Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1226

  • Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n° 266

    Au sommaire de ce numéro

     

    • Réaction de Jean-Marie Le Pen après la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy sur TF1
    • Christine Boutin et Hervé Morin se désistent
    • Jean-Noël Guérini refuse d’être entendu par un juge
    • Les déclarations de François Hollande sur le monde de la finance
    • Faut-il espérer une suite favorable à la demande d’anonymat des 500 signatures ?
    • L’augmentation de la délinquance étrangère
    • Annonce de la convention de Lille

     

    • 16/02/12

     

  • Propos sur l'Occupation: Jean-Marie Le Pen condamné en appel à trois mois avec sursis

    La cour d'appel de Paris a condamné jeudi à trois mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende l'ancien président du FN.

    Jean-Marie Le Pen était rejugé après une cassation pour avoir déclaré que l'Occupation allemande n'avait pas été "particulièrement inhumaine".

    Son avocat, Wallerand de Saint-Just, joint par BFMTV, a jugé cette décision "scandaleuse qui viole la liberté d’expression".

    16/02/12

  • Exprimez-vous: " La déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy vous a-t-elle convaincu ? "

     

    Sur le site web de BFM TV (colonne de droite), un sondage demande aux internautes français leur avis au sujet de la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2012.

    La question du jour est la suivante : « La déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy vous a-t-elle convaincu ? »

    Vous pouvez répondre par Oui ou Non, exprimez-vous en cliquant ici

     

     

    NdB: Je viens de m'exprimer ! Faites-en autant !

  • Anonymat des parrainages - Louis Aliot plaide devant le Conseil constitutionnel

     

    Louis Aliot, avocat et vice-président du Front National, a plaidé devant les Sages du Conseil Constitutionnel pour défendre un retour à l’anonymat des parrainages des maires de France.

    Louis Aliot, qui, en tant qu’avocat, représentait le FN à l’audience. « Le fameux principe de transparence ne résiste pas à l’analyse des faits. Si des pressions et des menaces existent » sur les maires appelés à parrainer un candidat, « alors il n’y a aucune transparence possible », a-t-il soutenu. « Vous n’avez pas le pouvoir d’écrire la loi. Mais vous avez le pouvoir d’en gommer certaines aspérités négatives », a ajouté le vice-président du FN.

    Lire l’intégralité de l’article de l’Indépendant

  • Très grand succès pour "Sarkozy carton rouge": opération poursuivie et amplifiée

     

    Communiqué de Presse de l’équipe de campagne de Marine Le Pen

    Mercredi 15 février à 20 heures, près de 200 000 internautes avaient déjà mis un carton rouge à Nicolas Sarkozy sur les réseaux sociaux.

    Vu son très grand succès, l’équipe de campagne de Marine Le Pen poursuit et amplifie l’opération « Sarkozy carton rouge » : trop de promesses trahies, trop de mensonges, Sarkozy doit quitter le terrain.
    Les internautes sont appelés à adopter le carton rouge comme signe de mobilisation.

    Marine Le Pen a adressé hier soir à la télévision un carton rouge au président sortant.
    Un nouvel événement aura lieu lors de la Convention de Lille le week-end prochain.

  • Willliam TURNER (1775-1851)

    untitled.bmp Turner.jpg

    Dogana et Santa Maria della Salute, Venise

    Aquarelle

    (Cliquez sur le tableau pour le voir en totalité)

     

  • Boutin: une nouvelle "mission" pour prix de son retrait à la présidentielle ?

    Boutin : une nouvelle « mission » pour prix de son retrait de la présidentielle ?
     
     
     

    14/02/12

    PARIS (NOVOpress)– Le ralliement de la « caution catho » de la droite UMP, Christine Boutin, à la candidature de Nicolas Sarkozy a-t-elle été négociée en échange d’une promesse d’une « mission », toujours très rémunératrice, qui lui serait confiée en 2012 par l’Elysée ?

    C’est en tout cas ce qu’affirme la radio RTL. Selon elle, Christine Boutin aurait reçu l’assurance qu’en cas de victoire de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, elle recevrait la direction d’une mission sur le « revenu de base ».

    Toujours selon la radio, Christine Boutin aurait rencontré à plusieurs reprises le chef de l’Etat qui lui aurait promis une « belle place dans la campagne présidentielle » et la direction de cette mission sur la « viabilité » du revenu de base (revenu universel, non conditionné, de la naissance à la mort et qui remplacerait des dizaines d’autres subventions existantes).

