Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1440

  • Jean-François Copé face à Marine Le Pen - 23 janvier 2011

     

    Le Secrétaire général de l'UMP et la Présidente du FN débattent de l'Identité nationale, de l'immigration et de la situation économique de la France. Des sujets sensibles qui entraînent des échanges très "animés" entre les deux protagonistes...
  • Mort après avoir avalé un hamburger?

    le-quick-est-ferme-depuis-le-drame_.jpg

    Le Quick d'Avignon Cap Sud - (Cliquez sur la photo)

    Dans le Vaucluse, Benjamin Orset, 14 ans, est mort samedi midi sous les yeux de ses parents, sa petite soeur et son frère aîné... La veille au soir, l'adolescent est allé mangé au Quick, situé dans la zone commerciale Cap Sud, avec ses parents et sa soeur. Lui et son père ont commandé la même chose. Toute la nuit, ils ont été pris de vomissements...

    Le lendemain, Benjamin est décédé malgré l'intervention de son frère aîné, qui a tout tenté pour le sauver, en pratiquant du bouche-à-bouche jusqu'à l'arrivée des pompiers. En vain.
    Immédiatement, la thèse de l'intoxication alimentaire a été évoquée. Par sécurité, le Quick a été fermé jusqu’à nouvel ordre. Une autopsie du corps de l’adolescent a été pratiquée aujourd'hui par un médecin légiste à Marseille. Pour répondre à cette question: est-ce que le hamburger a pu tuer l'adolescent?

    Il était "en excellente santé"

    Hier soir,  la procureure de la République d'Avignon, Catherine Champrenault, n'a pas pu donner de réponse à cette question: "Rien n'a été révélé par l'autopsie, ni un oedème cérébral, ni un oedème pulmonaire, donc on ne connaît toujours pas les causes". Donc, "la thèse de l'intoxication alimentaire n'est ni écartée, ni avérée".

    Et d'ajouter: "Rien ne peut expliquer cette mort brutale". Le jeune homme était en "excellente santé" et ne souffrait "ni d'allergie ni de souffle au coeur". De ce fait, "les explorations se poursuivent" et une "expertise complétaire bactériologique et virale" est en cours. Les résultats seront donnés en fin de semaine. 

    Le Dauphiné libéré  -24/01/11

  • Une carte pour suivre en temps réel les catastrophes à travers le monde

    L'idée peut paraître surprenante. Le site Internet édité par RSOE, un service hongrois d'information sur les catastrophes naturelles, a publié une cartes via Google map  sur laquelle il est possible de visualiser catastrophe et accidents qui se déroulent à travers le monde, le tout en temps réel.

    Epidémies, incidents climatiques tels que les ouragans, tremblements de terre mais également accidents chimiques sont au menu souligne Le Post.fr. La carte donnant même des détails chiffrés sur le nombre de morts, de blessés...

    Pour accéder à la carte,  cliquer ici.

    le 24/01/2011 à 14:31

    Le Dauphiné libéré

  • Moscou: 35 morts dans un attentat-suicide à l'aéroport de Domodedovo

    Un attentat suicide à la bombe a fait 35 morts et 46 blessés à l'aéroport international de Moscou-Domodedovo lundi après-midi, alors que la Russie est régulièrement visée par des attaques revendiquées par une rébellion islamiste du Caucase russe.

    Les premières images diffusées par les télévisions russes montraient de nombreux corps étendus dans le hall de l'aéroport envahi par une épaisse fumée, alors que les témoins parlaient de scènes de carnage.

    "Selon des données actualisées, il y a 35 morts et 46 blessés", a déclaré la porte-parole de Domodedovo, Elena Galanova, à l'antenne de la chaîne NTV. Un précédent bilan du ministère russe de la Santé faisait état de 31 morts et 130 blessés.

    Le Comité d'enquête de Russie a indiqué avoir ouvert une enquête pour "acte de terrorisme" suite à l'explosion qui a eu lieu à 16h32 locale (13h32 GMT). Des sources policières ont précisé aux agences russes qu'il s'agissait d'une attaque suicide, mais cette information n'a pas été officiellement confirmée.

    "Nous n'excluons pas qu'il puisse s'agir d'un kamikaze", a simplement indiqué Nicolaï Sintsov, du Comité antiterroriste russe, lors d'une conférence de presse à Domodedovo.

    Mme Galanova a par ailleurs déclaré que "l'explosion a eu lieu dans la salle des arrivées (internationales), là où les familles attendent les voyageurs" au rez-de-chaussée de l'aéroport.

