Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2011

PJ de Lyon: l'épouse de Neyret et trois autres chefs de la police en garde à vue - Guéant parle de "séisme"


l'épouse de Neyret et 3 trafiquants en garde à vue par BFMTV

01/10/11

00:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

02/10/2011

Arte: scandaleux dérapage antisémite d'un député européen allemand du CDU

peter-liese.jpg

Peter Liese

Arte, la chaine franco-allemande, a diffusé le 29 septembre 2011 à 11h25 un débat sur le thème des trafics d’organes. Ce débat, présenté par Anne-Claude Elkaïm, recevait le Docteur Elisabeth Lepresle et le Dr Peter Liese, député européen allemand, membre du CDU (Démocrate-Chrétien).

L’émission faisait suite à deux reportages sur le trafic d’organes en Inde et une analyse de la situation en Europe.

Au moment de conclure, la présentatrice demande aux deux intervenants s’ils ont connaissance du nombre de Français et d’Allemands ayant eu recours à des greffes d’organes à l’étranger. Le docteur Elisabeth Lepresle répond en affirmant qu’à sa connaissance il y en a eu 4 ou 5 en 2010. Quant au député allemand, il répond, sans hésiter, qu’il n’y a eu qu’un seul cas en Allemagne : « un pauvre paysan moldave qui a fourni un organe à un riche Israélien».

 

Première interrogation : pourquoi citer un Israélien quand la question porte sur les Allemands ayant bénéficié d’une transplantation à l’étranger ? Seconde interrogation : pourquoi préciser « un riche Israélien » ? Les réponses sont malheureusement si simples, encore et toujours, ces vieux clichés antisémites. Le mythe du Juif riche et l’accusation de trafic d’organes datent du moyen âge, et sont régulièrement repris par les antisémites. Certains étaient même allés jusqu’à prétendre que l’engagement humanitaire israélien en Haïti, après le tremblement de terre de janvier 2010, servait à couvrir un trafic d’organes !

Ce dérapage est particulièrement grave venant de la part d’un député allemand Chrétien Démocrate, élu au Parlement Européen et membre de la Conférence Nationale des Catholiques Allemands. Circonstance aggravante, un certain Hermann Liese était haut responsable du Service de Propagande Nazi dirigé par Goebbels, notamment en charge de la branche édition. Lorsque l’on porte le nom d’un propagandiste nazi, il convient de faire attention à ce que l’on dit !

Suite à une recherche sur ce nom,  il se trouve que le patronyme Liese est peu répandu en Allemagne, à peine quelques centaines de personnes sur 81 millions d’Allemands le portent. S’il advenait que Peter Liese a des liens familiaux directs avec cet Hermann Liese, ce que nous qualifions maintenant de dérapage serait en fait un signe que la dénazification est inachevée. M. Liese et les dirigeants de son parti politique devraient alors en tirer les conséquences.

Remy Marceau – JSSNews - 02/10/11

23:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Une mystérieuse créature marine

sea6_220954.jpg

Platax Pinnatus - Publié dans le livre "Sea" de Mark Laita (Abrams)

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

23:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La Roumanie et la Bulgarie recalées à l'entrée de l'espace Schengen

Par RFI

La Roumanie et la Bulgarie n'ont pas obtenu jeudi 22 septembre le feu vert pour leur intégration dans l'espace Schengen.

 Celui-ci permet à près de 400 millions de personnes de circuler librement, sans passeport, à l'intérieur du territoire formé par ses vingt-cinq Etats membres. La Finlande et les Pays-Bas estiment que ces deux pays de l'Union européenne ne sont pas encore assez impliqués dans la lutte contre la corruption et le crime organisé.

 

A l’unisson, la Commission européenne et la présidence polonaise de l’Union européenne déplorent un manque de confiance politique au sein de l’espace Schengen.

Pour la commissaire chargée des Affaires intérieures, Cecilia Malmström, la Roumanie et la Bulgarie remplissent tous les critères. Une analyse partagée par le ministre polonais de l’Intérieur Jerzy Miller : « Lors de la signature du Traité d’adhésion, l’Union européenne a fait une promesse à la Roumanie et à la Bulgarie à savoir que ces deux pays pourront intégrer l’espace Schengen une fois qu’ils auront rempli toutes les conditions techniques. Depuis avril, nous savons que ces conditions sont remplies et pour moi tenir une promesse veut aussi dire exprimer sa confiance. Aujourd’hui, cette promesse a été rompue envers les Roumains et les Bulgares ».