    Par le passé, Christine Boutin avait déjà bénéficié des largesses de l’Elysée dans le cadre d’une « mission » sur la mondialisation pour laquelle elle était rémunérée plus de 9.000 euros mensuels et dont les conclusions et la portée ont échappé à la plupart des observateurs...

    Crédit photo : Thibault Coulon/Flickr sous licence CC

    [cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine
     
     
  • Faurisson et Ahmadinejad, le couple infernal (tribune du CRIF)

    Comment l’Iran aide (et aime) l’extrême droite française.

    « une vraie histoire d’amour sur fond d’antisémitisme crasse, de fascistes violents et d’un j’irai cracher sur vos tombes permanent »

    Le falsificateur de l’histoire, Robert Faurisson, doit pavoiser. Le 2 février 2012, il vient de recevoir des mains de Mahmoud Ahmadinejad le premier prix dit du « courage, de la résistance et de la combativité », en marge du 30e Festival International du Film de Téhéran (sic).

     Quels ont été les sujets évoqués lors de ces journées ? « L’hollywoodisme dans la décadence humaine » et « l’hollywoodisme et l’Holocauste » (re-sic).

     Tant de délires paranoïaques et d’anti américanisme primaire ont dû satisfaire les journalistes arabes et iraniens qui ont assisté à cette clownerie et si l’on en croit la propagande du régime des Mollahs, ce festival aura été un succès.

     Autour de Faurisson, quatre rabbins antisionistes de la secte (folle) Neturei Karta étaient aussi de la partie, ainsi qu’un ancien « humoriste » du nom de Dieudonné, qui participera à cette sauterie. Le pitre de service était d’ailleurs accompagné de l’inénarrable Maria Poumier.

     Qui est Maria Poumier ?

     Cette universitaire est proche de Roger Garaudy. Plusieurs médias et associations lui reprochent d'être la « compagne de route des négationnistes » ou « des antisémites », comme secrétaire de rédaction de la revue À Contre-Nuit fondée par Roger Garaudy, et elle aurait été la traductrice d'Israël Shamir avec qui elle collaborera (1). Son rôle dans l'édition du Manifeste judéo-nazi -titre donné à un entretien anonyme paru dans Les Voix d'Israël, l'attribuant à Ariel Sharon- lui est également reproché. En septembre 1996, l'équipe de recherche de l'Université de Paris VIII Histoire des Antilles hispaniques, cadre de référence de María Poumier pour son activité universitaire, décide de l'écarter « de toute fonction au sein du bureau et de toute représentation de l'équipe à l'extérieur », en raison de « sa participation à la divulgation de l'ouvrage de Roger Garaudy, Les mythes fondateurs de la politique israélienne, et par conséquent à la divulgation des thèses révisionnistes ». Poumier n’arrête cependant pas de faire parler d’elle. Le 22 janvier 2009, lors du conflit entre Israël et le Hamas, elle publie un Appel des Chrétiens aux Evêques de France. Mais, ce texte transpose délibérément le « déicide » et son immense symbolique dans le conflit, rien que par son titre, un titre répugnant et délirant : « À Gaza, c’est Jésus qu’on assassine! » Le reste du texte suinte la violence et la haine d’Israël. Enfin, lors des précédentes élections européennes, Maria Poumier est candidate dans la liste antisioniste de Dieudonné.

     Proximité entre l’extrême droite française et l’Iran

     La proximité de longue date des militants antisémites ou d’extrême droite avec l’Iran était encore d’actualité au printemps 2010. Seyed Mehdi Miraboutalebi, l'ancien ambassadeur de la République islamique d'Iran à Paris ne faisait lui aussi pas les choses à moitié. Mardi 13 avril 2010, « pour approfondir les relations entre les deux peuples » et « parce que les médias injectent des idées préconçues dans les opinions publiques », il s'était prêté à un jeu de questions-réponses dans un bar à vin parisien du 5e arrondissement (qui, pour l'occasion, ne servait pas d'alcool) tenu par un ex-militant du Renouveau Français (groupe pétainiste et antisémite), ex-colistier de la liste antisioniste de Dieudonné, très proche des hooligans du PSG et des ultranationalistes serbes, rapportait l’excellent Blog des droites extrêmes. Cette "causerie" était organisée par le journal Flash, le bimensuel d'une extrême droite qui se veut "altermondialiste" et dans lequel écrivent, entre autres, Christian Bouchet, Philippe Randa, Alain Soral et Alain de Benoist. Ce dernier était d'ailleurs aux côtés de l'ambassadeur. Dans la salle, se trouvaient des têtes bien connues du milieu. Marc George, ex-secrétaire général d'Egalité et Réconciliation, Jacques Bordes, nationaliste-révolutionnaire, proche de feu François Duprat et très introduit dans certains cercles du Proche-Orient, Thomas Werlet du Parti solidaire français, groupuscule "nationaliste-socialiste", Pierre Panet, ami de Dieudonné et auteur d'un texte intitulé "Faurisson, un humaniste".

