Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2012

Réaction de Florian Philippot à la conférence de presse de François Hollande - 13.11.12

 

 

20:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Journal de Syrie 13 novembre 2012

03:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Syrie: Paris reconnaît la coalition anti-Assad comme le seul gouvernement légitime 13/11/2012

Syrie: Paris reconnaît la coalition anti-Assad comme le seul gouvernement légitime




La France reconnaît la Coalition nationale de l'opposition syrienne, une nouvelle organisation anti-Assad, comme le seul gouvernement légitime syrien, a déclaré mardi à Paris le président français François Hollande.

"J'annonce que la France reconnaît la coalition nationale syrienne comme la seule représentante du peuple syrien et donc comme le futur gouvernement provisoire de la Syrie démocratique permettant d'en terminer avec le régime de Bachar al-Assad", a indiqué M.Hollande lors d'une conférence de presse.

Dimanche dernier, les représentants de différents groupes d'opposition syrienne ont formé la "Coalition nationale syrienne des forces de l'opposition et de la révolution" lors des consultations tenues à Doha, capitale du Qatar, à l'initiative de la Ligue arabe. La nouvelle coalition, qui se pose comme mission d'unir tous les adversaires du président Bachar el-Assad, déclare représenter les aspirations du peuple syrien et recherche une reconnaissance internationale. Le célèbre savant cheikh Ahmad Moaz Al-Khatib, 52 ans, a été élu chef de la coalition.

 

http://fr.rian.ru/world/20121113/196610250.html http://fr.rian.ru/world/20121113/196610250.html    

ALTERINFO.NET


 

03:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Action de Vague Normande contre la dégradation de la statue de Rollon et de la pierre de Jelling

 

degradation-normand-2.jpg Rollon.jpg

degradation-normandie-1.jpg

13/11/2012 — 14h00
ROUEN (NOVOpress) — Ces jours deniers, deux symboles de l’identité normande à Rouen ont été dégradés par des graffitis, dont on devine facilement le type d’auteur. Il s’agit de la statue de Rollon, premier chef de la Normandie, et de la pierre de Jelling, reproduction d’une pierre runique offerte par le Danemark à l’occasion du millénaire de la Normandie en 1911.

C’est la raison pour laquelle une vingtaine de Normands se sont réunis dimanche, à l’appel des Identitaires de Vague Normande, pour réaffirmer “que cette terre, son identité, son patrimoine est nôtre et le demeurera.”

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence

02:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

11 Novembre, un drapeau français brûlé

sans-titre.png  drapeau fançais brûlé.png

13/11/2012 — 21h00
PERPIGNAN (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) —
Ce dimanche 11 novembre, les ornements bleu‑blanc‑rouge du monument aux morts de la commune d’Ille‑sur‑Têt, dans les Pyrénées‑Orientales, ont été saccagés. Un drapeau a été brûlé, les autres jetés dans une poubelle. Les décorations ont pu être remises en état à temps pour la cérémonie.

Le maire, socialiste, de la commune a porté plainte pour « dégradation d’un symbole de la République », et la gendarmerie a effectué un prélèvement ADN pour retrouver les auteurs de ces faits.

Crédit photo : DR

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Délinquance en octobre: des chiffres en forte hausse

La délinquance a connu une augmentation spectaculaire le mois dernier par rapport à octobre 2011, révèle Le Figaro. Violences contre les personnes, atteintes aux biens, infractions économiques et financières : toutes les catégories de délinquance sont concernées.

Les derniers chiffres sur l'évolution de la délinquance ont été dévoilés mardi par Le Figaro. Et ce qu'ils montrent, c'est une hausse nette au cours du mois d'octobre par rapport à la même période en 2011. Violences contre les personnes : +9% ; atteintes aux biens : +8% ; et surtout, infractions économiques et financières : +18%. Le mois précédent, la tendance était pourtant à la baisse.

Citant des chiffres du ministère de l'Intérieur, qui conteste cependant ce qu'il assimile à une "instrumentalisation" (lire : Chiffres de la délinquance : l'Intérieur dénonce une "instrumentalisation"), le quotidien cite le chiffre de 43.900 actes de violences contre les personnes (atteintes volontaires à l'intégrité physique) contre 40.300 en octobre 2011, en hausse de 9%). En septembre, les violences avaient légèrement reculé (38.200 contre 38.700 en septembre 2011).

