Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 443

  • GR - « Allah Akbar » « Germany, Germany » : le visage sans fard de l’invasion islamiste à Budapest

    Regarder en plein écran

    Le Salon Beige

  • Valls transpire... la haine d'une France qu'il détruit méthodiquement

    Vallstranspire.png

    http://ripostelaique.com/valls-transpire-la-haine-dune-france-quil-detruit-methodiquement.html

  • La CEDH condamne l’Italie à payer 10 000 euros à des migrants de Lampedusa expulsés vers la Tunisie

    4EqbHDh.jpg

     

    11h02

    La Cour européenne des droits de l’Homme a condamné aujourd’hui l’Italie pour les conditions dans lesquelles des migrants tunisiens avaient été placés en rétention sur l’île de Lampedusa avant d’être refoulés collectivement vers la Tunisie en 2011. La Cour a notamment jugé que ces conditions avaient «porté atteinte à leur dignité», et a critiqué la légalité de leur détention, puis de leur expulsion.

     

  • Slovaquie : manifestation anti-immigration interdite

     

    urpzgtE.jpg slovaquie.jpg

    Mohamed Juncker et Frau Sharia !

     

    23h42

    La police slovaque a empêché aujourd’hui une manifestation contre l’accueil de migrants.

     

    Plusieurs centaines de manifestants d’extrême droite ont été interdits d’entrée dans le village de Gabcikovo (au sud de Bratislava). Ce village est prévu pour accueillir prochainement à titre temporaire cinq cents migrants en vertu d’un accord avec l’Autriche qui les héberge actuellement.

    La police était intervenue au motif qu’un exercice de pompiers et de secouristes se déroulait aujourd’hui à Gabcikovo, a expliqué une porte-parole des forces de l’ordre, Martina Kredatusova.

    Dimanche dernier, les habitants de Gabcikovo se sont prononcés massivement par référendum contre l’accueil des migrants.

    Plus tôt dans la journée, quelque deux cents personnes ont manifesté dans une autre localité slovaque, Trnava, dans l’ouest, contre l’arrivée de migrants. Marian Kotleba, dirigeant du parti d’extrême droite « Notre Slovaquie », n’a pu y assister car il avait été convoqué par la police pour être interrogé. Quelques personnes opposées à la manifestation s’étaient également rassemblées à Trnava. « J’ai honte pour vous », déclarait un panneau apporté par Jakub, un étudiant de 24 ans. Les manifestants nationalistes s’en sont emparé et l’ont déchiré.

     

    source

    Merci à anargyre

  • Le docteur Xavier Dor, militant anti-avortement, définitivement condamné pour "délit d'entrave à l'IVG"

     

    01 Sept. 2015, 21h04 | MAJ : 01 Sept. 2015, 21h04

    Xavier-Dor-de-nouveau-en-proces-pour-delit-d-entrave-a-l-IVG_visuel_article2.jpg

    Le docteur Xavier Dor est né à Marseille en 1929

     
    1
                                                        

    Le militant anti-avortement Xavier Dor a été définitivement condamné ce mardi à 10 000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis, pour entrave à l’interruption volontaire de grossesse. La Cour de cassation ayant rejeté son pourvoi.

     
     

    Il avait été condamné par la cour d’appel de Paris le 27 octobre 2014 pour s’être introduit à deux reprises dans les locaux du planning familial à Paris en juin 2012. Cet ancien pédiatre octogénaire avait notamment donné à une femme qui souhaitait avorter une médaille de la Vierge Marie et une paire de petits chaussons. Il a déjà été condamné à une dizaine de reprises pour des faits similaires. Proche des catholiques intégristes, Xavier Dor est à la tête de l’association « SOS tout-petits », créée en 1986 et qui revendique une centaine d’actions dans les années 1980, dont des intrusions dans les blocs opératoires.

    LE PARISIEN

    Quelle honte! Il n'a fait aucun mal !

