Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2012

Lille sud: la mosquée ouvre ses portes pour mieux faire connaître l'islam

Lire: http://www.liberation.fr/depeches/2012/10/13/la-mosquee-d...

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Hollande : plus de Françafrique, “il y a la France, il y a l’Afrique”...

sans-titre.png  drapos afrike.png

Drapeaux africains brandis à la Bastille

 

13 octobre 2012

 

    

13/10/2012 – 17h50
KINSHASA (NOVOpress) — Phrases “choc” pour François Hollande à l’occasion du sommet de la francophonie qui se tient à Kinshasa les 13 et 14 octobre. “Le temps de la Françafrique est révolu : il y a la France, il y a l’Afrique, il y a le partenariat entre la France et l’Afrique, avec des relations fondées sur le respect, la clarté et la solidarité”, a-t-il déclaré vendredi, de passage à Dakar.

Un discours de rupture, voire même de paradoxe pour qui se souvient des très nombreux drapeaux africains brandis lors du second tour de l’élection présidentielle française.

Philippe Vardon, membre de la direction du mouvement identitaire, a immédiatement réagi aux propos du Président de la République : “François Hollande prétend en finir avec la Françafrique, mais ne contribue-t-il pas chaque jour à créer un peu plus l’Afrance ? Dans ce nouveau siècle, c’est bien la présence africaine en France qui s’apparente à une nouvelle forme de colonisation.”

Crédit photo : Rodrigo Sepùlveda Schultz via Flickr (cc)

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

 

NdB: Je crois qu'il a fait aussi encore beaucoup de "repentances" ! Pour la traite négrière, pour la colonisation...

 

 

 

 

21:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Diversité - Meaux : la loi de la violence règne à l’école Alain-I

 

 

Réputée école la plus difficile du département, l’élémentaire Alain-I, dans le quartier de Beauval, est le théâtre, depuis la rentrée, de violences sans précédent de la part d’écoliers.

FAUSTINE LÉO | Publié le 12.10.2012, 04h47


Meaux, école Alain-I, le 10 septembre. 
Des animateurs de la mairie seront présents durant les récréations afin d’aider à apaiser le climat dans l’enceinte de l’école où, mardi, un assistant d’éducation a été agressé par une vingtaine d’élèves.

Meaux, école Alain-I, le 10 septembre. Des animateurs de la mairie seront présents durant les récréations afin d’aider à apaiser le climat dans l’enceinte de l’école où, mardi, un assistant d’éducation a été agressé par une vingtaine d’élèves. | (LP/Arnaud Journois.)

 
Enfants qui sortent de classe de leur propre chef, qui crient en , qui se roulent par terre lorsqu’il faut rentrer en classe, insultes, coups entre élèves, intolérance à toute autorité, insultes, coups et menaces de à un adulte… Ce devait être une école pilote à la rentrée des vacances d’automne. Mais, pour le moment, le pilote va droit dans le mur. A l’école élémentaire Alain-I, classée en zone d’éducation prioritaire au cœur du quartier de Beauval, qui concentre de nombreuses difficultés sociales, à Meaux, les enseignants devraient être en train de mettre en place une expérience innovante permettant, en répartissant les écoliers par groupe de niveau et non par classe, de rattraper les retards d’apprentissage. Il n’en est plus question. Mardi, un assistant d’éducation a été agressé par un groupe d’une vingtaine d’élèves pour avoir pris le ballon à un groupe d’enfants qui refusaient d’arrêter de jouer après la fin de la récréation. Il a porté plainte pour violences et menaces de mort.

« Il faut que cela redevienne une école, pour le moment c’est un souk, déplore un animateur du centre social Aragon voisin. On aimerait bien comprendre pourquoi à l’école Alain-II, juste à côté, tout se passe bien. » « Alain-I est l’école la plus difficile du département, confirme Eric Sueur, secrétaire départemental du Snuipp, principal syndicat représentant les enseignants du premier degré. Pour l’instant, les professeurs tentent de transformer les enfants en élèves. Mais c’est une vraie poudrière. » La situation n’est pas nouvelle, elle perdure depuis trois ans. Pour redonner un nouveau souffle, toute l’équipe enseignante a été changée cette année. « Cette année, les enfants sont les plus anciens dans l’école », pointe Eric Sueur.