Il y a eu aussi 189.900 atteintes aux biens (vols, cambriolages...) recensées en octobre contre 175.700 il y a un an, soit une hausse de 8%. En septembre, il y en avait eu 172.200, deux mille de moins qu'en 2011 (174.200). Enfin, la hausse la plus sensible concerne les infractions économiques et financières (28.900 en octobre 2012 contre 24.500 en 2011, +18%). En septembre, leur nombre était resté stable (23.600 contre 23.700 un an auparavant).

TF1 - 13/11/12

02:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Scandale à l'Asemblée! Valls accuse la droite : "Le retour du terrorisme dans ce pays, c'est vous"


Valls accuse la droite : "Le retour du... par BFMTV

13/11/12

NdB: la fausse droite, s'entend !

 

 

01:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Soutien à la défense du Mariage et de la Famille

Communiqué de presse de Bruno Gollnisch
Député au Parlement européen

A titre personnel, je tiens à apporter publiquement mon entier soutien à toute manifestation tendant à la défense du Mariage et de la Famille, contre les projets de lois gouvernementaux qui veulent les dénaturer, alors que la gravité de la situation économique et sociale devrait imposer d’autres urgences !

J’appuie donc toute manifestation pacifique, qu’elle soit d’inspiration chrétienne, venant d’autres confessions, ou laïque, que les organisateurs et participants en soient croyants ou agnostiques, politiquement engagés ou non, élus ou citoyens.

Ceci vaut notamment pour les manifestations organisées ces 17 et 18 novembre, dont j’espère de tout cœur qu’elles précèderont un grand mouvement unitaire.

Je dénonce l’action opiniâtre et mensongère de lobbies qui, après avoir obtenu le PACS en nous disant qu’il suffirait à résoudre les problèmes des homosexuels, vont plus loin dans l’imposition de novations sociétales inquiétantes, telles que le prétendu « droit à l’enfant ».

L’enfant n’est pas objet de droits, il en est le sujet. L’enfant abandonné ou orphelin a droit à un père et une mère, dont l’amour remplace celui dont il a été privé. Lui refuser cette double et fondamentale référence pour la satisfaction de personnes dont le mode de vie, librement choisi, exclut la procréation, serait en quelque sorte lui imposer une double peine. Ce serait une grave dérive de notre civilisation.

 

00:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

13/11/2012

VIDEO - Marine Le Pen invitée de "Mots croisés" sur France 2

http://www.nationspresse.info/?p=193111#comments

 

NPI - 12/11/12

20:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Pas d'affiches du CCIF dans le métro

 

 

Il n’y aura pas d’affiches de la campagne « Nous sommes la Nation » du CCIF dans le métro. Le PDG de Métrobus, Gérard Unger, a tranché : cette demande d’affiche du Collectif de l’islamophobie en France a été rejetée par la RATP, en raison « du caractère à la fois religieux et politique » de leur campagne, financée par l’Open Society Foundation du milliardaire mondialiste George Soros.

« L’identité de l’annonceur et l’examen de ces trois visuels nous ont conduit à considérer qu’ils revêtaient un caractère politique et confessionnel, contraire aux dispositions du contrat par lequel la RATP nous a confié l’exploitation publicitaire de ses espaces », a écrit Gérard Unger aux responsables de ce groupuscule associatif qui ne cache même plus ses liens avec la mouvance la plus radicale de l’islam en France, comme le démontre son diner de gala en mai dernier (à 300 euros la place !) en présence de Tariq Ramadan.

Et de préciser : « Le caractère confessionnel » des affiches du CCIF « ne peut être contesté », puisque « les trois visuels utilisent des signes religieux tels que le voile », et, pour l’un d’entre eux, « également les péotes, la soutane, et la croix chrétienne ». Le slogan de la campagne du CCIF n’est pas épargné non plus : « De même, et de surcroît dans le contexte actuel que nous sommes tenus de prendre en considération, le slogan ‘Nous sommes la Nation’ et l’utilisation d’un emblème de la nation française qu’est le drapeau français relèvent du politique et d’une revendication politique ». Un argument, reconnaissons-le, quelque peu contestable.

Et de conclure : « Nous avons ainsi estimé que la conjugaison des signes religieux et politiques relatifs à la nation, accentués par un slogan de nature politique ‘Nous sommes la nation’, contrevenait non seulement aux dispositions de nos conditions générales de vente reprenant l’interdiction de publicité à caractère politique et confessionnel mais en particulier au principe de neutralité du service public, lequel s’impose à Métrobus dans la mesure où ses supports publicitaires sont présents sur le domaine public de l’État affecté au service public des transports ».

