Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2010

Marine Le Pen à Marseille: conférence de presse et apéro-débat


Marine Le Pen Marseille 21 11 10
envoyé par bucch. - L'actualité du moment en vidéo.

NPI - 23/11/10

Ndb: Il y a eu un peu de soleil vers 11h mais ensuite de la pluie et de la grêle!

 Environ 400 militant et sympathisants du FN sont venus applaudir Marine, la salle était comble! 

19:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Karachi: le juge van Ruymbeke à nouveau confronté à la raison d'Etat et aux politiques

Renaud van Ruymbeke.jpg

Renaud van Ruymbeke - (Cliquez sur la photo)

Désigné à la rentrée pour enquêter sur un volet financier de l'affaire, le juge décide d'entendre rapidement des politiques, comme l'ancien ministre de la Défense Charles Millon ou l'ancien ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres, en poste au cabinet du ministre de la Défense François Léotard au moment du contrat de vente de sous-marins signé en 1994 avec le Pakistan.

Le retentissement politique est immédiat: devant le juge, Charles Millon a exprimé le 15 novembre son "intime conviction" de l'existence de rétrocommissions en marge de ce contrat, sans nommer les bénéficiaires, sur lequel Jacques Chirac avait demandé des vérifications en 1995.

Dans la foulée, Dominique de Villepin, alors secrétaire général de l'Elysée, propose de venir s'expliquer dans le bureau du juge dès cette semaine sur ce qu'il savait de ce contrat.

Renaud van Ruymbeke se retrouve aussi, comme son homologue antiterroriste Marc Trévidic, chargé de l'enquête sur l'attentat de Karachi, confronté au "secret-défense".

Le Premier ministre, François Fillon, a opposé ce secret à sa demande de perquisitionner le siège de la DGSE où il entendait chercher la trace d'éventuelles écoutes d'anciens membres du cabinet de François Léotard.

Le secret-défense lui avait déjà été opposé, cette fois par Bercy, dans l'affaire des frégates de Taïwan, où il suspectait des rétrocommissions en France sur la vente de ces navires en 1991. Il avait dû se résigner à conclure par un non-lieu.

Le juge dit n'être "pas contre, par principe, l'existence de documents classifiés" s'il s'agit de préserver des intérêts vitaux ou la sécurité du pays mais ce secret "ne doit pas servir à couvrir des opérations de corruption", dit-il dans sa biographie écrite en 2007 par le journaliste Fabrice Lhomme.

Dans ses relations avec le pouvoir, Renaud van Ruymbeke reste sur un contentieux avec Nicolas Sarkozy né de l'affaire Clearstream.

Dans un livre sorti en juillet 2006 (Témoignage), le président avait critiqué l'enquête du juge sur de supposés comptes occultes chez Clearstream, qui n'ont jamais existé.

"Heureusement que le juge van Ruymbeke a la réputation d'être compétent. Qu'est-ce-que cela aurait été sinon?", a ironisé Nicolas Sarkozy en se plaignant de ne pas avoir été informé pendant dix-neuf mois des initiatives du magistrat.

"M. Sarkozy pratique le discours paradoxal. Quoi qu'on fasse, on a toujours tort. Il semble regretter que je ne l'aie pas interrogé. Mais si je l'avais convoqué, que n'aurait-on dit! J'ai préféré la discrétion", explique le magistrat dans la biographie de Fabrice Lhomme.

L'affaire Clearstream a valu à M. van Ruymbeke des poursuites devant le Conseil supérieur de la magistrature, mais il fut aussi appelé à témoigner au procès où M. de Villepin figurait parmi les prévenus.

Dans les années 90, le juge avait repris l'instruction des affaires Urba-Sages et Trager sur le financement occulte du PS, après le dessaisissement du juge Thierry Jean-Pierre. Plusieurs responsables PS furent inculpés et l'ex-trésorier Henri Emmanuelli condamné.

Son baptême du feu dans ses relations avec le pouvoir remonte à l'affaire Boulin du nom du ministre du Travail de Valéry Giscard d'Estaing, Robert Boulin, alors mêlé à l'achat suspect d'un terrain à Ramatuelle (Var) sur lequel enquêtait le juge.

AFP. 23/11/10

19:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

99 - Bravo, Legouaziou!

