Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1236

  • Nicolas Sarkozy discile de Brecht

     

    Communiqué de l’équipe de campagne de Marine Le Pen

    Faute de lire La princesse de Clèves, Nicolas Sarkozy s’inspire de Bertolt Brecht : il change le peuple puisque celui-ci déplaît à ses dirigeants. Les ouvriers l’abandonnent, des figurants donneront le change. Le 1er février, à Mennecy, pour la visite du crypto-candidat sur un chantier de construction, de tout le département de l’Essonne furent convoqués des salariés pour faire semblant de travailler devant les journalistes. Cette mise en scène était d’autant plus ridicule que le froid glacial interdisait toute activité.

    Déjà, en septembre 2009, pour sa visite de l’usine Faurécia à Caligny, dans l’Orne, Nicolas Sarkozy avait exigé d’être entouré d’ouvriers plus petits que lui, quitte à les faire venir d’ailleurs.

    Certes, ces villages Potemkine ne sont pas nouveaux. En 1990, Olivier Stirn avait recruté des auditeurs payés pour un colloque, qui avaient tous quitté la salle à 18h, à la fin de leur contrat, laissant la salle vide hors quelques rares socialistes. Mais Olivier Stirn avait dû quitter, sans tarder, le gouvernement. C’est bien la preuve qu’en vingt ans la morale publique a bien baissé.

    Marine Le Pen, elle, n’a pas besoin de figurants pour rencontrer les ouvriers et les classes populaires. Elle va tracter à la porte des usines et y engage le dialogue avec les travailleurs, comme à Sochaux récemment. Car, de jour en jour, toutes les enquêtes d’opinion montrent que le monde du travail fait de plus en plus confiance à Marine Le Pen et à son patriotisme économique et social.

  • Présentation du Comité de soutien de Marine Le Pen à l'élection présidentielle


    Présentation du Comité de Soutien Marine Le Pen par MarineLePen

    03/02/12

  • " Vous êtes africaine et vous soutenez Marine Le Pen ? ! "

     

    A l’occasion de la présentation du comité de soutien de la candidate FN, sur la péniche Maxim’s à Paris, Mehdi et Badrou ont rencontré Rosine Nahounou, une membre du comité d’origine africaine. Elle explique pourquoi elle a choisi de soutenir Marine Le Pen.

    Rosine Nahounou porte un tailleur noir et blanc, cintré. À la tribune, elle dénonce « l’injustice faite au Front national ».Elle fait partie de ces « anonymes » qui se sont enrôlés dans le comité de soutien Bleu Marine. Elle nous donne cinq minutes entre deux bouffées de macarons. Autour, le président du comité, Gilbert Collard, surveille ses troupes. Interview.

    Vous n’avez pas l’impression d’être la Rama Yade de Marine Le Pen ?

    Ah, non ! Marine Le Pen ne demande pas à avoir une Rama Yade, elle demande des personnes de convictions. J’ai les mêmes objectifs et la même vision que Marine Le Pen. Moi je l’ai dit tout à l’heure, je défends le continent africain parce que je suis d’origine africaine et j’ai de la famille en Afrique. Je vis en France, je respecte la France, je respecte le drapeau français, les lois françaises, la culture française et les valeurs françaises.

    Lire la suite de l’article

    NPI

  • Bordeaux: un élu communiste refuse la construction d'une nouvelle école catholique

     Bordeaux : un élu communiste refuse la création d’une nouvelle école catholique

     
     
     
    Bordeaux : un élu communiste refuse la création d’une nouvelle école catholique

    Vincent Maurin, Conseiller municipal à Bordeaux (DR)

    03/02/2012 – 11h30
    BORDEAUX (via Infos Bordeaux) —
    Dans un communiqué envoyé à la presse, le conseiller municipal de Bordeaux Vincent Maurin dénonce le projet de création d’un collège privé et d’une église, dans « l’écoquartier » Ginko à Bordeaux-Lac.

    Le communiste demande le gel de ces deux projets. Pour Vincent Maurin (photo), « au moment où la laïcité est fragilisée par des prises de positions inquiétantes en France, comme en Europe, doit-on promouvoir un lieu d’enseignement catholique ? Et puis, une église est-elle nécessaire dans cette ZAC, quand existe déjà une grande chapelle dans la cité des Aubiers ? »

    Le communiste sera présent aux élections législatives de 2012 dans la 1ère circonscription pour représenter le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon. En 2007, il avait à peine dépassé 3% des suffrages exprimés.