Toute nouvelle adhésion à l’espace de libre circulation des personnes requiert l’unanimité des vingt-cinq pays membres. Or, les Pays-Bas et la Finlande s’opposent à l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie. Amsterdam et Helsinki estiment que les deux candidats ne sont pas encore assez engagés dans la lutte contre la corruption et le crime organisé.

Les discussions devraient donc reprendre dans les prochaines semaines. Le ministre néerlandais de l’Intérieur, Piet Hein Donner, évoque le mois de février.

20:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Lyon 3e: des Roms s'installent chez une vieille dame pendant son absence

Mauvaise surprise pour cette Lyonnaise de 83 ans à son retour de vacances. Habitant dans le secteur de la Part-Dieu, elle pose ses bagages devant la porte de son appartement et sort ses clés. Impossible de les faire rentrer. Pourtant, elle ne s’est pas trompée d’étage, elle est bien chez elle et elle a glissé la bonne clé. Elle essaie une seconde fois mais doit se résoudre à l’évidence : sa serrure est défectueuse.

A cet instant, elle ne peut imaginer qu’elle a été changée.

C’est pourtant le cas et c’est ce que découvrira l’équipage policier dépêché sur place. En ouvrant la porte, les fonctionnaires se trouvent nez à nez avec des personnes tout aussi surprises. Six hommes et femmes de nationalité roumaine, dont deux couples, vivent ici. Depuis combien de temps ?

L’octogénaire s’est absentée pendant un mois. Sont-ils arrivés tout de suite ?

Les enquêteurs pensent qu’il s’agit de Roms ayant été chassés d’un squatt. A la rue, ils se seraient introduits par infraction dans l’appartement de la vieille dame. A leur aise, ils auraient utilisé le linge de maison, les produits trouvés sur place et subtilisé du petit mobilier et des couverts. Placés en garde à vue pour violation de domicile et vol aggravé, les six personnes comparaîtront devant un tribunal au mois de janvier.

A.D.
 
Le Progrès -  01/10/11

20:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Propos tenus sur "les gens du voyage": la justice relaxe Marie-Christine Arnautu (FN) !

 

Le tribunal correctionnel de Paris a relaxée Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front National en charge des Affaires sociales, pour ses propos sur les gens du voyage tenus lors d’une séance au Conseil régional d’Ile-de-France, en indiquant qu’elle « n’a incité quiconque à la haine, à la discrimination ou à la violence » et qu’elle « n’a pas excédé les limites admissibles de la liberté d’expression ».

Marie Christine Arnautu avait déclaré en 2008 en s’adressant à une représentante de la majorité de gauche dans l’hémicycle régional : « Mme Bavay, vos gens du voyage [...] ne sont pas pour la plupart des guitaristes émouvants ou de beaux violonistes qui parcourent les routes de France dans leurs roulottes. Malheureusement, pour la grande majorité, il s’agit de clandestins et de délinquants » et de compléter par « ces gens sont impliqués dans tous les domaines de la criminalité itinérante et agissent en commandos. Ils utilisent des véhicules volés, de grosses cylindrées, et se montrent souvent violents ».

Marie-Christine Arnautu, conseillère régionale du Front National en Île-de-France pendant 12 ans, s’était appuyée sur une étude de la gendarmerie qui concernait la délinquance provenant des pays de l’Est.

19:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Israël Nisand et la sexualité à l'école

topelement.jpg israel nisand.jpg

Dans le rapport que vous avez remis à Jeannette Bougrab et qui paraîtra fin novembre, préconisez-vous d’étendre le dispositif  Info Ado à tout le territoire ?


Je ne dis pas qu’il faut faire comme chez moi partout en France. Mais on doit se mettre autour d’une table pour élaborer un vrai projet de santé publique. Il faut une information à la sexualité à l’école dès 4 ans pour promouvoir le respect de soi, des autres et l'égalité entre filles et garçons. D’ailleurs, la loi de 2001 prévoit une éducation sexuelle à l'école. Cette loi, il faut l’appliquer ou alors l’abroger !
Dans le rapport, nous avons analysé tout ce qui existait. Aujourd’hui, la gratuité et l’anonymat de la contraception ne sont garantis que dans les centres de planning. Or quatre jeunes femmes sur cinq dans notre pays habitent à plus de 100 km d’un centre de planification. L’IVG est anonyme et gratuite, la contraception d’urgence aussi, mais pas la contraception. On marche sur la tête !

