Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2011

Les sonnés du sondage

collard1.jpg

Libres propos de Gilbert Collard

Un sondage qui place Marine Le Pen en tête devant Nicolas Sarkozy, puis, après un repêchage en eau sondagière qui la place toujours en tête, c’est inacceptable, intolérable !

Il n’est donc de bons sondages que ceux qui confirment l’équilibre entre les « mastodontes des pouvoirs », en un mot la vieille noblesse politique enracinée dans le terroir des urnes depuis des lustres, la droite de Sarkozy et la gauche de Martine Aubry.

Un coup de vent qui déplace les organisations rhumatisantes de l’accaparement de la vie politique par les professionnels satisfaits de leurs échanges convenus dans la distribution des pouvoirs et c’est la terreur dans le thermomètre !

Ségolène Royal, dont la balise de détresse n’émettait plus aucun signal, clignote un désespéré : « les sondages font partie de la manipulation de l’opinion. »

Ce cher Mélenchon, le musicien populaire des fêtes à bretelles d’antan, troque l’accordéon pour le pipeau et sifflote un : « c’est une opération de pipeau purement commerciale ! »

Pour Fillon, le raide, « c’est un sondage douteux ».

Pour Jean-Louis Bianco, l’énarque néologiste, c’est l’occasion de dénoncer la « sondocratie » et de réclamer une loi ! Une loi de plus dans le pays où l’on n’applique plus les lois…

La vérité c’est qu’ils sont tous des sonnés du sondage. Ils ne voient même pas que la commission des sondages n’a rien trouvé à redire sur la méthodologie de l’enquête !

Alors que signifient ces réactions de mauvais perdants ?

-         Que « le peuple » n’est fréquentable que lorsqu’il donne raison  à l’establishement.

-         Le peuple appartient à cet establishement

-         Le peuple doit obligatoirement jouer le jeu, s’extasier et s’exprimer toujours de la même manière de façon que dure un système politique de propriétaires connivents.

Il y a quelque chose de fort dans le refus agité de ce sondage : c’est le refus de la réalité, le refus d’entendre, le refus du refus !

http ://www.gilbertcollard-leblog.com/

Nations Presse Info - 9 mars 2011

19:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ils étudient l'arabe au lycée et rêvent "de travailler à Dubaï"...

Reportage au lycée Montgrand à Marseille (centre ville):

http://www.rue89.com/2011/03/09/ils-etudient-larabe-au-ly...

9 mars 2011

19:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Libye: les forces loyalistes à l'assaut de Ras Lanouf


Libye : les forces loyalistes à l'assaut de Ras... par euronews-fr

8 mars 2011

18:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Est libyen: les opposants battent en retraite

Les forces de Muammar Kadhafi intensifient  la pression sur la rébellion, bombardant par air et terre des positions dans l'Est de la Libye.

 Ras Lanouf est, une nouvelle fois la cible des pro-Kadhafi. Les bombardement ont touché la raffinerie. Les opposants battent en retraite des abords de Ben Jawad vers Ras Lanouf, qui pourrait devenir la nouvelle ligne de front orientale.

 Les  combats se poursuivent aussi à l'Ouest.

Lire la suite: http://www.leparisien.fr/crise-egypte/direct-libye-une-re...

09 mars 2011

18:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

En raison des pressions de la communauté, Radio J renonce à inviter Marine Le Pen

Marine Le Pen ne pourra pas intervenir sur Radio J. La radio de la communauté juive a annoncé ce mercredi l'annulation de l'interview de la présidente du FN dans l'émission "Forum".

Son invitation dans le rendez-vous politique dominical de la station avait sucité beaucoup de remous dans la communauté juive.

 
L'invitation de la leader frontiste était une première pour cette station qui n'avait jamais voulu inviter son père et prédécesseur à la tête du parti.

Mais c'était sans compter sur l'indignation des associations juives : l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a notamment affirmé que le FN restait «structurellement antisémite, raciste et hors du champ républicain». Le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) a de son côté affirmé que le FN «n’a pas montré qu’il était un parti républicain». En réponse, le FN a indiqué qu'il allait porter plainte pour injures ou diffamation à l'encontre des deux organisations. 

Le président du CRIF, Richard Prasquier, a également dénoncé mercredi cette invitation comme «un symbole inacceptable», refusant d'accorder un «brevet de respectabilité» à la présidente du Front national.