    [cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine
  • Campagne choc du Vlaams Belang contre le niqab

    03/02/2012 – 17h30
    BRUXELLES (Novopress via le Bulletin de réinformation) -
    La dernière campagne du parti populiste flamand Vlaams Belang risque de faire plaisir aux hommes et un peu moins aux musulmans radicaux. On y voit en effet An Sofie, la fille du chef de file du parti, Filip Dewinter, poser sous un niqab généreusement ouvert. Avec ce slogan choc : « La liberté ou l’islam ? Oser choisir ». Le Vlaams Belang entend ainsi lutter contre l’islamisation de la Flandres et de l’Europe.

    Campagne choc du Vlaams Belang contre le niqab

     (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

    [cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

  • Franz Obermayr (FPÖ) : " L'Europe doit se distancer rapidement des intérêts anglo-américains"

     Franz Obermayr

    03/02/2012 – 07h55
    VIENNE (NOVOpress) —
    Le député européen autrichien (FPÖ) Franz Obermayr (photo ci-contre) considère que « l’Europe devrait le plus rapidement possible prendre ses distances d’avec les intérêts anglo-américains. À court terme l’embargo européen frappera les populations civiles. À moyen terme, c’est à la Chine que profiteront ces capacités de production [de pétrole] libérées, et ce sera pour elle une chance pour couvrir ses besoins énergétiques croissants ». L’embargo sur le pétrole iranien ne produirait donc pas les effets escomptés, mais renforcerait la Chine et affaiblirait la position géostratégique européenne.

    Le comportement des USA au Proche-Orient ressemble fortement à celui de l’empire romain antique pendant sa phase d’expansion : diviser pour régner, monter les peuples les uns contre les autres, pour mieux ensuite les soumettre. Selon des informations données par les médias, la marine américaine est en cours de renforcement dans le Golfe Persique. En Géorgie, état voisin de l’Iran, ce sont quantités de bases militaires et d’hôpitaux qui ont été construits. Les habitants du Caucase se demandent avec raison qui les protègera, si l’Iran bombardait ces bases avec des missiles. Cela montre quelles proportions ce conflit pourrait prendre en cas de crise ouverte.

    Obermayr avertit : « Une telle guerre aurait des conséquences catastrophiques pour les populations de l’Iran, du Proche-Orient et tout particulièrement Israël, et finalement pour le monde entier. Il est donc du devoir de l’UE de jouer un rôle modérateur envers les deux parties et d’empêcher par tous les moyens une escalade ».

    Crédit photo : [ john ] via Flickr (cc)

    [cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

  • Une prof rate l'agrégation à cause du cortège présidentiel

    untitled.bmp Sarkozy prof agreg.jpg

    Nadia Lavoignat demande réparation à Nicolas Sarkozy dont le cortège l'a empêchée de passer l'agrégation de sciences physiques.

    Elle a écrit à l'Élysée pour demander réparation. Nadia Lavoignat, enseignante en sciences physiques au lycée Frédéric Ozanam de Macon, est arrivé 26 minutes trop tard le 26 janvier pour passer le concours d'agrégation qu'elle avait préparé pendant plusieurs mois.

    Ce jour-là, elle avait pris son train à Mâcon pour se rendre au centre des examens de Dijon. Mais à la sortie de la gare, les choses se sont compliquées: son bus et les suivants ont tous été bloqués pour permettre le passage du cortège présidentiel. L'enseignante a fini par trouver un taxi mais est arrivée au collège où se déroulait l'épreuve à 9h38. Trop tard pour le concours qui avait débuté à 9h12.

    Nadia Lavoignat a écrit dès le 27 janvier au président de la République pour réclamer «un dédommagement moral et même financier». «J'ai été éliminée d'un concours de la République par son garant lui-même, sans même avoir le plaisir de concourir», écrit-elle ainsi.

