Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2014

Eric Zemmour: "Macron et Najat Vallaud Belkacem font la paire"

NOVOPRESS

01:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban tacle la politique libérale européenne d’immigration

t05MZ6.jpg

 

2h12

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a clairement expliqué ce lundi qu’après avoir gagné les élections législatives en avril dernier, l’un de ses principaux objectifs de son prochain mandat serait de désormais mener une lutte acharnée contre l’immigration.

 

« L’objectif est de mettre fin par tous les moyens à l’immigration ». « Je pense que la politique d’immigration libérale actuelle considérée pourtant comme évidente et moralement fondée est en fait hypocrite » a-t-il ajouté.

C’est dans la ville d’Ypres (Belgique) et entouré de nombreux ambassadeurs hongrois en poste de par le monde, que Mr Orban a fait son discours lors du sommet des Premiers ministres de l’UE pour marquer le centenaire de la première guerre mondiale.

En cette occasion, il a donc rajouté aux déclarations des autres dirigeants que l’immigration était une mauvaise chose en soi et que l’objectif des pays européens devrait être de s’attaquer à ce problème.

« Il y a eu deux types de réactions : certains ont envié ma liberté de parole à ce sujet car eux ne peuvent pas s’exprimer aussi librement que moi alors qu’ils voudraient pouvoir le faire. D’autres par contre étaient en désaccord avec moi car ils ont échoué sur la politique familiale démographique, sur les tensions sociales dues au chômage et enfin, ne se sentent pas vraiment gênés que la base ethnique de l’État-nation soit brisé »

Le Premier ministre hongrois a insisté sur le fait qu’il était d’une importance primordiale que la Hongrie reste un État-nation parlant une seule et unique langue et ayant le christianisme comme pierre angulaire religieuse.

[...]

Wall Street Journal

FDS

00:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

[Archives Novopress] Najat Vallaud-Belkacem : “Un Berbère à l’Elysée ? Inch Allah”


Najat Belkacem - Yennayer 2963 par BladnaNl

 

 

 

22/01/2013 – 14h50
LYON (NOVOpress) –  Cet entretien vidéo au cours duquel Najat Vallaud-Belkacem répond “Inch Allah”, lorsque la personne qui l’interroge lui demande “Un Berbère à L’Elysée”, aurait été réalisé en 2009. C’est-à-dire avant qu’elle ne devienne ministre, mais c’est bien dans un cadre officiel, à savoir l’Hôtel de Ville de Lyon. De plus, cela ne change rien au fond des propos tenus.


22/01/2013 -12h00
LYON (NOVOpress) - Non contente de faire de la propagande pour le mariage homosexuel dans les écoles publiques (école pourtant neutre aux dires de son collègue de l’Education nationale Vincent Peillon…), Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du Gouvernement et ministre du Droit des femmes, n’hésite pas à faire du communautarisme dans les édifices publics.

Ainsi, elle a assisté au Nouvel An berbère, organisé… à l’Hôtel de ville de Lyon, dont elle est conseillère municipale. Permettant à une association dont elle vante les mérites d’organiser avec l’aide des contribuables lyonnais cet événement.

Lors de l’entretien qu’elle a accordé (vidéo ci-dessus) au sujet de cette fête, Najat Vallaud-Belkacem a tenu des propos ahurissants. Elle a ainsi promu la culture et le combat identitaire des Berbères, justifiant de ce fait l’organisation du Nouvel An à  à l’Hôtel de ville de Lyon. Or, il serait peut-être plus judicieux de défendre cette culture et ce peuple dans son environnement légitime : Maroc et Algérie…

Continue reading

Publié le 28 août 2014

00:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Des enfants musulmans s’entraînent à décapiter des poupées blanches

enfants-musulmans-poupees-blanches.jpg

proxy.jpg

 

 

28/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Alors que les médias ne cessent de nous montrer ou de nous narrer les horreurs de l’Etat islamique, une vidéo en rajoute dans le sordide. En effet, elle montre des enfants musulmans s’entraînant à décapiter des poupées blanches (photo). La vidéo a été bloquée par Youtube, sans doute jugée trop violente pour les poupées ou trop discriminante pour les croyants de cette religion de paix et d’amour mais de nombreux tweets avaient déjà repris le sujet.

