Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 644

  • Pas “en leur nom” ? Soit… Mais arrêtez de nous vendre un islam bisounours ! [Présent 8199]

    Coran-3.jpg

     

     

    30/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – Comment ne pas se réjouir – sinon s’en rassurer pour autant… – que certains musulmans aient enfin décidé de dire « non », et de manière visible, à la barbarie de l’autoproclamé Etat islamique (Daech (1) comme on dit désormais pour se protéger de l’amalgame…) ?

    Pas “en leur nom” ? Soit… Mais arrêtez de nous vendre un islam bisounours ! [Présent 8199]S’en réjouir, certes, mais ne pas accepter pour autant que l’on nous gave, en boucle, avec un islam « religion de paix, d’amour et de tolérance ». De paix, d’amour, de tolérance, où et quand ? J’ai lu le Coran plus de cinquante fois – et en arabe – en long, en large et en travers. Ce que j’y ai lu ne correspond pas à ce que nous racontent ces musulmans manifestant contre les islamo-terroristes, avec leur islam bisounours : « L’islam, c’est le pardon, pas la haine », « L’islam, c’est le vivre ensemble », « L’islam interdit de tuer », « L’islam, c’est une religion de partage », « L’islam, c’est l’ouverture », et patin et couffin.

    Notons, au passage, que l’initiative du Conseil du culte musulman n’a pas suscité l’adhésion des quelque 6 millions de musulmans que compte notre pays (ils n’étaient pas 2 000 devant la Mosquée de Paris). Ainsi, pour ne prendre que cet exemple, le Collectif contre l’islamophobie (sic) en France s’est-il désolidarisé des appels à défiler et à manifester.

     

    On nous dit que les islamo-terroristes obéissent aux versets et aux sourates les plus sanguinaires du Coran. Soit. Mais ces versets et ces sourates sanguinaires, ils existent bel et bien et les fous d’Allah ne les ont pas inventés.

    Pour ne pas faire trop long, je vous renvoie à quelques références coraniques : 2, 81-83 ; 4, 89 ; 2, 100 ; 9, 3 ; 2, 136 ; 5, 33-34 ; 8, 12-13 ; 47, 4 ; 9, 29 ; etc. Avec des consignes explicites à l’égard des « infidèles » : « Qu’ils soient tués ou crucifiés, ou que soient coupées la main et la jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés de la terre : voilà pour eux l’ignominie d’ici-bas » (9, 3).

    Alors on peut pratiquer la taqiya (« le pieux mensonge » à usage des mécréants) et bazarder à nos médias, diligents porte-coton dhimmitesques, des paroles de paix et d’amour et autres tartes à la crème à la ras el-hanout, ça ne prend – et heureusement de moins en moins face à la brutalité des faits – qu’auprès des gogos.

    Nous avons déjà eu l’occasion de rappeler que la décapitation des « infidèles » n’est pas une invention de l’autoproclamé Etat islamique mais que tout, dans l’islam historique (textes, lois, pratiques), évoque la décapitation (2). Deux sourates pour illustrer notre propos :

    « Et Allah révéla aux anges : Je suis avec vous, affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Donc frappez-les au-dessus du cou (décapitez-les) et frappez-les sur tous les bouts des doigts (amputez-les). Cela parce qu’ils ont désobéi à Allah et à son Messager » (8, 12-13).

    « Lorsque vous rencontrez au combat les mécréants, frappez-en le cou (décapitez-les) » (47, 4).

    Et, puisque l’Algérie est sur la sellette, rappelons les décapitations en 1996 de sept moines du monastère de Tibéhirine. Mais aussi que les Kabyles, bien avant la taqiya hexagonale, ont été les premiers – en français et sans roucoulades mahométanes – à rendre hommage à notre compatriote décapité.

    Alain Sanders

    (1) En réponse à de nombreux lecteurs qui nous demandent d’où sort ce Daech : c’est, en arabe, l’acronyme de l’Etat islamique en Irak et au Levant : ad-Dawla al-islamiya fi al-Irâq wa-s-Sha.

    (2) Une « tradition » inaugurée par Mahomet qui fit décapiter tous les hommes pubères (900 personnes) de la tribu juive des Bânu Qurayza en 627.

    Crédit image : DR.

  • Hong Kong au seuil d'une "révolution colorée" ?