Comment résoudre le problème des zones rurales ?
En mettant en réseau médecins, pharmaciens et infirmières scolaires. Une dizaine de généralistes se sont regroupés autour de l’un de mes collaborateurs, gynécologue dans la vallée de la Bruche, une vallée reculée à 40 km de Strasbourg où il y avait beaucoup d’IVG tardives. Ils ont appris à intervenir dans les écoles. Les jeunes savent qu’en allant voir ces médecins, ils disposeront d’une consultation gratuite et anonyme. S’il reconnaît le tampon Info Ado sur l’ordonnance, le pharmacien reçoit la jeune fille à l’arrière de l’officine pour garantir la discrétion. Il lui donne gratuitement préservatifs et contraceptifs. Les pharmaciens se font ensuite rembourser sur la Sécurité sociale de la contraception d’urgence. Et cela coûte bien moins cher de prévenir de cette façon que de prendre charge les IVG.

 

 Que souhaitez-vous répondre aux parents qui estiment que le cadre de l’école n’est pas approprié pour parler de sexualité ?
Qu’en l’absence d’éducation sexuelle à l’école, c’est la pornographie qui éduque nos enfants. Les parents ont besoin d’aide pour aborder ces questions. Ce n’est pas à eux de s’immiscer dans la vie sexuelle de leurs enfants. Ils ont besoin de s’appuyer sur des gens en qui ils peuvent avoir confiance. Actuellement, ce sont nos jeunes filles qui payent la politique de la chaise vide en terme d’éducation à la sexualité.

Un grand nombre d’IVG se font sous pilule, parce que la pilule, qui est le contraceptif le plus utilisé, ne convient pas à toutes les femmes. Comment en sortir ?


Effectivement, un tiers des IVG ont lieu alors que la femme était sous pilule et cela monte à plus de 40 % chez les jeunes. La pilule semble assez simple à prendre. Mais dans la réalité, ça l’est moins : les femmes l’oublient, cela coûte cher et à la fin de la plaquette, elles se disent parfois que si elles ne la reprennent pas tout de suite, elles ne tomberont pas enceinte pour autant… L’implant, par exemple, est une très bonne solution, qui couvre la jeune fille pour trois ans. Là encore, on n’avancera qu’en informant et en sensibilisant.

Source Le Figaro - 26/09/11

19:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Zahra Salhi élue Miss Dauphiné

GMED_65D5CCDA-EF1C-4E78-B7E0-3849C07A7BC1.JPG

L'élection de Miss Dauphiné s'est déroulée hier soir à Livron, dans la Drôme, devant 400 personnes. C'est la Nord-Iséroise Zahra Salhi, originaire de Roussillon, qui a remporté le concours devant Amélie Gosselin, des Avenières, et Emna Snoussi, de Grenoble, première et deuxième dauphines.

Le Dauphiné libéré - 01/10/11

19:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Ces Français qui ne se soignent plus

L'écart se creuse également avec nos voisins européens, selon un sondage publié vendredi.

Ils sont de plus en plus nombreux. Près d'un tiers des Français, 29% environ, ont dû renoncer à se faire soigner , faute d'argent ces derniers mois contre 11% il y a deux ans, selon un sondage CSA pour Europ Assistance publié vendredi.

Les sacrifices concernent "les soins dentaires" et "les lunettes" pour 22% des personnes interrogées. Mais pas seulement. A côté de ces secteurs connus pour être onéreux, se nichent aussi des soins plus "courants" pour 12% des sondés, "l'achat de médicaments" (6%) , des "soins lourds comme les opérations, les examens ou traitements coûteux" (5%).

"Il y a malheureusement toute une partie de la population, je pense notamment aux personnes qui bénéficient d'un minimum vieillesse, de l'allocation adulte handicapé, dont les revenus sont de quelques euros au-dessus du minima et de ce fait, ne peuvent pas bénéficier de cette couverture médicale universelle complémentaire ", analyse sur Europe 1 le docteur Olivier Bernard, de l'association Médecins du monde.