Crédit photo : copie d’écran.

00:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

28/08/2014

Autriche : de jeunes musulmans torturent à mort un bébé sanglier

marcassins.jpg

 

 

 

28/08/2014 – Vienne (NOVOpress) – C’est la stupeur et l’indignation en Autriche chez les amoureux de la nature et en particulier du Lainzer Tiergarten. Ce grand parc naturel de Vienne accueille sur 24,5 km² une riche faune protégée, dont de nombreux sangliers. C’est une promenade favorite des Viennois le week-end. Les animaux, habitués à la présence humaine, ont perdu toute méfiance.

Samedi dernier, une bande de quatre « jeunes » – un Tchétchène et trois Turcs, âgés de 11 à 14 ans –, ont attiré de jeunes marcassins en leur offrant du pain puis, une fois les petits animaux à proximité, se sont mis à les lapider. Ils se sont particulièrement acharnés sur un bébé qu’ils ont blessé à coups de pierres jusqu’à le rendre incapable de s’enfuir. L’un d’entre eux, âgé de treize ans, lui a alors passé une corde au cou et l’a étranglé.

Alertée par des témoins, la police est arrivée alors que le marcassin était déjà mort. Le musulman de treize ans a reconnu l’avoir tué mais a été laissé en liberté, ainsi que le plus jeune membre de la bande, âgé de onze ans, comme pénalement irresponsables. Les deux autres, âgés de quatorze ans, ont été brièvement arrêtés pour torture sur animaux, mais ont été relâchés dès le lendemain dimanche.

Selon la presse, « les quatre n’ont pu vraiment fournir de raison plausible pour leurs actes. Ils ont dit qu’ils s’ennuyaient. Quelques jours plus tôt, les quatre jeunes issus de l’immigration avaient déjà harcelé des sangliers, et avaient menacé le garde forestier responsable de l’égorger ».

Crédit image : copie d’écran du deuxième article cité : DR.

23:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Ukraine: Poutine admet que des soldats russes ont pu franchir la frontière

http://www.leparisien.fr/international/ukraine-poutine-re...

+ 4 VIDEOS

21:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Troupes russes en Ukraine: un mensonge, selon le président de la Douma

 

Dossier: Situation explosive dans l'est de l'Ukraine

Troupes russes en Ukraine: un mensonge, selon le président de la DoumaTroupes russes en Ukraine: un mensonge, selon le président de la Douma
22:04 28/08/2014
 
ANKARA, 28 août - RIA Novosti
 

Le président de la Douma (chambre basse du parlement russe), Sergueï Narychkine, a qualifié de "mensonge" la déclaration du président ukrainien Piotr Porochenko selon laquelle la Russie aurait introduit ses troupes en Ukraine.

Le président ukrainien Piotr Porochenko a annoncé jeudi avoir annulé sa visite en Turquie "en raison de la dégradation substantielle de la situation dans la région de Donetsk". Selon lui, "des troupes russes sont entrées en Ukraine".

Le parlementaire a appelé à ne pas céder aux provocations de ce genre.

"J'invite l'opinion publique et les responsables politiques - surtout occidentaux - à ne pas céder aux provocations médiatiques de ce genre. Nous sommes déjà habitués à entendre des mensonges (excusez-moi le mot) de la bouche des autorités officielles de Kiev. Il ne faut pas y croire", a déclaré jeudi M. Narychkine aux journalistes.

"On parle de la forte concentration de troupes russes à la frontière. Mais je voudrais bien vous demander: que ferait le ministère de la Défense de n'importe quel pays si des hostilités d'envergure étaient menées à ses frontières par des belligérants utilisant du matériel lourd, des lance-missiles multiples et l'aviation? Or, c'est précisément ce qui se passe aujourd'hui sur le territoire de l'Ukraine", a indiqué le président de la Douma. 

