d'un couple marié qui va le rester. Le changement d'identité n'entraîne pas la rupture du lien conjugal. Au contraire, il le conforte. Et là, c'est une situation exceptionnelle», a déclaré l'avocat du couple, Me Emmanuel Ludot, devant la chambre du conseil du tribunal correctionnel de Brest.

«La justice a vraiment été juste, a déclaré à l'issue de l'audience Chloé, visiblement très émue. J'ai eu des larmes de joie. C'est un cadeau formidable. C'est une véritable avancée de la société, des moeurs, de la tolérance et du droit humain».

Le mariage homosexuel sur les rails

«Son acte de naissance doit être modifié comme la justice y procède régulièrement pour les personnes qui changent de sexe mais cette fois, le tribunal n'a pas exigé le divorce pour accéder à cette demande, selon l'avocat. Il n'y a pas d'opposition. Le procureur est d'accord, tout le monde est d'accord et nous aurons très certainement un jugement le 15 décembre prochain qui va ordonner la rectification de l'état civil», a-t-il ajouté.

«Une brèche vient de s'ouvrir. Nous avons pour la première fois en France deux personnes du même sexe mariées qui ont des enfants, des enfants légitimes» a affirmé Me Ludot.

Selon l'avocat, le procureur pourrait estimer qu'il s'agit d'un couple marié du même sexe, donc contraire à la loi française, et s'opposer au mariage ultérieurement. «Seulement, lorsque M. et Mme Avrillon se sont mariés, ils étaient bien un homme et une femme. Il n'y a pas eu fraude, on ne peut pas annuler le mariage et on ne peut pas exiger qu'ils divorcent. Ils s'aiment, pourquoi divorceraient-ils ?», a expliqué Me Ludot. Selon l'avocat, l'Etat français est au pied du mur. «Il n'y a plus de reculade possible. Le mariage homosexuel est maintenant sur les rails,» a-t-il ajouté.

«Tout n'est pas terminé. On ne sait pas qui peut faire appel. Mais le procureur ne s'oppose pas à la requête. Ca a été un grand moment d'émotion», a déclaré Chloé, ingénieure informaticienne. C'est la reconnaissance du mariage homosexuel, de l'homoparentalité. «C'est quelque chose d'important pour des milliers de couples et pour environ 250.000 enfants qui aimeraient bénéficier des mêmes droits que les enfants qui ont des parents un peu plus classiques», a-t-elle dit.

En France en 2011, deux cas précédents de mariages homosexuels ont eu lieu, à Nancy en juin et à Montreuil en septembre, mais les époux qui portaient les deux genres étaient enregistrés en tant qu'hommes à l'état civil.
 
Le Parisien - 27/10/11

17:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

Des néo-nazis hongrois à Auschwitz-Birkenau

neohongroisgg.jpg

(Cliquez sur la photo)

 

 

PARIS (EJP)---Dans une lettre adressée au Premier ministre hongrois Viktor Orban, le Directeur des relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, fait savoir, que, selon un reportage de la chaîne de télévision hongroise ATV, des membres des "Magyar Garda" (Garde hongroise), un groupe hors-la-loi, portant des uniformes nazis, a visité le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau le 16 octobre dernier.

"Ils faisaient des saluts 'Sieg Heil' et louaient Adolf Hitler", ajoute-t-il.

"Ils auraient, de plus, posé devant le tristement célèbre signe 'Arbeit Macht Frei' à l'entrée du camp d'extermination avec des écharpes à croix gammées et des bannières de la Hongrie fasciste de la Second Guerre mondiale" a ajouté Shimon Samuels.

"Les néo-nazis hongrois veulent aller encore plus loin que les menaces à l'encontre des Juifs et les persécutions contre les Roms en Hongrie. Sur ce site en Pologne, où plus de 400 000 Juifs hongrois déportés furent assassinés en 1944, ils ont profané la bonne réputation de la Hongrie contemporaine", écrit M.Samuels.