    "L'aéroport fonctionne normalement", a-t-elle ajouté.

    Domodedovo est le principal aéroport russe en termes de voyageurs, avec 18,6 millions de passagers en 2009 et un total estimé de 22,4 millions en 2010, selon le site de l'aéroport. Au total, 77 compagnies y travaillent dont British Airways et Lufthansa.

    Le président russe Dmitri Medvedev a réagi moins de deux heures plus tard en ordonnant la mise en place d'un "régime de sécurité spécial" dans les gares et les aéroports à travers tout le pays.

    M. Medvedev, qui a reporté à une date indéterminée son départ prévu mardi pour la Suisse pour assister au Forum économique mondial de Davos, a aussi estimé que les mesures de sécurité n'avaient pas été appliquées correctement.

    "Ce qui s'est passé montre que les lois censées être mises en oeuvre sont loin de fonctionner correctement", a-t-il jugé.

    Selon des sources policières, la bombe était d'une puissance équivalente à cinq ou sept kilogrammes de TNT. Des témoins parlant aux médias russes ont pour leur part indiqué avoir entendu deux explosions.

    Trois personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'attentat sont actuellement recherchées, a indiqué une source policière à l'agence Interfax.

    "J'ai entendu d'un coup entendu un grand claquement, comme si quelque chose tombait. Personne n'a rien compris à ce qui se passait", a raconté à l'AFP Elena, une hôtesse de l'air de la compagnie allemande Lufthansa, "tout le monde était en état de choc".

    "Quelque chose de terrible s'est produit ici. Des dizaines de personnes sont évacuées sur des brancards, des chariots", a déclaré à la radio russe City FM un témoin, Andreï, qui se trouvait sur place au moment du drame.

    "Des personnes brûlées courent dans tous les sens", a-t-il ajouté.

    Les réactions de l'étranger ne se sont pas fait attendre: le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, s'est dit "choqué", tandis que Paris et Berlin ont dénoncé un acte "barbare".

    Suite à cette attentat, la police de Moscou a renforcé les mesures de sécurité dans les transports publics de la capitale russe, en particulier dans le métro.

    Deux stations du métro de Moscou ont été visées en mars 2010 par des attentats suicide qui ont fait quarante morts. Cette attaque a été revendiquée par la rébellion islamiste qui lutte contre les forces russes dans les républiques du Caucase du Nord (Tchétchénie, Ingouchie, Daguestan...)

    Les autorités russes n'ont pour l'instant évoqué aucune piste, mais ce type d'attentats a toujours été revendiqué ces dernières années par les rebelles islamistes de cette région du Sud de la Russie.

    Après la première guerre de Tchétchénie (1994-1996) entre forces russes et indépendantistes, la rébellion s'est progressivement islamisée et a de plus en plus débordé les frontières tchétchènes pour se transformer au milieu des années 2000 en un mouvement islamiste armé actif dans tout le Caucase du Nord.

    Embuscades, attaques et attentats y ont lieu presque tous les jours.

    AFP. 24/01/11

     

     

  • La Chine fascinée par le Talmud et le "génie juif" à s'enrichir

    1Talmud.jpg

    Rien ne se produit par hasard. Je devais entreprendre un voyage en Chine et, quelques jours avant mon départ, je découvre un article sur CJSS puis sur NewsWeek, pour le moins surprenant.
    Il y est question de la fascination qu’exerceraient sur les Chinois, les Juifs, ou plutôt, leur capacité unique à s’enrichir.

    D’où leur vient ce talent particulier ? Un éditeur chinois arrive à la conclusion que la clé de la connaissance des mille et un moyens de faire de l’argent se trouve, non pas dans l’Ancien Testament, somme toute à la portée de tous, mais dans le TALMUD qui est l’outil que seuls les juifs savent manier et qu’ils dissèquent effectivement depuis des siècles. Un auteur qui a recours à un pseudonyme pond donc un livre intitulé « Le Talmud décodé: 101 règles juives du business »
    D’autres suivent tels que « Le Petit Illustré de sagesse juive ou toutes les histoires de gains monétaires dans le Talmud ». Les livres, au dire de l’article, se vendent comme des petits pains et auraient atteint plus d’un million d’exemplaires. Encore mieux, à Taiwan, il existe même un hôtel qui s’inspire des textes sacrés. Le Talmud Business Hotel de Taichung qui se décrit ainsi sur son site:
    «Influencé par les théories du Talmud, l’hôtel pour businessmen a été nommé en référence au livre saint. Il contient une collection d’anciens textes de rabbins sur la loi et les traditions juives. Dans chaque chambre, vous pouvez trouver une copie du Talmud-Business Success Bible  pour que chacun puisse faire l’expérience de la voie du Talmud vers le succès, ainsi qu’un accès gratuit au Wi-Fi». Réussite dans les affaires assurée.

