Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2012

Tuerie d'Echirolles - Le suspect n°1 est un récidiviste

http://www.frederichelbert.com/20121004/assassinat-kevin-...

19:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Syrie: le Parlement turc donne son feu vert à l'envoi de troupes - Clinton se réjouit!

Les bombardements de l'armée turque se sont poursuivis jeudi matin à la frontière avec la Syrie. Plusieurs soldats syriens ont été tués. Le Parlement turc a autorisé l'armée à conduire "si nécessaire" des opérations en Syrie.

Alors que la tension reste très vive autour de la frontière turco-syrienne, le Parlement turc a adopté jeudi une motion du gouvernement islamo-conservateur autorisant l'armée à conduire "si nécessaire" des opérations en Syrie. Le texte a été voté par 320 députés contre 129 (sur 550 sièges) à l'Assemblée nationale, qui s'était réunie en session spéciale à huis clos.

Parallèlement, l'armée turque a continué à bombarder dans la matinée des positions de l'armée syrienne à la frontière, en représailles à des tirs d'obus syriens qui ont tué 5 civils turcs mercredi dans un village frontalier." Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), plusieurs soldats syriens ont été tués dans ces bombardements.

La Syrie présente ses excuses

La Syrie a présenté ses excuses à la Turquie après les tirs d'obus qui ont tué 5 civils turcs dans un village frontalier du sud-est de la Turquie et a promis qu'un tel incident ne se reproduirait pas, a déclaré jeudi le vice-Premier ministre turc Besir Atalay.

Les tensions entre la Syrie et la Turquie ont connu une brusque escalade mercredi soir lorsque plusieurs obus ont frappé la localité turque d'Akçakale, située juste en face du poste-frontière syrien Tall al-Abyad, récent théâtre de combats entre les troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad et les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL). L'incident, le plus grave depuis la destruction d'un avion turc par la défense antiaérienne syrienne en juin, a été fermement condamné par l'Otan et les Etats-Unis qui ont affiché leur solidarité avec Ankara, pays membre de l'Alliance atlantique. La Turquie, qui appelle au départ du président syrien Bachar al-Assad, soutient les rebelles et accueille des réfugiés syriens.

La France et l'Europe réagissent

Selon des diplomates de l'Onu, le Conseil de sécurité pense publier jeudi une déclaration non contraignante condamnant le tir de mortier de la Syrie "dans les termes les plus fermes" et exigeant la cessation des atteintes à la souveraineté territoriale de la Turquie. Le communiqué était d'abord attendu pour mercredi soir, mais la Russie a demandé un délai, apprend-on de source diplomatique. Dans sa lettre saisissant le Conseil de sécurité, la Turquie ne précise pas le type d'action qu'elle aimerait lui voir prendre.

La France s'est dit solidaire de la Turquie. "Je condamne avec la plus grande fermeté les tirs d'obus syriens contre la ville turque de Akçakale qui ont causé la mort de cinq civils", a dit jeudi le ministre français des Affaires étrangères dans un communiqué. La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton, a condamné le tir de mortier syrien. "Je condamne fermement les bombardements menés hier par les forces de sécurité syriennes sur une ville de la frontière turque", dit-elle dans un communiqué.

L'Allemangne demande une réaction mesurée

De son côté, Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, a invité jeudi les autorités syriennes à reconnaître publiquement le caractère accidentel du tir de mortier, rapporte l'agence de presse RIA Novosti.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a appelé Ankara à une réaction mesurée alors que l'armée turque poursuivait jeudi ses bombardements sur la Syrie en riposte à des tirs syriens meurtriers sur son territoire. "Nous sommes aux côtés de notre allié de l'Otan, la Turquie - cela ne peut pas être remis en doute -, mais nous appelons aussi à la mesure, à une réponse raisonnable à cette situation qui se détériore ", a déclaré le ministre lors d'un point presse.

TF1 News - 04/10/12

18:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

1972 – 2012 / Jean-Marie Le Pen : « Une alliance du FN avec l’UMP est dans la logique du scrutin à deux tours »

Posté par le 4 octobre 2012

 

C’est dans son domicile à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, que Jean-Marie Le Pen a reçu 20 Minutes. De bonne humeur, il tire un bilan de quatre décennies frontistes et donne son point de vue sur le parti désormais présidé par sa fille.

