Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2012

Les photos muettes: quel est le nom de cette ville ?

sans-titre.png ville.png

01:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

L'armée continue à avancer dans Alep et attaque la région nord

Lire: http://www.infosyrie.fr/actualite/action-25/

 + Liens vidéos

 

Il faut absolument se réinformer: nous sommes quotidiennement abreuvés de mensonges par une propagande anti-Assad éhontée !

00:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ce qu’a dit Qadri Jamil et ce qu’ont voulu lui faire dire les médias anti-syriens….

 

Par Louis Denghien,


 

sans-titre.png q Jamil.png

En triturant une phrase de Qadri Jami, les médias français ont donné une nouvelle preuve de leur professionnalisme en matière de trucage et de leur appétence intacte pour le sensationnalisme mensonger. Autant de qualités déjà « rodées » avec l’Irak, la Yougoslavie ou plus récemment la Libye….

Parce que lors d’une conférence de presse à l’occasion de sa visite à Moscou, le vice-Premier ministre et ministre de l’Économie Qadri Jamil a dit que le gouvernement syrien était prêt, dans le cadre d’une négociation complète et honnête avec l’opposition, à examiner toutes les questions y compris l’éventualité d’une démission de Bachar al-Assad, la presse occidentale et singulièrement française nous bâtit une nouvelle fable médiatique anti-syrienne, non seulement isolant mais déformant les propos du ministre.

Ce dernier n’a pourtant pas fait dans l’ »ambigüité interprétable » : « Notre position concernant le règlement de la crise était claire dès le début, et cette position insiste sur la nécessité d’aller au dialogue sans conditions préalables ». Et donc, pas question d’envisager un départ du président syrien comme préalable à ces éventuelles négociations avec l’opposition. En revanche, a bien reprécisé Jamil, la cessation des violences de la part des groupe armés et le refus par les instances politiques de l’opposition de toute ingérence étrangère sont, eux, des conditions sine qua non à l’acceptation par le gouvernement syrien d’un dialogue national.

Les médias français se sont jetés sur cette phrase de Qadri Jamil : « Pendant le processus de négociations, rien n’empêche d’étudier toutes les questions et nous sommes prêts à examine même cette question (du départ éventuel du président syrien) ». Ce faisant, le ministre voulait démontrer la bonne volonté de son gouvernement, dans le cadre de négociations. Il a d’ailleurs apporté une restriction immédiate en déclarant que poser « la démission (de Bachar) comme condition pour ouvrir un dialogue signifie qu’il est impossible d’ouvrir le dialogue« . Et là, précisément, le vice-Premier ministre syrien visait le CNS et autre radicaux, qui veulent le départ de Bachar AVANT d’ouvrir la moindre négociation.

Le vrai scoop de Jamil : Accord pétrolier syro-russe imminent

Bref, les rédactions militantes et sensationnalistes de Paris et d’ailleurs ont fait dire à Qadri Jamil ce qu’il n’avait pas dit, et encore moins pensé, histoire d’entretenir leur roman permanent de l’inéluctable chute du pouvoir syrien, ce alors qu’un représentant du dit pouvoir est à Moscou pour finaliser un accord avec la Russie pour y exporter sa production de pétrole brut afin de faire tourner son économie et son armée. Or cet accord est sur le point d’être signé : « C’est un accord de principe qui a été trouvé au cours de notre dernière visite (à Moscou) » a indiqué Qadri Jamil au cours de sa conférence de presse, suite à ses entretiens avec Sergueï Lavrov. « Je pense que, dans un avenir proche, nous allons achever la phase préparatoire et passer à l’accord proprement dit pour les livraisons de pétrole et de produits pétroliers » a-t-il ajouté.

Cet accord, qui soulagera la Syrie des conséquences de l’embargo euro-américain sur les produits pétroliers syriens, c’était cela le vrai scoop de ce séjour moscovite de Qadri Jamil. Cette solidarité russe avec la Syrie – « Nos amis russes sont disposés à satisfaire nos besoins » a même précisé Jamil - ne se dément décidément pas, et elle ne s’exprime pas seulement par des vetosau Conseil de sécurité ou des livraisons d’hélicoptères de combat.

Pour d’évidentes raisons partisanes, les médias français ont préféré fabriquer un autre scoop, plus conforme à leurs attentes, quitte à solliciter – on est gentil – les propos du ministre sur les conditions d’un dialogue national en Syrie.

