Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2011

Le sénateur condamné qui embarrasse le PS

d3a80c36-95ce-11e0-acb7-852db7905f88.jpg PS.jpg

Jacques Mahéas, sénateur-maire de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), est devenu un « camarade » très encombrant pour le Parti socialiste. Condamné pour agression sexuelle en 2004, ce notable était encore inconnu du grand public jusqu’à la diffusion d’une enquête sur France 2 lundi dernier. Pourquoi le PS ne l’a-t-il pas exclu de ses rangs? Retour sur une affaire qui, après le scandale DSK, revient au PS aujourd’hui comme un boomerang.



Acte I : le temps des courriers sans réponse

3 mars 2010 : après un marathon judiciaire qui l’a mené jusqu’en cassation, Jacques Mahéas se voit définitivement condamné pour agression sexuelle sur une ancienne employée municipale. Cinq jours plus tard, dans une lettre adressée à , deux associations de femmes demandent à la première secrétaire si « une condamnation pour agressions sexuelles est compatible avec une appartenance au PS ». Cette lettre restera sans réponse, tout comme deux mails envoyés à une autre dirigeante socialiste, Gaëlle Lenfant, pourtant secrétaire nationale du PS aux… droits des femmes! Rien ne bouge rue de Solférino. Le 6 janvier dernier, souhaite une bonne année à Marilyn Baldeck, la déléguée générale de l’Association européenne contre les violences faites aux femmes, qui lui répond illico en évoquant l’affaire Mahéas. Mais, là encore, pas de réponse…

Acte II : silence au groupe parlementaire
Au PS, personne ne demande l’exclusion de Mahéas, qui continue de siéger tranquillement au sein du groupe socialiste au Sénat. « Je connaissais l’affaire, c’est vrai, mais, franchement, je ne savais pas que les voies de recours avaient été épuisées », tente de se justifier aujourd’hui Jean-Pierre-Bel, le patron du groupe. En réalité, Mahéas, surnommé par certains le Balkany de Seine-Saint-Denis, élu sans discontinuer depuis 1976, y conserve bien des amitiés. « C’est un sortant, il a été élu maire au premier tour. Il reste incontournable », confie un de ses « camarades ». A l’automne dernier, son nom apparaît encore sur une première liste de candidats potentiels pour les sénatoriales de septembre 2011, comme si de rien n’était. Avant d’être finalement retiré.

Acte III : le PS bouge enfin
Le 8 avril, lors d’un séminaire sur l’égalité hommes-femmes, Marilyn Baldeck interpelle de nouveau Hamon, à Solférino. « Le PS va-t-il enfin lui retirer sa carte? » « Oui », répond cette fois-ci le porte-parole, qui juge alors l’affaire « parfaitement abjecte ». Mais il faudra encore attendre le 3 mai dernier pour voir Aubry saisir la commission des conflits, le tribunal interne du PS, « en vue d’une exclusion ». Une procédure bureaucratique, « mais il est vrai que, dans nos statuts, on n’avait pas prévu qu’un socialiste pourrait se faire condamner pour agressions sexuelles », reconnaît la secrétaire nationale, Laurence Rossignol.

Acte IV : Le cas Mahéas sera tranché le 8 juillet
L’explosion du scandale Strauss-Kahn à New York, le 16 mai, change la donne. Tout va soudain plus vite rue de Solférino! Martine Aubry demande chaque jour des nouvelles de l’affaire, qui prend désormais une « tournure politique ». Résultat, le cas Mahéas sera examiné le 8 juillet prochain, soit plus d’un an après la condamnation définitive de ce dernier. « S’il n’y avait pas eu l’affaire DSK, le dossier aurait sans doute attendu quelques mois supplémentaires », affirme Bernard Pignerol, le président de la commission des conflits. Mercredi, François Lamy, le lieutenant d’Aubry, a même tenté d’aller encore plus vite en essayant de convaincre Mahéas « de se mettre lui-même en dehors du PS ». En vain.
 