     

  • Paris : une ado violée dans l’ascenseur de son immeuble

     

    Benoît Hasse | 31 Août 2015, 20h36 | MAJ : 31 Août 2015, 20h36

     
    réagir
    78
     
                                                        

    Il n’a pas hésité à agir en plein jour, à visage découvert et dans l’ascenseur d’un immeuble d’habitation ! L’homme d’une trentaine d’années qui a abusé d’une adolescente de 14 ans ce week-end dans le XIIe arrondissement présente tous les traits d’un dangereux prédateur sexuel.

     
     

    Le violeur, qui est tranquillement reparti après avoir menacé sa victime de représailles si elle parlait, est désormais activement recherché par la police judiciaire.

    Les faits se sont déroulés dimanche à 16 heures dans un immeuble du quartier de la porte de Charenton. En ce milieu d’après-midi, Chloé* rentre chez elle après avoir rendu visite à une amie. La jeune fille compose le code d’entrée de son immeuble. Le violeur qui se trouvait derrière elle rentre, lui aussi, dans l’immeuble. Mais sans précipitation, ni violences. L’homme qui fait simplement mine d’avoir profité de la porte ouverte engage même la conversation avec sa victime tandis qu’ils montent tous deux dans l’ascenseur.

    Frappée à coups de casque de moto

    Quelques étages plus haut, l’affaire bascule dans l’horreur. Alors que l’adolescente allait sortir de l’ascenseur, son agresseur la frappe violemment au visage, à coups de casque de moto puis à coups de poing, et la retient dans la cabine qu’il renvoie au dernier étage.

    Là, il bloque l’ascenseur, menace sa victime en se disant armé et lui ordonne de lui pratiquer une fellation. Après ce viol, il ira jusqu’à se faire raccompagner à la sortie de l’immeuble par la jeune fille à qui il précise qu’il tuera sa famille si elle raconte ce qui vient de se produire.

    La mère, horrifiée de découvrir sa fille blessée mais mutique, a alerté les policiers quelques minutes plus tard. Le violeur était déjà loin. La terrible affaire a été confiée à la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire. Outre le signalement de l’agresseur, les enquêteurs disposeraient d’autres éléments d’identifications laissées sur les lieux du viol pour tenter d’interpeller au plus vite le prédateur.

    *Le prénom a été changé.
     
    LE PARISIEN
  • Le ministère de la Justice épinglé pour 40000 emplois au noir

    http://www.leparisien.fr/economie/emploi/le-ministere-de-la-justice-epingle-pour-40-000-emplois-au-noir-01-09-2015-5053537.php

  • Mgr Vingt-Trois interdit un camp de formation sur l’islam

    1280x720-3Fa-770x375.jpg guy Pagès.jpg

     

    Download PDF

    Un prêtre du diocèse de Paris, l’abbé Guy Pagès, avait organisé un camp d’été pour former des  jeunes gens à résister à la propagande islamique et à savoir annoncer la foi chrétienne aux musulmans. L’initiative de ce valeureux prêtre a tant déplu à Monseigneur Vingt Trois qu’il a décidé de l’interdire. Ayant appris cette censure, un avocat catholique a souhaité, dans une lettre ouverte, relever l’évolution du cadre juridique international, et rappeler le cardinal à ses responsabilités. Voici ce courrier :

    En tant qu’avocat, j’attire d’emblée votre attention quant à l’existence de manœuvres diplomatiques d’instauration d’un carcan juridique international ouvrant la voie à l’islamisation à grande échelle. Il va sans dire que cela porte atteinte aux valeurs, largement inspirées au cours de l’Histoire par l’Église, et enrichies aussi par des courants laïques voire athées, qui fondent notre société. Cela constitue un tout non-négociable qui est aujourd’hui établi, entre autres dispositions, par la Convention européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales. Là se situe le socle de la démocratie et, à défaut, ce sera réellement un changement de régime y substituant la théocratie tribale bédouine.

