Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1255

  • Voeux de Jean-Marie Le Pen pour 2012

     

  • Présidentielle 2012 - L'UMPS ne veut plus d'opposition: la démocratie en danger


    L'UMPS ne veut plus d'opposition par khalem2012

    Diffusée sur France 5, le 26 décembre 2011, l’émission « C dans l’air » posait la question suivante : « Élection : combien seront-ils ? » La course aux 500 parrainages pour pouvoir concourir à l’élection présidentielle de 2012 démontre à quel point la démocratie en France est en danger. Ce sont en effet plusieurs candidats, dont Marine Le Pen créditée de plus de 20 % dans les sondages, qui se retrouvent face à la pression d’un système UMPS qui refuse toute opposition dans l’échiquier politique digne d’une République.

    Les maires ne veulent pas donner leurs parrainages à ces candidats pourtant aptes à cet enjeux, un acte pourtant administratif, de peur d’être stigmatisés comme partisan politique ! Pour d’autres, c’est la pression du système UMPS qui leur fait comprendre que la commune ou la ville que ces maires dirigent ne percevra plus aucune aide de la Région ou du Département s’ils appliquent cet acte démocratique. Les Français doivent reprendre leurs destins en main au plus vite. L’obtention de ces parrainage est aujourd’hui une étape essentielle pour prétendre aux débats !

    Marine Le Pen est la seule candidate nationale à proposer l’instauration de référendums d’initiatives populaires !

  • Conseil régional PACA: intervention de Stéphane Ravier sur la sécurité


    16/12/2011 CR PACA Stéphane Ravier - FN par bucch

  • Les voeux de Bruno Gollnisch

    carte2_123013.png

     

    (Cliquez sur la carte pour la lire en entier)

  • Sumer, naissance de l'écriture

    !cid_14B9188C-BF05-4533-A6ED-D4853D5D450F.png

    (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    Tablette archaïque de Sumer, datée d'environ 3300 ans avant J.-C.

    Musée du Louvre

  • BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2012 !

    untitled.bmp ROSE.jpg

    (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    Joie, santé, bonheur pour vous et vos proches!

    Et Bonne Année, la France !

     

     

  • 60 000 policiers, gendarmes et pompiers sur le pied de guerre pour la Saint-Sylvestre

    Alors que les Français s'apprêtent à dire adieu à 2011, les forces de l'ordre se préparent elles aussi. « Nous sommes complètement mobilisés, il y a 60.000 policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers et secouristes qui ce soir veilleront à la sécurité des Français et tâcheront de faire en sorte que la fête se passe bien », a annoncé ce samedi sur RTL le ministre de l'Intérieur Claude Guéant. En visite à la préfecture de police de Paris (PP), celui-ci a insisté sur « l'esprit » de ce dispositif sécuritaire : «faire en sorte que la fête puisse se dérouler sans (...) (être) gâchée par des trublions » et autres « fauteurs de troubles ».

     

    10.000 policiers et gendarmes à Paris

    A Paris et dans la petite couronne (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis), ce sont 10.000 policiers et gendarmes qui seront sur le pied de guerre, selon la PP. Pour le Réveillon l'an dernier, 53.820 policiers et gendarmes avaient été mobilisés en France, dont 8.060 sur Paris, auxquels s'étaient ajoutés 2.200 pompiers.

    Traditionnellement, rappelle la PP, le passage à la nouvelle année est célébré par des « foules importantes pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers de personnes » sur les Champs-Elysées, le Trocadéro et le Champ-de-Mars près de la Tour Eiffel. « Ces moments comportent des risques de débordements », prévient la préfecture de police, qui s'appuiera sur la vidéo-surveillance et a même mobilisé des hélicoptères.

    "Le caractère festif" doit être "respecté"

    S'adressant à l'ensemble des policiers et gendarmes de France, Claude Guéant leur a demandé de veiller à ce que « le caractère festif soit respecté ». Et de poursuivre : « A l'égard des personnes qui veulent simplement faire la fête (soyez) prévenants, attentionnés et en situation de conseil, mais (soyez) fermes à l'encontre des fauteurs de troubles qui doivent être interpellés et déférés devant la justice

    Moins d'essence pour diminuer les incendies

    Dans une circulaire, Claude Guéant a recommandé de restreindre la vente d'essence au détail, notamment pour limiter le nombre d'incendies volontaires de voitures et, tout comme l'avait décidé l'an dernier son prédécesseur, Brice Hortefeux, aucun bilan sur les voitures brûlées ne sera publié. « Nous ne sommes pas dans une course à la statistique et je ne crois pas qu'il soit utile d'encourager ces méfaits », a fait valoir le ministre. Un peu plus d'un millier de véhicules sont incendiés à travers la France, durant la nuit de la Saint-Sylvestre.

