Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2013

« Parfaitement indécent » Par Bruno Gollnisch

 

bruno-gollnisch-bonne-photo

Communiqué de Bruno Gollnisch (29 mars)

Que M. Badinter, alors avocat, ait défendu Bontemps, complice de Buffet, égorgeur d’une infirmière et d’un gardien de prison, est normal, car tout criminel, même le plus abject, a le droit d’être défendu.

Mais que, ancien Ministre de la Justice, il écrive un opéra en défense d’un autre assassin du directeur de la prison de Clairvaux, c’est beaucoup.

Et que la Ministre en exercice Mme Taubira vienne le soutenir à Lyon, c’est parfaitement indécent. On me dira que Victor Hugo s’était à l’époque penché sur le cas de l’assassin en question. Mais contrairement à Christiane Taubira, Victor Hugo n’était pas, que l’on sache, en charge de la sécurité du personnel pénitentaire !

Moi, ma compassion s’adresse à la mémoire du jeune gardien Guy Girardot et de l’infirmière et mère de deux enfants Nicole Comte, pris en otage par Buffet et Bontemps, puis égorgés.

23:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Islam - 30ème RAMF : "Il faut rendre leur dignité aux musulmans"

sans-titre.png UOIF.png

La 30e Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF) a ouvert ses portes, vendredi 29 mars, au Bourget, dans un contexte où de nouveaux débats sur la laïcité inquiètent grandement la communauté musulmane.

« Cette 30e RAMF signe le 30e anniversaire de l’Union des organisations islamiques de France, fondée en 1983 », indique son président, Ahmed Jaballah, lors de la conférence de presse samedi 30 mars. Il s’agit de « 30 ans d’existence, de travail et d’efforts », martèle-t-il aux côtés des vice-présidents de l’UOIF, Amar Lasfar et Boubaker El Hadj Amor.

Le thème « Paix, Justice et Dignité » a été choisi car « nous avons besoin de mettre l’accent sur ces valeurs. A travers la paix et la justice, on accède à la dignité », explique le président de l’UOIF. « Il s’agit de la paix sociale, de la cohésion sociale, du vivre ensemble », ajoute Amar Lasfar, président de la Ligue Islamique du Nord.

Ce dernier, à l’origine de la création du lycée privée musulman Averroès à Lille, n'est pas peu fier de la première place obtenue par l’établissement dans le classement des lycées de France. « Cette information tombée mardi après-midi apporte un charme particulier » à la RAMF 2013, juge-t-il. « Nous gardons les pieds sur terre et la tête sur les épaules. (...) Mais nous sommes quand même classé devant le lycée Henri IV et Louis Le Grand », veut-il souligner.

La première nounou de France est une femme musulmane, fait également remarquer M. Jaballah, qui tient à mettre en avant ces « performances de musulmans comme citoyens » en signe de leur implication au sein de la société.

Les multiples prises de position appelant à légiférer pour interdire le port du voile dans les entreprises privées témoignent d'une islamophobie politique toujours plus prégnante.

« On est en train de tailler la laïcité à la mesure de la pratique musulmane », déplore M. Jaballah. « A quand va-t-on cesser de nous (musulmans) faire un examen de loyauté ? Nous n'avons pas de problème avec la laïcité, ce sont les représentants politiques qui ont un problème avec nous en utilisant la laïcité » contre nous, abonde en son sens M. El Hadj Amor, responsable de la communauté musulmane de Poitiers.

« Sans justice, il n’y a pas de dignité. Il faut rendre aux citoyens musulmans, la dignité qu’ils ont le droit d’avoir », argue pour sa part M. Lasfar, pour qui l'islam de France se fera aussi avec les femmes voilées. Un combat de tous les instants pour elles. Dans cette atmosphère, la RAMF, qui réunit dans la ferveur des dizaines de milliers de musulmans chaque année, est un espace d'expression salué par les musulmans.

