Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1022

  • Narbonne. L’enseignante a-t-elle attaché un enfant de 3 ans à sa chaise ? La police enquête...

     

    Un salle de classe. - Tous droits réservés. Copie interdite.
    Un salle de classe. ()

     

    Des enquêtes administratives et policières ont été ouvertes pour savoir si une enseignante a bien attaché un enfant de trois ans et demi à sa chaise à Narbonne pour le punir. L’enseignante mise en cause conteste cependant le fait, selon la justice et  l’Education nationale.

    La mère de l’enfant accuse l’enseignante, qui remplaçait l’institutrice titulaire, d’avoir puni son fils parce que celui-ci était « un peu agité ». L’enseignante serait allée chercher une corde et alors attaché l’enfant à une chaise, raconte la  mère. Cela "a duré une à deux minutes, mais c'est très long pour un enfant" a ajouté cette dernière. Elle aurait appris cette affaire par l’intermédiaire d’un autre enfant de la classe qui aurait rapporté les faits à ses propres parents. L’institutrice est décrite par l’Education nationale comme une professionnelle de plus de 20 ans d’expérience et effectuant de nombreux remplacements. L’enseignante a déclaré avoir menacé l’enfant d’être puni mais non de l’avoir attaché.

    La police s’est rendu à l’école ce lundi pour des constations matérielles. Les témoins seront entendus mardi. L'Education nationale a indiqué pour sa part avoir ouvert une enquête administrative.

    La Dépêche - 15/01/13

     

  • Manif contre le mariage gay: Delanoë réclame 100.000 euros !

    Bataille de chiffres suite à la mobilisation des anti mariage pour tous de dimanche. Pour le maire de Paris, ce sera 100 000. C'est, en euros, ce qu'il réclame pour réparer les dégâts commis sur la pelouse du Champs-de-Mars.

    Dans une manif, on marche... et on piétine. Et qui piétine, abîme la pelouse. La mairie de Paris estime que la remise en état des pelouses du Champs-de-Mars après le passage de la manifestation contre le mariage homosexuel lui coûtera 100.000 euros. Une somme qu'elle entend bien réclamer au ministère de l'Intérieur, a-t-elle fait savoir mercredi.

    Ces dégâts, occasionnés par le piétinement de centaines de milliers de personnes et l'installation d'un podium sur le Champs-de-Mars, sont "involontaires", a souligné le service de presse de la mairie dirigée par Bertrand Delanoë (PS), confirmant une information de France Bleu 107.1.

    Habituellement, la mairie envoie la facture aux organisateurs des événements --meetings politiques, concerts, fête du 14 juillet-- mais cette fois, elle a décidé de se tourner vers le ministère de l'Intérieur, car c'est la préfecture de police de Paris qui a autorisé la manifestation. Il appartiendra au ministère de se retourner ensuite vers les organisateurs, affirme la mairie.


    TF1 News
  • Mariage gay - Bruno Gollnish débat dans "Mots croisés" sur France 2 - 15.01.13

    Bruno Gollnisch, membre du bureau politique du Front National et député FN au Parlement européen, a participé à l’émission débat « Mots croisés » animée par Yves Calvi sur France 2. Il a débattu face à Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement, Henri Guaino, député UMP des Yvelines, ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, Barbara Pompili, députée EELV de la Somme, coprésidente du groupe EELV à l’Assemblée nationale, l’abbé Pierre-Hervé Grosjean, curé de Saint-Cyr-l’Ecole, secrétaire général de la commission ‘’Ethique et Politique’’ du diocèse de Versailles, Emmanuel Pierrat, avocat, spécialiste du droit des nouvelles familles, chroniqueur juridique au magazine Têtu.

  • Le déficit de l’Etat dérape de 1 milliard d’euros en 2012

    sans-titre.png Bercy.png

     

     

    Le déficit budgétaire atteindrait 87,2 milliards d’euros fin 2012, soit un milliard de plus qu’attendu, a annoncé Bercy lundi. Un dérapage dû à de moindres rentrées de TVA.