    Bouteilles en verre déconseillées à Paris

    Parmi les autres consignes, la vente à emporter de toute boisson alcoolisée ou conditionnée dans un contenant en verre est interdite, notamment dans le périmètre Trocadéro, Champs-Elysées et Champ-de-Mars de la capitale, l'une des premières destinations touristiques pour le Réveillon. Paris sera privé de spectacle pyrotechnique afin d'éviter un afflux de badauds vers le Champ-de-Mars et la Tour Eiffel.

    La sécurité routière, autre enjeu de la nuit

    Le ministère de l'Intérieur a également insisté sur la sécurité routière, l'un des chevaux de bataille du gouvernement. « Les contrôles (routiers) seront très fortement renforcés au cours de cette nuit » de fête et une campagne dans les médias incite à éviter de prendre sa voiture quand le champagne a trop coulé à flot. Le délégué interministériel à la Sécurité routière, Jean-Luc Névache, s'est félicité que l'obligation depuis le 1er décembre pour les discothèques de mettre à disposition des éthylotests était « assez bien respectée ».

    C'est sur France Soir !
  • Un musulman menace de mort une employée de la CAF

     femmes-en-burqua-illustration

     
     
     

    30/12/2011 – 20h00 PARIS (NOVOpress) –Décidément, les cas de violences ou de “grabuge” provoqués par des fondamentalistes musulmans se multiplient en France. Après l’histoire de la femme arrêtée en burka au volant à Saint Brieuc ou encore de l’hôpital à Marseille la semaine dernière, c’est cette fois ci dans le 19ème arrondissement parisien qu’un incident s’est produit : Un musulman et sa femme de 23 ans, intégralement voilée, ont pénétré dans le CAF (caisse d’allocation familiale) et ont immédiatement refusé que cette dernière enlève son voile pour entrer dans les locaux. La responsable de l’agence a alors été jusqu’à négocier pour que la fondamentalise ne montre son visage qu’au guichet.  Le couple a tout d’abord refusé d’optempérer, puis le mari a insulté l’employé, avant de la menacer de mort tout en récitant des versets du Coran.

    Suite à la plainte déposée par l’employée, une enquête de police a été ouverte et l’homme de 25 ans, se sachant recherché, s’est rendu de lui même au commissariat de police de l’arrondissement concerné, où il a été placé en garde à vue. L’enquête a révélé que l’homme était fiché par la DCRI (direction centrale du renseignement intérieur) en tant que membre de la mouvance islamiste radicale.

    Dans les hôpitaux, comme dans les administrations ou dans les écoles, les employés risquent d’avoir de plus en plus de soucis à se faire. A moins que des nouvelles mesures “d’exception” soient prises en faveur de certaines communautés. Ou a moins, plus logiquement, que les politiques mettent tous les moyens en œuvre pour faire respecter l’État républicain .

    [cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine
  • Le prochain livre de Marine Le Pen "Pour que vive la France" sortira le 16 janvier 2012

    untitled.bmp livre Marie.jpg

     

    Le 16 janvier prochain, le nouveau livre de Marine Le Pen Pour que vive la France où elle y expose son analyse de la société française, qui sera diffusé et distribué chez Hachette.

    C’est son deuxième livre après A contre flots, son autobiographie, qui date de 2006 chez Grancher.

    Prix de vente 15 euros, 200 pages environ.

  • "Il est plus honorable historiquement d'être juif que d'être un goy"

    Danielle Bleitrach, vendredi 23 décembre 2011 :

    "Que les choses soient claires… J’en ai ras la tasse et particulièrement de la naissance de Jésus Christ, sans parler de tous les autres, de leur hypocrisie et de leurs vaines querelles, ce sera sans moi désormais…"

    [...]

    "Que voulez-vous je tiens à cette expérience humaine qui est d’être juif. Je trouve à tout bien considérer QU’IL EST PLUS HONORABLE historiquement d’être juif que d’être un goy." [...] "... un peuple c’est-à-dire une réalité historique, qui a subi une oppression continuelle, des pogromes, une injustice incroyable et qui a répondu à cela en produisant le plus grand nombre de savants (25% des prix Nobel sont juifs alors qu’il n’y a que 13 millions de juifs), de médecins, de biologistes, de physiciens, de mathématiciens, d’artistes, de musiciens, de philosophes, etc.. sans parler des économistes, parce que vous noterez que 95% des gens qui dénoncent les malversations financières avec quelques compétences sont également juifs…