"Tout Etat doit entreprendre dans ce cas des démarches adéquates pour garantir sa propre sécurité", a conclu le parlementaire.

21:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Samba, le film que vous devrez aimer ! Avec Omar Sy et Charlotte Gainsbourg


Découvrez la bande-annonce de Samba par Europe1fr

 

Ça vous manquait sans doute, avouez-le. Eh bien, le ministère de la Propagande a pensé à vous. Un nouveau film Bisounours à souhait sera bientôt sur vos écrans. Le 15 octobre.

Ça s’appelle « Samba ». Le titre sonne Brésil, plage, musique, femmes pulpeuses… mais – pas de bol – il faudra encore une fois se coltiner une histoire de gentil sans-papiers bien de chez nous.

Peu importe vos états d’âme. L’on vous conseille vivement d’y assister, d’en parler avec vos amis, vos collègues et, surtout, d’aimer. De verser une ou plusieurs larmes. De culpabiliser aussi. De baisser la tête, le cœur lourd, en rentrant chez vous après la séance. Même votre kebab vous restera en travers de la gorge. Parce que c’est le but. Parce que c’est comme « Intouchables ».

Ne pas aimer signerait votre arrêt de mort social, et sur votre front diabolique rougiraient soudain les lettres immondes : F. A. C. H. O. Essayez de faire le mariole en famille ou au bureau et balancez que vous trouvez « Intouchables » insupportable et profondément mal joué…

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

 

E&R

20:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Tollé autour de soldats russes entrés en Ukraine

 

Un milicien prorusse mardi dans les ruines du marché Petrovskiy à Donetsk, où de violents combats ont opposé les séparatistes et l'armée ukrainienne. Crédits photo : Mstislav Chernov/AP

Les Occidentaux dénoncent une escalade alors que l'Otan chiffre à au moins 1000 hommes ces troupes appuyant les séparatistes.

 
 

Depuis douze jours, Dmitri Tkatchenko n'a pour seule trace de son frère Ivan, parachutiste au régiment 234 de Pskov, que la photo de son bulletin de présence militaire. Ce document a été découvert le 20 août dans un blindé russe calciné, dans la région de Louhansk, l'un des principales places fortes séparatistes. Visible depuis sur les réseaux sociaux, l'image angoissante laisse entendre que le jeune appelé de 19 ans aurait disparu dans le Donbass, constituant, le cas échéant, une preuve supplémentaire de la présence de soldats russes en territoire ukrainien. Sur ce même bulletin figure le nom d'un autre parachutiste russe, Leonid Kitchatkin, qui a été enterré en toute discrétion le 25 août dans le cimetière de Pskov, six jours après sa mort en Ukraine.

«La dernière fois qu'Ivan m'a appelé, c'était le 16 août, pour me dire qu'il partait en manœuvres et qu'il serait hors réseau durant plusieurs jours», raconte son frère au Figaro. Après avoir découvert la photo du blindé, ce dernier s'est adressé au département régional du ministère de la Défense, qui s'est contenté de lui dire: «Tout va bien.» Pas de quoi, néanmoins, rassurer Dmitri et sa famille. «Je ne peux pas croire que les nôtres font la guerre en Ukraine, dans un autre pays. Qu'est-ce qu'ils fabriquent là-bas?», s'insurge le jeune homme.

«Invasion directe»

Une nouvelle étape est franchie dans le conflit du Donbass, qui prend de plus en plus l'allure d'une guerre entre deux États. Jeudi, le président Petro Porochenko a réitéré l'accusation de Kiev selon laquelle Moscou aurait acheminé des troupes sur le territoire voisin: plus d'un millier d'hommes, selon l'Otan. D'autres responsables ukrainiens dénoncent une «invasion directe» de l'État russe. Par la voix de son ambassadeur à Kiev, Washington fait écho à ces accusations, affirmant que la Russie, loin de se contenter de fournir à la rébellion des systèmes de défense antiaériens, type Pantsir-S1, était «directement impliquée» dans le conflit.