    Dans le même article est également cité un Centre d’Etudes juives qui se trouverait à Shanghai. Cela tombe à pic, c’est justement là où je me rends. Sans me faire annoncer, j’arrive au Centre, et rencontre une joyeuse bande de jeunes universitaires, dont Wang Zhen, Assistant professeur, Deputy Secr-General du Centre d’Etudes juives.
Ayant quelque peu préparé ma visite, je lui offre mes bouquins, dont l’Essai de géopolitique biblique « Ismaël et ses frères » et lui fais part de mes recherches sur une meilleure compréhension de l’Actualité grâce aux Textes fondateurs, dont bien évidemment le Talmud, puisqu’il semble être très à la mode en Chine. Malheureusement, mon site de géopolitique biblique est censuré en Chine – on se demande bien pourquoi – et mes livres sont en français, langue que seuls maîtrisent quelques universitaires. Wang Zhen semble néanmoins intéressé et promet de le faire lire par qui de droit.
Je fais également connaissance d’une jeune universitaire chinoise qui se dit appeler Ayelet, et avec qui, à ma grande stupéfaction, j’échange quelques phrases en hébreu. Elle me tend sa carte sur laquelle elle rajoute son prénom; en hébreu.

    Le centre a pour vocation d’éditer des recherches sur les Juifs en Chine et ailleurs, et Wang me remet avec fierté leur dernier ouvrage, sur ….. les Juifs en Amérique. Pourquoi pas?
Je lui parle des ouvrages talmudo-business, qu’il sort de sa bibliothèque et me montre. Il n’est pas un chaud partisan de ce genre de littérature, qui à son sens, est susceptible de provoquer de l’antisémitisme, surfant sur le prototype du juif au nez crochu, avide d’argent, et qui de plus, sont signés et édités par des pseudonymes. Nous nous mettons d’accord sur le fait que le Talmud disserte d’avantage sur l’éthique du commerce que sur les moyen de s’enrichir. De plus, en universitaire sérieux, il ne peut cautionner des ouvrages de vulgarisation à des fins bassement matérielles
Lorsque je leur fais savoir que ma fille qui travaille à Shanghai est parfaitement hébraïsante, la jeune Ayelet est emballée et note son numéro de téléphone. Echange cours d’hébreu contre cours de Chinois; tout le monde est gagnant.
Je suis honoré de signer leur Livre d’or et nous nous quittons sur « we’ll keep in touch ». La balle est désormais dans le camp de Sarah qui devra me servir d’agent littéraire en Chine. On peut toujours rêver.

    Lire cet article sur http://www.aschkel.info/article-mes-tribulations-dans-la-chine-fascinee-par-le-talmud-et-le-genie-juif-par-arie-levy-65548030.html

    ALLIANCE - 23/01/11

     

  • Louis XVI, un roi érudit, passionné par les sciences

    photo.jpg.png

    Louis XVI donnant ses instructions à La Pérouse le 29 juin 1785 - ( Nicolas-André  Monsiau - 1817)

    (Cliquez sur le tableau pour le voir en totalité)

    Louis XVI était un prince studieux et érudit. Hormis sa passion connue pour la serrurerie, il était féru d'histoire, de géographie, de marine et de sciences.

    Il fit de la marine une priorité de sa politique étrangère, et en a une connaissance théorique si pointue, qu'il se plut, quand il vit pour la première fois la mer, à faire des remarques dont la pertinence stupéfia ses interlocuteurs.

    Sur le plan scientifique, il mandata Jean-François de La Pérouse pour effectuer le tour du monde et le cartographier. Il n'en eut plus de nouvelles régulières à partir du 16 janvier 1788. La Pérouse avait annoncé dans sa dernière lettre quel devait être son parcours et l'époque probable de son retour, vers l'été 1789.
    Sans nouvelles depuis longtemps, le roi fit envoyer deux navires à sa recherche. Le 28 février 1790, l'Assemblée constituante décréta qu'une prime serait accordée à tout marin donnant des nouvelles de l'Expédition. La nouvelle expédition, lancée depuis peu, était menée par des capitaines qui périrent aussi avant leur retour, pendant la Révolution. Louis XVI aurait alors demandé des nouvelles de cette entreprise jusque sur l'échafaud.
     En 1794 parut un opuscule intitulé : Découvertes dans la mer du Sud. Nouvelles de M. de La Pérouse jusqu'en 1794, Paris, Everat, 1794, in-8°, dont les détails ne furent confirmés qu'en 1828 et 2005.
    (Wikipédia)
  • 138: enfin identifié!