    Selon les résultats provisoires des comptes de l’Etat à mi-janvier, le déficit budgétaire devrait s’élever à 87,2 milliards d’euros en 2012, ont annoncé lundi le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici et le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac. Les résultats définitifs seront connus fin mars 2013. Ce déficit est supérieur de 1 milliard d’euros aux hypothèses inscrites dans la dernière loi de finances rectificative (86,2 milliards d’euros).

    Ce dérapage ne provient pas des dépenses de l’Etat, qui ont été « strictement maîtrisées », souligne le communiqué de Bercy. Les dépenses de l’Etat hors charge de la dette et pensions de retraite sont inférieures de 1,2 milliard d’euros par rapport à la loi de finances rectificative. La charge de la dette a été finalement inférieure de 2,5 milliards à la prévision, conséquence des conditions de financement toujours extrêmement favorables dont bénéficie la France. Au total, les dépenses de l’Etat connaîtront, une baisse « historique » de 0,3 milliard d’euros en 2012 par rapport à 2011.

    En revanche, les recettes fiscales ont été moins fortes que prévu. Elles s’élèvent à 283,5 milliards d’euros, en retrait de 1,2 milliard par rapport aux prévisions de la loi de finances. Cette baisse est due à un « repli plus marqué qu’attendu des rentrées de TVA en fin d’année », explique Bercy.

    « Les résultats sont en revanche meilleurs qu’escompté en matière d’impôt sur les sociétés et d’impôt sur le revenu », poursuit le communiqué.

    Le déficit sera connu le 29 mars. L’aléa pour tenir l’objectif est de 0,05 point de PIB. La France aurait donc respecté l’an passé sa trajectoire de redressement des comptes.

    C’est pour cette année qu’un dérapage est attendu: avec une croissance probablement plus proche de zéro que des 0,8% espérés par le gouvernement, l’objectif de réduire le déficit à 3% du PIB semble de plus en plus inatteignable.

    Sources : L’Expansion / Le Journal du Siècle

     

  • Simone Veil a manifesté contre le mariage homo...

    Simone Veil a participé, dimanche après-midi, à la manifestation contre le mariage homosexuel, a pu constater BFMTV.

    Une prise de position assez inattendue de la part de cette figure du féminisme, connue notamment pour avoir défendu ardemment la loi sur l'interruption volontaire de grossesse en 1975 face, notamment, à l'oppostion de l'Eglise catholique.

    Elue deuxième personnalité préférée des Français en décembre dernier, Simone Veil ne s'est pas exprimée publiquement depuis plusieurs mois. Proche des centristes, elle a été aperçue aux côtés de Jean-Louis Borloo lors du congrès fondateur de son parti, l'UDI, en octobre dernier.

    Sur Le Lab/Europe 1, la secrétaire particulière de Simone Veil a réagi à notre article, en précisant que Simone Veil et son mari, Antoine Veil, n'ont pas défilé, mais ont uniquement "salué" les opposants au mariage homo, qui passaient sous leurs fenêtres. Sur le cliché, le couple semble néanmoins défiler, drapeau à la main.


  • Pourquoi 1.000.000 contre le mariage homo et 3.000 contre l'islamisation de la France ?

    Lire l'article: http://ripostelaique.com/pourquoi-1-000-000-contre-le-mariage-homo-et-3-000-contre-lislamisation-de-la-france.html

    + VIDEOS

  • Allemagne: des chansons des Jeunesses hitlériennes sur des CD de chants de Noël

    sans-titre.png noël hitler.png

    Une association humanitaire allemande a envoyé 50 000 CD de chants de Noël, affichant en fait des titres de chansons des Jeunesses hitlériennes sur les écrans d'ordinateur lors de la lecture, selon la radio publique régionale NDR.

     

     

    L'antenne allemande de SOS Villages d'enfants, qui vient en aide à des orphelins ou à des enfants séparés de leurs parents, ainsi que la maison de production du CD ont déposé une plainte à Munich pour soupçons d'incitation à la haine, selon la même source. Lors de la lecture de "Mon beau sapin" ou d'"Ave Maria", ce sont les titres de chants des Jeunesses hitlériennes qui sont apparus sur les écrans d'ordinateur.