Le secrétaire général adjoint du MoDem, Christophe Madrolle (MoDem), petit-fils de déporté, a lui demandé mercredi à Radio J de renoncer à cette invitation, estimant qu'il s'agissait d' «un jeu dangereux». Au final, Frédéric Haziza, le journaliste responsable du "Forum", a pris la décision d'annuler par «l'impossibilité d'assurer l'interview dans de bonnes conditions».

Source Le Parisien - 09 mars 2011

17:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen inquiète le clan Strauss-Kahn

17:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Immigrés clandestins à Noyon - la solution: le retour au pays!

Michel Guiniot, membre du Bureau politique, conseiller régional de Picardie, conseiller municipal de Noyon (60)

14 immigrés illégaux congolais et angolais étaient hébergés à l’Etap Hôtel du centre commercial de Noyon, après avoir précédemment séjourné à Chambly et à Senlis.

Non contents d’être logés nourris et abreuvés avec l’argent des contribuables français comme l’indique le Samu social, les clandestins se sont comportés de manière inadmissible dans les 3 hôtels où ils ont été logés aux frais de la République ! Cuisine dans les chambres, tapage dans les couloirs, incorrections avec le personnel et les clients qui eux paient leur chambre de leur poche.

Ces soi-disant réfugiés, prétendument dans le besoin, sont tout de même équipés de téléphones mobiles et d’ordinateurs portables dernier cri, sans parler des vêtements de grandes marques !

Pendant ce temps, des familles françaises de plus en plus nombreuses font la queue aux « restos du cœur », ne peuvent plus payer leur loyer, leur facture d’EDF, d’eau et chauffage !

Ce sont les Français qui travaillent et qui paient des impôts qui subissent ces injustices et paient cette politique de préférence étrangère voulue par l’UMPS !

Le 20 mars, les Français pourront voter pour le retour au pays pour les immigrés clandestins, pour rétablir la justice sociale et la priorité aux Français en France, en utilisant le bulletin des candidats de vote Front National aux élections cantonales.

NPI - 9 mars 2011

17:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le FN poursuivra en justice les organisations juives antidémocratiques

Communiqué de presse du Front National

Le FN a demandé à ses avocats de poursuivre les organisations juives qui profèrent des accusations graves, antidémocratiques, injurieuses et diffamatoires à l’encontre du FN et de Marine Le Pen.

Le FN rappelle que ces organisations politico-communautaristes interviennent aujourd’hui dans le débat électoral alors qu’elles n’ont aucune légitimité démocratique.

La censure qu’elles tentent d’exercer est de nature totalitaire et dangereusement antirépublicaine.

Nations Presse Info - 9 mars 2011

17:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le Crif veut bâillonner Marine Le Pen

Aliot.jpg

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du FN, conseiller régional de Languedoc-Roussillon

Au moment où des d’hommes se battent pour retrouver leurs libertés, des groupes agissent en France pour les restreindre.

Monsieur Ariel Goldman, vice-président du CRIF a condamné l’invitation de Marine Le Pen à Radio J ce dimanche 13 Mars 2011 et a affirmé qu’il lui restait quelques jours pour faire pression afin que « cet événement honteux » ne se produise pas.

Dans un autre registre le directeur du Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme a surenchéri en déclarant « à mon sens, cette invitation n’est pas une bonne idée. Jusqu’à présent le FN n’a pas montré qu’il était un parti républicain ». (?)

Le Front National rappelle qu’il n’a pas de leçon à recevoir de groupuscules politico-communautaristes et qu’il est un parti républicain au sens de l’article 4 de la constitution française dont la présidente représente aujourd’hui un espoir pour des millions de français de toutes origines et de toutes conditions.

Le FN dénonce cette tentative de censure et cette incitation à la violation de la loi républicaine qui garantit le pluralisme politique, par une organisation communautariste dite représentative mais dont on sait heureusement qu’elle ne représente pas l’ensemble de nos compatriotes de confession israélite.

Le Front National, parti démocratique, demande aux pouvoirs publics de recadrer ces groupes de pression, qui sans légitimité démocratique, interviennent directement dans le débat électoral.

Le FN appelle une énième fois ses compatriotes de confession israélite à ne pas tomber dans ce piège et à entreprendre à ses côtés le long et difficile combat contre une immigration de masse qui menace les fondements de notre civilisation judéo-chrétienne ainsi que notre liberté.

« Article 11. – La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi  ».

Nations Presse Info - 9 mars 2011

 

17:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Khadafi dénonce l'ingérence de la France

01:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Le fiasco du porte-hélicoptères "Mistral"...


