Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2015

Au CRIF, ce 23 février, Hollande nous a déclaré la guerre !

718458-.jpg

 

 
François Hollande nous faisait honte, maintenant il nous fait peur. Son ennemi n'est plus la finance mais les Français qui aiment la France.
Ancien chef d'entreprise
 
2.9k
SHARES
 
 

François Hollande nous faisait honte, maintenant il nous fait peur. S’exprimant, hier, à l’occasion du 30e dîner du CRIF sur les profanations du cimetière juif de Sarre-Union par une bande d’adolescents menée par Pierre B., un antifasciste notoire qui a cependant saccagé les tombes aux saluts et aux cris de « Heil Hitler », « Sales juifs » ou encore « Sale race », le président de la République s’est pour ainsi dire empressé – une fois n’est pas coutume – de nommer les origines de ces jeunes : « des Français de souche, comme l’on dit ».

Par ses propos visant – comment en douter ? – à faire accroire l’antisémitisme comme étant l’apanage des Français d’origine française, non seulement le représentant de la République occulte très malhonnêtement l’antisémitisme qui sévit parmi les jeunes musulmans des banlieues – de plus en plus fréquemment évoqué par certaines personnalités – mais il valide le parallèle odieusement fallacieux émis par des Bruno Le Maire, des Jean-Christophe Cambadélis, des Philippe Bies et autres Cohn-Bendit, entre les attentats, les profanations juives et l’engouement de plus en plus avéré des compatriotes pour le Front national…

François Hollande (sur la même ligne que Barack Obama) – qui choisissait de parler de « 21 personnes » décapitées par l’État islamique sans jamais nommer la religion chrétienne à laquelle elles appartenaient -, ce lundi, a atteint l’apogée dans le désamour qu’il éprouve pour le peuple français. Ce soir-là, les Français étaient, une fois de plus mais une fois de trop, traités d’antisémites par celui qui est censé les représenter.

Ce 23 février, François Hollande nous a tués. Nous ? Les Français de souche mais pas seulement : tous les Français. Vous savez, ceux – d’origine et d’adoption – qui aiment leur France ; ceux qui ne volent ni ne violent ni n’assassinent personne. Ceux qui ne commettent pas d’actes répréhensibles, et qui ne crieront jamais « Allahu Akbar », comme ceux qui tirent à la kalach’ sur des caricaturistes ou des clients d’un supermarché casher.

Un discours clairement antipatriote du républicain Hollande pour la 30e du CRIF, dont le président Roger Cukierman lui-même, quelques heures plus tôt, dénonçait l’antisémitisme d’une partie des jeunes de banlieues. Quand ce dernier décrit le Front national comme étant « un parti qui ne commet pas de violence ».

Mieux : Cukierman voit en Marine Le Pen « une personne irréprochable ». Eh bien, en dépit de propos qui auraient dû le jeter illico en pâture aux socialistes et intimer à son chef de meute d’annuler sans autre forme de procès un dîner à 900 euros – paraît-il – ce dernier, devant un parterre de personnalités françaises de confession juive, se pose comme le président de Français ataviquement antisémites.

Qui plus est, un président pour qui les attentats de janvier ont eu lieu les 5, 6 et 7 janvier au lieu des 7, 8 et 9. Sans importance, les dates ? Alors pas d’importance, non plus, de retenir celle de la grande « Marche d’union nationale » ? Peut-être bien qu’être Charlie, pour Hollande, ne présente aucun intérêt…

« Les propos racistes et antisémites ne relèveront plus du droit de la presse mais du droit pénal », conclura-t-il. Mais pas les propos antifrançais ?

Au CRIF, ce 23 février, Hollande nous a déclaré la guerre. Son ennemi n’est plus la finance mais les Français qui aiment la France. « La République n’aime pas ses enfants », écrivait ici-même, il y a deux jours, François Teutsch. La preuve par neuf par le « marcheur républicain » Hollandesescu…

 
BOULEVARD VOLTAIRE

20:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Egypte: la première icône des 21 martyrs coptes

sans-titre.png icone.png

Observatoire de la christianophobie

02:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

« Je suis Copte aussi » : grand silence et malaise après la sortie de Léa Salamé ce samedi dans « On n’est pas couché »

  

Grand silence et malaise dans « On n’est pas couché », samedi soir sur France 2, au moment où Léa Salamé s’exclame : « Je suis Copte aussi ».

La remarque est tout simplement ignorée par Laurent Ruquier qui s’empresse de passer à la suite.

