Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2012

Avec Hollande, préparez votre langouste de crise pour les fêtes de Noël !

!cid_2_1228859654@web171703_mail_ir2_yahoo.jpg

02:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Vladimir Poutine limoge son ministre de la Défense pour corruption

sans-titre.png Serdioukov.png

MOSCOU (Reuters) - Vladimir Poutine a limogé mardi son ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov, impliqué dans un scandale de corruption de plusieurs millions de dollars et l'a remplacé par Sergueï Choïgou, ancien ministre des Situations d'urgence.

Le président russe a annoncé à la télévision avoir remercié Anatoli Serdioukov, qu'il avait nommé à son retour au Kremlin, en mai, en raison de l'apparition de son nom dans une affaire de ventes présumées frauduleuses de biens militaires.

"Considérant la situation concernant le ministère de la Défense et afin de réunir les conditions propices à une enquête objective sur tous les sujets, j'ai décidé de libérer de ses fonctions le ministre de la Défense Serdioukov", a expliqué Vladimir Poutine lors d'une réunion avec Sergueï Choïgou.

Serdioukov a présidé jusqu'en 2011 le conseil d'administration de la société militaire publique Oboronservis, détenue par l'Etat et spécialisée dans l'approvisionnement de l'armée, dont les locaux ont été perquisitionnés fin octobre.

Une commission d'enquête estime que des détournements de fonds se sont produits dans cette société travaillant pour le ministère de la Défense. Les enquêteurs ont déclaré que trois milliards de roubles (96 millions de dollars) avaient disparu des comptes du sous-traitant militaire.

L'enquête s'est également intéressée aux relations de Serdioukov avec une ancienne responsable militaire de haut rang dans l'appartement de laquelle ont été retrouvés des dizaines de tableaux de prix, de rares antiquités et plus de 100 bagues de valeur.

D'après un tabloïd russe bien renseigné sur le personnel de la sécurité du pays, Serdioukov était présent dans l'appartement au moment de la perquisition.

Le contrôle qu'exerçait l'ancien ministre de la Défense sur le budget de l'armement lui a valu des ennemis parmi les personnalités ambitieuses du Kremlin, dont le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine qui supervise l'industrie de défense du pays, selon des sources gouvernementales.

Ses réformes militaires, qui ont entraîné la réorganisation d'unités, la suppression de plus de 100.000 postes d'officiers et mis à jour de hauts niveaux de corruption, l'ont aussi rendu impopulaire dans ses propres rangs.

Le nouveau ministre, Sergueï Choïgou, a dirigé le ministère des Situations d'urgence pendant près de vingt ans, de 1994 jusqu'à cette année, lorsqu'il est devenu gouverneur de la région de Moscou. Sa loyauté à l'égard de Poutine et son parcours vierge de toute affaire de corruption ne sont certainement pas étrangers sa nomination.

Henri-Pierre André et Juliette Rabat pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Yahoo!Actu - 06/11/12

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L’arme du silence médiatique

sans-titre.png  pantin.png

 

par Manlio Dinucci

 

Les nouvelles technologies de l’information devaient transformer le monde en un village global dans lequel les nouvelles circuleraient instantanément, assurait le sociologue canadien Marshall McLuhan. Il n’en est rien. Un rideau de fer s’est abattu sur les peuples occidentaux qui sont tenus dans l’ignorance d’importants événements d’actualité et ne peuvent pas accéder aux chaînes satellitaires anti-impérialistes.

 

RÉSEAU VOLTAIRE | ROME (ITALIE) | 30 OCTOBRE 2012

On dit que le silence est d’or. Il l’est, sans aucun doute, mais pas seulement dans le sens du proverbe. Il est surtout précieux comme instrument de manipulation de l’opinion publique : si dans les journaux, dans les télé-journaux et dans les talk shows on ne parle pas d’un acte de guerre, il n’existe pas dans l’esprit de ceux qui sont convaincus que n’existe que ce dont parlent les médias.