    En bref, il s’agit des tractations de Durban 2 (O.N.U.) et de ce qui s’ensuivit, ainsi que du processus d’Istanbul ; l’un et l’autre tendant à redéfinir le racisme et les atteintes à la liberté religieuse de sorte que ces deux qualifications juridiques englobent in fine tout frein à l’islamisation. Autrement dit, la remise en cause de leur contenu en y incluant un autre, d’inspiration musulmane, les dénaturera radicalement. En substance, la liberté première sera d’islamiser tandis que les libertés individuelles, forgées par l’Occident, passeront au second plan ou seront criminalisées au titre, par exemple, de blasphème de religion par renvoi à la charia. Déjà, en France, les organisations musulmanes ont obtenu, en 2010, que le ministère de l’Intérieur recense les actes « islamophobes » (concept liberticide et pernicieux, car l’esprit critique et son expression ne sont pas de nature phobique), sans que ceux qui subissent des pressions au nom de l’islam bénéficient d’une telle attention de la part des pouvoirs publics ou du Clergé.

    Je me tiens à votre disposition pour vous communiquer toute précision que vous souhaiteriez obtenir à cet égard.

    En tant que catholique, a fortiori en de telles circonstances internationales, je suis particulièrement choqué d’apprendre la demande que vous avez faite au Père Guy Pagès d’annuler le camp de formation qu’il avait organisé pour, ce mois-ci, donner à des jeunes gens non seulement les moyens de conforter leur foi, mais encore d’apprendre à résister si bien à l’islamisation dont ils sont la cible, qu’ils soient capables ensuite d’évangéliser eux-mêmes les musulmans. Auriez-vous renoncé à évangéliser ?

    Je me réfère à la volonté d’au-moins deux papes. Permettez-moi de vous rappeler infra la parole du Pape Benoît XVI et, dès ici, à propos d’évangélisation, cette demande de Saint Jean-Paul II :

    « Il est nécessaire de préparer convenablement les chrétiens qui vivent au contact quotidien des musulmans à connaître l’islam de manière objective et à savoir s’y confronter. » (Ecclesia in Europa, n° 57).

    Je déplore votre interdiction alors que cette formation était devenue cruciale. Plus que jamais, il importe que les jeunes chrétiens (outre l’ensemble des citoyens épris de liberté) soient en mesure de connaître l’islam pour ce qu’il est, selon le vœu de Saint Jean-Paul II, afin qu’ils sachent s’y confronter. Connaitre l’islam en réalité, c’est en finir avec la sempiternelle relativisation et reconnaître enfin que ce culte singulier a pour modèle, commun à toutes ses obédiences, ce qui est d’autant plus significatif, un personnage criminel en guise de prophète, Mahomet ; indéniablement l’exact opposé du Christ.

    Vous observerez que les jeunes musulmans, eux, sont systématiquement encouragés à tenter de les islamiser, et à dénigrer le christianisme qu’ils sont nombreux à croire tri-théiste et fondé sur une bible prétendument falsifiée. Il faut prendre en compte le réel comme l’indiquait le Pape Benoît XVI :

    « la politique est aussi un art complexe d’équilibre entre des idéaux et des intérêts, mais sans jamais oublier que la contribution des chrétiens est décisive uniquement si l’intelligence de la foi devient intelligence de la réalité » (Discours du Pape Benoît XVI aux Participants à la XXIV Assemblée plénière du Conseil pontifical pour les Laïcs, 21 mai 2010)

    L’intelligence de la réalité, cela commence par ouvrir les yeux. C’est trahir l’Église que d’entraver sa défense face à un prosélytisme hostile. Dans ce contexte, votre interdiction n’engage que plus gravement encore votre responsabilité. Auriez-vous aussi renoncé à votre fonction de pasteur du peuple de Dieu ? Le fait est que vous incitez à baisser la garde. Or, au contraire, il faudrait une contribution décisive selon les termes mêmes du Pape Benoît XVI. Si vos prédécesseurs s’étaient montrés tellement enclins à la dhimitude au cours de notre Histoire, ni Jérusalem ni Cordoue, ni Vienne n’auraient été libérées ou, pour cette dernière, préservée du joug musulman.