NDF

02:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Italie : « Appartement à vendre, 6.000 euros de rabais aux non-Européens »

Padoue.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

24/02/2015 – PADOUE (NOVOpress)
C’est une annonce qui fait du bruit. À Battaglia Terme, petite ville de la province de Padoue, en Vénétie, un Italien a mis en vente un appartement (70 m2, « meublé en style ethnique ») en affichant un panneau ainsi conçu : « Appartement en vente au rez-de-chaussée. De préférence pour acheteurs Roms – Roumains – Chinois ». Et encore, pour être plus concret, ce panneau-ci, accroché sur la grille de l’immeuble : « Particulier vend appartement au rez-de-chaussée. Rabais de 6.000 euros aux étrangers non-membres de l’Union européenne, Roumains, Chinois et Roms » [la Roumanie fait pourtant partie de l'Union européenne depuis le 1er janvier 2007, N.d.T.] (image en Une). Le prix de base est de 130.000 euros, ce qui, pour 70 m2 au rez-de-chaussée à Battaglia Terme, n’est pas précisément donné.

En l’absence de toute réaction des autorités, des inscriptions indignées ont été rajoutées sur le panneau extérieur : « Ici c’est l’Italie », « Raciste », « Honte »… (image en Une) Jeudi dernier, la section de Padoue du parti nationaliste Forza Nuova a affiché de son côté une banderole : « Halte au racisme anti-italien ». « La discrimination mise en œuvre par le propriétaire de cet appartement, a accusé Luca Vardanega, secrétaire local de Forza Nuova, est le fruit de la semence sinistre que l’État italien plante tous les jours contre les Italiens. Nous en avons assez de la manière dont ce gouvernement impose le favoritisme pro-immigrés ».

Interrogé par le journal local, Il Mattino di Padova, le vendeur a commencé par se défendre en expliquant : « Ma mère est croate, d’ethnie rom, et c’est pourquoi, pour des raisons familiales, je préfère traiter avec des étrangers non membres de l’Union européenne, y compris justement les Roms. Il n’y a rien de mal là-dedans, je ne suis pas raciste ».

Puis il a utilisé l’argument d’autorité suprême – ou censé tel : « Le pape François dit qu’il faut aider ceux qui sont dans le besoin. C’est justement ce que je veux faire, j’évalue et je me réserve de faire un rabais à ceux qui veulent acheter mon appartement et qui sont le plus dans le besoin ».

Car des Italiens et des Européens dans le besoin, c’est bien connu, il n’y en a pas. Sinon, le pape François en parlerait…

Crédit photo : copie d’écran du dernier lien cité. DR.

01:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Cukierman et Boubakeur se sont rabibochés sous la houlette de Hollande

PHO19301eb0-bc45-11e4-9934-86465794402a-805x453.jpg XXX.jpg

00:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

La tentation du vote FN est grande dans les zones rurales

00:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

24/02/2015

Abattage rituel en France : « Cela concerne 50% du boeuf, 95% de l’agneau et 20% à 40% du poulet »

J-2

Après la crise de la vache folle et le «chevalgate», on pensait que la viande dans nos assiettes était sans danger et contrôlée… Détrompons-nous. L’enquête d’Anne de Loisy sur la filière de la viande en France dresse un constat alarmant.

« Pour des raisons économiques les industriels pratiquent de plus en plus l’abattage rituel. Quand vous achetez un morceau de boeuf, un sur deux est abattu de façon rituelle, pour l’agneau on est quasiment à 95%, pour le poulet on est entre 20 et 40%. »

« 20% des abattoirs ne sont pas conformes sur le plan sanitaire. »

L'abattage rituel devient de plus en plus la norme.

 

FDS

23:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Les catholiques, citoyens de seconde zone en France

 

Lundi soir, François Hollande, président de la République, était l’invité d’honneur du dîner annuel (à 900 euros par personne) du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

Durant son discours, François Hollande s’est longtemps apitoyé sur la profanation du cimetière juif de Sarre-Union. Il a longuement insisté sur le fait que les auteurs de ce saccage étaient des « Français de souche » mais il ne s’est pas souvenu que l’un d’entre-eux était un militant « antifasciste » notoire.

Le président de la République n’a pas non plus estimé utile de faire la moindre allusion aux tombes chrétiennes profanées et aux crucifix arrachés des stèles à Tracy-sur-Mère, à Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse ou à Saint-Beat.

Pour la seule année 2014, le ministère de l’Intérieur a recensé des actes de profanation dans 206 cimetières chrétiens, 6 cimetières juifs et 4 carrés musulmans. Mais les tombes chrétiennes n’intéressent ni les élites politiques ni les journalistes. D’ailleurs, pour le député socialiste et ex-ministre Michèle Delaunay, « il n’y a pas de cimetières catholiques ».

Du 1er janvier au 15 février 2015, nous avons relevé au moins 45 lieux de culte catholiques profanés !