     Un néonazi français : Thomas Werlet

     L’ambassadeur d’Iran a donc reçu tout ce beau monde. Arrêtons-nous un instant sur l’un d’entre eux : Thomas Werlet. Qui est-il ?

     Le 4 août 2007, des « militants » d’extrême droite agressent des enfants noirs dans le métro parisien. Après la diffusion de leurs « exploits » sur Internet, Kémi Seba l’ancien leader de la Tribu Ka -prétendant défendre les intérêts de la communauté noire- réagit sur Internet: « Si je les croise, si certains de mes frères, par hasard, les croisent, nous amoureux du nationalisme, déclarons que nous les corrigerons ». Six mois plus tard, Kemi Seba créée un mouvement, le MDI. Le MDI regroupe des militants nationalistes de tous bords. Ils sont fédérés par la haine du métissage et des Juifs. La droite socialiste -appelée dorénavant Parti solidaire français-, groupuscule néonazi, fait justement partie du MDI. Son chef s’appelle Thomas Werlet.

     Le 8 mai 2008, "la droite socialiste", organise une manifestation pour le retrait des troupes françaises d’Afghanistan. Kemi SEBA prend la parole. Dans le service d’ordre, nous retrouvons des militants connus du PSF de Thomas Werlet et des skins de Nomad 88. Ce sont les mêmes militants qui avaient agressé des enfants noirs dans le métro.

     « Le sionisme, c'est la gangrène, on l'élimine ou on crève. » « Le sionisme, c'est la gangrène, à Paris comme à Gaza, intifada. » Pour avoir diffusé ces slogans dans la ville de Courbevoie en 2009, Thomas Werlet, « garant de la grandeur de la France » et « antisioniste » comme on peut le lire sur son site Internet, comparait devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour « provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse ». Car, en découvrant les affichettes portant ces inscriptions sur les lampadaires de la commune, la ville de Courbevoie avait déposé plainte en septembre 2008.

    Décrit comme « un personnage inquiétant » par le procureur Marie-Christine Daubigney, Thomas Werlet rejette en bloc les accusations d'antisémitisme. « Je suis un peu surpris de me retrouver devant le tribunal à cause du sionisme, qui est un concept politique », se défend cet homme de 26 ans à l'allure ordinaire, masquant sa nervosité à la barre, avec un brin d'assurance en trop, rapporte Le Parisien du 4 novembre 2009. Tout en tripotant ses mains croisées dans le dos, Thomas Werlet ne se démonte pas plus en exposant que « l'antisionisme n'est pas l'antisémitisme ». « Dire que le sionisme est un concept politique ne tient pas la route une seconde », rétorque Marie-Christine Daubigney. Le prévenu ne se démonte pas plus lorsque, tour à tour, le procureur et le président du tribunal, Olivier Fourmy, l'interrogent sur le choix et le sens du mot intifada.

     « Dans mon esprit, intifada signifie résistance. La résistance peut être passive. Ici en France, la guerre politique se fait en paroles, là-bas avec des armes et des bombes. » « Dans ces tracts, vous assimiliez le peuple juif à la gangrène, décrypte Marie-Christine Daubigney. Et vous suggérez à ceux qui croiseraient un juif sioniste de mener l'intifada. » Thomas Werlet sera... finalement relaxé à la suite de ce procès.