 
Source Le Parisien - 11/06/11


01:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

13/06/2011

N° 19: deux photos de film pour un indice

 

indice 19.jpg

images.jpg 19 indice.jpg

(Il  s'agit du même film)

21:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

L'avocat Norman Siegel ne défendra pas Nafissatou contre DSK

sipa_sipausa31064975_000021.jpg Siegel.jpg

Norman Siegel, un des piliers de la défense de Nafissatou Diallo, a confirmé jeudi qu’il ne faisait plus partie de l’équipe d’avocats chargée de représenter la victime présumée de DSK. Il n’a pas souhaité donner les raisons du revirement. « Je ne représente plus cette femme, a-t-il simplement dit par téléphone. C’est tout ce que je dirai pour l’instant. »

Siegel est une star du barreau new-yorkais et défenseur de renom des droits civiques à New York. Le New-yorkais a fondé et dirigé de 1985 à 2000 la section new-yorkaise de la redoutable association de défense des libertés civiles, la ACLU. En 2009, il avait concouru à l’élection de « Public Advocate » de la ville de New York, sorte de médiateur entre la Ville et les citoyens. Il voulait faire de la lutte contre le « racisme institutionnel » son cheval de bataille. Proche de la communauté guinéenne, il fait notamment partie de la Fondation Amadou Diallo, un jeune Guinéen abattu de 17 balles par quatre policiers blancs à New York en février 1999.

L’entrée en jeu dans l’affaire Strauss-Kahn, fin mai, de ce personnage médiatique, aux côtés des avocats Jeffrey Shapiro et Kenneth Thompson, avait été vue comme un coup dur pour la défense de l’ancien ministre. Siegel n’aurait joué aucun rôle lors d’un procès au pénal. Mais son charisme et ses prises de positions auraient sans doute donné à l’affaire une tournure politique et auraient été utiles pour remporter la bataille de l’opinion.

Un porte-parole de Kenneth P. Thompson, désormais l’avocat Nafissatou Diallo, n’a pas répondu à nos appels à commentaire. Après l’audience de lundi, il avait déclaré être le « principal conseil » de la femme de chambre.

Source France-Soir - 13/06/1

20:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Perpignan: le boom des produits halal

untitled.bmp halal.jpg

Boucherie El Bahia

Une douzaine de boucherie-charcuteries traditionnelles subsistent à Perpignan. Rien que rue Llucia et place Cassanyes, onze boucheries halal cohabitent ! Le Bas, le Moyen et le Haut-Vernet sont aussi bien achalandés. Au total, sur la ville, le rapport est de 1 à 3, en faveur du marché halal. Un marché estimé à 5,5 milliards d'euros annuels en France, dont 4,5 milliards en dépenses alimentaires.

!Le halal s'enflamme. Et les 15 000 musulmans des P.-O. n'échappent pas à un phénomène qui dépasse le cadre du simple panier de la ménagère. Sur le net, le halal se décline à toutes les sauces : sites de rencontres, annuaires, voyages, services et bien d'autres revendiquent ce label. Même des placements financiers!  Les sociologues inventent les termes "beurgeois" ou "golden beurs" pour classifier des consommateurs aisés issus de l'immigration maghrébine première ou deuxième génération. Depuis dix ans, un salon du halal décline le phénomène à Paris. "Sur ce marché, la croissance est à deux chiffres", calcule Abbas Bendali, spécialiste marketing au cabinet Solis.

"Ils se fournissent en Catalogne sud"

Place Cassanyes, on est loin des business-plans et des segments de marché, mais au contact des consommateurs quotidiens de halal. Le jour de marché, l'affluence se confirme. A la boucherie El Bahia, le patron, explique le succès de la viande halal. "Les familles musulmanes cuisinent beaucoup la viande, dans les tajines, les couscous, les brochettes... Un repas sans viande n'est pas un repas. Ces familles sont souvent des familles nombreuses. Donc, elles achètent en grandes quantités. Le week-end, beaucoup de non musulmans fréquentent nos établissements". Certains bouchers sont quasiment devenus des semi-grossistes. Ce marché est donc une bénédiction pour les chevillards locaux ? "Non, les boucheries halal se fournissent surtout en Catalogne sud. Elles sont dans une spirale de baisse des prix que l'on ne peut plus suivre", assure Bernard Guasch, PDG des établissements du même nom. Ces tarifs plus bas sont un autre argument de la viande halal.

"Une certification unique est nécessaire"

"Au prix d'une moins bonne qualité et de morceaux moins nobles", réplique un concurrent. Argument rejeté par les commerçants halal, qui mettent en exergue les vertus sanitaires de la viande provenant d'un animal vidé de son sang.