    138 - Guglielmo MARCONI - Né à Bologne en 1874 de père italien et de mère irlandaise, décédé à Rome en 1937.  Physicien, inventeur et hommes d'affaires, il reçut le pris Nobel de physique en 1909.

    Jusqu'en 1943, il était connu pour être l'inventeur de la TSF.

    Lire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Guglielmo_Marconi

    BRAVO à tous les gagnants et à ceux qui ont participé! 

    Le jeu continue!

  • Pour le plaisir

    Corse ânes sous la neige.jpg

    Anes en Haute-Corse sous la neige - 23 janvier 2011

    (Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

  • Qui est-ce? 138

    138 - Qui est-ce.jpg

    138

    Indice: il s'agit d'un homme célèbre, dont le nom est connu dans le monde entier!

  • Marseille: à 7 ans, la petite Comorienne était l'esclave de sa tante

    esclave Comores.jpg

    L'immeuble du centre ville où elle vivait

    Elle n'a dû son salut qu'à un sursaut familial. À une intervention de la plus jeune soeur de sa mère, qui s'est aperçue de la gravité de la situation. Quand le calvaire d'Amina (*) a pris fin, il y a quelques semaines, cela faisait trois ans qu'elle vivait comme une esclave au domicile de son oncle et de sa tante. Un couple d'une soixantaine d'années et leur fille de 34 ans qui se comportaient comme des Thénardier, en plein coeur de Marseille. Amina avait débarqué en ville en 2007, en provenance des Comores, le coeur déjà très lourd. À 7 ans, elle avait dû se résoudre à se séparer de sa mère, restée au pays. Sa tante avait accepté de l'accueillir dans son foyer marseillais. Malgré l'inconnu et son jeune âge, elle avait obéi à sa maman, qui lui avait si bien parlé de la France, où elle pourrait aller à l'école, se construire un avenir radieux.

    Ses illusions se sont vite envolées. À peine était-elle installée dans l'appartement de la rue de la Grande-Armée (1er ) que la petite fille s'est retrouvée plongée dans un univers de brimades, de soumission et de tâches ménagères forcées. "Elle devait se lever à 5 heures tous les matins, déplorait l'un des enquêteurs. Une fois debout, c'était ménage et repassage. Si elle osait refuser, elle recevait des coups de livres sur la tête. En 2008, elle aurait aussi été brûlée avec un fer à repasser. La nuit, elle dormait à même le sol, sur un vieux matelas."

    Un emploi du temps à peine imaginable que la fillette va pourtant supporter pendant trois ans. Comment sa mère a-t-elle pu ignorer aussi longtemps les sévices que sa fille endurait ? L'instruction judiciaire ouverte depuis vendredi devra notamment préciser la façon dont l'oncle et la tante ont réussi à conditionner la petite Amina afin qu'elle ne répète rien à ses proches. À l'école, où elle se rendait seulement après avoir achevé l'intégralité de sa tâche de petite femme de ménage, ni son institutrice, ni le personnel n'ont décelé le moindre signe permettant de faire cesser le calvaire.

    C'est finalement sa deuxième tante, domiciliée dans un autre quartier, qui a pu lever le voile sur les agissements de sa propre soeur et de son mari. Indignée, elle a déposé plainte et la brigade des mineurs de la Sûreté départementale a été saisie du dossier. Les trois suspects, interrogés jeudi dernier, n'ont nié qu'une partie des charges pesant sur eux. Ils ont été mis en examen pour violences volontaires par personne ayant autorité et placés sous contrôle judiciaire. Depuis, Amina vit chez sa jeune tante. Sa mère devrait bientôt la récupérer.

    * prénom modifié

    La Provence - 23/01/11

     

     

  • Louis-Ferdinand CELINE

  • Défilé pour l'abrogation de la loi Veil

    TF1 - 23/01/11

  • Céline et la Bêtise

    drapeo.jpg

    Bernanos, qui déplorait que Hitler eut déshonoré l’antisémitisme, mais gaulliste nonobstant, et même, si l’on veut « Juste », bien qu’avec la distance d’un océan, disait, sans doute avec raison, que la bêtise menait le monde. Ce dernier est bien trop vaste pour qu’on s’en fasse une idée bien précise, mais pour ce qui concerne la France, on ne risque guère de se tromper.