Le Centre demande au Premier ministre hongrois de "lancer immédiatement une enquête, d'arrêter et de poursuivre les délinquants ainsi que de condamner leurs actes avec force."

"Faites de cet événement indigne une opportunité de lutte contre les fauteurs de haine et instituer une politique de tolérance zéro contre la haine en Hongrie" a souligné Shimon Samuels.

EJP - 26/10/11


 

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La nuit tous les chats sont gris...

am_43332_698937_361004.jpg Chat sieste.jpg

mamma-gatta.jpg

(Cliquez sur les photos)

27/10/11

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Compte-rendu de l'action de mercredi soir face à la pièce anti-chrétienne

Contre-info y était : environ 300 personnes – presque uniquement des jeunes catholiques – se sont rassemblées place du Châtelet pour prier le chapelet, scander des slogans ou chanter des cantiques face au théâtre où se jouait la pièce scato-blasphématoire de Castellucci.
Pas de rafle cette fois-ci, mais un dispositif policier très important, hors de proportions, avec moult policiers en civil et CRS qui ont encerclé les manifestants et les ont bloqués sur place pendant des heures, avec interdiction pour toute personne de quitter la manifestation.

On notera la présence de plusieurs prêtres de la Fraternité Saint Pie X, dont l’excellent abbé Beauvais, curé de Saint Nicolas du Chardonnet, qui a fait forte impression en arrivant au milieu de foule déguisé en cheikh (photo ci-contre); sous les applaudissements, il lançait des « loué soit Jésus-Christ », avant de tomber la djellaba et de saisir le mégaphone.

A l’issue du rassemblement, les policiers ont obligé les manifestants à partir dans une certaine direction, sous le prétexte qu’une quarantaine d’imbéciles d’extrême-gauche étaient rassemblés rue de Rivoli avec la volonté d’attaquer les catholiques. Bien sûr les nervis « antifas » n’ont pas été inquiétés par les forces de « l’ordre », pourtant très nombreuses et remontées.

A l’intérieur du théâtre, une quinzaine de chrétiens ont pertubé la représentation. Ils ont été embarqués et conduits en garde-à-vue, comme d’habitude.
Mais après, un par un, une dizaine d’autres chrétiens se sont levés parmi la foule et ont protesté, se faisant expulser tour à tour. Ainsi la fête des amateurs d’excréments a été quelque peu gâchée…

Contre-info.com - 26/10/11

01:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Présidentielles 2012 - Jean Goychman et Jacques Clostermann soutiennent Marine Le Pen

 

Le président du Comité de soutien à Marine Le Pen, Gilbert Collard, dévoile les premiers noms du comité de soutien à Marine Le Pen 2012 : deux gaullistes, fils de Compagnons de la Libération, deux gaullistes « historiques », anciens membres de l’Union des jeunes pour le progrès (UJP) puis du RPR, tous deux fils de Compagnons de la Libération.Un article repris de lexpress.fr.

Le premier est Jean Goychman, fils de Georges, ancien officier de liaison à l’état-major des forces françaises en Grande-Bretagne. Adhérent du RPR dès sa fondation en 1976, Jean Goychman a quitté le parti chiraquien en 1997. « Je ne me reconnaissais plus dans son discours fondateur », explique-t-il. Après un « passage » à la fédération de Loire-Atlantique du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, entre 1998 et 2007, cet ancien élu municipal de Guérande, fils d’immigrés juifs ukrainiens, soutient le projet économique de Marine Le Pen : sortir de l’euro et revenir au franc.

 

Pierre Clostermann (1921 - 2006), l'as aux 33 victoires homologuées. Un des plus grands aviateurs français qui s'est distingué lors de la Seconde Guerre mondiale. « Premier chasseur de France », il fut fait Compagnon de la Libération avant de devenir homme politique, écrivain et industriel français.

Le second est Jacques Clostermann, fils de Pierre, aviateur et héros de la Seconde Guerre mondiale, puis député, qui connut Jean-Marie Le Pen sur les bancs de l’Assemblée nationale en 1956 et qui accepta, avec ce dernier et Jean-Maurice Demarquet, leur rappel en Algérie.