 

Par exemple, combien de gens savent qu’il y a une semaine la capitale du Soudan, Khartoum, a été bombardée ? L’attaque a été effectuée par des chasseurs bombardiers, qui ont frappé de nuit une usine de munitions. Celle qui, d’après Tel Aviv, fournirait les Palestiniens de Gaza. Israël est le seul à posséder dans la région des avions capables de frapper à 1 900 kms de distance, d’échapper aux radars et de provoquer le blackout des télécommunications, capables de lancer des missiles et des bombes à guidage de précision depuis des dizaines de kilomètres de l’objectif. Des photos satellitaires montrent, dans un rayon de 700 mètres de l’épicentre, six énormes cratères ouverts par de très puissantes têtes explosives, qui ont provoqué des morts et des blessés. Le gouvernement israélien garde le silence officiel, en se bornant à affirmer que le Soudan est «un dangereux État terroriste, soutenu par l’Iran ». Par contre les analystes stratèges parlent, donnant pour sûre la matrice de l’attaque, soulignant que ce pourrait être un essai de celle des sites nucléaires iraniens. La requête soudanaise que l’Onu condamne l’attaque israélienne et la déclaration du Parlement arabe, qui accuse Israël de violation de la souveraineté soudanaise et du droit international, ont été ignorées par les grands médias.

 

Le bombardement israélien de Khartoum a ainsi disparu sous la chape du silence médiatique. Comme le massacre de Bani Walid, la ville libyenne attaquée par les milices « gouvernementales » de Misrata. Des vidéos et photos, diffusées via Internet, montrent d’impressionnantes images du massacre de civils, enfant compris. Dans un témoignage vidéo dramatique depuis l’hôpital de Bani Walid assiégé, le Dr. Meleshe Shandoly parle des symptômes que présentent les blessés, typiques des effets du phosphore blanc et des gaz asphyxiants. On a appris immédiatement après que le médecin a été égorgé. Il y a cependant d’autres témoignages, comme celui de l’avocat Afaf Yusef, que de nombreuses personnes sont mortes sans être touchées par des projectiles ou des explosions. Corps intacts, comme momifiés, semblables à ceux de Fallujah, la ville irakienne attaquée en 2004 par les forces étasuniennes avec des projectiles au phosphore blanc et des armes nouvelles à l’uranium. D’autres témoins parlent d’un bateau transportant des armes et des munitions, arrivé à Misrata peu avant l’attaque contre Bani Walid. D’autres encore parlent de bombardements aériens, d’assassinats et de viols, de maisons démolies au bulldozer. Mais leurs voix aussi ont été étouffées sous la chape du silence médiatique. Tout comme l’information que les États-Unis, pendant l’assaut contre Bani Walid, ont bloqué au Conseil de sécurité de l’Onu la proposition russe de résoudre le conflit par des moyens pacifiques.

 

Informations qui n’arrivent pas, et arriveront de moins en moins, dans nos maisons. Le réseau satellitaire mondiale Intelsat, dont le quartier général est à Washington, vient de bloquer les transmissions iraniennes en Europe, et le réseau satellitaire européen Eutelsat a fait de même. À l’époque de l’ « information globale », on ne doit écouter que la Voix de son Maître.

 

 

Traduction
Marie-Ange Patrizio

 

Source
anifesto (Italie)

 

00:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

06/11/2012

Charlie Hebdo : la déchèterie s’en prend à l’Eglise

 

La Une de Charlie Hebdo de ce jour représente une immonde caricature de la sainte Trinité, provocation contre l’Église catholique qui fait écho à son opposition, renouvelée récemment par le Cardinal Vingt-Trois, au projet de « mariage » homosexuel. On se souvient, il y a de cela bientôt deux mois, des caricatures de Mahomet que l’hebdomadaire exposait en Une. On se rappelle aussi de l’indignation que cet événements avait suscité dans la classe politique, interpellant le Premier ministre lui-même.

On s’attend évidemment à ce que ces nouvelles caricatures soulèvent les mêmes réactions de Jean-Marc Ayrault et de ses ministres. A moins qu’à ses yeux, l’Islam soit plus respectable que la religion de ses ancêtres… laquelle a tout de même façonné la terre de France et la civilisation qui s’y enracine, ainsi qu’en témoigne simplement le calendrier qui structure notre temps social. Il est vrai cependant que la gauche ne veut plus considérer l’homme comme un héritier, pas davantage d’ailleurs comme un dévot des vieilles superstitions : l’individu, principe exclusif du droit, doit s’émanciper, nous répète-t-elle sans cesse, aussi bien du passé d’où il vient et des traditions qu’il en a reçues, que du Ciel au-dessus de sa tête.

