Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 569

  • Il y a 70 ans : Dresde, une démonstration d’éthique démocratique

    12 février 2015 par admin4  - Contre-info.com

    Le 13 février 1945, les démocraties anglaise et américaine commencent le plus brutal bombardement de la 2e Guerre mondiale (excepté le Japon).
    7 000 tonnes de bombes incendiaires sont larguées sur la ville de Dresde, joyau architectural, où s’étaient réfugiés de très nombreux civils.

    Des dizaines de milliers d’hommes, femmes, vieillards, enfants (entre 135 000 et 250 000 victimes) meurent, souvent brûlés au phosphore, dans des souffrances terribles.

    La destruction de cette ville ne répondait pas à des objectifs militaires ou économiques mais s’inscrivait dans une logique de terrorisme, hors de toute morale, visant à ébranler le moral des Allemands.

    Civils habitant ou réfugiés à Dresde.

    Dresde, avec Hiroshima et Nagasaki, sont les exemples les plus connus de la barbarie anglo-américaine, mais on ne doit pas oublier les civils volontairement assassinés par de lâches bombardements un peu partout, dont des dizaines de milliers en France (voir Quand les Alliés bombardaient la France).

    Tandis que les USA, toujours flanqués de la Grande-Bretagne, se permettent de donner continuellement des leçons de morale et n’hésitent toujours pas à pratiquer le terrorisme (comme en Serbie il y a peu), la résistance nationale d’outre-Rhin rend chaque année hommage aux morts de Dresde, au cours d’un défilé généralement perturbé par la police.

    Thibaut de Chassey

  • L'Italie face aux filières maritimes d'immigration clandestine

    13/02/2015 – ROME (NOVOpress)
    En 2014, par ces filières, plus de 170.000 clandestins sont arrivés sur les côtes italiennes pour venir coloniser l’Europe, en payant entre 1.000 et 5.500 dollars.

    NdB: Il n'existe, hélas, qu'une seule et unique solution pour décourager ces migrations africaines vers l'Europe-Eldorado. Une solution cruelle mais radicale.  Comment sauver notre continent et sa civilisation?  Avec des canons.

    La Marine israélienne n'a pas hésiter à tirer sur des bateaux humanitaires, hors de ses eaux territoriales.

     

     

  • Peine de mort aux USA : le retour de la chambre à gaz ?

    1825841.jpg

        

    13/02/15 à 11:35 - Mise à jour à 11:40

    Source : Liberation

    Les élus du Sénat d'Oklahoma sont favorables à la réutilisation d'une chambre à gaz pour l'application des peines de mort dans cet État des États-Unis.

    •         

    L'Oklahoma se dirige vers la réutilisation d'une chambre à gaz pour l'application des peines de mort. © Ken Piorkowski, via Flickr

    Mardi, la commission judiciaire du Sénat a adopté à l'unanimité un texte autorisant l'inhalation d'azote sans oxygène comme méthode prioritaire d'exécution. Pour passer, la loi doit encore recevoir l'approbation du Sénat et de la Chambre des représentants dans leur intégralité, avant d'être soumise au vote des deux assemblées.

    Les parlementaires souhaitent anticiper une éventuelle interdiction des injections létales par la Cour suprême des États-Unis, qui a décidé de se pencher sérieusement sur cette problématique "suite à une campagne très importante d'associations et de lobbys la jugeant inhumaine", éclaire Déborah Coeffier, journaliste à Libération.

    L'Oklahoma deviendrait l'unique État américain à recourir prioritairement à un procédé introduit en 1924 puis progressivement abandonné aux USA à partir des années 70. Actuellement, seuls l'Arizona, la Californie, le Missouri et le Wyoming autorisent l'utilisation de la chambre à gaz, mais ne s'en sont plus servis depuis 1999, dans l'Arizona, rapporte Slate.

    Mourir heureux?

