Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2011

Angela Merkel obligée d'écouter les Allemands et pas Nicolas Sarkozy!

 

La chancelière allemande, Angela Merkel est désormais obligée de prendre ses décisions après approbation du Parlement. La décision annoncée par la Cour constitutionnelle de Karlsruhe est « extrêmement importante » car elle vise à renforcer le pouvoir démocratique du peuple. Une situation que les médias français ont eu du mal à relater !

Pourtant, comme le souligne très bien la journaliste de LCI, la discordance est de plus en plus criante entre les représentants du peuple au parlement allemand et le gouvernement euro-mondialiste, ce qui risque de conduire l’Allemagne à des élections présidentielles anticipées. Le parlement allemand va devoir contrôler toutes les aides accordées à des pays en difficultés dans la zone euro.

D’après Le Canard Enchainé, un conseiller de l’Élysée, spécialisé en économie, n’exclut plus une « implosion de la zone euro » d’ici à la fin de l’année 2011. Grâce au rendu de la Cour de Karlsruhe, par exemple, toutes décisions en tête à tête entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy n’auront plus aucune légitimité sans l’aval du parlement allemand.

Comme le rappelait Marie-France Garaud à la fin de l’année 2010 dans l’émission « Ce soir ou jamais » présentée par Frédéric Taddeï : « L’Allemagne est souveraine, elle se fait souveraine ! »

NPI

20:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un crocodile de mer géant capturé pour l"écotourisme: pauvre bête!

Capturé aux Philippines, il mesure sept mètres de long... Il va être expédié en Australie pour la joie des "écotouristes"!

03:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Pour Roch Hachana, une initiative de l'Eglise: la carte de voeux

A l’occasion de la fête du Nouvel An juif, « Roch Hachana 5772 », qui commence le 29 septembre, des catholiques organisent le dimanche 2 octobre 2011, une journée pour « sensibiliser les chrétiens à l’enracinement de leur foi dans l’Alliance conclue par Dieu avec le peuple juif et à l’importance de tisser des liens personnels de connaissance et d’estime mutuelle ».

Cette initiative est  conjointement organisée par le Service national français de l’Eglise catholique pour les Relations avec le Judaïsme, et la Commission Chrétiens et Juifs de la Fédération Protestante de France. Initialement proposée dans l’Ile de France, elle s’étendrait maintenant à bon nombre de régions de France. Le Père Jean-Claude Bardin, responsable de ce service pour le diocèse de Paris, rappelle que « la carte de vœux est un moyen simple et très apprécié par nos amis juifs » : « Chaque chrétien est invité à envoyer aux personnes juives qu’il connaît une carte de vœux afin de lui exprimer son amitié ou sa sympathie. »

« Les communautés chrétiennes peuvent, ajoute-t-il, envoyer une affiche à la communauté juive (synagogue, centre communautaire, école) de son quartier avec laquelle elle tisse déjà des liens ou bien en vue simplement de manifester notre sympathie à l’égard de ceux que Jean-Paul II appelait nos frères aînés. »

source

Contre-info.com - 06/09/11

02:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Un prof de philo très contesté... par une militante socialiste

Raoulx-4-500x250.jpg

06/09/2011  – 18h15
LUNEL (NOVOpress) -
La rentrée aurait pu se faire dans le calme et l’atmosphère studieuse au lycée Victor Hugo de Lunel (Hérault).

Ce n’est visiblement pas ce que souhaitaient le syndicat SNES et la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) locale, qui ont cru bon d’”alerter” la presse ainsi que les parents d’élèves, les élèves et le rectorat sur l’appartenance” dans un passé récent d’un professeur de philosophie (Jean-Baptiste Santamaria) à des partis dits “d’extrême droite

Outre les tracts distribués dans le lycée (ou comment exacerber les tensions, voire menacer indirectement l’intégrité physique du professeur) et appels au rectorat, un reportage télévisé (avec photos et CV du professeur) de France 3 a alerté de nombreux lecteurs (voir vidéo ci-dessus).