Et Gérard Unger d’ajouter pour terminer : « Au demeurant, vous écrivez vous-même que votre association a pour mission de lutter contre le racisme anti-musulman et que vous entreprenez une campagne anti-discriminations religieuses, cause nationale. Ce faisant, vous confirmez vous-même le caractère à la fois religieux et politique de votre campagne. »

Dans un contexte de tensions au sein de la société française du fait de la montée de l’islam intégriste dans notre pays, la RATP via Métrobus a préféré jouer la carte de la prudence. Auparavant, toutefois, des affiches faisant la promotion de l’Ordre de Malte ou de la Tsedaka du Fonds social juif unifié avaient pu être apposées sur les supports du métro et des bus parisiens, de même que plusieurs campagnes en faveur d’ONG musulmanes comme le Secours islamique France (source).

Aussi, les cris d’orfraie des responsables du CCIF et de leurs amis (voir ici) suite à la décision de la RATP démontrent leur mauvaise foi. Ce qui, pour notre part, ne nous étonne pas, au regard des méthodes parfois employées pour exprimer leurs opinions (voir ici).

19:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Marion Maréchal Le Pen invitée du talk Orange-Le Figaro - 13.11.12


Le Talk : Marion Maréchal-Le Pen par lefigaro

19:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Insultes, coups, provocations, diffamations… : un 11 novembre mouvementé

  12 novembre 2012

« Si les nations glorifient la mémoire de ceux qui sont morts sur les champs de bataille relevait Jacques Benoist-Méchin, ce n’est pas par romantisme : c’est par un instinct plus profond que l’on pourrait appeler la reconnaissance historique ». La France commémorait hier l’armistice du 11 novembre, la fin de la Première guerre mondiale, atroce guerre civile européenne dont nos nations ne se sont jamais vraiment relevées. Une terrible boucherie conclue par un traité, des traités iniques qui portaient en germe d’autres orages d’acier, comme l’avait analysé le grand historien Jacques Bainville qui en avait prévu les conséquences funestes qui éclatèrent 20 ans plus tard.

Le respect dû aux morts, à tous les morts, est un sentiment que l’on retrouve dans toutes les sociétés humaines, dans toutes les cultures, les civilisations. Un principe que les pulsions sauvages et haineuses de certains groupes remettent en cause.

On l’a vu avec les tombes françaises, civiles et militaires, saccagées en Algérie après l’indépendance ; plus près de nous avec les destructions de par le monde de mausolées, de tombeaux d’autres religions ou considérés comme non islamiquement correct par les fous d’Allah, encore dernièrement au Mali.

Sous nos latitudes, nous trouvons aussi des décérébrés pour profaner des cimetières, toutes confessions confondues, un phénomène par son ampleur encore rarissime il y a vingt ans.

Un crachat à la face des morts et de leurs proches qui peut prendre des formes différentes comme nous l’avons vu vendredi sur ce blog avec la phrase de Benjamin Biolay qui, au détour d’une de ses chansons, ironise sur le décès de Jean-Pierre Stirbois à l’âge de 43 ans, le 5 novembre 1988, dans un accident de voiture à Pontchartrain (Yvelines), au retour d’une réunion publique à Dreux.

L’arbre percuté par la voiture du dirigeant frontiste, qu’évoque M. Biolay, fut qualifié à l’époque de « providentiel » par Jean-François Kahn, à chacun son style de poésie

Imprimeur, Jean-Pierre rejoignit le FN en 1977 avec son épouse Marie-France qu’il avait rencontré dans les comités Tixier-Vignancour, candidat à l’élection présidentielle de 1965.

Elu au Parlement européen en 1984, à l’Assemblée nationale en 1986, la mort de J-P Stirbois, alors Secrétaire général du FN (depuis 1981) intervint à l’issue d’une campagne épuisante pour la défense de la France d’outre-mer, et plus particulièrement de la Nouvelle-Calédonie.

Devant la polémique, M. Biolay a tenté de faire machine arrière. Il a déclaré notamment : « Je dis juste qu’il s’est pris un arbre, je ne juge pas. Certes, je suis un militant socialiste, j’ai soutenu François Hollande, mais je ne suis pas un militant anti-FN (…)Si j’avais voulu écrire une chanson anti-FN, j’aurais fait autre chose »

Des explications qui n’ont pas convaincu Bruno Gollnisch qui entretenait de forts liens d’amitié avec Jean-Pierre Stirbois et son épouse Marie-France qu’il avait connus dans les années 67-68 à l’Université de Nanterre

« Si je croisais Benjamin Biolay, je le giflerais » . « J’aimerais bien le provoquer en duel », a ainsi déclaré vendredi, le député européen FN sur le Lab d’Europe 1.