Lire aussi :
30e RAMF : le programme détaillé de l’évènement phare de l'UOIF
RAMF 2013 : les 30 ans de l’UOIF arrivent sans polémique stérile
30e RAMF : la jeunesse et la famille à l’honneur de l'événement
30e RAMF, reflet du dynamisme de l'entrepreneuriat musulman
Averroès, le meilleur lycée général de France

Saphirnews- 30/03/13

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Voir ou revoir l'entretien de François Hollande sur France 2 le 28 mars 2013

20:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Pour Frigide Barjot, invitée au congrès de l'UOIF, les musulmans représentent "une espérance"

sans-titre.png Team Barjot.png

(Tweet du 30 mars 2013)

31/03/2013 – 19h10
PARIS (NOVOpress) –
S’il est bien une chose que l’on puisse dire au sujet des dernières déclarations de Frigide Barjot, c’est qu’elles sont particulièrement sidérantes, mais in fine peu étonnantes. Ainsi, elle a déclaré lors du dernier congrès de l’UOIF, en s’adressant aux musulmans : « Vous êtes notre espérance ! » (image ci-dessus). Une déclaration « d’amour » et de soutien qui fait déjà sortir de leurs gonds des militants de la Manif pour tous.

 

Et ce d’autant qu’il ne s’agit pas d’un montage ou de propos tronqués. En effet ces propos et cette photo ont été publiés sur le compte Twitter de l’équipe de Frigide Barjot, et cette dernière les a repris sur son propre compte.

Des déclarations qui risquent de ne pas plaire à une bonne part des partisans de la Manif pour tous, dont le catholicisme – pratiqué ou de « culture » – ne semble donc pas être motif d’espérance pour Frigide Barjot.

Cependant, contrairement à ce que certains pensent au sujet de ces déclarations, il ne s’agit pas d’une stratégie de communication bien pensée, un billard à trois bandes bien conçu. Non, très sincèrement, Frigide Barjot est le droit fil sa conception (et de beaucoup d’autres qui lui sont proches) d’une France black-blanc-beur – qui n’existe pas… – unie par la morale naturelle présente au sein de toutes les religions. Un moyen pour elle de faire cesser les accusations de collusion avec ce loup-garou médiatique qu’est l’extrême droite…

Petit hic, Frigide Barjot a semble-t-il oublié que bon nombre de particpants du congrès de l’UOIF sont dans le droit fil des Frères musulmans – Novopress est déjà revenu dessus plusieurs fois – qui, le moins que l’on puisse dire, ne combattent pas « l’homophobie » comme l’exige Frigide Barjot de la Manif pour tous…

Mais surtout, elle commet une grave erreur de communication et de stratégie, comme l’expliquent Roman Bernard, via son blog Criticus, et Polémia précédemment – au moment de la manifestation du 13 janvier, Jean-Yves Le Gallou avait reproché à Frigide Barjot de céder à « l’idéologie médiatique ». Erreur qui vise à légitimer le discours de l’adversaire et à se soumettre à son jugement à son bon-vouloir. Or, rester ainsi, c’est s’abonner à organiser des rassemblements qui ne serviront à rien et risquent de démobiliser très rapidement les opposants à la loi Taubira…

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

UOIF = Union des Organisations Islamique de France

20:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Bethléem: les colons provoquent les Palestiniens - 30/03/2013

Des colons juifs ont déraciné, le vendredi à l'aube 29/03, plus de 200 oliviers des terres palestiniennes dans la ville de Bethléem au sud de la Cisjordanie occupée, tout en écrivant des slogans racistes appelant à lancer une révolte de pierres anti-Palestiniens.


Ahmed Salah, le coordonateur du comité populaire anti-colonisation dans le village de Khoudre dans la ville de Bethléem, a déclaré qu'un groupe de colons , résidents de la colonie "Danial" installée illégalement sur les terres du village, ont attaqué, le vendredi à l'aube, des terres agricoles qui appartiennent aux citoyens palestiniens dans la région de Sawafa, puis ils ont déraciné plus de 200 oliviers.

Les colons extrémistes ont effectué le même crime, il y a deux mois, où ils ont déraciné 100 oliviers des terres agricoles palestiniennes dans le sud de Bethléem.

Salah a ajouté que les colons ont écrit des slogans racistes sur les murs des maisons dans le village de Khoudre, appelant au lancement d'un soulèvement de pierres pour attaquer les véhicules palestiniens.