Encore une belle leçon de déontologie et de sérieux : du Figaro à Libération, en passant par I-Télé et France 24, les médias d’ici continuent de faire ce qu’ils faisaient au moment des conflits d’Irak et de Yougoslavie : de la pure propagande de guerre, où ni la vérité ni la nuance ne font partie du cahier des charges.

 

InfoSyrie

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Condamné pour vol avec violence, il récidive et fait entre-temps l’objet d’une… régularisation humanitaire !

Rédacteur : Damien le 22 août 2012 à 20:21 Fil Info

 

 

Belgique : tout juste régularisé, il repasse par la case prison

BRUXELLES. Déjà condamné en 2009 à un an de prison ferme pour vol(s) avec violences, Nas Eddine Haddou, 36 ans, n’a pas compris la leçon et notre Schaerbeekois d’adoption a continué à s’adonner à son passe-temps dans l’enceinte des stations de métro bruxelloises.

Sur les images ci-dessous, on voit l’énergumène s’en prendre le 27 juillet passé à une dame âgée de 86 ans et la plaquer contre le mur – en la saisissant à la gorge – pour mener à bien son larcin. Ignoble !

Recherché – de même qu’un complice – pour pas moins de sept récents arrachages de chaînes dont le dernier en date remonte au 7 août, Nas Eddine Haddou s’est in fine présenté “spontanément lundi aux services de police, a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction ce mardi et transféré en prison”, indique Jean-Marc Meilleur, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Mais, entre-temps, l’individu “a fait l’objet d’une régularisation humanitaire le 11 juin dernier”, confirme Dominique Ernould, porte-parole de l’Office des étrangers !

Son complice – toujours sans papiers, lui – avait auparavant pu être placé sous mandat d’arrêt le 12 août. Les deux hommes étaient en effet activement recherchés par les services de police : d’où l’étonnante spontanéité de Nas Eddine Haddou !

Comment a-t-il pu obtenir une régularisation humanitaire ? En faisant une déclaration de cohabitation légale avec une femme déjà régularisée et avec laquelle il a eu un enfant en 2011. “Une cohabitation légale effective et vérifiée”, précise Dominique Ernould. (…)

Ajoutons que même si l’arracheur de chaînes repassera probablement devant un tribunal correctionnel prochainement, il n’est pas sûr non plus que la récidive soit retenue puisque ce dernier avait été condamné le 12 novembre 2009 à un an de prison ferme sous… un pseudonyme !

Source : Dhnet.be, Merci à Miserecord

Défrancisation

00:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

22/08/2012

Jeux et découvertes sous le soleil de Kotor - Solidarité Kosovo

Bouches%20de%20KotorB.jpg  Bouches du Kotor.jpg

entr%C3%A9e%20%C3%A0%20Kotorbis.jpg

Bjelica%20okB.jpg  Joueur d'éches.jpg

Hier, les 40 enfants de la classe de mer ont de nouveau pris le large au bord d’un bateau à la découverte du fjord européen le plus méridional situé dans le site exceptionnel des bouches de Kotor, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Eglise%20orthodoxe%20serbeB.jpg

 

Tout au long de son littoral, les enfants aperçoivent de petits bourgs tranquilles, incrustés dans une végétation luxuriante plongeant dans la mer. Et c’est au large de Perast que le groupe décide d’effectuer sa première halte, sur l’île de Notre-Dame-du-Rocher, pour y découvrir sa légende et visiter son église. L’ancre est jetée, les portes de l’édifice s’ouvrent.

À l’intérieur, le guide accueille les enfants et les installe près de l’icône de la Madone et de son enfant, accrochée au-dessus de l’autel.

 

L’atmosphère est propice au récit, le conte commence. La légende dit que le 22 juillet 1452, deux frères pêcheurs, Vénitiens de Perast, trouvèrent une icône de la Vierge sur le récif au large de Perast. Ils ramenèrent sur la terre ferme, mais le lendemain celle-ci se retrouva sur son rocher d’origine. En réponse à ce message, les Pérastois entassèrent deux siècles durant, autour de ces rochers, des épaves de voiliers et des petites pierres afin de bâtir un îlot de 3000m² et de dédier une église en l’honneur de l’icône trouvée sur le rocher.