Un courroux qui n’a pas quitté Bruno Gollnisch hier lorsqu’il a découvert la lâcheté des nervis d’extrême gauche qui se sont attaqués par surprise, en surnombre comme à leur habitude, dimanche matin à Saint-Etienne (Loire), à des militants frontistes bien évidemment désarmés.

Bruno était d’ailleurs dans ce département quelques heures plus tard, à l’invitation du Front National de La Jeunesse (FNJ) , pour une intervention devant une soixantaine de jeunes dans le cadre d’une session de formation doctrinale.

Les jeunes patriotes s’apprêtaient à se rendre à la cérémonie de commémoration de l’armistice, lorsqu’ils ont été assaillis dans le dos, à proximité de leur permanence, par une horde rouge. Cinq membres de celle-ci ont été ensuite interpellés par les forces de l’ordre et ont été placés en garde à vue pour « violences aggravées en réunion ».

Les militants d’extrême gauche ont expliqué qu’ils entendaient interdire la présence de membres du FN à la cérémonie du 11 novembre, au cours de laquelle les mêmes petites frappes se sont livrées à des « provocations », a-t-on indiqué de source policière. Le FN n’a bien sûr pas renoncé à sa présence à cet hommage aux morts pour la France.

« Comment faire pour s’exprimer et même circuler librement dans ce pays? », s’est interrogée la Secrétaire départementale du FN, Sophie Robert, questionnée par l’AFP.

Une question d’actualité, comme l’est aussi le comportement de certains journalistes qui confondent leur mission d’information avec une propagande anti-nationale des plus grossières.

Le dénommé Philippe Le Claire (sic), qui sévit dans le journal L’Union-L’Ardennais s’est livré hier sur le blog de celui-ci a un compte-rendu particulièrement grotesque et diffamatoire de la présence de Bruno Gollnisch jeudi dernier dans la Marne, à l’invitation du secrétaire départemental du FN 51, Pascal Erre.

Après avoir affirmé que le discours tenu par le député européen frontiste sur les ravages de l’euromondialisme « irait comme un gant à Mélenchon, Montebourg, le NPA et même Lutte ouvrière » –un jugement simpliste qui dénote déjà de sévères lacunes politiques- M. Le Claire a été encore beaucoup plus loin dans sa dénonciation de l’opposition nationale.

Il a ainsi entrepris de démontrer que les partis membres de l‘Alliance européenne des mouvements nationaux (AEMN) que préside Bruno Gollnisch (notamment Jobbik, Svoboda…) ne sont qu’un ramassis de fanatiques pro-nazis et autres fascistes antisémites et racistes.

Une prose infamante que Bruno Gollnisch n’entend pas laisser passer sans réagir…

Blog de Bruno Gollnisch

01:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un député russe veut acheter et raser l'immeuble où naquit Hitler 12/11/2012

sans-titre.png HITLER  XXX.png

Adolf Hitler
© Photo Deutsches Bundesarchiv (German Federal Archive)

 

Le député de la Douma Franz Klintsevitch (Russie unie) s'est déclaré prêt à racheter l'immeuble où naquit Adolf Hitler à Braunau am Inn, en Autriche, afin de la détruire, rapporte le quotidien russe Izvestia.
Le membre du parti du pouvoir compte sur l'aide de sponsors pour recueillir les 2,2 millions d'euros nécessaires pour racheter la propriété, a fait savoir la porte-parole du député Viktoria Soukhova.
L'initiative de M.Klintsevitch a été soutenue par son collègue du Parti communiste (KPRF) Vadim Soloviev.
Il s'agit d'un petit immeuble où Adolf Hitler est né le 20 avril 1889. Le futur dictateur y a passé les trois premières années de sa vie. Selon le journal autrichien Der Standard, la maison a abrité successivement une bibliothèque, une école, une banque et un centre pour handicapés.

sans-titre.png maison natale AH.png


En septembre dernier, le maire de Braunau, Johannes Waidbacher, a proposé d'y créer des logements, suscitant une vive polémique dans le pays. Pour leur part, les "verts" et les socio-démocrates ont appelé à faire de l'immeuble une "Musée de la Responsabilité", estimant que la vente d'appartements dans la "maison d'Hitler" pourrait attirer des clients douteux.
 
Ria Novosti

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Israël prépare l'opinion internationale à une nouvelle guerre contre Gaza

JERUSALEM (Reuters) - Des roquettes palestiniennes sont tombées lundi dans le sud d'Israël, sans faire de blessés, ce qui a amené les dirigeants israéliens à menacer de durcir leurs représailles après un week-end de violences transfrontalières.