    Et ils ont quelques mérites vu l’incapacité générale à comprendre de quoi il est question pour ceux qui visiblement ne demandent qu’à être plumés pourvu qu’on leur donne un juif à brûler… heureusement il y a les Chinois qui semblent avoir l’intellect un peu plus ouvert… J’ajouterais à la description la profusion de révolutionnaires que ce peuple a engendré… Sur treize millions, avec une saignée de six millions tout dernièrement ,ce n’est pas si mal dans l’opération survie et les handicaps constamment dressés depuis des millénaires. Honnêtement je trouve tout bien pesé qu’il n’y a aucune raison de regretter d’être juif ne serait-ce que le soulagement de n’avoir rien à voir avec leurs persécuteurs…"

     

    La dame est communiste (membre du Comité central du PCF, puis du Comité national de ce parti de 1981 à 1996) et bien entendu "pro-palestinienne" !

    Lire le texte intégral de la brillante Danielle Bleitrach

    Egalité & Réconciliation - 30/12/11

  • Des rats ont envahi le rez-de-chaussée d'un immeuble de Saint-Denis (93)

    untitled.bmp rat.jpg

    "Il y en a des centaines, ça grouille, on ne sait plus quoi faire !" Kheira Mimouni, locataire d'un appartement dans cette résidence de Saint Denis (93) est désespérée. "Personne ne nous répond, le bailleur est toujours occupé".

    "Ils nous passent entre les jambes"

    Dans cette tour de 14 étages, les habitants n'en peuvent plus et osent à peine sortir de chez eux à la nuit tombée. C'est à ce moment que les rats sortent. "Quand je me penche de ma fenêtre le soir vers 22h, je les vois grouiller", dit une locataire du 7ème étage, Agnès Dolignon. "Quand on jette des sacs dans le local à poubelles, des rats sortent, vous passent entre les jambes", décrit-elle. "Je n'ai pas peur, mais c'est embêtant pour l'hygiène et c'est un problème pour les enfants", poursuit-elle.

    "Il y a au moins 200 rats et à l'allure où ça se reproduit...", renchéri François Lachgar, membre de l'amicale des locataires.

    Pour Alain Chevolleau, directeur du Patrimoine à Logirep, le bailleur de la résidence, "c'est un problème récurrent là où les habitants jettent de la nourriture par la fenêtre". Il indique également que Logirep paie une entreprise spécialisée en dératisation. Passée en octobre et en novembre, elle doit revenir en janvier.

    Source Métro - 30/12/11

  • Trafic de stupéfiants: les incroyables comptes d'un dealer "marseillais"

    untitled.bmp cité de la Visitation Marseille.jpg

    La cité de la Visitation à Marseille - (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    Le réseau inscrivait tout sur un petit bloc-notes. Ce document rare a été saisi par la police de la Cité phocéenne.

    La police marseillaise a mis la main sur un document exceptionnel: la comptabilité d'un caïd local du trafic de stupéfiants, méticuleusement détaillée sur les feuillets d'un petit bloc-notes. Une version simplifiée des livres de comptes d'Al Capone, en somme, découverte dans les parties communes d'un immeuble annexées par les trafiquants, dans la cité de la Visitation, dans les quartiers nord de la Cité phocéenne, là où se multiplient les règlements de comptes à la kalachnikov entre jeunes de 17 à 20 ans.

    Le «bénéfice», inscrit en toutes lettres par ce scribe consciencieux du commerce de cannabis et de cocaïne, dépasse les 100.000 euros par mois. Pour une seule cité! Plus d'un million d'euros d'argent sale par an, empochés «net d'impôts», dans un seul point de vente de la ville. On comprend mieux les enjeux de la guerre de la drogue à Marseille, où le nouveau préfet de police, Alain Gardère, a focalisé son action sur 25 cités sensibles.

    Le gang de la Visitation a été, pour l'essentiel, mis hors d'état de nuire à la mi-novembre par l'antenne marseillaise de l'Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS). Mais l'affaire est loin d'être terminée. Elle a donné lieu à une nouvelle arrestation cette semaine. Il y a un mois, deux des interpellés, âgés de 26 et 51 ans, avaient été présentés comme les chefs du réseau. «L'un d'eux était sans doute l'auteur des feuillets de compte», estime un policier, en attendant d'éventuelles analyses graphologiques.

    «Chefs d'entreprise»

    Le précieux document éclaire, en tout cas, sur la psychologie de cette nouvelle génération de voyous. «Ils brassent tellement d'argent qu'ils se rêvent désormais en chefs d'entreprise!», estime un commissaire de la PJ locale.