"Ils ne peuvent se payer des soins coûteux que sont les soins dentaires et les lunettes", conclut-il en précisant que Valenciennes, Pau, Besançon, Montpellier et Nancy sont les villes les plus concernées dans l'Hexagone.

Un système à deux vitesses

Un constat d'autant plus inquiétant que l'écart se creuse aussi avec nos voisins européens avec les États-Unis, pourtant "réputés" pour leur système de santé inéquitable. Ils sont 25% aux Etats-Unis, 19% en Italie, 15% en Allemagne, 10% en Autriche, 6% en Grande-Bretagne et 5% en Suède. Entre 2009 et 2011, la proportion a augmenté partout, sauf en Grande-Bretagne, ainsi qu'en Suède, en Allemagne et Autriche, où les chiffres sont relativement stables.

Le système de santé français est-il en train de devenir un système à deux vitesses ? Pour 51% des Français, il ne garantit plus "l'égalité" entre les citoyens. Un jugement également partagé par nos voisins mais souvent avec beaucoup plus de force. 76% des Polonais répondent "non", 67% des Allemands, 61% des Tchèques et des Américains, 57% des Italiens, 50% des Autrichiens, 40% des Britanniques. Seuls les Espagnols semblent plus optimistes avec 21 % de personnes jugeant le système de santé inégalitaire.

Pour autant, les Français ne remettent pas en cause complètement l'organisation du système de santé si l'on en juge par la note qui lui accordent : 5 sur 10. Ils restent néanmoins plus sévères que les Autrichiens avec une note de 6,2, suivis des Britanniques 5,6 et des Espagnols 5,4.

Sondage réalisé en mai et juin par téléphone auprès de 5.500 individus de 18 ans et plus dans dix pays, représentatifs de la population (méthode des quotas).

Europe 1 - 30/09/11

18:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Tsahal pizza

Film promotionnel de l'association tsahal-pizza.com

02:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Cisjordanie: 200 oliviers arrachés par des colons israéliens

photo_1317475325357-1-0.jpg olivier.jpg

Un Palestinien tire une branche d'olivier cassée - (Cliquez sur la photo)

Quelque 200 oliviers appartenant à des Palestiniens ont été arrachés par des colons israéliens samedi en Cisjordanie occupée, ont annoncé des témoins palestiniens.

Selon l'armée et des villageois palestiniens, les vandales avaient dessiné une étoile de David et peint sur un rocher l'inscription "le prix à payer" en hébreu.

 01/10/11

01:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

CHIMULUS

gal-1487616.jpg CHIMULUS.jpg

(Cliquez sur le dessin)

01:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Libye - Moussa Ibrahim, le porte-parole de Kadhafi, se manifeste et dément sa capture

1635214_photo-1317498112193-3-0_640x280.jpg Porte parole.jpg

Le porte-parole du régime libyen déchu a démenti samedi soir sur la chaîne Arraï sa capture par les anti-Kadhafi, affirmant s'être notamment rendu sur le front de Syrte, un des derniers bastions loyalistes, où le sort des rebelles assiégés est "désespéré" selon le Croissant-Rouge. | Mahmud Turkia

01/10/11

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les surprise promises par Kadhafi se multiplient

 

Les quartiers de Benghazi sont sous contrôle des milices qui soutiennent Mouammar Al-Kadhafi. Plusieurs région voisines de Benghazi ont brandi des drapeaux verts. Deux villes, Tobrouk ainsi qu’une autre ont également développer des drapeaux verts. Ras Lanuf et Brega sont sous contrôle des volontaires.

Ben-Jawad est actuellement occupée par les rebelles. Les habitants de Ben-Jawad se sont depuis longtemps déplacé à Syrte ou une atmosphère tendue demeure. Au cours des deux derniers jours, les rebelles ont subit des défaites majeures. Trois commandants rebelles ont été tués et plus de 2.000 mercenaires blessées. Certaines équipes sont retournées à Misurata, ou la situation qui s’y développe pour les insurgés est également critique.