    La technique proposée présente toutefois une "nouveauté" : le condamné inhalerait de l'azote pur et non plus du cyanure d'hydrogène, considéré comme un poison. "Cette méthode n'a encore jamais été testée sur des humains, mais est utilisée pour l'euthanasie d'animaux" explique Déborah Coeffier.

    "D'après les scientifiques, ce produit plonge l'individu dans une espèce d'euphorie. Il part alors complètement dans les vapes et meurt, disons, heureux. Mais cette affirmation est évidemment à prendre avec des pincettes."

    La Cour suprême devrait rendre son verdict fin avril. (A.V.)

  • Selon Europe 1, Stéphane Tiki a menti : aucune demande de naturalisation n’est en cours

    sans-titre.png  TIKI.png

     

     

    Stéphane Tiki l’aurait assuré devant la direction de l’UMP : sa demande de naturalisation est en cours. Selon certaines sources à l’intérieur du principal parti d’opposition, en effet, l’ex-leader des Jeunes pop’, qui n’a pas de titre de séjour français, a soutenu avoir demandé la nationalité française il y a un an et demi. Or, selon Europe 1, il y a bien eu une demande… mais il y a six ans. Et surtout, cette demande a été rejetée en 2009, et Stéphane Tiki n’a pas déposé de recours. Depuis, plus rien. Aucune trace au sein de l’administration d’une nouvelle demande de sa part. Le patron des jeunes pop, camerounais, et membre de la « Droite forte » au sein de l’UMP, n’a donc plus le moindre titre de séjour depuis début 2011.

    NDF

  • DSK : une indécence peu commune !

    Ecrit le 12 fév 2015 à 15:38 par Christian Vanneste dans Poing de vue

       
    2

    DSK

    A lire les échos des galipettes sordides de DSK, les mots de stupre et de fornication viennent à l’esprit sur l’air de la chanson de Georges Brassens, » Les Trompettes de la renommée ». Cette chanson date de 1961, au début de la Ve République, trois ans après le retour au pouvoir du général de Gaulle. Son message est assez clair. « Ma vie privée, intime, sexuelle ne regarde que moi. Les journalistes, les « folliculaires » peuvent attendre car, comme dit Brassens, il n’ a « pas de comptes à rendre à l’homme de la rue » à ce sujet pour obtenir « la rançon de la gloire ». Le vocabulaire est riche et savoureux, la musique guillerette et l’esprit libertaire est sainement conservateur à la fois. Sans méchanceté, Brassens traite le curé et la « tapette » avec un manque évident de déférence. A l’époque, son allusion à la calotte chantante a dû déplaire aux catholiques. Aujourd’hui, ce détail serait négligé, mais le « crime pédérastisque »serait jugé homophobe. Rien de plus français que cette chanson gaillarde et truculente, avec une pointe d’élégance dans le choix des mots ! Chanson libertaire, qui envoie paître les médias, c’est aussi une chanson libertine qui évoque les femmes au pluriel, mais où la maîtrise du verbe frôle la grossièreté sans s’y vautrer.