En effet, durant ce reportage, une représentante des parents d’élèves prend de nombreuses fois la parole, parlant de “l’inquiétude des professeurs et des parents d’élèves”, arguant du risque de “politisation des cours”, dénonçant “les nouveaux critères de recrutement” qui auraient favorisé la nomination du professeur stigmatisé.

Il s’agit de Guilène Raoulx (photo ci-dessus), responsable de la FCPE au lycée Victor Hugo mais qui a également fait partie de la liste socialiste aux dernières élections municipales dans la commune de Marsillargues, canton de Lunel.

 

Il est intéressant de noter que dans la biographie de l’enseignant que montre France 3 au début du reportage, le journaliste cache la fin des lignes. Dans la biographie, ces fins de lignes rappellent que Santamaria a eu longtemps dans sa jeunesse une activité très à gauche, en particulier de délégué CGT. Ce rappel aurait gêné la manipulation de l’opinion. Dans la vidéo la hargne de la militante socialiste responsable de la FCPE s’explique peut-être par ce passé : c’est comme dans l’Islam, l’apostasie, la conversion justifient la peine de mort, ici quand même seulement la mort professionnelle.

Ainsi, c’est en réalité une militante socialiste qui de façon partisane s’érige en redresseuse de torts. Ni Le Midi Libre (dans lequel l’information est également parue), ni France 3 n’ont précisé cet aspect politique, préférant laisser le nom et prénom du professeur stigmatisé, sans possibilité d’ailleurs de répondre puisqu’à aucun moment, ces médias ne l’ont interrogé.

Une étrange conception du journalisme, une étrange conception également de la “neutralité politique”.

 

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

01:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Des classes pour intégrer les élèves étrangers: "ce sont nos meilleurs éléments"

06/09/11

01:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Marseille insécurité - Trois braquages en un an pour le primeur de Vauban

2011090517241576_0.jpg Henri Grisanzio.jpg

Henri Grisanzio devant l'un de ses camions - (Cliquez sur la photo)

Chez lui, dans la rue ou contre son employé, les malfaiteurs se sont acharnés

 Henri est doté d'une solide constitution. Beaucoup auraient choisi la fuite ou se seraient enfoncés dans la dépression nerveuse. Avec sa famille autour de lui, il a tenu le choc. Mais depuis la semaine dernière, après deux nouveaux braquages touchant son commerce, la carapace du primeur du quartier de Vauban (6e) commence sérieusement à se fragiliser. "L'argent qu'on nous a pris c'est dérisoire par rapport au choc moral, déplore le père de famille. À la fin, on se dit qu'on serait mieux si on s'installait ailleurs."

Le 20 septembre 2010, un commando de six hommes lourdement armés fait irruption chez lui en pleine nuit, au Roucas Blanc (7e). Lui reçoit plusieurs coups de crosse au visage, son épouse est réveillée avec un couteau sous la gorge, de même que leur fils de 17 ans. Les malfaiteurs repartent avec la recette de ses trois magasins, quelques milliers d'euros.

Un choc d'une extrême violence que le foyer tente péniblement d'oublier. Mais jeudi dernier, le long travail de reconstruction de la famille est complètement anéanti. Comme tous les matins, Henri part vers 6 h avec son camion, son associé et de l'argent liquide vers le MIN des Arnavaux pour les achats du jour. À peine s'est-il engagé dans sa traverse que deux voitures bloquent sa fourgonnette.

Coincés entre les deux véhicules, les deux hommes voient deux silhouettes masquées fondre sur eux, des armes de poing à la main. Une vitre vole en éclats. Sous la menace, les braqueurs se font de nouveau remettre leur butin et prennent le large. Henri et les siens ne réalisent pas bien. Katia, l'épouse, reste sous le choc : "Là, on devient complètement parano. Ce matin, on a fait venir une société de sécurité qui escorte mon mari. On a même pris un avocat, pour avoir plus d'infos sur les enquêtes en cours."

Leur angoisse s'est décuplée samedi, quand l'un de leurs employés s'est aussi retrouvé aux prises avec des braqueurs, chez lui, vers 7h30 rue Breteuil.