Soulignons également -c’est là peut être aussi un début d’explication- que tous les « intégristes« , puisque le mot est convenu, ne jouent pas dans la même cour : certains, lorsqu’ils sont contrariés, manifestent leur mécontentement à la bombe, pendant que les autres sortent leur chapelet pour réparer l’offense faite à Dieu. L’artillerie n’est définitivement pas la même…

Jean de Rouen

Contre-info.com

20:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le Projet Apache rend hommage à l’ancien légionnaire mort de froid dans la rue

sans-titre.png

 06/11/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress) — Le 2 novembre dernier, les militants du Projet Apache ont déposé une gerbe de fleurs à l’endroit où Bernard, ancien légionnaire et SDF, a été retrouvé sans vie. Un bandeau bleu-blanc-rouge reprenait la célèbre devise des légionnaires: “Honneur & Fidélité”. Lors de ce dépôt de gerbe, les militants identitaires parisiens ont placardé une affiche indiquant : “Ici, un ancien légionnaire est mort de froid. A Saint-Denis, des clandestins sont logés dans un hôtel trois-étoiles”.

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

19:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Christian Vanneste voit la même unité de vue entre les chrétiens réunis à Paray-le-Monial et les Identitaires

sans-titre.png Vanneste.png

 

06/11/2012 — 08h00
PARIS (NOVOpress) — Revenant via un billet sur son blog sur sa participation à la Convention identitaire, Christian Vanneste a affirmé : “J’ai mis à profit ce long week-end de la Toussaint pour participer à deux rencontres très différentes en apparence, et cependant très complémentaires : la première, à Paray-le-Monial était un colloque des Chrétiens engagés en politique. J’y étais en tant que Président de Famille et Liberté. La seconde était une intervention du Président du Rassemblement Pour La France devant le Bloc Identitaire à Orange. Deux atmosphères opposées : d’une part, des échanges très riches intellectuellement entre des responsables chrétiens de sensibilités diverses, des ‘poissons roses’ socialistes à Civitas, avec la modération dans les propos et la recherche du consensus propres aux croyants ; d’autre part, une salle emplie de militants prompts à réagir par des applaudissements ou des huées aux propos des orateurs.”

 

Ajoutant : “Et pourtant, le problème principal était le même. L’Europe a renoncé à inscrire les valeurs chrétiennes dans le socle de sa Constitution. En niant de façon aussi aveugle son identité, elle a perdu son âme et s’est réduite à n’être que la machine à produire des directives conformes à la pensée unique de la technocratie.”

C’est pourquoi, selon le député honoraire et président du RPF, “de Paray-le-Monial à Orange, avec une halte devant les restes de l’église abbatiale de Cluny, chemin faisant, l’image de la France comme un grand fleuve qui a accueilli de nombreux affluents tout en demeurant lui-même, m’est apparue évidente. Ce fleuve au parcours tumultueux, s’il veut continuer sa route, doit avoir confiance en lui et savoir, non sans fierté, qui il est : un pays chrétien, de culture greco-latine, dont l’histoire militaire a été riche, mais qui a a beaucoup apporté au monde sur le plan scientifique, médical, culturel. C’est donc bien la même volonté d’affirmer une identité qui animait à la fois les Chrétiens de Paray et les militants réunis à Orange. Ils ne le disent pas de la même manière, mais, ils disent la même chose : on ne dessine pas un portrait avec une gomme.

Crédit photo : DR

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

19:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

"Une autre voix" : la nouvelle campagne du Front National

19:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

"Une autre voix"

sans-titre.png une autre voix.png

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Après la Convention d’Orange, Julien Dray veut la dissolution de toutes les structures identitaires

 

6 novembre 2012

Après la Convention d’Orange, Julien Dray veut la dissolution de toutes les structures identitaires
 
 

06/10/2012 — 10h00
PARIS (NOVOpress) — Il faut croire que certains cadres du parti socialiste (PS) ont du mal à accepter certaines décisions de leur gouvernement. Tel est le sentiment que l’on peut avoir à la suite des dernières déclarations de Juien Dray. En effet, ce “modèle” de vertu et d’honnêteté républicaines souhaite, malgré l’avis négatif du gouvernement, la dissolution de toutes les structures identitaires.