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Hong-Kong-au-seuil-d-une-revolution-coloree-28219.html

    + 3 VIDEOS

  • Corse: deux croix gammées sur la façade la synagogue de Bastia


    Bastia : deux croix gammées sur la façade de la... par corse-matin

                                                                                                                                  

    C'est un fait rare dans une région qui se targue souvent de n'avoir eu aucun déporté juif. Dans la nuit de dimanche à lundi, des croix gammées ont été taguées sur la façade de la synagogue Beth Meir de Bastia (Haute-Corse). «Il faut sensibiliser le peuple à cet antisémitisme grandissant, dans le pays et en Corse, pour l'instant épargnée mais...                                  
     
     
    .. apparemment plus», déplore dans Corse-Matin Alex Yebgui, membre du bureau du lieu de culte.

    Ce responsable de la synagogue espère que les responsables seront rapidement arrêtés. Une plainte a été déposée et une ouverte. Dans un communiqué, le maire nationaliste de Bastia, Gilles Simeoni assure sa «solidarité pleine et entière avec celles et ceux, quels que soient leur religion ou leur origine, qui en sont les victimes.»

    Depuis plus de cinq ans, le de la communauté juive de l'île, Maxime Cohen, se bat pour que la Corse obtienne le statut de «Juste» pour le rôle joué par les habitants dans la protection des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. La région aurait ainsi été le premier territoire au monde dans ce cas mais le dossier n'a jamais abouti. Bien que reconnue comme une terre où la déportation n'a pas eu de prise, la première région de à s'être libérée ne peut être considérée dans son ensemble comme «juste», notamment à cause du manque de témoignages écrits.
     
    Le Parisien
     

     

  • Le FN au Sénat : "Un cauchemar" pour le consistoire israélite de Marseille

      Marseille / Publié le Mardi 30/09/2014 à 10H58

     
     
     

    Au moment où le FN Stéphane Ravier pénétrait pour la première fois au Palais du Luxembourg après son élection historique de dimanche, le président exécutif du directoire du consistoire israélite de la communauté juive de Marseille, William Labi, a qualifié hier de "cauchemar" l'entrée du Front national dans la Haute Assemblée.

    Des propos tenus en présence des plus hautes autorités civiles et militaires phocéennes réunies à la Grande Synagogue de la rue Breteuil, à l'occasion de la cérémonie de Rosh Hashana.

    LA PROVENCE

    NdB: Quelle façon de parler  ainsi (en public) d'un élu du peuple français !

  • Et si la démocratie n’avait été qu’un détour ?

        cages.jpg

    Le 29 septembre 2014
     
     
    Dans bien des domaines, la Chine préfigure la société mondialisée de demain.
             

    Contrairement à ce que l’on pouvait imaginer, Hong Kong – ville magnifique à bien des égards – est devenue, sous la férule de Pékin, l’une des villes du monde où les inégalités sont les plus criantes. Même avec un taux de chômage extrêmement bas, ce territoire par ailleurs florissant compte 1,5 million de pauvres, soit 20 % de la population. Illustration : à quelques centaines de mètres de luxueux penthouse (« appartements ») dont le prix minimum tourne autour de 1,5 million d’euros, quelque 50.000 personnes vivent dans des cages en fer de deux mètres carrés. La spéculation immobilière, l’absence de salaire minimum et, d’une manière générale, l’absence de prestations sociales hormis dans le domaine de la santé sont les explications les plus couramment avancées : tout le monde travaille, mais à quelles conditions !

    Ces derniers jours, la tension entre Pékin et Hong Kong est montée d’un cran. Les habitants de l’ex-enclave britannique sont sortis en masse dans la rue et la police a fait usage de la force. Le fait est suffisamment rare pour y prêter attention. L’objet de la discorde ? Les élections de 2017 pour lesquelles le gouvernement de Pékin semble revenir sur ses promesses. Plus précisément, aux termes d’un accord qui remonte à 1997, accord dit d’« un État, deux systèmes », Pékin s’était engagé à offrir aux habitants de Hong Kong le droit de se choisir démocratiquement leur leader à partir de 2017. Or, voici que le gouvernement chinois souhaite assortir ce privilège d’une condition. Et quelle condition ! La liste des candidats devra au préalable recevoir l’accord d’un comité ad hoc sous le contrôle exclusif de Pékin. Bref, en langue vulgaire, cela signifie que les hongkongais se sont fait complètement niquer.