    Le stupre et la fornication de DSK n’ont rien à voir avec la poésie. Parler de libertinage et de fête à leur propos, quand il s’agit peut-être d’une exploitation des fins de mois difficiles par des puissants qui traitent des êtres humains comme des choses sur lesquelles ils puissent exercer leur domination voire leur brutalité, relève de l’hypocrisie et de l’imposture ! La connivence de nombreux médias avec de tels personnages soulève le coeur. M. Galzi, sur I-Télé, insistait pour dire qu’il n’y avait pas de « mal » en matière sexuelle. Autrement dit, tout est permis entre adultes consentants, car il est bon de rappeler, quand même, cette restriction, qui n’est peut-être pas toujours respectée, comme l’avait innocemment révélé Luc Ferry. Mais s’en ajoutent trois autres. La plus importante est liée aux acteurs : dans une démocratie, les élus se doivent d’être exemplaires. D’abord parce que les responsabilités qui leur sont confiées, les moyens qui leur sont donnés pour accomplir leur mission ne doivent pas devenir des privilèges destinés à satisfaire des plaisirs de caste. Ensuite, parce que toute passion anormalement développée, toute addiction met le détenteur de pouvoir à la merci de ceux qui satisfont ses désirs. Dans l’affaire évoquée, c’est la certitude minimale. Il s’agissait, au moins, de se mettre dans les bonnes grâces d’un des hommes les plus puissants du monde. Enfin, parce que l’homme politique doit être cohérent. On ne peut être un homme de gauche prétendument féministe et traiter les femmes comme des objets dans les relations intimes. La seconde restriction est liée à ce point : si ces rencontres ne connaissaient pas de limite, ni de respect du partenaire parce que le rapport était payé, on voit la contradiction entre le discours public de la condamnation de la prostitution voire de ses clients et son usage délibéré et planifié sur un plan personnel, au mépris de la loi. C’est là-dessus que les magistrats auront à se prononcer. DSK est-il coupable de proxénétisme aggravé ? S’il échappe à ce prononcé infamant, il demeurera toutefois à mes yeux avoir ignoré une troisième limite qui n’est pas fixée comme la précédente par la loi, et qui s’appelle la morale, que les médias « bien-pensants » veulent ignorer.

    On entend déjà glousser la basse-cour médiatique, ceux qui dénoncent « l’ordre moral », sans se rendre compte que le désordre immoral est le prélude à toutes les catastrophes sociales. Une société ne peut se contenter de la loi et de la légalité. Elle a besoin d’une décence commune qui dans tous les comportements, même privés, inspire le respect et la confiance. Le dialogue pérenne du commandement et de l’obéissance nécessaire à un Etat en ressent un besoin vital. Sinon, chez les partenaires du contrat social, le doute s’installe que les intérêts privés ne l’emportent sur le Bien Commun à tous les niveaux. La politique se réduit alors à l’obéissance légale sans enthousiasme, mais avec l’espoir que le clientélisme ou le communautarisme permettront d’obtenir des avantages pour les individus ou les groupes. La République ne sera plus qu’une façade. Toutefois, on n’évitera pas qu’une partie de la population ne rejette un système sans âme. Le vide spirituel et le mépris éthique des dirigeants pourra même susciter chez certains l’envie de combattre cette société privée d’idéal et de valeur, et de faire tomber le décor.

    Lorsque les puissants de ce monde ne semblent rien devoir se refuser, lorsque l’on parle de délation populiste quand un journal publie une liste de fraudeurs influents, lorsqu’on confond la défense de la liberté d’expression avec l’apologie de l’obscénité, c’est le ciment de la décence commune qui se craquelle.

    NDF

  • Une Américaine avorte de son bébé parce que c’est un garçon et qu’elle déteste le patriarcat

    12 février 2015 par Pierrot - Contre-info.com

    unnamedVoilà à quoi peut servir le massacre d’enfants, avoir le choix du sexe de son bébé, c’est horrible !

    Une blogueuse américaine a expliqué qu’elle avait avorté de son bébé, car c’était un garçon et qu’elle détestait le patriarcat, rapportent plusieurs médias. La jeune femme se décrit comme une féministe qui s’est battue pour les droits des femmes « au point d’éviter de faire une carrière. »

    « J’étais choquée, j’ai commencé à crier, à pleurer en pensant à la malédiction que j’allais jeter sur le monde »

    Elle a écrit sur son blog qu’en 2012 elle avait découvert qu’elle était enceinte et qu’elle était ravie jusqu’au moment où elle a réalisé que c’était un garçon. « J’étais choquée, j’ai commencé à crier, à pleurer en pensant à la malédiction que j’allais jeter sur le monde. » Elle a également expliqué qu’elle était dans un état lamentable et qu’elle était angoissée comme si elle venait de subir une guerre.