 

C’est ce qu’il proclame et exige via son blog : « Pour une dissolution de la nébuleuse identitaire ». Précisant : « Après la “Convention identitaire » de ce week-end à Orange, après les multiples déclarations racistes proférées en son sein par des intervenants européens ou français. Les uns, comme Mario Borghezio, de la Ligue du Nord italienne clamant ”Vive les Blancs de l’Europe, vive notre identité, notre ethnie, notre race” et invoquant Robert Brasillach, les autres traitant le Premier Secrétaire du PS [Jean-Philippe "Harlem" Désir – cofondateur de SOS racisme avec Julien Dray –, note de Novopress] de “kapo”, il devient urgent de s’interroger sur les moyens que la République entend utiliser pour se défendre. Il est désormais urgent d’engager la dissolution des organes de la mouvance identitaire. »

Et Julien Dray ne fait pas dans la dentelle, puisqu’il exige la dissolution de toutes les structures identitaires : « Il faut, pour être efficace, dissoudre toutes les sécrétions du Bloc Identitaire : “Génération identitaire”, auteur de l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers, Nissa Rebela ou Rebeyne, Projet Apache ou encore le groupe Lugdunum Torgnole pudiquement défini comme “une association sportive créée par Rebeyne! pour enseigner et valoriser la pratique de sports de défense”. Chacun verra derrière ces groupes non pas des associations culturelles mais des groupes violents, radicalement hostiles à notre République et qui menacent l’ordre public ou incitent à la haine raciale. » (sic)

Le délire totalitaire et le plus sectaire de Julien Dray restant pour la fin de son billet : « Evidemment la dissolution de cette petite armada de groupes extrémistes ne suffira pas à faire disparaitre ces idées si dangereuses pour notre communauté nationale. Mais il convient de le faire, parce qu’il s’agit de la première étape d’une reconquête culturelle républicaine de notre pays. »

Crédit photo : Thesupermat via Wikipédia (cc)

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

18:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

[Exclusif] Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, répond aux attaques de Julien Dray

 sans-titre.png F Robert.png

 Photo : Fabrice Robert à la Convention Identitaire, 4 novembre 2012.

Novopress : Julien Dray vient de publier une tribune dans laquelle il réclame la dissolution de la “nébuleuse identitaire”. Quelle est votre réaction ?

Fabrice Robert : Julien Dray qui – rappelons-le – est l’un des fondateurs de SOS Racisme, ne semble pas avoir apprécié ma sortie contre son “pote” Harlem Désir lors de la Convention identitaire. Sa réaction démontre que l’antiracisme est bien une idéologie mortifère et liberticide qui cherche à bâillonner tous ceux qui refusent leur modèle de société multiculturelle et anti-traditionnelle.


Il s’agit de museler toute expression de fierté autochtone et de criminaliser toute critique de l’immigration massive en France. Ce processus de culpabilisation du Français de souche européenne doit ainsi permettre de faciliter et justifier dès lors la submersion migratoire.

Ainsi, ceux qui ont les mots démocratie et liberté plein la bouche proposent la répression – comme seule réponse – à ceux qui refusent ce nouveau totalitarisme. Harlem Désir mais également l’ensemble des représentants de l’antiracisme d’Etat sont donc bien des petits kapos !

Novopress : Quelles sont les motivations de Julien Dray ?

F.R. : Julien Dray s’en prend, en priorité, au Bloc identitaire, mouvement que je préside et qu’il présente comme “le navire amiral de cette mouvance”. D’après lui, “Trop d’actes lourds de sens sont commis par cette mouvance pour que nous restions inertes, pour que la République se garde de rappeler ces groupes aux règles les plus élémentaires du bien commun.” Mais il en profite aussi pour désigner un certain nombre de structures telles que Génération identitaire, Projet Apache ou bien encore Nissa Rebela, le mouvement niçois associé au Bloc identitaire et qui se présente aux élections depuis un certain nombre d’années. Il faudrait demander aux milliers d’électeurs de Nissa Rebela s’ils se considèrent comme des délinquants, bons à dissoudre parce qu’ils refusent de se soumettre aux diktats des ennemis de nos identités charnelles.