« Ils testent les adultes pour voir jusqu’où ils peuvent aller, déplore une maman qui estime à une vingtaine le nombre d’éléments perturbateurs. L’un montre ses fesses à toute la classe, des petits frappent des plus grands, insultent les maternelles à travers la grille… On va finir par avoir besoin de CRS. Il faut qu’ils s’en aillent pour que le calme revienne. »

Une option qu’envisagerait l’inspection académique, qui a commencé par organiser une réunion avec les parents, lundi. Elle devrait aussi mettre en place un accompagnement personnalisé d’une quinzaine d’écoliers. Dès hier, l’équipe mobile d’intervention, une unité de l’inspection qui intervient en cas de conflit dans les collèges, a investi les lieux. Pour aider à l’apaisement, la mairie va mobiliser des animateurs du service jeunesse durant les récréations. Pour que les élèves se réapproprient les lieux, ils devraient participer à la décoration de l’école tandis que des travaux de réfection dans l’établissement sont planifiés. Des associations doivent aussi intervenir pour favoriser le respect et la citoyenneté.

Les professeurs, « une équipe soudée », selon le Snuipp-FSU, ne souhaitent pas s’exprimer, attendant de constater l’efficacité des moyens mis en place. Silence aussi du côté de l’inspection académique qui se borne à déclarer qu’elle « travaille avec l’équipe pour que l’école retrouve un fonctionnement normal ».

Le Parisien

 

Où JF Copé met-il ses enfants à l'école ?

 

 

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Un avocat tient des propos racistes lors d'une audience à Nîmes

 

le Samedi 13 Octobre 2012 à 11:29

 

Quatre ans de prison, dont un an assorti d'un sursis avec mise à l'épreuve. Une peine jugée excessive par maître Jean-Pierre Cabanes pour son client, chauffard alcoolisé accusé de violences contre des gendarmes. Argument de défense? "C'est un des rares Maghrébins qui paie des impôts", déclare l'avocat. Des propos racistes qui font grand bruit à la cour d'appel de Nîmes.

À droite, Jean-Pierre Cabanes, avocat spécialisé en droit pénal, ancien bâtonnier © Maxppp

Dans un département touché par la montée des actes racistes ces derniers mois, la cour d'appel de Nîmes se serait bien passée de cette polémique. Lors d'une audience mardi devant la Chambre des appels correctionnels de Nîmes, Jean-Pierre Cabanes, avocat depuis plus de 40 ans, dérape.

"Un des rares Maghrébins qui paie des impôts"

Alors que son client avait été condamné à trois ans de prison par le tribunal correctionnel de Nîmes pour excès de vitesse, conduite en état d'ivresse et violences sur gendarmes, le parquet avait relevé appel réclamant une peine de quatre ans. Des réquisitions jugées sévères par Me Jean-Pierre Cabanes durant la nouvelle audience mardi. L'avocat, ancien bâtonnier de Nîmes, rappelle que son client est un père de famille respectable, avant d'ajouter : "La défense ne vient pas discuter quoi que ce soit. Il paie des impôts, c'est un des rares Maghrébins qui paie des impôts". Des propos rapportés par MidiLibre qui ne passent pas inaperçus.

Des propos diffamatoires et racistes

Le lendemain, SOS racisme s'empare du dossier et se dit scandalisée des propos de l'avocat, "relevant de la diffamation raciale". L'association écrit dans un communiqué de presse qu'il est "inadmissible que de tels propos racistes aient été tenus dans une enceinte républicaine par un auxiliaire de justice".

