Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2011

Qui est-ce? n°11

11 AAA.jpg

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (18)

La facture et les intérêts...

Jean-Gilles Malliarakis  le remarquait fort justement cette semaine, « Le président du FMI, s’il a joué un rôle de coulisse, plutôt trouble en épaulant la politique, périlleuse pour son pays, de Georges Papandréou, ne bénéficie ni de la puissance personnelle qu’on lui prête à Paris, ni de la notoriété que lui accordent les médias de l’Hexagone. Si la culpabilité du personnage était démontrée, il pourrait tout juste ambitionner de rejoindre en prison un autre expert financier nommé Madoff ».

 Andrea Massari pour le site Polemia a livré pour sa part  cette semaine un des articles les plus pertinents sur l’affaire DSK en pointant « la   campagne de manipulation médiatique de l’opinion », conduite par les communicants strauss-kahniens d’Euro-RSCG. « C’est la seule magie de la communication qui a fait de DSK le deus ex machina d’une hypothétique sortie de crise économique. Et il n’y a que les Français qui croyaient cela. A New York, on l’a vu, DSK n’a pas la célébrité que les Français lui prêtent…»

En effet, «comment un homme qui incarnait la superclasse et la finance mondiales aurait-il pu gagner les suffrages des militants socialistes dont beaucoup continuent d’appartenir à la fonction publique ? Comment un homme qui avait imposé le plan de rigueur de la Grèce et salué le modèle tunisien de Ben Ali aurait-il pu rassembler les suffrages de la gauche militante ? De même, il est étonnant que le PS, parti féminin et parti féministe, ait pu envisager de se donner à un homme porté au harcèlement agressif envers les femmes, selon un registre plus proche de la prédation que de la séduction. »

Pourtant,  l’oligarque cosmopolite « caracolait dans les sondages grâce à son image de sauveur économique de la planète ». Et « c’est l’agence de communication Euro-RSCG (groupe Bolloré) qui était à la manœuvre. Cette agence a obtenu la communication du FMI pour l’Europe et l’Afrique. En pratique elle a contribué à imposer en France l’image de  super DSK ».

« Le métier d’Euro-RSCG est de faire passer aux patrons de presse et aux médias les  messages  politiques des gros annonceurs. Or beaucoup d’entre eux jugeaient le patron du FMI comme le meilleur candidat à la présidentielle française du point de vue de la finance et des multinationales. On est ici en plein mélange des genres entre la presse, la publicité, les affaires et la politique. »

« Outre Stéphane Fouks, le patron d’Euro-RSCG, trois personnes semblent avoir travaillé quasiment à plein temps (et à très gros salaires et « faux frais ») pour DSK : Ramzi Khiroun (l’homme à la Porsche Panamera), Gilles Finchestein (une plume de DSK) et Anne Hommel (attachée de presse). Ce sont eux qui sont aujourd’hui soupçonnés d’avoir lancé la thèse du « complot » pour tenter de protéger DSK. »

« La moralité, sinon la légalité, de toutes ces pratiques est plus que douteuse est-il relevé, sachant qu’ « en France, les règles du financement politique excluent le financement d’une campagne politique par les entreprises privées comme par les Etats étrangers ou les organisations internationales. De même une entreprise n’a pas le droit de servir gratuitement les ambitions d’un homme en abusant de ses biens sociaux. La promotion nationale de DSK entrait-elle dans le marché international passé par le FMI avec Euro-RSCG ? Et sous quelles conditions ? »

« Qui au final règlera les factures de la pré-campagne des primaires de DSK ? Le FMI, le PS ou Anne Sinclair ? »

A charge maintenant pour le PS  ajouterons-nous, Strauss-Kahn sur la touche,  de donner l’illusion d’un affrontement de fond avec Nicolas Sarkozy, l’autre visage   du parti global mondialiste, afin de contrer la montée en puissance de l’opposition nationale.   Car au final,  il importe que les Français payent jusqu’au bout la facture du mondialisme.

Nous voyons bien en effet se mettre en place un discours médiatique  consistant à expliquer  d’ores et déjà que cette affaire DSK « ne profitera pas » au FN, comme tendrait à le prouver un sondage indiquant qu’une majorité de Français juge toujours possible une victoire de la gauche en 2012. à l’appui de cette démonstration sont citées  deux enquêtes d’opinion  par les  chroniqueurs et autres éditorialistes.