 

 

Médusés par l’histoire de cette île artificielle, la seule de l’Adriatique, les enfants rejoignent le bateau en direction de Kotor. Sur place, dans le parc de la cité médiévale, les enfants déjeunent en observant les remparts de l’époque vénitienne qui les entourent, ceinturant la ville sur quelques 4,5 km. Dans la montagne, les murailles rejoignent la forteresse Saint-Ivan. Au loin, quelques enfants reconnaissent même les magnifiques monts Lovćen, les plus hauts du Monténégro.

Impatients, les enfants prennent d’assaut la vieille ville de Kotor, leur dessert à la main !

Le groupe s’engouffre dans les remparts de Kotor par la porte principale de la vieille ville datant du milieu du XVème siècle. Le lion de Venise, le blason de la République fédérale de la Yougoslavie et le drapeau rouge du Monténégro souhaitent la bienvenue aux très nombreux touristes.

 

 

À l’intérieur, places, terrasses, vitrines pittoresques des horlogers et autres artisans, petites ruelles avec vue imprenable sur le Mont Lovćen, rendent la visite inoubliable. Dans le Palais Grgurina, les enfants visitent le musée de la marine connu pour ses collections de différents types de bateaux, de toiles artistiques, d'armes, de costumes nationaux et de mobilier, tout ce qui évoque la grandeur et la splendeur passées de la marine et de la vie dans cette région. Marina observe que l’une des cartes est rédigée en français, elle demande alors la traduction à un bénévole de Solidarité Kosovo.

 

 

La visite de la cité de Kotor se poursuit sur la place Saint-Luc, où le groupe est accueilli par le prêtre de l’église serbe orthodoxe dédiée à Saint Nicolas. Dans l’église Saint-Nicolas, des fidèles interprètent des chants religieux a capella, entourés par de superbes fresques du XIIème siècle réalisées par un iconographe tchèque.

 

 

En sortant de l’église, le groupe fait connaissance avec Dimitrije Bjelica qui, en les attendant, a disposé 10 échiquiers à même le sol. L’ancien champion serbe d’échecs invite les enfants à le défier le temps d’une partie. En Serbie, les échecs sont l'un des jeux les plus populaires chez les grands comme chez les petits qui le pratiquent à la maison comme à l'école. Les enfants sont heureux de pouvoir se mesurer à l’une des plus grandes figures nationales du monde échiquéen serbe. Hélas, les parties terminent rapidement en échecs et mat en faveur du champion !

 

 

Rien de grave pour les enfants qui expliquent aux bénévoles de Solidarité Kosovo que les échecs apprennent la patience et l’assiduité. Les yeux plein d’admiration, les enfants proposent au champion une partie de water-polo dans les eaux de Kotor avant de reprendre le large pour Igalo.

19h30, les petits rentrent enfin à l’hôtel, épuisés par cette journée olympique qui leur a permis de découvrir des sites exceptionnels dans une atmosphère paisible et récréative. Ils s’endorment le cœur chargé de souvenirs en songeant aux nouvelles aventures tout aussi palpitantes qui les attendent dans les prochains jours.

 

L'équipe de "Solidarité Kosovo"

 

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le prédicateur saoudien Salman Al-Odeh : Les Juifs se servent de sang humain pour la préparation de leur pain azyme

 

MEMRI Middle East Media Research Institute

Dépêche Fr. n° 349

Lire: http://www.crif.org/fr/tribune/le-pr%C3%A9dicateur-saoudi...

 

Ce document est indispensable pour ceux qui doutent de la violence de l'antisémitisme dans certains milieux islamiques, en l'occurrence ici, celui de l'Islam wahhabite, qui domine l'Arabie Saoudite et quelques émirats. On y entendra la légèreté criminelle avec laquelle les déclarations les plus aberrantes sont émises et acceptées sous le sceau de l'autorité. On y verra la facilité avec laquelle les mythes meurtriers peuvent s'importer et on réfléchira au succès avec lequel l'antisémitisme chrétien, qui a fabriqué le crime rituel au Moyen Age, l'a exporté au Moyen Orient, grâce à un simple consul français au cours de l'"affaire de Damas" en 1830.

 

Qui peut de bonne foi après avoir vu ce document prétendre que la condition unique pour résoudre le conflit israélo-arabe est la "fin de la colonisation en Cisjordanie"?"