     Plus tard, dans un entretien qu’il accordera au site anti-impérialisme.com, Werlet exprime son aversion du sionisme (il faut entendre par là des Juifs): « La question de l’idéologie sioniste peut apparaître comme un détail lorsque l’on analyse la situation nationale ou mondiale actuelle. Mais, comme elle est la source des concepts politiques, économiques, universalistes et de conflits sociaux en tous genres… (démocratie libérale, capitalisme, brassage des populations, immigration de masse, communisme, socialisme, anarchisme, droite bourgeoise, libéraux, démocrates.. .diviser pour mieux régner), cette dernière ne peut alors plus paraître aussi insignifiante et sans importance aux yeux d’hommes et de femmes clairvoyants et compatissants envers les peuples qui luttent chaque jour contre cette doctrine dangereuse, raciste, colonialiste et meurtrière. Par conséquent, les Français doivent disposer d’une formation politique sérieuse et véritablement dissidente du système actuel et qui ne soit ni prisonnière d’un dogme religieux quelconque, ni d’une famille politique particulière. Elle doit être structurée pour mener un combat purement et exclusivement politique sans jamais remettre en question le lutte originelle du parti : « la défense de la Sainte mère Patrie et du peuple qu’elle abrite depuis des siècles ». »

     Le même Thomas Werlet cosigne un article extrêmement virulent et d’un antisémitisme grossier, publié sur le site Internet du Parti national Radical de la fédération de Corse : « Nous n’avons aucune leçon à recevoir de ce peuple “sûr de lui et dominateur”, qui a plus de sang sur les mains que n’importe quelle autre communauté dans le monde : Nous n’oublions pas le rôle des commerçants juifs dans l’esclavagisme au Moyen Age, ainsi que dans la traite négrière ; nous n’oublions pas le rôle des juifs bolcheviques dans le massacre de trente millions de Russes et d’Ukrainiens après 1917. Aujourd’hui, ce sont les populations palestiniennes qui sont transformées en “chaleur et lumière” par les bombes au phosphore de l’occupant. Nous en avons ras-le-bol de cette propagande judéo-sioniste qui vise à détruire les peuples libres dans le but d’établir une dictature cosmopolite universelle. » Cet article est également cosigné par Henri De Fersan, Président du Parti Français Chrétien, le négationniste Pierre Guillaume (Éditions de la Vieille Taupe), Maurice Martinet (Président du Parti National Radical), et le blogueur antisémite fanatique Hervé Ryssen.

     Bref, ce sont ces gens que l'ambassade d'Iran aide (et finance?)

     Faurisson, l’extrême droite française et le régime des Mollahs : une vraie histoire d’amour sur fond d’antisémitisme crasse, de fascistes violents et d’un j’irai cracher sur vos tombes permanent.

     Note :

    1) Le lecteur regardera l’entretien qu’elle a réalisé avec Israël Shamir. Cet entretien est reproduit sur le site d’extrême-droite de Voxnr.com

     
    Le CRIF - 15/02/12
  • Marketing: haine du Christ et de son Eglise pour vendre plus

    Après Lady Gaga et Madonna, la chanteuse Nicki Minaj a violemment attaqué la religion catholique lors de la cérémonie des Grammy Awards dimanche dernier.

    Les blasphèmes ont commencé dès le tapis rouge, où elle est apparue habillée en cardinal et accompagnée d’un pseudo-pape. Ensuite, « l’artiste » a interprété  « Roman Holiday » sur scène en multipliant les connotations religieuses et sexuelles. Confessionnal, exorcisme, prêtres, enfants de chœur et décor d’église. La Catholic League condamne cette prestation insultante.  « Que Minaj soit possédée ou non reste une question ouverte, mais ce qui ne fait aucun doute c’est l’irresponsabilité de l’académie (qui organise les Grammys). Jamais ils n’accepteraient qu’on se moque ainsi du judaïsme ou de l’islam ».

    Images et vidéo: http://www.contre-info.com/marketing-haine-du-christ-et-de-son-eglise-pour-vendre-plus


    Contre-info. com - 15/02/12

  • Strasbourg : retrouvé à son domicile trois ans aprèus sa mort, une vieil homme vivait dans la plus totale solitude...

    Ce sont peut-être des pigeons qui ont permis de découvrir le corps d’un vieil homme, décédé il y a près de trois ans dans son domicile strasbourgeois. En effet, les volatiles seraient entrés dans l’appartement par une fenêtre entrouverte et auraient allumé le poste de radio. Une voisine, inquiète d’entendre fonctionner la radio jour et nuit sans discontinuer, a alerté les secours qui ont fait sur place la macabre découverte.

    L’homme, né en 1931, a été retrouvé sans vie par les pompiers et son décès, de cause naturelle, remonte apparemment à trois ans d’après l’état du corps.