    Comme le remarque le Figaro de ce jour, non sans un humour un peu décalé : « Le ministre de la Culture donne raison à Serge Klarsfeld… ». On ne manquera pas de s’étonner qu’un aussi emblématique représentant de la République, garant du patrimoine de la Nation, « donne raison » à un individu, au détriment d’une communauté dont il devrait placer au-dessus de tout l’intérêt. A moins qu’on se soit trompé justement de communauté… Mais au fond, on a vu récemment d’autres ministres, et même le Chef de l’Etat, sembler défendre des causes individuelles, parfois en changeant les lois, par exemple celle concernant les jeux en ligne.

    On ne sera sans doute pas assez ingénu pour croire que Monsieur Mitterrand soit tombé en amour, comme disent nos amis anglais, pour l’ex-soldat de Tsahal, ci-devant garde frontière (autrement dit gardien d’un ghetto où moisissent misérablement plus d’un million de femmes, d’enfants et d’hommes condamnés à boire de l’eau croupie), détenteur de la légion d’honneur, probablement pour avoir remplir son devoir sioniste, et subsidiairement mené son petit boulot d’inquisiteur et de censeur.

    On se dit que l’intelligence eût consisté à faire le moins de bruit possible, à laisser passer les commémoration dont tout le monde se fout, quand bien même les faiseurs de discours feraient mine de ne pas s’en apercevoir, d’autant plus que l’anniversaire de la mort de Céline a lieu un premier juillet, au moment où la France vraie, corporelle et suante répète le grand exode estival vers un Sud qui a vocation, il faut le dire, à recevoir avec voracité la barbaque éreintée de nos compatriotes. A la limite, pour les quelques demi-savants titillés par une curiosité malsaine, on aurait pu asséner quelques bonnes vérités bien-pensantes, histoire de faire diversion, en rappelant l’ignominie de Louis-Ferdinand, en condamnant sa logorrhée antisémite (bien que ces écrits-là fussent interdits de publication) ; et, plus intelligemment encore (on demande vraiment l’impossible !), il aurait été possible de souligner le caractère subversif de la prose célinienne, dont on a du mal à trouver l’équivalent dans la critique, pourtant maintenant bien conformiste, de la guerre, du colonialisme et du culte de l’agent.
    Ah ! le culte de l’argent… Domaine risqué, s’il en est. C’est justement là où le bât blesserait. On procèderait presque à des amalgames répugnants. Honni soit qui mal y pense ! Et le Président Sarkozy, qui, pour l’argent, a les yeux de cette pauvre Chimène à qui on prête beaucoup à des taux d’usurier, le prendrait pour lui.

    Mais foin de pingrerie ! Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Pourquoi ne pas vider nos librairies, nos bibliothèques, et accessoirement notre Panthéon, de quelques brebis galeuses des Lettres, qui s’en sont pris injustement au Peuple élu ? Exit donc Voltaire, Rousseau, Balzac, Maupassant, et d’autres, (sans parler de Valéry, de Gide …) qui ont commis un certain nombre de pages fort calomniatrices et, il faut le dire, affreusement caricaturales.

    Et tant que nous y sommes, et, mon Dieu, pourquoi ne défendre qu’une seule communauté ? (on nous traiterait de raciste !), pourquoi ne pas interdire Rabelais, qui a ignominieusement caricaturé les Sorbonicards, en les présentant comme des ivrognes, Agrippa d’Aubigné, qui a éructé contre les papistes, Ronsard, qui a vomi contre les Protestants, Corneille, qui a, comme un vieux Turold, fait l’apothéose d’un tueur de Maures, Diderot, qui a calomnié les Jésuites du Paraguay, pourtant défenseurs des Indiens, etc. Et que penser de tous ces écrivains qui n’ont eu de mots assez durs contre la démocratie, le progrès, la modernité triomphante ? Preuve que, comme les chemins menant à Rome, le génie achoppe toujours devant la bêtise des hommes. Eternelle lutte !
    Diable merci, nos Lettres ne manquent pas de fureur haineuse, et parfois, cela donne du talent.