    Crif

     

  • Le ronron du chat, bénéfique contre le stress

     sans-titre.png chat ronron.png

    Stressé ou insomniaque ? Plutôt que de vous faire prescrire des médicaments, faîtes ronronner votre matou. Un vétérinaire toulousain affirme que le ronronnement du chat "apaise" et agit tel "un médicament" grâce à ses vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes.

    A l'heure où les médecines douces et thérapies naturelles ont la cote, voilà une nouvelle méthode qui devrait faire des adeptes : la "ronron thérapie". Autrement dit, le ronronnement du chat "apaise" et agit comme "un médicament sans effet secondaire" contre le stress, l'insomnie ou l'anxiété. L'argument est signé Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse et père de la "ronron thérapie" en France selon ses dires.

    "Quand l'organisme lutte contre des situations pénibles, comme le stress, le ronronnement du chat émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes, un peu comme la musique", explique Jean-Yves Gauchet. Le ronron, qui vient du larynx, et ses vibrations sont un signe d'apaisement entre chats. "C'est le premier signal que la mère envoie à son petit, un appel de reconnaissance et d'apaisement qui fonctionne aussi avec l'homme", affirme le vétérinaire.

    Au Japon, des "bars à chats"

    C'est d'abord par le tympan que l'homme perçoit le ronronnement. Mais pas seulement. "C'est aussi par les corpuscules de Pacini, des terminaisons nerveuses situées au ras de la peau, que nous percevons le ronron qui émet des fréquences basses, entre 20 et 50 hertz. Des pensées positives et de bien-être sont alors transmises à notre cerveau", explique Jean-Yves Gauchet.

    Auteur de "La ronron thérapie", la journaliste santé Véronique Aiache estime que "c'est un puissant anti-stress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et un soutien psycho-moteur". Elle indique également que "les vibrations émises par le ronronnement ont été reproduites par des kinésithérapeutes pour accélérer la cicatrisation osseuse".

    Au Japon, les "bars à chats" ont fait leur apparition, où les clients viennent se détendre après le travail, en buvant un thé tout en caressant les animaux. En France, le chat reste un animal de compagnie très apprécié, présent dans près de 11 millions de foyers. Certaines maisons de repos ou de retraite acceptent d'ailleurs les chats, reconnaissant le réconfort qu'ils apportent aux résidents.


    TF1 News - 14/01/13
  • Vitry-sur-Seine (94): un retraité tué par un ado de 13 ans

    sans-titre.png vitry- sur-Seine  94.png

     

    Alain, un retraité de 65 ans, est décédé, samedi soir à Vitry-sur-Seine, après s’être fait agresser par des jeunes âgés de 13 à 17 ans dans sa résidence privée. Accompagné de son épouse, il allait rentrer sa voiture dans le parking souterrain situé au 152, rue Edouard-Tremblay. C’est un jeune garçon âgé de 13 ans qui est à l’origine du coup qui a tué.
     
     
    L’adolescent et deux de ses amis, qui ont été interpellés par la police juste après les faits, étaient toujours en garde à vue hier soir dans les locaux de la police judiciaire, à Créteil. Un quatrième mineur a, lui, été libéré.

    Grille à ouverture codée, allées proprettes, pelouses entretenues autour de bâtiments de trois étages : la résidence la Folie a pourtant été le théâtre de ce drame samedi.

    Les auditions des témoins continuent aujourd’hui

    Vers 19 heures, Alain, retraité de la depuis peu, rentre chez lui en voiture, avec sa femme. C’est alors que le couple aperçoit plusieurs jeunes errer entre les voitures du parking souterrain de leur résidence. D’après un habitant, malgré les portes et les digicodes, ce n’est pas la première fois que des jeunes venus de l’extérieur pénètrent dans les lieux. « Ils viennent des cités proches et escaladent les grilles », raconte-t-il. Selon les premiers éléments de l’enquête, le sexagénaire a apostrophé les quatre adolescents pour leur demander de partir. Ce père de deux filles aurait également menacé d’appeler la police s’ils refusaient. La suite, ce sont des insultes et des coups. Combien? Qui a frappé? Sur quelles parties du corps? « C’est ce que nous sommes en train de déterminer, précise le parquet de Créteil. Il y avait plusieurs témoins. Les auditions vont se poursuivre demain (NDLR : aujourd’hui). Nous savons simplement que le coup fatal a été porté par le plus jeune. » Selon un proche de la victime cité par l’AFP, Alain « a reçu un seul coup » et « n’a pas du tout été tabassé ».