Libye : la France envoie le Mistral
envoyé par BFMTV. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Le Mistral, à quai depuis lundi matin au port de Zarzis en Tunisie, repartira sans réfugiés. Mais sa cargaison de fret humanitaire reste la bienvenue.

Personne sur les quais de Zarzis. À part quelques dockers. Alors qu’on s’attendait à voir des centaines d’Égyptiens hébétés par la fatigue, pas un seul candidat au rapatriement vers Le Caire n’attendait le Mistral lundi matin à son arrivée dans le port du sud tunisien.

À bord tout était pourtant paré. Jusque tard dans la nuit de dimanche à lundi, les marins et les soldats embarqués sur le BPC s’activaient encore à installer plus de 900 lits de camps, et à disposer consciencieusement sur chacun d’eux une couverture et une bouteille d’eau. Tout ça pour rien.

130 m3 de fret humanitaire

Très vite lundi matin, avant même que le deuxième plus gros bâtiment de la Marine française, après le porte-avions Charles-de-Gaulle, n’accoste, la rumeur a commencé à circuler dans les coursives du bateau.

"Il paraît qu’on embarquera personne", lâche, incrédule, un jeune sous-officier. Un rapide tour au pont 5, dans le hangar hélicoptères transformé en immense chambre, semble confirmer l’information. Avec beaucoup moins d’entrain que la veille, forcément déçus, les jeunes officiers-élèves commencent à remballer les couchages.

Une fois à quai, après quelques minutes de flottement, d’ultimes réunions avec les représentants du ministère des Affaires étrangères et les autorités consulaires égyptiennes en Tunisie, l’information ne fait plus aucun doute. Le Mistral n’embarquera pas un seul ressortissant égyptien. Sans tourner au fiasco, l’opération humanitaire a carrément moins de gueule.

Devant les médias, le lieutenant de vaisseau Thierry Delorme, porte-parole de l’opération, tente de donner le change. "Le bâtiment était à l’heure au rendez-vous. Paré à évacuer 800 à 900 personnes. Elles ne sont pas là, mais on reste à la disposition des autorités consulaires égyptiennes."

"La crise est loin d'être terminée"

"Le point positif est que le pont aérien entre la Tunisie et l’Egypte fonctionne bien. Le négatif est que la frontière avec la Libye a été verrouillée et que pas mal de gens sont vraisemblablement coincés du mauvais côté. Pour nous, la priorité maintenant est de décharger les 130 m3 de fret humanitaire qui seront utiles à nos amis tunisiens pour améliorer les conditions de vie dans les camps de réfugiés."

À la question d’une journaliste - "Le Mistral n’arrive-t-il pas un peu tard?" -, le capitaine Delorme répond par la négative : "La crise est loin d’être terminée. Le fret humanitaire sera toujours le bienvenu dans la région. Le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés a tiré la sonnette d’alarme récemment sur les risques d’épidémie dans les camps."

Cap sur le canal de Suez

Olivier Chouquet, la chargée des relations presse du secours islamique français, confirme. "Le camp de la Chucha, d’une capacité de 20.000 personnes, en abrite déjà 18.000. Pour l’essentiel des Bangladais, des Pakistanais, des Sub-Sahéliens. Pour l’instant, les tentes sont en nombre suffisant, la situation est sous contrôle, mais des problèmes sanitaires vont se poser très vite. Les 12.000 couvertures et les 5.000 jerricans que l’on a récupérés sur le Mistral vont nous être très utiles."

D’ici là, le Mistral sera probablement très loin. Le capitaine de vaisseau Xavier Moreau, commandant du bateau, prévoyait d’appareiller hier soir pour le canal de Suez qu’il doit passer mi-mars. "Tant mieux si les Egyptiens ont pu rentrer très vite chez eux, mais l’équipage qui avait tout préparé avec ses tripes est forcément déçu. Mais si on nous demande de le refaire, on le refera."

8 mars 2011

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

08/03/2011

Insécurité: blessé au cutter dans le tramway de Lyon

Le Progrès révèle que cette personne a été agressée vers 23h alors qu’elle se trouvait dans une rame du T2 qui circulait avenue Berthelot dans le 7e arrondissement.

Le blessé, touché au visage, a été transporté à l’hôpital mais ses jours ne seraient pas en danger.
L’auteur des coups de cutter est parvenu à prendre la fuite alors que le mobile de l’agression reste à établir.
Une enquête a été ouverte et les témoins ont été entendus lundi soir.