    Un groupe s'est créé sur Facebook pour soutenir l'enseignante: «Le groupe qui soutient Nadia Lavoignat pour son agreg ». L'enseignante demande que ses frais de transports lui soient remboursés et estime qu'un dédommagement est légitime: l'obtention de l'agrégation aurait «valorisé» son salaire, estime-t-elle.

    Le Figaro - 02/02/12

     

  • Sarkozy sur un chantier dans l'Essonne: des ouvriers ont-ils été amenés en renfort comme figurants ?


    Des ouvriers "sont venus d'autres chantiers" par Europe1fr

    Selon Europe1.fr, des dizaines de personnes supplémentaires auraient été amenées jeudi 2 février sur le chantier de Mennecy pour la visite de Nicolas Sarkozy. L'Elysée affirme que "l'entreprise a souhaité associer tous les ouvriers concernés par ce chantier".

    Les visites de Nicolas Sarkozy sont soigneusement organisées. Trop ? Selon le site d'Europe 1, des dizaines de personnes ont été amenées jeudi sur le chantier de lotissement de Mennecy construit sur des anciens terrains de l'Etat. Un déplacement censé illustrer la nouvelle  politique de logement social du gouvernement.

    "Garantir une présence importante"

    Selon Europe1.fr, "pour garantir une présence importante" sur le site du chantier de Mennecy lors de la visite du chef de l'Etat jeudi, des dizaines de personnes seraient venues "d'autres chantiers".

    La radio cite un ouvrier en intérim qui assure "en avoir reconnu certains et ne pas s'être laissé berner'.

    Le nombre de personnes présentes sur le site aurait ainsi doublé, passant de 60 à 120, toujours selon Europe1.fr. Ils auraient été priés de faire semblant de travailler, ce qui était interdit, vu la température glaciale.

    France télévisions - 03/02/12

  • Colère à Gaza contre Ban Ki-Moon

    La colère règne dans la Bande de Gaza en raison du refus du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, de rencontrer des représentants des familles des prisonniers et des martyrs, les propriétaires des maisons démolies et des terres confisquées, les agriculteurs et les malades, lors de sa visite prévue dans la Bande de Gaza.


    Des sources bien informées ont déclaré au correspondant du Centre Palestinien d'Information (CPI) que Ban Ki-Moon, qui visitera la Bande de Gaza en coordination avec l'UNRWA, a refusé de mettre sur son agenda toute rencontre avec les familles des prisonniers dans les prisons de l'occupation ou avec les familles des martyrs et les propriétaires des maisons détruites ou de permettre à leurs représentants de participer dans l'accueil ou les rencontres avec certaines personnalités palestiniennes.

    Les sources ont ajouté que Ki-Moon ne rencontrera pas de responsables du gouvernement palestinien, dans une position qui reflète sa partialité en faveur de l'occupation sioniste ; il répète cette fois ce qu'il a fait durant sa précédente visite, lorsqu'il a refusé d'accueillir les familles des prisonniers palestiniens au moment où il a rencontré la famille du soldat sioniste qui a été capturé à Gaza, Gilad Shalit.

    Le secrétaire du Comité des forces nationales et islamiques et le coordinateur de ses activités, Atiyeh Bassiouni, a condamné cette position de Ban ki-Moon, appelant les personnalités qui doivent le rencontrer à le boycotter pour protester contre sa position alignée sur celle de l'occupation.

    Bassioni s'est interrogé : "Comment ces personnalités rencontreront Ban Ki-Moon qui ne fait rien pour les prisonniers, les martyrs et victimes de la guerre sioniste contre Gaza, les pêcheurs, les agriculteurs et ceux qui habitent dans la région sous blocus imposé par les forces occupantes ?"

    Des sources locales ont déclaré que certains représentants de la société locale ont déjà décidé de boycotter la rencontre de Ban Ki-Moon, y compris le directeur du centre d'el-Mizan pour les droits de l'homme, Issam Younès.

    Dr. Youssef Rezka, le conseiller politique du premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, avait condamné dans un article le refus de Ban Ki-Moon et de Catherine Ashton, commissaire pour la politique étrangère de l'Union Européenne, de rencontrer le gouvernement palestinien élu et légitime dans leurs visites à la Bande de Gaza.