Il y a quarante ans, vous créiez le FN. Quel bilan en tirez-vous ?

Quarante ans après, nous sommes là. Ce qui est relativement une gageure pour un mouvement politique national parce qu’en général, les partis durent beaucoup moins longtemps que cela. Le mérite du FN, c’est de s’être inscrit dans la politique française, d’en être en fait la troisième force.

Vous n’avez aucun regret dans votre carrière ?

J’ai un regret, je le dis franchement, c’est de ne pas avoir été candidat en 1965 et d’avoir fait désigner Jean-Louis Tixier-Vignancour. Cette erreur est responsable d’un retard de dix à vingt ans dans notre accession politique.

Jusqu’en 1989, l’ennemi principal du FN était le communisme…

Le communisme et le phénomène de l’immigration massive. C’étaient les deux adversaires principaux.

Le « mondialisme » a remplacé le communisme comme adversaire ?

Non, ce qui a remplacé le communisme comme philosophie, c’est l’antiracisme qui regroupe d’ailleurs pratiquement les mêmes leviers. L’antiracisme est le communisme du XXIe siècle, selon l’expression de Finkielkraut.

Les idées du FN semblent se banaliser dans le débat public. Vous imputez cette évolution au FN ?

Nous avons joué notre rôle, je crois. Mais il est évident que, si nous prenons le cas de l’immigration et de ses conséquences, les gens en prennent une conscience personnelle aussi. Il y a une atmosphère générale de malaise, de mal-être. Cela ne se borne pas aux banlieues des grandes villes. Il y a des présences immigrées qui sont plus ou moins urticantes. L’une d’entre elle qui est particulièrement urticante, bien qu’elle ne représente pas un véritable danger sur la sécurité des gens, c’est celle des Roms.

Aujourd’hui, d’importants responsables de l’UMP parlent de droite « sans tabous »…

Il y a un tabou qu’ils n’ont en tous les cas pas bravé, c’est celui de l’alliance avec le FN. L’une des déclarations communes de monsieur Copé et de monsieur Fillon, c’est « jamais d’alliance avec le FN ».

Vous le regrettez ?

Je ne dis pas que cette alliance est possible mais elle est dans la logique du scrutin à deux tours.

Vous avez récemment affirmé que c’est le B’nai B’rith (organisation juive) qui avait agi pour empêcher cette alliance. Vous pensez vraiment qu’une telle organisation est suffisamment influente pour peser sur l’UMP ?

Je constate que ce parti politique ne donne aucune explication à son attitude. Ce qui est inconcevable.

Lire la suite de cet article »

18:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Gilbert Collard demande un référendum relatif au traité de stabilité

03/10/12

18:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Traité budgétaire européen: Marion Maréchal-Le Pen défend la souveraineté de la France

03/10/12

17:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La Syrie ouvre une enquête sur le tir d'artillerie à la frontière turque (ministre) 03/10/2012

 

La Syrie ouvre une enquête sur le tir d'artillerie à la frontière turque (ministre)



La Syrie a ouvert une enquête sur l'origine d'un tir d'artillerie transfrontalier qui a tué cinq Turcs, a annoncé mercredi le ministre syrien de l'Information, Omran Zoabi, dans un communiqué cité par la télévision officielle syrienne.

"Les parties concernées étudient actuellement l'origine du tir contre la Turquie", a déclaré le ministre syrien. "La Syrie présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et à nos amis, le peuple turc", a-t-il dit.

 

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/781110/La_Syrie_ouvre_une_enquete_sur_le_tir_dartillerie_a_la_frontiere_turque_%28ministre%29.html http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/781110/La_Syrie_ouvre_une_enquete_sur_le_tir_dartillerie_a_la_frontiere_turque_%28ministre%29.html 

 

ALTERINFO.NET   

 

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Intervention de Stéphane Ravier au Conseil d'arrondissements du 3 octobre 2012: "Et une nouvelle mosquée, une !"

04/10/2012

 

Le conseil des 13ème et 14ème arrondissements

de Marseille

s'est réuni ce mercredi 3 octobre.

 

Le 10ème rapport a présenté un projet

de nouvelle mosquée

dans le 14ème arrondissement de la ville.


Ce projet est évidemment soutenu

par l'ensemble des

élus de l'UMPS !

 

Mon intervention a été la suivante.