Le 3 février 2015, Vivette Lopez, sénatrice UMP du Gard et maire de Mus, posait une question écrite au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve à propos de la recrudescence des profanations des lieux de culte chrétiens et notait :

« Les statistiques gouvernementales en la matière indiquent que la religion catholique est bien largement la plus visée par les insultes et attaques que toutes les autres confessions. »

Aussi, la sénatrice souhaitait connaître « les dispositions qu’entend mettre en œuvre le gouvernement afin de condamner fermement tout acte perpétré contre les lieux de culte chrétiens ». La réponse risque de se faire attendre...

. N’est-ce pas le Premier ministre Manuel Valls qui a déclaré que « le départ de 100.000 juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de 100.000 chrétiens » (propos rapportés dans Libération du 22 janvier 2015 par l’écrivain israélien Yehoshua) ?

Et quand François Hollande s’émeut de « l’assassinat sauvage de 21 ressortissants égyptiens, otages de Daech en Libye », il ne croit pas utile de relever qu’ils étaient coptes, donc chrétiens, et que c’est pour cette raison qu’ils ont été décapités.

Combien de temps encore faudra-t-il que les catholiques de France subissent ce mépris éhonté de la part des « élus de la Nation » ?

 

Alain Escada, président de Civitas
 
E&R

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La fin de la liberté d'expression sur Internet au menu du dîner du CRIF

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-fin-de-la-libert...

 

4554113_c14d5bc21f3eb4ac479f916a7df65ec2e5b5415f_545x460_autocrop.jpg

+ 3 VIDEOS

21:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Florian Philippot sur RMC et RMC Découverte


Florian Philippot - 24 février 2014 par hurraken75

20:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Florian Philippot raille le "rétropédalage politique" de Roger Cukierman

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marion Maréchal-Le Pen sur France 2


Marion Maréchal Le Pen - 24 février 2015 par hurraken75

20:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Intervention d'Eléonore BEZ (FN) à la séance plénière du Conseil Régional PACA le 20 février 2015

http://tv.regionpaca.fr/index.php/page/conseil

Ordre du jour: RECHERCHE - Rapport 22 - de  4' 58"  à 5' 00" (après l'intervention de  Bernard MOREL)

 

20:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le discours intégral de François Hollande au diner du CRIF

 

(l'accent circonflexe sur le i de d^^iner  ne se place pas correctement)

03:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Mont Saint-Michel filmé par un drone: un merveilleux spectacle !

http://www.dailymotion.com/video/k3K8fPEjWTk2Oba6G7s?star...

(pas de code d'intégration)

A regarder en mode plein écran

Contre-info.com 23 02 15

03:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Agriculture: Bruno Gollnisch répond à Manuel Valls !

02:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Hollande et les Français de souche: un odieux amalgame au dîner du CRIF !


Hollande et les Français de souche (dîner du... par _romegas

 FDS

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Un djihadiste arrivé en Syrie retrouve… 19 copains de son quartier de Nice

23 février 2015 par admin4  - Contre-info.com

Après s’être gavé de vidéos de propagande islamique, Choukri, un jeune « Niçois » de 19 ans, se lance et décide de rejoindre la Syrie via la Turquie.

«Ils sont partis à trois de la même barre d’immeubles», raconte son avocat à Nice Matin.
«Tu vas être un seigneur de la guerre, les filles seront à tes pieds, t’auras une kalach’, ton territoire », lui dit-on alors. Sur place « l’apprenti djihadiste retrouve là-bas dix-neuf de ses copains, du même quartier de Nice ! Tous ont entre 14 et 19 ans » rapporte le journal niçois. Ses missions sont terribles : il est notamment chargé d’égorger les personnes qui refusent de payer la taxe pour financer le terrorisme. Et de rapporter la tête tranchée de la victime à la famille, après l’exécution.
 
Par ailleurs, ce matin, six djihadistes présentés par les médias comme « Français » ont été privés de leurs passeports, en raison de forts soupçons de départs imminents pour rejoindre l’Etat islamique…
Une première depuis le vote en novembre de ce dispositif dans la loi antiterroriste.
Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a ensuite déclaré qu’une quarantaine d’interdictions de sortie de territoire français sont actuellement en préparaton pour des présumés djihadistes. Le ministre a l’air fier de lui, en réussissant à garder ici et sans réaction ces fanatiques assoiffés de massacre…
 
Sources ici et

01:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Avortement : l’ordre des sages femmes demande le maintien de la clause de conscience

 23 février 2015 par CharlotteO - Contre-info.com

Capture d’écran 2015-02-23 à 18.18.24

La semaine dernière, la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale a remis un rapport d’information réclamant, entre autres demandes, la suppression de la clause de conscience pour l’IVG et l’autorisation donnée aux sages-femmes de pratiquer des IVG instrumentales (Cf. Synthèse Gènéthique du 19 février 2015).