    Elle a également avancé que si le cas se reproduisait elle referait exactement la même chose

     

    Après trois jours passés à pleurer sur l’idée qu’elle allait mettre un « monstre » au monde, elle a décidé d’avorter. La jeune blogueuse a affirmé qu’elle ne détestait pas les hommes, mais le patriarcat, et ce qu’il avait comme effet sur les hommes. Elle a également avancé que si le cas se reproduisait elle referait exactement la même chose.

    Elle a reçu de nombreuses critiques et s’est étonnée de la réaction des gens

    Depuis qu’elle a publié cette histoire sur son blog, la jeune femme a reçu de nombreuses critiques et a perdu beaucoup d’amis et de membres de sa famille. Elle s’est étonnée de la réaction des gens. « Je ne peux pas croire aux emails que j’ai reçus, est-ce qu’il existe vraiment des gens qui veulent me voir morte à cause de ce que j’ai choisi de faire avec mon propre corps ? », a-t-elle écrit.

  • Paris sera toujours Paris... Vraiment ?

    Paris ville arabe ? Anticipation ? « Tranches de vie » est un film à sketches, sorti en 1985, réalisé par François Leterrier et écrit par Gérard Lauzier. On y trouve, entre autres, « Paris sera toujours Paris », un sketch interprété par Josiane Balasko, Jean-Pierre Darroussin et Gérard Jugnot, inspiré de la BD éponyme. A l’époque, il ne s’agissait  que d’une fiction…

    ............................................................

    Cet extrait prémonitoire avec Josiane Balasko et Jean Pierre Daroussin date de 1985...
    Et en 2015 il est bien dans l'air du temps.
    Qui a dit que l'intégration était un échec ? Certes, elle se fait à l'envers...
     
    Oseraient-ils encore faire ce sketch 30 ans plus tard ?
    La réalité est en train de dépasser cette fiction dans la république islamique française !

    (merci à Dirk)

  • Une sénatrice du Gard interpelle Cazeneuve sur les profanations anti-chrétiennes

    sans-titre.png

    Vivette Lopez, sénatrice UMP du Gard et maire du Mus, a, le 3 février dernier, posé une question écrite au ministre de l’Intérieur à propos des très nombreuses profanations de lieux de culte chrétiens dans le département du Gard. Voici le texte de cette interpellation.

     

    sans-titre.png

     Observatoire de la christianophobie

     

  • Moi, Vladimir Poutine

    http://www.ndf.fr/nos-breves/12-02-2015/moi-vladimir-poutine#.VN0sQLl0yM8

    A voir de préférence en mode plein écran

    NDF

  • La première voiture à moteur était française !

    sans-titre.png

     

    6

     

    Le saviez-vous ? Le plus ancien véhicule à moteur construit dans le monde est… français. Un réel motif de satisfaction en cette époque de sinistrose culturelle, économique, sociale et politique !

    Grâce aux génies de la mécanique, la doyenne des automobiles fonctionne aussi bien qu’au premier jour. C’est un Américain qui en a fait l’acquisition, lors d’une récente vente aux enchères en Pennsylvanie, pour la modique somme de 4,62 millions de dollars (3,5 millions d’euros).

    Ce petit bolide, appelé « Dos à Dos », construit en 1884, est équipé d’un moteur à vapeur. Un trio magique est à l’origine de « La Marquise », titre de noblesse porté par la mère du Comte de Dion. Georges Bouton et Charles-Armand Trépardoux s’associèrent en effet au Comte pour accoucher de ce joyau, pur produit du travail industrieux de notre peuple, celui qui nous fait aujourd’hui si cruellement défaut. Et comme pour marquer les esprits de l’époque, c’est cette même voiture qui remporta en 1887, l’édition princeps des courses automobiles, entre le Pont de Neuilly et Versailles (32 km), à la vitesse moyenne et ébouriffante de 25,9 km/h ! Avec, cerise sur le circuit, une pointe de 60 km/h en ligne droite.