    Sachez en tout cas qu’étant comprise comme une censure et une coupable démission provoquant l’indignation des âmes bien nées, votre interdiction ne pouvait qu’aiguillonner une réaction très vive de la part de ceux qui refusent d’abandonner leur patrie et l’âme de leurs enfants à ce culte morbide et barbare, cet antichrist caractérisé, qu’est l’islam.

    Il arrive qu’un scandale, malgré son auteur, se transforme en œuvre positive. C’est ainsi que votre acte inconsidéré a, au final, donné une impulsion à une initiative civique et chrétienne de plus grande ampleur que la réunion interdite. Je tiens à vous en remercier vivement, parce qu’elle m’a valu de rencontrer récemment des partenaires de valeur pour cette action.

    Comptez sur moi pour m’employer, avec eux, à faire en sorte que l’idée de ces rencontres interdites porte les fruits qui en étaient escomptés. Nous ne pouvons nous taire ni laisser mettre sous le boisseau les valeurs dont est empreinte notre civilisation; le message chrétien s’adressant à tous, musulmans y compris. Mieux vaut une forte affirmation de soi que s’incliner.

    Je veux croire que vous prendrez conscience de notre devoir de refuser toute compromission avec l’islam, de sorte que vous aurez à cœur de former les âmes encore libres de son honteux esclavage, à le combattre et le repousser. Il y va, selon les convictions de chacun, croyant ou non, du salut ou à tout le moins de la paix civile. C’est un combat qui concerne tous les citoyens, chrétiens ou non, dont l’Église ne peut s’abstraire sans renier son apport historique à l’instauration des valeurs fondamentales en cause.

    Pour la bonne forme, je vous avertis que ceci est une lettre ouverte. Veuillez agréer, Monseigneur, l’expression de ma haute considération.

    RIPOSTE LAÏQUE

  • Bientôt chez nous : foules haineuses, «Allah Akbar»… L’Europe de l’Est, laboratoire de l’invasion migratoire

    http://fr.novopress.info/191655/bientot-chez-foules-haineuses-allah-akbar-leurope-lest-laboratoire-linvasion-migratoire/

    buadpest.png

    A Budapest

  • L’État à genoux face à une bande de gitans

     

     

    01/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)

    Après avoir obtenu la libération de deux des leurs par la violence et la casse (Présent d’hier), les gitans ont mis la ville de Roye en état de siège pour les obsèques des quatre personnes tuées dans un règlement de comptes (dont un gendarme et un bébé).
    Les habitants, les forces de l’ordre, les pouvoirs publics ont été priés de se mettre au garde à vous, le petit doigt sur la couture du pantalon, pour ce rassemblement regroupant de nombreux truands (dont le fils et le neveu de l’une des victimes condamnés respectivement à six et quatre ans de prison pour trafics de voitures).
    8430-P1
     
     Le maire de la commune avait demandé aux habitants de ne pas sortir de chez eux avant la fin des cérémonies. Le périmètre a été bouclé pour ne pas incommoder ces braves gens dont les caravanes ont afflué dès le dimanche soir sur les parkings ou ailleurs. 800 « membres de la communauté » et environ 300 caravanes, pour une ville qui compte à peine 6 000 habitants.
    L’accès à l’église Saint-Pierre avait été fermé à la circulation tandis que des centaines de policiers et de gendarmes quadrillaient le secteur pour intercepter les journalistes (dont la présence avait été interdite par les gitans, le soir des faits, deux d’entre eux avaient été tabassés) et empêcher les nouveaux règlements de compte autour des cercueils. À part ça, tout est normal…
    Depuis la fusillade, la communauté gitane a multiplié les actes de vandalisme (500 000 euros de dégâts sur l’autoroute A1) et fait plier les pouvoirs publics comme des spaghettis chauds.