 L’une Opinionway pour Le Figaro, l’autre  Ipsos-Logica pour Le Monde, expliquent que, sauf en cas de candidature Royal, Marine Le Pen serait éliminée dès le premier tour. Avec pour résultat final, pronostiquent les « experts », l’échec annoncé de la politique d’ouverture  de la présidente du FN, son incapacité à attirer les ralliements envisagés dans la perspective des élections législatives,  faute d’une dynamique électorale suffisante en 2012.

 On ne s’étonnera pas pour notre part que les électeurs socialistes, orphelins de DSK,  ne se reportent  pas  dans la foulée sur le  vote Marine, de même que  cette  mobilisation de l’électorat de gauche, dont le parti « de référence »  occupe le devant de l’actualité depuis une semaine, est somme toute dans l’ordre des choses.  

 Bref, gardons la tête froide,   près de 300 jours  nous séparent encore du  premier tour de la présidentielle…

Bruno Gollnisch

Blog de Bruno Gollnisch - 20/05/10

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

DSK: Too moche, Too gôche! par Christian Vanneste

 
 

Le Front de la Gauche Caviar exulte : il est libre ! Le chœur des pleureuses médiatiques se lamente : la souffrance est considérable, le traumatisme énorme ! Le cercle de la bien-pensance bobo s’émeut : comme elle est digne et touchante, cette famille réunie face à l’In-Justice américaine. La Vie, débordante d’aménité chrétienne (?), généralise aux hommes politiques et, mine de rien, excuse en glissant sémantiquement de la contrainte à la séduction. La journaliste, fille d’une élue PS, qui avait dit avoir été victime de DSK, ne collaborera pas avec les Américains ! Il y a dans le domaine de la Justice une légitime préférence nationale en raison de l’exceptionnelle qualité de la justice française comparée aux curieuses pratiques des Yankees ou des Mexicains ! Chez nous, on n’extrade pas, Monsieur ! On protège ! On permet même à des terroristes italiens de s’enfuir au Brésil, pour peu qu’ils sachent écrire.

Victime présumée pauvre et noire, maintenant livrée aux détectives privés au service de puissants avocats, famille monoparentale dans le Bronx, femmes subissant des violences : un peu de décence  ! N’évoquons pas ces horreurs ! 6 millions de dollars de caution et dépôt de garantie, appartement coûteux, peut-être 200 000 dollars de frais mensuels, parachute doré au FMI… L’argent n’est pas le sujet ! Seule compte la justice qui rendra honneur et dignité à un séducteur tellement français, tellement brillant, tellement de notre monde !

On perd ses repères dans cette aventure traversée par la transgression et l’inversion des valeurs. Sans importance : DSK est de Gôche !

Texte repris de la page Facebook de Christian Vanneste

NOVOPRESS - 21/05/11


00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

21/05/2011

DSK : la réceptionniste du Sofitel de New York l’a échappé belle !

Selon des informations qui ont filtré du bureau du Procureur de l’État de New York, et que The Daily Beast a rapportées hier après-midi, DSK est arrivé au Sofitel vendredi après-midi et procéda à son “check-in” auprès d’une réceptionniste de cet hôtel de luxe.

 À peine arrivé dans sa suite 2806, il appela la réceptionniste pour lui proposer de monter dans son appartement pour boire un verre avec lui, ce que la réceptionniste refusa. La sacro-sainte “présomption d’innocence” ne nous empêchera pas de penser que la réceptionniste l’a échappé belle…

Source Nouvelles de France

 

23:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Honteux! La stèle à la mémoire d'Aurélie Fouquet, policière tuée en service, a dû être déplacée en catastrophe mercredi dernier

1459770_28761644-8338-11e0-a479-001517810df0_640x280.jpg Viilliers sur marne.jpg

930234_3e5a38f4-6463-11df-b53e-00151780182c.jpg AF en bleu.jpg

Aurélie Fouquet, 26 ans, mère d'un enfant

Eœurés. Des policiers et des habitants l’avaient mauvaise hier en apprenant que la stèle en mémoire d’Aurélie Fouquet, la policière municipale tuée lors d’une fusillade il y a un an hier, avait été déplacée en catastrophe mercredi. « Ce n’est pas normal. On est déçus. Mais visiblement, le maire de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) a estimé qu’elle pouvait choquer ses habitants », confie un ancien collègue d’Aurélie.