    Source : Palestine Info

    ALTER INFO - 02/02/12

     
     

     

  • L'Arrogance se sert de tous les moyens pour avoir emprise sur le monde (Ahmadinejad)

    "Les annales de l’histoire regorgent de guerres, rancœurs et tueries", c’est ce qu’ a affirmé le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad lors d’une cérémonie organisée, en marge de la 2ème conférence internationales sur « Hollywood et le cinéma », à Téhéran.

    "Les prétentions des puissances mondiales pour instaurer la démocratie et faire parvenir les nations à la prospérité n’est qu’une sombre ruse pour faire main basse sur les ressources et intérêts des peuples opprimés du monde".

    Pour dominer le monde, les marxistes ont massacré des millions d’homme et les libéraux en ont tué plus d'un million pendant les deux guerres en Irak et en Afghanistan, ils y poursuivent toujours leurs crimes » s’est insurgé le président iranien.

    En vue de dominer le Moyen Orient, l’Arrogance mondiale a érigé dans la région le régime illégitime et occupant sioniste en l’équipant d’armes et pour détourner l’attention de l’opinion publique de sa crise économique; il a occupé l’Irak et l’Afghanistan sous prétexte de riposter aux attentats du 11 septembre 2001et de lutter contre le terrorisme.

    « Semer la discorde entre les adeptes de différentes religions constitue l’un des objectifs de l’Arrogance mondiale », a affirmé Mahmoud Ahmadinejad.

    http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-96/1202020644205715.htm

    ALTER INFO - 02/02/12

     

  • Le Jobbik hongrois se prononce contre la démocratie

    Son président Gabor Vona a déclaré le 28 janvier, lors d’un rassemblement du Jobbik, le parti nationaliste hongrois : « nous ne sommes pas communistes, nous ne sommes pas des fascistes, nous ne sommes pas des nationaux-socialistes, mais nous ne sommes pas des démocrates non plus. » 
    Dans un discours très offensif, il a résolument rejeté tout compromis avec l’adversaire : le devoir des Hongrois est de « se battre », en refusant « la paix avec ce régime qui est contre la nation, contre les hommes, et contre Dieu. » 
    C’est une étape supplémentaire qui est ainsi franchie par le mouvement magyar, qui bénéficie de 19% d’intentions de vote, et qui s’est fait remarquer par son opposition totale au sionisme.
    Parmi les dernières « provocations » du Jobbik, on retiendra le souhait émis que les juifs renoncent à leurs indemnités shoatiques pour rééquilibrer le budget du pays.
    Où va donc la Hongrie?
    La dernière manifestation de masse du Fidesz, le grand parti conservateur, a montré combien il glissait lui-aussi vers les positions de la droite nationaliste, en déployant des banderoles très violentes contre Bruxelles. On avait ainsi pu y lire le slogan « Nous ne serons pas une colonie »

    Contre-info.com - 02/02/12

  • Niort: vingt coups de couteau en pleine rue

    Un militaire de 27 ans a été poignardé rue Basse, à Niort dans la nuit de lundi à mardi. Et deux hommes rapidement interpellés. Un riverain a tout vu, il raconte à la NR.

    C'est ici, devant cette boulangerie située à l'angle des rues Basse et du Pont que le militaire s'est effondré sous les coups de couteau de son agresseur. Hier, il était entre la vie et la mort.
     
    C'est ici, devant cette boulangerie située à l'angle des rues Basse et du Pont que le militaire s'est effondré sous les coups de couteau de son agresseur. Hier, il était entre la vie et la mort.

    Mise à jour le 01/02/2012

    (Cliquez sur la photo)

    Les suspects déférés. Ils vont être transférés au palais de justice de Poitiers ce mercredi après-midi pour être présentés à un juge du pôle de l'instruction dans le cadre d'une information judiciaire ouverte du chef de "tentative de meurtre".

    Apart quelques taches de sang sur le pavé, il ne reste presque plus rien de la violente agression survenue dans la nuit de lundi à mardi, à l'angle des rues Basse et du Pont à Niort. Juste devant la boulangerie, traînait encore hier après-midi un gant bleu oublié sur place par les services d'investigation criminelle.