Dans le même contexte, les autorités de l'occupation israélienne ont décidé d'ouvrir le site archéologique "Bark Soulayman", situé dans le village de Khoudre devant les colons pour le visiter, pour la première fois, depuis 20 ans, où la région a été mise sous le contrôle palestinien selon l'accord d'Oslo, et il est prévu que 3000 colons juifs arriveront  dimanche prochain dans  la région.

 
palestine-info.cc
 
ALTERINFO

 

 

 

18:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

VIDEO - Bravo Rennes qui accueille Najat Vallaud-Belkacem !

http://fr.altermedia.info/decadence/bravo-rennes-qui-accu...

18:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Chypre: le chef de l'Eglise orthodoxe appelle à sortir de l'UE

sans-titre.png  Chypre.png

Chypre ferait mieux de sortir de l'Union européenne avant qu'elle ne s'effondre, a estimé le Primat de l'Eglise orthodoxe de Chypre, l'archevêque Chrysostomos II, dans une interview accordée à la chaîne russe Pervy Kanal.

"Aujourd'hui, les économies espagnoles, portugaise et italienne sont en danger. Et si l'économie italienne est détruite de la même manière que la nôtre, l'UE n'y survivra pas. Mais ceux qui dirigent l'Europe, et ceux qui prennent les décisions au sein de la dénommée Troïka, sont inconscients de tellement de choses que cela risque de provoquer un effondrement de l'Union européenne. C'est pourquoi je pense qu'il nous faut sortir de l'UE avant que cela ne se produise", a déclaré le religieux.

L'archevêque a également fait part de son intention de se rendre à Moscou "prochainement" pour s'entretenir avec des représentants des autorités ecclésiastiques et civiles. Selon les journalistes de la chaîne, la visite de l'archevêque a été concertée avec le président chypriote.

Auparavant, Chrysostomos II a annoncé que l'Eglise chypriote était prête à mettre sa fortune à la disposition de l'Etat en vue de faire sortir le pays de la crise. L'Eglise orthodoxe de Chypre est l'un des plus importants propriétaires fonciers de l'île.   

ALTERINFO - 31/03/13



18:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n° 313

05:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Les treize primats des Églises chrétiennes de Jérusalem invitent les fidèles du monde entier à venir en pèlerinage en Terre Sainte

sans-titre.png  13 Primats.png

 Dans leur message de Pâques, les treize primats des Églises chrétiennes de Jérusalem invitent les fidèles du monde entier à venir en pèlerinage en Terre Sainte. « Chaque année, l’Église nous invite à célébrer la mort et la résurrection de Jésus-Christ à travers les divines liturgies et les cérémonies pascales, écrivent-ils. L’Église en Terre Sainte offre ce qu’aucune autre Église dans le monde ne peut offrir : pèleriner dans le pays où tout est arrivé. »

Crif - 29/03/13

 

04:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

BONNES FÊTES DE PÂQUES A TOUS !

sans-titre.png Résurrction Raphel.png

La Résurrection -  attribué à Raphaël (1501-1502)

Musée de São Paulo (Brésil)

04:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Marseille : le gendarme réserviste est-il un tueur en série ?

 

 
Marseille / Publié le samedi 30 mars 2013 à 09H51
 

L'agent municipal, écroué pour "assassinat", est suspecté d'un autre crime

        

Abdelkader Amrani, cet employé à la Ville de Marseille de 41 ans, affecté à la protection civile urbaine, et réserviste de la gendarmerie, est-il un redoutable tueur en série ? Écroué à la maison d'arrêt des Baumettes depuis le mois d'octobre dernier pour "viol précédé ou accompagné d'actes de torture et de barbarie" et "assassinat", il a de nouveau été mis en examen, hier, dans le cadre d'une autre affaire d'homicide, aussi sordide que la première.

Sept ans après la découverte du cadavre d'Henriette, 68 ans, dans son petit appartement de la cité des Rosiers, à Bon Secours (14e), les enquêteurs de la brigade criminelle de la PJ pensent avoir élucidé cette mort jusqu'ici inexpliquée.