Rédigé par M.H. dans Faits Divers le 08/03/2011 à 07h19

23:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen se rendra à Lampedusa le 14 mars

La présidente du Front national, Marine Le Pen, se rendra lundi sur l'île de Lampedusa (au sud de la Sicile, Italie) pour y "évoquer les problèmes liés aux flux migratoires de clandestins", a annoncé mardi un communiqué du FN.

Marine Le Pen tiendra le lendemain matin "une grande conférence de presse à Rome, à l'invitation de la presse italienne", ajoute le communiqué.

TF1 - 8 mars 2011

23:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Si le sondé vote mal, il faut dissoudre le sondeur...

marine-le-pen.jpg

La publication dimanche par le Parisien d’un sondage choc plaçant Marine Le Pen en tête du premier tour de l’élection présidentielle à 23 % a fait couler énormément d’encre.

Une large partie de cette encre n’a pas été consacrée, comme on aurait pu s’y attendre, à une analyse politique de cette nouvelle confirmation de la dynamique qui entoure la candidate du Front National, mais à une critique en règle de l’instrument de révélation de ce phénomène : le sondage réalisé par Harris Interactive.

Les critiques furent si virulentes que l’institut très vite a dû annoncer la réalisation d’un nouveau sondage, publié le lendemain soir, tenant compte d’hypothèses non testées dans la première enquête (les candidatures de DSK et de François Hollande). Ce sondage n’a fait que confirmer le précédent, mais les critiques ne se sont pas éteintes pour autant.

Depuis ce coup de tonnerre, les articles et les interviews de responsables politiques UMP et PS se succèdent pour dénoncer un « sondage douteux », « du très mauvais journalisme », « un coup de pub », « une méthodologie bancale », « un choix arbitraire des candidats testés », etc.

On peut tout de même grandement s’étonner de cette subite dénonciation d’un outil quotidiennement utilisé par les médias, les partis politiques et le gouvernement, qui en sont des consommateurs archi-assidus…

Ainsi, pourquoi s’étonner d’un air faussement suspicieux que ce sondage ait testé la candidature de Dominique de Villepin, alors que c’est systématiquement le cas depuis des mois ?

Pourquoi d’un coup se scandaliser de l’utilisation d’Internet comme mode de recueil des réponses des sondés, alors que des centaines de sondages Internet ont déjà été publiés depuis des années sans que personne n’ait jamais rien dit, que des études comparatives avec le téléphone ont démontré leur fiabilité, et qu’ils sont en passe de devenir la règle dans tous les pays développés ?

Pourquoi monter de toutes pièces une polémique sur la rétribution des sondés justement à l’occasion de ce sondage, alors que jamais cette technique n’avait soulevé le moindre commentaire jusqu’ici ?

Ces cris d’orfraie contre la technique sondagière, qui se prolongent désormais dans de longues et rébarbatives digressions sur le nécessaire « encadrement » des sondages, cachent mal le véritable objet de cette indignation du gratin médiatico-politique : le résultat du sondage, et ce qu’il révèle sur le niveau de défiance des Français à l’égard des machines UMP et PS au pouvoir depuis des décennies.

Contempteurs du fameux sondage, avouez donc l’objet véritable de votre agacement, la vraie cause de votre agressivité : la première place de Marine Le Pen, que vous ne pouvez pas supporter !

Avouez que c’est le peuple français qui vous dérange au fond, et que c’est lui qu’il faudrait « encadrer », et certainement recadrer.

Les candidats de l’UMP et du PS ne parviennent manifestement plus à susciter l’espérance des Français, qui semble s’être fixée sur quelqu’un d’autre. Pour ceux qui se partagent le pouvoir depuis si longtemps, c’est insupportable. Il leur fallait un punching ball…ils l’ont trouvé : le sondage !

Source : http ://www.levraidebat.com

NPI - 8 mars 2011

22:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Chantal Brunel présente ses excuses pour la forme mais assume le fond

Dans une interview à Nouvelobs.com, la députée UMP Chantal Brunel a présenté ses excuses face à la polémique suscitée par ses propos sur l'immigration. "Si j'ai pu blesser quelqu'un en utilisant des mots qui ont pu choquer, je m'en excuse", a-t-elle déclaré, tout en maintenant ses propos sur le fond.

La députée avait suggéré mardi 8 mars de "remettre dans les bateaux" les immigrés "qui viendraient de la Méditerranée", en réaction aux sondages donnant Marine Le Pen en tête du premier tour de l'élection présidentielle.