A Syrte les forces du CNT se regroupent faiblement. Malgré cela, avec le soutien des forces aériennes de l'OTAN, les rebelles ont regroupés dans l'Est toute leurs forces et ont réussi à prendre quelques districts à l’ouest de Syrte. Mais la guérilla verte garde l’avantage.Une forte explosion à eut lieu dans un hôtel lors d’une réunion entre les dirigeants des représentants des rebelles et les français et les britanniques. Selon un bilan provisoire, environ 90 personnes ont été tuées. Cette attaque réalisée par les milices de la résistance a contraint les rebelles à prendre la fuite. À l'heure actuelle, des combats se déroulent à la périphérie de Syrte. Les rebelles sont constamment attaqués, mais les défenseurs ont mené une foudroyante contre-attaque et repoussé les rebelles, les forçant à se retirer. Le problème majeur pour la ville est les bombardements des avions de l'OTAN qui, selon certaines sources, "utilise du phosphore blanc contre les habitants de la ville". Les bombes de l'OTAN sont larguées sans arrêt depuis 48 heures, mais un tapis de bombes ne peut pas briser la résistance. En attendant, les défenseurs de Syrte ont réussi aujourd'hui à abattre un hélicoptère des forces de l'OTAN.


La situation à Tripoli est à l’avantage de la résistance.

En ce moment même, la périphérie de Tripoli est sous contrôle des milices et de l'armée. Le matin du 29 Septembre, tous les postes rebelles à Tripoli ont été attaqués par l'armée libyenne. Un certain nombre de lieux ont été reconquis. En particulier, le siège de la CIA et de l'OTAN ou des documents ont été saisis. Un message très intéressant vient de nous parvenir selon lequel de nombreuses zones de la ville ont soulevé les drapeaux verts. Nous entendons des explosions, notamment dans le quartier de Bab al-Azizia. Le port de la ville a été attaqué, poussant les rebelles à quitter certaines zones du port. Il a également été signalé la capture de mercenaires de “Grande Bretagne, de la France et du Qatar" à Tripoli.


A Beni Walid, la situation s’est soudainement retournée.

Après que la résistance ait tué le commandant des rebelles à Beni Walid, les rebelles, épuisés et démoralisés, ont fuit la ville. Mouammar Kadhafi avait déclaré l'autre jour que les rebelles doivent s'attendre à une grosse surprise. Et ces derniers jours sont riches en surprises.


Autres événements

La ville de Ghadamès, situé à la frontière avec l'Algérie, est libre de tout rebelle, mais l'OTAN continue d'envoyer des forces spéciales, ainsi que quelques rebelles venus du Nafusy.

L’armée libyenne a lancé une attaque surprise sur le poste de police de Nafusa. 24 rebelles ont été tués, un camion brulé avec du carburant. La résistance libyenne a fait sauter le siège des insurgés dans la ville de Agelat

Hassan Alliby pour stcom.net

ALTER INFO - 01/10/11

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

01/10/2011

Alain Juppé cassé par Eric Zemmour

01/10/11

 

23:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Un Juif libyen revient à Tripoli après 44 ans d'exil

2011-10-01T160124Z_01_APAE79018IE00_RTROPTP_2_OFRWR-LIBYE-JUIFS-20111001.jpg

(Cliquez sur la photo)

TRIPOLI (Reuters) - Dans la vieille ville de Tripoli, le drapeau de l'indépendance libyenne orne des édifices délabrés et des garçons munis de pistolets d'enfant écument des ruelles empoussiérées. Dans ce décor s'élève la synagogue Dar Bichi, vide et défraîchie.

On ne peut en voir l'intérieur qu'en franchissant les décombres d'une maison, et l'arche où se trouvaient autrefois les rouleaux sacrés de la Torah est occupée par un matelas.

L'inscription en hébreu qui la surmonte, "Ecoute, Israël", n'est presque plus lisible et des pots de peinture vides jonchent le sol. L'emplacement des bains rituels est un dépôt d'ordures où des chats errants cherchent de quoi manger à côté d'une vieille machine à laver, sous l'oeil de femmes voilées.

David Gerbi, Juif libyen exilé depuis 44 ans, rêve de restaurer cette synagogue depuis 2001, année où la fumée qui s'élevait des tours jumelles du World Trade Center de New York lui a rappelé certains souvenirs de son enfance libyenne.

Alors qu'il avait 12 ans, Gerbi et sa famille ont fui Tripoli en 1967, la guerre des Six-Jours ayant nourri l'hostilité des Arabes contre Israël et provoqué des agressions contre les Juifs de son quartier.

