Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1362

  • EN DIRECT - DSK libéré pourrait revenir à la politique

    http://www.leparisien.fr/dsk-la-chute/en-direct-coup-de-theatre-dsk-pourrait-etre-libere-01-07-2011-1516520.php

    01/07/11

  • DSK bientôt libre - Les accusations de Nafissatou en train de s'effondrer selon le NY Times - Etes-vous surpris par ce coup de théâtre?

    6d898562-a39b-11e0-99b8-3bebbee43505.jpg DSK.jpg

    Selon deux enquêteurs cités par le New York Times, la femme de chambre Nafissatou Diallo a menti à plusieurs reprises depuis son agression présumée. Strauss-Kahn comparaîtra devant la justice ce vendredi à 17h30 heure française, une audience qui n'était pas prévue.

    Spectaculaire coup de théâtre en vue dans l'affaire DSK. Dominique Strauss-Kahn comparaîtra aujourd'hui à 11h30 locales (17h30 en France) devant la justice américaine dans le cadre de l'enquête pour crimes sexuels dont il fait l'objet, a annoncé aujourd'hui le bureau du procureur de New York, Cyrus Vance.

    Aucun détail n'a été fourni sur les causes de cette comparution qui constitue une surprise, puisque l'ancien patron du Fonds monétaire international ne devait pas revoir le juge avant une audience préléminiaire le 18 juillet. Selon l'un des avocats de DSK, Benjamin Brafman, l'ancien directeur du FMI devrait demander un réaménagement de son régime de liberté sous caution.

    D'après le New York Times, les accusations portées contre Dominique Strauss-Kahn seraient en passe de s'effondrer. Selon deux enquêteurs cités par le journal, bien que les analyses d'ADN aient révélé qu'il y avait eu relation sexuelle entre l'ex-directeur général du FMI et la femme de chambre, la Guinéenne Nafissatou Diallo, cette dernière a menti à plusieurs reprises et les procureurs ne croient pas beaucoup ce qu'elle leur a dit sur les circonstances de l'incident pas plus que sur elle-même.

    «Crédibilité gravement entamée» de la femme de chambre

    «Les enquêteurs ont découvert des failles importantes dans la crédibilité de la femme de chambre», écrit le journal, selon qui l'assignation à résidence du prévenu pourrait être levée dès ce vendredi. «De fait, M. Strauss-Kahn pourrait voir son assignation à résidence levée, signe qu'il est probable que les accusations criminelles graves portées contre lui ne seront pas maintenues», lit-on par ailleurs dans l'article du New York Times.

    Dans une lettre datée du 25 mai, les avocats de Dominique Strauss-Kahn avaient déclaré avoir découvert des éléments qui «entameraient gravement la crédibilité» de la femme de chambre. Les procureurs ont rencontré jeudi les avocats de Dominique Strauss-Kahn et les parties discutent de l'opportunité d'abandonner les accusations de «crime» (felony). Procureurs et avocats de la défense doivent retourner vendredi à la Cour suprême de l'Etat de New York.

    Les procureurs ont fourni des précisions sur leurs découvertes. Ils ont, selon l'un des responsables cités par le journal, évoqué de possibles liens de la femme de chambre, Nafissatou Diallo, avec des activités criminelles, dont celles de trafic de drogue et de blanchiment d'argent. Des zones d'ombre sont apparues d'autre part concernant les déclarations de Diallo lors de sa demande d'asile aux Etats-Unis.

    «Ces révélations marquent un changement de fortune stupéfiant pour M. Strauss-Kahn», écrit le New York Times. Selon les deux enquêteurs cités par le journal Nafissatou Diallo a eu une conversation téléphonique avec un détenu dans les 24 heures ayant suivi sa rencontre avec Dominique Strauss-Kahn. Au cours de cette conversation, qui a été enregistrée, elle a évoqué le profit qu'il y aurait à maintenir ses accusations contre DSK.

    Le détenu, ont appris les enquêteurs, a été arrêté pour possession d'environ 180 kg de marijuana, affirme le New York Times. Il fait partie d'un certain nombre de personnes qui ont fait des transferts d'argent, d'un montant total de 100.000 dollars, vers le compte bancaire de la jeune femme au cours des deux dernières années. Les virements ont été effectués en Arizona, en Pennsylvanie, en Géorgie et à New York.