     Personne n’avait remarqué cette disparition car le loyer, prélevé automatiquement sur le compte du vieil homme, était bien versé tous les mois, et le compteur était relevé à distance selon l’adjoint au maire de Strasbourg Olivier Bitz qui précise : « Nous avons fait un point et manifestement, les services sociaux ont fait leur travail, il n'y a pas eu de faute ».

    LA DEPECHE - 15/92/12

  • A deux mois de la présidentielle, une étude pointe du doigt les délinquants étrangers

    Alors que Nicolas Sarkozy doit se lancer dans une campagne dont l’un des axes forts sera l’immigration, une étude démontre la part croissante des étrangers dans les actes de délinquance. Selon les statistiques de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), la part des étrangers dans les mis en cause pour atteintes aux biens en 2011 s’élève à 17,3%, soit un délit sur six. Ce résultat est en hausse par rapport à 2006 (12,8%).

    Sur la base de deux fichiers de police et de gendarmerie, le Stic et la BNSD, l'ONDRP a également tenté de définir l'âge, le sexe et la nationalité des étrangers « mis en cause » entre 2008 et 2010. Et il apparait clairement que le nombre de Roumains a augmenté et même plus que doublé.

     « Le nombre de personnes de nationalités de l'ex-Yougoslavie mises en cause pour vols s'est accru de plus de 65% » pour la police, et « de plus de 90% » pour les gendarmes, précise l’Observatoire.

    Selon le Stic, il y a une augmentation globale d'environ 40% du nombre d'étrangers "mis en cause" par la police sur cette période. Cette « tendance à la hausse » concerne aussi « les mis en cause pour vols d'autres nationalités », affirme l'ONDRP, citant les Algériens ou les Tunisiens.

    Un projet de loi pour plus d'expulsions

    Cette étude a été commandée par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant alors que l’UMP vient de déposer un projet de loi tendant à augmenter les expulsions d'étrangers condamnés. Depuis fin décembre, Claude Guéant pointe du doigt « une délinquance étrangère supérieure à la moyenne enregistrée dans notre pays ». Nicolas Sarkozy avait lors d’un discours à Grenoble en 2010 fait le lien entre délinquance et immigration, provoquant une vive polémique au sein de la classe politique et de l’opinion publique. Pour le député UMP Éric Ciotti, ces nouveaux chiffres sont la « confirmation » d’une « surreprésentation » des étrangers dans la délinquance. Cette étude « balaie la polémique un peu ridicule après le discours de Grenoble ».

    Pour le Front National et son vice-président Louis Alliot, ce rapport montre « pour la première fois la corrélation entre immigration et insécurité » et « ouvre les yeux de tous nos compatriotes sur les méfaits d'une immigration massive et incontrôlée ».

    Derrière les chiffres, une réalité sociale

    Du côté de l’opposition, la réaction ne s’est pas fait attendre. Pour François Rebsamen, chargé des questions de sécurité pour le candidat Hollande, « il n'y a pas de hasard en politique » : la publication de cette étude, à deux mois de la présidentielle, « imprime l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy d'un parfum nauséabond ».

    Mais derrière ces chiffres se cache une réalité sociale, comme l’explique le criminologue Alain Bauer, président de l'ONDRP, qui met en garde contre « l'interprétation » des données. Pour Sébastian Roché, sociologue au CNRS, ils peuvent conduire à comparer « deux populations qui ne sont pas comparables », les étrangers étant « plus pauvres », « plus urbains » et dotés d'« un niveau scolaire plus faible ».

    LA DEPECHE - 15/02/12

  • Béziers: l'ex-compagnon d'Adeline a tenté de se suicider avant son arrestation

    Adeline Beau a disparu depuis vendredi. Mansour Larabi a été retrouvé inconscient dans une chambre d'hôtel/Photo DR
    Adeline Beau a disparu depuis vendredi. Mansour Larabi a été retrouvé inconscient dans une chambre d'hôtel/Photo DR
    Adeline Beau a disparu depuis vendredi. Mansour Larabi a été retrouvé inconscient dans une chambre d'hôtel/Photo DR

     

     

    Mansour Larabi, l'ex-compagnon d'Adeline Beau, cette jeune mère de famille disparue depuis vendredi à Béziers, a tenté de suicider avant son arrestation mardi. Ayant absorbé de l'alcool et des médicaments, le légionnaire a été découvert inconscient dans une chambre d'hôtel par la police.