    Dans cinq cents ans peut-être, s’il est encore un monde et si notre langue française n’a pas disparu, malgré les efforts déployés par la nouvelle classe des Tartuffes, des béotiens et des cyniques apatrides, qui restera-t-il de nos grands artistes, quand Messieurs Mitterrand et Klarsfeld ne demeureront même pas dans la mémoire des vers de terre ? Nul doute que Louis-Ferdinand Céline trônera, aux côtés de ses illustres prédécesseurs, dont le géant Rabelais, et de toutes les gloires de notre Nation.

    Claude Bourrinet

    VOXNR - 22/01/11


     

  • Pour la Grande Mosquée de Lyon "la femme devrait se prosterner devant son mari"

    La Grande Mosquée de Lyon a été inaugurée le 30 septembre 1994 par Charles Pasqua, Ministre des cultes, Michel Noir maire de Lyon, l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite, et des autorités civiles et religieuses de la ville. Elle peut accueillir jusqu’à 2500 fidèles et dispose d’un minaret et d’une école pouvant accueillir les jeunes afin de parfaire leurs connaissances de l’Islam.

    Le Saint Coran et la Sunna sont les fondements des valeurs spirituelles et morales qui forment l’éthique musulmane. La Sunna représente la pratique ordinaire du Prophète Mohammed, par lequel le Coran a été révélé, dont la vie représente le modèle à suivre. La pratique est rapportée par des contemporains du Prophète dans les Hadiths, recueil de citations devant être suivies par tout bon Musulman.

    Le site Internet de la Grande Mosquée de Lyon mentionne certains de ces Hadiths, en voici quelques extraits, concernant la condition des Femmes. (Sur la page d’accueil, cliquer sur “Apprendre l’Islam –> “Recueil de Hadiths” –> “35 – Le droit du mari sur sa femme” – copie d’écran de la page)

    35 – Le droit du mari sur sa femme

    1. Chapitre 4 – verset 34 : «Les hommes ont la charge et la direction des femmes vu les avantages que Dieu a accordés aux uns de préférence aux autres et vu ce qu’ils ont dépensé de leur argent. Les vertueuses sont pleines de crainte pieuse et sauvegardent le dépôt (de leur mari en son absence) par la sauvegarde de Dieu».

    281. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit : «Quand l’homme appelle sa femme à son lit et quand elle n’y répond pas et qu’il passe sa nuit plein de colère contre elle, les Anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin».

    284. Selon Talq Ibn ‘Ali (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit : «Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain». (Rapporté par Attirmidhi et Annasâ’i)

    285. Selon Abou Hourayra (das), le Prophète (bsdl) a dit : «Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari». (Rapporté par Attirmidhi)

    L’Imam ‘Alî (das) recommande de demander conseil aux femmes et de faire l’opposé. Il a dit aussi : «La femme est un grand mal et son plus grand mal est qu’on ne peut s’en passer». Ce sont les gens prodigues et trop avides des plaisirs de ce monde qui deviennent les esclaves de leur passion pour les femmes. C’est cette même passion qui les pousse à aimer les autres biens terrestres (argent, pouvoir, notoriété etc…) et à les rechercher par tous les moyens en dépit de toute justice, de toute morale et de tout honneur.

    Si ces Hadiths peuvent être considérés comme dépassés, pourquoi le site mentionne-t-il ce chapitre ? La Mosquée de Lyon en publiant ces écrits cautionne ouvertement l’inégalité Homme/Femme, incompatible avec nos Valeurs Républicaines. La Femme Musulmane doit être soumise à son mari.

    Quelle vision de la Femme ont alors les Musulmans (hommes) fréquentant cette Mosquée ? On est également en droit de se poser la question : est-ce que ces Hadiths sont enseignés aux jeunes Musulmans fréquentant l’école de la Mosquée ?

    Source : L’Islam en Europe.

    NOVOPRESS - 20/01/11

  • Défilé à Paris "pour la vie" de milliers d'anti-IVG, deux fois plus qu'en 2010

    Quelque 6.500 personnes selon la police, 40.000 selon les organisateurs, opposées à l'avortement, ont défilé dimanche après-midi à Paris pour une septième "grande marche nationale pour le respect de la vie".

    Cette participation est deux fois plus importante que celle enregistrée en janvier 2010 lors de la sixième marche, qui avait réuni 3.100 personnes selon la police, 20.000 selon les organisateurs.

    Composé de nombreuses familles, le cortège, parti de la place de la République derrière une banderole proclamant "Unis pour défendre la vie", a rejoint en fin d'après-midi la place de l'Opéra.

    Nombre d'enfants tenaient des ballons rouges et blancs portant l'inscription "En marche pour la vie", du nom du collectif de 15 associations appelant à ce rassemblement.