 

Richard Prasquier

Crif  - 22/08/12

23:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Jérusalem, scène de violence ordinaire anti-arabe, lynchage...

http://www.lepoint.fr/monde/jerusalem-scene-de-violence-o...

19:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Réaction de Florian Philippot après l'intervention de Jean-Marc Ayrault sur BFM TV

22/08/12

17:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Madonna : le mal est fait malgré le point d’interrogation

 

 

De passage à Nice pour la dernière date française du « MDNA Tour », l’Américaine a retiré la croix gammée qu’elle avait mise sur le front de Marine Le Pen, pensant ainsi clore la polémique, comme ont dit les médias.

À l’occasion de son dernier concert en France, à Nice, la chanteuse pop a choisi de calmer la polémique qu’elle avait lancée contre le FN, en renonçant à apposer une croix gammée sur le visage de Marine Le Pen.

La vidéo litigieuse accompagnait toujours la chanson « Nobody Knows Me » et montrait le visage de la présidente du Front national, mais la croix gammée avait laissé place à un point d’interrogation.

Visiblement Madonna a eu peur d’une nouvelle plainte que n’aurait pas manqué de déposer le FN en cas de deuxième récidive. Le problème c’est que le mal est fait, car la chanteuse de 54 ans a gravement insulté Marine Le Pen, une première fois à Tel-Aviv en Israël et une seconde fois au Stade de France à Saint-Denis. Alors elle a peut-être clos ou apaisé la polémique, mais l’insulte reste. Quant au point d’interrogation, il n’est certes pas insultant, mais il ouvre la porte à bien des supputations. Seules des excuses auraient pu définitivement mettre un terme à cette affaire.

Source

17:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Alain Soral sur l'éventuelle guerre Israël-Iran et les déclarations de Laurent Fabius contre le président syrien


Irib 2012.08.21 A.Soral sur les menaces de... par Hieronymus20

 

E&R - 21/08/12

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (17)

21/08/2012

Démission d'Assad: les explications d'un spécialiste en géopolitique

23:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Saint Louis, roi de France

 

LLe 25 août, l'Eglise fête la Saint Louis, roi de France. En France, cette solennité sera célébrée le dimanche 26 dans de nombreuses paroisses. C'est le cas au Planquay (10h), en Normandie, comme au Vieux-Cannet, dans le diocèse de Fréjus-Toulon, village où Louis IX passa avant la 8e croisade. Suite à la messe (10h30), une procession derrière la statue du saint roi se déroulera.

A propos de Saint Louis, le pape saint Pie X disait :

"Vous direz aux français qu’ils fassent trésor des testaments de saint Remi, de Charlemagne et de saint Louis, ces testaments qui se résument dans les mots si souvent répétés par l’héroïne d’Orléans : "Vive le Christ qui est Roi des Francs !"
A ce titre seulement, la France est grande parmi les nations ; à cette clause, Dieu la protégera et la fera libre et glorieuse ; à cette condition, on pourra lui appliquer ce qui, dans les Livres Saints, est dit d’Israël : que personne ne s’est rencontré qui insultât ce peuple, sinon quand il s’est éloigné de Dieu.
Ce n’est pas un rêve, mais une réalité ; je n’ai pas seulement l’espérance, j’ai la certitude du plein triomphe."

Vous pouvez signaler les autres lieux où saint Louis sera fêté dimanche.

Michel Janva

 

Le Salon Beige - 21/08/12

 

23:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un procès contre un groupe néonazi a commencé en Allemagne - 21/08/2012

sans-titre.png groupe nazi all.png

 

Le procès contre 26 néonazis accusés d'extrémisme a commencé ce lundi dans la ville allemande de Coblence. 20 personnes sont accusées d’avoir créé un groupe extrémiste, et six ont été arrêtés pour complicité.