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a convoqué les ambassadeurs étrangers en poste en Israël afin, semble-t-il, d'anticiper les réactions internationales si Israël, dont l'offensive à Gaza en 2008-2009 s'était soldée par de lourdes pertes civiles, devait de nouveau répondre par la force.

Benjamin Netanyahu a choisi Ashkelon, ville portuaire à portée de certaines roquettes palestiniennes, pour rencontrer les diplomates. "Aucun de leurs gouvernements n'accepterait une situation comme celle-ci", a-t-il déclaré ensuite. "En tant que Premier ministre d'Israël, je ne suis pas prêt à accepter une telle situation et nous allons prendre des mesures pour y mettre fin".

Le ministre de l'Environnement, Gilad Erdan, membre influent du Likoud, le parti du Premier ministre, a dit que cette réunion avait pour but de préparer l'opinion internationale à "ce qui est sur le point d'arriver", ajoutant qu'il pourrait y avoir une escalade israélienne majeure dans les heures à venir.

"Le Hamas est responsable. Les dirigeants du Hamas devraient payer le prix et ne pas pouvoir dormir la nuit. Je m'attends à ne pas voir seulement un retour aux assassinats ciblés, mais également à une activité vraiment élargie par (l'armée)", a-t-il déclaré à l'antenne de Radio Israël.

ONZE ROQUETTES

Selon un responsable militaire israélien, onze roquettes ont été tirées de la bande de Gaza lundi matin, qui s'ajoutent aux 110 ayant atteint le territoire israélien depuis vendredi.

L'un des projectiles a touché une habitation dans la ville de Netivot, faisant des dégâts mais pas de blessés.

Ces tirs ont mis fin à une brève accalmie observée durant la nuit après trois jours de violences ayant fait six morts, dont quatre civils, et 40 blessés côté palestinien et huit autres blessés côté israélien.

Benjamin Netanyahu a précisé qu'un million d'Israéliens, soit environ un huitième de la population, étaient en danger.

"Nous disposons d'une panoplie complète d'outils (...) que nous n'avons pas encore utilisés", a réagi le vice-Premier ministre, Moshe Yaalon, sur les ondes de la radio de l'armée. "Nous allons devoir durcir notre réaction jusqu'à ce que le Hamas dise 'assez' et cesse le feu."

Les islamistes du Hamas dirigent la bande de Gaza mais la plupart des tirs de roquettes en provenance de l'enclave palestinienne sont dus à d'autres organisations.

Jugeant qu'il n'existait pas de solution simple à ces violences, Moshe Yaalon a refusé de dire si Israël envisageait de revenir à sa politique d'assassinat ciblé de responsables palestiniens dans la bande de Gaza.

L'Egypte s'emploie à obtenir une cessation des hostilités entre les mouvements palestiniens et Israël, a dit à Reuters un responsable palestinien au fait de ces contacts.

"Rien n'a encore été formalisé. Israël et le Hamas campent sur leurs positions. Le calme répondra au calme et l'escalade répondra à l'escalade", a dit ce responsable.

TRÊVE TACITE ?

Il a ajouté que le Hamas était conscient de la nécessité d'un retour au calme, de même que le Djihad islamique, une autre organisation palestinienne majeure, et qu'une trêve tacite pourrait intervenir.

"Le Djihad islamique n'a pas tiré hier soir. Cela signifie qu'ils ont eux aussi accepté cet arrangement", a-t-il souligné.

Des formations palestiniennes moins importantes, comme les salafistes de la Choura des moudjahidine, ont en revanche revendiqué les tirs de lundi.

Même si les dirigeants israéliens ne souhaitent pas envenimer leurs relations avec les islamistes au pouvoir au Caire, le gouvernement de Benjamin Netanyahu pourrait être tenté de montrer sa fermeté à l'approche des élections législatives du 22 janvier prochain.

Selon le quotidien israélien Yedioth Ahronoth, les Etats-Unis ont donné leur feu vert à une opération israélienne à Gaza, où Youssef Rizka, conseiller politique du Premier ministre Ismaël Haniyeh, a estimé que le nouveau président égyptien constituait un "filet de sécurité" pour les Palestiniens.

"Le président Mohammed Morsi, président du plus important pays arabe voisin, a dit : 'Nous ne permettrons pas une nouvelle guerre contre Gaza et le sang palestinien est notre sang'", écrit Youssef Rizka dans les colonnes du journal Felesteen, proche du Hamas.