    Source Le Figaro - 01/07/11

  • David Douillet: "par tous les moyens possibles et inimaginaux"...


    Douillet "fier de travailler avec... par Europe1fr

    Ecouter jusqu'au bout...

    01/07/11

  • Israël - Danon: envoyer les migrants africains en Australie

    Danny Danon (Likoud) a demandé mercredi au député australien Michael Danby qu'il propose, devant son parlement, d'envoyer les migrants africains d'Israël vers l'Australie.


    Photo: Flash90 , Sponsor

    Danon et Danby ont évoqué la question lors de la récente visite de l'homme politique australien en Israël, à l'occasion de la Conférence internationale des parlementaires juifs du Confrès Juif Mondial.


    "L'arrivée de milliers d'infiltrés musulmans sur le territoire israélien est une menace claire pour l'identité juive de l'Etat", a affirmé Danon au Jerusalem Post. "La place des réfugiés n'est pas parmi nous, et l'initiative de les transférer en Australie est la solution juste et bonne."

    "D'un côté, c'est un traitement humain pour les réfugiés et les migrants. D'autre part, cela ne met pas en péril le futur d'Israël et notre but de maintenir une majorité juive claire et solide", a-t-il expliqué.

    Danon a indiqué que Danby était d'accord pour présenter l'idée au parlement australien. Ce dernier n'a pas fait de commentaires.

    Selon le Centre d'Information et de Recherches de la Knesset, il y a eu 35 638 migrants en Israël au mois de mai 2011. Moins de 1 % de ces migrants sont reconnus par l'ONU comme des réfugiés.

    Cependant, 61 % des migrants, soit 21 748 personnes, sont des Erythréens, et bénéficient d'une protection humanitaire temporaire par l'ONU, car ils ne peuvent retourner en sécurité dans leur pays en raison de conflit.

    "Comme l'Australie a une politique d'acceptation des réfugiés et des groupes protégés, j'apprécierais si vous pouviez promouvoir l'idée d'une solution où l'Australie acepterait ceux qui cherchent un refuge", a écrit Danon dans une lettre après sa rencontre avec Danby.
    "Avec cette solution il serait plus facile pour Israël d'assurer son futur en tant qu'Etat juif, parce que sans majorité juive l'Etat d'Israël ne peut survivre", a poursuivi le député du Likoud.

    Source JERUSALEM POST - 30/06/11

  • Anvers: le VLAAMS BELANG occupe le toit d'une future grande mosquée

    Une vingtaine de membres du Vlaams Belang occupent depuis 07H00 jeudi matin le toit d'un bâtiment anversois pressenti pour être transformé en une mosquée importante.

    30 Juin 2011 09h50

    De puis 07h jeudi matin, une vingtaine de membres du Vlaams Belang occupent la toit d'un bâtiment d'Anvers pressenti pour être aménagé en une imposante mosquée. Situé sur la Noorderlaan, le bâtiment a accueilli dans le passé l'usine d'Opel avant que celle-ci ne soit transférée sur le site du port.

     Un barbecue de viande de porc

    Les autorités anversoises ont indiqué que l'endoit pourrait être retenu pour la création d'un lieu de culte musulman, destiné à désengorger les autres mosquées de la ville. En faisant part de son action à Belga, le leader du Vlaams Belang Filip Dewinter a répété son argument connu contre l'islamisation d'Anvers et dénoncé ce qu'il appelle une "supermosquée". Dans un geste de provocation, les activiste du Belang "prévoient jeudi midi un barbecue avec de la viande de porc" sur le site, a-t-il dit.

    RTL Info. be -  30/0611

  • Des lits pour les familles serbes: Solidarité Kosovo a besoin de vous!

     
     
     

    L’association humanitaire Solidarité Kosovo nous communique :

    untitled.bmp kosov.jpg

    (Cliquez sur la photo)


    Vous le savez, notre convoi estival se rend dans quelques jours au Kosovo. Nous avons besoin de vous, de vous tous, pour mener notre mission à bien.