Mouammar Kadhafi avait expulsé le reste des 38.000 Juifs libyens deux ans plus tard en confisquant leurs biens. Depuis, la plupart des synagogues de Tripoli ont été détruites ou transformées en mosquées. Sur la côte, des cimetières juifs ont été rasés pour faire place à des immeubles de bureaux.

"JUIF REBELLE"

David Gerbi se présente comme le premier Juif à revenir en Libye depuis la révolte populaire qui a entraîné la chute de Kadhafi en août. Il dit avoir négocié en 2002 l'évacuation du dernier, ou plutôt de la dernière - sa tante âgée et mourante restée sur place pour veiller sur des biens de famille - alors qu'elle se trouvait dans un hospice.

Après l'éviction du "guide", Gerbi souhaite aider les dirigeants intérimaires à reconstruire la Libye perdue de son enfance en favorisant la tolérance religieuse qui existait entre juifs et musulmans au Maroc et ailleurs au Maghreb.

Il veut aussi que la synagogue Dar Bichi devienne un symbole de réconciliation entre Libyens juifs et musulmans.

"Certains me disent que je dois accepter que ce soit fini. Je leur dis non, que c'est notre magasin, que c'est notre synagogue, que rien n'est fini", a-t-il déclaré à Reuters un soir de la semaine écoulée tandis que résonnait l'appel musulman à la prière.

"Il y a quelque chose d'irrésolu, d'inachevé. C'est pour cela que je suis ici."

Psychothérapeute d'obédience jungienne installé en Italie, David Gerbi est aussi un représentant de l'Organisation mondiale des Juifs de Libye. Il arbore un t-shirt orné d'un grand coeur rouge dans les salons de l'hôtel tripolitain où il sollicite des entrevues avec les responsables du Conseil national de transition (CNT) sur les perspectives de réinsertion des Juifs dans la Libye de l'après-Kadhafi.

Dès le début du soulèvement contre le régime de Mouammar Kadhafi, David Gerbi s'est employé à défendre la cause du CNT en Afrique du Sud, qui n'a reconnu l'instance de transition qu'à la fin du mois d'août, et à venir en aide aux victimes de la guerre dans les hôpitaux de Benghazi, dans l'est du pays.

"On m'appelait le 'Juif rebelle'", raconte-t-il en souriant avec une visible fierté.

"RÉFUGIÉ OUBLIÉ"

Sa contribution au soulèvement n'a pas été sans risques. Il confie que des partisans de Kadhafi l'ont menacé de mort et ont tenté cette année de faire irruption dans son hôtel.

En 2007, les autorités libyennes l'avaient arrêté et interrogé lors d'une précédente visite dans le pays, où il venait déjà s'enquérir des moyens de restaurer la synagogue.

A présent, David Gerbi dit chercher à devenir membre du CNT pour y représenter une population juive encore inexistante.

Le retour des Juifs en Libye et leur représentation au CNT seront sans doute des questions délicates dans un pays musulman dont l'ancien dirigeant fut, des décennies durant, un contempteur virulent d'Israël sur le plan international.

David Gerbi dit recourir aux enseignements de la psychothérapie pour tenter de nouer des liens avec la population libyenne. "Je dois les regarder droit dans les yeux. (L'antisémitisme) a été enraciné si profondément par Kadhafi que les gens ont besoin de s'en extraire. J'essaie de les transformer par mon comportement", indique-t-il en s'adressant en arabe aux habitants de son ancien quartier.

Gerbi ignore pour le moment si ses efforts aboutiront. Ce qu'il redoute le plus serait de se sentir marginalisé dans un pays assailli de problèmes au lendemain d'une guerre : "Ma pire crainte serait que le gouvernement inscrive cela sur une liste vouée à l'oubli. Je ne veux pas redevenir le réfugié oublié."