 

Monsieur le Maire, mes chers collègues

 

Ce principe de mise à disposition par bail emphytéotique de 40 ans, d’un terrain de 1.100 m2 à titre gracieux, excusez du peu, constitue en tous points une véritable provocation !

 

Alors que Marseille manque de logements, à tel point que la ministre stagiaire Cécile Duflot offre à notre ville des terrains que nous avons déjà achetés, vous nous privez de plus de 1.000 m2 de terrain constructible.

 

Et si jusqu’à présent, les pouvoirs publics finançaient le culte musulman de façon déguisée, vous ne vous imposez même plus cet effort : ce cadeau forcément royal, puisqu’il n’a rien de républicain, est à l’évidence une entorse grave à la loi sur la laïcité qui veut que l’Etat ne finance aucun culte !

 

Alors que la ville de la Bonne Mère s’apprête à devenir la capitale européenne de la culture, vous souhaitez financer en partie sa 69ème mosquée, résultat de votre délirante politique d’immigration que nous subissons depuis 40 et ce, au mépris de la volonté du peuple historique de Marseille de préserver son identité provençale et française.

 

Alors que les pays étrangers ne font plus mystère de la lutte à laquelle ils se livrent pour prendre le contrôle de la mosquée cathédrale de Gaudin afin d’y diffuser des messages politico-religieux, vous leur offrez un nouveau terrain de luttes et d’ingérence.

 

Alors que les ex renseignement généraux ont alerté les services de l’Etat sur le développement de l’islamisme radical dans nos quartiers, vous vous faites le petit télégraphiste du communautarisme faute de vouloir regarder plus loin que le bout de votre nez électoraliste !

 

De plus, aucune garantie de financement privé français n’est apportée ; il faut se contenter en l’état de « promesses » lesquelles, on ne le sait pas, et vous savez comme moi qu’avec ce gouvernement comme avec le précédent, les promesses n’engagent que celles et ceux qui les écoutent…

 

Vous nous demandez donc de signer un chèque en blanc. C’est vrai que le Cheick qu’a rencontré notre collègue et membre de votre majorité Mme Hadj-Chick était lui aussi en blanc...

Et entre deux financements des mouvements salafistes ou djihadistes comme au Mali, en Libye ou en Syrie, ce «bienfaiteur de l’humanité islamiste» souhaite désormais aider nos quartiers !

 

Aussi Monsieur le Maire, permettez moi de vous poser une question avant de conclure :

 

Quand l’émir du Qatar, bien connu pour être un grand démocrate, bien connu pour être un défenseur de la condition féminine, aura promis et même pré-engagé des fonds en faveur « des jeûnes » issus de nos cités, et qu’il exigera en contrepartie la possibilité de financer et donc de contrôler de nouvelles mosquées, QUE FEREZ VOUS ?

Aurez-vous le courage de vous y opposer ? J’en doute, vous qui avez le mot RESISTANCE plein la bouche, vous faites déjà preuve de capitulation, avant, comme la gauche l’a si bien fait par le passé, de sombrer dans la collaboration.

 

Eh bien moi, je ne capitule pas, je ne plie pas devant les revendications communautaristes, je n’accepte pas les millions qataris qui ont valeur de 30 deniers !

 

Ce projet de grande mosquée dans notre secteur pour moi, Monsieur le Maire ce sera NON, NON et définitivement NON ! Et je vous annonce que je déposerai en temps et en heure un recours auprès du Tribunal administratif pour faire annuler cette scandaleuse délibération !


Andrieux, et Hovsépian ont pris la parole pour dire tout le mal qu'ils pensaient de mon intervention. Mais comme d'habitude, c'est de l'UMP avec le pitoyable Bourgat que les attaques furent les plus violentes allant jusqu'à utiliser, une fois de plus, la mort de son fils, assassiné il y a 16 ans par un "jeûne" ! Je rapporterai ici l'échange de mots doux que j'ai eu avec ce représentant emblématique du peuple dhimmi !

Stéphane RAVIER.

Blog de Stéphane RAVIER pour Marseille

http://www.stephaneravier.fr/archive/2012/10/03/conseil-d...

02:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Roms: l'UEJF poursuit Jean-Marie Le Pen

 Damien le 3 octobre 2012 à 14:20 Fil Info

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a déposé une citation à comparaître en correctionnelle contre Jean-Marie Le Pen, qui avait attribué aux Roms cette phrase « Nous, nous sommes comme les oiseaux, nous volons naturellement », a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué.

L’UEJF a déposé une citation directe pour « provocation à la haine raciale » et pour « diffamation raciale » devant le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), qui examinera au fond cette affaire le 5 février à 14H00.

 

Défrancisation - 03/10/12

02:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Discours de Jean-Marie Le Pen sur l'immigration lors de l'UDT du FN à La Baule

25 septembre 2012

01:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Boutin va toucher 800 000 euros provenant de l’UMP pour s’être retirée de la course à l’Elysée

 

Christine Boutin va toucher 800 000 euros provenant de l’UMP pour s’être retirée en février dernier de la course à l’Elysée au profit de Nicolas Sarkozy, a annoncé mercredi soir à Sipa la présidente du Parti chrétien-démocrate, confirmant une information de l’hebdomadaire "Valeurs actuelles".

"Pour l’élection présidentielle, tous les candidats qui se présentent reçoivent une subvention de 800 000 euros" a-t-elle expliqué à Sipa. "Quand j’ai rallié Nicolas Sarkozy, en échange, je lui ai demandé qu’on me rembourse ces 800 000 euros", dit-elle. "J’avais un budget de campagne sur la base de 800 000 euros et j’avais engagé des dépenses".

"L’UMP m’a fait un échéancier", ajoute-t-elle. Il y a eu "un premier versement (de l’UMP) en avril 2012, un autre versement en mai, un autre en septembre".

La présidente du Parti chrétien-démocrate assure à Sipa que l’UMP lui a déjà versé "480 000 euros". Elle devait recevoir encore 180 000 euros pour septembre, octobre et novembre, et 140 000 euros en 2013.

"En attendant", déplore-t-elle, "l’UMP a mis du temps à me payer et j’ai dû vendre ma permanence. Il fallait bien que je rembourse mes fournisseurs".

E&R

01:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le Journal de Syrie 3 octobre 2012

00:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Mosquée d'Echirolles: les obsèques de Kevin et Sofiane

03/10/12

00:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Reconnaissance de paternité: quelle est cette procédure qu'aurait engagée Rachida Dati ?

sans-titre.png  D Desseigne.png

Dominique Desseigne, 68 ans

 

Pour TF1 News, une avocate spécialisée dans le droit de la famille explique en quoi consiste l'action en justice pour tenter de faire reconnaître le père d'un enfant.

A quoi correspond l'acte qu'aurait engagé Rachida Dati, selon Le Point, pour faire reconnaître officiellement le père de sa fille Zohra, née le 2 janvier 2009 et dont elle a toujours tu l'identité du père ? (Lire notre article : Fille de Rachida Dati : le PDG du groupe Barrière assigné en justice)

"Cette procédure de recherche de paternité peut être lancée par une mère si le père de son enfant ne l'a pas reconnu à la naissance", explique Me Chantal Couturier-Leoni, spécialiste du droit de la famille, à TF1 News.

"La mère va alors engager une action en recherche de paternité devant un Tribunal de grande instance en déposant une assignation afin que soit établie la filiation paternelle. Cette procédure vise forcément une personne nommée : l'assignation est un document officiel rédigé par un avocat et remis par un huissier à l'homme dont elle pense qu'il est le père de l'enfant", poursuit-elle.

Accès aux droits de succession

Dans le cas de Rachida Dati, il s'agirait donc de Dominique Desseigne, le PDG du groupe d'hôtels et casinos Lucien Barrière. Ce dernier devrait alors subir un test ADN ordonné par le Tribunal de grande instance qui, selon Le Point, aurait été saisi par l'ex-ministre. S'il refuse, "la justice en déduira qu'il est bien le père en vertu du principe ‘qui ne dit mot consent' ", souligne l'avocate. "Si la filiation est établie, l'enfant aura alors accès automatiquement à des droits comme les droits de succession. Son père aura quant à lui l'obligation de participer à son éducation".

Une telle procédure "peut être engagée par la mère ou l'enfant lui-même entre sa majorité et ses 28 ans, dure en général entre 12 et 24 mois si elle ne se poursuit pas devant les cours d'appel et de cassation", rappelle par ailleurs Me Chantal Couturier-Leoni.
 