Jean-Pierre Cabane se défend pourtant de tout racisme : "ma belle-fille est franco-marocaine, mes petits-enfants sont issus du mélange des races, j'ai une clientèle d'origine immigrée majoritaire". Des arguments peu convaincants et qui pourraient bien amplifier le malaise.

Communiqué de presse de la Bâtonnière de Nîmes

Suite à une réunion avec les principaux intéressés, la Bâtonnière de Nîmes assure dans un communiqué que ces propos n'étaient animés "d'aucune intention malveillante". Pour la fin de l'histoire, le prévenu a finalement été condamné à quatre ans de prison, dont 18 mois assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve.

FRANCE INFO

20:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Conférence de Jacob Cohen: "Dieu ne repassera pas à Bethléem"


Jacob Cohen - conférence de Marseille par culture-libre

 

A écouter attentivement

 

E&R - 13/10/12

19:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n° 294

19:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Une élue écolo de Paris mise en examen dans une affaire de blanchiment d'argent

 

le Samedi 13 Octobre 2012 à 06:24 mis à jour à 14:10

 

Adjointe écologiste au maire du XIIIe arrondissement, Florence Lamblin figure parmi les 17 personnes interpellées en France lors du démantèlement d'un réseau de blanchiment de fonds, liés à un trafic de drogue. Une perquisition à son domicile a permis de retrouver plusieurs dizaines de milliers d'euros, en liquide. Neuf personnes, pour l'instant, ont été mises en examen pour blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs.

Une élue parisienne figure parmi les 17 Français interpellés dans le cadre de ce trafic de drogue © Radio France Franck Cognard

C'est "l'une des plus importantes affaires de blanchiment de ces dernières années", à en croire une source proche du dossier. 20 suspects, au total, ont été arrêtés mercredi et plusieurs millions d'euros saisis, en espèces et biens de valeurs.

Vingt suspects donc : trois en Suisse, les responsables présumés du réseau de blanchiment ; et 17 en France, soupçonnés d'être membres du réseau de trafic de stupéfiants, des blanchisseurs et des bénéficiaires des remises d'espèces. Parmi eux, une dizaine de "cols blancs" parisiens. Dont cette adjointe écologistes au maire du XIIIe arrondissement de Paris, chez qui plusieurs dizaines de milliers d'euros en liquide ont été retrouvés.

Neuf mises en examen pour l'instant

Neuf personnes au total ont été mises en examen ce samedi. Huit, dont l'élue, Florence Lamblin, ont été placés sous contrôle judiciaire, après versement d'une caution allant de 80.000 à un million d'euros. La neuvième est en détention provisoire, car soupçonnée d'être impliquée dans le trafic de stupéfiants.
Il reste huit autres suspects qui doivent être présentés au juge dans la journée.

En Suisse, deux hommes ont été placés en détention ; deux frères, suisses d'origine marocaine, qui auraient participé au recyclage de l'argent collecté en France par un troisième frère.
La troisième personnes arrêtée a été remise en liberté.

Contactée par France Info, Florence Lamblin nie toute implication dans cette affaire. Son avocat parle d'erreur judiciaire. "On ne parle d'elle que parce qu'elle est élue", constate Me Jérôme Boursican.

Sans attendre son dénouement, le maire du XIIIe arrondissement lui a demandé sa démission : "Au regard de la gravité des faits et constatant la mise en examen de Florence Lamblin, je lui ai demandé, sans préjuger de la suite judiciaire, de se mettre en retrait de ses fonctions d'élue", fait savoir Jérôme Coumet. Florence Lamblin a obtempéré dans la matinée.

Huit tonnes de cannabis

A l'origine de ce coup de filet, une enquête de février dernier qui a mis au jour un important réseau d'importation de cannabis entre le Maroc, l'Espagne et la région parisienne. A l'époque, le réseau avait déjà importé plus de huit tonnes de cannabis, pour un montant estimé à 40 millions d'euros.

Les millions d'euros tirés de la revente étaient blanchis via "une machinerie complexe", selon le parquet. Les sommes transitaient sur les comptes suisses de ces délinquants en "col blanc", avant de partir pour des comptes à l'étranger appartenant aux organisateurs du trafic.