Selon les différents témoignages, il s'agirait bien de la même équipe, des individus d'origine africaine. Sur les lieux du vol à main armée, lors duquel la victime a été très violemment frappée au visage avec la crosse d'un pistolet, les malfaiteurs ont aussi cogné sur sa soeur et se sont emparés d'une partie de la recette du commerce. "Ce n'est pas possible d'en arriver là, dénonce Katia. Mon mari s'est armé, il a pris des cours de tir. Jusqu'où va-t-on aller ?"

Romain Luongo - La Provence- 06/09/11

 

00:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ardèche - Meurtre de Marie-Jeanne Meyer: un suspect libéré

marie-jeanne-meyer-fosse-tournon-maxppp-930620-06_09_11_scalewidth_630.jpg

(Cliquez sur la photo)

Le suspect n°1 du meurtre de la lycéenne, en juin, avait brièvement été détenu par les gendarmes.

Depuis la découverte du corps calciné de Marie-Jeanne Meyer , une lycéenne de 17 ans, à Tournon-sur-Rhône, en Ardèche, le 21 juin, les enquêteurs sont à la recherche d’un jeune marginal de 20 ans, dont l’ADN a été trouvé sur le lieu du crime . Or, le jeune homme a été dans les mains de la gendarmerie le jour même de la découverte du corps de l’adolescente. Selon M6, Anthony Draoui a été détenu à Saint-Rambert-d’Albon, dans la Drôme, pour une tentative de braquage dans un salon de coiffure.

"Si j'avais eu les moyens, je t'aurais tué"

"C'était un homme qui avait l'air d'avoir des problèmes psychiatriques", a raconté à M6 Edith Magnat, gérante de l’établissement.  "Il m'a empoignée et m'a menacée avec un couteau, hystérique. Il voulait la caisse". C’est finalement le compagnon de la victime qui est parvenue à mettre en fuite l’agresseur, non sans avoir été menacé de mort. "Tu as de la chance. Si j'avais eu les moyens, je t'aurais tué", lui aurait-il lancé. Quelques instants plus tard, Anthony Draoui était arrêté par la gendarmerie, alors qu’il revenait vers le salon de coiffure, armé d’un marteau...

Le jeune homme a ensuite été admis à l’hôpital de Saint-Vallier pour une expertise psychiatrique. Puis il est allé au terme de sa garde à vue avant d’être libéré. Il est convoqué par la justice dans cette affaire le 18 octobre prochain. C’est quelques semaines plus tard que les enquêteurs découvriront son ADN sur la scène de crime.

Il est toujours introuvable

Cette remise en liberté, Edith Magnat ne l’a pas comprise. "Elle a écrit une lettre au procureur pour demander des explications. "Vous n'êtes pas sans savoir qu'il s'agit d'un individu dangereux et qui plus est multirécidiviste (...). Cet homme est malade il faut le contraindre à des soins avec un suivi sérieux avant qu'il ne finisse par tuer quelqu'un ou se faire tuer lui-même", écrivait-elle notamment dans ce courrier daté du 25 juin. "Je vous prie de tout mettre en œuvre pour mettre hors d’état de nuire ce personnage malfaisant dans les meilleurs délais."

Il est désormais plus qu’improbable qu’Anthony Draoui se présente à sa convocation le 18 octobre. L’homme a disparu depuis la mi-juillet. Les enquêteurs refusent pour autant d’y voir un aveu de culpabilité. Le jeune homme reste un témoin. "Rien ne dit qu'il était à (l’)endroit (où le corps a été retrouvé) en même temps que Marie-Jeanne. Beaucoup de gens connaissaient ce site. Pour nous, c'est juste un témoin important qui a peut-être fui la justice car il devait comparaître pour l'affaire de Saint-Rambert." En attendant, le jeune homme reste activement recherché.

Source Europe1 - 06/09/11

 

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

06/09/2011

11-Septembre - Images inédites, témoignages choc et manipulations dévoilés

medaillon-8a866.jpg

Lire l'article: http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/1...