99 - Arthur SEYSS-INQUART  (1892- pendu en 1946 à Nuremberg) - 16e Chancelier fédéral d'Autriche

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_Seyss-Inquart

Félicitations à Legouaziou, c'est le premier et le seul dont j'ai reçu la réponse juste.

Le jeu continue si vous le voulez bien!

 

18:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Karachi: Sarkozy pique une colère contre les journalistes: "Amis pédophiles, à demain!"

Le président Nicolas Sarkozy s'est récemment emporté face à des journalistes à propos du dossier Karachi, affirmant à l'un d'eux: "Il semblerait que vous soyez pédophile, j'en ai l'intime conviction" pour signifier qu'on ne peut mettre en cause quelqu'un sans preuve. 

202618_230 sarkozy s'emporte.jpg

L'échange, relayé lundi soir par plusieurs sites internet, a eu lieu en marge du sommet de l'Otan à Lisbonne vendredi soir, alors qu'au même moment en France Dominique de Villepin relançait les soupçons de rétrocommissions vers Paris en 1995, dans le cadre du contrat d'armement avec le Pakistan au coeur de l'affaire de l'attentat de Karachi.

A l'époque Nicolas Sarkozy était ministre du Budget et porte-parole de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur, sur laquelle planent des soupçons de financement illégal potentiellement lié à ces rétrocommissions.

"On est dans un monde de fous", a déclaré le président. "Il n'y a pas un seul parmi vous qui croit que je vais organiser des commissions et des rétrocommissions sur des sous-marins au Pakistan, c'est incroyable." (sic)

Puis il s'adresse à un journaliste, dans une démonstration par l'absurde: "Et vous, j'ai rien du tout contre vous. Il semblerait que vous soyez pédophile... Qui me l'a dit ? J'en ai l'intime conviction (...) Pouvez-vous vous justifier?".

Le président emploie encore le mot deux ou trois fois, preuve de sa colère. "Amis pédophiles, à demain ! ", lance-t-il en quittant les journalistes qu'il allait retrouver samedi en conférence de presse.

En mai 2002, l'attentat de Karachi (Pakistan) avait coûté la vie à 15 personnes dont 11 salariés français de la Direction des Constructions navales (DCN) travaillant à la fabrication d'un sous-marin. Une des pistes de l'enquête est que cet attentat pourrait avoir été commis en représailles à l'arrêt du versement de commissions sur des contrats d'armement après l'élection de Jacques Chirac en 1995.

AFP. 23/11/10

 

18:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le Pape pourrait-il être amené à démissionner?

Surnommé "le berger allemand" par ses détracteurs, Benoît XVI présente un visage plus "humain", entrouvrant la porte sur l'usage du préservatif, sans jamais s'écarter de la doctrine de l'Eglise, relèvent les experts à la lecture de "Lumière du monde", présenté mardi.

Utilisation du préservatif, pédophilie dans le clergé, relations avec l'Islam, réintégration de l'évêque négationniste Williamson... Avec parfois des intonations autocritiques mais plus sur la façon de communiquer que sur le fond, le pape y revient sur les grandes polémiques qui ont traversé son pontificat depuis avril 2005.

Ce livre-entretien "est né des crises répétées, avec les juifs, les musulmans et aussi l'opinion publique sur la pédophilie ou le préservatif", estime Marco Politi, vaticaniste de Il Fatto, selon qui Benoît XVI, 83 ans, s'est senti contraint "d'ouvrir un canal de communication avec le monde".

On se souvient de la tempête soulevée lors de son voyage au Cameroun lorsque Benoît XVI estimait que la distribution de préservatifs "aggravait" le sida. Aujourd'hui, il admet l'usage du préservatif "dans certains cas" pour éviter la contagion du sida.

"Une avancée considérable", selon Politi qui relève que "c'est bien la première fois qu'un pape admet aussi clairement l'utilisation du préservatif, même si nombre d'évêques ou de cardinaux l'avaient déjà dit".

"Le livre démantèle complètement l'image de Ratzinger obscurantiste, rétrograde", juge le vaticaniste Sandro Magister. "Il a une volonté de comprendre le monde et le seul exemple qu'il cite sur le préservatif, celui d'un ou d'une prostituée, montre sa bonté, même envers le pécheur", ajoute-t-il.

Avec une grande prudence, Benoît XVI suggère aussi "une réflexion" sur l'interdiction aux personnes divorcées de recevoir la communion.