Le 23 avril 2006, la victime avait été retrouvée par les pompiers, allongée sur le sol, dans le hall de son appartement (voir nos éditions des 24, 25 et 26 avril 2006). Un bas en nylon, retenu par un vieux chiffon, avait été enfoncé dans sa bouche et une pince à linge avait été fixée sur son nez. La décomposition avancée du corps n'avait pas permis d'établir les causes formelles de la mort, datée à au moins deux mois avant sa découverte. L'asphyxie était, néanmoins, la plus plausible.

Rien dans l'appartement de la victime n'avait été dérobé et la porte d'entrée, fermée, ne présentait pas de trace d'effraction.

Le seul élément matériel dont disposaient les enquêteurs de la Crim était alors un ADN masculin, retrouvé sous les ongles de la victime. Signes probants d'une lutte acharnée avec son agresseur. Mais jusqu'ici, cet ADN était resté muet. Jusqu'à ce qu'Adbelkader Amrani soit interpellé pour l'assassinat d'une autre femme, Marina, 52 ans, violée et étouffée à son domicile, à la Rose, le 27 juin dernier.

C'est la fille de la victime qui avait découvert la macabre scène de crime, deux jours après. Étendue sur son lit, en sous-vêtements, la victime avait été asphyxiée avec un sac plastique, fermé par le cordon électrique d'un sèche-cheveux. Alors que l'enquête s'orientait sur la piste d'un pervers sexuel, adepte des jeux érotiques, le médecin légiste avait livré aux policiers de la Crim un autre élément : la mâchoire de la victime avait été luxée par un probable coup-de-poing ou un objet contondant.

La thèse du jeu sexuel qui tourne mal ne tenait donc plus. Alors qu'un ADN masculin, non fiché, était isolé sur le robinet de la salle de bains, les hanches de la victime et le fil électrique, les enquêteurs, intrigués par la disparition de l'ordinateur et du téléphone de la victime, commençaient à creuser la thèse d'une mauvaise rencontre sur internet. Seule, Marina s'était mise à surfer sur Badoo. En explorant les tchats de la victime, ils s'aperçoivent alors qu'elle était en relation avec un certain "Raptor" ou "Cruchot". Les relevés téléphoniques vont mener tout droit les enquêteurs jusqu'à l'employé municipal, qui disposait d'un logement de fonction à Marseille et d'une résidence principale dans le Var.

Placé en garde à vue, le suspect niait farouchement avoir tué Marina, mais finissait par admettre l'avoir rencontrée à deux reprises. Il ne donnait, en revanche, aucune explication quant à la présence de son ADN sur le cordon ayant servi à fermer le sac en plastique enfoncé sur la tête de la victime.

Même attitude, mardi matin, lorsqu'il a été extrait de sa cellule de la maison d'arrêt des Baumettes pour être, de nouveau, placé en garde à vue dans le cadre du crime d'Henriette. Même confronté à un élément accablant, la présence de son ADN sous les ongles de la victime, le suspect a refusé de s'expliquer invoquant son "droit à garder le silence". Hier, en fin d'après-midi, le magistrat instructeur lui signifiait toutefois sa nouvelle mise en examen pour "homicide volontaire".

De leurs côtés, les enquêteurs de la Crim devraient élargir les recherches à l'ensemble du territoire national afin de vérifier si d'autres crimes, au mode opératoire identique, n'auraient pas été commis.

La Provence

03:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

30/03/2013

Démographie: que serait-on sans les mamas africaines ?

 
 
 
Jeudi soir, la télévision et ses journalistes ont encore bien mérité de la patrie. Il fallait entendre et voir l’imam Pujadas et consorts se « réjouir » de la « belle santé » démographique de notre pays. Au cours de son insupportable pensum, le président Hollande a pris lui aussi cet air ahuri devant les chiffres « exceptionnels »… La presse écrite est du même tonneau ; ainsi Le Figaro, imitant les autres canards subventionnés, pond un article de propagande euphorique dans lequel on lit que « la France évite un krach démographique ».

Pensez donc, bonne gens, les Françaises auraient un taux de fécondité de deux enfants par femme ! « Hourra » crient en chœur les perroquets de l’audience. Et comme à chaque fois, on se presse d’interroger des experts en expertise, des universitaires tout fripés qui peuvent gloser sur notre glorieuse vitalité… Sont-ils ignorants ou complices ?