    D'autres personnes portaient des pancartes sur lesquelles était inscrit "maman je t'aime" ou "papa je t'aime", autour d'une bulle renfermant une figurine représentant un foetus.

    Les manifestants, dont des prêtres et des pasteurs, étaient venus de toute la France, à l'occasion du 36e anniversaire de la loi Veil qui a légalisé en France l'avortement et dont ils réclament l'abolition. Des délégations étrangères étaient également présentes.

    Chaque année la France comptabilise environ 200.000 avortements pour 800.000 naissances.

    "Il faut au moins créer des conditions d'accueil de l'enfant qui seront telles que cela dissuadera les mères de les tuer", a déclaré à l'AFP un participant, François Foucart.

    Le collectif "En marche pour la vie" revendique "la reconnaissance de la dignité humaine dès la conception" ainsi qu'"une véritable politique au service de la vie et de la famille impliquant un développement sans précédent des aides à la maternité et des structures d'accueil pour les femmes enceintes en difficulté".

    Il refuse "la simple révision des lois de bioéthique", sur laquelle doit se pencher l'Assemblée nationale en février, et réclame "l'interdiction pure et simple de toute forme d'expérimentation ou de sélection sur l'embryon humain".

    "Nous craignons une levée du moratoire sur la recherche embryonnaire", a expliqué Benjamin Izarn, président des "Etudiants pro-vie".

    Le collectif réunit, outre cette association, Choisir la Vie, Chrétienté-Solidarité, le comité pour Sauver l’Enfant à Naître, la Confédération Nationale des Familles Chrétiennes, Laissez-les Vivre-SOS Futures Mères et Renaissance Catholique, entre autres.

    La marche se veut non confessionnelle et apolitique. Le Parti chrétien-démocrate que préside Christine Boutin a cependant appelé à y participer.

    Avant le rassemblement, un message de soutien est arrivé aux organisateurs du pape Benoît XVI, qui a encouragé "toutes les personnes engagées dans le combat pour la vie à contribuer avec constance et courage à instaurer une nouvelle culture de la vie, fruit de la culture de la vérité et de l’amour".

    Une huitième marche sera organisée le 22 janvier 2012, a déjà annoncé le collectif.

    France-Soir - 23/01/11

  • Pour le plaisir

    Mimosaneige.jpg

    Neige et mimosa à Marseille, St Barnabé  (Photo d'Evelyne Berghe)

     PICT0062.jpg

    Merveilleux flocons dans la nuit - Marseille - (Photo de mistigri13)

    (Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)

  • Vingt-six agressions ont lieu chaque jour à Marseille

    Les vols avec violences sont en augmentation de 19%. Un chiffre record

    Le procureur de Marseille a rappelé aux imprudents que

    Le procureur de Marseille a rappelé que "la délinquance, c'est aussi le recyclage de l'argent sale, toutes les atteintes à l'ordre public économique et social".

    Photo Guillaume ruoppolo

    Vingt-six agressions par jour à Marseille. Est-il besoin de commenter les chiffres, quand les chiffres parlent d'eux-mêmes ? Le procureur de Marseille Jacques Dallest a profité de l'audience de rentrée du tribunal de grande instance pour en décliner les principaux. Et cette année, ils sont plus douloureux que les précédentes. Ils brossent le portrait d'une ville qui a mal à sa délinquance : une hausse des vols avec violences de 19% par rapport à 2009. Avec, comme l'a dit le magistrat, des "agressions crapuleuses" faites dans le seul "but lucratif" qui évolue de manière effarante. Trois cents crimes et délits ont lieu chaque jour dans le ressort du tribunal de Marseille (Marseille-Aubagne-La Ciotat). "Marseille est un gisement à ciel ouvert d'infractions pénales", résumera le procureur Dallest.

    Ainsi 18 personnes sont déférées chaque jour au parquet. 1700 vols à main armée ont été recensés en 2010 dans les Bouches-du-Rhône. Un sur deux a lieu sous la menace d'une arme à feu. Au cours de la seule nuit de lundi à mardi, ce sont 9 vols de ce type qui ont eu lieu. L'action commando est devenue un mode d'expression majeur des délinquants. Une centaine d'atteintes à la vie humaine l'an dernier et dans les cités marseillaises, la violence prospère : 84 homicides ou tentatives en 2010, dont 47 étaient des règlements de comptes de quartiers. Ils ont été mortels dans 14 cas. Le procureur est aussi revenu sur l'assassinat du Clos La Rose (13e ) qui a coûté la vie à un mineur de 16 ans et a failli en tuer un autre de 11 ans. Quant à la délinquance en Corse, dont est de plus en plus fréquemment saisie la justice marseillaise, elle a donné lieu l'an dernier à 26 règlements de comptes, à 80 mises en examen et à 60 incarcérations.