    « C’est le signe manifeste de l’affaiblissement de l’autorité de l’État », dénonce Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de policiers Synergie officiers qui s’alarme : « Force doit rester à la loi, mais cette fois la force a changé de camp. »

    Aucune arrestation, pas de garde à vue, aucun message de fermeté de la part de l’État, ni une quelconque intention de donner suite à ces actes de vandalisme. L’inaction est assumée, souligne Le Figaro. Interrogée dimanche, Nicole Klein, préfet de Picardie, l’a justifiée en indiquant qu’une intervention des forces de l’ordre, lors du blocage, aurait pu entraîner, dit-elle, « des débordements ». Du côté de Beauvau, on soutient cette ligne de conduite : « Dans le cadre d’un climat particulièrement tendu, la crise a finalement pu être gérée sans faire d’autres blessés », se félicite-t-on dans l’entourage du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.
    L’État est écrasé par une bande de délinquants. Alors face aux légions de Daesh… Un seul mot : votez bien !

    Caroline Parmentier


  • Christian Estrosi : Marion Maréchal-Le Pen « la plus dangereuse des trois », les Identitaires « des repris de justice »


    L’attaque en règle de Christian Estrosi contre... par Europe1fr

      

     

    01/09/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
    Christian Estrosi attaque en règle son adversaire aux régionales : pour le député-maire de Nice, Marion Maréchal-Le Pen est « la plus dangereuse des trois », qui fait alliance avec le Bloc Identitaire, « des repris de justice ». Déjà condamné pour injures publiques en 2012, Estrosi paiera-t-il cette fois aussi pour ses propos ?

    Invité au complaisant micro de Jean-Pierre Elkabbach, lundi sur Europe 1, Christian Estrosi s’est laissé aller à un flot de haine verbale à l’encontre de son adversaire aux prochaines élections régionales, Marion Maréchal-Le Pen. Pour lui, « Ce que son grand-père n’a jamais accepté de faire, elle vient de le faire », évoquant une « alliance avec le Bloc Identitaire », et affirmant à leur sujet:

    Elle prend sur ses listes des repris de justice, condamnés à la fois pour antisémitisme, racisme, xénophobie, etc.

    Estrosi ne s’est pas arrêté en si bon chemin : « Elle vient de traiter dans un discours à Carpentras les protestants comme ayant été complices des occupants nazis. Elle dit tout simplement que tous les musulmans de France sont des islamistes. C’est la plus dangereuse des trois » Le Pen, a-t-il conclu.

    La réaction de cette dernière ne s’est pas fait attendre, elle porte plainte pour « Mensonges et diffamations »

    Cela fait des semaines que Christian Estrosi raconte n’importe quoi sur mes déclarations, sur le Front national, sur mes colistiers ou à mon encontre. Ce fut encore le cas ce matin même lors de son entretien sur la radio Europe 1.

    déclare la benjamine de l’Assemblée Nationale, qui espère que son passage par la case justice « va enfin mettre un coup d’arrêt » aux « déclarations affligeantes » de Christian Estrosi, « et permettre d’élever un peu le niveau du débat ».
    Et de conclure : «

    J’aimerais pour ma part que l’on parle de notre vision pour la région PACA, de notre ambition et de notre projet pour celle-ci. Si M. Estrosi n’a manifestement rien à dire sur le sujet, ce n’est pas mon cas.

  • Merkel brandit les idéaux de l'UE face à la crise migratoire qui divise les Européens

    http://www.bvoltaire.fr/breves/merkel-brandit-les-ideaux-de-lue-face-a-la-crise-migratoire-qui-divise-leurope,202903?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=50ef7f47f2-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-50ef7f47f2-24089849&mc_cid=50ef7f47f2&mc_eid=0b0d8f3739

  • Le pape François veut que tous les prêtres puissent pardonner l'avortement

    2178841.jpg

     

    01/09/15 à 14:30 - Mise à jour à 14:30

    Source : Belga

    Le pape François a demandé mardi que tous les prêtres, durant le "jubilé de la miséricorde" qui débutera en décembre, accordent le pardon à tous les catholiques qui ont avorté ou provoqué l'avortement, pourvu qu'il y ait une démarche de repentir.

     

    Le pape François © REUTERS

    Dans un message adressé à l'organisateur de cette "Année Sainte" (ou jubilé), le prélat italien Rino Fischella, Jorge Bergoglio a détaillé diverses dispositions pour que la possibilité de voir ses fautes pardonnées (ce que permet un jubilé dans la tradition catholique) bénéficie au plus grand nombre, notamment aux malades ou aux détenus incapables de se rendre dans les cathédrales et les églises jubilaires pour faire la démarche de repentir.