Selon l'état-major ukrainien, Moscou aurait même déployé un quartier général dans la localité de Pobeda, à 60 kilomètres à l'ouest de la frontière. Si ces faits étaient avérés, ils seraient «intolérables et inacceptables», a déclaré François Hollande, dans la foulée d'une nouvelle vague d'indignation occidentale. Tel est précisément le résultat que recherchent les dirigeants ukrainiens. Bousculé militairement par les séparatistes et leur puissant parrain, et après l'arrestation très médiatique, lundi, de soldats russes, Kiev en appelle désormais à l'Otan et à l'Union européenne pour assurer sa protection.

Le Kremlin continue de nier

En Russie à l'inverse, l'écho de ces révélations parvient assourdi. Le Kremlin continue de nier toute implication militaire, comme Vladimir Poutine l'avait d'ailleurs fait en mars dernier lors de l'annexion de la Crimée. Avant de reconnaître, trois mois plus tard, qu'il avait menti. Seuls quelques médias indépendants s'efforcent de rassembler des informations éparses auprès des proches des soldats. Exemple, dans la république musulmane de Bachkirie, les parents de Marcel Araptanov, mort le 12 août, ont réceptionné la dépouille de leur fils, décapité lors d'une attaque en Ukraine, croient-ils. L'unité régionale du ministère de la Défense leur a répondu que le visage du soldat avait été «abîmé» à la suite d'une explosion, survenue lors d'un exercice mené en territoire russe.

L'état-major s'efforce par tous les moyens de colmater les fuites. Les journalistes sont intimidés. Les familles de soldats font manifestement l'objet de pressions, contribuant à faire enfler les rumeurs. Deux jours après l'enterrement de deux parachutistes à Pskov, disparus près de Louhansk, les noms des intéressés ont disparu des tombes. Pour sa part, le chef séparatiste Alexandre Zakhartchenko a expliqué que des militaires russes combattaient en Ukraine, mais uniquement lorsqu'ils étaient… «en permission».

Ce début d'agitation a poussé le Kremlin, jeudi, à ordonner des «vérifications». Le Conseil pour les droits de l'homme, qui lui est affilié, a été chargé de mener une enquête qui pourrait se révéler une opération de diversion. L'opinion majoritaire russe, que ces révélations devraient peu émouvoir, assimile le confit ukrainien à une «guerre civile». Un activiste qui s'était aventuré, jeudi, près de la place Rouge, à contester cette thèse officielle a été embarqué manu militari.

LE FIGARO

20:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Zara retire de la vente son T-shirt à «étoile jaune» pour enfants

  

Ronan Tésorière | 27 août 2014, 09h47 | MAJ : 11h07

 

  

Le tee-shirt pour enfants «sheriff»de la marque Zara crée la polémique sur les réseaux sociaux pour sa ressemblance avec les uniformes des juifs dans les camps d'extermination nazis. Capture d'écran Zara
 
       
Au premier regard, le design rappelle les heures les plus sombres de l'Histoire. Avec ses rayures horizontales grises et sa grosse étoile jaune, le «T-shirt double face shériff» pour enfants de la marque Zara a provoqué un mouvement de colère sur les réseaux sociaux. La marque espagnole a rapidement réagi et retiré le produit de la vente.

De nombreux internautes et des sites communautaires se sont indignés de ce vêtement ressemblant de manière troublante au costume des prisonniers juifs des camps de concentration et d'extermination de l'Allemagne nazie. «La marque a mis en vente un t-shirt de style pyjama, rayé à la manière de ce que portaient les juifs dans les camps d’extermination, avec une énorme étoile jaune. Mais bon, il est écrit « shériff » sur l’étoile jaune alors « ça va… », commente ironiquement le site JSSNews

Sur le réseau social Twitter, l'incompréhension est la même. «Grâce à @ZARA ton enfant peut se mettre dans la peau d'un juif dans un camp #fail» écrit Leslie. 
 