Le choix de Jacques Clostermann de soutenir la présidente du FN est plus « affectif » que Goychman, selon ses dires. « Marine Le Pen a beaucoup de coffre et de personnalité, des qualités que je regrette de ne pas trouver chez les hommes politiques traditionnels », explique cet ancien pilote de chasse, puis commandant de bord. Ancien suppléant du maire du Chesnay (Yvelines) Philippe Brillault aux législatives -ex-UMP, ce dernier a rejoint Nicolas Dupont-Aignan- Clostermann se définit comme un « souverainiste raisonnable et non fanatique ».

Les deux amis tiennent à préciser qu’ils soutiennent Marine Le Pen mais qu’ils n’adhèrent pas au Front National. Tout comme Gilbert Collard, lequel dit être simplement « mariniste ». Cet argument semble porter ses premiers fruits. Toutefois, Collard n’a pas dit quand il comptait publier la liste complète de ces soutiens censés démontrer l’« ouverture » de la candidate frontiste.

Lire l’article en entier sur lexpress.fr

Nations Presse Info - 26/10/11

00:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

FESF - Les dirigeants européens sont en train de bâtir "une usine à gaz"

Traitant du sommet européen qui a démarré ce jour depuis 18h, il a été dit sur la chaîne de l’économie, BFM Business, que la conception du château de cartes FESF par les politiques euro-mondialistes est une usine à gaz. Ce qualificatif est repris depuis plusieurs jours du matin au soir par les journalistes, spécialistes et experts de l’économie, ce qui en dit long sur les conséquences de cet « échafaudage » qui prend les peuples en otages. La spéculation règne pour le moment en maître pour qu’une Europe fédérale soit actée, quitte à réécrire tous les traités. Nous vivons donc bien des heures sombres qui marquent déjà l’histoire.

NPI - 26/10/11

00:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

26/10/2011

L'assassinat de Kadhafi: un nouveau crime des démocraties

3019.jpg Rivarol.jpg

L’histoire se répète. Il ne suffit pas aux Américains et à leurs alliés d’envahir et de ruiner un pays moderne, de trouver n’importe quel prétexte pour l’agresser, le bombarder et renverser l’autorité légitime, il faut encore humilier aux yeux de tous l’ancien chef de l’Etat, non seulement l’assassiner dans des conditions sordides mais encore exhiber son cadavre, le faire piétiner par des adversaires politiques fanatisés et dépourvus de la moindre décence. On se souvient encore de la capture très médiatisée de Saddam Hussein, retrouvé en Irak en décembre 2003, dans sa région natale, au fond d’un trou où, malgré le poids des ans, il avait choisi de poursuivre sa résistance, fût-elle symbolique et désespérée, à l’occupant. De manière volontairement humiliante ses geôliers, munis d’une lampe torche, avaient longuement examiné sa dentition devant la caméra, comme s’il s’agissait d’une bête traquée. Avant de le condamner à la pendaison trois ans plus tard à la suite d’un simulacre de procès qui rappelait celui de Nuremberg. Non décidément leur justice n’est pas la nôtre. Les méthodes de cet axe américano-sioniste qui se proclame l’Axe du Bien sont tout à fait détestables et constituent une régression morale considérable. En effet, grâce à des siècles de civilisation chrétienne, on avait appris à respecter le vaincu, et même à lui rendre les honneurs militaires lorsqu’il s’était vaillamment battu. C’est ce que firent les Allemands lors de la bataille de France en mai et juin 1940 pour certains soldats et officiers français qui avaient résisté à l’envahisseur de manière particulièrement héroïque. Une attitude autrement plus digne que celle des “libératueurs” qui, en Italie, accrochèrent Benito Mussolini à un croc de boucher et pendirent les condamnés de Nuremberg dans ce qui n’était qu’une parodie de justice, une vengeance talmudique des vainqueurs à l’égard des vaincus.