    Mais la disposition la plus frappante concerne l'avortement: le pape déclare avoir "décidé, nonobstant toute chose contraire, d'accorder à tous les prêtres, pour l'Année jubilaire, la faculté d'absoudre du péché d'avortement tous ceux qui l'ont provoqué, et, qui, le coeur repenti, en demandent pardon". Egalement pour les femmes ayant avorté, "le pardon de Dieu à quiconque s'est repenti ne peut être nié", ajoute le pape, d'autant plus, dit-il, si celles-ci demandent à recevoir le sacrement de confession.

    Dans cette lettre, François exprime aussi sa sensibilité à l'égard des femmes ayant avorté: "Le drame de l'avortement est vécu par certains avec une conscience superficielle, qui semble ne pas se rendre compte du mal très grave qu'un tel acte comporte". Mais, ajoute-t-il, "beaucoup d'autres, en revanche, bien que vivant ce moment comme un échec, considèrent ne pas avoir d'autres voies à parcourir. Je pense à toutes les femmes qui ont eu recours à l'avortement". "Je connais bien les conditionnements qui les ont conduites à cette décision. Je sais qu'il s'agit d'un drame existentiel et moral. J'ai rencontré de nombreuses femmes qui portaient dans leur coeur la cicatrice de ce choix difficile et douloureux. Ce qui a eu lieu est profondément injuste", ajoute François.

    Lors du deuxième anniversaire de son élection, le 11 mars, le pape François avait annoncé la tenue d'une Année sainte extraordinaire, du 8 décembre prochain au 20 novembre 2016. Elle verra affluer des millions de pèlerins à Rome, mais sera aussi organisée dans tous les diocèses du monde.

  • Crise des "migrants": Merkel appelle l'Europe à se suicider au nom de ses idéaux!

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/08/31/crise-des-migrants-merkel-appelle-l-europe-a-agir-au-nom-de-ses-ideaux_4741851_3214.html

    XVMb4490c7e-5018-11e5-82eb-f1842000bdfb.jpg

     

  • Clandestins: Marine Le Pen accuse Valls de "sacrifier Calais"

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/migrants-marine-le-pen-accuse-valls-de-sacrifier-calais-31-08-2015-5049863.php

    Ce qui est la vérité!

  • Florian Philippot invité de Claude Askolovitch

  • Autoroutes bloquées, islamistes dans les trains, la révolte monte chez les Français … par Franck Guiot

    GI-Arras-01.jpg

     

     

    31/08/2015 – FRANCE (NOVOpress) 4 morts dans une fusillade dans un camp de Roms, « gens du voyage » bloquant l’A1 un jour de rentrée de vacances dans une région encore sous le choc de l’attentat du Thalys, les militants de Génération Identitaire se sont faits les porte-parole du ras-le-bol des Français. La réaction du pouvoir ne peut que renforcer le dégoût des Français. Le 25 août 2015 avait lieu une fusillade dans un camp de gens du voyage à Roye dans la Somme. Fusillade au cours de laquelle un gendarme a été tué et un autre grièvement blessé. Par ailleurs, trois personnes membres de la communauté des gens du voyage, dont un nourrisson de 6 mois, sont décédées au cours de cette fusillade. L’auteur, un ancien forain a été interpellé. Des journalistes ont par ailleurs été agressés par les membres de cette communauté lorsqu’ils étaient sur place.

    Roms Bloquant l'A1

    Des Roms bloquent l’A1, déclenchant un chaos et l’exaspération des automobilistes.