Pourtant, l’étudiant en démographie le plus minable connaît au moins ça : il faut une moyenne de 2,1 enfants par femme pour assurer — d’extrême justesse — le remplacement d’une population ! Là, nous sommes en dessous. Miraculeusement, un Joseph Macé-Scaron avait eu l’honnêteté de le dire : « Ces chiffres sont essentiellement dus à l’immigration ! »

Au risque de choquer les âmes sensibles, sans les prolifiques mamans venues d’Afrique noire et du Maghreb, « notre » taux de fécondité s’effondrerait complètement. En réalité, les Françaises de souche européenne planent au ras du sol démographique, aux alentours de 1,6 enfant par femme peut-être. En gros, c’est une immense catastrophe. La France ne veut plus vivre et accepte un grand remplacement. Si vous n’y croyez pas encore, lisez les pages naissances de la presse régionale ou regardez les photos de classe de la plupart des communes au-dessus de 5.000 habitants. Ça vous réveillera.

Hasard du calendrier, le livre de Thilo Sarrazin, « L’Allemagne disparaît », est enfin traduit en français. Membre du Parti social-démocrate, il a dû démissionner de son poste à la Bundesbank suite au tollé provoqué par son opus, décrivant l’effondrement démographique allemand. Lequel a été vendu à plus de 2 millions d’exemplaires ! Les Allemands se l’arrachent, et le lisent religieusement, la gorge nouée. Probablement, l’Allemagne ne pourra jamais s’en sortir, le taux ayant sombré à un niveau « irréversible » si l’on en croit les thèses du démographe Alfred Sauvy.

Chez nous, après le regain de l’après-guerre, la fécondité a commencé à décroître en 1964. La baisse sera régulière jusqu’en 1972, « l’année charnière » de la révolution contraceptive (l’avortement est de facto dépénalisé). Le « grand craquement » semble dater de septembre 73. La loi sur l’IVG de janvier 75 aura les mêmes conséquences que son homologue « testée » en RDA : la chute des naissances s’accélérera brutalement jusqu’à un point de non-retour. C’est au même moment que fut organisé le regroupement familial des immigrés. Vous avez dit bizarre ?

Joris Karl, le 29 mars 2013
 
BOULEVARD VOLTAIRE

20:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Et si le linge déployé à Turin était bien le Saint Suaire ?

sans-titre.png saint suaire de Turin.png

Samedi 30 mars, Samedi saint, à la veille de Pâques, a lieu une ostension exceptionnelle du linceul de Turin. Le linge sera déployé dans la cathédrale de Turin, et présenté pendant une heure à la télévision italienne, qui rediffusera les images en mondovision. La première (et unique) ostension télévisée du suaire datait de 1973. Cette année, il s’agit d’un des derniers actes pontificaux de Benoît XVI. Si l’Église ne s’est jamais prononcée sur l’authenticité du suaire, elle y voit un signe favorisant la méditation sur la Passion du Christ. Or, en 2013, Année de la foi, le pape entendait précisément favoriser cette méditation le Samedi saint, qui commémore le jour où Jésus était au tombeau, son corps enveloppé dans un linceul…

Le suaire de Turin date-t-il de l’Antiquité ou du Moyen Âge ? S’il est authentique, a-t-il enveloppé le corps du Christ ? La présence de ce tissu est attestée pour la première fois à Lirey, en Champagne, en 1357. Acquis en 1457 par la famille ducale de Savoie, il affronte un incendie à Chambéry en 1532 (il en garde des séquelles), puis il est transporté à Turin en 1578. Cette bande de lin blanc, de 4,36 mètres sur 1,10 mètre, ne révèle alors, à l’œil nu, que des traces et des ombres. Mais en 1898, un photographe découvre que les négatifs de ses clichés dévoilent la silhouette d’un homme nu, de face et de dos, ainsi que son visage.

En 1988, on publie des tests au carbone 14 affirmant que le linge date d’entre 1260 et 1390. Cependant, s’il s’agit d’un faux, les faussaires étaient des génies, car ils ont dû faire appel à des connaissances que nul ne possédait au Moyen Âge. La querelle scientifique n’a donc fait que rebondir.