    L'homme, âgé de 36 ans, a été hospitalisé et est en attente de placement en garde à vue en raison de son état de santé, a indiqué Patrick Mathé, le procureur de la République de Béziers. Mercredi, il "était toujours inconscient, en mauvais état et ne pourra être placé en garde à vue que lorsque les médecins estimeront que son état de santé le permet", a-t-il encore précisé.

    Le légionnaire, qui est soupçonné d'être impliqué dans la disparition de la jeune pâtissière, a laissé une lettre dans laquelle il laisse transparaître que la jeune femme de 26 ans est décédée. Dans cette lettre, il "fait part de son intention de la rejoindre dans l'au-delà le jour de la Saint-Valentin", a expliqué le procureur.

    Mansour Larabi, légionnaire déclaré déserteur depuis le 9 février, était arrivé lundi matin à l'hôtel où il a été retrouvé. Auparavant, cet homme dépressif depuis son retour d'Afghanistan avait laissé sa voiture, ses clés et les papiers à ses parents, son chien et de l'argent à sa soeur. "Il nous reste à retrouver le corps. C'est notre priorité majeure", a souligné Patrick Mathé.

    LA DEPECHE - 15/02/12

  • Exprimez-vous: "Souhaitez-vous que Nicolas Sarlozy soit réélu ?"

     

     

    Sur le site de Sud-Radio sur la partie (colonne) de droite, un sondage pose la question suivante : « Au fond de vous, souhaitez-vous que Nicolas Sarkozy soit réélu ? »

    Vous pouvez voter oui ou non en cliquant sur le lien suivant : http://www.sudradio.fr/

    Notez que Marie-Christine Arnautu, porte-parole de Marine Le Pen, sera l’invitée de Michel Cardoze sur Sud Radio dès 16h45.

    NdB:  J'ai voté! Faites comme moi !

  • Sarkozy reçoit le message de soutien de son ex, Cécilia Attias

    Le message de soutien de Cécilia

    De nombreux membres du gouvernement lui ont souhaité la bienvenue sur leur compte respectif. Parmi les abonnés : Cécilia Attias, son ex-épouse.

    Dans l'après-midi, elle a posté sur son propre compte Twitter un message en anglais pour souhaiter bonne chance à Nicolas Sarkozy : «Good luck to Nicolas Sarkozy, who is starting his campaign today».

    15/02/12

    NdB: Elle ne sait pas écrire en français ?

  • Horreur! Elle poignarde son bébé de douze coups de couteau ...

    «Un coup de folie» à l'origine de douze coups de couteau ? Cette mère de 31 ans, qui a poignardé à mort mardi matin son bébé de six mois, plaide aujourd'hui la démence. «Je ne sais plus pourquoi je l'ai tué», a-t-elle finalement déclaré mercredi aux enquêteurs.

      
    Pourtant, mardi, jour du , en se rendant à la police, la mère infanticide avait tenté d'expliquer son geste en invoquant le drame de la séparation. Pour elle, tuer son enfant était le seul moyen de ne plus revoir le père du bébé, avec qui elle se disputait la garde depuis leur séparation.

    Le drame s'est noué mardi matin, dans un lotissement du quartier du Pontin à Roche-la-Molière (Loire). La jeune femme, déjà mère d'un enfant de dix ans, handicapé à 90 %, part déposer son aîné dans le car qu'il le conduit à l'Institut médical éducatif (IME) où il y passe quatre jours par semaine.

    Le bébé n'est pas mort sur le coup

    En rentrant, elle passe rapidement à l'acte. Armée d'un couteau avec une lame de 11 centimètres, elle monte dans la chambre du bébé et le poignarde à douze reprises. Vers 9 heures, elle se rend chez son voisin pour donner l'alerte. L'homme tente alors de ranimer l'enfant, en vain. 
    Lors de son interpellation, la jeune mère est apparue calme, et ne semblait pas sous l'emprise de l'alcool. Des analyses toxicologiques ont aussi été menées mais les résultats ne seront connus que dans plusieurs jours.

    L'autopsie du petit Amelio a révélé que le bambin n'était pas mort sur le coup. « Mais compte tenu de l'importance des lésions, la mort est arrivée rapidement», précise le procureur de la République à Saint-Etienne, Jean-Daniel Regnauld.
    Le père d'Amelio, qui réside à Clermont-Ferrand, lui, évoque les «problèmes psychiatriques» passés de son ex-compagne. Elle aurait en effet été suivie par un psychiatre avant sa deuxième grossesse, mais aucune trace d'hospitalisation psychiatrique n'a été retrouvée.

    LeParisien.fr - 15/02/12