"Un tel filet de sécurité n'existait pas auparavant. Ce qui existait, c'était exactement le contraire", ajoute-t-il en faisant allusion à la position de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak.

avec Ari Rabinovitch et Maayan Lubell à Jérusalem et Nidal al Moughrabi à Gaza, Bertrand Boucey, Pascal Liétout et Juliette Rabat pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Yahoo!Actu - 12/11/12

00:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le Journal de Syrie 12 novembre 2012

00:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

12/11/2012

Syrie: Moscou rejette les ultimatums de l'opposition

sans-titre.png Syrie.png

Moscou qualifie d'inacceptables les ultimatums de l'opposition syrienne concernant la position russe sur la Syrie, a déclaré lundi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID), Alexandre Loukachevitch.

"Nous considérons comme inadmissible un tel comportement de l'opposition syrienne armée intransigeante au nom de laquelle des ultimatums lugubres sont proférés. Nous réitérons qu'il serait inacceptable de lier l'avenir de la Syrie avec ceux qui misent sur la force et des méthodes ouvertement terroristes", a souligné le diplomate.

Et de rappeler que dimanche 11 novembre, le Conseil militaire présidant l'Armée syrienne libre (ASL) avait lancé sur internet un ultimatum de 72 heures aux diplomates et autres ressortissants étrangers, délai durant lequel ils doivent quitter la Syrie.

Les rebelles ont également demandé aux pays étrangers et aux entreprises arabes et étrangères de cesser tout contact avec le régime et de rapatrier leurs employés. Au-delà de cet ultimatum, les étrangers seront considérés comme des soutiens et des complices du régime de Bachar el-Assad et seront pris pour cible en tant que tels.

"Par ailleurs, le porte-parole du commandement général de l'Armée syrienne libre, Fahad Al Masri, a lancé des menaces à l'endroit de la Fédération de Russie, en déclarant notamment que si la Russie ne change pas de position sur la question syrienne, elle sera considérée comme Etat ennemi", a indiqué M.Loukachevitch.

RIA Novosti - 12/11/12

23:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Un candidat au congrès américain déclare que l’Holocauste est le plus grand mensonge de l’histoire

 

Un candidat républicain au congrès américain a déclaré haut et fort que « l’Holocauste n’a jamais eu lieu » et que c’est le plus sombre mensonge de l’Histoire.

Arthur Jones, en concurrence dans l’Illinois avec le démocrate Dan Lipinski (juif) pour le Congrès dans le 3ème district, a fait remarquer que la revendication d’un assassinat de millions de Juifs et autres personnes par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale « n’est rien de plus qu’un racket international organisé par les juifs », a rapporté le Huffington Post.

« C’est le plus sombre mensonge de l’Histoire, des millions de dollars sont extorqués par les Juifs qui racontent ce mythe de malheur et de lamentations dans leurs livres, leurs films, pièces de théâtre et à la télévision » a-t-il ajouté.

« Le plus il y a de survivants, le plus ils racontent de mensonges », a précisé le candidat de 64 ans.

Jones a déclaré qu’il espérait remporter l’investiture républicaine primaire et continuer à affronter le démocrate Dan Lipinski en novembre prochain.

Il s’est également interrogé sur les rapports étranges de Lipinski avec le puissant lobby juif pro-israélien sévissant aux États-Unis, l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee).

Jones a souligné que le lobby pro-israélien « se vantait sur son site Web » de la façon dont Lipinski était « le fer de lance des efforts à la Chambre [des États-Unis] des représentants, conjointement avec un membre du congrès juif de la Virginie du nom de Frank Wolf, pour durcir le ton envers l’Iran, incluant la fermeture de toutes les exportations de pétrole vers la Chine qui pourraient conduire à la Troisième Guerre mondiale ».

Jones, un vétéran de la guerre du Vietnam, a également comparé les conditions actuelles aux États-Unis à la situation en Allemagne après la fin de la Première Guerre mondiale et a insisté en affirmant « notre pays est en train de s’effondrer économiquement, politiquement, culturellement, militairement ».

« Nous sombrons », a-t-il constaté avec colère.

« Ces va-t-en-guerre fous du Congrès comme [les candidats républicains] Rick Santorum et Newt Gingrich, et Mitt Romney – nous ne pouvons pas laisser l’Iran avoir une arme nucléaire, mais nous avons permis à Israël d’avoir toutes les armes nucléaires qu’ils veulent », a déclaré Jones. « C’est ridicule. »

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a appelé à plusieurs reprises pour un examen historique de « l’Holocauste » dans un effort pour découvrir les réalités de cette partie de la Seconde Guerre mondiale la plus médiatisée au monde. Ses remarques, cependant, ont provoqué l’indignation parmi les puissances occidentales pro-israéliennes, l’étiquetant aussitôt comme un « contestataire de l’holocauste [1] ».