    La situation humanitaire est toujours aussi critique, les populations serbes du Kosovo qui refusent d’abandonner leur terre vivent dans des conditions inacceptables. Nombre de familles ne disposent pas de literie pour dormir.

    Depuis plusieurs mois nos bénévoles se sont mobilisés pour trouver ce précieux matériel. Désormais nous avons besoin de votre générosité pour nous aider à l’acheminer.

    Notre requête est simple : nous devons réunir les fonds nécessaires au transport par camion des lits supplémentaires que nous avons récoltés.

    Nous vous demandons de vous mobiliser, de mobiliser vos amis, votre famille en faisant parvenir un don à l’association « Solidarité Kosovo ». Une aide, aussi modeste soit-elle, devient une fortune lorsqu’elle est l’œuvre de plusieurs centaines voire milliers de personnes.

    Les familles serbes du Kosovo Métochie comptent sur Nous ! Nous comptons sur vous !

    Envoyez vos dons à Solidarité Kosovo – BP 1777 – 38 220 Vizille (chèques à l’ordre de Solidarité Kosovo)

    Ou par Paypal : http://www.solidarite-kosovo.org/fr/dons-en-ligne

    Rappel : Solidarité Kosovo est une association loi 1901 habilitée à faire des déductions fiscales à hauteur de 66% de vos dons. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.”

    ———————-
    Solidarité Kosovo
    BP 1777 – 38220 VIZILLE
    www.solidarite-kosovo.org
    Soutien aux Serbes du Kosovo Métochie depuis 2004 !

    30/06/11

  • Lampedusa: ça continue à affluer par centaines...

     
     
     

    30/06/2011 – 17h00
    LAMPEDUSA (NOVOpress) –
    Après une « trêve » de quelques jours, qui s’explique en partie par les mauvaises conditions de navigation, l’invasion a repris à Lampedusa. Deux bateaux chargés d’immigrés clandestins sont arrivés sur l’île dans les premières heures d’hier. Sur les embarcations, que les vedettes de la Capitainerie du port, à leur habitude, ont obligeamment aidées à accoster, il y avait un total de 553 clandestins, dont une cinquantaine de femmes et 17 enfants. Ils viennent tous d’Afrique subsaharienne et pourraient être partis de Libye. Ils ont été transférés dans le Centre d’accueil de l’île.

    Cette nuit, c’est un bateau de 170 clandestins dont 24 femmes et quatre mineurs qui a accosté peu avant minuit; une seconde embarcation avec 249 personnes est arrivée après l’aube. Un troisième bateau, chargé de 188 clandestins, était en difficulté à 18 milles de Lampedusa : rassurons-nous, il a été promptement secouru et escorté jusqu’à l’île par les vedettes de la Capitainerie du port et de la Garde côtière.

    Comme le disait sur place, il y a dix jours, l’actrice millionnaire immigrationniste Angelina Jolie : « Je suis reconnaissante aux Italiens et à la population de Lampedusa pour avoir maintenu les frontières ouvertes, cela a fait une grande différence. »

    Sources : ansa.it

    [cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • E.coli: les graines suspectes viennent d'Egypte

    Les victimes allemandes et bordelaises ont consommé des graines germées «bio» importées de ce pays.

    Alors qu'une dixième personne a été hospitalisée mardi à Bordeaux, les autorités sanitaires en savent un peu plus sur l'origine présumée de la bactérie E.coli qui vient de faire quatre nouvelles victimes en Allemagne, portant à 48 le nombre de décès (dont 1 en Suède) survenus depuis le début de l'épidémie.

    Comme nous l'avons révélé mardi, il se confirme que le même germe est en cause de part et d'autre du Rhin. À savoir, la souche O104 ; H4 isolée, pour l'instant, chez quatre des seize personnes infectées à Bordeaux ainsi que sur la plupart des milliers de malades recensés en Allemagne et en Suède depuis la mi-mai. «Il s'agit d'une souche très rare de bactérie E.coli productrice de shigatoxines (substances responsables d'atteintes sanguines et rénales, NDLR) dont la dernière manifestation remonte à 2005 sur un cas en Corée du Sud, explique Gilles Salvat, directeur du laboratoire de l'Agence de sécurité sanitaire des aliments (Anses) à Ploufragan (Côtes-d'Armor). Celle qui vient de sévir à Bordeaux et en Allemagne est génétiquement différente avec une origine probablement humaine et une virulence très marquée, puisqu'elle provoque un syndrome hémolytique et urémique (SHU) dans 25 à 30 % des cas, contre 5 à 10 % avec des souches plus communes comme 0157 ; H7», responsable de l'épidémie récente survenue à Lille avec des steaks hachés surgelés.