    NDF

  • Aux yeux de la justice française, DSK est plus sacré que Notre-Dame…

     

     

    Lu sur le blog de l’AGRIF :

    C’est surréaliste : on vient d’apprendre que les Femen, qui se sont précipitées sur la voiture de DSK,vont être jugées pour exhibition sexuelle ! Elles ne l’ont pas été lorsqu’elles ont perpétré leur agression et leur exhibition sacrilèges à Notre-Dame de Paris.
     
    Pendant des années, alors que les catholiques ont été les cibles privilégiées des Femen, celles-ci n’ont jamais été poursuivies ni pour injure, ni pour violences, ni pour exhibition par le parquet.
     
    L’AGRIF ne peut que déplorer qu’il ait fallu attendre que d’autres que les chrétiens soient visés pour que les autorités prennent enfin la mesure des conséquences néfastes et dangereuses pour la paix publique de ces harpies dépoitraillées.

    NDF
  • ENTRETIEN AVEC ROBERT MENARD - « Faire patrouiller des policiers municipaux sans armes, c’est tout simplement irresponsable ! »

    2.5k
    SHARES
     
     

    Depuis le 1er février, la police municipale de Béziers est armée. On imagine que ce genre de décision ne se prend pas à la légère. Cette mesure était donc selon vous devenue nécessaire ? 

    Evidemment ! La France de 2015 n’est plus celle du gendarme de Saint-Tropez ou même de François Mitterrand. Quand un Premier ministre en déplacement à Marseille voit son arrivée ponctuée par des tirs de kalachnikov, qui peut douter que nous avons changé d’époque ?

    Faire patrouiller, de nos jours, des policiers municipaux sans armes, c’est tout simplement irresponsable. Et c’est également mentir. Mentir aux citoyens. Un policier désarmé ne peut accomplir l’ensemble des missions qui sont les siennes. Il peut gronder une maman qui fait traverser ses enfants en dehors des clous. Il ne peut pas contrôler une voiture avec à l’intérieur quatre individus louches. Ou alors à ses risques et périls…

    beretta

    Quand, depuis le 11 janvier, l’État nous demande d’aider à la protection de certains lieux, comment le faire si notre police n’a pas d’armes à feu ? Il faut être cohérent. À nouvelle situation, nouvelle réponse. Un jour viendra peut-être où les polices municipales ne seront plus nécessaires. Nous aurons alors un gouvernement qui protège les Français et qui enferme les délinquants. En attendant, nous avons Mme Taubira et François Hollande, comme nous avons eu M. Sarkozy.


    Cette annonce fait d’autant plus de bruit dans la presse et sur les réseaux sociaux qu’elle a été accompagnée d’une campagne publicitaire choc. Sur une affiche, on peut voir un 7,65 semi-automatique avec ce commentaire : « Désormais, la police municipale a un nouvel ami. » On vous accuse de provocation, de cultiver un côté « Inspecteur Harry »… Quel est le but de cette affiche ? 

    Informer. 
Informer, d’abord, les Biterrois : leur police municipale est désormais armée. C’était une promesse de campagne. Or, une promesse de campagne réalisée, dans la France de la Ve République, c’est toujours un peu un miracle démocratique. Mais si les miracles ne s’expliquent pas, en revanche, ils font réfléchir. 
Ensuite, c’est un message à tous ceux qui pourrissent la vie des gens : les règles du jeu ont changé ! La police municipale de Béziers a acheté des 7,65. Pas des Kärcher. 
Bien sûr, nous aurions pu faire une affiche consensuelle, appelant au respect républicain et au vivre ensemble. Pour l’illustrer, nous aurions mis une licorne rose, avec des ballons de goûter d’anniversaire et une bonne bouteille de Champomy. Nous aurions précisé qu’il s’agit de pistolets à bouchon et que, bien évidemment, aucune arme ne sera dégainée sans une autorisation en trois exemplaires délivrée par une commission spéciale qui se réunit les premiers jeudis de chaque mois… 
Nous avons préféré une affiche efficace, à l’image des mesures que nous prenons et appliquons dans cette ville.