    « Il y avait une grande tache de sang, mais ils l'ont nettoyée », raconte un riverain, observateur direct de l'épisode, encore choqué par la brutalité de la scène « A cause d'une simple phrase, raconte ce témoin qui tient à garder l'anonymat, cet homme s'est pris vingt coups de couteau ! C'était complètement gratuit ! »

    Un échange musclé

    Il était environ 23 h 45 ce lundi soir. Des éclats de voix ont résonné dans le bas de la rue du Pont, poussant ce riverain à jeter un œil par sa fenêtre. « Il y avait trois personnes, raconte-t-il : un homme plutôt grand, je dirais 1,90 mètre. Il était accompagné de deux jeunes femmes. Ils parlaient fort. Apparemment, il voulait prolonger la soirée mais elles avaient plutôt envie de rentrer. À ce moment-là, deux types sont arrivés. Des jeunes, la vingtaine. Ils arrivaient des halles et remontaient la rue Basse, l'un d'eux a demandé " Qu'est-ce qui se passe ? " L'homme a répondu " Vos g… ! Allez vous coucher ! " Ça ne leur a pas plu, il y a eu un échange musclé entre eux, des insultes… »

    " Il visait la tête "

    Une trentaine de mètres sépare alors les deux groupes. Un autre riverain, lui aussi alerté par le ton qui monte, a ouvert sa fenêtre pour prier les jeunes gens de se calmer. Un passant qui sortait son chien en fait autant, espérant mettre fin à l'altercation. En vain. « Soudain, l'un des deux jeunes a sorti un couteau. Son copain lui a dit : " Vas-y, range ta lame ! " Mais il n'a pas écouté, il a changé son couteau de main… C'était une lame noire de cinq centimètres, comme on en trouve partout. À ce moment-là, j'ai compris que ça allait dégénérer, j'ai pris mon téléphone pour appeler la police… D'ailleurs, je pense que toute la rue a appelé la police ! Et j'ai vu le jeune attaquer l'autre : il visait la tête, il a porté un premier coup en plein visage et a tout de suite réarmé son bras… Là, j'ai attrapé une étoffe pour le sang et j'ai foncé à son secours… »

    " Dans une mare de sang "

    Occupé à descendre les escaliers, le témoin a perdu la scène de vue quelques instants. Mais la suite n'a pas échappé à cette autre habitante : « J'ai vu l'homme lui donner des coups de couteau en plein visage et dans le haut du corps. Il n'arrêtait pas. C'était tellement incompréhensible que j'avais l'impression que c'était des coups de poing. Mais non, c'était des coups de couteau….» Le témoin s'est laissé dire que le militaire aurait reçu une vingtaine de coups. « Quand je suis sorti dans la rue, l'homme gisait par terre, devant la boulangerie, dans une mare de sang. Il avait été touché au niveau de l'œil, à la gorge… Sa petite amie paniquait, elle criait son prénom. Il gémissait, je ne comprenais pas ce qu'il disait… »

    Interpellation

    Dirigés par les témoins, les policiers arrivés quelques secondes plus tard se sont lancés à la poursuite des deux hommes et les ont interpellés plus haut dans la rue Basse. Tous deux ont été placés en garde à vue. Dans le même temps, la victime a été prise en charge par les pompiers. « Ils ont dû s'y mettre à trois pour le soulever et le déposer sur la civière. » Frisson rétrospectif de cette habitante : « J'ai eu l'impression que ce type était sorti en se disant " Ce soir, je vais me faire quelqu'un "…» En fonction des éléments que l'enquête de police déterminera, le dossier pourrait être confié à un juge d'instruction et une information judiciaire ouverte du chef de « tentative de meurtre ».

    nr.niort@nrco.fr

    Emmanuel Touron
  • Marine Le Pen dépasse Sarkozy chez les actifs

    untitled.bmp MLP.jpg

    (Cliquez sur la photo)

    Auprès des actifs proches d’aucun syndicat, Mme Le Pen se classe première.

    Marine Le Pen (24%) vient derrière François Hollande (27%) dans les intentions de vote des actifs pour le premier tour de la présidentielle, dépassant Nicolas Sarkozy (18%), François Bayrou (13%) et Jean-Luc Mélenchon (8%), selon un sondage Ifop pour L’Humanité à paraître vendredi.