    Des études sont en cours 

    Reste à savoir comment le même microbe a pu sévir en Allemagne et à Bordeaux à seulement un mois d'intervalle. Dans les deux cas, les malades ont consommé des graines germées dont les experts travaillant sous la houlette de l'Agence européenne de sécurité sanitaire (EFSA) commencent à remonter la trace. Il s'agit de semences de fenugrec, une légumineuse méditerranéenne voisine du trèfle, «importées d'Égypte en 2009 et/ou en 2010 par la société allemande AGA SAAT», révèle l'EFSA dans un communiqué diffusé mercredi sur son site Internet. D'après nos informations, ces graines sont issues de culture biologique. AGA SAAT aurait ensuite revendu le lot de graines de 2010 à la ferme biologique Gärtnerhof de Basse-Saxe, à l'origine de l'épidémie allemande. De son côté, le lot de 2009 a été cédé à la société britannique Thompson & Morgan qui l'a ensuite revendu au magasin Jardiland de Villenave-d'Ornon dans la banlieue de Bordeaux. C'est là que des employés de la ville de Bègles ont acheté plusieurs sachets de ces graines qui ont été ensuite mises à germer pour être servies le 8 juin lors d'une kermesse scolaire. Or sur les 16 cas bordelais déclarés, 11 ont participé à cette fête et «neuf ont rapporté avoir consommé des graines germées», précise l'Institut national de veille sanitaire (InVS).

    Mais pour valider définitivement cette piste égyptienne, les experts doivent encore vérifier que les graines suspectes sont bel et bien porteuses d'O104 ; H4. Autre inconnue, la dixième personne hospitalisée à Bordeaux a déclaré avoir, elle aussi, mangé des graines germées le 14 juin lors d'un repas pris chez des amis. Ces graines ont-elles emprunté le même circuit ? S'agit-il de la même souche d'E.coli ? Les résultats des études en cours devraient être connus dans les prochains jours. Enfin, les autorités sanitaires suédoises viennent de signaler un cas autochtone d'infection par la souche O104 ; H4, «sans lien évident avec les cas allemands.»

    Source Le Figaro - 30/06/11

  • Alexandre: les neuf minutes où il a disparu


    Le samedi 4 juin, jour de sa disparition, l'adolescent qui passait le week-end à Pau chez son père, a passé la soirée avec des amis dans le quartier de Saragosse.

     Par SMS, il a avisé son père, qui vit en centre-ville, qu’il serait de retour «à 23 heures maximum».

    A 22h51, une caméra située à seulement quelques centaines de mètres du domicile de Philippe Junca capte en effet l’image de l’ado juché sur son vélo. Ce même vélo sera retrouvé le lendemain, attaché à un poteau, non loin du domicile du père, avec un cadenas qui vraisemblablement n'appartenait pas au garçon. Alexandre, lui, n’est jamais rentré.

    A 23 heures, les pompiers sont intervenus dans cette même rue, pour une personne en état d’ébriété. Ni eux, ni les compagnons du fêtard, ni même une voisine, qui fermait ses volets, n’ont vu quoi que ce soit. Que s’est-il passé durant ces neuf minutes ?

    Source LeParisien.fr - 30/06/11

  • Horreur - Pau: la mort d'Alexandre Junca, 13 ans, est confirmée

    Un-collegien-de-13-ans-porte-disparu-depuis-samedi-a-Pau_scalewidth_630.jpg

    (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    Une information judiciaire est désormais ouverte pour assassinat et actes de torture.

    Alexandre Junca, le collégien de 13 ans porté disparu depuis le 4 juin à Pau, est bien mort. Un fémur, retrouvé dimanche par des promeneurs dans le Gave de Pau, à proximité du centre-ville et autopsié jeudi, a confirmé cette hypothèse, a annoncé jeudi midi à l'avocate de la famille, Me Pierrette Mazza. Le parquet de Pau avait réuni en fin de matinée les parents d’Alexandre pour les informer des avancées de l’enquête.