    Le 28 août 2015, jour de rentrée de vacances pour de nombreux automobilistes, les gens du voyage réclamaient qu’un homme, actuellement en prison, puisse assister aux funérailles de son père, ont alors décidé de bloquer l’Autoroute A1, opération qui a immédiatement déclenché un chaos provoquant l’exaspération des automobilistes. Le plus surprenant est le silence du gouvernement et des autorités. La sous-préfète de la Somme allant même jusqu’à déclarer :

    une intervention aurait pu entraîner des débordements et mettre en danger la population de la Ville de Roye

    Déchiffrage : les gens du voyage (communauté au-dessus des lois) auraient pu s’en prendre à la population de la ville par représailles. Un tel niveau de laxisme et de peur de la part de l’état de s’attaquer à la délinquance provoquée par certaines communautés renforce l’idée qu’une guerre civile est à nos portes, comme je le mentionnait déjà le 15 juin dernier. Que doivent ressentir la famille et les proches du gendarme tué lors de la fusillade devant une telle démission de l’état face à la violence de ces gens du voyage ? Cette région était déjà sous le choc de l’attentat islamiste du Thalys d’Arras survenu le vendredi 21 août. C’est pourquoi les jeunes identitaires de la région Nord ont décidé d’apporter leur soutien à une population sous le choc d’un attentat islamiste en érigeant une banderole « EXPULSONS LES ISLAMISTES » sur le toit de la gare d’Arras le samedi 29 août vers 10 h 30 afin de demander à l’état de prendre des mesures fortes pour lutter contre le terrorisme (date à laquelle l’autoroute A1 était encore bloquée et dégradée par les gens du voyage) tout comme Marine Le Pen l’a réclamé lors de son discours prononcé au même moment à Brachay.

    Les militants de GI qui ont dressé une banderole au-dessus de la gare d’Arras

    Les militants de GI qui ont dressé une banderole au-dessus de la gare d’Arras

    L’action s’est très bien déroulée, mais a éveillé le deux poids deux mesures de la justice socialiste qui a fait mettre en garde à vue durant 21 heures les 9 militants de Génération Identitaire qui devront comparaître prochainement devant la justice… Je résume : une autoroute bloquée pendant plus de 12 heures par des gens du voyage avec de multiples dégradations au niveau des infrastructures ne suscite aucune réaction de l’Etat et de la justice. Une banderole dressée au-dessus de la gare d’Arras (Victime du terrorisme islamiste) en demandant légitimement l’expulsion des islamistes déclenche une plainte de la SNCF, une garde à vue de 21 heures et une comparution ultérieure devant le tribunal. À noter le communiqué laconique de la préfecture : « Une dizaine de personnes, semble-t-il, de Génération identitaire, hostile aux islamistes, sont montées sur le toit de la gare d’Arras » La préfecture semblant dénoncer le fait que ces citoyens étaient « hostiles aux islamistes » comme pourtant 100 % des Français (ou presque…) L’islam radical étant la première peur des Français (pour 89 % d’entre eux) À se demander ce que pense la préfecture des « pro-islamistes »… Auraient-ils le droit de monter sur le toit d’une gare ou même dans les trains ? Ces déclarations de la préfecture posent question… D’autant qu’au même moment, des milliers d’immigrés clandestins envahissent l’Europe. Combien y a-t-il de terroristes islamistes parmi eux ? L’état est bien incapable de répondre à cette question puisqu’il n’y a aucun contrôle aux frontières… Combien d’Ayoub el-Khazzani se promènent-ils dans la nature ? Environ 5 000 personnes font, comme lui, l’objet en France d’une fiche « S »

    La banderole de Génération Identitaire banderole « EXPULSONS LES ISLAMISTES »

    La banderole de Génération Identitaire banderole « EXPULSONS LES ISLAMISTES »

    Quelle serait la réaction de l’état si des citoyens Français (non membres d’une communauté) envahissaient une autoroute ? Sans doute la même que lorsque des familles ont défilé paisiblement contre le mariage pour tous dans Paris en étant accueillies, femmes et enfants compris, par les gaz lacrymogènes de Manuel Valls, et par les gardes à vues massives de sa police politique. Le dégoût des Français pour l’état socialiste va donc s’amplifier crescendo jusqu’aux élections régionales et même bien au-delà. Au profit de qui ? D’une droite molle qui essaye de monter au créneau à chaque événement en essayant de copier assez maladroitement le discours du Front National. Espérons que les électeurs préféreront l’original à la copie en votant massivement pour les candidats du Front National.