Reste qu'"il n'y a aucune ouverture" sur les grands sujets qui agitent la société, reconnaît Magister. La sexualité? Elle a pour unique objet la procréation. La contraception? l'Eglise approuve uniquement "la régulation naturelle des naissances", rappelle le pape. L'homosexualité? Elle "s'oppose à la volonté de Dieu et est inconciliable avec la vocation de prêtre". L'ordination des femmes? Il ne peut en être question, "c'est une volonté de Dieu".

Toutefois, loin de l'image du "panzer cardinal", de "gardien du dogme" ou de "grand inquisiteur", autant de qualificatifs qui lui ont collé à la peau depuis qu'il a succédé au charismatique Jean Paul II, Joseph Ratzinger révèle ses interrogations et parfois ses "peurs".

Il reconnaît avoir prononcé un discours "plus académique que politique" à Ratisbonne, sur Islam et violence, et affirme que catholiques et musulmans sont "engagés aujourd'hui dans une lutte commune, la défense des valeurs religieuses". Sur la levée de l'excommunication de Mgr Williamson, il reconnaît "ne pas avoir pris conscience de qui il s'agissait".

Et surtout dit avoir conscience de ses propres faiblesses. Il aborde même le sujet d'une éventuelle démission "quand un pape en vient à reconnaître qu'il ne peut plus assumer sa charge physiquement, psychiquement et spirituellement".

"Ce sont des questions qui ont déjà été abordées par Paul VI ou Jean Paul II, mais toujours dans des comités ultra-restreints. Pour la première fois, un pape envisage publiquement de ne pas être élu à vie, s'il sent qu'il n'a plus les forces pour guider un milliard de personnes", analyse Politi.

Des propos qui, tenus par un pape "vieilli, fatigué, qui a une tâche très lourde", selon l'auteur du livre, le journaliste allemand Peter Seewald, prennent une résonnance particulière.

AFP. 23/11/10

17:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L'Iran autorise la réouverture d'un site Internet néo-nazi

Ahmadinejad XXX.jpg

TEHERAN- Les autorités iraniennes ont autorisé la réouverture d'un site internet néo-nazi après une brève période d'interdiction, rapporte lundi un autre site, conservateur celui-ci, Tabnak.

Le site "irannazi.ir" est officiellement géré par une "Société de recherche historique sur le Seconde Guerre mondiale et le IIIe Reich".

Selon Tabnak, il avait été fermé à la suite de plaintes de la petite communauté juive iranienne.

Tabnak, considéré comme un site proche de Mohsen Rezaïe, un rival du président Mahmoud Ahmadinejad, a critiqué la décision des autorités: "Pourquoi le ministère de la Culture a-t-il donné cette autorisation ? Nous espérons que les autorités avaient une raison valable".

A plusieurs reprises, Mahmoud Ahmadinejad a nié l'extermination de millions de Juifs par les nazis pendant la guerre, affirmant que l'Holocauste n'était qu'un "mythe".

A Jérusalem, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor, ne s'est pas étonné de la réouverture du site néo-nazi. "Ahmadinejad est un négationniste déclaré, alors je ne vois là rien de nouveau", a-t-il dit. "C'est un nouvel élément démontrant vers où vont les sympathies de son régime".

La communauté juive d'Iran, l'une des plus anciennes au monde, compte environ 25.000 membres.

ALLIANCE - 23/11/10 

17:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Qui est-ce? 99

99 - 03 - Qui est-ce.jpg

99

99 - Qui est-ce.jpg

99

(Il s'agit de la même personne)

01:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Les néonazis iraniens ont désormais leur site Internet

iran-nazi-m.jpg

(Cliquez sur la capture d'écran)

Une « Association des nazis iraniens » a lancé un site et un forum de discussion, rapporte france24.com. Les premiers messages remontent au mois d'août 2010 dernier. Il faut en devenir membre pour accéder à son forum ou à toute autre information qu'il publie. Il compterait 500 membres. La plupart utilisent des pseudonymes : le nom, l'âge et la profession des internautes ne sont pas mentionnés.

 
Le plus surprenant, c’est que l’adresse du site se termine en '.ir', ce qui fait dire que l'ouverture de cette publication a été validée par le ministère de la Culture. Ce qui est sûr, c'est que les autorités ont connaissance de cette association…
 
Photo : D.R.
 
CRIF - 22/11/10

01:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Sarkozy à l'OTAN: "La menace aujourd'hui, c'est l'Iran!"