    Sur place, les secours tenteront en vain de réanimer le retraité. « Je suis arrivée peu de temps après le drame, raconte une voisine bouleversée. J’ai vu mon ami étendu au sol, sur le dos, entouré des policiers, des pompiers et des gens du Samu qui essayaient de le ranimer. » L’autopsie du corps, qui a été pratiquée hier, soit quelques heures seulement après le décès, n’a pas permis de déterminer précisément les causes de la . « Il faut aller plus loin et faire d’autres analyses, poursuit une source judiciaire. Elles auront lieu dans les prochains jours. »

    Hier matin, la famille de la victime était rassemblée dans l’appartement du premier étage. Dans l’entrée de l’immeuble, un petit mot écrit à l’encre bleue, signé de l’épouse de la victime et de ses deux filles, annonçait aux occupants du bâtiment le décès d’Alain, les invitant à déposer les messages de soutien dans la boîte aux lettres.


    Le Parisien - 14/01/13

  • Les Femen offensent le Pape tandis qu'il récite l'Angélus

    14 janvier 2013

    Les militantes du mouvement Femen n’étaient pas à Paris pour la Manif pour tous dimanche 13 janvier, mais à Rome, où quatre d’entre elles se sont déshabillées place Saint-Pierre pendant que le pape récitait l’Angelus. Elles ont été rapidement interpellées.

    Contre-Info.com

    NdB: Qui les  sponsorise?

  • La Manif pour tous en Guyane !

    Plus de  600 personnes ont manifesté à Cayenne contre le projet de loi Taubira !

  • Manif pour tous : 1,3 million de Français dans les rues de Paris

     

     

    Chiffres de la gendarmerie (DGGN) :

    1,3 million de Français dans les rues de Paris

  • Si on faisait la guerre... aux voyous de banlieue !

    sans-titre.png  Banlieue.png

    La France s’en va-t-en guerre… au Mali. Le président dramatise, sur fond tricolore. Sûr qu’il lui fallait revêtir un treillis, à notre glorieux chef des Armées, marionnette relookée d’un petit- fils du Père de la Nation. Maréchal Hollande, nous voilà ! Tout cela est grotesque : Guignol en comique-troupier n’est plus au Jardin d’Acclimatation ou au parc Montsouris, mais à l’Élysée où, à chaque coup de feu, notre foudre de guerre en remet une couche. Alerte rouge, renforcement du plan vigie pirate, consulats et ambassades sous haute surveillance. Chiche qu’on rappelle les réservistes !

    Dans la France profonde, l’Afrique, on s’en tape les reins : « Ce n’est pas au Mali, au Tchad ou en Côte d’Ivoire qu’il faut envoyer nos troupes, mais dans nos cités où le terrorisme est quotidien » enrage-t-on dans les quartiers où les opérations de guérilla se multiplient en toute impunité. Il y a, bien sûr, Marseille où l’on manie volontiers la kalachnikov, sur fond de trafics de drogue dans les quartiers Nord. Il y a Villeurbanne ou Lyon, le plateau de la Duchère, ses immenses barres HLM et ses voitures qui brûlent, Toulouse et le Mirail, Garges-lès-Gonesse ou encore le Val Fourré dont les excès défigurent Mantes-le-Jolie.

    Mais c’est à Mulhouse que la violence est quasi quotidienne depuis le début de la nouvelle année. La semaine dernière, un tram a été littéralement attaqué dans le quartier des Coteaux. Cagoulés ou masqués, une douzaine d’agresseurs avaient minutieusement préparé leur traquenard en accumulant des barrières de chantier sur les rails, obligeant la rame à s’arrêter. On imagine la suite : le tram a été caillassé et des engins incendiaires lancés sur l’avant du véhicule. « Ils veulent la guerre ? Ils l’auront ! » déclare le lendemain le procureur de la République. Et pour bien montrer qu’il ne se paye pas de mots, il décide sur le champ d’ouvrir une information judiciaire pour « tentative de meurtre » sur le conducteur du tram.