Dès 1973, un criminologue suisse, Max Frei, a identifié sur le tissu des pollens originaires du Moyen-Orient. En revanche, ni pigments ni colorants n’y ont été relevés. Puisque l’image n’a pas été peinte, comment a-t-elle pu s’imprimer ? En 1977, une équipe interdisciplinaire d’une trentaine de chercheurs américains, le Shroud of Turin Research Project (STURP), a conclu à un processus… inexpliqué. L’image, au lieu d’être déformée comme elle aurait dû l’être après avoir épousé la forme du corps, est plane : comme si un rayonnement l’avait projetée sur le tissu. Par ailleurs, la densité des fibres de lin oxydées étant proportionnelle à la distance entre la partie du corps représentée et le linge, il est possible, par traitement informatique, de reconstituer une image tridimensionnelle de l’homme du suaire. Et ce qui apparaît, c’est un individu de 30 à 35 ans, sur les yeux duquel des numismates ont reconnu des leptons, une monnaie frappée vers l’an 29, sous Ponce Pilate. Or, à l’époque du Christ, on collait des pièces sur les yeux des cadavres.

014600_cu_3d_face-2

Fait encore plus troublant, des éléments anatomiques prouvent une similitude entre le supplice subi par l’homme du suaire et le récit des Évangiles. Sur le linge, par exemple, les taches de sang contiennent de la bilirubine, une substance sécrétée par le foie en cas de souffrance extrême. La victime a été fouettée, frappée, a porté sur la tête une couronne d’épines et sur les épaules un objet lourd, puis a été crucifiée aux deux mains, les pieds l’un sur l’autre.

En 2005, Ray Rogers, un chimiste américain qui a participé aux essais au carbone 14, a apporté les preuves que l’échantillon qui avait été utilisé pour les tests n’appartenait pas au tissu original, mais à un rapiéçage ultérieur. Et, en 2008, Christopher Bronk Ramsey, directeur de l’Institut de l’accélérateur radiocarbone d’Oxford, qui avait travaillé sur ces fameux tests, déclarait à la BBC qu’il s’était peut-être trompé dans la datation du suaire…

Jean Sévillia, le 29 mars 2013
 
BOULEVARD VOLTAIRE

 

19:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Manif du 24 mars : la préfecture refuse de donner ses images

Tribunes libresCommentaires fermés

 

Après l’annonce ridicule de la préfecture de police de Paris, prétendant qu’il n’y avait que 300 000 manifestants dimanche 24 à Paris contre la dénaturation du mariage, l’administration avait été logiquement critiquée.

La préfecture avait fait semblant d’être offusquée de ces contestations et affirmé qu’elle tenait à disposition des journalistes tous ses enregistrements.

Un journaliste de Technikart a donc essayé de les visionner, sans jamais y parvenir, comme il le raconte ici.

La préfecture ajoute donc le mensonge au mensonge. Seuls les naïfs seront surpris.

Contre-info.com

18:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Vendredi Saint : couscous merguez pour tout le monde dans des écoles de l’Hérault !

 

 
 

Stephan Rossignol, maire UMP de La Grande Motte (Hérault) et conseiller régional de Languedoc-Roussillon, a fait très fort pour ce Vendredi Saint ! Les enfants scolarisés dans les établissements publics de l’agglomération de L’Étang de l’Or (Hérault) avaient au menu un plat unique : du couscous merguez ! De la viande un Vendredi Saint… Quelle attention de la part de M. le maire… Enfin, je veux dire quelle attention pour les élèves musulmans puisque, selon toute vraisemblance, les merguez étaient en plus “hallal” !

Observatioire de la christianophobie

02:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le calvaire des chrétiens au Maroc

sans-titre.png Maroc.png

29/03/2013 – 08h00
CASABLANCA
(NOVOpress) – Trek dans l’Atlas, le souk bariolé de Casablanca, les plages d’Agadir… Oubliez la carte postale du Maroc. Faire du tourisme dans ce pays maghrébin, c’est aussi cautionner un régime qui persécute les chrétiens. Comme voyager à Cuba ou au Vietnam, c’est maintenir sous perfusion deux dictatures communistes. Le site Portes Ouvertes vient de consacrer un article au calvaire que vivent les 25 000 chrétiens vivant au sein du royaume chérifien.