France Info

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Bourrage de crânes : le prix Nobel de la paix décerné à l’UE !

 

La manœuvre est tellement grossière que l’on pourrait presque en rire. Alors que les peuples européens subissent quotidiennement les conséquences des calamiteux traités de Maastricht, Amsterdam, Lisbonne, Nice, que la confiance et l’estime des citoyens dans les institutions supra-nationales et mortifères de l’UE ne cessent de baisser, le sulfureux et partial comité Nobel vient de décerner le Prix de la Paix à…. L’union Européenne ! Une petite piqûre de communication juste avant une « cure » d’austérité annoncée, ça ne mange pas de pain.
Quant aux technocrates/ploutocrates de Bruxelles, ils ne cessent plus de se féliciter de cette décision, voir : ici, ici, ici, ici, ici etc..

 

Contre-info.com

02:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

France: 12 millions d'immigrés et d'enfants d'immigrés

sans-titre.png carte immigration.png

le 12 octobre 2012 à 11:49

Au total, plus de 7 millions de personnes nées à l’étranger résident en France. (…) Depuis 1975 le nombre d’Algériens a augmenté de 28%, pour atteindre 710.000 en 2008. L’immigration marocaine a presque triplé.

Selon l’étude «Immigrés et descendants d’immigrés en France», publiée ce mercredi par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), plus de 5,3 millions d’immigrés vivaient en France en 2008, les deux tiers natifs de pays hors UE. Leurs descendants sont près de 6,7 millions, soit 11% de la population. Au total, plus de 7 millions de personnes nées à l’étranger résident en France. (…)

 

La moyenne 2005-2010 des premiers titres de séjour délivrés à des étrangers est de l’ordre de 190 000 par an. Hormis les étudiants (environ 60.000 en 2010), il s’agit de «migration familiale» (85.000), de migrants économiques (20.000) et d’environ Lire la suite…

Défrancisation

 

NdB: En janvier 2012, la France comptait 65 350 000 habitants (source Wikipédia)

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Procès des tournantes: "Je vis en plein cauchemar", raconte Nina

Reconnue victime de viols collectifs à l'issue d'un procès qui a duré trois semaines, Nina, 29 ans, témoigne son désarroi et son incompréhension face au verdict. "J'ai cru que c'était une blague", affirme-t-elle. "Ma mère aussi, quand je le lui ai dit."

Dans la nuit de mardi à mercredi, la cour d'assises du Val-de-Marne a reconnu coupable quatre des 14 accusés de l'avoir violée. Ils ont été condamnés à des peines allant de 3 ans avec sursis à 1 an ferme. Dix autres ont été acquittés.

Les faits remontent à treize ans. Des deux plaignantes, Nina et Aurélie, seule Nina a été reconnue victime.

Plus accusées que victimes

Aujourd'hui, elle ne comprend pas la faiblesse des peines prononcées.

"Depuis que j'ai eu le verdict, je vis en plein cauchemar."

Comme Aurélie, sa co-plaignante, qui a témoigné sur BFMTV s'être sentie "plus accusée que victime", Nina se sent humiliée. "J'aimerais qu'on me respecte en tant que femme. Les avocats des autres [de la défense], ils ne m'ont pas respectée."

Le parquet a d'ores et déjà fait appel du verdict.

BFM TV - 12/10/12

 

02:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Nobel de la pauix à l'UE: une "plaisanterie tardive" selon un eurodéputé britannique

sans-titre.png UE.png

Bruxelles, 12 octobre 2012 - RIA Novosti

 

La décision du Comité Nobel norvégien d'attribuer le prix Nobel de la paix 2012 à l'Union européenne ressemble à une "plaisanterie tardive", a estimé vendredi le Britannique Martin Callanan, leader du Groupe des Conservateurs et Réformistes européens (ECR) au Parlement européen.