Mais, tous les produits halal sont-ils vraiment toujours halal ? L'exemple des knackis volailles de la marque Herta, dans lesquelles ont été décelées des traces d'ADN de porc, pointent les limites du système. Sans parler des arnaques dénoncées ça et là. La multiplication des acteurs de la certification, le flou de la législation, les luttes de pouvoir et les enjeux financiers compliquent la situation.

"Selon le directeur d'AVS, un des principaux certificateurs, 50 % de la viande halal n'est pas réellement certifiée", précise Salim Bencheikh, président du collectif des musulmans des P.-O. "C'est désormais aux musulmans d'exiger des contrôles rigoureux en matière de certification". "Dans un sondage réalisé par Solis, la majorité des consommateurs de halal se disent mal informés et 63 % se déclarent favorables à une certification unique", ajoute Abbas Bendali. "De toute façon, si un commerçant musulman te ment sur le label halal, il est responsable devant dieu", conclut une cliente place Cassanyes.

Source L'Indépendant - 13/06/11

 

19:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Eric Tabarly, un homme libre

 

Le Front National de Loire-Atlantique se réjouit de l’inauguration, le 17 juin, à Nantes du magnifique pont Eric Tabarly, le plus français des marins bretons.

La France compte parmi ses enfants les meilleurs marins du monde, et si Eric Tabarly chérissait la mer, il savait parfaitement être, tel que Baudelaire l’écrivait, un homme libre.

Une liberté que nous prouvons par la photo ci-contre où l’on peut voir, en 1982, le célèbre marin solitaire, accompagné de son épouse, en discussion amicale avec Jean-Marie Le Pen.

 

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Delanoë veut supprimer les fêtes chrétiennes

17:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Ain: la fillette de cinq ans enlevée et séquestrée a été violée

La procureure de la République de Bourg-en-Bresse (Ain) vient d'indiquer que Maëlle, la fillette de cinq ans enlevée dimanche vers 13 heures dans son village de Niévroz puis séquestrée quelques heures «avait été agressée sexuellement et violée».

La magistrate a indiqué que le kidnappeur présumé, placé en garde à vue dimanche soir après une course poursuite d'une demi-heure avec les gendarmes, n'a rien révélé.

Brigitte Tarrare a indiqué que le suspect, âgé de 39 ans et originaire de l'Isère, avait été condamné en novembre 2009 par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse pour «détention et diffusion d'images à caractère pédo-pornographique» à six ans de suivi socio-judiciaire.

Par ailleurs, toujours d'après Brigitte Tarrare, il était sous le coup d'un mandat d'amener pour ne pas avoir répondu aux exigences de son suivi judiciaire. En fait, il n'aurait pas répondu à une convocation du médecin coordinateur, une mesure prévue dans le cadre de sa condamnation de 2009. Il sera déféré demain mardi pour des faits d'agression sexuelle et viol sur mineur.

«La seule chose intelligente que le suspect ait faite hier est de ramener la fillette en vie», a conclu la procureure.

Source Le Parisien - 13/06/11

17:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le bracelet électronique

paris-match-bracelet-electronique-dsk.jpg

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

12/06/11

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Chirac a toujours été un homme de gauche!

Jacques-Chirac-Francois-Hollande_pics_390.jpg

"De l'humour corrézien..."

 Communiqué d’Alexandre Simonnot, secrétaire départemental FN du Val-d’Oise
La dernière sortie de Jacques Chirac déclarant qu’il votera pour François Hollande en 2012 n’est pas du tout surprenante, et elle n’étonnera que les grands ignares. Jacques Chirac a toujours été un homme de gauche !

Fils d’un radical-socialiste et franc-maçon, Jacques Chirac vendait L’Humanité dans la rue lorsqu’il était jeune étudiant. En 1981, il a trahi Giscard pour faire élire François Mitterrand. Jacques Chirac a toujours manifesté clairement sa haine du Front National qu’il a de nombreuses fois insulté ; la gauche le lui a bien rendu en 2002, en appelant à voter massivement pour lui contre Jean-Marie Le Pen, vrai candidat de la droite nationale, populaire et sociale.

Comme Premier ministre puis comme président de la République, Chirac a toujours mené exactement la même politique que la gauche dans tous les domaines. Il avait d’ailleurs bien dit qu’il était « toujours resté fidèle aux options politiques de sa jeunesse »…

Au-delà de cette déclaration, preuve est faite, une fois de plus, qu’il n’y a aucune différence entre la vraie gauche et la fausse droite. C’est un seul et même système qu’il faut renverser : le système UMPS.