    La demi-douzaine de membres de la bande subvenait aux besoins de familles entières. Le seul «coût de fonctionnement» du réseau s'élevait à 50.000 euros par mois, pour payer les intermédiaires et l'armée des petites mains impliquées dans le trafic. Les seules «nourrices», qui gardent la marchandise, recevaient un vrai salaire de cadre: 19.000 euros à se diviser en quatre. «De quoi ruiner la valeur du travail!», se désole un officier de police des quartiers nord.

    À la Visitation, point de vente conquis de haute lutte, le réseau démantelé avait installé un véritable «drive-in» de la drogue, avec des dizaines de clients par jour. Un café servait à passer commande. Une jeune femme de 25 ans alimentait les halls d'immeuble au gré des transactions. Le client n'avait plus qu'à faire un petit crochet en voiture pour payer et être servi. La drogue était achetée en gros en Espagne, les fournisseurs répondant aux «coups de chauffe» par des approvisionnements complémentaires depuis la région parisienne.

    Un limier de la PJ locale l'assure: «La Visitation n'est pas le plus gros point de vente de la ville. Certaines grosses cités font vivre quatre ou cinq lieux de deal similaires.» Le policier l'assure également: «Si les balles fusent, ces derniers temps, c'est parce que la justice a mis derrière les barreaux des caïds dont le commerce, laissé en friche, suscite des convoitises.» Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le milieu qui s'étripe à Marseille serait un signe que la police fait son travail...

    Un petit commerce de drogue à « 110.950 € de bénef par mois»

    Le petit livre de comptes du réseau de la Visitation, à Marseille,  n'omet aucun détail. On y décrit  la «paye des employés (gérant, vendeur, guetteur)», les frais  de «nourriture» et les «arrangements», sous forme  de «remises clients», pour un total de 31.200 euros par mois.  Les «nourrices» ont perçu,  dans le même temps, 19.100 euros, Pour un total de «coût  de fonctionnement» du réseau  chiffré à 50.300 euros par mois.

    Le prix du kilo de haschich est fixé  à 2250 euros. Le «bénéfice  sur la coupe (passage du kilo  aux morceaux» atteint 101.250 euros. Le «spé», autre produit, rapportait quant à lui «60.000 euros par mois».

    Suit un petit calcul d'écolier: «60.000 + 101.250 = 161.250 - 50.300 =110.950 € de bénef par mois».

    L'un des points de guet était visiblement une maternelle.  Le «guetteur maternelle» touchait, en tout cas, à lui seul, 4 800 euros  par mois. Celui d'une «entrée» émargeait, pour sa part, à 6 000 euros, soit 100 euros la demi-journée.  Le «vendeur» et le «gérant» n'étaient pas trop gourmands, puisqu'ils ne percevaient  «que» 9000 euros.

    Le Figaro - 30/12/11

  • Un jeune homme arrêté pour un viol en plein jour dans le RER D

    Un jeune homme de 18 ans a été interpellé mercredi et placé en garde à vue après le viol d’une jeune femme dans le RER D durant la journée, a-t-on appris vendredi de sources concordantes, confirmant une information du Parisien. Le suspect, qui vit dans le Val-de-Marne, “a reconnu les faits et doit être présenté devant le parquet ce matin”, ont indiqué les gendarmes d’Evry chargés de l’enquête.

    L’affaire s’est déroulée vendredi 23 décembre, “aux alentours de midi, dans un wagon vide, en bout de ligne”, selon le parquet. Entre Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et Malesherbes (Loiret), le terminus du RER D, le suspect a violé sa victime, une jeune femme de 21 ans originaire de l’Essonne. “Il l’a ensuite obligée à remonter dans le train en direction de Paris”, selon les gendarmes, avant de la libérer à Boigneville, une station plus loin.
    La victime a alors immédiatement porté plainte, et l’enquête a été confiée à la brigade des recherches de la gendarmerie d’Evry. Des analyses ADN ont été effectuées, mais le suspect n’était pas fiché, ni connu des services de police. Le parquet envisage de demander la saisine du juge des libertés et de la détention pour statuer sur son placement en détention provisoire.

    20minutes - 30/12/11
  • Présidentielle! Sarkozy en Lorraine pour le 600e aniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc

    Nicolas Sarkozy se rendra vendredi 6 janvier dans les Vosges et dans la Meuse pour commémorer le 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc, annonce ce vendredi l'Elysée dans l'agenda hebdomadaire du chef de l'Etat.

    Les détails seront dévoilés ultérieurement mais les médias locaux font état de la venue du président à Domrémy, le village vosgien où serait née Jeanne d'Arc le 6 janvier 1412 - la date est contestée par de nombreux historiens - puis à Vaucouleurs, dans la Meuse, où elle entama son épopée.