L'enquête affirme qu'un groupe se faisant passer pour le « Département des opérations du Rhin moyen » préparait une attaque contre des militants de gauche. Le groupe recueillait des informations sur ces personnes et les surveillait. Certains des accusés, âgés de 19 à 54 ans, sont accusés d'attaques contre des militants.
Les membres du groupe ont été arrêtés au début de cette année, lors des raids de la police allemande dans quatres länders.

 
french.ruvr.ru
 
ALTERINFO.NET


21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Syrie: "un dialogue sans conditions est nécessaire"

Moscou, 21 août - RIA Novosti

sans-titre.png Qadri Jamil.png

Qadri Jamil

Seul un dialogue sans conditions est en mesure de résoudre la crise syrienne qui se poursuit depuis près de 16 mois, a déclaré mardi à Moscou Qadri Jamil, vice-premier ministre du pays et membre de l'opposition intérieure syrienne.

"La crise syrienne peut être résolue par le bais d'un dialogue sans préalable, chaque condition posée par [les parties en conflit] entravant les négociations ", a indiqué M.Jamil lors d'une conférence de presse au siège de RIA Novosti.

Et d'ajouter que l'arrêt des violences et le refus de toute ingérence étrangère étaient les deux piliers fondamentaux de ce dialogue.

Le gouvernement syrien mise sur l'entente nationale. Le peuple veut lui aussi que la crise cesse, cette dernière faisant couler le sang et pesant lourd sur l'économie du pays, a conclu le responsable syrien.

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Afrique du Sud : un massacre qui met en lumière la vraie situation du pays

 

Bon article de Bernard Lugan :

« Après plusieurs jours de violents affrontements entre grévistes et non grévistes ayant fait une vingtaine de morts et des dizaines de blessés, le 17 août, la mine de platine de Marikana à l’ouest de Pretoria a connu de vraies scènes de guerre quand, totalement débordée, la police s’est dégagée en tirant dans la masse des émeutiers armés. Bilan, une quarantaine de morts, plus d’une centaine de blessés et un demi millier d’arrestations. Les grèves insurrectionnelles se multipliant à travers le pays, le constat sécuritaire sud africain est que la police est incapable de faire face à des manifestants déterminés que les syndicats n’arrivent plus à encadrer.

Après cette description des faits, quelle analyse peut-on en faire ?

Comme je ne cesse de le dire depuis des années[1], le « miracle » sud-africain n’est qu’un mirage car l’échec de l’ANC est total et cela dans tous les domaines :

1) Le chômage touche environ 40% des actifs et le revenu de la tranche la plus démunie de la population noire, soit plus de 40% des Sud-africains, est inférieur de près de 50% à celui qu’il était sous le régime blanc d’avant 1994.
2) Le climat social est empoisonné par les criantes inégalités nourries par les « Black Diamonds », ces nouveaux riches noirs, profiteurs insatiables qui ont fait main basse sur l’économie du pays et qui affichent avec insolence un luxe ostentatoire.
3) Le pays est livré à la loi de la jungle et des crimes sordides y font quotidiennement la « une » des journaux. En moyenne, plus de cinquante meurtres sont commis quotidiennement.
4) L’Affirmative Action ou « Ségrégation Positive », ou « Discrimination à l’envers », a remplacé le mérite et la compétence par la préférence raciale ou communautaire, tant dans les recrutements professionnels que dans l’obtention de contrats publics ou dans les grands choix politiques, administratifs, sociaux, etc.
5) Le pari qui était que la RSA allait décoller en raison de sa main d’œuvre noire à bon marché et de son encadrement blanc de haut niveau a été perdu car, depuis 1994, les Blancs diplômés ont quitté le pays, chassés par l’insécurité, les brimades diverses et la surfiscalité, ou bien ils se sont repliés dans la région du Cap. Quant aux Noirs, ils ne se satisfont plus de salaires de misère.

Les incidents sanglants de Marikana s’inscrivent également dans le contexte de la féroce lutte des clans qui se déroule au sein de l’ANC en vue de la désignation du futur candidat à l’élection présidentielle. Le même scénario que celui qui avait abouti au renversement de Thabo Mbeki en 2007 se reproduira-t-il lors du congrès de décembre 2012 quand il s’agira d’élire le président de l’ANC, donc le futur chef de l’Etat ? L’ANC connaît en effet de graves tensions multiformes entre Xhosa et Zulu, entre doctrinaires post marxistes et « gestionnaires » capitalistes, entre africanistes et tenants d’une ligne « multiraciale ».