 La stèle avait été posée mercredi 11 mai à l’angle du boulevard Friedberg et de l’avenue Auguste, à Noisy-le-Grand. Tout près de l’endroit où la jeune femme est tombée, sous les balles de braqueurs. Or, une semaine plus tard, le monument se retrouve désormais de l’autre côté du boulevard, à Villiers, au niveau du KFC. Quelque peu insultant, quand on sait que c’est à cet endroit précisément que le commando a tiré sur la jeune femme, grondent des policiers.

Que s’est-il passé? Il y a quinze jours, le directeur de cabinet du maire de Noisy-le-Grand aurait donné un accord de principe à Villiers pour installer une stèle, tout en demandant d’en préciser la taille. Villiers l’aurait interprété comme un feu vert… et érige le monument, une colonne grise de près d’un mètre de haut, avec une plaque sur laquelle on peut lire « Hommage à Aurélie Fouquet, victime du devoir le 20 mai 2010 », sous un panneau publicitaire, côté Noisy.

En apprenant la dimension réelle de la stèle, l’entourage du maire de Noisy oppose finalement son veto. Villiers doit la déplacer. Ce mercredi, le député-maire de Villiers, Jacques-Alain Bénisti (UMP), reçoit un appel du député-maire de Noisy-le-Grand, Michel Pajon (PS). « Il m’a dit qu’il était hors de question de mettre la stèle à cet endroit », assure le maire de Villiers. « Je refuse de stigmatiser le quartier sensible du Pavé-Neuf, argumente de son côté le maire de Noisy. Il y a quelques années, une jeune fille a été tuée au bord du lac de la ville. Les parents voulaient une stèle, que j’ai refusée. On avait planté un arbre. Si plaque il devait y avoir, elle trouverait plutôt sa place dans une mairie », affirme-t-il.

Jacques-Alain Bénisti regrette qu’un terrain d’entente n’ait pas été trouvé. « C’était un peu choquant que le maire nous refuse une stèle. Mais il m’a expliqué sa décision, poursuit-il. Finalement, je la trouve jolie à cet endroit. Le principal, c’est qu’elle soit aux abords du carrefour où s’est déroulé le drame. » Un carrefour rebaptisé, depuis hier, carrefour Aurélie-Fouquet.

Source Le Parisien - 20/05/11

23:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les Français changent de cap et adhèrent au Front National

NPI - 21/05/11

 

 

22:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Séméac (Hautes-Pyrénées) - Fini le porc à la cantine en plat principal

 

Depuis les dernières vacances de février, le porc a été retiré des menus du restaurant scolaire de Séméac. La décision a été prise par la municipalité. Mme le maire s’explique.

Depuis un mois, les enfants des écoles maternelles et primaires de Séméac ne mangent plus de porc comme plat principal à la cantine. Si du côté de la FCPE on ne condamne pas cette décision, la PEEP et d’autres parents d’élèves ne cachent pas leur surprise et leur désapprobation. Peut-on transiger avec la laïcité ? Les avis divergent à Séméac. « Mon enfant adore le porc. Je ne comprends pas pour quelle raison du jour au lendemain, il a été décidé de supprimer cette viande », explique une mère de famille.

Un père de famille est désabusé devant une telle décision : « Nous sommes dans un pays laïque. L’école est laïque. Si la commune n’est plus capable de proposer deux plats comme elle le faisait jusqu’à maintenant, elle n’a pas pour autant à supprimer le porc, même s’il s’agit d’une décision provisoire. Sinon demain, il va falloir supprimer le bœuf car dix enfants n’aiment pas ce plat. »

« Nous souhaitons que le porc soit réintroduit de façon normale et le plus rapidement possible »