On peut penser ce que l’on veut de Saddam Hussein et du colonel Kadhafi mais on ne peut nier qu’ils sont morts debout, sans rien céder à l’adversaire, sans chercher à fuir leur pays et à se réfugier à l’étranger dans un palace doré. Lequel de nos politiciens occidentaux, si volontiers donneurs de leçons, agirait pareillement que ces deux ex-chefs d’Etat s’il se trouvait dans une situation analogue? Aucun, ils sont bien trop lâches. Ils n’aiment ni leur terre, ni leur peuple, ni leur patrie. Ils n’ont aucun honneur, aucune bravoure, aucune colonne vertébrale.

Certes les chefs d’Etat irakien et libyen étaient des dictateurs. Mais une dictature ne vaut-elle pas mieux que les démocraties incapables et bavardes lorsqu’elle assure l’ordre, l’équilibre et la prospérité, surtout dans des régions du monde où s’affrontent diverses ethnies et tribus et où les forces centrifuges sont très menaçantes? Ce que l’on n’a pas pardonné à Kadhafi, non plus qu’à Saddam Hussein hier, c’est d’avoir réussi en quelques décennies à transformer leur pays en un Etat moderne, riche, indépendant, fier. L’on n’a pas supporté que le colonel soit parvenu à mettre en place un financement indépendant et original de l’Afrique. Grâce aux revenus pétroliers, il avait créé une Banque centrale africaine, une Banque pour le développement, autant de réussites qui déplaisaient souverainement aux banquiers new-yorkais.

De plus, en éliminant les dirigeants qui, malgré leurs défauts, assuraient l’unité de leur pays et empêchaient le chaos (lequel n’est hélas que trop réel en Irak depuis l’invasion de mars 2003 et va évidemment s’étendre aujourd’hui à la Libye), on fait évidemment le jeu de l’entité sioniste qui est ainsi débarrassée de chefs d’Etat tout à fait favorables, en paroles et en actes, à la cause palestinienne. Israël peut se réjouir de la destruction systématique des puissances qui l’entourent. Les expéditions américaines en Afghanistan, en Irak et en Libye couplées aux dites «révolutions arabes» en Egypte, en Tunisie voire en Syrie sont en effet une aubaine pour l’Etat hébreu car elles plongent durablement dans le chaos des pays qu’il voyait comme une menace. Car, pour les voisins d’Israël, le simple fait d’exister, de souhaiter disposer d’une armée, d’une diplomatie, de frontières garanties, d’un gouvernement fort et homogène n’est pas possible: l’entité sioniste ne le souffre pas. Il n’est que de voir la façon dont les Palestiniens sont traités depuis plus de soixante ans pour savoir à qui l’on a affaire.

Enfin, l’élimination du numéro un libyen, comme hier celle du raïs irakien, fait objectivement le jeu des islamistes les plus radicaux. Preuve que l’Amérique, comme elle l’avait déjà fait au Kossovo en installant au cœur de l’Europe un Etat islamiste et mafieux, n’agit que pour diviser et pour détruire et qu’elle est paradoxalement, dans une stratégie diabolique, le premier vecteur de l’islamisation. Tout en étant inféodée à Israël. Jusqu’à l’abîme.

Jérome Bourbon

Altermédia Info- 26/10/11

23:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Holocauste: l'Estonie refuse de traduire en justice un homme de 88 ans

Le Centre Simon Wiesenthal qui traque les criminels nazis a sévèrement critiqué Tallin pour avoir classé l'affaire de l'Estonien Mikhaïl Gorchkov, 88 ans, soupçonné d'être impliqué dans le massacre en 1943 de plus de 3.000 Juifs à Sloutsk (Biélorussie), rapporte mardi la TV estonienne.

"Le refus des autorités estoniennes de traduire en justice Gorchkov est l'un des derniers exemples de toute une série de tentatives ratées de juger des criminels nazis en Estonie", a déclaré le directeur du Centre, Efraim Zuroff.