"Il faut rassurer les Français sur toutes les migrations de populations qui viendraient de la Méditerranée. Après tout remettons-les dans les bateaux!" a déclaré l'ancienne porte-parole de l'UMP à la presse dans les couloirs de l'Assemblée. La députée n'a pas indiqué à quel moment, au cours des derniers mois, des bateaux immigrés ont accosté sur les côtes françaises.

"Le temps n'est plus à la parole mais aux actes et aux décisions" a ajouté Chantal Brunel. "Marine Le Pen n'a aucune solution à proposer. Nous, on doit montrer qu'on a des solutions" a-t-elle ajouté. "On doit assurer la sécurité en France et rassurer les Français" a-t-elle conclu.

 

 Embarras à droite

 

Une position qui rappelle des propos similaires tenus par Marine Le Pen et qui embarrasse à l'UMP. Contacté par Nouvelobs.com, ni Le secrétaire général du parti, Jean-François Copé, ni le patron du groupe des députés UMP, Christian Jacob, n'ont souhaité réagir. L'entourage de Christian Jacob souligne cependant que les propos de Chantal Brunel sont une prise de position individuelle.

Pour sa part, Claire Rodier, directrice du Gisti (Groupe d'information et de soutien des immigrés), a déclaré à Nouvelobs.com que "toute personne qui se présente aux frontières a droit à un examen de sa situation, même si par la suite il s'avère qu'elle ne peut pas prétendre à la protection internationale et qu'elle devrait éventuellement être renvoyée dans son pays en application de la loi nationale.

"Cela implique aussi un certain nombre de garanties", poursuit Claire Rodier: "passer devant un juge, bénéficier d'un avocat, pouvoir se faire traduire dans une langue qu'il comprend, autant de garanties qui ont été construites à la fois par le droit national et international… et qui sont difficiles à respecter quand on 'remet les gens dans un bateau'." Claire Rodier souligne également que "la France n'est pas un pays exposé du fait de la configuration des ses côtes. On est ici dans le discours".

 "Elle a choisi pourtant de valider les solutions du Front national"

  A gauche, les propos de Chantal Brunel sont qualifiés de "choquants". "Quand Madame Brunel dit que Marine Le Pen n'a pas de solution, par ces propos elle a choisi pourtant de valider les solutions du Front national", réagit le sénateur socialiste David Assouline, interrogé par Nouvelobs.com. "Si elle venait à en convaincre les Français que là est la solution, ils feraient plus confiance à l'original et à l'énergie de Marine Le Pen pour faire cette folie qu'à Chantal Brunel." "Arrêtons de mettre au cœur du débat de genre de propos", conseille David Assouline.

"Chantal Brunel est-elle la nouvelle porte-parole du FN?", demande le Mouvement des jeunes socialistes (MJS). La députée "a permis une nouvelle fois aux idées d’extrême-droite de se diffuser au sein de la République", souligne le MJS, "ces propos honteux doivent être fermement condamnés et la majorité doit immédiatement se désolidariser de Mme Brunel, ancienne porte-parole de l’UMP." Le mouvement de jeunes réclame aussi "des excuses de la députée".

Le député européen Harlem Désir (PS) a lui aussi demandé au patron de l'UMP, Jean-François Copé, de "désavouer immédiatement et de condamner clairement les propos" de Chantal Brunel. "Avec cette proposition ignoble, la députée UMP entend contrer la concurrence que le Front national représente pour l'UMP", écrit dans un communiqué le numéro deux du Parti socialiste.

"Chantal Brunel est-elle passée de porte-parole de l'UMP à porte-parole du Front national" en "reprenant quasiment la proposition de Marine Le Pen de 'repousser les migrants dans les eaux'"?, demande-t-il. "Cet énième dérapage d'une responsable UMP montre le danger de la surenchère permanente entre la droite et l'extrême droite".

Pour le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, "cette sortie atroce de la part de la députée UMP donne envie de vomir. On touche le fond". "L'affolement gagne les rangs de l'UMP. Ces propos racistes doivent être condamnés au plus vite par Jean-François Copé. Toute autre attitude de la part du secrétaire général de l'UMP serait comprise comme une approbation", poursuit-il. Et le numéro un communiste d'appeler "à se servir des bulletins de vote Front de gauche, le 20 mars prochain (aux cantonales), pour sanctionner les noces brunes entre l'UMP et le FN. C'est urgent".