    Pourtant, cela ne vous rappelle rien ? Moi si. Un certain référendum en 2005, un NON du peuple transformé en OUI des parlementaires. Ou encore une certaine réforme constitutionnelle de 2008 offrant au peuple français la possibilité de recourir au référendum d’initiative populaire, mais en l’assortissant de conditions telles qu’il ne puisse jamais avoir lieu. Ça ne vous rappelle pas aussi ce fameux pacte républicain, tiré de je ne sais quel chapeau mais certainement pas de la Constitution de 1958, dont le but est d’interdire de fait toute participation du FN à la vie politique et de garantir que le chef de l’État est toujours choisi parmi les rangs de l’UMPS.

    Dans bien des domaines, la Chine préfigure la société mondialisée de demain. C’est en tout cas vrai en économie puisque le libéralisme que l’on va nous imposer revient ni plus ni moins à se caler sur les « standards » sociaux chinois quelque peu améliorés. Et si c’était vrai aussi dans le domaine politique ? Et si la Chine n’avait pas, en fin de compte, fait l’économie de la révolution démocratique lors du Printemps de Pékin de 1989 pour « sauter » directement vers la case où nous allons tous aboutir, une « dictature libérale » qui offrirait aux plus dégourdis la carotte de la richesse – probablement au prix d’une frange significative de la population réduite à une forme d’esclavage « soft » – moyennant l’abandon de toute contestation de nature politique.

    Christophe SEVRAN

    BOULEVARD VOLTAIRE

     

  • MANIF POUR TOUS DIMANCHE 5 OCTOBRE 2014 A PARIS

    Nanterre, le 30 septembre 2014

     
     

     

     
     

    MANIF POUR TOUS DU 5 OCTOBRE 2014 A PARIS

     
     
     
     
     

    Chers amis,

    Résolument opposé à la PMA et à la GPA et souhaitant l’abrogation de la loi Taubira, le Front National invite ses militants, adhérents et électeurs qui souhaitent participer à la Manif pour tous du 5 octobre à Paris à rejoindre la délégation des élus et cadres du FN qui seront présents.

    Rendez-vous dimanche 5 octobre à 13h
    - Porte Dauphine, devant la gare RER C, face à l’université Paris Dauphine.

    Les élus sont invités à porter leurs écharpes.

    Bien cordialement,

     
         
     
     

    Nicolas BAY
    Secrétaire Général Adjoint du FN

  • La charge de Claude Askolovitch contre Brigitte Bardot

     

    « Un mythe français au service du FN », « Et Dieu créa l’infâme »… Dans « 28 Minutes » ce 29 septembre sur Arte, Claude Askolovitch s’en prend violemment à la célèbre actrice après sa sortie sur Marine Le Pen, jugeant que s’opposer à l’abattage rituel équivaut à se positionner contre la liberté religieuse .

    NDF

  • Les djihadistes (officiellement) repentis sont les bienvenus au Danemark où ils sont financièrement pris en charge

     

    Lu sur RFI.fr :

    « Donner une deuxième chance aux personnes, c’est le choix qu’a fait le gouvernement danois au sujet de ses jihadistes repentis. Les combattants qui le souhaitent sont d’abord exfiltrés de la ligne de front syrienne et emmenés à Aarhus, la deuxième ville du Danemark.

    Le pays veut ainsi leur donner la possibilité de revenir, sans la crainte d’être poursuivis. Sur place, les anciens jihadistes reçoivent des soins pour leurs éventuelles blessures, mais aussi un traitement post-traumatique. Enfin, ils sont accompagnés dans leur recherche d’un emploi ou dans la reprise de leurs études. »

    NDF

     

  • Islam de tolérance : échec de la mobilisation

    Accueil >> Monde en action

    Islam de tolérance : échec de la mobilisation - Les médias ont tenté de cacher leur déception

    Les médias ont tenté de cacher leur déception...



    Jean Bonnevey
    le 29/09/2014
    Les musulmans français ou vivant en France ont du mal à se mobiliser pour dénoncer les islamistes. En réalité le rassemblement de Vendredi devant la grande mosquée ou celui de Dimanche place de la République  en ont montré toute la difficulté.
     