Le Parquet estonien a classé l'affaire, estimant impossible d'exclure qu'un autre homme qui aurait servi à la Gestapo, en Biélorussie, pendant la Seconde Guerre mondiale, portait le même nom.

Le Centre Simon Wiesenthal, qui se consacre à la préservation de la mémoire de l'Holocauste et qui traque à travers le monde les criminels nazis qui s'étaient enfuis au moment de la chute du Troisième Reich pour les amener devant la justice, accuse l'Estonie et d'autres pays baltes de ne rien faire pour démasquer les criminels nazis.

Mikhaïl Gorchkov, né en Estonie, avait été expulsé des Etats-Unis en 2002 et s'était installé en Estonie. En 2003, le Parquet estonien a été contraint d'ouvrir une enquête sur son implication dans des crimes nazis.

http://fr.rian.ru/world/20111025/191664310.html

ALTER INFO - 25/10/11

 

20:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Kadhafi est mort, l'OTAN s'acharne toujours


IRIB - Alors qu'on s’attendait à ce que la mort de Kadhafi mette fin aux opérations de l'OTAN en Libye, la réunion des ambassadeurs de l’Alliance pour décider de la fin de son intervention a été reportée à vendredi. Vraisemblablement l’Otan aurait dû officialiser aujourd’hui mercredi la fin de ses opérations en Libye, ce qui n’a pas eu lieu, selon le porte-parole de l’instance, qui a évoqué la poursuite des consultations avec les alliés de l’Otan. En même temps, le président du CNT, Moustapha Abdeljalil a, pour sa part, parlé, au lendemain de l’inhumation secrète de Kadhafi, de la nécessité de la poursuite des opérations militaires étrangères, d’ici la fin 23011, en raison des menaces qui pèsent encontre de la part des partisans de l’ex-dictateur.

En visite au Qatar pour assister à la réunion des "Amis de la Libye", Moustapha Abdeljalil, a souligné que le Conseil national de transition libyen accueillait favorablement la participation de l'OTAN dans le développement du système défensif et sécuritaire de ce pays. Dans le même contexte, le "ministre" du Pétrole et des Finances du CNT, Ali Tarhouni avait déjà fait savoir le souhait de ce conseil pour que l’Otan poursuive ses opérations en Libye.


A ce propos, le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta a fait savoir la possibilité de la prolongation de la présence militaire de l'Otan en Libye. Le rôle militaire que joueront les Etats-Unis dans l'avenir de la Libye dépend de la décision de l'OTAN, a déclaré Panetta, mardi, dans une conférence de presse, au Japon. La possibilité de la poursuite de la présence de l'Alliance en Libye se renforce alors que le secrétaire général de l’instance, Anders Fogh Rasmussen, avait annoncé vendredi dernier, l'intention de l'OTAN à mettre un terme à sa mission en Libye pour le 31 octobre.
Par ailleurs des voix se sont élevées contre la poursuite de la présence de l'OTAN après la mort de Kadhafi. La Russie s'est attelée dès la semaine dernière à faire annuler la résolution concernant la zone d’exclusion aérienne en Libye.
Le conseil de sécurité avait adopté, en mars 2011, un mois après le déclenchement du mouvement populaire libyen, la résolution 1973, contre le régime Kadhafi, stipulant la zone d’exclusion aérienne en Libye, pour ainsi protéger les civils des raids aériens des forces de Kadhafi. Suite à l'adoption de la résolution 1973, l'attaque militaire en Libye, avait commencé le 19 mars, sous la houlette des Etats-Unis et à la fin de ce même mois, la responsabilité de la direction des opérations avait été remise à l'OTAN.
Maintenant, après la mort du dictateur et l'occupation des dernières bases militaires des forces pro-Kadhafi, la protection des civils qui constituait le but principal de l'adoption de la résolution du Conseil de sécurité, n'a plus de sens.