"Il y a vingt ans, une telle récompense aurait paru servile, mais toutefois plus justifiée, alors qu'aujourd'hui, elle est bel et bien déplacée", a déclaré M.Callanan, cité sur le site du groupe parlementaire ECR.

Et d'ajouter avec sarcasme que c'était sans doute une récompense pour la paix et l'harmonie dans les rues d'Athènes et de Madrid.

"Le prix Nobel de la paix a déjà été déprécié autrefois suite à son attribution au président américain nouvellement élu Barack Obama. Décorant aujourd'hui l'Union européenne, le Comité Nobel ne fait que compromettre l'excellent travail effectué par les détenteurs mérités de ce prix", a conclu le député avec amertume.

Le prix Nobel de la paix 2012 a été décerné vendredi à l'Union européenne pour ses efforts appelés à unir l'Europe et à la muer "d'un continent de guerre vers un continent de paix". Or, ce Nobel est effectivement attribué sur fond de désunion des Etats européens, dont la solidarité est actuellement mise à rude épreuve.

La décision du Comité Nobel s'est aussi attiré des critiques virulentes de la part du célèbre eurosceptique Nigel Farage, chef du Parti de l'Indépendance du Royaume-Uni (UKIP).

"Il ne faut pas être particulièrement perspicace pour constater que le projet de monnaie européenne unique a provoqué un acharnement et la division au sein de la société européenne. L'Espagne est au bord de la faillite. Le peuple ne mange pas à sa faim en Grèce, il ne passe pas une semaine sans de nouvelles manifestations de protestation dans les capitales européennes contre la "troïka" (Commission Européenne - Banque centrale européenne -Fonds monétaire international)", lit-on dans la déclaration de M.Farage, publiée sur le site de l'UKIP.

L'UKIP prône l'indépendance du Royaume-Uni vis-à-vis de Bruxelles et souhaite que le pays quitte l'Union Européenne actuellement empêtrée dans la crise de la zone euro.

 

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

12/10/2012

Le Journal de Syrie 11 octobre 2012

23:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Paris vu par la télévision russe !

23:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Peine de mort: Marine Le Pen réaffirme la nécessité d'un référendum

sans-titre.png Guillotine.png

 

12/10/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – A l’occasion de la Journée mondiale et européenne contre la peine de mort, Marine Le Pen a déclaré sur BFM-TV : « A titre personnel, je suis pour la peine de mort ». La présidente du Front national a réaffirmé son souhait d’un recours au référendum sur cette question. « Les Français doivent être interrogés. Du jour où on a supprimé la peine de mort, on a aussi supprimé l’enfermement à vie, qui n’existe pas en France. Ce qui veut dire que certains parents dont les enfants ont été massacrés, peuvent croiser l’assassin dans la rue. Je trouve ça inadmissible ».

 

En revanche, Marion Maréchal-Le Pen, ne souhaite pas le rétablissement de la peine capitale dans l’Hexagone. « A titre personnel, je suis contre le rétablissement de la peine de mort. C’est un choix extrêmement difficile qu’on imposerait aux magistrats. Et quoi qu’il advienne, même si cela reste extrêmement minime, il y a toujours cette erreur horrible qu’est l’erreur judiciaire. Je préférerais qu’on instaure la perpétuité réelle », a estimé la jeune et sémillante députée du Vaucluse.

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

21:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Procès des tournantes: le parquet fait appel du verdict - 12.10.12

Lire: http://www.20minutes.fr/societe/1021476-proces-tournantes...

21:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Sarkozy invité par la "Goldman Sachs des tropiques"

La banque brésilienne pour laquelle l’ex-chef de l’Etat donne une conférence privée ce jeudi serait adepte des paradis fiscaux et des "coups tordus".

La "nouvelle vie" de Nicolas Sarkozy commence d’une bien étrange manière... Pour son retour à la vie publique, l’ex-président doit participer ce mercredi 11 octobre à une conférence privée organisée par la banque d’affaires brésilienne BTG Pactual. Or, pointent nos confrères de Rue89, il s’agit d’une véritable "Goldman Sachs des tropiques", adepte des paradis fiscaux et des "coups tordus".