NPI - 12/06/11

00:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

12/06/2011

Dieudonné: "ils vont tenter de corrompre la famille de la victime'

23:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marseille: la prière dans la rue revient sur le tapis...

Prière s de rue Marsille.jpg

À Marseille, on n'a pas suffisamment de mosquées, mais on a des idées. Ainsi, à la rue de l'Académie (1er), c'est dans des... taxiphones que des fidèles s'agenouillent, tournés vers la Mecque, pour pratiquer la grande prière hebdomadaire. "Ces commerçants ont accepté de mettre leurs locaux à notre disposition pendant une demi-heure le vendredi. Cela permet d'abriter une partie des fidèles qui ne trouvent pas de place dans la mosquée", explique l'imam.

Mais ces petites astuces sont loin de suffire à accueillir les quelque 140 000 musulmans pratiquants qui vivent à Marseille, dont une partie prie au centre-ville. La preuve chaque vendredi, devant les mosquées pleines à craquer de la rue Camille-Pelletan, de Belsunce, des Carmes et, malgré l'utilisation des taxiphones, de la rue de l'Académie, où des dizaines de fidèles s'agenouillent sur la voie publique. Ce qui est mauvais pour les cartilages, provoque des embouteillages, et pose des problèmes d'ordre public.

"C'est surtout l'image de l'islam qui en souffre. Les prières dans la rue nourrissent les partis extrémistes qui montrent les musulmans du doigt", soulignent Abderramane Ghoul, président de l'association qui récolte les fonds pour la future grande mosquée de Saint-Louis. Alors que faire en attendant l'arrivée de ce grand équipement (qui peine toujours à trouver des financeurs)? C'est précisément la question que le sous-préfet pour la laïcité a posé mardi aux représentants de plusieurs lieux de culte musulman.

Une entrevue inédite que la préfecture n'a pas souhaité commenter. Il semble cependant que la démarche ait été initiée par le ministère de l'Intérieur, soucieux de ne pas laisser le Front national s'approprier le thème de la laïcité. La mairie de Marseille, qui depuis de nombreuses années demande à l'État de se manifester sur cette question, a donc enfin vu son voeu exaucé... Sur le fond, le sous-préfet a indiqué que l'heure n'était plus à la tolérance.

Très demandeurs de solutions, certains représentants religieux ont rétorqué que l'État n'avait qu'à jouer son rôle en envoyant la police pour dégager les rues. Mesure radicale que le sous-préfet a déclaré n'envisager qu'en "dernier recours". La balle est donc dans le camp des imams et des responsables de mosquée comme Makhete Cissé, qui gère la mosquée Bilal à Saint-Charles. Et qui est intransigeant : "Chez nous, on ne s'agenouille pas dans la rue. Et si cela se produit, j'arrêterai immédiatement la prière."

Mais la plupart des responsables sont dépassés par ce regain de piété : "Les habitués de la mosquée arrivent dès midi pour avoir leur place. Ceux qui prient dans la rue, on ne les connaît pas vraiment, beaucoup s'arrêtent pour prier parce qu'ils passent à l'heure de la prière", explique l'imam Ghoul. Pour limiter l'affluence, plusieurs propositions ont été retenues.

Il est envisagé de décaler l'heure de la prière du vendredi dans les différentes mosquées du centre-ville, voire de faire deux "services" : ce qui permettrait d'éviter une forte concentration de fidèles dans les rues au même moment. L'État pourrait aussi mettre à disposition des locaux. Mais la mesure, même provisoire, risque de se heurter à la loi de séparation de l'Église et de l'État. Avant leur prochaine rencontre, le sous-préfet et les représentants du culte ont un mois pour y réfléchir.

Source La Provence - 10/06/11

22:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Les Marseillais en colère réclament plus de policiers

12/06/11

20:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La Ligue du Nord réclame une intervention européenne sur le groupe Bilderberg

12/06/11 – 00h15
ROME (NOVOpress) –
Les députés européens de la Ligue du Nord prendront des initiatives pour faire la clarté sur les buts et les participants du Groupe de Bilderberg, en particulier dans le cas où certains de ceux-ci seraient membres du Parlement européen ou de la Banque centrale européenne, ainsi que pour protéger l’image du Parlement européen et les droits fondamentaux d’un de ses membres. C’est ce qu’a annoncé Mario Borghezio, au lendemain de sa tentative pour assister à la réunion de cette association mondialiste à l’hôtel Suvretta de Saint-Moritz.