 Il faudrait alors chercher d'autres raisons dont les champs pétroliers, la situation stratégique et les longues frontières maritimes de ce pays de l’Afrique du Nord, pour justifier la prolongation de la présence militaire de l'Otan.

http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/149595-k...

Farid Merrad

ALTER INFO - 26/10/11

 

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les Tunisiens "de France" choisissent les islamistes

25/10/11 – 19h00
PARIS (NOVOpress)
– Avant la proclamation des résultats en Tunisie même, c’est déjà le mouvement islamiste Ennahda qui sort grand vainqueur de l’élection dans les deux circonscriptions (Nord et Sud) de France où il a respectivement obtenu 33,70% et 30,23% des suffrages exprimés, emportant ainsi 4 des 10 sièges en jeu.

Ennahdaa a une énorme avance sur le parti qui le suit en nombre de voix : le Congrès pour la République (CPR, gauche nationaliste) de Moncef Marzouki a lui obtenu 12,55% et 9,05% des suffrages, soit à peu près trois fois moins.

Ces chiffres sont particulièrement significatifs puisque la communauté de Tunisiens présente en France est la plus importante au monde avec officiellement plus de 500 000 membres et sans doute sensiblement plus...

Selon des résultats provisoires communiqués par la commission électorale à Tunis, Ennahda a déjà obtenu la moitié des 18 sièges réservés à la diaspora tunisienne.

 [cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

20:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Vers un renouveau du Parti communiste en Russie ?

26/10/11 – 12h50
PARIS (NOVOpress)
– Malgré le redressement de l’ère Poutine, la brutalité du passage à l’économie de marché et au libéralisme a causé beaucoup de dégâts dans la société russe.

Criminalité, corruption, bond des inégalités, précarité sociale… ce sont sans doute ces maux qui expliquent le regain de sympathie que connaît actuellement le parti communiste en Russie.

En effet, aujourd’hui, 6% des Russes déclarent soutenir activement le Parti communiste russe et plus de 20% affirment en être des sympathisants.

C’est le Centre d’étude de l’opinion publique russe qui a dévoilé ces chiffres.
C’est au sein des classes populaires, âgées et peu diplômées que le PC trouve le plus grand nombre de sympathisants.

Parallèlement l’opposition jadis virulente au PC s’atténue, le nombre de Russes se déclarant neutres vis-à-vis du Parti communiste ne cessant d’augmenter, passant de 39% à 48% au cours des dix dernières années.

Kolkhoznitsa.jpg

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

20:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La victoire des polygames "modérés"! par Bernard Lugan

Polygamie-500x250.jpg

(Cliquez sur la photo)

En Libye, les masques sont vite tombés : dimanche 22 octobre, à Tripoli, devant une foule enthousiaste, le président du CNT, Mustapha Abdel Jalil, a ainsi déclaré que la charia serait désormais la base de la Constitution ainsi que du droit, que la polygamie, interdite sous Kadhafi, serait rétablie et que le divorce, autorisé sous l’ancien régime, était désormais illégal.

Pour mémoire, Mustapha Abdel Jalil que le président Sarkozy a chaleureusement accueilli sur les marches de l’Elysée encore chaudes des pas du défunt colonel Khadafi, a un incontestable passé de « démocrate ». Dans les années 2000, ce sénoussiste proche des Frères musulmans présida la cour d’appel de Tripoli qui, par deux fois, confirma la condamnation à mort des infirmières bulgares. En 2007, pour le remercier de son zèle, le colonel Kadhafi le nomma ministre de la Justice, poste dont il démissionna en 2010 pour protester contre la politique anti islamiste du régime. Comme BHL ne cesse de l’affirmer, nous sommes donc bien en présence d’un islamiste « modéré »

Depuis le premier jour, j’ai soutenu que l’intervention de l’OTAN en Libye était une erreur politique reposant sur une hypocrisie et qu’elle aurait des résultats contraires aux buts recherchés. Les faits ne m’ont hélas pas démenti.