    Une information judiciaire avait été ouverte le 10 juin pour enlèvement et séquestration. Ses motifs ont été modifiés jeudi en assassinat sur mineur de moins de 15 ans, précédé ou accompagné d'actes de torture ou de barbarie, selon les précisions donnés par le procureur de la République de Pau, Jean-Christophe Muller. Qui a précisé : "à l'heure où nous parlons, aucune hypothèse n'est a priori à exclure".

    "L'horreur absolue, l’indicible"

    "La nouvelle vient d'être annoncée aux parents, c'est une très mauvaise nouvelle à laquelle ils ne voulaient pas croire jusqu'à aujourd'hui, mais malheureusement ils sont face à l'insoutenable vérité", a indiqué Me Mazza, qui a estimé que "c'est l'horreur" pour cette famille. Apprendre que leur fils a été démembré représente "l'horreur absolue, l’indicible", a-t-elle estimé. "Ils doivent vivre avec cette information qui est monstrueuse", a-t-elle ajouté.

    L’autopsie a permis de déterminer que la découpe du fémur avait eu lieu post-mortem. Les recherches se poursuivent pour trouver la dépouille de l’adolescent dans son ensemble. Une soixantaine d’enquêteurs sont mobilisés sur cette affaire.

    Lors de la conférence de presse du procureur de la République de Pau Christophe Muller. © STEPHANE PLACE/EUROPE 1

    Alexandre, disparu sans laisser de traces

    Alexandre Junca avait disparu le 4 juin à Pau après avoir participé à une fête avec ses amis palois. Seul son vélo avait été retrouvé. Fils de parents divorcés et inscrit au collège Clermont à Pau, Alexandre était décrit comme un garçon "gentil" et ne présentant aucune particularité psychologique notable.

    "La dernière fois que je l'ai vu, le 3 juin, avant qu'il parte passer le week-end chez son père, je n'ai rien remarqué d'anormal dans son comportement. (…) S'il avait fugué, il serait parti avec de l'argent, des affaires. Mais il n'a rien pris !", avait témoigné sa mère, Valérie Lance, au quotidien régional Sud Ouest le 17 juin.

    Toute personne susceptible de détenir des informations sur ce dossier peut contacter les enquêteurs au 0800 003 845 (numéro vert).

    Source Europe1 - 30/06/11

  • Sarkozy agrippé: un homme en garde à vue


    Sarkozy bousculé : une personne en garde à vue par BFMTV

    Le président de la République a été agressé, ce jeudi, alors qu'il serrait des mains à Brax. En déplacement dans cette commune du Lot-et-Garonne, où il rencontrait des maires du département, quelques heures après avoir accueilli Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière avec une inhabituelle discrétion, quittait vers 12 heures la mairie pour se rendre dans la salle où il devait s'exprimer.

     Soudain, une personne présente dans la foule, derrière les barrières, l'a violemment agrippé par le col de la veste. L'incident a été filmé en direct par une caméra de «pool», c'est-à-dire un cameraman désigné parmi les journalistes présents et qui transmet ensuite les images à ses confrères.

    Plus tard, l'Elysée a fait savoir que le chef de l'Etat ne porterait pas plainte contre l'auteur de cette agression.

    L'agresseur aussitôt maîtrisé  

    Alors qu'il était agrippé par le col, le président a été déséquilibré, mais il s'est rapidement rétabli. Sur la vidéo, on le voit alors adresser un regard désapprobateur à son agresseur. Immédiatement maîtrisé par quatre agents du service de sécurité de l'Elysée, ce dernier a été placé en garde à vue à Agen.

    Selon le maire de Brax Michel Bernines (NC), l'homme était «manifestement violent». «Il allait vraisemblablement lui donner un coup de poing, je pense, et à ce moment-là, il a été retenu par les hommes de la sécurité». Une source proche de l'enquête indique de son côté que l'agresseur voulait interpeller le président de la République sur l'intervention armée de la France en Libye.