« Les victimes de la persécution sont surtout des chrétiens marocains d’origine musulmane : une fois convertis au christianisme, ils doivent faire face au rejet de leur famille, de leurs amis, et parfois même aux menaces des autorités locales », écrit Portes Ouvertes. En 2010, des familles chrétiennes qui avaient accueilli des enfants orphelins dans le cadre du « Village de l’espérance » ont été accusées de prosélytisme et expulsées du Maroc. Qui a dit que l’islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance ?

Crédit photo : Calin Chiorean, via Flickr (cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

02:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Jeudi Saint - Le pape François a lavé et embrassé les pieds de douze jeunes prisonniers dont deux musulmans

Dans la petite chapelle du centre pénitentiaire, réputé à Rome pour la qualité de son travail d’insertion, il a lavé les pieds à douze jeunes détenus, condamnés pour vol, homicide ou viol, dont deux jeunes filles, une Italienne et une Serbe musulmane.

Peu avant, dans un improvisation aussi brève qu’émouvante, le pape a simplement expliqué à son auditoire le sens de son geste : « Celui qui est au plus haut doit être au service des autres. C’est mon devoir comme prêtre et comme évêque. Je suis à votre service. Ce signe du lavement des pieds est une caresse de Jésus, qui est venu pour cela, pour servir et pour aider. »

Il a poursuivi : « Jésus est venu pour servir, pour nous aider. Pensons-y bien: sommes-nous vraiment disposés à servir les autres ? » Puis, s’agenouillant à terre à six reprises, il a lavé les pieds à douze jeunes  tirés au sort, certains musulmans, d’autres orthodoxes, d’autres catholiques.

Durant la célébration de la messe de la Cène, c’est le pape lui-même qui a donné la communion à ceux qui se sont avancés, en un geste qu’il n’avait encore jamais accompli depuis son élection.

Après la célébration, le pape a rencontré, dans le gymnase du centre pénitentiaire, plus d’une centaine de jeunes détenus, certains catholiques, d’autres orthodoxes ou musulmans.

En présence de la ministre de la justice, Paola Severino, il leur a lancé : « Ne vous laissez pas voler l’espérance ! Compris ? Avec l’espérance, allez de l’avant ! Je suis venu ici avec tout mon cœur. Les choses du cœur ne s’expliquent pas. Vous m’avez aidé à être encore plus humble, ce que je dois être comme évêque.»

 

Frédéric Mounier, à Rome 

La Croix - 28/03/13

NdB: Jésus a chassé les marchands du Temple en les traitant de voleurs. Il ne leur a pas lavé les pieds.

 

  

02:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Grand oral présidentiel: le véritable événement n'était pas dans les studios de France 2

sans-titre.png devant FR2.png

29/03/2013- 16h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) - Un catalogue de vœux pieux et de propositions convenues, Flanby‑le‑Mou, n’a pas failli à sa réputation. Pour Florian Philippot : « Les Français n’attendaient pas grand‑chose et ils n’ont pas eu grand‑chose ». Et le vice‑président du Front national de poursuivre : « Nous avons bien compris que nous n’avions plus la main sur notre destin. [Le président] a mis sur la table ses quelques mesurettes (…) j’ai plutôt entendu des signes inquiétants d’austérité. »

 

Au menu, quelques perles présidentielles
On ne peut toutes les citer. Voici sans doute la plus drôle : « Les peines planchers seront supprimées…, mais quand nous aurons trouvé un dispositif qui permette d’éviter la récidive. On va le trouver », a ainsi déclaré sans rire François Hollande. Dans le festival des formules creuses qui ne mangent pas de pain : « Ma priorité, c’est l’emploi, mon cap, c’est la croissance », a assuré le président. « Je n’attends pas la croissance, je la crée » affirme‑t‑il également, après avoir concédé, je cite encore : « La croissance, pas sûre qu’elle arrive » et avant d’indiquer : « La croissance, elle doit revenir ». L’incantation devenait répétitive, avec des nuances entre affirmations, vœux et doutes. L’affaire Baby Loup ? Très simple : nouvelle loi sur la laïcité ! Trop d’échelons administratifs entre la commune et l’Etat ? Très simple : créons‑en un nouveau, la métropole ! Le budget de l’armée ? Il ne subira aucune baisse, en 2014, assure le président qui « oublie » de parler de l’état dramatique de nos armées, coupes claires après coupes claires. Bref, un Grand Oral tchi‑tchi, d’une viduité consternante.