    "La délinquance, c'est aussi le recyclage d'argent sale, toutes les atteintes à l'ordre public économique et social, a martelé Jacques Dallest. Le parquet continuera à traquer les fraudeurs de tout poil." Un message destiné aux acteurs des dossiers politico-financiers en cours les plus chauds. Autres chiffres : des violences sexuelles en hausse de 12%, plus de 10.000 cambriolages en 2010 et 48 tués sur les routes cette année contre 53 en 2009. L'enfer de la délinquance sera en 2011 pavé de bonnes intentions judiciaires. Pour plus d'efficacité de traitement, le président du tribunal François Pion a annoncé hier la création de deux audiences correctionnelles hebdomadaires consacrées aux comparutions immédiates. L'ennui a peu de chances de guetter les juges marseillais.

    La Provence - 22/01/11

  • Disparition de Laëtitia: mise en examen pour enlèvement suivi de mort et viol

    Laetitia Perrais.jpg

    Les premières expertises ont "confirmé que les traces de sang découvertes dans le véhicule de M. Tony Meilhon étaient bien celles de Laëtitia", selon le communiqué de M. Ronsin, titré "Disparition et probable décès de Laëtitia".

    Dernière personne à avoir été vue avec Laëtitia dans la nuit de sa disparition entre mardi et mercredi, Tony Meilhon, 31 ans, a été présenté au parquet de Nantes samedi à la mi-journée, à l'issue de 48 heures de garde à vue à la gendarmerie de Pornic.

    Selon Me Sébastien Chevalier, avocat de permanence appelé par le parquet pour assister M. Meilhon, ce dernier a refusé l'assistance d'un avocat commis d'office et a refusé de lui parler, a-t-il dit à sa sortie du palais de justice.

    M. Meilhon a donc été placé sous ordonnance d'incarcération provisoire par le juge de la liberté et de la détention, auquel il sera de nouveau présenté dans un délai de quatre jours.

    Pendant les 48H00 de sa garde à vue, il s'est montré peu coopératif. Selon le procureur, M. Meilhon "conteste les accusations portées contre lui et évoque un simple accident mortel de la circulation".

    Pour le chef de mise en examen d'enlèvement suivi de la mort de la victime retenu contre lui, "en état de récidive légale", il est "passible de la réclusion criminelle à perpétuité", a-t-il précisé.

    Les enquêteurs ont mené des recherches tous azimuts et continuaient encore samedi matin des investigations scientifiques sur les lieux de l'interpellation de l'homme à Arthon-en-Retz. Mais Laëtitia n'a pas encore été retrouvée en dépit des 40 hommes de terrain assistés de 25 enquêteurs, mobilisés depuis mercredi matin pour la retrouver.

    Questionnée sur les chances de retrouver la jeune fille vivante, le procureur de Saint-Nazaire, Florence Lecoq, avait reconnu vendredi soir : "plus le temps passe, plus cet espoir, hélas, s'amenuise".

    Tony Meilhon, sorti de prison en février 2010, avec à son passif une quinzaine de condamnations, pour viol, violences, usage et trafic de drogue, est considéré comme dangereux.

    Laëtitia a quitté à 22H00 mardi soir son service dans un hôtel-restaurant de La Bernerie-en-Retz, près de Pornic, où elle était en contrat d'apprentissage.

    Tony Meilhon a ensuite été vu en compagnie de Laëtitia à plusieurs reprises dans la soirée. "Ils se sont vus et parlé, c'est très clair", et à un moment, la jeune fille aurait repoussé ses avances selon des témoignages, avait dit la procureure de Saint-Nazaire Florence Lecoq jeudi.

    Par la suite, dans la nuit, elle a envoyé des SMS à un de ses amis, dont l'un mentionnait qu'elle avait été violée, a ajouté Mme Lecoq.

    Mercredi matin, la soeur jumelle de Laëtitia, Jessica, inquiète de ne pas la trouver endormie au domicile de la famille d'accueil où elles ont été placées depuis l'âge de dix ans, était sortie de la maison, située au bord d'une petite route. Le scooter de sa soeur, clés sur le contact, était couché sur le côté, à quelques dizaines de mètres à peine de leur domicile.

    AFP. 22/01/11