L’ancien chef de l’Etat est attendu à 12h15 à New York pour s’exprimer durant environ une demi-heure devant quelque 400 investisseurs, au Waldorf Astoria, luxueux hôtel de Manhattan.

Si une banque comme Morgan Stanley est prête à débourser 250 000 euros pour l’entendre durant trois-quarts d’heure selon le "Canard enchaîné", Nicolas Sarkozy n’a pas souhaité communiquer le montant du chèque signé par BTG Pactual.

Lire la suite de l’article

 

Egalité & Réconciliation

20:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Pains au chocolat et intolérance islamiste à Saint-Lazare!

 

NdB: Ils auraient mieux fait de distribuer des croissants pur beur!

 

20:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Orange: la fin de l'Internet illimité = 1984!

sans-titre.png Orange.png

12/10/2012 — 18h00
PARIS (Novopress via le bulletin de Réinformation) — Selon la confidentielle Lettre A de cette semaine, Orange « prépare activement des offres de débits différenciés ». Ce qui revient à dire que des formules d’abonnements Internet « à tiroir » verront le jour : un forfait de base pour l’accès aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux.

Mais pour avoir par exemple accès à des plates‑formes vidéos, il faudra payer plus cher. Et encore plus cher pour utiliser Skype, ou des logiciels de téléchargement, etc. Cette « formule différenciée » sonne la fin de l’Internet illimité.

Plus grave, Orange pourrait faire appel à la technologie dite du « Deep packet inspection » dont le principe repose sur l’inspection des connexions Internet pour en déterminer leurs contenus, pratique très bien connue des dictatures. Une phase de test aurait été menée en concertation avec la Cnil, organisme pourtant censé défendre la vie privée sur les réseaux. Des tests réalisés « pour mieux cerner la consommation réelle et trouver des axes de différenciation des services ».

Crédit photo : DR

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

 

20:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Dominique Tian, UMP, commente l'intervention de Gilbert Collard sur l'AME

11/10/12

19:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Mariage homosexuel: une clause de conscience pour les maires?

sans-titre.png Homos mariage.png

 

11/10/2012 –12h00
PARIS (NOVOpress) –
A trois semaines de la présentation en Conseil des ministres du texte ouvrant aux homosexuels le droit au mariage, Le Collectif des maires pour l’enfance a annoncé mercredi avoir écrit aux « 155 000 maires et adjoints aux maires pour les inviter à signer l’appel des maires pour l’enfance ». « Nous leur demandons s’ils sont intéressés par une consultation des maires avant toute réforme sur la famille, s’ils sont pour ou contre le mariage homosexuel et s’ils sont demandeurs d’une clause de conscience qui leur permette de ne pas célébrer ces mariages », a expliqué le député-maire UMP de la Manche Philippe Gosselin.

 

« Un tel sujet de société doit être débattu au-delà de l’enceinte parlementaire. Nous demandons des Etats généraux », ajoute le député qui réclame aussi un référendum sur ce sujet. Pour le maire de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) Xavier Lemoine, « si cette loi devait passer, nous demandons qu’il y ait une clause de conscience pour les élus, comme cela existe pour les médecins pour l’IVG. Cette loi touche à l’intime de la conscience de chacun ».

Dans le même esprit, une pétition été lancée par le député-maire d’Orange, Jacques Bompard. Elle demande l’abandon de la loi et à défaut l’inscription d’un « droit de retrait » autorisant les élus à ne pas célébrer ces mariages. Cette pétition avait été signée mercredi en début d’après-midi par 1 248 élus. Le Collectif des maires pour l’enfance a été créé en 2006 pour obtenir que les maires soient consultés avant toute modification législative ou réglementaire dans le domaine de la politique familiale.

Crédit photo : Dominic Alves, via Flickr, (cc).

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

19:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)