D’autres parents, par contre, comprennent cette décision. « Je préfère cela que d’avoir des enfants qui ne mangent pas. » Christophe Druilhet, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Séméac, a appris cette décision un peu par hasard. « C’est une de mes patientes qui m’en a parlé. Cette parente d’élève n’était pas très contente. Son fils adore le cochon. Il ne comprend pas qu’il n’y ait plus de porc à la cantine. Elle m’a expliqué que ça commençait à faire du bruit et que des parents étaient prêts à faire une pétition. Le sujet n’a pas été discuté au conseil municipal. Je me suis renseigné et j’ai constaté qu’il a été abordé en bureau municipal où l’opposition ne siège pas. Il n’est pas question, dans ce compte-rendu, de supprimer le porc. Il faut que les enfants d’origine musulmane puissent manger mais il ne faut pas pour autant supprimer le porc pour tous les autres. Nous souhaitons que le porc soit réintroduit de façon normale et le plus rapidement possible. »

Lire la suite

NPI - 21/05/11

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Une agence de détectives privés lancée aux trousses de Nafissatou Diallo

montage-dsk-sofitel_scalewidth_630.jpg

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Des privés engagés par les défenseurs de DSK vont éplucher la vie de la victime supposée.

La vie de la victime présumée de Dominique Strauss-Kahn n’aura bientôt plus de mystère pour les défenseurs de l’ex-patron du FMI. Les avocats de l’ancien ministre de l’Economie ont en effet selon le New York Times sollicité Guidepost solutions, l’une des agences de détectives privés les plus performantes pour mener une contre-enquête visant, à terme, à disculper celui qui est accusé notamment d’agression sexuelle et de tentative de viol.

L’agence n’a pas été choisie par hasard. Le numéro 2 de Guidepost Solutions est un ancien de Kroll, la plus grande agence de détectives au monde. Et le fondateur, Bart Schwartz, a travaillé à la division criminelle du bureau du procureur général de New York. La société est située au 17e étage d’un immeuble située sur la très chic Madison Avenue, en plein cœur de Manhattan. Elle a également des bureaux à Washington, Dallas, Los Angeles ou encore Chicago.

" En Amérique, ils fouillent tout"

Et les moyens mis à sa disposition pour notamment fouiller le passé de la femme de chambre du Sofitel, âgée de 32 ans, s’annoncent sans limite. " C’est le système américain, c’est-à-dire qu’ils feront une contre-enquête, qui va de A jusqu’à Z, à l’instar de celle qui a été faite par le procureur. En Amérique, ils fouillent tout ", assure Eric Vanlerberghe, détective privé en France. "Ils vont même jusque dans la vie privée de la victime - si victime il y a. Le magistrat qui est en charge de l’affaire va peut-être leur donner une autorisation pour travailler. S’ils interrogent des personnes, ces personnes seront alors obligées de répondre. Par contre, si l’autorisation n’est pas donnée par le magistrat, il leur est possible de ne pas répondre."

Toute la vie de la femme de chambrer sera en tous cas épluchée jusque dans les moindres détails. Les détectives vont agir partout où ils le peuvent : à New York, bien sûr, mais aussi à Washington et Paris, et même jusqu’en en Guinée, le pays d’origine de la victime présumée.

Source Europe 1  - 21/05/11

20:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

La nouvelle vie de DSK

110520als4261.jpg

(Cliquez sur le dessin pour l'agrandir)

Caricature de DSK en assignation à résidence sous vidéosurveillance, parue dans la presse quotidienne régionale en Alsace MaxPPP
 
 
 21/05/11

20:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Appartement de fonction au 71 Broadway à Manhattan

19:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un voisin encombrant au 71 Broadway

Sorti vendredi soir de la prison de Rikers Island, DSK a pris ses quartiers résidentiels au 71 Broadway à Manhattan dans l'attente d'un nouveau logement et de son procès le 6 juin prochain.

 Matraqués par les journalistes, les habitants de cet immeuble luxueux sont loin d'être ravis de son arrivée dans le quartier.

 
Libéré, DSK a pris ses quartiers résidentiels vendredi soir au 71 Broadway dans le sud de Manhattan
 
 
 DSK, accusé de crimes sexuels, est sorti de prison vendredi soir et il habite désormais dans un logement provisoire au 71 Broadway, sous résidence surveillée. L'appartement est situé à proximité de Wall Street et de Ground Zero, site des tours jumelles du World Trade Center détruites lors des attaques du 11 septembre 2001. Mais tout comme les gérants de l'immeuble du Bristol Plaza, qui ont refusé sa présence en leurs murs vendredi juste avant sa libération, les habitants du 71 Broadway ne semblent pas ravis de sa venue dans le quartier.
 