    Certes, il y avait devant la Mosquée quelques centaines de personnes et un peu plus Place de la République mais il n’y avait pas que des musulmans. Il y avait aussi des juifs et des représentants d’associations engagées à gauche ou dans le dialogue des religions. Quand on compare, cela n’avait hélas rien à voir avec les foules déterminées soutenant le Hamas à Gaza. On peut saluer ceux qui sont descendus dans la rue et  leur message mais on ne peut cacher la réalité, car c’est dangereux pour tout le monde.

    Les médias ont, tout le week-end, voulu faire croire que les musulmans de France s’étaient dressés comme un seul homme face au terrorisme issu de leur religion. On eut droit donc à peu d’images des manifestants mais à des valorisations de manifestants triés sur le volet par des journalistes complaisants dont la mission était de ramener des messages de tolérance.

    Cela ne veut pas dire que l’immense majorité des musulmans de France ne condamnent pas le terrorisme islamique, cela veut dire qu’elle a du mal à descendre dans la rue, à se montrer et à stigmatiser des musulmans comme eux, même dévoyés.

    Il faut en tenir compte, cette majorité risque de rester silencieuse et même immobile. Les médias font semblant de ne pas le voir, mais les extrémistes eux le savent.

    Voila ce qu’écrit sur le même sujet Benoit Rasky sur le site Atlantico. « Et le rassemblement eut lieu : quelques centaines de personnes selon les journalistes pourtant très bien disposés. Quelques centaines de personnes ? Moins que les djihadistes français partis rejoindre les coupeurs de tête d’Irak et de Syrie… A peu près autant que ceux qui avaient crié lors d’un mémorable « Jour de Colère » : « Juif, la France n’est pas à toi ! »… Et tellement, tellement moins, trente fois moins peut-être que les foules qui avaient défilé dans Paris pour clamer leur soutien au Hamas et leur haine d’Israël. Les musulmans ne sont, bien sûr, pas obligés de manifester dès que l’injonction leur en est faite. Mais là, il y avait quand même un appel du recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur ! Des unes des journaux ! Un appel d’intellectuels qui barrait en gros la première page de Libération. « Nous sommes tous des sales Français ! », en référence au communiqué des assassins d’Hervé Gourdel. Tout ça pour ça. Tout ça pour rien… »

    Pas pour rien peut être, mais pour pas grand-chose sûrement, pas pour, en tout cas, la mobilisation républicaine massive annoncée par les médias et surtout dont l’échec n’a pas été pris en compte…. Les médias ont persisté et signé contre la vérité et n’’ont pas démenti… ce refus de réalité est de la désinformation dangereuse dans le climat actuel.
     
    METAMAG
  • Indépendance de la Catalogne: la justice espagnole suspend le référendum

    4174231_catalogne.jpg

    http://www.leparisien.fr/international/independance-de-la-catalogne-la-justice-espagnole-suspend-le-referendum-29-09-2014-4174231.php

  • IGNACE

    ignace_rachline_senat-mpi-732x1024.jpg

  • La famille Valls fête Roch Hachana chez Marek Halter... quand même!

    vals-halter.jpg

    Le dimanche 28 septembre, Manuel Valls et son épouse Anne Gravoin ont été invités à fêter le Nouvel An juif, Roch Hachana, chez Marek Halter, écrivain influent qui, chaque année, organise une belle soirée pour célébrer l'occasion.

     

    Ils étaient les stars de la soirée. Manuel Valls, le premier ministre, et son épouse, la jolie violoncelliste Anne Gravoin, étaient les invités de l'écrivain polonais Marek Hatler qui, comme chaque année, organisait une immense fête pour célébrer le Nouvel An juif, Roch Hachana. L'occasion pour le couple le plus glamour du gouvernement de jouer au jeu des photographes, qui n'ont pas hésité à les mitrailler durant toute la soirée.

     

    D'autres invités de marque étaient également présents à la cérémonie, parmi lesquels la jolie comédienne Elsa Zylberstein, mais aussi d'autres politiques, parmi lesquels Elisabeth Guigou ou encore le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Ont pu également être croisés Rama Yade, son époux Joseph Zimet, ainsi que leur fille, Jeanne, qui est née il y a quelques mois seulement. L'animatrice et producrice de télévision Daniela Lumbroso, accompagnée de son époux Éric Ghebali, ancien secrétaire général de SOS Racisme, et de l'UEJF (Union des étudiants juifs de France) étaient également sur la liste des invités.