La Parisienne
 
 

20:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Beaucaire : la manifestation municipale pour les chrétiens d’Orient “boudée” par les élus de gauche

 Le 27 août 2014                                                                                                                              

Depuis les récentes élections municipales, la ville de Beaucaire (Gard) est passée au Front National. Le maire FN de cette ville, Julien Sanchez, a organisé le 15 août dernier, une manifestation de soutien aux chrétiens d’Orient persécutés, ce qui est tout à son honneur. Ce qui n’est pas, par contre, à l’honneur des élus de gauche du conseil municipal, c’est leur attitude lors du discours du maire, lui tournant ostensiblement le dos et se refusant à applaudir son appel au soutien aux chrétiens persécutés. Notre blogue, évidemment, n’est pas un blogue partisan et nous ne “roulons” ni pour les uns ni pour les autres, mais nous ne pouvons toutefois que regretter l’attitude des élus de gauche. Il me semble que la défense des chrétiens persécutés au Moyen-Orient mériterait un minimum “d’union nationale”, car c’est une cause qui devrait mobiliser tous les Français, indépendamment de leurs appartenances politiques.

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/beaucaire-la-manifestation-municipale-pour-les-chretiens-dorient-boudee-par-les-elus-de-gauche#sthash.T91uMs5t.dpuf

19:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Chrétiens d'Orient: messe à Notre-Dame de Chaldée à Marseille le 24 août 2014

18:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Une bouffée d'air pur

photo 2.JPG 2 comme vu d'une île.JPG

photo.JPG rouleaux, ressac.JPG

(Photos EB - 24 août 2014) DR

01:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les nationalistes ukrainiens sont-ils responsables de leurs « soutiens » ?

   o-REFERENDUM-CRIMEE-570-565x250.jpg

Le 27 août 2014
On condamne le combat des nationalistes ukrainiens parce que l'on abhorre, souvent à juste titre, ceux qui s'agitent dans leur dos.
 

Les Ukrainiens seraient irrémédiablement condamnés à n’être que des pions soumis aux stratégies des uns ou des autres. Ils ne pourraient être que des pantins manipulés par l’Ouest ou par l’Est, n’ayant comme alternative que de choisir la vassalité à un impérialisme ou un autre. À ce titre, des jeunes gens animés par la flamme du nationalisme et l’espoir d’un état patriotique et social, prenant les armes pour libérer leur terre d’un gouvernement corrompu et asservi à l’étranger et voulant renouer avec l’indépendance et la gloire nationales, se voient qualifiés de traîtres et de mercenaires à la solde d’intérêts américano-européistes et de projets tactiques de l’OTAN (c’est-à-dire ces mêmes intérêts qui règnent en maîtres depuis des décennies dans les pays où pérorent les fameux « géopolitologues réalistes » qui ne se sont pourtant pas fait tuer sur des barricades pour s’en débarrasser).

Au mieux, ces jeunes gens idéalistes qui mettent leur peau au bout de leurs idées seraient des « idiots utiles » qui finiront trahis et éliminés par leurs maîtres cachés. Au nom de ces prévisions inlassablement argumentées par les pythies du Net et de Facebook, le rêve révolutionnaire, le combat de libération nationale leur seraient interdits. Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et les discours ethno-identitaires s’arrêtent là où commence la sphère d’influence de la Russie. On en vient même à espérer que ces combattants nationalistes, aveugles à l’impérieuse nécessité et à la joie de vivre en larbins de leur puissant voisin, soient bien vite éradiqués par les armes glorieuses et pures, elles, de toutes arrière-pensées et de tous calculs, du néo-tsar vénéré.