TF1 News - 02/10/12

00:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

03/10/2012

Mariage gay: Lebel, mouton noir de l'UMP

Les ténors de l’opposition fustigent les propos du maire du 8e arrondissement de Paris.

Dire que François Lebel a perdu quelques soutiens à l’UMP est un doux euphémisme. En estimant, dans un édito du journal municipal, que la légalisation du mariage homosexuel pourrait ouvrir la voie à l’inceste, la polygamie et la pédophilie, l’édile du 8e arrondissement de Paris s’est attiré les foudres de ses collègues de l’opposition.

Fillon et Copé condamnent

Premier à réagir : François Fillon. Après avoir quelque peu esquivé la question mercredi matin sur France Inter, l’ancien Premier ministre s’est fendu d’un tweet sans équivoque :

Jean-François Copé, soutenu par François Lebel dans sa course à la présidence de l’UMP, ne pouvait garder le silence après cette saillie qui a fait bondir plusieurs associations. Ses lieutenants ont pris les devants, à commencer Franck Riester, l’un des rares hommes politiques à avoir fait son coming out :

Pierre-Yves Bournazel, conseiller UMP de Paris et proche de Jean-François Copé, a lui aussi condamné "avec la plus grande fermeté" ces propos, jugeant qu'il "appartient à chacun des responsables" de l'UMP "de mettre un terme à de tels dérapages".

"Il faudrait le faire expertiser ce maire ! "

Interrogé sur le sujet lors de la conférence de presse hebdomadaire du mouvement, Jean-François Copé a déclaré être "très engagé contre tous les comportements et les propos à caractère homophobe", une attitude "qui doit être combattu avec la même force que le racisme sous tous ses formes", a estimé le député-maire de Meaux. Avant de rappeler son opposition au mariage homosexuel.

 

Bernard Debré, habitué à mettre les pieds dans le plat, a certainement frappé le plus fort. "C'est une honte absolue. C'était inimaginable. Il faudrait le faire expertiser ce maire !", a lancé le député UMP de Paris dans les couloirs de l'Assemblée nationale. "J'ai été humilié parce que je me dis ‘quand même, il est UMP!’", a-t-il conclu.

 

Europe1 - 03/10/12

23:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

Chant d'automne

 

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? - C'était hier l'été ; voici l'automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

 

Les Fleurs du mal

23:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Violences à Perpignan : de mieux en mieux !

 
 
 

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National

Nous apprenons avec stupéfaction l’attaque préméditée du palais de justice de Perpignan par des familles et amis d’un trafiquant de stupéfiant. Ces assaillants, des « jeunes » issus de l’immigration, ont donné l’assaut selon les témoins, et tenté d’extirper leur « copain » d’un fourgon cellulaire tout en menaçant les forces de l’ordre de mort, empêchant de sortir magistrats et personnel du palais.

Cette nouvelle violence « clanique » s’accompagne de l’information selon laquelle le gouvernement socialiste abandonne le projet de cité judiciaire dont Perpignan aurait un grand besoin, tant pour un meilleur fonctionnement de la justice que pour la sécurité publique.

On ne peut s’empêcher de songer au 45 millions d’euros dépensés par les politiques locaux pour un théâtre élitiste et indécent dans une des villes les plus pauvres de France où l’insécurité se banalise.

Le Front National demande aux pouvoirs publics de poursuivre les voyous qui s’en prennent à l’un des symboles de l’autorité de l’Etat et à Madame Taubira de revenir sur sa décision.

Les citoyens et contribuables ne comprendraient pas que des projets utiles à la vie de la cité soient écartés alors que leur argent est dépensé inutilement dans des équipements accessoires liés à la mégalomanie de certains élus locaux !

23:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Florian Philippot invité de BFM Story

2 octobre 2012

23:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Pour le Front de gauche, l'argent du Qatar n'a pas d'odeur


Le Qatar investit dans les banlieues marseillaises par LCM

Posté par le 3 octobre 2012

 
Entretien avec Haouaria Hadj-Chikh, maire adjointe Front de gauche des XIIIe et XIVe arrondissements de Marseille, qui se félicite que le Qatar investisse ses pétrodollars théocratiques dans les banlieues ethniques. Intervention de Stéphane Ravier pour le Front National à 2mn 50.

21:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marine Le Pen invitée de "Questions d'info"


Marine Le Pen, Présidente du Front National par LCP

Posté par le 3 octobre 2012

 Marine Le Pen, Présidente du Front National, était l’invitée de « Questions d’info » sur LCP, une émission présentée par Frédéric Haziza avec la collaboration de Françoise Fressoz (Le Monde), Sylvie Maligorne (AFP) et Marie-Eve Malouines (France Info).

21:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Grande mosquée de Strasbourg: "Un rêve devenu mosquée"

sans-titre.png un rêve.png

 

Photo : Une de “Dernières Nouvelles d’Alsace” du 28/09/2012

02/10/2012 – 18h00
STRASBOURG (NOVOpress) —
Nous publions ci-dessous 2 photographies prises dans la matinée de vendredi, le lendemain de l’inauguration de la grande mosquée de Strasbourg.

On y voit, assis sur l’herbe et debout sur le pont, une petite vingtaine de lycéens. Face à eux, de l’autre côté de la rivière Ill, la mosquée. Sous l’œil attentif de leur professeur (non visible sur les photos), ils font des croquis du bâtiment. Une séance en plein air de travaux pratiques de dessin.

 

Cette scène, prise 24 heures après l’inauguration en grande pompe par le ministre de l’intérieur, en présence de dignitaires religieux marocains, saoudiens et koweïtiens, principaux financiers du projet, est à mettre en parallèle avec l’extraordinaire campagne de communication réalisée par le quotidien régional Dernières nouvelles d’Alsace (DNA).

Ainsi, le principal quotidien de la région a fait sa couverture, le jour ou ont été prises ces photos, par un imposant “Un rêve devenu mosquée”. Les éditions précédentes ont vu une longue suite d’articles, tous plus admiratifs les uns que les autres, recensant les projets de mosquées dans la région, de Haguenau à Saint-Louis, avec notamment un “Mulhouse : la longue marche des musulmans”.

Une campagne de communication dont l’intensité étonne même les observateurs les plus avisés.

Les DNA et L’Alsace, l’autre titre régional, appartiennent au même groupe de presse (EBRA, 1er groupe de presse quotidienne régionale de France) qui détient 11 quotidiens régionaux ainsi que des télés locales. Le groupe, dont les journaux sont présents dans 23 départements, est contrôlé majoritairement par le Crédit Mutuel, 1ère banque dans la région.

Le directeur général des DNA, Francis Hirn, est par ailleurs président de l’association Les amis de Marcel Rudloff. Cette association, dont l’objet est d’entretenir la mémoire de M.Rudloff, ancien maire de Strasbourg et figure démocrate-chrétienne de la vie politique régionale, comprend notamment dans son conseil d’administration Philippe Richert, président (UMP) de la région et ex-ministre des collectivités territoriales ; Guy-Dominique Kennel, président (UMP) du conseil général du Bas-Rhin ; Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg.

Tous trois ont fait verser par les collectivités qu’ils président de très importantes subventions qui ont permis de financer le quart de la construction. Le conseil d’administration de cette association compte également parmi ses membres un ancien directeur des DNA, Alain Howiller.

Concentration économique de la presse, contrôle par une banque, proximité des individus, tout ce petit monde a donc l’habitude de se cotoyer, ce qui explique sans doute l’absence de tout débat dans la région sur certaines questions.

La droite alsacienne, qui domine la région depuis toujours, est désormais confinée aux zones rurales. La gauche, majoritaire dans les grandes villes en raison de la recomposition du corps électoral, soigne son électorat communautaire. Les élus alsaciens, incapables de s’entendre sur des projets majeurs tels que le conseil unique d’Alsace ou le grand contournement ouest de Strasbourg, semblent avoir trouvé un consensus sur les constructions de mosquées : les favoriser au maximum.

Le service après-vente étant assuré par les DNA et l’éducation nationale.

Lycéens en cours d'arts plastiques : "Dessine moi une mosquée..."

Lycéens en cours d’arts plastiques : “Dessine moi une mosquée…”

Etudiants en arts plastiques : "Dessine moi une mosquée..."

Grande Mosquée de Strasbourg : “un rêve devenu mosquée” selon les Dernières Nouvelles d’Alsace

Crédit photo : Alsace Identitaire, pour Novopress

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine.

02:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)