    «Glandeur de la fonction publique»

    L'agresseur présumé s'appelle Hermann Fuster. Agé de 32 ans et inconnu des services de gendarmerie, il est employé au conservatoire municipal d'Agen, où il s'occupe de l'accueil et de manutention.
     Le site de socialisation Copains d'Avant présente la fiche d'un Agenais nommé Hermann Fuster, qui se décrit comme «glandeur de la fonction publique». La photo représente un homme en marcel noir, coiffé d'une casquette et portant des bracelets de cuir, comme l'homme dont on aperçoit brièvement le bras sur la vidéo. Sur sa fiche, il indique aussi avoir lu «De la servitude moderne» de Jean-François Brient, citant la phrase : «Mon optimisme est basé sur la certitude que cette civilisation va s'effondrer. Mon pessimisme sur tout ce qu'elle fait pour nous entraîner dans sa chute».
     
     
    Source Le Parisien - 30/06/11


  • Libye: la France a parachuté des armes aux rebelles

    Libye: la France a parachuté des armes aux rebelles

    La France a procédé ces dernières semaines à des parachutages d'armes pour aider les rebelles libyens dans la région du Djebel Nafusa, au sud de Tripoli, a rapporté mercredi le quotidien français Le
    Figaro, en citant des sources françaises haut placées.

    Selon le journal, la France aurait livré dans cette région située à quelques dizaines de kilomètres au sud de la capitale des lance-roquettes, des fusils d'assaut, des mitrailleuses et des missiles antichar Milan.

    Le Figaro cite une "source française haut placée" affirmant "qu'il n'y avait aucune autre façon de procéder", et explique ces largages d'armes par la volonté de Paris de donner un coup de pouce à la rébellion sur ce front sud.

    Il ajoute que l'armée française dispose d'un système très performant et très précis de parachutage et qu'elle a agi sans l'appui de ses alliés.

    Le journal dit avoir pu consulter une carte de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), les services de renseignement français, montrant que plusieurs localités de la région sont passées récemment aux mains des rebelles. Il s'agit de Nalout, Tiji, al-Jawsh, Shakshuk et Yafran.


    Mardi, les rebelles se sont emparés d'un important dépôt de munitions dans une zone désertique à 25 km au sud de Zenten, au sud-ouest de Tripoli, non loin de ces localités.

    Le site de plusieurs kilomètres carrés abrite plusieurs dizaines de bâtiments abritant des stocks d'armes.

    Selon Le Figaro, les responsables français espèrent que des progrès de la rébellion sur ce front sud pourraient aider à une chute éventuelle de Tripoli.

    "Si les rebelles parviennent jusqu'aux abords de Tripoli, la capitale ne manquera pas de se soulever contre Kadhafi", a dit au journal un haut responsable français.
     

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=21366&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=61&s1=1 http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=21366&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=61&s1=1

    Source ALTER INFO  - 29/06/11

     

  • VIDEO - Marseille: la Banque alimentaire refuse la loi des cités

    http://www.dailymotion.com/video/xjlvet_la-banque-alimentaire-refuse-la-loi-des-cites_news

    Un camion de lait de la Banque alimentaire a été fouillé par des "jeunes" à l'entrée d'une cité des quartiers Est. L'association humanitaire va porter plainte. 

    20/06/11

     

  • Les animaux ne seront plus saignés sans étourdissement aux Pays-Bas

    Les députés néerlandais viennent de voter à une écrasante majorité(1) une loi qui mettra fin à l'abattage des animaux sans étourdissement aux Pays-Bas.

    http://www.notre-planete.info/actualites/lireactus.php?id=2880

    C'est le Parti pour les animaux (Partij voor de Dieren) qui est à l'origine de cette avancée. Ainsi les Pays-Bas vont rejoindre la Suisse, la Suède, la Norvège, le Luxembourg et la Nouvelle-Zélande qui ont déjà rendu théoriquement obligatoire l'insensibilisation des animaux avant leur mise à mort.

    En France, le gouvernement cherche plutôt à protéger la dérogation à l'étourdissement obligatoire et s'est même opposé à l'étiquetage des viandes dans le débat européen sur ce sujet(2). Pourtant, dans un sondage réalisé en France en 2009 par l'Ifop pour le compte de plusieurs associations de protection animale, 72% des sondés désapprouvaient la dérogation de ne pas étourdir les animaux avant leur abattage.