     

    Tout ce beau monde a célébré Roch Hachana, mais s'est également souvenu des terribles attaques antisémites de ces derniers mois, notamment grâce à la présence de Latifa Ibn Ziaten, mère d'Imad qui avait été la première victime de Mohamed Merah en mars 2012.

     

    Source Closer

    ALLIANCE

     

  • CHARD

    042-chard-revisionnisme-criminel-de-la-pense-hp-policier-cerveau.jpg

  • Le Vatican offre 100 000 euros pour l’entretien du site d’Auschwitz-Birkenau

    29 septembre 2014 par admin4 

     

    arton28196-6e8d8.jpg

    Le Vatican a offert 100 000 euros à un fonds international destiné à financer la sauvegarde du site de l’ancien camp de concentration nazi d’Auschwitz-Birkenau (sud de la Pologne), a annoncé lundi la direction du musée.

    Les fidèles qui donnent à l’institution ecclésiale seront sûrement ravis de l’apprendre.

    «Compte tenu de nos possibilités limitées, cette somme n’est pas très importante. Néanmoins, c’est l’expression d’un soutien entier au projet de la Fondation Auschwitz-Birkenau» qui gère le fonds, a indiqué le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, cité dans le communiqué du musée.

    Le site du musée du camp, devenu le « symbole de l’Holocauste » et lieu central de la nouvelle religion de la « Shoah », accueille annuellement plus d’un million de « pèlerins ».

    Contre-info.com

  • J-V Placé : « Y’a des blancs partout, avec des cheveux blancs. C’est blanc blanc, voyez »

     

     Sur BFMTV, Jean-Vincent Placé sénateur EELV (alias le Coréen aux 18 000 € de PV impayés : voir ici) lâche un petit étron raciste en direct sans qu’aucun journaliste ne trouve à redire. Jugez par vous-même.

    Contre-info.com

  • Florian Philippot se félicite de la fin d'une "anomalie"

    Le vice-président du Front national s'est réjouit sur BFM TV de l'entrée prochaine de deux élus FN au Sénat. "Cela nous emmènera très logiquement vers 2017", estime Florian Philippot. Pour le député européen, l'absence du FN de l'assemblée du Sénat était "une anomalie". "C'était la dernière assemblée de la République où nous n'étions pas présents. Cette anomalie est réparée", a-t-il affirmé.

    LE FIGARO

  • Gaza: un jeune Palestinien blessé par des tirs israéliens

    4152647_gaza-enfant_640x280.jpg

    Un adolescent palestinien de 14 ans a été blessé par balle au pied gauche lundi par des tirs israéliens dans le nord de la bande de Gaza, a annoncé le ministère de la de Gaza. C'est le deuxième incident de ce type en moins de 24 heures dans l'enclave palestinienne alors qu'un cessez-le-feu illimité est en vigueur depuis le 26 août.

     

     

     

    Dimanche, l'armée israélienne, postée à la lisière de ce territoire sous blocus depuis 2006, avait déjà blessé à la jambe un agriculteur gazaoui alors qu'il se trouvait sur des terres agricoles. Le blocus interdit aux Palestiniens de s'approcher à pied à moins de 100 mètres de la clôture électronique et à moins de 300 mètres à bord d'un véhicule. Des incidents ont régulièrement lieu à cet endroit, où se trouvent la majorité des terres agricoles palestiniennes.

    L'ultime conflit ouvert entre l'armée israélienne et le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a fait près de 2 200 morts côté palestinien, quasiment tous des civils, et plus de 70 côté israélien, dont une large majorité de soldats. Un accord conclu le 26 août, sous l'égide de l'Egypte, prévoit notamment des mesures d'allègement du blocus imposé par Israël au nord de Gaza. Les négociations sont toujours en cours

    Vendredi dernier, à la tribune de l'ONU, Mahmoud Abbas, de l'Autorité palestinienne, a demandé qu'une résolution soit adoptée pour une fin «immédiate» de l'occupation par Israël des territoires à Gaza et en Cisjordanie. 

    Le Parisien