    Ne craignez-vous pas, d’une part, une « bavure », – ce mot est évidemment omniprésent dans les journaux -, d’autre part, une surenchère de la violence ?
     
    Il y a dans ce pays, chaque jour, 200 viols. 2.000 agressions. Combien de bavures ? Un nombre infinitésimal en trente ans. Surenchère de la violence ? La police municipale – comme la nationale – ne sont pas « violentes ». Elles font régner l’ordre, elles répriment le désordre. Si un voyou abat un passant, c’est un acte violent. Quand un policier abat un voyou, il rétablit l’ordre. Voilà les mots de la réalité. Il faut cesser de parler comme la gauche, de relayer ses fantasmes. La gauche a perdu la bataille du sens. Pourquoi continuer à employer son langage ? Parce que c’est encore celui des médias ? Laissons l’usage de la langue officielle au système en place. Ce sont des antonymes. Ces mots visent à affirmer le contraire de ce qui est. Ainsi, « richesse de la banlieue » veut dire, en réalité, qui coûte cher. Dans ce contexte, « bavure » veut dire ordre républicain, protection des honnêtes gens, rétablissement de la norme.

    Aujourd’hui, quoi de plus révolutionnaire ?

    Propos recueillis par Gabrielle Cluzel.

    BOULEVARD VOLTAIRE

  • Le Coran d’abord ! (Présent 8293)

    present-chard2.jpg

     

     

    12/02/2015 – PARIS (NOVOpress)
    Alors que responsables politiques et religieux, largement relayés par les médias, nous répètent inlassablement depuis des mois qu’il faut à tout prix se garder de faire l’amalgame et que les islamistes ne sont pas représentatifs de la communauté musulmane, le Berlin Social Science Center vient de rendre publique une étude assez édifiante, aux termes de laquelle il apparaît que, pour une majorité écrasante de musulmans français, non seulement il n’existe qu’une seule interprétation du Coran, mais qu’en outre celle-ci doit primer sur la loi française.

    La France en tête ?

    Lors de cette enquête, le Berlin Social Science Center a demandé à quelque 9 000 musulmans et chrétiens dans six pays de l’Union européenne (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, France, Suède et Autriche) de répondre par « oui » ou par « non » aux trois affirmations suivantes :
    1/ Les musulmans doivent retourner vers les racines de la foi;
    2/ Il n’y a qu’une seule interprétation du Coran. ChaqueLe Coran d’abord ! (Présent 8293) musulman doit s’y tenir ;
    3/ Les règles religieuses sont plus importantes que les lois.

    Et les résultats, publiés récemment par le Journal of Ethnic and Migration Studies, sont pour le moins édifiants. Ainsi, à la première affirmation, 61,4% des musulmans français ont répondu par « oui », contre 66,1% des Belges, 65% des Autrichiens, 54,5% des Néerlandais, 49,9% des Allemands et 43,4% des Suédois.

    Mais plus révélatrices encore sont les réponses apportées aux deux autres affirmations : pas moins de 81,7% des musulmans français ont en effet estimé qu’il n’y avait qu’une seule interprétation du Coran et que chaque musulman doit s’y tenir (contre 82,2% des Belges, 79,1% des Autrichiens, 74,3% des Néerlandais, 67,4% des Suédois et 57,1% des Allemands). Quant à savoir si les règles religieuses sont plus importantes que les lois, les musulmans français arrivent en tête avec 73,2% de réponses positives, contre 73,1% chez les Autrichiens, 70% chez les Néerlandais, 69,6% chez les Belges, 52,1% chez les Suédois et 45,1% chez les Allemands.