« Aucun nom ne figure dans les documents publics de l'Otan, mais la France appelle un chat un chat : la menace des missiles aujourd'hui, c'est l'Iran. » C'est ainsi que Nicolas Sarkozy s'est exprimé lors de la conférence de presse tenue à Lisbonne en marge du sommet de l'Otan qui s'est tenu samedi 20 novembre 2010.
 
« Donc si un jour l'Iran tire un missile vers l'Europe, il est certainement souhaitable que l'on puisse l'intercepter », a-t-il développé pour justifier la position de la France en faveur de la dotation de l'Alliance Atlantique d'un dispositif défensif antimissile. Dispositif qui, par ailleurs, ne va pas alourdir les budgets des Etats européens car les Etats-Unis « proposent de fournir l'ensemble des systèmes satellites, radars, intercepteurs et de placer le tout sous commandement allié, sous commandement de l'Otan », a conclu sur ce point le chef de l'Etat français. 
 
Source : Les Echos
 
CRIF - 22/11/10

00:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

22/11/2010

A propos de Mme Nora Berra, nouvelle secrétaire d'Etat à la santé

Nora-Berra.jpg

Nora Berra, née le 21 janvier 1963 à Lyon

Communiqué de presse du Front National

Le Front National a lu avec un grand étonnement les propos du professeur Touraine dans un grand quotidien médical. Ces propos n’ont pas été démentis les jours suivants.

Il apparaîtrait que Mme Nora Berra ait échoué, dans un premier temps, dans ses études de médecine en France, qu’elle ait été contrainte d’obtenir un diplôme algérien, à Oran, puis de retour en France, elle aurait refusé de passer l’équivalence habituelle pour exercer légalement. Ce qu’elle aurait malgré tout pu faire, dans un cursus éloigné des patients de ville ou hospitalisés. Terrain se limitant à quelques vacations en laboratoire hospitalier.

Le Front National s’indigne donc qu’une représentante par évidence même de la « non excellence » et du « non professionnalisme » soit en charge de guider et soutenir la mutation de notre système de soins dans une période très critique.

Le Front National dénonce cette nomination scandaleuse, qui, en tandem avec M. Xavier Bertrand, ex-courtier en assurance privée, est la caricature de l’échec annoncé de la politique sociale ultra libérale engagée par M. Sarkozy.

NPI - 22/11/10

15:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Ile-de-France - Mise au point de Marie-Christine Arnautu

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, membre du Bureau politique du FN, secrétaire régionale du FN en Ile-de-France

Marie-Christine Arnautu, secrétaire régionale du FN en Ile-de-France et responsable du Comité de soutien de Marine LE PEN, déplore profondément les pratiques de certains soutiens extérieurs de Bruno Gollnisch.

Les attaques personnelles et indignes envers des militants d’Ile-de-France soutenant Marine Le Pen, vont crescendo via Facebook et Internet.

Marie-Christine Arnautu demande à Bruno Gollnisch de bien vouloir condamner fermement et clairement ces propos insultants.

Elle assure de son soutien et de son amitié tous ces militants franciliens injustement traînés dans la boue.  Elle appelle par ailleurs l’ensemble des membres de sa courageuse équipe à ne pas répondre à ces provocations n’ayant qu’un seul but : prôner les divisions et les dissensions au sein du Front National.

NPI - 22/11/10

15:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen dans le 7/9 de France Inter


Marine Le Pen
envoyé par franceinter. - L'actualité du moment en vidéo.

Patrick Cohen reçoit dans le 7/9 de France Inter, Marine Le Pen, Vice présidente du Front National .
(8h20 - 22 Novembre 2010).

NPI - 22/11/10

15:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L'armée israélienne a inventé un robot-serpent capable de se reproduire

robotserpent.jpg

Le robot-serpent israëlien - (Cliquez sur la photo)

Fort d'un savoir-faire technologique incontestable, l'armée israélienne vient de mettre au point un robot-serpent d'une intelligence incomparable, capable notamment de "se reproduire".

Récemment, l'armée israélienne a présenté au monde entier un robot totalement autonome, qui se déplace en rampant tel un serpent, et qui est capable de se reproduire en cas d'attaque ! Inspiré du corps des reptiles, il possède un cerveau, des capteurs, des moteurs, ainsi que des batteries lui permettant une autonomie totale de mouvement. Il peut donc se faufiler à travers les bois, dans les trous, et dans tous les endroits généralement inatteignables par l'Homme.