Avec William Maclean à Tripoli, Dan Williams à Jérusalem et Rania el Gamal à Benghazi; Philippe Bas-Rabérin pour le service français

Yahoo!Actualités - 01/10/11

19:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Journal de Bord de JMLP n° 246

Au sommaire de ce numéro

 

  • Les élections sénatoriales : Sénat à gauche et bons résultats pour le FN malgré le mode de scrutin faisant appel aux grands électeurs
  • Le vote au Parlement européen du paquet « Gouvernance économique » qui place les budgets des pays européens quasiment sous tutelle européenne
  • Budget français : la mission immigration, asile et intégration voit ses crédits augmenter en 2012 pour tenir compte des besoins d’hébergement des demandeurs d’asile
  • Pendant ce temps-là, la « Droite populaire » dévoile son programme prétendument ferme alors que ses députés soutiennent un gouvernement qui mène une politique inverse
  • Le ralliement de Bertrand Dutheil de la Rochère à Marine Le Pen. Est-ce une bonne chose de voir des gens venus de la gauche soutenir Marine Le Pen ?
  • Que penser de Jean-Pierre Chevènement ?
  • Dans un entretien, Élisabeth Badinter a déclaré qu’elle déplorait qu’à part Marine Le Pen, personne ne défende la laïcité en France
  • Le second débat télévisé des socialistes
  • Les insultes et diffamations se multiplient contre le Front National (Madénian, Fourest…)
  • Jean-Marie Le Pen était le week-end dernier en visite à Bordeaux puis à Mas-Thibert pour rendre hommage au Bachaga Boualam. Une visite mouvementée
  • L’implication de Jean-Marie Le Pen dans la campagne de Marine Le Pen

NPI - 01/10/11

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Manuel Valls: " Je suis lié de manière éternelle à Israël "


http://www.lepost.fr/article/2011/09/29/2601858_manuel-va...

30/09/11

01:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Ethnomasochisme: prêtres et associations catholiques soutiennent l'immigration

ethnomasochisme-prtres-associations-catholiques-500x250.jpg

30/09/2011 – 14h55
PARIS (NOVOpress) – Le constat est certes simple. À part dans les communautés « traditionalistes », la plupart des églises sont vides. Et, sinon à être raillé par les médias, le message chrétien est devenu inaudible dans notre société.

C’est pourquoi, face à ces signes manifestes de déchristianisation, des prêtres et des associations catholiques ont décidé de remplir à nouveau les églises et de diffuser la bonne nouvelle… grâce à l’immigration. Comme le patronat ou la gauche, qui ne veulent plus du peuple de souche.

Malheureusement, les exemples sont nombreux. Comme le Secours catholique et son antenne gardoise. Le 26 septembre dernier, cette antenne organisait une conférence- débat Intitulée : « Immigration, pourquoi les chrétiens ne doivent pas se taire ». Pour l’occasion, le président national du Secours catholique en personne, François Soulage avait fait le déplacement afin d’animer la séance. Bien entendu, le message de cette soirée allait dans le sens d’un accueil (quasi forcé) de l’« autre ». Le tout, grâce à une interprétation biaisée de l’Evangile. Et bien entendu, la politique prétendument sécuritaire du gouvernement, notamment à l’égard des clandestins, a été critiquée.

Face à cette xénomanie, manifeste, les militants catholiques de la Ligue du Midi sont intervenus au cours de cette conférence, en particulier pour montrer les conséquences dramatiques d’une immigration de masse. Et ces militants ont eu la surprise d’entendre le président national du Secours catholique défendre une Europe forte et solidaire avec un contrôle de ses frontières et la nécessité de renvoyer une partie des immigrés dans leur pays d’origine...

À part Nîmes et le Gard, à Lyon aussi, des prêtres dévoient le message de l’Evangile. Comme nous l’indique Novopress Lyon, une dizaine de familles Roms est actuellement hébergée à la paroisse de l’église Saint-Antoine à Gerland. Et le père Michel Durand (image -ci-dessus), prêtre sur les pentes de la Croix-Rousse, a logé pendant de longues années des familles de clandestins dans sa cure de l’église Saint-Polycarpe en partenariat avec le Réseau éducation sans frontières (RESF).

Cependant Novopress Lyon rappelle les propos de Benoît XVI qui reconnaît aux Etats la possibilité de réguler les flux migratoires. Ainsi que l’archevêque de Bologne, Mgr Biffi, en accord avec de nombreux évêques italiens, qui a très justement dit : « Le droit à l’invasion n’existe pas (…) Rien n’interdit à l’Etat italien de gérer l’immigration de manière à sauvegarder son identité nationale » (Le Figaro 2/11/2000).

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

01:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Saint Michel Archange, protégez la France !

Une page magnifique:

 http://konigsberg.centerblog.net/509-saint-michel-archang...

+ VIDEOS

Merci à Konisberg

30/09/11

 

00:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)