Un homme brandissait notamment ce vendredi soir aux Etats-Unis (samedi matin en France), un carton sur lequel on pouvait lire « DSK- pas chez moi ». « Avec tous les médias et la publicité autour, cela va devenir difficile d'entrer dans l'immeuble », a également estimé Debbie Tawil, une habitante de l'immeuble.

Difficile de vérifier si DSK se trouve vraiment à l'intérieur

Toute personne se dirigeant vers l'immeuble ou sortant de l'impressionnante entrée luxueuse est, en effet, désormais assaillie par les journalistes. Après sa sortie de la prison de Rikers Island vendredi quelques minutes après 23 heures (heure française), un vrai jeu de chats et de souris s'était orchestré avec les journalistes pour connaître ou cacher l'adresse exacte de cette résidence provisoire. Il est d'ailleurs difficile de vérifier si DSK se trouve vraiment à l'intérieur du 71 Broadway. « Il est ici », a toutefois confirmé un officier de police sous couvert de l'anonymat, pendant que ses confrères érigeaient des barricades métalliques afin de tenir à distance les journalistes. 

Selon la presse locale encore, le logement où est arrivé vendredi soir Dominique Strauss-Kahn est un appartement de fonction de la société de surveillance Stroz Friedberg, chargée d'assurer sa mise en résidence surveillée dont les conditions sont expliquées ici.

Dans cet immeuble du sud de Manhattan, les habitants vivent dans des appartements de haut standing avec de hauts plafonds . Un toit terrasse et une salle de sport leur sont encore offerts. Mais DSK ne devrait pas y avoir droit, compte tenu des conditions de son assignation à résidence. Celles-ci, décidées jeudi par le juge de New York, lui imposent, en effet, de ne pas sortir de cette résidence à moins d'un cas de force majeure.

Ses seules sorties autorisées se feront donc dans le cadre de circonstances très précises comme pour se rendre aux audiences, rendez-vous avec ses avocats, visites chez le médecin ou déplacements à la synagogue, et devront être demandées six heures à l'avance. Un couvre-feu lui sera également imposé de 22h à 6h du matin. Dans cet appartement, des caméras de vidéosurveillance le filmeront aussi, lui et sa femme Anne Sinclair, 24h/24. Par ailleurs, il ne pourra recevoir des visites que sur demande et avec autorisation de la justice, et pas plus de quatre personnes à la fois. 

Les journalistes accusés d'avoir fait rater la location avec le Bristol Plaza  

Vendredi, DSK devait initialement être assigné à résidence dans un appartement de l'Upper East Side au Bristol Plaza, qu'Anne Sinclair avait prévu de louer, mais l'adresse ayant fait l'objet de fuites, l'immeuble a été assiégé par les médias. « Nous avons dû déménager parce que certains journalistes ont tenté de pénétrer dans sa résidence privée », a expliqué l'un de ses avocats, William Taylor, à la presse tandis que le New-York Post expliquait que les gérants de cet immeuble étaient tombés d'un commun accord pour ne pas l'accueillir. 

Ses avocats et son épouse Anne Sinclair tentent de trouver un nouvel appartement. DSK risque 25 ans de prison pour avoir tenté de violer samedi dernier une femme de chambre d’un hôtel de Manhattan. Inculpé jeudi, son procès est prévu le 6 juin prochain.

Source France-Soir - 21/05/11

 

 

19:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

DSK touchera bien des indemnités de la part du FMI

Dominique Strauss-Kahn pourrait toucher, entres autres, 250.000 euros de "parachute doré"
 
Accusé de crimes sexuels et inquiété par la justice américaine, Dominique Strauss-Kahn a donné sa démission jeudi matin au Fonds monétaire international (FMI). Il y était entré en septembre 2007 pour prendre le poste de directeur. Malgré son départ précipité, il devrait tout de même toucher une prime et une retraite de la part de l'établissement financier. Des montants qui ont varié et qui ont été démentis par le FMI depuis deux jours. Mais il semblerait bien que DSK touche une « allocation de séparation » à hauteur de 250.000 euros d'indemnités selon plusieurs médias. La chaîne américaine ABC parle même d'un montant entre 318.000 euros et 349.000 euros pour cette prime de départ, qui n'est autre qu'un « parachute doré ».