Mais la chose la plus étonnante reste que ce robot-serpent est capable de se reproduire après avoir été touché par un impact. Une fois endommagé, il libère en effet de petites répliques de lui-même tout aussi autonomes, qui continuent alors la mission et peuvent également se faufiler à travers les obstacles. Une prouesse technique hallucinante et terriblement efficace qui servira notamment au service des renseignements généraux.

http://www1.alliancefr.com/articles.ahd?art_id=13435

Alliance - 21/11/10 diminuer la taille de la police agrandir la taille de la police imprimer écrire au rédacteur transmettre à un ami réagir à l'article



 

 


12:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Craon: rencontre avec les élèves renvoyés

 

21/11/10

01:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

21/11/2010

Marseille: fusillades à la kalachnikov, les trafiquants de drogue règlent leurs comptes

Un adolescent de 16 ans a été tué et un jeune garçon de 11 ans grièvement blessé ce vendredi soir au cours de fusillades dans une cité, Le Clos La Rose, dans les quartiers nord de Marseille, qui s'apparentent à un règlement de comptes lié à un trafic de drogue.

21/11/10

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Marseille: face aux violences et au trafic de drogue, Hortefeux annonce un renforcement de la police - Le problème est ailleurs!

Hortefeux à Marseille 21 nov 2010.jpg

A Marseille le 21 novembre 2010

La Rose le Clos.jpg

Dans les "quartiers nord" - (Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)

"Les Marseillais ont droit, ni plus ni moins, au même niveau de sécurité qu'au niveau national", a affirmé M. Hortefeux, s'exprimant après une réunion d'une heure environ avec l'ensemble des responsables de la sécurité en région marseillaise ainsi que le maire Jean-Claude Gaudin (UMP).

Au lendemain d'une fusillade à la kalachnikov au cours de laquelle un adolescent de 16 ans a été tué et un enfant de 11 ans grièvement blessé dans le nord de la ville, le ministre a tout d'abord déclaré qu'il allait accroître les effectifs liés au renseignement et que "deux unités de force mobile", soit environ 150 CRS, seraient déployés avec pour "mission exclusive" la "sécurisation et la surveillance des quartiers sensibles".

Selon M. Hortefeux, cinq policiers "spécialisés" supplémentaires vont ainsi être affectés "dès le 1er décembre" au Service départemental d'information générale (SDIG - renseignement).

La mobilisation des deux unités de CRS a quant à elle pour objectif de "donner un coup d'arrêt" aux trafics, selon le ministre.

La troisième mesure consiste en un "renforcement des équipes d'enquête" au sein de la police judiciaire.

Enfin, le ministre souhaite que les ressources des personnes soupçonnées de trafics de stupéfiants soient "passées au peigne fin" d'ici à la mi-décembre, notamment grâce au fichier Stic (Système de traitement des infractions constatées).

Dans le cadre de cette mobilisation globale, le ministre a évoqué des "opérations coups de poing dans les plus brefs délais".

Par ailleurs, 117 adjoints de sécurité doivent être mis à la disposition du préfet pour Marseille et son agglomération pour des missions de police sur la voie publique, a-t-on appris auprès de la préfecture.

"C'est bien entendu quelque chose de positif", a estimé M. Gaudin, après les annonces faites par le ministre, ajoutant qu'il allait "bien sûr multiplier la vidéosurveillance" et "faire tous les efforts nécessaires" pour endiguer la violence.

"Il est temps de mettre un coup d'arrêt à ces meurtres et à ce trafic de drogue qui portent atteinte à l'image de notre cité", a dit l'élu.

Pour le représentant PS de l'opposition municipale, Patrick Mennucci, la série de mesures annoncées est "molle et tardive".

Il fait remarquer qu'au lendemain de l'incendie volontaire d'un bus dans les quartiers nord au cours duquel une jeune femme, Mama Galedou, avait été grièvement brûlée fin 2006, M. Sarkozy avait aussi annoncé la mobilisation des effectifs de CRS, sans que cela soit efficace.

"Il manque 350 policiers dans le département, je constate que malgré la situation, le gouvernement n'a pas décidé de renforcer réellement la police nationale à Marseille", a-t-il estimé.

Les fusillades se sont multipliées ces derniers temps dans la région marseillaise.