Borghezio, qui était accompagné de son assistant parlementaire, Max Bastoni, a été éloigné par la force et, selon ses déclarations, maintenu ensuite en état d’arrestation pendant près de six heures au commissariat de police. « La réaction a été particulièrement violente. Les forces de sécurité nous ont traités avec brutalité et m’ont malmené , a dit Borghezio. On nous a un peu traités comme des immigrés clandestins. »

La police a fouillé le député européen ainsi que sa voiture et a effectué des photos signalétiques de lui-même et de son assistant. Borghezio a ensuite fait l’objet d’un ordre d’éloignement temporaire du Canton des Grisons pour trois jours. « Il s’agit », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée au siège de la Ligue du Nord à Milan, via Bellerio, « d’une mesure illégitime. Je crois que l’opinion publique a le droit de pouvoir connaître les objets et les noms des participants à une réunion qui est qualifiée de privée mais à laquelle participent les grandes figures de la finance et de la politique, et des représentants choisis de l’industrie et du journalisme, aux côtés de parlementaires et d’anciens parlementaires européens ».

Borghezio a envoyé une lettre au président du Parlement européen Jerzy Buzek pour réclamer une intervention du Parlement « afin de protéger l’image du Parlement européen et les droits fondamentaux d’un de ses membres ». Francesco Speroni, député européen de la Ligue du Nord, ancien ministre, a annoncé qu’il déposerait une interrogation sur le sujet au Parlement européen. Pour lui, l’action de Borghezio est une « légitime provocation », puisque le Groupe de Bilderberg « est une association secrète, qui jouit à l’évidence d’un régime d’extraterritorialité, alors que la transparence doit régner en Europe ».

NOVOPRESS - 12/06/11

19:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le bide: NKM dédicace son livre à elle-même!

 

Grand événement à la Fnac Montparnasse ce jeudi qui recevait « une invitée exceptionnelle » en « accès libre ». Nathalie Kosciusko-Morizet faisait ce jeudi une séance de dédicace de son nouveau livre, Le Front antinational. Problème : en dehors des quelques militants UMP prévus sur place « pour meubler », personne n’est venu acheter l’ouvrage du siècle !

Résultat, cinq minutes plus tard, la Ministre est repartie aussi vite qu’elle est venue ! Et les collaborateurs de la starlette s’empressant de déclarer, au téléphone, qu’il y avait beaucoup de monde mais que NKM a dû repartir à cause d’un rendez-vous important de dernière minute.

Ah, les problèmes d’agenda …

Source

Lire la suite de cet article »

NPI - 12/06/11

19:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

La police aux Tarterêts: "Au mieux on nous dit: enculés"

 

S’il assure que « la police a changé », l’un de ses hommes, interrogé par Rue89, déplore « une volonté de tuer » dans la cité.

Une fois de plus, la même histoire a été rejouée au pied des tours grises de l’une des pires cités de France : des voyous excités et des policiers surarmés et fatigués se sont fait la guerre. Et ce dimanche 5 juin, aux Tarterêts à Corbeil-Essonnes (Essonne), un projectile perdu a gravement blessé une enfant qui passait par là. Une enquête est en cours pour déterminer s’il s’agit d’un tir policier – une balle de flashball – ou d’autre chose.

L’émotion a été vive dans la cité, même si les habitants sont habitués à ces échauffourées quasi quotidiennes. Depuis janvier 2011, 21 policiers ont été blessés dans cette cité. Une violence antiflics en augmentation : en 2010, sur l’année entière, 19 ont été blessés.

Peu de policiers acceptent de témoigner. La pression de leur hiérarchie et l’approche de la présidentielle – « trop sensible » – les dissuadent de parler. L’un d’entre eux a pourtant accepté de nous raconter le quotidien de la police des Tarterêts.

Lire la suite

NPI

19:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le FN envisage de porter plainte contre Chirac

 

La Présidente du Front National digère mal les propos de Jacques Chirac, et réfléchit à la possibilité de déposer une plainte contre lui. Interrogé sur le Front National, l’ancien président juge dans une interview publiée dans Le Figaro daté de samedi que « se tourner vers le Front National, ce n’est pas protester, c’est apporter son soutien à un parti de nature raciste et xénophobe ».