    Bien mal lui en prit : sans doute rappelé à l’ordre par sa hiérarchie, le procureur ne retiendra en définitive que le chef d’accusation de « destruction de biens par incendie au moyen dangereux pour la sécurité des personnes ». L’état de guerre a tourné court…

    Mais les combats n’ont pas cessé : les pompiers sont régulièrement pris à partie. Appelés sur les lieux, leurs véhicules de secours sont attaqués, victimes de véritables guet-apens. Leurs syndicats dénoncent des « tentatives de meurtre ». Le ministère de l’Intérieur a envoyé une compagnie et demie de CRS supplémentaire. Avec le renforcement du plan vigie pirate, ils seront sans doute affectés à la surveillance du consulat d’Algérie ou au contrôle des automobilistes…

    La colère gronde dans les quartiers de Mulhouse : ce ne sont pas des visites de ministre que l’on réclame, mais une véritable déclaration de guerre, comme au Mali, à destination des délinquants, trafiquants et autres caïds de banlieue… Mais avec notre Gamelin de Corrèze c’est, comme en 40, perdu d’avance !

    José Meidinger, le 13 janvier 2013
    BOULEVARD VOLTAIRE
  • Montcuq ou le gaspillage des deniers publics

    sans-titre.png montcuq.png

    On se souvient encore du « Petit rapporteur », l’émission de Jacques Martin sur la première chaîne dans les années 70. Et du reportage de Daniel Prévost sur la petite ville de Montcuq, dans le Lot : jeux de mots, évocations rigolotes, tout y était, y compris la participation involontaire du maire.

    Aujourd’hui, la réalité dépasse la fiction. Désormais, il faut prendre au pied de la lettre la fameuse phrase de Prévost : « Montcuq est trop étroit ». La raison ? L’achat par la commune d’un beau camion de pompiers tout neuf, qui a coûté la bagatelle de 250 000 euros, mais… trop large pour passer dans les rues de la ville ! On peut en rire. Les journaux télévisés en ont d’ailleurs fait leurs choux gras. Reste qu’il a fallu le payer. Et pas en monnaie de singe…

    Ce n’est pas d’hier que les collectivités territoriales dépensent sans compter et même sans raison. TF1 en avait même fait une émission à succès. Avec, chaque mois, un florilège d’exemples plus drôles, plus cocasses les uns que les autres. Sans que grand-monde ne réagisse d’ailleurs…

    Alors que nos politiques – les nouveaux au pouvoir en particulier – nous serinent les vertus de l’augmentation des impôts, la participation des Français au redressement du pays, on aurait pu espérer un changement – le mot est à la mode. On aurait pu imaginer que des mesures seraient prises pour épingler les responsables de tels gaspillages.
    Rien. On continue à en rire. Et Jean-Pierre Pernaut de terminer son journal par un « Pourvu que le feu ne prenne pas dans Montcuq ! »

    Alors, rien ne changera ? Jamais ? Seuls les riches l’ont compris et s’en vont. Ils doivent manquer de sens de l’humour…

    Patrick Crasnier, le 13 janvier 2013
     
    BOULEVARD VOLTAIRE
  • La phrase méprisante de l'Elysée: "C'est essentiellement la France blanche et catholique qui était dans la rue"

    sans-titre.png Hollande.png

    François Hollande est droit dans ses bottes. J'utilise à dessein l'expression employée par Alain Juppé en 1995. Hollande droit dans ses bottes. Qui l'eût cru ? Il était l'homme du consensus mou, celui qui cherchait toujours à mettre tout le monde d'accord, celui qui ne savait pas dire non. Aujourd'hui, il se montre tout autre. Dans les jours qui précédaient la manifestation, déjà, il a affiché une fermeté d'avance, en disant que ce n'était pas la rue qui faisait la loi. Et maintenant que la manifestation a eu lieu, les conseillers de l'Élysée minimisent officiellement. L'un d'eux m'a dit : "Il y avait du monde, certes, mais ça n'a pas été un raz de marée. C'est essentiellement la France blanche et catholique qui était dans la rue. Ça ne va pas interrompre le projet de loi." Voilà qui ressemble à s'y méprendre à une fin de non-recevoir. (...)

    Anna Cabana

    Le Point- 14/01/13