Selon la comptabilisation effectuée par M. Hortefeux, "depuis janvier 2009, ce sont, au total, 26 règlements de compte qui ont été recensés. Ces règlements de compte ont donné lieu à 19 personnes tuées [7 en 2009 et 12 depuis le 1er janvier 2010] et 16 blessées dans la seule ville de Marseille".

AFP. 21/11/10

 

20:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Karachi: des parties civiles vont demander l'audition d'Alain Juppé

Alain Juppé Karachi.jpg

Alain Juppé le 17 novembre 2010

"Nous allons demander dès demain (lundi) au juge Renaud Van Ruymbeke d'entendre M. Juppé car il était Premier ministre en 1995 au moment de l'arrêt des commissions", a indiqué Me Olivier Morice à l'AFP.

La justice suit la piste de représailles pakistanaises à l'arrêt des commissions, décidé par Jacques Chirac en 1995, sur un contrat de vente de sous-marins Agosta, conclu par le gouvernement d'Edouard Balladur.

"L'audition de M. Juppé nous intéresse également car c'est lui qui, depuis Matignon en 1995, a autorisé les écoutes téléphoniques réalisées sur des membres du cabinet de François Léotard", ministre de la Défense du gouvernement Balladur.

Alain Juppé, ministre de la Défense depuis le 14 novembre, a souligné dimanche l'absence de "preuves" dans l'affaire de l'attentat de Karachi, affirmant qu'il n'avait pas lui-même entendu parler de "rétrocommissions" quand il était Premier ministre, sur des contrats de ventes d'armes au Pakistan.

"M. Juppé a la mémoire courte depuis qu'il est entré au gouvernement, c'est également pour cette raison que nous demandons son audition", a commenté Me Morice.

Charles Millon, ministre de la Défense à partir de 1995, a confirmé lundi devant le juge Van Ruymbeke qu'il y avait des rétrocommissions, c'est-à-dire de la corruption, vers des décideurs français en marge de ce contrat. Il avait précisé au juge que des membres du cabinet de son prédécesseur, M. Léotard, avaient été écoutés mais que ces surveillances n'avaient rien donné.

Vendredi, Dominique de Villepin, alors secrétaire général de l'Elysée avait fait état de "très forts soupçons" de rétrocommissions vers la France.

AFP. 21/11/10

19:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

97 et 98: identifiés!

magellan_replica_puerto_san_julian.jpg

Réplique d'un bateau de Magellan - (Cliquez sur la photo)

97 - Lucrèce BORGIA  (1480-1519) - portrait de Bartolomeo Veneto -

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lucr%C3%A8ce_Borgia

98 - Fernand de MAGELLAN (1480-1521)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fernand_de_Magellan

Félicitations à tous les gagnants!

Le jeu continue!

 

 

18:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Qui est-ce? 97 - 98

97 - Qui est-ce.jpg

97

98 - Qui est-ce.jpg

98

03:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Campagne interne: "Gollnisch, force tranquille des convictions, rigueur du programme"

flamme-fn-bis1.jpg

Par Youri Kouskoff, agrégé de grammaire, Docteur en histoire de la philosophie et études latines, Maître de conférence honoraire de langue et littératures anciennes, Chevalier des palmes académiques, Croix du combattant, Flamme d’honneur du Front National

Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous nous résignons à désigner un remplaçant de Jean-Marie Le Pen à la barre du Front National. La tâche du nouveau pilote sera rude, il lui faudra :

Ne pas changer de cap sous couleur de rajeunissement ou de mise au goût du jour : un Front National devenu par électoralisme politiquement correct ne pourrait devenir qu’un supplétif minoritaire de la « droite » molle, courbe fourbe (j’en passe… et des pires) :

 - Fédérer sans exclusive, au-delà des questions de personnes, les forces vives de la mouvance nationale.

 - Rester sourd aux sirènes des médias serves du politiquement correct et de l’argent anonyme et vagabond.

 - Ne pas tomber dans je ne sais quel « centralisme démocratique » qui consisterait à tenir le militant de base pour quantité négligeable, mais corvéable à merci.

C’est pourquoi je voterai pour le candidat qui évitera au Front National de perdre son âme, c’est à dire pour Bruno  Gollnisch dont on connait la « force tranquille » des convictions et la rigueur du programme.

gollnish.com

20/11/10

01:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)