Sources : Presstv.ir / Eutimes.net

Traduction : Propagandes.info

Notes

[1] Nous avons traduit le terme anglais « denier » par « contestataire », pour changer un peu de « négationniste » qui ne veut rien dire.

Egalité & Réconciliation

21:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les serpents tueurs

20:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Les pédophiles veulent les mêmes droits que les homosexuels

 

Ils prétendent qu’il est injuste d’être stigmatisé à cause de son orientation sexuelle

Utilisant les mêmes tactiques que les défenseurs des droits des « gays », des pédophiles commencent à vouloir un statut similaire en alléguant que le désir d’enfants est une orientation sexuelle peu différente de celle des hétérosexuels et des homosexuels.

Les opposants au mœurs homosexuels ont longtemps prétendu qu’une fois acceptée la reconnaissance de l’homosexualité comme simple « mode de vie » ou orientation sexuelle différente, logiquement plus rien ne serait interdit. Les partisans des « gays » se sont offensés d’une telle position en affirmant que cela n’arriverait jamais. Des psychiatres commencent pourtant à prendre parti pour une nouvelle définition de la pédophilie comme cela fut fait pour l’homosexualité il y a plusieurs années.

En 1973, l’Association américaine de psychiatrie (AAP) a déclassifié l’homosexualité de sa liste de désordres mentaux. Un groupe de psychiatres avec le B4U-Act (voir ces liens) a organisé récemment un symposium proposant une nouvelle définition de la pédophilie dans le Manuel de diagnostic et de statistiques des désordres mentaux de l’AAP.

Le B4U-Act appelle pédophiles « les gens attirés par des mineurs ». Le site web de l’organisation déclare que son but est « d’aider les professionnels de la santé mentale à en apprendre davantage sur l’attirance pour les mineurs et envisager les effets de la banalisation, de la stigmatisation et de la peur ».

En 1998 l’AAP a publié un rapport prétendant que « le potentiel négatif de relations sexuelles adulte-enfant était exagéré et qu’une majorité d’hommes et de femmes n’avait rapporté aucun effet sexuel négatif au travers d’expériences d’abus sexuels pendant l’enfance ».

La pédophilie a déjà été octroyée d’un statut protégé par le gouvernement fédéral. La loi Matthew Shepard et James Byrd, Jr sur la prévention des crimes haineux répertorie « l’orientation sexuelle » comme une catégorie protégée ; elle n’en définit pas pour autant le terme.

Les républicains ont tenté d’ajouter un amendement spécifiant que « la pédophilie n’est pas considérée comme une orientation » ; l’amendement a cependant été rejeté par les démocrates. Le républicain Alcee Hastings a exposé que tout mode de vie sexuel différent devrait être protégé par la loi. « Cette loi se réfère à notre résolution de mettre fin à la violence basée sur des préjugés et pour garantir que tout Américain, quelle que soient sa race, couleur, religion, origine, sexe, orientation sexuelle, identité sexuelle ou handicap ou tous ces “philies” et fétichismes et “ismes” affichés, ne doit pas vivre dans la peur de qui il est. Je presse mes collègues de voter en faveur de cette règle. »

La Maison Blanche a appuyé la loi en disant que, « au fond, cela ne concerne pas que nos lois ; cela concerne qui nous sommes en tant qu’individu. Cela concerne la valeur que nous nous accordons – si nous acceptons nos différences plutôt que de les autoriser à devenir une source d’animosité. » En début d’année, deux psychologues canadiens ont déclaré que la pédophilie est une orientation sexuelle exactement comme l’homosexualité ou l’hétérosexualité.

Van Gijseghem, psychologue et ancien professeur à l’université de Montréal, a déclaré aux membres du Parlement : « Les pédophiles ne sont pas simplement des gens qui commettent un petit délit de temps en temps mais qui sont en proie à ce qui équivaut à une orientation sexuelle, exactement comme un autre individu peut être en proie à son hétérosexualité ou même son homosexualité. »Il continue en disant : « Les vrais pédophiles ont une préférence exclusive pour les enfants, ce qui revient au même que d’avoir une orientation sexuelle. On ne peut changer l’orientation sexuelle de cette personne. Elle peut, cependant, rester abstinente. »

Quand on lui a demandé s’il comparait les pédophiles et les homosexuels, Van Gijseghem a répondu : « Si, par exemple, nous vivions dans une société où l’hétérosexualité était proscrite ou interdite et qu’on vous dise que vous devez faire une thérapie pour changer votre orientation sexuelle, vous diriez probablement que c’est un peu dingue. En d’autres mots, vous ne l’accepteriez pas du tout. J’utilise cette analogie pour dire qu’en effet les pédophiles ne changent pas leur orientation sexuelle. »

Le Dr Quinsey, professeur émérite de psychologie à l’université de Queen à Kingston dans l’Ontario, est tombé d’accord avec Van Gijseghem. Quinsey a dit que les intérêts sexuels des pédophiles vont vers les enfants, et « il n’y a aucune preuve que ce type de préférence puisse être changé par un traitement ou quoi que ce soit d’autre ».