Car son contrat, en ligne sur le site du FMI, stipule en effet la notion de « separation allowance », due après un minimum de deux années de service à un patron du FMI. « Les termes de l'accord ne semblent pas prévoir le retrait de ces dispositions pour quelque raison que ce soit - y compris le fait d'être accusé ou reconnu coupable d'agression sexuelle », précise par ailleurs ABC News. Selon le contrat, en ligne sur le site du FMI, l'indemnité s'élèverait à 60% du dernier salaire annuel perçu par Dominique Strauss-Kahn, qui est de 441.980 dollars (310.000 euros) d'après le rapport 2010 de l'institution.

Montant « largement surestimé par les médias » 

Le FMI s'est efforcé depuis jeudi de démentir ces montants sans toutefois remettre en question cette allocation de séparation. « Le montant de la retraite annuelle et des droits afférents de l'ancien directeur général a été largement surestimé par les médias », a-t-il précisé dans un communiqué. Dominique Strauss-Kahn devrait en effet aussi toucher des droits à une retraite de la part du FMI, car il a accompli plus de 3 ans de mandat. « Les versements annuels seront pour les années suivantes bien moins importants », souligne l'institution. Selon ABC encore, ils seraient de 250.000 dollars par an, ce qu'a formellement démenti le FMI.

Son contrat, pour l'indemnité de départ comme pour la pension de retraite, ne prévoit aucun cas de confiscation ou de suspension. Ni en cas de condamnation, ni en cas d'inculpation. Placé en résidence surveillée provisoire au 71 Broadway près de Ground Zero vendredi soir à sa sortie de prison, DSK risque 25 ans de prison. Inculpé jeudi, son procès aura lieu le 6 juin prochain

Source France-Soir - 21/05/11

18:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Pierre de Ronsard (1524-1585)

rose-rose-isabelle-autissier-artistique-dscn0804.jpg

(Cliquez sur la photo)

Mignonne, allons voir si la rose

A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

20/05/2011

Le terrible acte d'accusation

dsk-acte-accusation_w350.jpg

Nous nous sommes procuré une copie de l'acte d'accusation de Dominique Strauss Kahn, par le tribunal de New York. En voici les éléments essentiels :

L'accusé est poursuivi pour avoir contraint par la force la plaignante à lui faire une fellation, puis de l'avoir sodomisée. Il est poursuivi pour avoir eu des relations sexuelles par la force. Il lui est reproché d'avoir séquestré la plaignante. Il a contraint ula plaignante à se livrer à des activités sexuelles sans son consentement, et il lui est donc reproché d'avoir touché les parties sexuelles et intimes de la plaignante dans un but dégradant et avilissant, et afin de satisfaire ses propres désirs sexuels...

Les faits reprochés se sont produits dans les circonstances suivantes :


1) l'accusé a fermé la porte de la pièce et a empêché la victime de quitter la chambre.


2) l'accusé a attrapé la poitrine de la victime sans son consentement.


3) l'accusé à tenté de retirer les sous vêtements de la victime et a atteint ses parties vaginales.


4) l'accusé a forcé par deux fois la victime a prendre son pénis dans sa bouche.


5) l'accusé a pu commettre ces actions par la force.

Source La Dépêche.fr - 18/05/11

23:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le 58ème soldat français tué - Sarkozy envoie encore des renforts en Afghanistan

 

Mercredi, un 58e soldat français a trouvé la mort en Afghanistan et quatre autres ont été blessés dans l’explosion « accidentelle » d’une munition. Le décédé est le 1re classe Cyril Louaisil. Il n’avait que 24 ans.

La principale victime appartenait au 2e régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) de Champagné près du Mans dans la Sarthe, de même que les quatre militaires blessés. L’explosion aurait eu lieu au moment d’embarquer à bord d’un véhicule blindé.

Les blessés ont été évacués vers l’hôpital militaire de Kaboul. Leurs jours ne semblent pas en danger selon des sources proches du ministère de la Défense.

Un drame qui intervient au moment où Nicolas Sarkozy envoie des renforts dans ce pays en guerre depuis trente ans.