« A quelques mois seulement d’une échéance présidentielle capitale pour l’avenir de notre pays, prenons garde à ne pas sortir du cadre du respect de l’autre, du débat d’idées et de la confrontation des projets », lance-t-il alors qu’il est questionné sur le climat politique. Marine Le Pen interprète ces déclarations comme des « injures ». « Il n’y a absolument aucune raison d’accepter d’être insulté quand on est un parti démocratique et républicain », se défend la présidente du Front National.

Source

NPI

19:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

FMI: la candidature israélienne peut faire de l'ombre à Lagarde

502px-Stanley_Fischer.jpg

On pensait que la succession de DSK à la tête du Fonds monétaire international (FMI) donnerait lieu à un duel entre la ministre française de l'Economie Christine Lagarde et le directeur de la Banque centrale du Mexique, Agustin Carstens.

Il faudra maintenant compter sur un troisième candidat : le gouverneur de la Banque d'Israël, Stanley Fischer. Une candidature qui a de quoi inquiéter la Française. De grands journaux économiques et financiers internationaux, comme le «Financial Times», le «Wall Street Journal» et le magazine «Euromoney», l'ont récemment donné favori.

Au lendemain de la date officielle de clôture du dépôt des candidatures, Stanley Fischer a annoncé samedi qu'il était candidat, face à Mme Lagarde et au Mexicain Carstens : «Une opportunité unique, non planifiée et qui n'arrive qu'une fois dans la vie s'est présentée pour être candidat à la tête du Fonds monétaire international, et, après l'avoir examinée, j'ai décidé que je voulais la saisir», a déclaré M. Fischer dans un communiqué. «Je pense que je peux apporter ma contribution au FMI et à l'économie mondiale dans cette période après la crise», a-t-il ajouté.

Au préalable, le ministre israélien des Finances Youval Steinitz, annonçant la candidature de M. Fischer, avait estimé que «le poste de directeur du FMI va à M. Fischer comme un gant, aussi bien en raison de son éducation et de l'énorme expérience qu'il a acquise au sein du FMI, la Banque mondiale, que des six ans au cours desquels il est devenu un atout pour l'économie israélienne en tant que gouverneur de la Banque centrale».

Il a permis à Israël de traverser la crise presque indemne

Reconduit en mars dernier pour un second mandat de cinq ans comme gouverneur de la Banque d'Israël, il peut se flatter d'avoir permis à Israël de traverser presque indemne la crise économique internationale. Le taux de croissance prévu est de 5% cette année, et Israël peut compter sur un matelas de réserves en devises étrangères de 77,4 milliards de dollars que M. Fisher a contribué à constituer pour freiner la hausse du shekel et donc continuer à favoriser les exportations. Autant dire que l'actuel patron de la banque centrale, qui ne répugne pas à prendre des risques, est l'une des personnalités les plus populaires du pays.

Né en Rhodésie (devenue depuis le Zimbabwe), il a étudié en Grande-Bretagne avant de prendre la nationalité américaine. Mais, il a dû y renoncer pour devenir Israélien en janvier 2005 lorsqu'il a été désigné au poste de gouverneur de la Banque d'Israël, la double nationalité n'étant pas autorisée pour les hauts fonctionnaires. M. Fisher a travaillé de 1988 à 1990 comme vice-président et chef économiste à la Banque Mondiale, avant de devenir le premier directeur général adjoint du Fonds Monétaire International de 1994 à 2001.

Il a ensuite «pantouflé» dans le secteur privé en devenant vice-directeur du géant financier Citigroup et président de Citigroup International, travaillant au sein de ce groupe bancaire de 2002 à 2005. La revue spécialisée «Euromoney» l'a classé l'an dernier à la première place de son hit-parade des gouverneurs de banques centrales dans le monde. Le magazine «Global Finance» a également fait les louanges de M. Fischer en lui décernant la note A en 2009 et 2010 dans son classement des gouverneurs centraux.
 
 
Source Le Parisien - 12/06/11

18:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Qui est-ce? n°19

19.jpg

18:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (17)

Bonne Fête de Pentecôte à tous!

LA_PEN~1.JPG

Jean Fouquet  (1420-1480)

03:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Jack Lang se mobilise avec les politiques pour Guilad Schalit

Nouveau site: http://www.PourGuilad.fr

giladfcaisGG.jpg

11/06/11

 

 

02:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)