Je ne suis pas surpris. Je sais que les antiracistes professionnels n’apprécient pas les réflexes populaires, immunitaires et identitaires. Rappelez-vous de Cohn-Bendit qui, mécontent des résultats du référendum sur les minarets en Suisse, avait proposé de refaire voter le peuple !

Je me demande si finalement le ringard Julien Dray n’essaye pas de profiter de l’exposition médiatique dont bénéficient les Identitaires pour continuer encore à exister…

Novopress : Depuis l’élection de François Hollande, le mouvement identitaire apparaît comme une cible du nouveau pouvoir en place :

F.R. : Dès le lendemain de l’élection de François Hollande, nous avons lancé la campagne “Pas mon président” pour signifier que les Identitaires comptaient être en première ligne dans la lutte contre le nouveau pouvoir en place. En septembre dernier, le Bloc identitaire a également annoncé une grande campagne contre l’idéologie antiraciste intitulée “Pleven 1972 – Hollande 2012 : 40 ans d’« antiracisme »”.

La désignation d’Harlem Désir à la tête du PS marque plus que jamais, pour nous, l’orientation idéologique des cadres du Parti politique le plus puissant de France.

Depuis le début, nous savons que le pouvoir PS ne nous fera pas de cadeaux. Mais il est vrai que depuis quelques semaines, certains ténors du PS (Valls, Harlem Désir et maintenant Julien Dray) réclament la tête des Identitaires. A force d’employer le mot dissolution, ils vont finir par sponsoriser des marques de dissolvants

Pour notre part, nous restons sereins. Ils paniquent car ils savent que nos idées sont dans toutes les têtes aujourd’hui. Faut-il alors dissoudre Jean-François Copé qui parle comme nous du racisme anti-blanc ? Faut-il dissoudre ces 68 % de Français qui considèrent que les musulmans ne font aucun effort pour s’intégrer (Sondage IFOP-Le Figaro) ?

Plus qu’un mouvement, nous sommes une marque. Nous sommes le peuple !

Crédit photo : Novopress (cc)

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

18:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n° 297

18:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Pakistan : une jeune fille avait discuté avec un garçon, sa mère l’asperge d’acide !

 

 

Dans un entretien télévisé diffusé lundi par la BBC, une Pakistanaise a avoué avoir tué sa fille en lui jetant de l’acide car elle la soupçonnait d’avoir une relation avec un garçon, estimant que c’était son « destin » de mourir ainsi.

Zaheen Zafar et son mari Mohammed ont été arrêtés la semaine dernière par la police dans un district du Cachemire administré par le Pakistan, après la mort d’Anusha, leur fille de 15 ans décédée dans d’atroces souffrances à l’hôpital deux jours après avoir été aspergée d’acide. Ils avaient avoué ce crime en expliquant que leur fille les avait déshonorés en discutant avec un jeune homme hors du domicile familial.

Interrogé en prison par la BBC, Mohammed Zafar a expliqué l’avoir avertie qu’elle ne devait pas regarder les hommes. Son épouse a de son côté confirmé ses aveux : « C’était son destin de mourir ainsi ».

Les parents d’Anusha ont ensuite attendu deux jours avant de l’emmener à l’hôpital, où elle est arrivée « dans un état très critique », la peau brûlée à près de 70 %, selon un médecin de l’établissement.

Selon la Commission pakistanaise des droits de l’Homme, au moins 943 femmes ou jeunes filles ont été tuées l’an dernier au Pakistan par leurs proches après avoir été accusées d’avoir sali l’honneur de leurs familles. Ces « crimes d’honneur » sont particulièrement courants dans les zones les plus pauvres et reculées de ce pays musulman très rural et conservateur. Les femmes y sont parfois traitées comme des objets ou des monnaies d’échange, peu protégées par la police et souvent sous pression de leurs familles qui les dissuadent de protester pour ne pas leur faire honte.