    Signe à l'électorat traditionnel

    Si Nicolas Sarkozy se rend régulièrement dans des lieux symboliques de l'histoire de France, ce déplacement en Lorraine aura un relief particulier à quatre mois de l'élection présidentielle.

    Même si le chef de l'Etat ne s'est pas encore officiellement déclaré candidat à sa propre succession, cette visite ne manquera pas d'être vue comme un signe adressé à l'électorat de droite traditionnel alors que le souvenir de Jeanne d'Arc est surtout entretenu aujourd'hui dans la classe politique par le Front national.

    La formation d'extrême droite a appelé à un rassemblement le 7 janvier à Paris devant la statue de Jeanne d'Arc, place des Pyramides, pour commémorer le 600e anniversaire de la naissance de cette "héroïne sainte et martyre, symbole de la patrie française."

    Reuters 
     
    20minutes - 30/12/11
  • La maison de la "Madoff" de Touraine incendiée puis "visitée"... Des journalistes agresssés

    Le pavillon de Sylviane Hamon, située en Indre-et-Loire, a été visité. Des bijoux auraient été volés avant que la maison ne soit incendiée. Plusieurs pistes sont envisagées: simple vol, vengeance ou court-circuit.

    La maison de Sylviane Hamon, la «Madoff» de Touraine, n'a pas seulement été incendiée vendredi matin. On y a aussi pénétré par effraction et des vols auraient été commis.Les scellés ont été rompus à l'arrière du pavillon, a révélé le parquet de Tours. La boîte à lettres a été fouillée et des bijoux ont été retrouvés par terre, ce qui suggère un cambriolage. Une enquête de flagrance pour vol avec effraction et destruction par incendie a été ouverte. Plusieurs pistes sont envisagées: simple vol, vengeance ou problème électrique dans la maison.

    L'incendie a été signalé peu après 8h30 par un voisin qui a vu de la fumée s'échapper de la maison de cette ex-employée de banque de 49 ans, soupçonnée d'une vaste escroquerie pyramidale. La ferme restaurée située dans un hameau à l'orée de Benais (Indre-et-Loire), était sous scellés depuis mardi, jour où l'escroc présumée a été écrouée. Les pompiers ont maîtrisé l'incendie en moins d'une heure. Les flammes ont détruit deux pièces du rez-de-chaussée et noirci le premier étage, mais n'ont fait aucun blessé.L'habitation était a priori vide au moment du sinistre.

    Des journalistes agressés

    Tous les accès menant à la maison ont été bouclés par les gendarmes. «Dans le bourg, on ne parle que de ça évidemment! Mais, personne n'a vu les dégâts provoqués par l'incendie», a expliqué une habitante , interrogée par Ouestfrance.fr. «Si c'est une vengeance, c'est vraiment débile, parce que c'est le seul truc qu'ils puissent récupérer pour se rembourser», a remarqué une autre villageoise.

    Stéphanie Riocreux, la maire du Benais et son adjointe Marie-Neige Fraisse, ont appelé les médias «au calme et au respect des victimes». «Nous avons peur de voir des drames, ont-elles ajouté. Les victimes accusent le coup. Pour l'heure, qu'on les laisse tranquille. Peut-être qu'ensuite, certaines accepteront de s'exprimer», a expliqué Marie-Neige Fraisse, citée par Ouestfrance.fr. Signe de cette tension, plusieurs journalistes ont été attaqués au village vendredi après-midi. Le conducteur d'une 405 grise a foncé sur une équipe de France 3 et de TF1devant la maison de Sylviane Hamon. Un journaliste d'Europe 1 a également été agressé.

    Cet incendie survient au lendemain d'une première réunion à Chinon d'une cinquantaine de victimes présumées de cette ancienne employée de banque. Sylviane Hamon est soupçonnée d'avoir soutiré près de trois millions d'euros à plusieurs dizaines de personnes de son entourage en leur faisant miroiter des placements avec des rendements de 10 à 30%. À ce jour, 24 personnes ont déposé plainte. La «Madoff» de Touraine a été mise en examen mardi pour abus de confiance et placée en détention provisoire. Son mari a été, lui, mis en examen pour recel et placé sous contrôle judiciaire.

    Le Figaro - 30/12/11

  • Photo mystère n° 5

    Bébé.jpg

    (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

  • "Au royaume d'Alexandre le Grand. La Macédoine antique": une exposition au Musée du Louvre

    http://www.villemagne.net/blog/au-royaume-d-alexandre-le-grand-la-macedoine-antique-une-exposition-au-musee-du-louvre

    29/12/11