+ Nombreuses vidéos

Agora Vox - 06/09/11

23:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un Palestinien tué lors d'une incursion israélienne dans Gaza

GAZA (Reuters) - Les forces israéliennes ont tué un Palestinien armé et blessé deux civils mardi lors d'une incursion dans le sud de la bande de Gaza, a-t-on appris auprès de militants palestiniens et de sources médicales.

Selon les Comités de résistance populaire, les soldats israéliens sont entrés sur le territoire palestinien à proximité de la ville de Khan Younès. Des échanges de coups de feu se sont produits. Un combattant des Comités a péri, victime d'un raid aérien.

De sources médicales, on indique que deux civils, un père et son fils, ont été blessés par des éclats d'obus.

Un porte-parole de l'armée israélienne a confirmé sans plus de détails que des soldats avaient opéré à l'intérieur de la bande de Gaza dans le cadre d'une "mission de routine".

Il a ajouté que les soldats avaient été attaqués au mortier et que l'aviation a été appelée en renfort.

Nidal al Moughrabi et Dan Williams; Henri-Pierre André pour le service français

Yahoo! Actualités - 06/09/11

23:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Guérande - Elle trouve une dent humaine dans une saucisse !

110906080912920_0_000_apx_470_.jpg Claudine Dosset.jpg

Une Guérandaise a retrouvé, ce lundi, une dent plombée à l’intérieur d’une chipolata qu’elle était en train de manger. Après la dent trouvée dans un steak haché à Angers, début août, cette nouvelle affaire intrigue.

La chipolata surprise

Une dent dans une saucisse ! C’est la désagréable expérience vécue par une habitante de Guérande (Loire-Atlantique) âgée de 61 ans, qui entamait une chipolata à l’heure du déjeuner, lundi midi, en compagnie de son mari.

Voulant finir une barquette congelée commencée « vendredi, pour la venue des enfants », Claudine Dosset met sur son grille-viande les quatre saucisses restantes. Elles proviennent d’un emballage au nom d’un atelier de viandes et salaisons de Normandie et ont été achetées dans un magasin du secteur. Alors qu’elle mâche, elle sent « quelque chose de dur », rapporte son mari, Jean-Paul Dosset, 61 ans, gendarme à la retraite.

Une molaire sur pivot !

Son épouse retire alors de sa bouche une molaire plombée sur pivot. « Ce n’était pas à moi, je n’ai pas de dent sur pivot », s’empresse d’ajouter Claudine Dosset. « Pas à moi non plus, renchérit l’époux, j’ai deux dentiers. »

La mère de trois enfants est restée estomaquée et écœurée de la trouvaille. « Ça a été fini tout de suite, on est passé directement au yaourt ! », complète le mari, qui ne sait plus où a été achetée la barquette de chipolatas : « Elle était dans le congélateur depuis plusieurs mois. »

« Ça devient fréquent ces histoires-là ! »

Le couple a raconté la mésaventure à un voisin. « Il nous a demandé si c’était une blague ou quoi », souligne en souriant l’ancien gendarme. Il se souvient du feuilleton de l’été consacré à cette Angevine qui avait découvert, début août, une molaire couronnée à l’intérieur d’un steak haché. Cette jeune femme avait été ensuite victime d’une intoxication alimentaire. Mais l’analyse toxicologique avait conclu que la viande de la barquette n’était pas responsable.

Le chat a le dernier mot. Le couple de Guérandais promet de se renseigner auprès du fabricant pour savoir d’où peut provenir cette dent sur pivot : « On ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer. Mais ça devient fréquent, ces histoires-là ! » En attendant, c’est le chat de la maison qui a fini le plat de saucisses. Et lui ne s’en n’est pas plaint.

Michel ORIOT.

Source Ouest-France - 06/09/11

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Haute-Savoie: une statue de la Vierge Marie provoque la colère des socialistes

 L'édification d'une statue de la Vierge Marie aux frais de la commune de Publier (Haute-Savoie) a provoqué l'indignation du parti socialiste et des Libres Penseurs qui dénoncent une "entorse à la laïcité".
 