En juillet, Harvard Publications Médicales a dit : « La pédophilie est une orientation sexuelle peu susceptible de changement. Un traitement vise à rendre quelqu’un capable de résister à agir selon ses pulsions sexuelles. »

Linda Harvey, de Mission America, a dit que la pression en faveur de droits égaux pour les pédophiles va devenir de plus en plus courante car les groupes LGBT (lesbian, gay, bisexual, and transgender : lesbien, homosexuel, bisexuel et transsexuel) continuent leurs revendications. « Tout cela fait partie d’un plan pour inciter à la sexualité des enfants de plus en plus jeunes ; pour les convaincre qu’une amitié normale est en réalité une attirance sexuelle. »

Milton Diamond, professeur à l’université d’Hawaï et directeur du Centre pacifique pour sexe et société, a déclaré que la pornographie infantile pourrait être bénéfique à la société parce que « les délinquants sexuels potentiels usent de la pornographie infantile comme d’un substitut à des relations sexuelles pédophiles ».

Diamond est un conférencier distingué pour l’Institut de San Francisco pour études avancées de la sexualité humaine. Cet institut a plaidé ouvertement en faveur d’une abrogation de l’interdiction des homosexuels dans les forces armées.
Il a établi sur son site une liste de « droits sexuels basiques » qui inclut « le droit de s’engager dans des actes sexuels ou des activités d’une quelconque nature, si tant est qu’elles n’impliquent pas d’actes sans consentement, violence, contrainte, coercition ou tromperie ». Un autre droit est « de vivre sans persécution, discrimination ou intervention sociale dans le comportement sexuel personnel » et « une liberté de pensée sexuelle, de fantasme ou de désir ». L’organisation dit aussi que personne ne devrait être « désavantagé en raison de son âge ».

Des lois sur la délinquance sexuelle protégeant les enfants ont été contestées dans plusieurs états dont la Californie, la Georgie et l’Iowa. Les délinquants sexuels prétendent que les lois qui les empêchent de vivre près des écoles ou des parcs sont injustes car cela les pénalise pour la vie.

Traduction : Hélios pour Pedopolis.com

Source : Northern Colorado Gazette

E & R

20:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Le soutien officiel de Paris à l'opposition syrienne unie

 

Les différentes branches de l’opposition syrienne se sont accordées, à Doha, sur la mise en place d’une nouvelle instance représentative qui devrait favoriser la chute de Bachar al Assad. Dimanche, Paris a salué cette démarche : « Cet accord constitue une étape majeure dans le processus indispensable d’unification de l’opposition syrienne. La France lui apporte son plein soutien afin que cette coalition puisse constituer une alternative crédible au régime de Bachar al Assad » a déclaré, dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, chef de la diplomatie française.

« La France est disposée à apporter, en liaison étroite avec cette nouvelle coalition, une assistance accrue au peuple syrien, notamment dans le cadre du soutien qu’elle fournit depuis plusieurs mois aux conseils révolutionnaires civils« , estime-t-il avant de conclure : « La France, qui reconnaît le droit pour le peuple syrien à se défendre contre les agressions du régime criminel de Damas, forme le voeu que cette coalition puisse être rapidement confortée en bénéficiant de l’appui le plus large possible des Syriens comme de la communauté internationale. »

Bref, la France poursuit sa politique d’ingérence, en imposant sa grille de lecture idéologique aux peuples du monde entier. Le chef de la diplomatie française ferait mieux d’user du ressort qui est précisément le sien, à savoir la diplomatie : plutôt que d’encourager imprudemment la guerre sans se soucier de l’incidence qu’elle aura sur la stabilité du Moyen-Orient, en ignorant la subtilité des rapports de forces et en négligeant les enjeux géopolitiques en présence. Le manichéisme du gouvernement, qui écrit l’histoire du Moyen-Orient en noir et blanc, avec les lunettes de l’Occident, ne peut que laisser présager le pire. Il n’a manifestement tiré aucune leçon de l’épisode en Lybie…

Contre-info.com

20:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)