Étrange vision des choses et surtout des hommes pour des gens souvent lecteurs et admirateurs d’Ernst von Salomon (qui devrait, selon leur nouvelle grille de lecture, être rangé parmi les imbéciles et les salopards manipulés, ayant finalement servi des intérêts contraires à ses aspirations, ceux de la bourgeoisie) ou de Dominique Venner (« L’Imprévu dans l’histoire » étant, semble-t-il, interdit aux Ukrainiens).

En réalité, on condamne le combat des nationalistes ukrainiens parce que l’on abhorre, souvent à juste titre, ceux qui s’agitent dans leur dos, qui se prétendent leurs « amis » ou leurs « représentants » et parlent en leur nom dans les médias occidentaux. Au premier rang de ces tristes sires, l’ineffable BHL, toute poitrine au vent, postillonnant sur les estrades et les plateaux de télévision au nom de « l’Europe des droits de l’homme » et de la « civilisation occidentale ». Mais que sait de BHL et de ses logorrhées le jeune héros de Maïdan ou le volontaire du bataillon Azov luttant pour la libération de son sol national ? Rien, bien entendu, le bienheureux, et il se moque bien des discours délirants du philosophe de Saint-Germain-des-Prés. Par ailleurs, sommes-nous, nous Français, si bien placés pour condamner aussi vertement la présence (imposée) dans le sillage des nationalistes ukrainiens de ce personnage que nous acceptons depuis tant d’années et avec tant de passivité comme vice-ministre des Affaires étrangères et grande conscience nationale, sans qu’il n’ait jamais risqué autre chose qu’un entartage à la crème pâtissière ?

Xavier EMAN

BOULEVARD VOLTAIRE

01:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Réponse à Chauprade: défendre l'Occident quand la Russie se tourne vers l'Orient

http://ripostelaique.com/reponse-a-chauprade-defendre-loc...

chauprade-1024x572.png

01:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

CHARD

chard-present-valls-hollande-electro-choc.jpg

Quand un dessin vaut mieux que de longs articles

00:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ebola en Europe

Ebola en Europe  - Une situation réellement « sous contrôle » ?

Une situation réellement « sous contrôle » ?



Breizh.info*
le 27/08/2014
Alors qu’une épidémie liée au virus Ebola continue de se propager en Afrique, et qu’au sein de ce continent, des Etats décident de fermer leurs frontières (notamment vis à vis de la Guinée, du Liberia, du Sierra Leone, pays les plus touchés), les responsables sanitaires et politiques européens  assurent que pour le moment la situation est « sous contrôle ».

Pour de nombreux observateurs, cette affirmation semble néanmoins relever au mieux de la blague, au pire du mensonge : comment en effet, alors que chaque jour, des milliers d’Africains en quête d’une vie meilleure se ruent à l’assaut de l’Europe – et y arrivent plus facilement, notamment depuis la chute de M. Khadafi – les responsables sanitaires peuvent-ils parler de situation sous contrôle ? En effet, une fois arrivés sur le sol européen, et même avec des contrôles sanitaires, le virus aura déjà eu le temps de se diffuser. Cette rapide diffusion est d’ailleurs ce qui explique que des salariés d’Air France refusent désormais d’embarquer vers des destinations à risque, craignant pour leur santé.

Les mesures coercitives prises par plusieurs pays africains dont l’Afrique du Sud – fermeture des frontières, contrôles sanitaires poussés, mise en quarantaine de certaines zones touchées par l’épidémie – pourraient d’ailleurs vite révéler leurs limites. Ainsi au Liberia des émeutes ont éclaté dans la banlieue West-Point de Monrovia, où 75.000 personnes ont été mises en quarantaine sous la surveillance de soldats et de policiers lourdement armés.

Le traitement médical pour enrayer l’épidémie est en outre actuellement inexistant. Dans une étude, publiée dans la célèbre revue Nature, qui fait grand bruit, l’épidémiologiste britannique Olivier Brady évalue à 30.000 le nombre de personnes auxquelles il aurait déjà fallu administrer un traitement, curatif ou préventif, pour endiguer l’épidémie. Une estimation qui, selon le chercheur, pourrait être nettement réévaluée si le virus atteint les populations citadines des pays touchés et si le champ géographique de l’épidémie continue de s’étendre.