Reposant sur un socle où figure l'inscription "Notre-Dame-du-Léman veille sur tes enfants", la statue a été acquise la semaine dernière pour 23.700 euros hors taxes par la commune de Publier, située au bord du lac Léman, entre Thonon-les-Bains et Evian-les-Bains.

Il n'en faut pas plus pour provoquer la colère de certains défenseurs de la laïcité. Dans une lettre ouverte au maire de Publier, la première secrétaire du parti socialiste de Haute-Savoie, Claire Donzel a jugé que cette acquisition sur derniers publics ainsi que son implantation sur un terrain communal "ont de quoi choquer tout citoyen français en ce qu'elles représentent à double titre une entorse à la loi de 1905 de séparation de l'Eglise et de l'Etat". De son côté, la Fédération départementale de la Libre Pensée a demandé dans un communiqué au maire de Publier "de prendre toutes dispositions pour faire procéder à l'enlèvement de la voie publique de cette Vierge qui est un symbole de la religion catholique". Les Libres penseurs évoquent en outre d'éventuelles actions "y compris sur le terrain administratif et juridictionnel" pour contrer "cette entorse à la laïcité".

Contraire à la loi de 1905
 

Contacté à plusieurs reprises depuis vendredi, le maire de Publier, Gaston Lacroix (divers gauche), n'a pas donné suite aux appels de la FLP. "C'est une oeuvre d'art. Cette vierge est un repère dans une société qui n'en a plus", avait-il déclaré au Dauphiné Libéré. Un habitant de Publier, Jean-Christophe Bernaz, a déclaré de son côté qu'il déposerait un recours devant le tribunal administratif contre la décision du maire. Il la juge contraire à la loi de 1905 et réalisée sans appel d'offres. "C'est une grave bêtise. Si des maires commencent à planter des vierges partout, où va-t-on ?", a interrogé ce promoteur immobilier, par ailleurs membre de l'UMP.
 
En janvier 2010, le tribunal administratif de Rennes avait déclaré illégale une subvention versée par le conseil général du Morbihan pour l'édification d'une statue de Jean-Paul II à Ploërmel (Morbihan).

TF1 News le 05 septembre 2011

20:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Marine Le Pen dénonce les 15 milliards d'euros brûlés pour la Grèce

 

Discours de Marine Le Pen, prononcé sur le Pont de la Concorde à Paris, aujourd’hui à 15h00

Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie de votre présence à ce point presse. Nous l’organisons à l’occasion du vote aujourd’hui par l’Assemblée nationale du projet de loi de finances rectificative. Cette loi de finances alourdira la dette publique de notre pays de 15 nouveaux milliards d’euros, au bénéfice du deuxième plan de renflouement de la Grèce.

15 milliards d’euros, c’est deux fois ce qu’on donne chaque année à notre Justice pour fonctionner. C’est davantage que le déficit des retraites cette année !

Le geste que viennent d’accomplir sous vos yeux les jeunes du Front National symbolise parfaitement ce que plusieurs centaines de députés de l’UMP et du PS sont en train de faire avec l’argent des Français : le jeter à l’eau.

En pleine période de crise, quand le chômage explose, le pouvoir d’achat s’effondre, quand le pays file à vitesse grand V vers le surendettement, ces députés ne trouvent rien d’autre à faire que de prendre 15 milliards d’euros dans la poche des Français pour le dilapider.

Lire la suite de cet article »

Nations  Presse Info

20:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Faillite de la Grèce - Marine Le Pen réagit avec le FNJ à Paris

06/09/11

 

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le passé nazi de Monsieur Ikea resurgit de nouveau en Suède

Ingvar_Kamstrad.jpg

Ingvar Kamprad est né en 1926

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ingvar_Kamprad

Le passé nazi du fondateur d'Ikea revient à la une de l'actualité en Suède. Le fait qu'Ingvar Kamprad avait été membre du parti nazi suédois dans les années 1940 est connu depuis longtemps – l'intéressé en parle comme d'une "erreur de jeunesse". Mais de nouveaux faits aggravants sont présentés dans un livre [Och i Wienerwald står träden kvar, Elisabeth Åsbrink, éditions Natur & Kultur, Stockholm]. La journaliste y affirme que Kamprad était plus fortement impliqué qu'il ne l'avait jusqu'alors reconnu.