Ce à quoi l’Ordre national des sages-femmes a répondu par communiqué de presse en date du vendredi 20 février 2015. Il rappelle que les sages femmes sont « prêtes à s’engager auprès des femmes en accompagnant leur grossesse, quelle qu’en soit l’issue » mais qu’« il est important de maintenir la clause de conscience spécifique à l’IVG ».

Sur la question de la suppression de la clause de conscience spécifique à l’avortement, Jean-Yves Nau rapporte les propos du Collège des gynécologues-obstétriciens français (CNGOF) : « Pour ce qui est de la clause de conscience des médecins, c’est une disposition générale qui existe dans le Code de Déontologie et le Code de Santé Publique pour l’ensemble des actes médicaux. Il n’est donc pas possible de la supprimer pour un acte particulier, quel qu’il soit. » Il se prononce également sur un autre aspect du rapport d’information de la Délégation aux droits des femmes, celui de la suppression du délai de réflexion accordé aux femmes demandant un avortement : « Le délai de réflexion, qui peut être supprimé lorsque la situation l’exige, peut constituer une dernière aide à une décision difficile. Il peut sans doute être réduit, mais sa suppression totale ou sa réduction excessive seraient contre-productives. »

Source

01:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

«Les juifs sont chez eux en France, pas les antisémites», clame Hollande devant le Crif

4554351_hollande-crif_545x460_autocrop.jpg

 M. Pf. | 23 Févr. 2015, 22h16 | MAJ : 23 Févr. 2015, 23h23

        
                                                                                                                                                                         
Capture d'écran/LCP

A l'occasion du 30e dîner du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), qui se déroulait lundi soir à Paris (XIVe arrondissement), François Hollande a tenu à rassurer la communauté juive.

Sur le même sujet

Le CFCM boycotte le dîner du Crif, Cukierman dénonce un «mauvais procès»

Le CFCM boycotte le dîner du Crif, Cukierman dénonce un «mauvais procès»

 

Alors que les actes antisémites ont doublé en 2014 par rapport à l'année précédente, le président de la République a rappelé que «les juifs sont chez eux en France», ajoutant que «ce sont les antisémites qui n'ont pas leur place». Le chef de l'Etat a par ailleurs annoncé plusieurs mesures pour lutter plus efficacement contre les propos et les actes de haine «racistes, antisémites ou homophobes».

Des sanctions plus sévères contre les actes antisémites
Des sanctions «plus rapides et plus efficaces» vont être prises «contre les propos de haine», relevant du «racisme, antisémitisme et homophobie», a annoncé François Hollande. «J'ai souhaité que ces propos ne relèvent plus du droit de la presse mais du droit pénal», a affirmé le chef de l'Etat. Ce dernier souhaite renforcer «le caractère aggravant d'un délit au caractère antisémite».

François Hollande a aussi déploré que l'antisémitisme soit «toujours là, soixante-dix ans après la Shoah». «Les juifs sont chez eux en France. Ce sont les antisémites qui n'ont pas leur place. Votre patrie vous doit protection et affection», a insisté le président en s'adressant à la communauté juive. Evoquant la profanation du cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin, le chef de l'Etat a rappelé que les auteurs présumés des dégradations étaient des «Français de souche».

« Rien ne doit nous diviser, il faut nommer les choses oui, mais en même temps il faut unir les gens», a également proclamé le chef de l'Etat. Des mots qui interviennent quelques heures après ceux tenus un peu plus tôt par le président du Crif, Roger Cukierman et qui avaient provoqué le boycott du dîner par le Conseil français du culte musulman (CFCM). «Toutes les violences, et il faut dire les choses, toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans», avait affirmé Roger Cukierman, ajoutant «bien sûr c'est une tout petite minorité de la communauté musulmane».

Un projet de loi sur le renseignement en préparation
«Nous allons renforcer les outils du droit» contre les personnes tentées par le jihadisme, a également affirmé François Hollande, annonçant la présentation d'un projet de loi sur le renseignement, par le Conseil des ministres du 18 mars. Ce projet de loi a été «préparé en large concertation avec toutes les familles politiques», a ajouté le chef de l'Etat. «Les musulmans sont les premières victimes au monde du terrorisme et du jihadisme», a-t-il rappelé.

Des mesures en matière d'éducation
«La semaine de lutte contre le racisme et l'antisémitisme sera rétablie à l'école du 16 au 21 mars», a également annoncé le chef de l'Etat. «Les cours de morale civique seront introduits du CP à la Terminale», a-t-il ajouté.

LE PARISIEN

 

00:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)