Pendant ce temps, en Europe  les Etats membres continuent d’accueillir quotidiennement  des milliers d’immigrés clandestins en provenance d’Afrique – et donc porteurs potentiels de ce virus. L'hypothèse que l’Europe soit touchée à son tour par l’épidémie dans les mois à venir, ne saurait donc être écartée.

Publié sur Breizh-Info.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Imprimer cet article
Envoyer à un ami
 
METAMAG
 

00:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La Suisse durcit les sanctions contre la Russie

 

 

Par La Voix de la Russie | La Suisse a durci les sanctions contre la Russie suite à la situation en Ukraine, rapporte le site du Conseil fédéral suisse. La liste des sanctions a été élargie à 11 nouvelles personnes physiques et 5 banques.

 

L'accès aux marchés du capital a été limité aux banques et les relations financières ont été interdites avec les personnes physiques.

En outre la Suisse interdit les importations des matériaux à destination militaire depuis la Russie et les exportations des équipements pour l'industrie pétrolière.
 http://french.ruvr.ru/news/2014_08_27/La-Suisse-durcit-le...

00:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Italie : Un préfet prêt à exproprier pour accueillir les immigrés

 

11h08

Italie : Mare-Nostrum « Le gouvernement réquisitionne les maisons et les maires lèvent les barricades ».

Les communes se rebellent contre de possibles expropriations pour accueillir les immigrés. Autre initiative : les réfugiés vont à l’hotel Di Venezia pour payer les hôteliers en crise.

On sait que les préfets ne savent plus quels poissons prendre pour gérer l’urgence de l’immigration mais le diktat de ce Préfet de Brescia est incroyable: « je suis prêt à réquisitionner des endroits publics et privés pour donner l’hospitalité aux étrangers. »

Le dernier ultimatum a fait faire la grimace à beaucoup de maires. L’un d’entre eux a pris un papier et un stylo et renvoyé à l’expéditeur la menace: Je somme « de réquisitionner n’importe quelle structure immobilière et/ou publique, privée du territoire de la Commune – Andrea Blancs,  maire de Trenzano et  » sans le consentement préalable (indispensable) du propriétaire légitime. »

Nerfs à fleur de peau avec la situation où l’on voit des débarquements (Opération Mare Nostrum) en continu, cela ne peut qu’empirer. (…)

Cette escalade est partie du constat qu’il n’y avait pas assez d’offres de la part des communes pour l’accueil de cette invasion d’immigrés. (…) La préfecture cherche donc, de toutes les manières possibles de convaincre les maires en assénant que « l’immigration c’est beau ». Sans résultat.

Ainsi, le 20 août, est sortie une circulaire accompagnée d’article d’un journal local dans lequel on disait que « Le réfugié ne vole pas le travail, il le crée ». (…)

Le préfet fait tout pour persuader les maires d’ouvrir leurs portes aux nouveaux arrivants. La menace est la suivante : « La situation qui est en train de se dessiner… pourrait contraindre dans l’immédiat ce bureau à adopter des solutions qui permettent d’affronter l’urgence… consistants dans l’adoption de mesures de réquisition d’urgence de structures aptes…  » (…)

Si le préfet de Brescia menace d’expropriations, celui de Venise va à 4 pattes vers Federalberghi  (associations des hôteliers) pour avoir la liste des « structures de dimensions modestes et de moyennes classes » pour pouvoir placer un peu d’étrangers. C’est le raisonnement de ce préfet à bout, qui pense qu’avec 35 euros par jour pour chaque immigré, les hôteliers pourraient se faire une « seconde » saison vue le climat. (…)

Source

Merci à Petros il Panda & Tokko Kai

FDS

00:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

27/08/2014

American Airlines refoule un passager pour son odeur: une enquête est ouverte...

http://actu.orange.fr/insolite/enquete-visant-american-ai...

21:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)