 En effet, il recrutait activement de nouveaux membres pour le parti nazi et était surveillé par les services de sécurité à cause de son engagement. Le quotidien Dagens Nyheter écrit dans un éditorial : "Ingvar Kamprad s'en est déjà excusé. Mais pour être excusé, il faut tout dire, et ne pas avouer seulement ce pour quoi il existe des preuves indéniables, comme le fait un criminel soumis à un interrogatoire." Dagens Nyheter estime que la réaction d'Ingvar Kamprad témoigne d'une faible moralité, soulignant qu'"il met toute la réputation d'Ikea en jeu. L'entreprise compte 123 000 salariés dans 25 pays, dont Israël. On peut se demander comment réagiront les clients aux nouvelles compromettantes qui ne cessent d'émerger sur le passé du fondateur de l'entreprise."

Le quotidien Aftonbladet rappelle pour sa part le statut de héros dont Ingvar Kamprad jouit en Suède, qui rend les Suédois réticents à le critiquer." Que faut-il pour que nous, les Suédois, arrêtions de voir Kamprad comme l'un des grands hommes du pays ?" se demande le journal, tout en rappelant les pratiques de défiscalisation de Kamprad récemment dévoilées [En janvier dernier, la chaîne publique suédoise a diffusé un documentaire qui détaillait les pratiques douteuses du groupe pour éviter de payer des impôts, notamment par l'intermédiaire d'une fondation au Liechtenstein.] Or la réponse des Suédois à tout cela, précise Aftonbladet, c'est :  "Arrêtez de pourchasser Kamprad qui a fait tant de bien au pays".

 Le quotidien ajoute qu'il est désormais nécessaire de se demander si "ce gentil marchand des meubles a changé d'opinion depuis 1945 ou s'il a toujours le même point de vue".

Source Courrier International - 28/08/11

01:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Royaume-Uni: un cas de maladie mentale sur dix lié à l'avortement

Le British Journal of Psychiatry, cité par le Daily Telegraph, affirme que les femmes qui subissent un avortement courent un risque près de deux fois plus élevé que la moyenne de souffrir de problèmes psychiatriques, et qu’un cas de maladie mentale sur dix résulte « directement » d’un avortement.

Cette étude publiée par un journal bien en cour porte la signature de l’universitaire américaine Priscilla Coleman et complète une étude réalisée il y a trois ans qui avait mis en doute l’affirmation des partisans de l’avortement selon laquelle l’avortement permettait de réduire plutôt d’aggraver les risques pour la santé des femmes.

Il ne s’agit pas d’un sondage mais de l’analyse des résultats de 22 enquêtes qui ont porté sur l’expérience effective de 877.000 femmes, parmi lesquelles 163.831 avaient subi un avortement.

Conclusion de l’analyse : « Les résultats indiquent de manière assez constante que l’avortement est lié à un risque modérément à fortement élevé de problèmes psychologiques liés à l’acte. »

Le risque de troubles liés à l’anxiété croît de 34 %, le risque de dépression augmente de 37 %, pour l’abus d’alcool le risque est plus que doublé (+ 110 %), et même davantage pour l’usage de cannabis (220 %), tandis que le risque de tentative de suicide augmente de 155 %.

Priscilla Coleman souligne au terme de son étude que les femmes devraient être averties de ces risques importants au moment où elles demandent un avortement.

Les résultats de cette étude tombent à pic au moment où les parlementaires britanniques sont saisis d’une demande de modification de la loi d’avortement imposant aux femmes de voir au préalable un conseiller indépendant : ce projet ne rencontre pas l’approbation de groupes pro-vie, j’y reviendrai.