     

    Regard positif envers l’EI

    Des résultats qui mettent sérieusement à mal le discours officiel selon lequel les islamistes seraient ultra minoritaires et non représentatifs des musulmans. Des résultats à rapprocher aussi de ce sondage qui avait été réalisé en juillet dernier par ICM Research pour l’agence de nouvelles russe Rossiya Segodnya parmi 1 000 personnes âgées de plus de 15 ans dans plusieurs pays européens, et enregistrait « jusqu’à 15% » de Français affirmant avoir un regard positif envers l’Etat islamique. Là encore, ce soutien français était le plus élevé parmi tous les pays interrogés dans le cadre de ce sondage, les Anglais étant 7% à approuver les actions de l’Etat islamique et les Allemands seulement 2%. Pire encore : ce sondage soulignait que chez les jeunes Français de 18-24 ans et 25-34 ans, le soutien à l’EI atteignait respectivement 27% et 22% !

    Soumission

    L’Union des démocrates musulmans français (UDMF) présentera des candidats dans 8 cantons (sur 2000) lors des élections cantonales de mars prochain : Bobigny (Seine-Saint-Denis) Bagneux (Hauts-de-Seine), Les Mureaux (Yvelines), Marseille, Lyon, Nice et Strasbourg. Elle possède déjà un premier élu à Bobigny après que le parti ait apporté son soutien à la liste de l’actuel maire UDI Stéphane de Paoli. Najib Azergui, d’origine marocaine, se défend de vouloir «islamiser la société» ou de vouloir «installer la charia en France».
    L’UDMF préconise le développement de l’industrie alimentaire Halal pour relancer l’emploi et le recours à la finance islamique pour assainir l’économie. Le parti veut autoriser le port du voile dans les établissements scolaires.

    Franck Delétraz

  • Conflit en Ukraine: un accord fragile trouvé à Minsk

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Conflit-en-Ukraine-un-accord-fragile-trouve-a-Minsk-31057.html

  • Closer publie des photos de Julie Gayet où elle est "véhiculée par deux fonctionnaires de l'Etat"

    4408867_000-arp3774306-03e23111353-original_545x460_autocrop.jpg

     

    «Closer» publie vendredi des photos de l'actrice lors d'un déplacement privé au cours duquel elle est «véhiculée par deux fonctionnaires de l'Etat», affirme le magazine people. 

    R.T | 12 Févr. 2015, 17h31 | MAJ : 12 Févr. 2015, 18h00

  • Marion Maréchal-Le Pen au Club de la Presse - Parties 3 et 4


    Marion Maréchal-Le Pen dans "Le club de la... par Europe1fr

     


    Marion Maréchal-Le Pen dans "Le club de la... par Europe1fr

  • "Parti des musulmans" : la République communautaire et confessionnelle, c'est maintenant !

       Communiqués / 12 février 2015 / Mots-clés : /

    Communiqué de Presse de Steeve Briois, Vice-président du Front National

    La candidature dans 8 cantons de candidats d’un parti confessionnel entendant représenter les musulmans démontre un grave glissement de notre république vers le communautarisme et le mépris de la laïcité.

    Le laxisme de l’UMP et du PS en matière d’immigration et l’abandon du modèle assimilationniste français connaissent aujourd’hui un nouveau constat d’échec à travers un phénomène qui traduit une défiance très claire de notre République laïque et unitaire.

    Les Français de confession musulmane peuvent être représentés, mais en tant que Français, pas en tant que musulmans ! Cette dérive n’aidera pas les Français d’origine étrangère à la dérive à se raccrocher à la seule communauté qui vaille, la communauté nationale. Encore une fois, l’UMP et le PS vont se plaindre de conséquences dont ils sont pourtant les seuls responsables. Les seuls véritables défenseurs de la République lors de ces élections départementales, ce seront bien ceux du Front National !