Un conflit de génération oppose également la vieille garde composée de « black englishmen», aux jeunes loups prônant une libération raciale, comme au Zimbabwe. Ces derniers ont pour leader Julius Malema, un jeune activiste d’ethnie Pedi[2] qui vient d’apporter son soutien aux mineurs grévistes et qui sait que ses propositions radicales comme la nationalisation des mines ou la saisie des fermes appartenant aux Blancs sont partagées par la grande majorité des Noirs. Exclu de l’ANC, Julius Malema compte sur la multiplication des grèves insurrectionnelles pour mettre en difficulté le président Zuma qui est soutenu par le NUM, le puissant syndicat des mines très majoritairement zulu. C’est d’ailleurs pour l’affaiblir qu’a été fondé l’AMCU, cette scission extrémiste du NUM qui a lancé la grève de Marikana.

La condition économique et sociale du pays se détériorant avec une inexorable régularité, l’extrémisme noir a de beaux jours devant lui. Nelson Mandela et ses successeurs ont donc transformé un pays qui fut un temps une excroissance de l’Europe à l’extrémité australe du continent africain, en un Etat du « tiers-monde » dérivant dans un océan de pénuries, de corruption, de misère sociale et de violence.

Cette réalité est encore en partie cachée grâce à un secteur ultraperformant mais de plus en plus réduit, dirigé par des Blancs qui n’attendent qu’une occasion pour aller exercer leurs talents en Australie ou au Canada.

Pouvait-il en être autrement avec une idéologie officielle reposant sur ce refus de la réalité qu’est le mythe de « nation arc-en-ciel », « miroir aux alouettes » destiné à la mièvrerie occidentale et qui a longtemps interdit de voir que l’Afrique du Sud ne constitue pas une Nation ? Il s’agit en effet d’une mosaïque de peuples juxtaposés dont les références culturelles sont étrangères les unes aux autres et dont les intérêts sont contradictoires.

Bernard Lugan

[1] Voir à ce sujet mon livre Histoire de l’Afrique du Sud (2010) qu’il est possible de commander sur www.bernard-lugan.com (ou directement sur la Librairie française, NDCI)
[2] Voir à ce sujet dans le numéro de juillet de l’Afrique Réelle, l’article intitulé « Julius Malema, l’épine dans le pied de Jacob Zuma ».

20:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Armes chimiques syriennes: un prétexte pour une intervention occidentale - 21/08/2012


    En déclarant que le régime de Damas possède des armes chimiques, l'Occident cherche un prétexte pour une intervention armée en Syrie, estime le vice-premier ministre syrien chargé des questions économiques Qadri Jamil.

"Les pays occidentaux cherchent un prétexte pour s'ingérer dans les affaires intérieures de la Syrie. Si un prétexte ne convient pas, ils en trouveront un autre", a-t-il déclaré mardi lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.

Le responsable syrien répondait ainsi à la question de savoir si Damas possédait des armes chimiques de fabrication russe.

Le président américain Barack Obama a indiqué lundi que toute utilisation d'armes chimiques ou biologiques en Syrie pourrait modifier la position de Washington concernant une intervention armée dans le conflit syrien.

Selon M. Jamil, depuis le premier veto opposé par la Russie et la Chine à un projet de résolution sur la Syrie, les pays occidentaux cherchent la moindre occasion de lancer une opération militaire en Syrie.

Le 23 juillet dernier, le porte-parole de la diplomatie syrienne Jihad Makdessi a fait savoir que Damas pourrait recourir aux armes chimiques en cas d'intervention militaire étrangère. Le diplomate a dans le même temps souligné que ces armes ne seraient jamais utilisées contre la population civile.

L'ingérence étrangère empêche le règlement de la situation en Syrie, a continué le vice-premier ministre syrien Qadri Jamil lors du même entretien avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"Nous avons beaucoup de difficultés. La première, c'est l'ingérence étrangère dans nos affaires qui empêche le règlement de la situation par les Syriens", a insisté M.Jamil.

Selon le vice-premier ministre syrien, Damas cherche à résoudre la situation actuelle: "le gouvernement travaille sous le slogan de la réconciliation nationale. Toutes les parties doivent apprendre à accepter un compromis".

sans-titre.png armes chimiques syriennes.png


D'autre part la mise en place d'un mécanisme de désarmement de l'opposition doit constituer le premier pas vers le règlement du conflit syrien, "Il est nécessaire d'élaborer un mécanisme de restitution des armes. Cette démarche permettra de stabiliser la situation et c'est sur cette base qu'on pourra résoudre les questions d'ordre politique", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse au siège de RIA Novosti.