Une politique se jugeant à ses résultats, faisons un bref rappel de cet engrenage libyen qui prépara le triomphe des islamistes aujourd’hui et qui annonce l’anarchie de demain :

1) Ce fut officiellement pour protéger les civils de Benghazi que la France arracha à l’ONU le droit d’imposer une zone d’exclusion aérienne.

2) Devant l’incapacité des rebelles à entamer les défenses du régime, la France fut peu à peu contrainte de s’immiscer dans une guerre civile qui lui était totalement étrangère.

3) La situation militaire étant bloquée, la France s’est alors engagée sur le terrain, notamment, mais pas exclusivement, à Misrata et dans le djebel Nefusa.

4) Enfin, outrepassant une fois encore le mandat de l’ONU, l’OTAN porta l’estocade finale en offrant ou en livrant le colonel Kadhafi aux insurgés avec le résultat que nous connaissons.

En Tunisie, c’est à une autre « grande avancée » démocratique que nous assistons avec les forts résultats obtenus par les islamistes du mouvement Ennadha. Là encore, ce que j’écrivais au mois de décembre 2010, dès le début des événements, s’est réalisé.

Ceux qui regardèrent la « révolution du jasmin » avec les yeux de Chimène sont donc aujourd’hui cocus. Mais ce sont des cocus contents puisque les médias leur disent qu’Ennadha a rompu avec le fondamentalisme et qu’il est désormais « modéré » prônant un islam « à la turque »…

Vu de France, une grande leçon doit être retenue : les immigrés tunisiens qui y vivent ont majoritairement voté pour les islamistes, ce qui devrait naturellement encourager ceux qui veulent accorder le droit de vote aux étrangers à persévérer dans leur entreprise suicidaire...

L’aveuglement et la bêtise n’ont d’ailleurs pas de limites car, depuis plusieurs décennies, au nom des « droits de l’Homme », religion-vérité postulée universelle, les « Occidentaux » n’ont cessé de faire fausse route dans le monde arabo-musulman où ils ont préparé la voie à l’anarchie et à l’islamisme.

Bernard Lugan

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

26/10/11

18:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Mort de Kadhafi: sa famille porte plainte pour crime de guerre

enterré, mardi, dans un lieu tenu secret du désert libyen, sa famille, réfugiée en Algérie et au Niger, a décidé de porter plainte pour «crime de guerre» auprès de la Cour pénale internationale de La Haye.
Selon l’avocat français des  proches de Kadhafi, Me Marcel Ceccaldi, sur Europe 1, «elle va porter plainte pour crime de guerre parce qu’on connaît les circonstances de sa mort. Ce sont des hélicoptères de l’Otan qui ont tiré sur le convoi dans lequel il se trouvait. Ce convoi ne présentait aucun risque pour les populations. C’est donc une opération homicide programmée par l’Otan».

Selon l'avocat français, les proches de Kadhafi dénoncent le fait que sa dépouille n'a pas été respectée «Son corps a été profané et la profanation est la marque des islamistes pour que celui qui est mort ne puisse rejoindre le paradis», observe Me Ceccaldi qui prévient : «Je vous renvoie à la dernière déclaration de Seïf al-Islam, il vengera son père et il vengera la mémoire de son père.»

Six jours après la mort dans des circonstances obscures de l'ancien dirigeant libyen, une autopsie a été réalisée, mais les résultats ne sont pas communiqués. Le CNT affirme que l'ancien dictateur a été tué d'une balle lors d'un échange de tirs avec les combattants rebelles. La polémique subsiste alors que plusieurs vidéos circulent sur les derniers moments de Kadhafi, humilé avant d'être achevé d'une balle dans la tête. «Blessé lors de l’intervention de ces hélicoptères, il a été achevé dans des conditions abominables par les barbares que sont les représentants du CNT», a déclaré Me Ceccaldi, l’avocat français des Kadhafi.

Des responsables du Conseil national de transition ont annoncé, lundi, la formation d'une commission d'enquête sur les circonstances de la mort de l'ancien dirigeant libyen.
Le Parisien - 26/10/11

17:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)