Le véritable événement était à l’extérieur des studios de la télévision d’Etat
Plusieurs milliers d’opposants au mariage homosexuel s’étaient en effet rassemblés jeudi soir à proximité du siège de France Télévisions (photo ci-dessus). Le pouvoir, échaudé, n’avait pas lésiné sur les forces de l’ordre puisque l’on comptait de 800 à 1.000 CRS sur place. Le collectif « La Manif pour tous » a appelé le président de la République « à apaiser la colère des citoyens qui monte de toutes parts en reconnaissant l’existence exponentielle du mouvement de contestation au projet de loi Taubira, et en annonçant, avant qu’il ne soit trop tard, le retrait législatif du projet de loi afin de le soumettre par référendum au peuple français ». En cas de refus du chef de l’Etat, le collectif appellera à une nouvelle manifestation — et c’est là que les choses deviennent très intéressantes — et prévient qu’il décline d’ores et déjà : « toute responsabilité pour les initiatives violentes et contraires à la loi qui se manifesteront en cas de maintien du blocage de la Nation par François Hollande. »

Crédit photo : DR

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

 

01:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

"Elle n'avait pas vu sa tête dans les journaux" car il n'était pas encore condamné

sans-titre.png patenotte.png

29/03/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress)Ce dimanche là, 4 décembre 2011, Françoise Puyau-Puyalet, 69 ans, tricote dans la galerie marchande du Monoprix de Sannois (Val-d’Oise) et propose aux passants qui lui fournissent la laine d’acheter les pulls et écharpes une fois finis. Elle arrondit ainsi sa maigre retraite qui lui permet difficilement de vivre. Elle y vient souvent le dimanche en diffusant un peu de musique, de vieilles chansons françaises, mais aucun commerçant n’a protesté tant elle ne gêne pas .

Arrive un homme en civil qui sans se présenter lui dit “Dégage !” en la tutoyant. Choquée, elle répond “Je t’emmerde, salaud ! ”. Pas de chance c’est Yanick Paternotte (photo), le maire UMP de Sannois qu’elle ne connait pas car elle habite Argenteuil. Elle se retrouve en garde à vue et le maire porte plainte pour « outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique » et se constitue partie civile. Françoise a été jugée le 14 mars dernier à Pontoise

 

Yanick Paternotte ne s’était pas dérangé pour venir au procès. Françoise écope de 800 euros d’amende avec sursis (le procureur avait également requis trois mois d’emprisonnement avec sursis). Mais le tribunal la condamne aussi à verser 500 euros au maire, plus 90 euros de frais de dossier, ce qu’elle ne peut pas payer vus ses faibles moyens.

Lors de son procès l’inculpée a fait remarquer : il y a tellement de “jeunes” qui insultent des policiers en uniforme « et qui ne sont condamnés à rien » !

“A cette époque-là, elle ne savait pas qui il était. Elle n’avait pas encore vu sa tête dans les journaux à cause de ses déboires judiciaires” a déclaré son avocate pour sa défense.

En effet entre les faits reprochés à Françoise et son procès, le maire UMP de Sannois a fait la Une des journaux locaux car il a été condamné, en décembre dernier, pour « abus de faiblesse » envers une vieille dame de 91 ans, avec qui il avait sans doute été par contre très poli (trop d’après la justice !) car il avait obtenu d’elle une donation immobilière d’une valeur de plus de 200.000 euros ! Il a fait appel.

Crédit photo : Poudou99, via Wikipédia (cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

00:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le député Laurent Louis invite les Belges à retirer leur argent des banques - 29/03/13

00:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)