Chaque année plus de 200 femmes dans le pays sont défigurées par des jets d’acide. Le Pakistan est un précieux allié des Occidentaux dans leur guerre contre « l’Axe du Mal », selon la stratégie néoconservatrice définie par Georges Bush Jr. fin 2001. Aussi, le gouvernement pakistanais n’a rien à craindre s’il persiste à ne pas améliorer la condition des femmes dans son pays.

Source

17:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Front National lance une pétition contre la repentance permanente

 

Posté par le 6 novembre 2012

 

Communiqué du Front National

« Repentance, non merci ! », voilà le titre de la pétition que le Front National lance ce lundi soir pour dénoncer les multiples actes de repentance de François Hollande au nom de la France et redonner une fierté aux Français.

Le texte de la pétition est ici.

Les militants du Front National relaieront sur le terrain cette pétition.

17:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Produire et acheter français: au delà des impostures

17:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Rapport Galllois/TVA: Florian Philippot réagit sur Europe 1


Florian Philippot sur Europe 1 par MarineLePen

17:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Eric Zemmour: "L'homoparentalité est un concept qui repose sur la négation du réel"


Le mariage homosexuel vu par Eric Zemmour par rtl-fr

17:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

05/11/2012

Mariage gay: le Grand Orient de France condamne l'Eglise catholique

sans-titre.png FM.png

 

Dans un communiqué :

"Le Grand Orient de France condamne fermement les propos de l'Église Catholique au sujet du projet de loi sur l’ouverture du mariage civil à tous les couples qui sera présenté au Conseil des Ministres mercredi prochain.

Ainsi, l'évocation par le Cardinal André Vingt-Trois de "mutations profondes de notre législation qui pourraient transformer radicalement les modalités des relations fondatrices de notre société" témoigne de positions arriérées voire obscurantistes en décalage complet avec les nécessaires évolutions sociales et politiques de notre temps.

Ce projet de loi vise à assurer une reconnaissance républicaine du libre choix matrimonial des individus qui le souhaitent, au nom de l’égalité des droits.

Au nom de la Laïcité, le Grand Orient de France rappelle que les Églises doivent se restreindre à la seule sphère spirituelle, et ne pas interférer, par des imprécations stigmatisantes et des amalgames violents et haineux, avec les légitimes débats publics et démocratiques qui président à l’évolution et au progrès des droits civils."

Et quand est--ce que le Grand Orient se restreindra à sa seule sphère obscurantiste ? En attendant, il est risible de constater que le Grand Orient n'a aucun argument à opposer et se borne à vitupérer des contre-vérités en accusant l'Eglise de proférer des imprécations.

Michel Janva

Le Salon Beige

20:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Hommage à Jean-Pierre Stirbois

Posté par le 5 novembre 2012

 

Communiqué d’Alexandre Simonnot

N’oublions jamais notre ami et camarade de combat Jean-Pierre Stirbois, disparu il y a aujourd’hui 24 années dans un tragique accident de la route.

Des « Jeunes Tixier-Vignancour » à la présidentielle de 1988, en passant par le célèbre « Tonnerre de Dreux », Jean-Pierre Stirbois aura été un extraordinaire fédérateur, un militant infatigable, un secrétaire général exceptionnel, un travailleur acharné. Son unique combat était de servir Jean-Marie Le Pen et le Front National pour le salut de la France. En cette année où nous fêtons les 40 ans du Front, n’oublions jamais tout ce qu’il a fait pour notre Mouvement.

Suivons sans cesse l’exemple de cet homme admirable et unique à qui nous devons tant.

Qu’il intercède pour nous auprès de notre Sainte patronne Jeanne d’Arc afin qu’elle nous aide à persévérer, jour après jour, à temps et à contre temps.

Que Jean-Pierre Stirbois repose en paix, au Paradis des héros de la Patrie.

18:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

"Ces mariages qui mettent le souk": d'ou vient l'argent ?

sans-titre.png mariages souk.png

Dans son numéro du 17 octobre dernier, « Minute » se demandait s’il fallait interdire « les mariages qui mettent le souk ». Nous exposions que de plus en plus de noces musulmanes tournaient au vinaigre et à la provocation ; mais aussi que, dans ces cortèges, figuraient de nombreuses voitures de très grand luxe. De quoi se poser des questions… A Compiègne, chef-lieu du département de l’Oise et ville du sénateur-maire UMP Philippe Marini, on s’interroge également sur cette magnificence automobile. En septembre, par courrier, Eric Verrier, adjoint en charge de la sécurité, a alerté le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Aujourd’hui, dans « Minute », il passe la vitesse supérieure et dénonce l’impunité fiscale dont jouissent les voyous de banlieue.