En effet, une centaine de militaires français, dont des cadres du 1er régiment de tirailleurs d’Epinal (Vosges), sont encore arrivés le 4 mai pour participer à la formation de l’armée nationale afghane dans le cadre d’un programme géré par les Américains.

Qu’il repose en paix.

23:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Dîner militant avec Jean-Marie Le Pen le mercredi 18 mai à Paris

23:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n°230


Le Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n°230 par polecom

20.05.11

20:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Jamel Dati arrêté pour agressions sexuelles

Jamal Dati, frère de l’eurodéputée (PPE) et ancienne Garde des Sceaux Rachida Dati, a été placé en garde à vue ce matin, suspecté d’agressions sexuelles, violences aggravées et vol sur son ex-compagne, a-t-on appris de sources judiciaires.

Il est interrogé depuis mercredi, 9h, par les policiers du commissariat de Verdun (Meuse), après le dépôt d’une plainte par son ex-concubine en début de semaine, a expliqué une source proche du dossier. Le parquet de Verdun devrait communiquer dans la soirée.

Jamal Dati, 38 ans, avait déjà été condamné en août 2007 à douze mois de prison par la Lire la suite…

Nouvelles de France - 18/05/11

20:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Israël rejette l'appel d'Obama pour la création d'un Etat palestinien

 
 
 

20/05/2011 – 12h40
TEL AVIV (NOVOpress)
– Pourtant salué par de nombreux pays du monde, de la Jordanie à l’Allemagne, l’appel du président américain Barack Obama pour la création d’un Etat palestinien démilitarisé s’étendant sur les Territoires palestiniens occupés par Israël depuis juin 1967 a été rejeté en bloc par l’Etat hébreu.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a immédiatement exclut tout « retour aux lignes de 1967″. Même s’il ne souhaite pas s’opposer frontalement au président Obama avant de le rencontrer à Washington, le premier ministre israélien n’a laissé plané aucun doute quand à l’issue négative de la proposition américaine.

De son côté, le leader palestinien Mahmoud Abbas a appelé Israël à « donner au processus de paix la chance qu’il mérite », convoquant la direction palestinienne pour « une réunion d’urgence ».

Barack Obama s’est prononcé pour la première fois hier en faveur d’un Etat palestinien sur la base des lignes de juin 1967, c’est-à-dire la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est.


20:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Marine Le Pen lance le débat sur l'avenir du FMI

 

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les discussions qui s’engagent sur le nom et la nationalité du successeur de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI n’ont aucun intérêt.

La seule question qui vaille est celle de l’avenir de l’institution FMI. Devenu une machine infernale au service de l’idéologie ultralibérale, le FMI dans sa forme actuelle est une institution extrêmement néfaste.

Les plans d’ajustement structurel qu’il impose aux pays où il intervient se traduisent systématiquement par la privatisation des services publics, le démantèlement de l’Etat, la chute des salaires et des pensions et la suppression des protections aux frontières.
Comme en Argentine en 2001, en Grèce aujourd’hui, les peuples sont toujours les premières victimes du FMI. Sur le fond, ses résultats sont catastrophiques : montée de l’endettement et accélération du rythme des crises financières depuis deux décennies.

Le FMI a fait trop de mal aux peuples et n’a pas rempli ses missions : il doit donc être supprimé.

Perverties par l’idéologie des grandes banques, les vieilles institutions OMC, Banque Mondiale et FMI sont périmées. Il est temps de tourner la page d’un vieux système, qui s’est mis au service d’une caste financière déconnectée des peuples.

Dans cet objectif, il faut revenir à l’esprit originel de la solidarité internationale : des institutions rénovées, plus performantes, moins dogmatiques et respectueuses de la souveraineté des nations. Seul l’intérêt des peuples doit guider leur action.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, juge sans intérêt les discussions de couloir sur le nom du futur directeur du FMI. Ce nom ne changera rien au fond du problème.
Il est temps d’élever le débat au niveau où il doit se trouver : doit-on continuer avec le FMI ? Comment libérer les institutions internationales de l’emprise de la finance ? Qui veut la continuité et qui s’engage à réformer le système financier et monétaire international, pour le mettre au service des peuples ?

Marine Le Pen propose aux autres partis politiques d’engager ce débat fondamental.

20:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)