    En ce qui concerne les actifs proches d’un syndicat, Mme Le Pen (19%) est également deuxième derrière le candidat socialiste (33%). Ils sont suivis par Jean-Luc Mélenchon (14%) et François Bayrou (13%), Nicolas Sarkozy (12%) venant en 5e position. Les autres candidats recueillent moins de 5% des voix.


    Auprès des actifs proches d’aucun syndicat, Mme Le Pen se classe première, avec 28% des intentions de vote. M. Hollande (24%) devance de deux points M. Sarkozy (22%). Vient ensuite M. Bayrou (14%) tandis que M. Mélenchon ne recueille que 4% des intentions de vote.

    Source : Libération, Merci à Camulogenos

    Défrancisation - 02/02/12

  • Le chef du Mossad aux Etats-Unis pour évoquer l'Iran...

    untitled.bmp drapeaux Iran.jpg

    Le chef de l'agence de renseignement israélienne Mossad Tamir Pardo a tenu ces derniers jours des entretiens secrets avec de hauts responsables américains, rapporte mercredi le journal israélien Haaretz.

    Selon le journal, les informations faisant état de ces entretiens ont été dévoilées mardi 31 janvier lors d'une réunion des responsables du renseignement américain consacrée aux principales menaces mondiales.

    Lors de la réunion, transmise en direct par la télévision américaine, la sénatrice Diane Feinstein et le directeur de la CIA David Petraeus ont affirmé avoir rencontré plus tôt cette semaine Tamir Pardo afin d'évoquer la préoccupation d'Israël concernant le programme nucléaire iranien.

    Les autorités israéliennes n'ont pas encore commenté ces informations.

    Tel Aviv - RIA Novosti - 01/02/12

     

  • Lune: premier survol touristique en février 2017 (Space Adventures)

    untitled.bmp lune.jpg

    (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    Les premiers touristes survoleront la Lune en 2017, a annoncé jeudi la société américaine Space Adventures qui organise des voyages touristiques spatiaux à bord de vaisseaux russes Soyouz.

    "Nous envisageons de lancer un vaisseau avant le 50e anniversaire du programme Apollo. A mon avis, le programme Apollo a démarré en février 1967, mois prévu pour lancer Apollo-1. Son 50e anniversaire sera donc célébré en février 2017", a déclaré Eric Anderson, président de Space Adventures dans un message vidéo mis en ligne sur le site de la société.

    Les touristes partiront à bord d'un vaisseau russe Soyouz-TMA doté d'un module d'habitation supplémentaire. La société avait récemment annoncé avoir vendu le premier des deux tickets pour ce voyage. Selon M.Anderson, l'autre ticket "est sur le point d'être vendu".

    "Le fait que deux personnes sont prêtes à payer presque 150 millions de dollars chacun pour survoler la Lune, aura des conséquences importantes pour l'ensemble du marché. Cela confirme l'existence du marché des vols spatiaux privés et montre que le nombre des personnes souhaitant voyager dans l'espace augmentera avec la baisse des prix des vols orbitaux et suborbitaux", a indiqué M.Anderson.

    Le Centre russe de formation des cosmonautes est prêt à préparer les astronautes professionnels et les touristes spatiaux pour un vol vers la Lune, selon le directeur du centre Sergueï Krikalev.

    Moscou- RIA Novosti - 02/02/12

  • Modification de la prière juive pour la République française

    Dans un courrier adressé à l'ensemble des Grands Rabbins et Rabbins français, mercredi 1er février 2012, le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim fait part de sa décision - concertée avec le grand rabbin Haïm Korsia, aumônier général des armées, de rajouter au texte actuel de la prière pour la République française, le paragraphe suivant:

    « Que l'Eternel accorde sa protection et sa bénédiction pour nos soldats »

    « Que l'Eternel accorde sa protection et sa bénédiction pour nos soldats qui s'engagent partout dans le monde pour défendre la France et ses valeurs.

    Les forces morales, le courage et la ténacité qui les animent sont notre honneur ».

                                                              

    (En vidéo, le Grand Rabbin de France revient sur les principales activités ménées ces dernières semaines à Paris et en province. Il explique également les changements apportés à la prière pour la République lue chaque Chabbat dans les synagogues françaises.)

     
    NdB: Ecoutez la fin de la vidéo au sujet de nos soldats en Afghanistan