Une fois cette condition accomplie, il sera possible de passer au dialogue pour mettre en place une trêve nationale basée sur les intérêts de toutes les parties, a conclu le ministre.

http://fr.rian.ru/world/20120821/195742747.html
http://fr.rian.ru/world/20120821/195744749.html
 

http://fr.rian.ru/world/20120821/195745512.html http://fr.rian.ru/world/20120821/195745512.html    

ALTERINFO.NET


 

19:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La France, victime de son allégeance aux USA

sans-titre.png Obama Hollande.png

Lire: http://www.voltairenet.org/La-France-victime-de-son

19:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Feux d'artifice pour la fête nationale en Hongrie (20 août)

sans-titre.png feux artifice en Hongrie.png

 

Premier roi de Hongrie, Etienne I a été officiellement couronné le 20 août 1000 (il a régné de 1000 à 1038). Etienne I régnait avec justice, générosité et sagesse, et il a posé les bases d'un Etat hongrois chrétien indépendant sur le modèle européen. Sur décision du pape Grégoire VII, qui a ordonné la canonisation du roi Etienne, cette journée est devenue fête nationale en 1038.

RIA Novosti

19:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Syrie: Assad prêt à discuter de sa démission ?

Alors que les combats continuent, notamment à Alep, le vice-Premier ministre syrien a affirmé mardi après-midi que le régime était "prêt à étudier la question" du départ de son président. A condition qu'il ne s'agisse pas d'une condition pour ouvrir le dialogue avec l'opposition.

18h09 : Abdel Basset Sayda, le président du Conseil national de transition, le principal organe de l'opposition politique, fait savoir lors de sa réunion avec François Hollande que le CNS "étudie la formation d'un gouvernement de transition".

17h35 : les heurts liés à la Syrie prennent de l'ampleur au Liban. Au moins trois personnes ont été tuées et 33 blessées dans des affrontements confessionnels à Tripoli, la grande ville du nord du pays. Ces heurts se poursuivaient en fin d'après-midi. Ils opposent des habitants du quartier de Bab el-Tebbaneh, majoritairement sunnite et hostile au régime de Bachar al-Assad, à ceux de Jabal Mohsen, quartier alaouite soutenant ce régime.

17h30 : François Hollande reçoit l'opposition syrienne à l'Elysée. La délégation du Conseil national syrien (CNS) est emmenée par son président Abdel Basset Sayda. Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangèrs, assiste à la réunion.

17h21 : en visite à Moscou, le vice-Premier ministre syrien Qadri Jamil a tenu une conférence de presse mardi après-midi en compagnie de Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères.

A la question d'un éventuel départ de Bachar al-Assad au moment d'un processus de négociations avec l'opposition, il a répondu : "Pendant le processus de négociations, on peut étudier toutes les questions et nous sommes prêts à étudier même cette question".

Qadri Jamil a toutefois estimé que l'idée "d'une démission comme condition pour mener un dialogue -cela signifie de facto qu'il est impossible d'ouvrir ce dialogue".

TF1 News - 21/08/12

18:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Autriche: le chef du parti d'extrême-doite poste un caricature antisémite sur Facebook

La caricature, postée samedi 18 août 2012 par le chef de file du FPÖ, Heinz-Christian Strache, (photo) sur sa page Facebook, représente un homme corpulent, au nez crochu et portant des boutons de manchettes avec l'étoile de David. Devant lui se trouvent de nombreux plats, alors qu'en face de lui, un homme aminci est privé de repas. D'après la légende de la caricature, l'homme corpulent symbolise le système bancaire, tandis que la personne chétive évoque le peuple.

« Ce n'est pas une coïncidence que cette caricature sur les juifs se retrouve sur la page du chef du FPÖ »

De nombreuses critiques ont relevé, lundi 20 aout, la ressemblance avec des vieilles caricatures antisémites. "Ce n'est pas une coïncidence que cette caricature sur les juifs, similaires à celles qui apparaissaient dans (l'hebdomadaire nazi) Stürmer dans les années 1930 et 1940, se retrouve sur la page du chef du FPÖ", a estimé Oskar Deutsch, président de la Communauté juive en Autriche (IKG).

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)