    Si l'abattage des animaux reste une source de grande souffrance pour tous les animaux, l'obligation d'étourdissement, quand elle est bien appliquée dans les abattoirs, permet de limiter le temps de l'agonie finale.

    Abattage rituel sans étourdissement : une dérogation qui coûte cher aux animaux

    L'abattage des animaux est encadré par des lois imposant l'étourdissement des animaux avant la saignée. L'abattage rituel (halal ou casher) bénéficie d'une dérogation à l'étourdissement : les animaux sont saignés en pleine conscience.(3)

    Or d'après la Fédération des Vétérinaires européens, l'égorgement en toute conscience cause généralement plus de souffrance que l'abattage « standard(4) ». D'après l'INRA, l'agonie d'un bovin peut durer jusqu'à 14 minutes après le tranchage de la gorge.(5)

    29/06/11

  • Immigration/Essonne: une nuit de file d'attente devant la préfecture d'Evry


    Nuits d’attente à la préfecture pour un dossier par BFMTV

    29/06/11

  • Qui est-ce? n° 26

    26.jpg

  • Israël déconseille à la presse étrangère d'embarquer sur la flottille pour Gaza

    JERUSALEM  - Israël a déconseillé dimanche aux journalistes étrangers d'embarquer sur la flottille d'aide qui s'apprête à appareiller d'Europe pour Gaza, sous peine de se voir interdire durant dix ans l'entrée sur le territoire israélien.

    Dans un communiqué envoyé par internet à Reuters et à d'autres grands médias internationaux le directeur du bureau de presse du gouvernement, Oren Helman, a déclaré que prendre part à cette initiative reviendra à une "violation intentionnelle" de la loi israélienne.

    Selon des activistes palestiniens, une dizaine de bateaux transportant de l'aide pourraient quitter divers ports européens dans les prochains jours pour tenter de briser le blocus de l'étroite bande de terre surpeuplée aux mains du mouvement islamiste Hamas.

    Israël a annoncé il y a dix jours qu'il ferait tout le nécessaire pour neutraliser cette flottille, même si elle ne transporte aucune arme. "Aucun navire n'atteindra Gaza", a déclaré un militaire souhaitant garder l'anonymat en déconseillant aux promoteurs de cette action humanitaire de tester la détermination de la marine israélienne.

    L'armée israélienne a mis au point de nouvelles tactiques pour éviter de renouveler le drame de mai 2010, lorsque des fusiliers-marins israéliens avaient brutalement abordé une flottille de six bateaux parrainée par une ONG turque, faisant neuf morts parmi les militants turcs pro-palestiniens.

    "MENACES ET INTIDIMATIONS"

    L'Etat juif, qui a procédé à une manoeuvre de simulation de l'interception de navires tentant de briser le blocus en minimisant d'éventuelles victimes parmi les militants pro-palestiniens. Selon une vidéo diffusée par l'armée, la marine pourrait utiliser des canons à eau.

    Israël a annoncé que les marchandises transportées par la future flottille pourraient transiter par son port d'Ashdod ou par le territoire égyptien, aux fins de vérification.

    Les responsables israéliens arguent que l'aide transitant par Israël et l'Egypte suffit à éviter une crise humanitaire dans l'étroite bande de terre surpeuplée et que s'ils laissaient passer les bateaux, le territoire serait inondé d'armes et de roquettes.

    Selon Helman, ceux qui participeraient à la nouvelle flottille non seulement s'exposeraient à une interdiction de territoire de dix ans, mais aussi à la confiscation de leur matériel et à "des sanctions supplémentaires".

    Au moins un journaliste israélien, un reporter du quotidien de gauche Haaretz, compte embarquer dans un bateau canadien de la flottille.

    Répliquant à l'avertissement de Helman, l'Association de la presse étrangères en Israël a déclaré que celui-ci "soulevait de sérieuses questions sur l'attachement d'Israël à la liberté de la presse".

    "Les journalistes couvrant une nouvelle légitime doivent être autorisés à faire leur travail sans menaces ni intimidations", ajoute-t-elle.

    27/06/11