 

Baptiste Legrand

(Nouvelobs.com)  8 mars 2011

20:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Effet sondage: Chantal Brunel (UMP) veut remettre les immmigrés "dans les bateaux"


Chantal Brunel veut remettre les immigrés "dans des bateaux"
envoyé par Nouvelobs. - L'info internationale vidéo.

8 mars 2011

20:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Déchéance de la nationalité: le gouvernement et l'UMP capitulent comme d'habitude!

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Des discours aux actes, il y a un pas que le gouvernement et l’UMP ne franchissent jamais.

Poussés par leurs alliés centristes et tancés par la gauche, l’exécutif et les députés de la majorité ont renoncé à adopter la mesure pourtant minimaliste visant à déchoir de leur nationalité les personnes devenues françaises depuis moins de dix ans, coupables de crimes à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité de l’Etat.

Il n’aura pas fallu longtemps pour que l’UMP recule et rentre dans le rang, renonçant une fois encore à prendre les mesures qui s’imposent pour lutter efficacement contre l’explosion de l’insécurité.

Cette capitulation de la puissance publique intervient au moment où les forces de l’ordre doivent faire face à un déchaînement de l’ultra violence comme en témoigne l’agression sauvage d’un CRS en banlieue parisienne et alors qu’en 2010, 11 tentatives de meurtre visant des policiers ont été recensées rien qu’à Paris et que 1.630 policiers ont été blessés dans la seule agglomération parisienne.

Marine Le Pen, Présidente du Front National dénonce cette lâcheté de l’UMP qui ne fait qu’encourager la montée continue des violences frappant l’ensemble de nos compatriotes, les policiers et gendarmes en premier lieu.

Elle appelle à une rupture totale avec la politique menée actuellement et demande que l’Etat se donne enfin les moyens d’assurer la sécurité des forces de l’ordre.

Elle rappelle qu’avant de poser la question de la déchéance de la nationalité, le pouvoir serait bien inspiré d’agir en amont en cessant de naturaliser plus de 100.000 étrangers par an.

Elle enjoint enfin les Français écœurés par l’impuissance de l’UMPS à résoudre leurs problèmes à secouer le système aux élections cantonales avant de le remplacer à la présidentielle.

NPI - 8 mars 2011

18:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

2e sondage: "Le Front National est en pleine forme"

08 mars 2011

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Benoît XVI dédouane les Juifs de la mort du Christ

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le peuple juif n'est pas responsable de la mort de Jésus, explique le pape Benoît XVI dans un nouveau livre à paraître en mars, dont des extraits ont été publiés mercredi. Il réitère ainsi une position déjà exprimée il y a près d'un demi-siècle par l'Église catholique.

Benoît XVI a recours à une analyse biblique et théologique pour montrer que le peuple juif dans son ensemble n'est pas responsable de mort de Jésus. Des interprétations inverses avaient été utilisées pendant des siècles pour justifier la persécution des Juifs.

Même si le Vatican enseigne depuis plusieurs décennies que les Juifs ne sont pas collectivement responsables de la mort de Jésus, les explications de Benoît XVI aideront à combattre l'antisémitisme, a estimé mercredi un responsable de la communauté juive américaine.

«Il y a une tendance naturelle à considérer que les choses vont de soi, et cela conduit très souvent à un relâchement de la sensibilisation et de la conscience» du risque d'antisémitisme, a déclaré le rabbin David Rosen, directeur des affaires interreligieuses au Comité juif américain (AJC) et figure du dialogue entre le Vatican et les Juifs.

Il rappelle que le Vatican a publié son document le plus important sur le sujet en 1965: la déclaration «Nostra Aetate», qui a révolutionné les relations de l'Église catholique avec le judaïsme en affirmant qu'on ne pouvait attribuer collectivement la mort du Christ aux Juifs, à l'époque comme aujourd'hui.

Selon David Rosen, le livre de Benoît XVI pourrait avoir un effet plus grand et durable car les fidèles n'ont pas forcément le réflexe de se référer à de vieux documents de l'Église. Le pape, dit-il, fournit un «outil pédagogique».

L'argumentaire du pape figure dans la suite de «Jésus de Nazareth» (2007), son premier livre, qui offrait une vision très personnelle des premières années de la vie et des enseignements du Christ. Le nouvel ouvrage, à paraître le 10 mars, porte sur la seconde moitié de la vie du Christ.

La Presse canadienne - 07 mars 2011

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Antisémite plus grave que raciste?


Antisémite plus grave que Raciste ?
envoyé par Dailygratuit. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

07 mars 2011

00:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)