    Franck GUIOT pour NovoPress

  • Une exposition à vomir, aux frais du contribuable

    demonic-demon-child-68852-e1426803008601-1024x648.jpg

                                                         

              
    Un collectif d'auteurs internationaux a organisé une exposition de dessins représentant des scènes de pédophilie, de pédopornographie, de zoophilie et j'en oublie.

    297
    SHARES
     
     
     

    Personne n’en parle, mais dans le sud de la France, dans une grande ville, un « crime » a été commis.

    À ce jour, personne n’a été inquiété, ni mis en garde à vue, ni perquisitionné…

    Pourtant, la nature de ce crime est de la plus haute gravité, dépasse l’entendement.

    Un crime sans l’implication de la mafia, ni réseau de drogue. Pourtant, c’est un crime odieux.

    Mais, enfin, me direz-vous, de quoi s’agit-il, quelle est cette chose si affreuse dont personne ne parle ?

    Et je vous vois, vous, assis derrière votre écran, vous interroger parce que vous n’en avez eu connaissance ni à la télé, ni à la radio, parce que tout « antimédia » que vous êtes, vous êtes aussi victimes – comme moi, du reste – d’un système qui vous dicte vos pensées, décide de ce qui doit être rendu public ou non… Votre réaction est systémique, et je ne vous en veux pas.

    Mais ce n’est pas parce que la sphère médiatique se tait que le crime n’existe pas, bien au contraire.

    Cette omerta est volontaire.

    La Région PACA socialiste, la ville de Marseille, le conseil départemental des Bouches-du-Rhône ainsi que l’Union européenne sont heureux de vous faire part de leur soutien (financier) au collectif « Le Dernier Cri/Vomir des yeux ».

    Ce collectif d’auteurs internationaux a organisé une exposition de dessins représentant des scènes de pédophilie, de pédopornographie, de zoophilie et j’en oublie, car des vomissements m’ont arrêtée lorsque je suis tombée sur le dessin d’un enfant se faisant sodomiser par un animal sur l’autel d’une église…

    Cela s’est passé à la Friche, du 13 juin au 23 août, dans le quartier de la Belle de Mai, fameux quartier populaire et culturel de la cité phocéenne où petits et grands circulent librement et gratuitement toute l’année par milliers. Par dizaine de milliers.

    Loin de moi l’envie de vouloir faire la promotion de ces deux dessinateurs désaxés (qui d’ailleurs ne méritent même pas d’être cités). Je souhaite, au contraire, attirer l’attention sur cette volonté d’annihiler toute notion morale. « À force de tout voir, on finit par tout supporter. À force de tout supporter, on finit par tout tolérer. À force de tout tolérer, on finit par tout accepter. À force de tout accepter, on finit par tout approuver », disait saint Augustin.

    L’anéantissement de la capacité à distinguer le bien du mal, voilà ce qui s’opère sous nos yeux et par nos yeux. Ne vous méprenez pas, il n’est aucunement question, ici, de liberté d’expression mais bien de perversion volontaire et organisée. Il est question, ici, de détruire la conscience morale de l’homme, de détruire l’essence même de l’homme qui est sa capacité à raisonner, afin de le rendre servile. Car une fois asservi, l’homme n’est plus qu’un roseau qui fléchit au gré du vent, et ne pense plus. Lobotomisé, le système peut donc en faire ce qu’il veut. Mission accomplie, et vous n’y avez vu que du feu.

    Aujourd’hui des dessins, demain des photos, au cinéma et pourquoi pas à l’école. Enfin, ils vous demanderont peut-être de louer vos enfants (évidemment, ce sera taxé) et vos animaux de compagnie, puisque c’est pareil.

    Ne levez pas les yeux au ciel car vous savez pertinemment qu’il y a 20 ans, une telle exposition n’aurait jamais pu voir le jour dans un lieu tel que la Friche, qui a pignon sur rue.

    « Vomir des yeux », s’appellait cette exposition. À vomir, oui.

     
    BOULEVARD VOLTAIRE