 

« Minute » : Pourquoi vous alarmez-vous au sujet de certaines noces musulmanes ?

Eric Verrier: Parce que, comme un peu partout en France, on a vu des cortèges bloquer les rues de la ville, des invités faire preuve d’incivilités et de provocations. Alors nous avons fait passer le message aux autorités, car la municipalité ne peut plus accepter ces débordements, il faut arrêter les conneries! Les choses se sont un peu calmées… mais on ne peut pas contrôler tous les invités, surtout lorsqu’ils viennent de la région parisienne.

Dans ces noces, ce qui vous a surpris, c’est de voir des invités rouler carrosse…

Effectivement, dans ces cortèges, on voit un défilé de voitures de luxe, des Ferrari, des Maserati, de grosses Mercèdes… D’après mes informations, ce sont des véhicules de location. Avec, au volant, des jeunes que l’on connaît bien. Alors je me demande comment ces individus, que l’on sait sans revenu officiel ou dans des situations financières apparemment peu flamboyantes, peuvent se payer de tels bolides, à 1500 euros la journée, avec d’énormes chèques de caution? Et je m’interroge également sur les sociétés qui louent ces bolides… Si j’étais loueur, je ne confierais pas des voitures de ce prix à des jeunes qui font les idiots sur la route, multiplient les infractions et risquent de les bousiller. J’aimerais connaître tous les tenants et aboutissants de ce commerce très florissant : je suis le Candide qui souhaite comprendre.

Pour cela, vous avez interpellé le ministre de l’Intérieur ?

A la rentrée, nous avons écrit au ministre pour attirer son attention sur ce point. Nous avons reçu une réponse rapide, mais un peu fuyante. On nous a conseillé de nous adresser au conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, ou de voir avec le procureur s’il y avait lieu d’instruire… C’est une constante: dès qu’on aborde l’économie des cités, tout le monde devient très « timide ».

Evoquer l’économie des cités, c’est parler des trafics de drogue…

Evidemment, on en revient toujours là. Derrière le problème des banlieues, il y a une grosse économie souterraine, avec des trafics de stups qui génèrent beaucoup d’argent. Et provoquent une forme d’ascension sociale: il y a le guetteur qui touche sa petite pièce, ensuite le petit dealer, puis le caïd, qui finit par sortir de son secteur. Il investit, ouvre un kebab ou un salon de thé… puis devient propriétaire ou actionnaire de commerces plus lucratifs, permettant de blanchir l’argent sale.

 

« Il ne doit plus y avoir de voyous autorisés ! »

Et Candide se demande s’il n’y aurait pas des investissements dans des boîtes de location de véhicules de luxe ?

Avouez que cela mériterait des enquêtes fiscales et financières approfondies!

Et si on vous accuse de vous acharner sur une certaine communauté ?

Mais c’est une question de justice! Je suis le premier à condamner la délinquance en col blanc. Alors j’aimerais également que les voyous de banlieue soient poursuivis par le fisc. Si demain, à Compiègne, j’achète du jour au lendemain une superbe propriété et une grosse Jaguar, je suis sûr qu’un petit malin de l’administration fiscale me collera un contrôle. Alors pourquoi fermer les yeux sur ce qui se passe dans certains quartiers ? Dans ce pays, si l’on veut remettre les choses en place, il faut attaquer tous les magouilleurs. Il ne doit plus y avoir de gangsters autorisés. La paix sociale ne peut justifier aucun passe-droit.

Propos recueillis par Pierre Tanger

Article de l’hebdomadaire “Minute” du 31 octobre 2012 reproduit avec son aimable autorisation. Minute disponible en kiosque ou sur Internet.

Crédit photo : DR.

 

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

18:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Discours de Philippe Vardon à la Convention d'Orange: Direction Reconquête

sans-titre.png Ph Vardon.png

http://fr.novopress.info/124715/discours-de-philippe-vard...

Discours intégral

 

18:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)