 Source : le blog de Jeanne Smits

Contre-info.com - 05/09/11

00:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Polynésie française: un maire condamné pour avoir refuser de marier

Le maire de la commune de Taputapuatea, sur l’île de Raiatea en Polynésie française, a été condamné, jeudi par la Cour d’appel de Papeete, à 4.100 euros d’amende pour avoir refusé de célébrer le mariage d’un couple, en novembre 2009, sachant que « l’épouse » était transsexuelle.

Thomas Moutame, qui s’était opposé à cette union en raison de ses convictions religieuses, devra en outre verser 625 euros à chacun des deux plaignants.

La Cour d’appel a cependant infirmé la peine prononcée en première instance condamnant l’édile, de confession adventiste, à un an d’inéligibilité, « un grand soulagement », selon l’intéressé qui conserve donc ses mandats.

Malgré sa condamnation au pénal, Thomas Moutame ne compte pourtant pas revenir sur ses positions.  » Pour moi un mariage c’est un homme et une femme. Est-ce que cette femme peut faire des enfants ? Ce sera toujours un homme », a-t-il déclaré à la presse.

 Une vision que partageraient, selon lui, nombre d’élus de ce territoire français du Pacifique où la religion est très présente : « J’ai demandé à tous mes collègues maires. Personne ne voulait faire ce truc-là », a-t-il ainsi ajouté.

Selon son avocat, Me François Quinquis, « la question des mariages des transsexuels » ne serait cependant pas totalement tranchée « en droit positif ».

« Il est vrai qu’elle est résolue en droit européen mais tant que les choses ne sont pas transposées dans la loi française, il est difficile, à mon sens, de venir dire que monsieur Moutame aurait contrevenu à la loi », a estimé le pénaliste qui a toutefois annoncé qu’il ne contesterait pas, en cassation, la « décision équilibrée » rendue par la Cour d’appel.

Contre-info. com - 05/09/11

00:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Rentrée des classes à Marseille

05/09/11

00:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

05/09/2011

Rentrée scolaire - Immigration et "diversité": pas pour les gosses de bobos !

05/09/11

23:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Carla Bruni: "Je ne montrerai jamais de photos de mon enfant"

Photos de Louis Sarkozy et d'Aurélien Enthoven:

http://foro.opinando.ws/viewtopic.php?t=439&sid=e4ea6...

TF1 - 04/09/11

 

01:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (18)

Anne Mansouret juger "indécent" le retour de Strauss-Kahn

Anne Mansouret, mère de Tristane Banon, qui a porté plainte contre DSK, et vice-présidente PS du conseil général de l'Eure, a jugé dimanche le retour de l'ancien patron du FMI "indécent" et a souhaité qu'il s'explique devant la police dans l'affaire qui concerne sa fille. "Espérons qu'il ne partira pas pour le Maroc pour fuir les interrogatoires de la police" dans l'affaire Tristane Banon, qui a porté plainte contre DSK pour tentative de viol en 2003, a déclaré Anne Mansouret sur BFM TV.

"Je suis un peu choquée par le côté médiatique de ce retour. Pour moi, comme tous ceux qui ont fait du droit dans leurs études, tant que monsieur DSK n'aura pas été jugé, il ne sera pas blanchi", a déclaré Mme Mansouret au sujet du volet américain de l'affaire DSK, où subsiste une procédure civile.

"Je trouve que ce retour est à proprement parler indécent. Comme Polanski, monsieur Strauss-Kahn fuit la justice américaine."

"La moindre des choses serait qu'il soit disqualifié politiquement. Je n'ose imaginer qu'on lui donne un rôle pendant la campagne : cela serait se tirer une balle dans le pied à gauche", a ajouté Anne Mansouret. "J'ai honte qu'un membre éminent de la formation politique à laquelle j'adhère ait enfreint les valeurs de la gauche, a-t-elle poursuivi. Madame Diallo est une travailleuse qui méritait d'être défendue. Seule Marie-George Buffet a eu le courage politique de défendre madame Diallo. Je trouve cela très choquant.

04/09/11

00:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)